AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Wish we could turn back time...
★ second star to the right and straight on till morning ★

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Wish we could turn back time...  - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Wish we could turn back time... Wish we could turn back time...  - Page 2 EmptySam 27 Aoû 2016 - 9:44

Naïla Vairë a écrit:




NAÏLA & RAYGON


Wish we could turn back time...


Essuyant les fausses larmes sur ses joues, elle se dit qu'elle devait avoir une sacrée tête avec ses fausses blessures et ses yeux légèrement gonflés. Mais après tout, les coupures qu'elle s'était faite finiront bien par partir. Sa vie, elle, était en danger. Se disant qu'elle avait certaines valeurs, comme l'entraide, inculquées par ses parents, elle poussa un râlement entre ses lèvres. Elle avait beau être sournoise et aussi fourbe que possible, elle ne pouvait pas laisser l'homme se faire tuer à cause de sa provocation. Ça avait été amusant un certain temps, mais le jeu n'était pas censé tuer un innocent dont elle ne connaissait même pas le nom. Un "putain" quitta ses lèvres se disant qu'elle avait loin d'avoir fini son travail. Se retournant, elle tomba alors sur le dit-inconnu qui essayait de se démêler des branchages qui s'accrochaient à ses jambes. Un air amusé au coin des lèvres, elle croisa les bras sous sa poitrine en le regardant les yeux pleins de malice. Après un long acharnement, il se tint devant elle.

▬ Pourquoi tu m’as dénoncé ?
▬ Que tu es marrant. C'est toi qui a commencé. Dire que je partais pour t'aid...

Naïla n'eut pas le temps de finir sa phrase que les pirates furent de retour. Un « Je rêve où ils sont de mèche ces deux gamins ? » quitta les lèvres de l'un d'entre eux. La jolie brune grimaça. Non pas seulement pour le fait qu'ils étaient dans la merde jusqu'au cou, mais également parce qu'elle ne faisait jamais équipe de manière générale. Même pour les activités sportives inimaginables qu'ils pouvaient faire dans son ancienne école sous-marine. Elle haïssait ça. Mais depuis qu'elle vivait avec deux jambes et non pas une queue, elle avait toujours appris à ne compter que sur elle-même. Elle avait découvert des tas d'autres choses: de la nouvelle nourriture, le fonctionnement du corps féminin, les menstruations, courir, se laver... Elle avait dû s'y faire durant tout ce temps, même si elle avait encore des anciennes habitudes qui lui revenaient de temps à autre. Et il était hors-de-question d'avoir fait tous ses efforts pour mourir aujourd'hui.

Elle n'avait encore aucune idée de comment soigner ses plaies. Ce genre de détail n'avait jamais été d'une très grande nécessitée dans les fonds marins. Ici, ils avaient des antibiotiques à base de plantes, mais Naïla ne savait pas à quoi elle pouvait ressembler. Mais elle trouverait bien. Tout ce temps elle devait déjà s'habituer à son nouveau corps, ce qui était une chose assez difficile comme ça. Entendant Raygon, dont elle ignorait toujours le nom, lancer un « Pas d’coups tordus pendant dix minutes t’en es capable ?, elle lui lança un sourire forcé et hypocrite. Elle n'était pas aussi stupide pour être seule contre trois hommes. Et à part envoyer les pirates après elle, l'inconnu n'avait pas fait d'action nuisible envers elle.

Les deux pirates se lancèrent vers eux. Naïla se baissa pour esquiver le coup de l'homme en face d'elle. En compagnie de ce type d'hommes, elle devenait sans scrupule. Le simple désir de vengeance l'animait. Quand elle esquiva le coup et se retrouva derrière lui, elle lui mit un coup de poing à l'arrière du crâne. Mais il se retourna et l'attrapa par les poignets. Assez violemment et fortement. Fronçant les sourcils, et sans hésitation, elle mit un violent coup de genou dans ses parties génitales. Pendant qu'il était plié au sol, elle jeta un coup d'oeil à l' Inconnu. Elle allait finir par l'appeler ainsi. Il était en mauvaise posture. Sans réfléchir, Naïla reprit le poignard qu'elle laissait habituellement dans sa bottine et l'abattit sur le crâne du pirate qui se retrouva -en moins de deux- raide mort sur l' Inconnu. Elle n'eut pas le temps de retirer la lame que le pirate se saisit d'elle par les cheveux et la lança violemment contre l'arbre. Il lui mit un violent coup contre l'arbre au niveau du crâne, pendant que la jolie Vairë se retrouva à moitié assommée. Des points noirs dansant autour de son champ de vision. L'épée du pirate vint se poser contre son cou alors qu'il l'injura d'une insulte qu'il serait malpropre de sortir ici. Voilà ce qu'il se passait quand elle aidait les autres. Posant ses mains sur le poignet du pirate, elle mit toute son énergie pour le faire reculer. Mais rien. Il était collé à elle pour être sûre qu'elle ne lui remette pas un coup de genou. Son haleine puait l'alcool quand il se mit à parler passant sa main dans ses cheveux pour glisser une de ses mèches brunes derrière son oreille. Naïla agita la tête pour qu'il arrête son geste et le regarda froidement, tandis qu'il ricana.

▬ Plutôt coriace, la petite ! s'exclama-t-il en rigolant froidement. J'hésite encore entre te tuer ou bien prendre un peu de plaisir et... te tuer après. rajouta-t-il en se disant que Raygon était sans doute encore en train de reprendre ses esprits.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Wish we could turn back time...  - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Wish we could turn back time... Wish we could turn back time...  - Page 2 EmptyMar 13 Sep 2016 - 13:22

Wish we could turn back time
Naïla Vairë
&.
Raygon Finnighan


 

 



 

 


Highway to the Danger Zone
I'll take you Right into the Danger Zone



Sa respiration ne tenait plus qu'à un filet quand la pression cessa tout à trac. 'Fin la pression sur sa gorge, parce que celle lui son torse, elle, ressembla à s'y méprendre au crash d'un hippopotame géant. A peine tenta t-il de respirer qu'il fut de nouveau coupé et il dû repousser de toutes ses forces le cadavre du pirate qui venait de s'affaler sur lui. Un coutelas était planté jusqu'à la garde dans son crâne dégarni. Tué sur le coup, propre et professionnel. Œuvre de la jeune femme à n'en pas douter. Plus les minutes passaient et plus elle l'étonnait. L'intriguait était le mot le plus juste. Jamais il n'avait rencontré quelqu'un dont le caractère était aussi peu en adéquation avec son physique. Bien qu'elle ait déjà failli le faire tuer à plusieurs reprises, elle venait de le sauver d'une mort par strangulation dont ses cordes vocales se rappelleraient longtemps.

Se levant à moitié sur ses coudes, Ray sentit le sang affluer de nouveau dans son cerveau, lui donnant une impression de vertige doublée à un élan d'adrénaline. Sous ses yeux, il vit Naïla être aspirée en arrière, tenue par les cheveux par le dernier survivant pirate. Le choc contre le tronc raisonna dans la clairière, délogeant un nid dont les occupants partirent en piaillant. Raygon vit rouge et tenta maladroitement de se relever. A lui, maintenant, de lui rendre la monnaie de sa pièce. Ce n'était pas chevaleresque, ce n'était pas par galanterie, mais d'égal à égal, une vie pour une autre.

Ses pieds le portèrent avec difficulté sur les deux premiers mètres avant de se faire plus solides, mus par l'accès de rage et le désir d'en finir. Le pirate était dos à lui, ignorant complètement la menace, trop occupé à écarter d'une main ferme les cuisses de la jeune femme à demi évanouie. Arfff... tous les mêmes, ivrognes et se croyant possesseurs de tout. D'un geste vif il défit sa ceinture, une lanière de cuir, tannée et retannée des mois durant pour en faire une peau si résistante qu'il l'avait depuis des décennies. Il aurait voulu crier la violence qu'il ressentait à l'égard de l'homme mais sa gorge endolorie refusa catégoriquement. Avec rapidité, il se contenta donc de lancer tel un lasso sa ceinture par dessus la tête de l'agresseur et de serrer les crans au maximum, bouclant la boucle en un nœud coulant pour empêcher toute tentative de fuite. Le pirate recula brutalement en arrière, portant les mains à son cou, les yeux révulsés d'horreur, griffant le cuir sans qu'il ne bouge d'un poil éructant et gaspillant ainsi ses dernières lapées d'oxygène.

Raygon profita du déséquilibre de son adversaire pour le tirer au sol et le voir se débattre comme un poisson hors de l'eau. Avec une lenteur délibérée et sans le quitter des yeux, le garçon ramassa sa machette tombée au loin dans la bataille et s'avança vers le pirate. Elle tournoya pendant quelques secondes, captant le regard de sa victime, avant de s'abattre sans délicatesse sur sa cage thoracique, brisant les cotes et perforant les poumons. Une fois, deux fois, encore et encore jusqu'à ne plus laisser qu'un amas de chair non reconnaissable.
Ses bras semblaient incontrôlables, branché sur pilote automatique, Raygon perdait les pédales, déversant sa haine viscérale de ces hommes qui lui avaient tant pris, qui l'avaient forcé à grandir, et qui forçait les autres à faire de même. Ce n'est que lorsque deux mains blanches se posèrent sur les siennes, le forçant à stopper son geste, que le rouge devant ses yeux s'estompa.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Wish we could turn back time...  - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Wish we could turn back time... Wish we could turn back time...  - Page 2 EmptyMer 14 Sep 2016 - 16:05





NAÏLA & RAYGON


Wish we could turn back time...


Naïla ne pouvait pas essayer de se dégager sans devoir avancer et s'enfoncer l'épée dans la gorge. A la place, elle gigota avant de tenter de mettre un coup de pieds dans les parties génitales du pirate. Rancunier, ce qui ne l'étonna guère, il lui mit un violent coup d'épée sur le crâne, l'assommant à moitié. Elle en reçut également un sur les lèvres qui se mirent à saigner un peu plus tandis qu'une odieuse injure sortit de la bouche du pirate. Le respect envers les femmes était quasi-inexistant de toute manière. Naïla n'avait même plus de force pour réagir.

A cause de la grande masse qu'il était, elle ne savait même pas si Raygon s'était échappé ou non. Bien qu'elle ignorait encore son prénom. Il aurait très bien pu le faire et la laisser dans ce satané pétrin. Qui sait ? Plus les secondes passèrent et plus elle se fit à l'idée qu'il était sans doute parti sauver sa propre peau. L'odieux pirate pressa un peu plus l'épée contre sa gorge. Cela produisit le même effet qu'un étranglement. Elle commença à suffoquer, se mettant sur la pointe des pieds en manquant d'air. La main moite du pirate commença à parcourir son corps. Bien trop assommée, la jeune Vairë n'eut aucun moyen de réagir. Elle avait l'impression de voir des fées ou plutôt des points noirs danser sous ses yeux par le manque d'air.

Portant une robe assez modeste, elle l'avait choisi en fonction du temps qu'il faisait. Une douce chaleur, loin d'être insupportable. D'habitude, elle mettait des tenues plus adaptées à la forêt, mais tous les habitants ne se faisaient pas encore à l'idée d'une femme portant des pantalons. Quand elle le faisait, Naïla était soit seule, soit avec une grande cape qui cachait la tenue. Mais ce jour-ci, elle se maudit d'avoir mit sa robe, qui en plus de ça était dans un sacré foutoir avec les coupures qu'elle s'était fait aux avants-bras et le sang qui avait giclé de tous les sens. Quoiqu'il en soit, elle se retrouva dans la pire situation possible, à demi-assommée, en manque d'oxygène, tandis que l'homme commençait à glisser sa main le long de sa cuisse remontant un peu plus haut. Il déposa des baisers bien loin d'être agréables dans son cou. En temps normal, elle en aurait vomi. Mais elle était bien trop faible pour penser quoi que ce soit. Soudain, l'épée quitta sa gorge, laissant une affreuse trace rouge, tandis que le pirate partit aussi vite qu'il était arrivé, bien que pour elle ça avait été plus une éternité que quelques minutes.

En manque d'oxygène, elle avait eu naturellement les yeux humidifiés, elle qui ne pleurait jamais. Elle tomba lourdement au sol, comme-ci elle ne pouvait pas prendre appui sur ses jambes. Redressée sur les avant-bras, elle prit de profondes inspirations. Elle se sentait terriblement faible. Naïla n'avait même pas pensé à voir qui venait de se faire perforer les côtes dont le bruit résonna aux alentours. Elle tourna la tête, la vision trouble, et constata que son "binôme" de combat l'avait aidé et était en train de perforer avec haine le torse du pirate. D'un geste maladroit, elle se redressa et s'approcha de lui. Il semblait ne pas pouvoir contrôler ses mouvements. Alors, elle déposa ses mains sur les siennes pour le stopper dans son action. En temps habituel, elle n'aurait pas été assez sympathique. Mais elle mettrait ça sur le fait d'avoir frôlé la mort et d'être à moitié consciente. S'agenouillant avec difficulté à ses côtés, elle le regarda dans les yeux, assez dégoûtée par l'état du pirate, et lui prit avec lenteur et douceur son couteau dans sa main pour qu'il s'arrête. On ne savait pas ce que pouvait faire une personne sous l'emprise de la haine.

▬ Je pense qu'il est mort.

Puis, la jolie brune commença à se relever et trébucha ayant la tête qui tournait assez fortement. Mais ça passerait. Elle en était sûre. Le choc sur son crâne avait seulement été assez violent. Tenant à peine sur ses deux jambes, elle fut presque obligée de prendre de grandes inspirations tous les trois mots. Ses poumons se gonflaient et se dégonflaient assez rapidement par son essoufflement.

▬ On devrait y aller. D'autres pourraient venir.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Wish we could turn back time...  - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Wish we could turn back time... Wish we could turn back time...  - Page 2 EmptyDim 18 Sep 2016 - 16:49

Wish we could turn back time
Naïla Vairë
&.
Raygon Finnighan









Highway to the Danger Zone
I'll take you Right into the Danger Zone



Son souffle rocailleux lui arrachait les poumons et le voile rouge devant ses yeux lui rappelait cette nuit, il y a de cela des décennies, sur les docks, en Irlande. La nuit où il avait perdu son père, la nuit où il avait tout perdu. Chacune de ses cellules se souvenaient de la peur, de la rage qui l'avaient alors secoué du haut de ses jeunes années. Puis elles se l'étaient transmises, de génération en génération, de mère en fille, de gène en gène, cette violence, face à l'injustice, son corps s'en souvenait plus que son âme encore. Car si le visage de son père s'était effacé, ses épaules se souvenaient de son réconfort. Si le souvenir de ses assaillants avaient disparu, ses mains se rappelaient des coups. Ses os et sa chair se rappelaient pour lui.

Avec incrédulité Ray fit le point sur les deux paumes qui enserraient ou plutôt desserraient les siennes, lui ôtant son arme. Sa voix lui parvint lointaine et il releva les yeux vers la jeune femme. Sa robe longue déchirée, son visage et ses bras égratignés, ses lèvres fendues. Ses yeux, ses yeux perdus. Il calma son pouls, cligna des yeux pour retrouver une meilleure vue avant de passer le dos de sa main sur son visage, y laissant une marque sanglante. Le corps devant lui était en charpie et n'avait plus qu'humains que les lambeaux d'habits qui parsemaient ses chairs. Il avait fait ça. Ce carnage, cette boucherie, il en était l'auteur. Il avait toujours su en être capable, mais il ignorait le déclencheur. Maintenant il le connaissait. Un autre point faible à ajouter à la liste.

Posant un genou au sol il s'y appuya lourdement pour se redresser. Les rouages de son cerveau se remettaient difficilement en place, crissant comme des mécanismes mal huilés. Faire disparaitre le corps, c'était la première des choses. Laissant la jeune femme reprendre ses esprits, et surveillant d'un œil l'hématome qui commençait à lui gonfler le front, Raygon chercha des yeux sa besace et en sortit un sac en toile de jute. Il le déchira de part en part, l'étalant au sol pour y pousser du mieux qu'il put les restes du pirate. La rivière qui bordait la forêt transporterait le corps jusqu'à la mer, et delà, advienne que pourra. S'il était retrouvé dans les filets de quelques pêcheurs, peut-être penseraient-ils à une bagarre mal terminée. C'était le seul avantage avec les pirates, bien que de gens les pleuraient.

Faisant de même avec l'autre cadavre, il sentit la fatigue s'abattre sur lui comme une chape de plomb mais se força à retourner auprès de la jeune femme et à ne pas s'écrouler là sur place. Jetant son sac sur l'épaule il passa devant elle, frôlant brièvement son avant bras.

« Suis moi. » Sans se soucier de si elle suivait ou non il remonta la pente douce, s'enfonçant dans la forêt. Ses cordes vocales étaient en charpie tout son corps hurlait de douleur, et l'archère ne devait pas être dans un meilleur état. Au fond de lui il ne pouvait s'empêcher de lui en vouloir. C'était sa faute si tout avait commencé. Mais plus au fond encore, dernière cette couche de déni, la bagarre, frôler la mort, tout lui avait plu. Il frissonna à cette pensée.

Une cabane se dessina bientôt à l'horizon et Raygon en déverrouilla le loquet, laissant l'odeur de pin fraichement coupé affluer à ses narines, coupant celui ferreux du sang. D'une main encore tremblante il raviva les braises, rajouta une bûche en grimaçant et tira deux chaises tout en se tenant les côtes.

« Assied toi. » Si les mots étaient impératifs, rien dans son ton ne dénotait l'ordre, plutôt la lassitude, et la fatigue. Comme si faire des phrases étaient au dessus de ses forces. Passant le seuil de la cabane Raygon attrapa un seau vide, le remplissant de l'eau fraiche du bac muré à la cabane. De nouveau à l'intérieur il le posa sur un meuble de bouleau entre eux deux et s'assit lourdement sur la chaise, laissant tomber un linge à la propreté douteuse dans la vasque. Il l'essora avant de la tendre à la jeune femme.

« Pour ta tête. » La sienne de tête, il la laissa roula en arrière de son dossier, passant ses mains sur son visage. S'il avait su ce matin, en sortant de son cabanon qu'il en reviendrait à moitié mort, il aurait ri au nez de la Grande Faucheuse.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Wish we could turn back time...  - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Wish we could turn back time... Wish we could turn back time...  - Page 2 EmptySam 24 Sep 2016 - 16:54





NAÏLA & RAYGON


Wish we could turn back time...


Naïla se sentait vraiment pas bien. C'était sans doute normal quand l'on venait de frôler la mort comme elle venait de le faire. Les points noirs dansant autour de ses yeux avaient disparu pour le moment alors qu'elle tentait de reprendre des forces. Le coup qu'avait porté le pirate sur son crâne n'avait pas été bien digéré. Elle était encore à demie-assommée alors qu'elle suivit Raygon dont elle ignorait encore le nom dans un lieu inconnu. Elle pensa un court instant à son arc, mais elle se dit qu'elle aurait tout le temps de refaire le chemin en sens inverse plus tard pour le récupérer. Elle n'avait, de toute manière, pas assez d'énergie pour le faire maintenant.

▬ Tu ne m'as pas dit comment tu t'appelais.

Naïla avait volontairement poser indirectement une question. Il était rare qu'elle s'intéresse à quelqu'un, alors elle le faisait en faisant des constats comme là. Elle ne voulait pas laisser croire aux gens qu'elle était sociable. Une simple procédure d'auto-défense, mais elle était comme ça. Grandir dans un monde de solitude, perdre sa meilleure amie et la confiance en tout ce qu'elle croyait, dans une île où le sang jaillissait de tous les côtés l'avaient fait devenir ainsi. La jolie brune n'a jamais connu l'amitié ou même l'amour, une seule fois dans sa vie. Tout simplement que pour elle donner sa confiance et ses sentiments à quelqu'un s'était comme donner une chance de la briser par la suite quand la personne ne voudrait plus d'elle. Elle n'avait aucune idée de son penchant sexuel. Elle ne s'était jamais questionnée. Comment savoir si l'on aimait les hommes ou les femmes quand on a jamais éprouvé de sentiments (ou plutôt que l'on se refusait de le faire) ? A part charmer les pirates, Naïla n'avait jamais rien connu. Ni de baisers sincères, ni de "première fois", ni de séduction. Pourtant tout cela arriverait forcément un jour. Elle était une sirène, soit immortelle si personne ne la tuait avant. Si elle ne se laissait pas vieillir elle ne verrait passer des personnes. Alors elle ignorait tout simplement les désirs d'une personne "normale" et compensait le manque d'amour par la vengeance envers les pirates. Voilà comment elle était aujourd'hui.

Quand ils furent enfin dans une cabane, à l'abri d'éventuelles attaques, Naïla prit place sur la chaise totalement épuisée. Quand Raygon lui tendit le linge mouillé et frais, elle lui adressa un sourire de remerciement. Un sourire ! Quelle miracle chez la jeune Vairë ! Il fallait bien avouer qu'ils en étaient arrivés là par sa faute. Commençant par retirer le sang de ses avant-bras qu'elle avait sectionné pour son plan initial, elle porta le drap à sa gorge et à son visage essayant d'enlever un maximum de sang. Sur ses lèvres et sur son crâne ce fut un peu plus compliquée. Surtout à l'aveuglette. Quand elle terminait sa "maladroite toilette", elle regarda Raygon dont le visage et les mains étaient imbibés de sang. Alors, d'un geste qu'elle n'aurait absolument jamais fais, elle s'assit sur la table en face de lui et commença à nettoyer le visage du grand brun en tapotant.

▬ Tu as un peu de sang sur le visage. se sentit-elle obligée de justifier. Elle et les gestes de gentillesse ce n'étaient pas une chose anodine. A vrai dire, elle se sentit presque choqué d'elle-même. Merci de m'avoir aidée. Je veux dire... Tu aurais pu me laisser mourir sur place vu que je suis la seule fautive de cette situation. Pourtant tu l'as pas fais. constata-t-elle en le regardant rapidement dans les yeux, puis sur le visage qu'elle tentait de nettoyer, et enfin sur la bassine d'eau.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Wish we could turn back time...  - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Wish we could turn back time... Wish we could turn back time...  - Page 2 EmptySam 1 Oct 2016 - 13:57

Wish we could turn back time
Naïla Vairë
&.
Raygon Finnighan


 

 



 

 


Highway to the Danger Zone
I'll take you Right into the Danger Zone


Les pirates appartenaient à l'équipage de Barbe Noire. Avec sa mort, ils s'étaient regroupés sous l'égide de Crochet. Et si le dandy capitaine avait un peu de mal à s'intéresser un temps soit peu aux moussaillons qui lui faisaient office d'hommes, le récent remaniement jouait en la faveur des deux rescapés. Avec un peu de chance, il ne s'apercevrait pas qu'il avait perdu des hommes. Sauf Weeper peut-être, celui là, il était difficile de l'oublier. La jeune femme elle-même en avait fait les frais puisque ce dernier avait tenté d'abuser d'elle avant que Raygon n'en fasse un hachis particulièrement peu ragoûtant. Lui, Crochet s'en souviendrait. Et son absence risquait fort de poser des questions.
Mais après tout rien ne reliait l'archère et Raygon à tout cela. Quelque chose lui disait que la jeune femme était discrète, peu connue à One-Eyed. Il l'aurait remarqué après tout, ce n'était pas un visage qu'on oubliait. Et lui-même commençait à avoir bonne réputation dans le port par ses menus travaux de charpentier menuisier. De toutes manières, les seuls témoins avaient tous été liquidés. Non vraiment, on ne pouvait remonter jusqu'à eux.

Le simple fait de se savoir en sécurité tira un soupir à Raygon. Les rouages fatigués de son cerveau et ceux rouillés de ses muscles pouvaient se détendre sereinement. Un linge humide entra en contact soudain avec sa peau et Raygon ouvrit grand les paupières, se raidissant au touché délicat de la jeune femme. Aucune figure féminine n'avait jamais fait long feu dans sa vie, ni dans son enfance, ni durant son existence à Neverland. Une jeune indienne avait réussi à percer son cœur durant quelques années, mais son départ de l'arbre du Pendu l'en avait coupé à jamais. Si ces marques d'affection lui étaient étrangères, il semblait en être de même pour la jeune femme.
Ses gestes, son sourire, tout paraissait une découverte ou redécouverte pour la jeune rescapée. La façon qu'elle eut de s'excuser tira un sourire amusé à Raygon. La vérité c'est qu'ils avaient joué un jeu dangereux en se renvoyant l'un l'autre les pirates. Leur relation semblait commencer comme un effet miroir ou chacun se renvoi le geste de l'autre, qu'il finisse par blesser, ou par sauver. Il suivit son regard jusqu'à la bassine. L'eau devait lui refléter un visage peu reconnaissable où les traces de sang persistaient, n'ayant pas pu les ôter elle-même.

« Tiens. Laisse moi t'aider. » Lui prenant le linge des mains il le plongea dans l'eau avant de rapprocher sa chaise de celle de la jeune femme et de prendre délicatement son visage entre ses doigts pour le faire tourner sur la gauche, y appliquant le coton salvateur. Ses doigts de sculpteur tâtèrent son crâne avec précaution. Il n'était pas médecin, mais le coup porté ne semblait pas entrainer de séquelles internes.

« Tu as l'air d'être quelqu'un de prudente, tu les observais depuis longtemps et je comprends maintenant que tu n'essayais pas de leur voler un baiser. » Il lui décocha un sourire en coin alors qu'il passait le linge sur son visage, le détournant comme s'il s'était agit de l'une de ses œuvres.

«Si je ne t'avais pas provoqué, tu t'y serais certainement pris de manière plus fine pour en finir avec eux donc bon, faute partagée. » Il ne lui demanda pas la raison d'une telle haine. Elle n'était pas la seule à avoir les pirates en ligne de mire et sa vengeance ne regardait qu'elle. Laissant le linge à la bassine il se recula comme pour admirer son travail. Bien que la fatigue et les bleus mangeaient son visage, son invitée ressemblait plus à une jeune femme convenable à présent.

«Tu aurais pu t'éviter la moitié de tes blessures...» lança t-il en montrant ses bras zébrés de striures rouges. Lui tendant la main comme pour enterrer la hache de guerre il répondit enfin à son interrogation.
« Et si on reprenait à zéro? Je m'appelle Raygon Finnighan. »

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Wish we could turn back time...  - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Wish we could turn back time... Wish we could turn back time...  - Page 2 EmptyDim 2 Oct 2016 - 10:47





NAÏLA & RAYGON


Wish we could turn back time...



Une drôle d'énergie régnait dans la pièce. Une énergie légère et sans problème, alors qu'ils venaient tout juste de tuer plusieurs hommes. L'homme dont elle ignorait encore le nom avait aussi eu du mal à contrôler sa colère. Autant dire qu'il avait "bousillé" le pirate. Mais elle n'allait pas faire de commentaire ni poser de question, pour la simple et bonne raison qu'elle-même n'aimait pas qu'on lui face un interrogatoire. Il avait ses raisons de les détester si ça se trouve. Tout comme elle.

Après l'avoir nettoyé, elle trempa la serviette dans l'eau qui avait une légère teinte rouge. Autant dire qu'ils étaient bien amochés. Naïla avait d'ailleurs la tête qui tournait et une légère nausée. Mais ça allait passé, cela était sans doute dû au coup qu'elle avait reçu sur sa tête. Et peut-être que de se rappeler la scène des mains baladeuses du pirate lui donnait envie de vomir. Elle avait encore l'impression de les sentir parcourir ses cuisses. Quelle horreur ! La vérité s'était que même si elle charmait les pirates pour les tuer après, elle n'avait jamais eu de relations, ni amoureuses, ni sexuelles. A son âge cela aurait pu paraître curieux, mais quand elle était jeune elle s'était refermée sur elle-même suite au décès de sa seule amie, puis ensuite elle avait eu l'organisation d'un mariage forcé qu'elle avait fui et cela lui allait très bien. Mais indépendante et solitaire, ou plutôt l'image qu'elle donnait d'elle, ne lui avait pas permise d'avoir ni d'amis, ni copains jusque là.

L'inconnu -encore- lui prit le drap des mains en l'informant qu'il allait l'aider. Naïla voulut lui dire "non, je peux me débrouille, ne t'inquiète pas", mais celui-ci avait déjà pris son visage entre ses doigts et commençait à la débarbouiller. Cela lui faisait tout curieux. Elle n'avait jamais eu de "contact humain", mise à part de pirates lors de ses petits actes de vengeance. Au début, elle fut naturellement méfiante, mais finit par se laisser faire, voyant qu'elle n'avait rien à craindre. Elle était comme ça. Naïla n'était pas une fille très sociable, ça pouvait se voir.

▬ Tu as l'air d'être quelqu'un de prudente, tu les observais depuis longtemps et je comprends maintenant que tu n'essayais pas de leur voler un baiser.

Naïla ne put s'empêcher de lâcher un rire à ses paroles, un rire sincère. Cela faisait du bien de lâcher prise de temps à autre. Mais l'homme passa le drap sur la zone où elle avait reçu le choc et son rire se changea en petite grimace de douleur, alors qu'elle plissa du nez pour ne pas lâcher un petit bruit.

La jolie brune ne dit toujours rien, se laissant faire avant que l'homme finisse son action en cours. Elle le remercia d'un signe de tête et d'un léger sourire. Cela faisait du bien de ne pas se prendre la tête pour une fois, puis l'homme fit une remarqua qui la fit doucement rire alors qu'elle arqua un sourcil.

▬ Tu aurais pu t'éviter la moitié de tes blessures..
▬ Je sais, parfois je suis irréfléchie, chacun à ses défauts et il fallait bien que je trouve quelque chose de crédible.


Naïla n'allait pas se plaindre. Elle n'avait pas mal à ses avant-bras. Elle avait touché des zones peu fragiles. Mais la vue de ses plaies n'étaient pas forcément belle à voir, alors elle baissa ses manches dans un sale état pour les cacher. Elle allait devoir se trouver une autre tenue pour ne pas traverser le village avec une robe pleine de sang et déchirée. Les gens se demanderont ce qu'il se passe et cela éveillerait les soupçons.

Quoi qu'il en soit, l'inconnu finit par se présenter. Raygon Finnighan. Ce nom la fit sourire. Au moins elle savait à qui elle avait à faire. Elle regarda sa main et la serra doucement dans la sienne avant de relever son doux visage vers lui.

▬ Naïla Vairë. Enchantée.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Wish we could turn back time...  - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Wish we could turn back time... Wish we could turn back time...  - Page 2 EmptyMar 11 Oct 2016 - 21:25

Wish we could turn back time
Naïla Vairë
&.
Raygon Finnighan


 

 



 

 


Highway to the Danger Zone
I'll take you Right into the Danger Zone


Il l'a connu farouche et méfiante. Vicieuse jusqu'à pouvoir le faire tuer. Coriace, et assez courageuse pour le sortir du pétrin. Et à présent qu'elle sourit, il comprend la douceur sous toute cette carapace. Rien n'est simulé dans cette bouche qui s'étire, c'est le naturel sous l'image. Son rire semble remonter à des jours anciens. Des jours que sa haine envers les pirates ont dû voler. Comme lui. Il a aussi perdu un être cher à cause d'eux. Plus encore, il a perdu ses frères et sœurs, sa famille en quittant l'Arbre du Pendu. Son passé d'enfant oublié s'estompe au fil des années, jusqu'au lieu de son ancien chez lui. Œuvre des fées évidemment, pour protéger ceux qui sont restés, mais ce souvenir arraché par magie l'a laissé sans racine, dans un monde d'adultes où sa seule colère le maintenait en vie.
La jeune femme est comme lui, mais des années auparavant. Au point de chute. Celui ou l'on décide si l'on sombre dans la vengeance, ou l'on apprend à vivre pour soi, à avancer. Il l'observa baisser ses manches pour cacher les blessures de ses bras. En tout cas, qu'importe la direction qu'elle choisirait, Raygon était persuadée qu'elle s'y tiendrait et que rien ne l'en empêcherait. Sa détermination semblait bien être l'une des seules qualités qu'elle avait tiré de son malheur.
Leur poignée de main échangé, Raygon la vit jeter un œil à sa robe tachée de sang et baissa la tête vers sa propre chemise labourée de chair. Il ne manquait plus qu'une fête Halloween pour terminer la soirée et ils auraient pu s'y pointer tel quel ! Se levant lourdement, le jeune homme retint une grimace en portant la main à ses côtes. S'il n'avait rien de cassé, son corps en porterait les stigmates pendant quelques jours. S'approchant d'une étagère où il tentait tant bien que mal de garder des affaires propres et avec un minimum de trous, il tira un chandail de laine chair et un pantalon foncé.

« Ils seront dix fois trop grand pour toi. Tu es bien trop fluette ! Mais tu y seras peut-être plus à l'aise que ... là dedans...» avança t-il en désignant ses vêtements d'un coup d'oeil descendant.

Il posa la pile à côté de Naïla et chercha du regard son établi. S'y trainant lentement, il ouvrit un tiroir, en tira deux clous qu'il coinça entre ses dents, fouilla une boite pour dénicher un marteau et enfin, fit glisser une corde entre ses doigts. Revenant sur ses pas il ficha de trois coups de marteau la pointe dans le bois de la cabane et fit de même à l'opposé pour y nouer la corde. D'un large mouvement il passa la couverture au dessus du fil, créant un espace intimiste pour la jeune femme.
De l'autre côté, Raygon haussa la voix en se gargarisant.

« Salle de bain de madame ! Bricoler des trucs c'est un peu mon passe temps. Puis il manquait une pièce à ce cabanon. »


© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Wish we could turn back time...  - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Wish we could turn back time... Wish we could turn back time...  - Page 2 EmptySam 15 Oct 2016 - 14:10





NAÏLA & RAYGON


Wish we could turn back time...



Naïla se dit que tout compte fait, elle pourrait peut-être faire confiance à ce dit-Raygon. Enfin même si ils étaient partis sur de mauvaises bases, très mauvaises même, ils s'étaient tout deux éviter une mort certaine. Et même si ils avaient, comme il l'avait dit, "repris de zéro", ils portaient tous les deux des séquelles de cet événement. Naïla la première. Alors qu'il lui tendit un tas de vêtements, elle le remercia avec un petit sourire de sympathie. C'était vraiment bien aimable de sa part. Mais il faudrait qu'elle repasse dans sa petite cabane pour lui rendre ses habits. Elle en pouvait pas se permettre de garder ce qui n'était pas à elle.

Le voyant bricoler, elle se mit d'ailleurs à froncer les sourcils. Que faisait-il ? Au bout de quelques instants son projet prit forme: une cabine improvisée. Il avait fait ça tellement rapidement qu'il ne fut aucun doute pour la jolie brune que Raygon était un homme habile de ses mains. Après tout, n'importe qui n'est pas forcément capable d'inventer quelque chose de ce style aussi rapidement. Elle le remercia de nouveau en contemplant son oeuvre.

▬ Salle de bain de madame ! Bricoler des trucs c'est un peu mon passe temps. Puis il manquait une pièce à ce cabanon.
▬ Je vois ça ! C'est vraiment bien fait ! Même si tu n'étais pas obligée. Je ne suis pas si pudique.


Elle lui adressa un petit sourire de remerciement et, d'un geste amusé, retira sa robe devant lui avant de lui lancer un clin d'oeil et de rentrer dans la cabine. Naïla n'était pas une fille qui avait honte de son corps. A vrai dire être naufragée sur une plage, totalement nue, à la vue de tous, lorsqu'elle avait échappé au Royaume des Sirènes et des Tritons, cela ne lui faisait pas vraiment connaître le sens du mot "pudique". Même si elle ne s'offrirait pas en spectacle sur une place publique par exemple. Elle enfila les différents vêtements de Raygon dont le haut qui était doux et confortable. Elle se prédisposa même à déchirer la manche de sa robe (qui était pour le coup totalement fichue) et l'enroula autour de son avant-bras pour empêcher le sang de s'éparpiller et de tâcher ce chantail. Une fois fini, elle sortit de la cabine assez rapidement, n'étant pas une fille qui m'était trois heures à se préparer. Elle retira ses cheveux coincés sous le haut, et une fois libérés, elle attacha deux mèches de sa chevelure à l'arrière de son crâne pour ne pas la gêner.

Une fois fini, elle remarqua un petit miroir, assez grand pour voir son visage et constate qu'elle avait quelques tâches bleues, correspondant à des hématomes, dans le cou. Vraiment horrible à voir. Elle ne voulait ni que les gens croient que cela vient d'un éventuel ébat sexuel, ni même d'un acte de tuerie. La jolie brune toucha son cou en plissant légèrement du nez. Cela lui piquait un peu, mais rien d'affreux, elle se contenta seulement de faire remarquer quelques conseils de cosmétique, même si elle n'en utilisait pratiquement jamais.

▬ Il faudra que j'entreprenne de cacher ça avec de la céruse. Je sais pas vraiment comment ça s'utilise, mais je pense qu'il vaut mieux les camoufler. répliqua-t-elle en quittant son reflet pour se tourner vers Raygon. Merci encore une fois. Tu n'étais pas obligé.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Wish we could turn back time...  - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Wish we could turn back time... Wish we could turn back time...  - Page 2 EmptyVen 28 Oct 2016 - 23:05

Wish we could turn back time
Naïla Vairë
&.
Raygon Finnighan


 

 



 

 


Highway to the Danger Zone
I'll take you Right into the Danger Zone


Un rouge soutenu peignit sa face de blanc bec à la vue du corps nu de la jeune femme et ses yeux s'en dévièrent par automatisme. Se raclant la gorge il attrapa son menton d'une main en secouant la tête d'un air amusé. Pourtant il la sentait cette barbe de quelques jours crisser sur ses joues, mais la virilité et l'habitude des femmes n'allait pas forcément de pair. Blindman's Bluff était pourtant rempli de ces figures féminines à la vertu légère et à la cuisse flatteuse, mais Raygon ne s'y arrêtait pas. Son âme d'enfant n'avait pas tout à fait quitté l'Arbre du Pendu. Dans sa famille, avec les perdus, l'amour avait toujours été fraternel. Ce n'était que la rencontre avec une jeune indienne qui lui avait fait connaitre le goût du plaisir charnel.

Laissant ses bras ballants, son regard ne pu s'empêcher de capter l'ombre dansante derrière le drap. Bien sûr dans sa précipitation il n'avait pas capté qu'il avait placé le petit refuge non loin d'une fenêtre et que l'obstacle qui les séparait était aussi futile qu'un écran de fumée. Il se força à dévier son regard et allongea ses bras devant lui pour détendre ses épaules. Ses muscles le faisaient souffrir comme après une longue journée d'abattage sauf qu'aujourd'hui ce n'était pas des arbres dont il avait fauché la vie...

Un soupir lourd lui échappa. Ce n'était pas tant le fait d'avoir tué qui l’embarrassait. De ça il avait l'habitude depuis sa plus tendre enfance. Mais de se dire qu’ils étaient six à se lever ce matin, que quatre ne rentreraient pas chez eux ce soir et que les deux survivants ne se connaissaient pas il y a quelques heures, bien disons que cela faisait voir les choses d’un peu plus haut.

Raygon jeta un regard circonspect à sa cabane et s’arrêta sur une bouteille d’un vieux rhum. Le jeune homme avait toujours eu quelques problèmes avec la boisson et il ne savait pas depuis combien de temps elle trainait là, mais le liquide ocre avait sans doute attendu assez longtemps de trouver une bonne occasion d’être ouverte. Il plaçait deux chopes sur la table et la bouteille au milieu quand la jeune femme sortit de son boudoir improvisé. Raygon se retint de rire en la voyant dans ses propres vêtements. Trop grands certes, mais qui lui donnait un air moins sérieux que celui qu’elle avait affiché jusqu’ici, jusqu’à la légère coquetterie de ses mèches tirées en arrière. Son reflet dû lui renvoyer une mauvaise image d’elle-même car elle fronça les sourcils et lui parla d’un camouflage dont les hommes ne connaissent que les effets. Raygon haussa les épaules et lui proposa un verre.

« J’utilise le céruse pour mon bois mais je te déconseille d’en mettre sur ta peau. Tu n’as qu’à dire que tu t’es battue avec un ours. Chez les indiens ça ferait fureur et la moitié des guerriers de la tribu demanderait ta main. D’où tu viens ? Je ne t’avais jamais vu en ville avant. »

Remplissant leur verre respectif, il porta le sien à ses lèvres après l’avoir levé en direction de la jeune femme.
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Wish we could turn back time...  - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Wish we could turn back time... Wish we could turn back time...  - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Wish we could turn back time...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-