AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 A time to rise and a time to fall
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


A time to rise and a time to fall Empty
Message Sujet: A time to rise and a time to fall A time to rise and a time to fall EmptyMar 30 Aoû 2016 - 16:20


A time to rise and a time to fall

Oh all the money that e'er I had, I spent it in good company. And all the harm that e'er I've done alas, it was to none but me. And all I've done for want of wit to memory now I can't recall. So fill to me the parting glass. Good night and joy be with you all
Haran & Anne


Les côtes de One-Eyed-Willy se découpaient en dents de squale dans la falaise, si tous avaient le sentiment de rentrer à la maison, ce n’était pas toujours le cas de Anne qui préférait la plupart du temps rester au large dans son petit pays appelé le « Walrus ». Elle avait l’impression de devenir aigrie à chaque fois qu’elle reposait le pied à terre dans ces trous à rats. Avec la mort de barbe noire, revenir ici semblait être moins mal vécu par la pirate qui s’affairait aux manœuvres pour accoster. Donnant les ordres à travers le vent à ses hommes, les voiles s’affalèrent dans les mats et la puissante frégate vint à terminer sa course en amarrant au port. Une fois à l’arrêt, Silver vint jusqu’à son quartier maitre pour lui donner quelques directives.

« Barbe noire est mort mais faudra s’méfier de Crochet, essaye d’avoir quelques infos. »
« Cic maith se tóin atá de dlíth air. » jura t-elle en serrant les dents.
« T’as dit quoi ? »
« Rien de spécial, j’ferais c’que t’as dit, on s’voit plus tard. »

Il restait en elle les vestiges d’une vie lointaine, d’une langue qu’elle entendait très rarement dans la bouche des gens qu’elle croisait mais dont on ne savait plus les origines. Pour des raisons qu’elle ignorait, elle ne cherchait plus à savoir d’où lui venait cela,  comme si sa vie avait toujours été ici et qu’il n’y avait pas d’échappatoire possible. Si au départ cela semblait avoir été difficile, désormais elle avait sa place et était satisfaite de la vie qu’elle menait. A chaque fois qu’elle quittait le navire pour déambuler dans ces rues, laissant son équipage derrière, elle se sentait de nouveau frustrée et sur les nerfs.

C’était l’occasion de se prendre une mousse au port afin de se détendre un peu et se faire à l’idée qu’elle allait rester dans les environs un moment encore, le temps que l’on répare le bâtiment et que l’on fasse affaire avec les contrebandiers du coin. Alors l’irlandaise entra dans cette petite taverne là où elle avait l’habitude de squatter et où il y avait pas assez de nanas à moitié dévêtues pour attirer trop de monde. Avec cela, au moins ici la bière avait la le gout de pisse ou n’était pas coupée à l’eau. Anne avait tendance à préférer la qualité bien qu’elle ne soit pas fondamentalement quelqu’un de très compliqué. Reprendre ses affaires de quartier maitre il y a de cela quelques années avait contribué à ce qu’elle finisse par être plus attentive à certaines choses. C’était également un endroit stratégique puisqu’elle savait que bien des messes basses se faisaient par là, des accords que l’on ne voulait pas tomber dans l’oreille de ces femmes habiles en étant aveuglé par le vice de leurs peaux gorgées de soleil. Du moins c’est ce qu’elle avait pu observer, les conversations se faisaient en silence, certains se lançaient des regards et des parchemins étaient discrètement glissés d’officiers en officiers, de capitaines en capitaines.

En entrant, elle en reconnu quelques uns, il y avait un mélange hétérogène d’ennemis et d’alliés au Walrus, et quoi qu’il en soit elle ne salua personne puisque certaines alliances se faisaient dans le dos des autres. La tension était palpable, cela sans doute suite à la mort de Barbe noire, mais le principal intéressé de ce bordel ne semblait pas se tenir parmi les clients.  A mesure qu’elle avançait vers le bar, elle sentait les regards sur elle, on n’avait pas vu des membres de l’équipage de Silver dans les environs depuis la mort de l’autre fou furieux et l’on se demandait sans doute de quelle manière le Walrus comptait à présent mener sa danse. Puisqu’elle était quartier maitre, elle était la plus à même de mettre cela à jour. Silver ne sortirait pas, volontairement et stratégiquement, elle était ses yeux et ses oreilles dès lors. Pour le moment, elle avait cruellement soif et se contenta de s’asseoir pour demander un pichet de bière. Posant ses coudes sur le comptoir, elle ignora les deux pirates placés d’outre en outre qui la dévisageaient. Un silence se faisait, Anne avait la nette impression que ce n’était plus qu’une question de seconde avant que tout ne finisse par mal tourner. Même si la fraicheur de l’alcool aurait tendance à lui apporter un certain apaisement elle avait les mâchoires serrées.

Alors ce qu’elle redoutait arriva finalement, un pirate vint empoigner ses boucles rousses pour la tirer en arrière et la faire tomber de son tabouret. Elle eut vite le réflexe de trouver appui pour ne pas trébucher.

« Qu’est c’qu’il en dit ce traitre de Silver hein ?! »

Il n’avait été question d’y aller par quatre chemins avec eux ce qui arracha un rire moqueur à Anne. C’était le capitaine d’un brick qui n’avait jamais porté Silver dans son cœur avec de vieilles rancunes, il devait sans aucun doute se sentir menacé sans la protection de Barbe Noire et avait profité de cette occasion pour se saisir de son quartier maitre.

« Mets pas Silver pour responsable si ton équipage à déserté, t’étais capitaine parce que tu cirais les pompes de Barbe Noire pas pour tes talents de navigateur ni pour les butins qu’tu rapportais! » Cracha l’Irlandaise.

L’homme serra son emprise d’un geste violent il alla écraser le visage de la jeune femme contre le bois du comptoir, maugréant un nombre d’insultes à la seconde de manière fort impressionnante malgré les avertissements du propriétaire de la Taverne qui n’aimait pas les combats dans son établissement. Anne attrapa la fourchette de son voisin inutilisée puisqu’il bouffait ses saucisses aves ses doigts et la planta dans le bras de son agresseur. Il étouffa un cri, ce qui provoqua une agitation générale quand il relâcha Anne. La pirate en profita pour se retourner et envoya son pied d’un coup sur le thorax de l’homme pour le faire tomber. Aussitôt retentit ce son de grincement des sabres dégagés de leurs fourreaux, et les regards se jetaient sur les uns et les autres entre alliés et ennemis. Il lui semblait qu’au moindre éclat c’était une bonne occasion pour se débarrasser des autres et elle remarqua qu’elle avait quelques regards malveillants pour elle également. Ca allait s’agiter.









Revenir en haut Aller en bas
Haran Delendar
Beware, I'm starving
Haran Delendar
ζ Inscris le : 05/01/2016
ζ Messages : 206
ζ Avatar : Clive Standen
ζ Localisation : Sur son Galion Le Poséidon ou chez lui dans la ferme à Bartok
ζ Occupations : Capitaine Pirate
ζ Âge : 33 années Neverlandaises
ζ Statut : A retrouvé sa moitié
ζ Signes distinctifs : Son buste est recouvert de tatouage et de cicatrices. Il a une longue balafre sur une jambe qu'il a eut lors de son premier combat. Son oreille gauche n'entend plus qu'à 50% à cause d'un canon qui lui a fait perdre une partie de son audition. Cicatrices sur les visages à cause d'une tentative d'assassinat sur sa personne.
A time to rise and a time to fall 76882114x048h



A time to rise and a time to fall Empty
Message Sujet: Re: A time to rise and a time to fall A time to rise and a time to fall EmptyMer 21 Sep 2016 - 18:36

A time to rise and a time to fall

 
J’avais pour but de partir prendre la mer, assez rapidement d’ailleurs pour ne pas me faire prendre la politesse par un autre galion. L’île de ce cher Teach regorgeait de surprises, des trésors et pas que de l’or ou de pierreries, non…un secret bien gardé paraissait-il ! Seulement, pour en avoir le cœur net et les poches pleines, il fallait se rendre sur place, je ne connaissais pas l’emplacement exact, mais je venais de prendre à mon bord de nombreux anciens du Queen, Cookson, Tankred, le Viking et sa tripotée d’anciens guerriers du froid, sans compter les traines savates qui ne pouvaient supporter d’être aux ordres du Crochet. Il y en avait bien parmi eux qui savaient guider mon Poséidon vers cette île. On mouillait depuis bientôt un mois dans le port de One, mes hommes se demandaient pourquoi je ne prenais pas la mer, j’allais pas leur parler de ma vie en dehors du navire, déjà personne savait que j’étais marié enfin…y avait bien trois ou quatre bougres qui étaient au courant, hasard de la vie ou simples couards présents lorsqu’on était venu me demander de prendre le pavillon et le commandement. Sans importance ! Ils étaient au silence et je pouvais au moins faire confiance à mes matelots. Ils étaient bien payés, plus que bien, partage équitable, même avec moi, pas de passe droit, j’étais connu pour être un bon capitaine et je comptais bien garder cette rumeur encore longtemps.

Je venais de quitter ma maison à Bartock, une bonne nouvelle en tête, oui, un avenir plus radieux allait se profiler pour moi et Keyne. J’étais le plus heureux des hommes en ce jour, rien ne pouvait ébranler cette bonne humeur qui avait pris possession de moi. Enfin, n’allez pas croire que je me promenais avec un large sourire aux lèvres, non-rien de cela ! Je restais un pirate dans une cité de pirates ! À peine avais-je posé le pied sur le pont de mon bâtiment qu’un maudit diable ayant trop abusé du rhum me bouscula, s’excusant platement avant de sombrer entre le bastingage et les cordages d’amarrage. Le bruit de son corps sur les chargements plus bas me fit penser qu’il était sans doute en mauvais état. Des gargouillis de paroles arrivèrent à mes oreilles, enfin, j’eus besoin de pencher l’oreille à moitié invalide pour entendre qu’il allait bien. Sacré non de Dieu ! Mes hommes s’empâtaient, ils avaient besoin de bouger un peu pour ne pas tous sombrer dans l’alcool et la luxure que cette ville offrait à volonté. Seulement, bouger en ce moment, c’était…impossible. Je passais plusieurs heures sur le Poséidon avant de descendre à terre pour rejoindre un informateur dans une taverne du port. Endroit où je m’étais rarement les bottes de crainte de me retrouver avec une lame entre les omoplates. Et puis, quelle piètre image on aurait de moi, si j’écumais les tavernes à longueur de nuit ! À mon arrivée, l’endroit est calme, mon informateur me fait un signe pour que vienne le rejoindre et bien entendu, il me demande de lui payer un verre…hum…mon bras se lève pour interpellé la catin qui sert de serveuse dans ce bouiboui. « Ressers mon ami ! » Elle tente de me faire du charme en caressant ma barbe et mes cheveux et je l’éconduis bien vite. « Un verre de bière ! » Le pirate a la langue bien pendue et me donne toutes les informations que je souhaitais. Ce n’est que lorsqu’on nous interrompt à cause du grabuge au bar que je reconnais la seconde du Capitaine Silver. Mes sourcils se froncent, ma bouche forme une moue désapprobatrice lorsque je remarque que les choses vont mal tournées. Quelques mots, des coups puis les bruits significatifs des épées, sabres et autres armes encore plus dangereuses qui sortent de leur sommeil, la taverne, soudain, se transforme en un immense jeu de qui tirera le premier. Mon interlocuteur disparait sous la table de manière des plus discrètes qui soient. Quel lâche ! Un pirate plus saoul que les autres trébuche, avoir levé son postérieur d’un seul coup n’a pas dû être une bonne chose pour la bougre qui déclenche les hostilités de par sa maladresse. Un pirate s’avance dans ma direction le point muni d’un couteau et tente de me poignarder. Un coup de feu résonne à mon oreille et l’autre tombe raide mort. Je sors mes hachettes pour me protéger, voulant surtout me frayer un chemin pour sortir de cet endroit, où je le jure, je ne remettrai plus les pieds. Je laisse sortir la fureur pour me battre n’hésitant nullement à tuer, s’ils veulent en découdre, ce n’est pas moi qui serais clément et les épargnerais ! Les coups de feu résonnent dans l’établissement, le bruit des épées qui se cognent, de celles qui rentre en contact avec la chair, cris plaintifs ou grognements de satisfaction, on se croirait en pleine bataille ! Soudain, je sens une lame au niveau de mon flanc, puis une, sous ma gorge, quel homme est suffisamment lâche pour prendre son adversaire lorsqu’il lui tourne le dos. « Capitaine Delendar…Ce n’est pas un lieu pour vous…ce n’est pas le moment pour vous… » Je reconnais cette voix, ce traitre de voleur qui a créé du grabuge sur mon bâtiment, il y a plus d’un an déjà. Il a volé l’équipage et a disparu, il a juré de me tuer pour l’insulte que je lui ai sois disant faite, et dont je ne me souviens même plus. Ma tête pivote légèrement pour voir le visage de celui qui me menace. « Ose au moins me regarder dans les yeux ! Affronte-moi, comme un homme, pas comme une mauviette ! Vince !!!! »

À peine ai-je terminé ma phrase qu’un gargouillis abject sort de sa bouche, suivi d’une vague de sang qui vient éclabousser mon visage et moucheter celui-ci. Me tournant complètement, je croise le regard de celle qui vient de sauver ma peau, Anne Bonny. Elle fait un signe de tête et on se fraye à grands coups d’arme un passage jusqu’à se retrouver dehors, ensanglantés et pourtant avec le sourire. « Je hais les tavernes ! On y sert du mauvais vin et la compagnie n’est pas agréable du tout ! Qu’en penses-tu, Bonny Blood ? » Il est rare que je converse avec la donzelle, que je converse avec un membre de l’équipage de Silver tout court d’ailleurs. Pourtant, nous sommes certainement les seuls Capitaines à conserver une certaine éthique. Un homme sort à son tour et retourne dans la taverne en hurlant, l’épée à la main, ce qui me fait encore plus sourire. Je mire la femme des pieds à la tête. « Tu devrais faire attention…j’ai entendu dire que ton Capitaine n’était pas en odeur de sainteté depuis la mort du Roi ! Faut dire que prendre une femme en second… »


  (c) chaotic evil


Who wants to live forever
by lizzou.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


A time to rise and a time to fall Empty
Message Sujet: Re: A time to rise and a time to fall A time to rise and a time to fall EmptyJeu 22 Sep 2016 - 11:12


A time to rise and a time to fall

Oh all the money that e'er I had, I spent it in good company. And all the harm that e'er I've done alas, it was to none but me. And all I've done for want of wit to memory now I can't recall. So fill to me the parting glass. Good night and joy be with you all
Haran & Anne


Cela aurait pu être prévisible, les bagarres en taverne étaient courantes et même traditionnelles parfois. Les pirates n’étaient pas réputés pour être diplomates – après tout c’était moins marrant. Les premiers coups de sabres donnés, on entendait déjà la casse assourdir l’endroit dans les cris et les meubles que l’on lançait de part et d’autre de la taverne. Habituellement dans ce genre de bataille, on pouvait y déceler une part d’amusement, les morts étaient rares. Sauf que cette fois-ci, c’était une véritable arène, jamais elle n’avait vu les choses dégénérer de cette façon et commençait à se dire que l’équipage du Walrus ferait sans doute bien mieux d’éviter One-Eyed-Willy le temps que les choses se tassent au risque d’avoir de mauvaises surprises. Usant d’habileté et de poigne face à ses adversaires, elle remarqua après s’être débarrassé de l’un de ses assaillants que le capitaine Delendar s’était fait sournoisement attaqué. Forcément si y’en avait après elle, y’en avait après lui aussi voir peut être plus puisqu’il était un capitaine influent. Qu’elle le connaisse ou pas, puisque lui et Silver étaient en bon termes il n’était pas question de laisser un allié se faire avoir ainsi. La jeune femme rengaina son sabre et vint lui porter secours sans plus attendre.

Alors, elle vint planter sa lame dans le dos du pirate sous une des côtes et une fois le chemin tracé dans sa chair par cette brusque intrusion, ignorant le vif spasme qui secoua son corps,  elle remonta un peu plus la lame sous les côtes. Un geste sec et bien placé pour rendre la blessure insoignable, toucher ses points vitaux et de manière efficace, le tuer sans qu’il ne puisse nuire à cet homme. Le pirate mort bascula en arrière, la jeune femme profita de la lourdeur de son corps tombant sur le plancher pour extraire la lame. Levant les yeux vers le capitaine, elle étira un large sourire pour ensuite lui faire un signe de tête. C’était trop le bordel ici, il fallait sortir au plus vite avant de se prendre un mauvais coup dans le dos comme elle venait de le faire. La pirate sorti de nouveau son sabre, tous deux se frayèrent un chemin entre les ivrognes qui profitaient de l’agitation pour avoir un peu d’adrénaline et les pirates qui en profitaient pour régler leurs comptes avec tel ou tel capitaine, tel ou tel second. Quelques coups bien placés, les mâchoires serrées, Anne ne se faisait pas prier pour planter son sabre dans la bedaine de ceux qui osaient la défier. Bientôt l’odeur de sang vint dominer les effluves de houblon et de miel fermenté mais cela ne semblait pas perturber Anne Bonny ; elle avait l’habitude.

Une fois sortis du vacarme, Anne continua la marche sur un côté de la taverne. D’un revers de manche elle essuya les traces de sang encore chaud sur son visage. La voix de l’homme s’éleva alors qu’il entamait leur dialogue sur la taverne dont l’agitation devait s’entendre jusqu’à trois rues plus loin.

« Aye, j’étais v’nue là parce que leur bière à pas l’gout de la pisse mais tout compte fait c’pas mieux. »

Anne avait confiance qu’avoir une femme à bord pouvait être mal vu mais en avoir une comme quartier maitre était d’autant plus pointé du doigt. La pirate avait pourtant fait ses preuves, elle tenait ses hommes d’une main de fer et lorsqu’il s’agissait de faire preuve d’autorité elle pouvait être bien plus sévère qu’un homme. Quoi qu’il en soit ceux qui la connaissaient savaient qu’il ne fallait pas trop se frotter à elle au risque de se faire égorger sans vergogne. A priori elle aurait pu prendre la mouche qu’il lui fasse la remarque et jouer des gros bras et dire avant qu’il ne s’exprime que de toute façon une femme n’était pas plus incapable. Mais il avait raison sur le fait que c’était une cause suffisante pour attirer des problèmes puisque ce n’était pas ancré dans la caboche de la majorité de ces sacs à foutre.

Concernant le Capitaine Delendar plus personnellement, elle était au courant qu’il était de ceux qui ne voyaient pas cela comme une bonne chose. Anne ignorait le fond de se pensée avec exactitude puisqu’il n’avait pas terminé sa phrase mais ne s’attendait pas à recevoir d’éloges de sa part. Grand bien lui en fasse, elle n’avait pas envie de débattre sur ce sujet là alors qu’elle avait déjà des problèmes en étant liée à Silver – femme ou pas.

« C’pas grave s’ils sont pas d’accord j’leur ferai bouffer des couilles s’ils veulent plus de masculinité. »

La jeune femme étira un sourire ironique, se demandant s’il arriverait à prendre cela pour lui mais puisqu’elle ne l’avait pas laissé finir, rien n’était sûr. Quoi qu’il en soit, son but n’était pas de le provoquer, il finirait bien par voir un jour qu’elle n’était pas un genre de charlatan ou en pleine crise existentielle de genre. Anne avait été mariée et fidèle épouse, cela ne l’avait pas empêchée de se retrouver parmi les grands noms de la piraterie il y a bien longtemps.

« On a loupé pas mal de choses, mais c’est pas étonnant qu’les pirates s’foutent sur la gueule depuis la mort de l’autre timbré. » Fit elle remarquer puisque cela avait été prévisible.

Si son amri avait encore été en vie, il aurait été l'un des premiers à mourir dans ces règlements de compte, songea t-elle. Anne aurait suivit de près sans doute si elle n'avait aps eu l'idée de l'assassiner. Le bordel ici était plus qu’évident, le nombre de victimes ce soir ne ferait qu’amplifier les tensions et l’échiquier prenait forme. Anne proposa au Capitaine de la suivre afin qu’ils s’éloignent de l’agitation et éviter d’être trop au cœur d’éventuelles rumeurs sur les responsables. Marchant d’un pas assuré sans vraiment savoir où ils allaient, Anne reprit la conversation où elle l’avait laissée.

« ‘Parait que Crochet essaye d’en profiter c’est vrai ? »









Revenir en haut Aller en bas
Haran Delendar
Beware, I'm starving
Haran Delendar
ζ Inscris le : 05/01/2016
ζ Messages : 206
ζ Avatar : Clive Standen
ζ Localisation : Sur son Galion Le Poséidon ou chez lui dans la ferme à Bartok
ζ Occupations : Capitaine Pirate
ζ Âge : 33 années Neverlandaises
ζ Statut : A retrouvé sa moitié
ζ Signes distinctifs : Son buste est recouvert de tatouage et de cicatrices. Il a une longue balafre sur une jambe qu'il a eut lors de son premier combat. Son oreille gauche n'entend plus qu'à 50% à cause d'un canon qui lui a fait perdre une partie de son audition. Cicatrices sur les visages à cause d'une tentative d'assassinat sur sa personne.
A time to rise and a time to fall 76882114x048h



A time to rise and a time to fall Empty
Message Sujet: Re: A time to rise and a time to fall A time to rise and a time to fall EmptyLun 10 Oct 2016 - 13:15

A time to rise and a time to fall

 
Anne n’était pas venue non plus chercher la bagarre, elle l’aurait voulu, je pense que le bain de sang aurait pris une tout autre tournure. Je ne connaissais que peu la donzelle pirate, mais sa légende précédait toujours ses pas. On avait dit qu’elle avait fait tuer son époux, un pirate lui aussi, qu’elle avait joué du pistolet sur un homme qui lui avait cherché querelle à peine avait-elle échouée sur Neverland. Cette femme avait des ressemblances avec mon épouse, femmes fortes et sachant se défendre. Je n’approuvais pas forcément d’avoir une femme à mon bord, pas pour des questions de machisme, quoi que je devais bien l’avouer, je savais que face à un colosse comme moi, une femme bien qu’entrainée n’avait que peu de chance de remporter la victoire. J’avais promis à Keyne de ne jamais faire monter une donzelle sur le pont de mon navire, trop jalouse ma femme n’aurait pas eu confiance et j’avais respecté sa demande, jusqu’à la refuser elle sous mon pavillon. Bien entendu, je m’étais bien gardé de lui faire remarquer que la sentence qu’elle détestait provenait d’elle-même. Ah ! Les femmes ! Créatures bien plus complexes et mystérieuses qu’on ne peut le croire. J’vais encore bien des difficultés à comprendre tout d’elles.

Mon rire éclate, elle n’a pas froid aux yeux la pirate, son verbiage est aussi décalé que celui de mon second. « Et tu aurais bien raison, Bonny ! » Je lui donne une forte tape dans le dos, me redressant et attrapant un morceau de ma chemise pour retirer tout le sang qui s’y est placé durant cette rixe de comptoir. Pour toute réponse, je reçus un sourire de biais et une phrase bien sentie sur feu Edward Teach. Je ne l’avais jamais aimé, ni l’homme qu’il faisait semble d’être, ni ses manières de royaliste montées sur des règles qu’il avait été le seul à écrire. « Il y aura toujours des profiteurs, pensant prendre le pouvoir » Renchéris-je pendant qu’elle me faisait un signe de nous éloigner du tumulte de la taverne. Déjà, les bruits attiraient d’autres pirates et cela ne ferait qu’empirer avec le temps. Il ne fallait pas forcément un Roi pour gouverner la racaille, mais de simples règles de bonnes conduites dans cette ville et en dehors…chacun pour soi. Je ne me mettrais plus jamais au-dessous d’un autre pirate, ça jamais ! Plutôt mourir devant l’ennemi que ployer devant un lâche !

Anne : ‘Parait que Crochet essaye d’en profiter c’est vrai ?

Je ralentis machinalement le pas une fois la distance mise entre nous et la taverne sanglante. Nouveau sourire et grattement de barbe significatif. Ouais, Crochet…sale vermine, sournois et plus dangereux qu’il n’y paraissait. « J’ai entendu parler de ça et du fait qu’on ferait mieux de regarder derrière nous lorsqu’on est en mer… » Mes yeux vont de droit à gauche, élargissant mon champ de vision, je n’aime pas parler de ce genre de chose à découvert, j’ai appris depuis mes 8 années à One, qu’on est jamais seul lorsqu’on fait des messes basses. « Je t’offre un verre ? Je t’aurais bien fait monter à bord du Poséidon, mais…la seconde du Capitaine Silver qui se trouve chez Delendar, cela risque fort de nous porter préjudice… » Après un mouvement de menton pour lui dire d’avancer encore, je lui propose la direction du grand port. Assis sur le dernier ponton, des tonneaux sous nos postérieurs, il n’y a pas plus calme que l’endroit. Capuche sur le haut de ma tête, je ne risque pas d’être reconnu à une bonne distance. « Qu’as-tu appris des projets de Crochet ?! Je propose un échange de bon procédé, je te dis ce que je sais et tu me dis ce que tu sais…Je ne suis pas certain d’aimer ce qui se trame et avoir un allié ne sera pas de trop face à ce qui se prépare dans notre dos…qu’en penses-tu ? » Le deal était lancé, la prise de décision de son côté, il n’y avait qu’à attendre ce qu’elle déciderait.


  (c) chaotic evil


Who wants to live forever
by lizzou.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


A time to rise and a time to fall Empty
Message Sujet: Re: A time to rise and a time to fall A time to rise and a time to fall EmptyDim 13 Nov 2016 - 18:47


A time to rise and a time to fall

Oh all the money that e'er I had, I spent it in good company. And all the harm that e'er I've done alas, it was to none but me. And all I've done for want of wit to memory now I can't recall. So fill to me the parting glass. Good night and joy be with you all
Haran & Anne


Delendar se méfiait de Crochet aussi, cela n’était pas un secret mais Anne était bien contente de tomber sur lui et de voir qu’il ne comptait pas retourner sa veste depuis la mort de Barbe Noire contrairement à d’autres. Ils avaient beau n’avoir échangé que rarement l’entente semblait de mise et la tape qu’il lui asséna dans le dos venait en témoigner. Anne étira un large sourire amusé, son but n’avait pas été d’épater la galerie avec ces paroles sanglantes mais si ça le faisait rire, c’était pas plus mal. Depuis qu’elle avait su que Tankred était son second, elle n’avait pas envie de s’en faire un ennemi : d’une part parce qu’il savait des choses sur elle, d’autre part parce qu’elle avait une dette envers lui et enfin parce qu’elle appréciait Tankred et qu’elle appréciait aussi Silver. Anne est une personne loyale qui ne désire pas trahir pour faire plaisir. Ainsi, le fait que Delendar soit un potentiel allié l’arrangeait bien et elle ferait en sorte que cela le reste, sans compter qu’il était un allié de taille.

One-Eyed-Willy était devenu un véritable foutoir où l’on ne savait plus donner de la tête et Anne songeait à vérifier les allégeances de tous ses contacts afin d’être certaine de ne pas se faire piéger. Le sujet Crochet d’ailleurs exigeait de la discrétion que le capitaine eu vite fait de souligner en l’invitant à venir se poser un peu plus loin afin d’en discuter.

« Aye, j’suis d’accord Capt’ain. » Fit-elle en emboitant le chemin à ses côtés

Autant de préjudices que cela pouvait porter, le moment n’était pas venu de montrer aux autres que le Walrus et le Poséidon envisageaient de faire équipe ou la piraterie entière pourrait les soupçonner de vouloir faire plier les autres à la manière de Crochet ; Bien des pirates étaient assez idiots pour penser les fantaisies les plus absurdes…Quoi que…Ce serait également une manière intelligente de se débarrasser d’eux. A vrai dire, dans son entièreté, c’était une délicate situation où rien ne devait être fait sans réfléchir et, pour une fois il fallait non seulement user de force mais aussi d’intelligence. Silver serait sans doute satisfait de savoir que le capitaine Delendar était prêt à faire alliance, ils en avaient déjà parlé ensemble et il semblait le respecter bien plus que les autres pirates, ce qui était tout à fait positif. Ce serait au moins cela de bien à rapporter de cette soirée quelque peu pourrie et qui lui ferait apparaitre des bleus sur la peau après s’être pris des coups.

Se poser un peu n’était pas du luxe même si c’était un tonneau car le principal était qu’elle avait sa flasque de rhum tout juste remplie avec la générosité du capitaine Delendar. C’était agréable de pouvoir épancher sa soif après cette agitation. Elle rajusta son chapeau sur sa tête dans un réflexe, appuyant ses coudes sur ses genoux tout en réfléchissant à ce qu’elle pouvait lui dire d’intéressant concernant les doutes qu’ils avaient eus concernant Crochet. Jusque là rien de très concret à vrai dire, ils venaient juste de mouiller et n’étaient encore certains de rien.

« Les contrebandiers qui bossent avec nous nous ont prévenus avant qu’on accoste. Silver pense que Crochet veut foutre le bordel, réduire à néant les pirates les plus influents en les laissant s’entretuer pour ensuite s’montrer comme un grand guide et s’couronner pour continuer le travail de Barbe Noire. »

Anne se redressa et étouffa un rire moqueur rien que de penser à ce forban se croire tout puissant. C’était assez osé comme comportement surtout après la mort d’un Roi pirate puisque la question n’avait pas été de savoir si on le remplacerait ou pas. De plus venant de la part de Crochet c’était d’autant plus culotté, du moins aux yeux de Silver et Anne. Quoi qu’il en soit cela ne faisait clairement pas l’unanimité auprès des pirates et cette soudaine tension à One-Eyed-Willy en témoignait.

« J’trouvais ça complèt’ment fou, qui oserait avoir de tels plans après c’t’échec ?! Mais ça l’ami, c’était jusqu’à ce qu’on croise des déchets en pleine mer... »

Anne vérifia les alentours une dernière fois, s’assurant que personne ne les écoutait, même si rien n’était certain elle ne voulait pas que des rumeurs se propagent sur ce qu’il aurait pu se dire entre eux ce soir là. Alors Anne continua dans sa lancée, baisant quelque peu la voix afin qu’il puisse être le seul à vraiment entendre ce qu’ils avaient vu avant d’arriver.

« Y’a eu un conflit dernièrement entre deux cap’tain pirates qu’étaient copains comme cochons, figure toi qu’on a retrouvé leurs navires au fond d’l’eau. J’te fais pas un dessin t’imagines les trous dans la coque… Mais j’avais jamais vu d’épaves aussi déchiquetées, c’était pas un abordage ou d’la taquinerie c’était un vrai règlement de compte, y’a aucun survivant et les squales s’en donnaient à cœur joie. »

La vision de ce massacre considérable leur avait fait froid dans le dos alors que rien n’aurait pu les séparer réellement. Silver et Anne avaient plongé à la recherche de matériaux à récupérer ou d’éventuels trésors et s’étaient rendus compte et avaient donc vu tout ceci de leur propres yeux. En remontant ils avaient une discussion, ne pouvant s’empêcher de mêler cela aux conflits qu’engendrait la mort de Barbe Noire. Ils avaient retrouvé les journaux de bord des deux capitaines, tous les deux illisibles et imbibés d’eau mais il y avait les cachets de crochet dans les deux journaux alors que la cire avait résisté contrairement aux parchemins. Alors ? Simples missives ? Accords commerciaux ? Ou avaient ils été montés l’un contre l’autre ?

« P’tet un coup de Crochet ? Qui sait ? En tout cas ils avaient rien à envier à l’un et l’autre mais c’qui nous a mis la puce à l’oreille c’est qu’on a trouvé ça dans les deux épaves... »

Anne sorti de sa besace les morceaux de cire rouge fondus avec les armoiries de Crochet imprimées dedans et les tendit à Haran afin qu’il puisse avoir la véracité de ses propos.

«  On veut pas prendre de l’avance sur les raisons parc’qu’y’a plus d’preuves concrètes. Mais Silver a bien envie de savoir c’qu’il s’est passé entre ces deux là pour vérifier si ses soupçons sur les plans de Crochets sont vrais ou pas. En tout cas ce serait un joli coup faut l’dire et c’est pas d’la sorcellerie.»

Anne haussa les sourcils puis porta sa gourde à ses lèvres afin de s’abreuver de rhum. La situation était complexe, autant c’était très suspect, autant ça se tenait mais surtout il était possible qu’ils se trompaient sur toute la ligne. Le temps seul leur dirait si cela était vrai ou pas, quoi qu’il en soit puisqu’ils n’étaient pas les seuls à comprendre que Crochet jetait de la poudre sur le feu, il y avait forcément quelque chose qui avait été commis ou qui se préparait.

« T’en penses quoi ? »











Revenir en haut Aller en bas
Haran Delendar
Beware, I'm starving
Haran Delendar
ζ Inscris le : 05/01/2016
ζ Messages : 206
ζ Avatar : Clive Standen
ζ Localisation : Sur son Galion Le Poséidon ou chez lui dans la ferme à Bartok
ζ Occupations : Capitaine Pirate
ζ Âge : 33 années Neverlandaises
ζ Statut : A retrouvé sa moitié
ζ Signes distinctifs : Son buste est recouvert de tatouage et de cicatrices. Il a une longue balafre sur une jambe qu'il a eut lors de son premier combat. Son oreille gauche n'entend plus qu'à 50% à cause d'un canon qui lui a fait perdre une partie de son audition. Cicatrices sur les visages à cause d'une tentative d'assassinat sur sa personne.
A time to rise and a time to fall 76882114x048h



A time to rise and a time to fall Empty
Message Sujet: Re: A time to rise and a time to fall A time to rise and a time to fall EmptyMer 28 Déc 2016 - 19:43

A time to rise and a time to fall

 
Je fus des plus attentifs lorsqu’Anne me parla de cette histoire, j’en avais vaguement entendu parler, mais certains détails pour ainsi dire la plupart avaient été mis sous silence par les informateurs. Je sentais bien que le Crochet avait une idée en tête, Tank m’avait beaucoup parlé de ce qu’il faisait du temps de Barbe Noire et bien que la mort du Roi ne présageait rien de bon, j’imaginais fortement le manchot ne pas vouloir s’arrêter à n’être qu’un simple Capitaine pirate parmi tant d’autres.

Les dires de Bonny confirmaient une chose, plus les alliances se formaient entre nous et mieux cela valait, si toutefois, le vieux ne trouvait pas quelques médisances à nous faire savoir qui retournerait les alliés entre eux. J’étais un bien jeune capitaine par rapport à d’autres qui en avaient vu des années et des vagues défilées sous la coque de leur navire. Sa paume approcha de mon faciès et je découvrais avec curiosité la chose dans sa main, le sceau de James Crochet en personne, celui qui, placardé sur son flambant Jolly Roger ne pouvait laisser de doute à personne sur l’identité de son propriétaire. Je saute de mon perchoir, frottant ma barbe légèrement avant de mirer le visage fermé de la pirate rousse. « J’en dis qu’on devrait se méfier. Tankred m’a parlé de ce qu’il a vu durant son séjour sous les ordres de Teach et bien entendu de Crochet. Ce n’est pas un homme, mais un démon qui ne voit que par lui, je pensais qu’il se serait déclaré Roi après avoir assassiné Barbe Noire, à croire qu’il veut faire bien pire que ça. La perspective ne m’enchantait pas de le voir à notre tête, mais au moins, il se serait montré franc en annonçant la couleur de son pavillon…Si tu dis vrai et s’il est derrière ce massacre en mer, alors je crains que nous devions assurer nos arrières et le plus vite sera le mieux. Après la mort de Teach, je suis allé dans cette île grâce au navigateur qui se trouvait sur le Queen, les mines avaient été nettoyées de l’or et des trésors, ce que j’ai vu m’a suffi à comprendre qu’il y a bien plus derrière une belle façade qu’un radeau pourri affichant une vérité. Des gamins, des hommes et des femmes, voilà ce que j’ai ramassé. Esclaves et prisonniers, ils travaillaient comme mineurs pour le compte de Teach, cherchant parait-il le cœur de l’île… »

Elle tourne de nouveau son regard azuré vers moi et je souris. « Oui…la fumée…la nuit…Et si la chose était sous le contrôle de Crochet ? On ne sait pas ce qu’elle est, mais elle a eut assez de magie pour mettre notre monde sens dessus dessous, alors briser des coques et anéantir des équipages fortement armés, je pense qu’elle est en capable… » Tout cela laisse à réfléchir, il est vrai. J’ai eu le temps de penser et repenser tout cela plusieurs fois, les histoires que les hommes récupérés sur Queen m’ont racontées pourraient faire dresser les cheveux de n’importe quel brave.

« Tout ce que je peux te dire Bonny, c’est que je sens fortement le vent tourner. Ton Capitaine craint Crochet et à juste titre, je ne l’aime pas plus et je le crains par instinct de survie. Avec nos deux navires nous pouvons lui tenir tête, sauf s’il a des alliés. Nous pouvons avec une flotte suffisante le chasser de Neverland, voire même… » Elle comprend ce que je veux dire, j’en suis certain. « Faire que Crochet ne soit plus qu’un souvenir… » Oui, un souvenir, mais voilà, je ne savais pas tout à son sujet, j’avais bien sûr entendu parler de légendes, du fait que personne ne savait d’où il venait et les histoires allaient bon train. Sang empoisonné, démon des enfers, il paraitrait même qu’il serait le diable en personne…Non…un homme….Simplement un homme. « Ton Capitaine serait-il d’accord pour une rencontre amicale, loin d’ici en mer…loin des oreilles et des regards qui pourraient juger ? Ou peut-être me garantiras-tu d’une simple poignée de main qu’il sera d’accord ? »


(c) chaotic evil


Who wants to live forever
by lizzou.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


A time to rise and a time to fall Empty
Message Sujet: Re: A time to rise and a time to fall A time to rise and a time to fall EmptyLun 2 Jan 2017 - 18:55


A time to rise and a time to fall

Oh all the money that e'er I had, I spent it in good company. And all the harm that e'er I've done alas, it was to none but me. And all I've done for want of wit to memory now I can't recall. So fill to me the parting glass. Good night and joy be with you all
Haran & Anne


C’était tout à fait surprenant à la fois et en réalité pas tant que ça de découvrir quelques facettes insoupçonnées du règne Barbe Noire et qu’il fallait encore prendre en compte pour comprendre ce qu’il se passait sur cette île et d’où toutes ces problématiques provenaient. Anne grimaçait sous les révélations de Haran, enregistrant en son esprit le moindre de ses dires pour plus tard le répéter à Silver. Cela leur permettrait également d’aviser pour la suite et confirmer le fait qu’il était nécessaire de redoubler d’attention ces derniers temps. Ces ennemis sont puissants et sans doute plus nombreux qu’on ne l’imagine, car en des années de pseudo règne, les alliés de Teach se sont certainement multiplié et passent désormais enter les mains de Crochet. Si la méfiance a toujours été de mise envers Teach, Hara confirmait là que Crochet était une version pire de ce défunt capitaine et que le conflit était loin d’être à son comble. Quelles surprises cela leur amèneraient ils à l’avenir ? Il manquait bien des réponses à leurs hypothèses et toutes devaient être traitées avec beaucoup de sérieux quitte à être bien trop imaginatif.

Le cœur de l’île, la fumée, ces esclaves….Anne n’avait même plus ce réflexe de s’abreuver d’alcool sous les assauts de réflexions allant de paire avec ce que révélait peu à peu Haran sur ce qu’il savait et sur ce qu’il soupçonnait lui aussi. Là bien évidemment en découlait une alliance entre le Walrus et le Poséidon qui leur permettrait de ne pas se retrouver dépecés dans les tréfonds des eaux impitoyables de ce monde. Deux équipages puissants et influents ne pouvaient que créer des vagues qui au fur et à mesure deviendraient menaçantes pour le compte de Crochet, cela était d’une évidence…Mais ils avaient besoin de bien plus d’alliés et avant tout de comprendre ce qu’il se passe afin d’avoir un train d’avance et d’appréhender chaque coup de leur ennemi commun.  Haran proposa donc une rencontre entre lui et Silver afin de mettre au clair cette alliance qui allait certainement arriver aux oreilles de Crochet comme un coup de tonnerre. Cela leur permettrait également de voir s'il y avait moyen de mettre quelque chose en place.

« Aye, c’tout à fait possible, ce s’rait même bien, qu’on puisse lister en qui on peut avoir confiance et en qui on peut pas avoir confiance. » Répondit Anne, partante pour une « réunion » secrète.

Organiser cette entrevue ne serait pas difficile, un lieu, une heure et le tour serait joué. De son côté elle allait devoir s’assurer que leurs alliés l’étaient toujours depuis ces quelques changements ayant eu lieu à One-Eyed-Willy. Anne avait l’impression que quelque chose se préparait sous leur nez et ne pas avoir le moindre indice était d’autant plus frustrant qu’ils avaient beaucoup à perdre en fin de compte.

« C’est c’que je vais essayer de faire maint’nant qu’on est revenus au port, j’vais fouiller l’île, être à l’affut des commérages, vérifier les rumeurs, on peut plus s’permettre de faire dans la demi-mesure, on doit savoir qui pourrait nous rejoindre parce qu’à la moindre erreur on est foutus. Si j’ai des infos bien sûr vous s’rez mis au courant.»

Quelle poisse que l’on se débarrasse d’un roi pour en avoir un potentiellement pire. Quoi qu’il en soit, Anne avait toujours haït le terme de « roi », car pour elle les pirates n’avaient pas à obéir sous l’influence d’un seul illuminé tout comme un capitaine a ses officiers à bord et que même avec un droit de veto il n’a pas les pouvoirs absolus dans la mesure ou chaque matelot doit être traité avec humanité si l’on veut que l’affaire tourne et que tout le monde travaille bien. Cela était beaucoup trop en contraste avec l’idée d’un roi avec un pouvoir arbitraire à son gout et avait pour espoir que l’on puisse instaurer un système qui ne privilégie pas que les lèches bottes.

« Pour la rencontre, dis moi un jour et où, j’passerai le message à Silver et j’veillerai à c’que ça se sache de personne d’autre, on s’ra là. »












Revenir en haut Aller en bas
Haran Delendar
Beware, I'm starving
Haran Delendar
ζ Inscris le : 05/01/2016
ζ Messages : 206
ζ Avatar : Clive Standen
ζ Localisation : Sur son Galion Le Poséidon ou chez lui dans la ferme à Bartok
ζ Occupations : Capitaine Pirate
ζ Âge : 33 années Neverlandaises
ζ Statut : A retrouvé sa moitié
ζ Signes distinctifs : Son buste est recouvert de tatouage et de cicatrices. Il a une longue balafre sur une jambe qu'il a eut lors de son premier combat. Son oreille gauche n'entend plus qu'à 50% à cause d'un canon qui lui a fait perdre une partie de son audition. Cicatrices sur les visages à cause d'une tentative d'assassinat sur sa personne.
A time to rise and a time to fall 76882114x048h



A time to rise and a time to fall Empty
Message Sujet: Re: A time to rise and a time to fall A time to rise and a time to fall EmptyMar 3 Jan 2017 - 20:54

A time to rise and a time to fall

 
Faire une liste serait se montrer peut-être un peu trop visible dans nos attentions, mais la Pirate sera discrète, elle en a tout intérêt du moins. Elle parle d’ouvrir ses oreilles aux paroles et conversations des autres forbans et je pense que je ferais de même, bien que je sois peu enclin à me trouver dans les tavernes et que j’ai une confiance aveugle envers mes hommes. Je devrais sans doute ne pas le faire, mais je ne suis pas né pirate, je n’ai pas la même vision que les vrais matelots qui ont toujours baignés dans la vilénie. « Il faut surtout se monter plus malin que les éventuels espions, dire ouvertement que nous montons une alliance contre Crochet serait nous canonner nous même, Bonny ! » Je ne souhaite pas que les rumeurs enflent de trop, je connais la facilité à faire courir un « on-dit » et la difficulté à prouver qu’il est erroné. Non, nous devions marcher sur des œufs, aller au gré des conversations, dire sans le dire, rallier sans faire signer un pacte. Le jeu d’échecs allait débuter et nous étions les pièces principales d’une alliance qui ne trouverait que deux issues, la réussite ou l’échec mortel. Je ne voulais pas perdre la face, pas plus que ma place de Capitaine, tout cela ne me plaisait pas, mais je n’avais pas d’autre choix que celui de protéger mes hommes. Non, tous les pirates n’étaient pas des vendus sanguinaires, je les voyais plus comme des guerriers qui prenaient les richesses là où elles se trouvaient. La vieille piraterie avait des règles, Silver en était le porte-parole et je l’appréciais pour cette raison. Un homme d’honneur tout comme je l’étais, bien que peu instruit de l’autre monde. Je pivotais vers Anne Bonny après avoir pris le temps de réfléchir à ce lieu où nous pourrions être tranquille, pas de grande route vers le large, mais suffisamment loin et de manière naturelle pour ne pas éveiller les soupçons. « Il y a un archipel d’îles inhabitées, car bien trop petit, à l’ouest de One. Il n’y a que des palmiers et du sable là-bas, je vous y attendrais dans une semaine. Ce sera notre lieu de ralliement, c’est à une demi-journée de navigation…si besoin j’enverrais mon second pour vous donner les coordonnées ! » Elle hoche de la tête et je n’ai besoin que de cela. « Nous avons déjà bien trop parlé…la conversation continuera dans une semaine… »

Je mire le quai sur lequel j’aperçois un homme au bras d’une catin qui vient vers nous. « Encore merci, Bonny ! Je te dois une faveur ! » Je lui fais un clin d’œil amical avant de remettre mon manteau en peau sur les épaules et de tourner les talons pour croiser les deux personnes qui arrivent dans notre direction. Je bouscule l’homme pour voir plus son visage, il est saoul comme un cochon et je ne pense pas l’avoir déjà croisé sur les navires. Tant mieux. Une alliance avec Silver…voilà qui n’annonce rien de bon pour l’avenir des pirates tels que lui et moi…mais nous n’avons pas dit notre dernier mot et je gage qu’il ne s’attendra pas à une alliance qui fera pencher vers le fond ses projets de prise de pouvoir. Si guerre, il doit y avoir, alors, elle aura lieu !


(c) chaotic evil


Who wants to live forever
by lizzou.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



A time to rise and a time to fall Empty
Message Sujet: Re: A time to rise and a time to fall A time to rise and a time to fall Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

A time to rise and a time to fall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]
» [UploadHero] House of the Rising Sun [DVDRiP]
» Batman The Dark Knight Rises [DVDRiP]Action

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-