AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE
★ second star to the right and straight on till morning ★

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 EmptyMer 27 Jan 2016 - 17:18

Avant même que je puisse répondre à cette petite crotte de Sawyer, j'entends une voie familière qui nous interpelle. Lorsque je me retourne je vois ma Feisty d'amour en train de râler et de nous lancer de la nourriture. Sawyer évite de justesse une pâtisserie, ce qui à première vue irrite un peu Feisty puisque Saw' ne se gêne pas pour se moquer d'elle. Maintenant que je vois le buffet remplis de nourriture, je sens mon ventre qui gargouille, et quand Saw' se dirige vers une table en me faisant signe de la suivre, je bondis sans plus réfléchir pour me saisir à mon de munitions. Bon, j'avoue, j'en ai mangé à peut près autant que j'en ai lancé, et je il me semble même que la première victime de mon lancé au hasard fut un adulte (niark niark niark, tant mieux).

"Bataille de bouffe !!!!!" Ce cri sortit en même temps de mon cœur et de ma bouche, invitant tous les enfants perdus et toutes les personnes pas trop coincés du cul à nous rejoindre dans cette folle désinvolture.
Au détour d'une table, je sors mon lance pierre, habilement caché sous ma robe, et je me prépare à lancé un mignon petit four à la crème en direction de Andy, il me semblait beaucoup trop propre, impossible qu'il reste ainsi, pas ici, pas en ces circonstances. Entre deux bouchées de gâteau, j'attrape même une petite cuisse de poulet que je m'empresse d'engloutir. Alors qu'un projectile, beaucoup trop rapide pour que je sache ce que c'est, me frôle l'oreille, je me réfugie sous la table la plus proche afin de faire des munitions et d'établir un plan d'attaque. Comment faire pour atteindre le plus d'adultes possible, surtout des pirates, tout en restant incognito. Enfin incognito .... Si il faut me faire remarquer pour pouvoir mettre un pirate hors de lui, alors tant pis, je prendrais le risque.

Alors que je réfléchissais, absorbée par mes pensées, je vois passer devant la table où je me suis cachée des jambes qui ne me son pas inconnues. Je passe la tête hors de ma cachette pour voir qu'elles appartiennent à Feisty. "Psst, eh Feistynou, viens, je prépare un mauvais coup" Je sais pas si elle m'a entendu puisque je chuchote, alors que lui tire un peu le bas de la robe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 EmptyDim 31 Jan 2016 - 22:54

Manquer une occasion de s’amuser ? Très peu pour lui. Le banquet organisé promettait une nouvelle aventure dont il voulait à tout prix prendre part… Comme la plupart de ses camarades, les enfants perdus, d’ailleurs. Après tout, il y aurait entre autres des indiens et surtout des pirates. Rassembler tout ce beau monde au sein d’un même évènement, c’était chercher la petite bête aux yeux de Peter. Et si quelqu’un aime bien chercher ces vieux loups de mer, c’est bien lui. Il n’était en rien différent de ses nouveaux amis de l’Arbre du Pendu à ce sujet. Certes, Peter ne les connaissait pas encore tous très bien, mais ils avaient de toute évidence la même ambition : faire vivre un véritable enfer à ces maudits pirates. Le début de ses aventures ici, au Pays Imaginaire, avait été marqué par sa capture par ces derniers. Mais ils ne les craignaient pas plus pour autant, bien au contraire. Et quoi de mieux que cette occasion pour le leur démontrer ?
Il avait pu compter sur l’aide de sa précieuse alliée, Clochette, pour lui éclairer la voie jusqu’aux festivités. Mais à cause de la présence des pirates, elle avait préféré ne pas s’éterniser et ne pas trop s’aventurer. C’est donc seul qu’il avait fait son entrée et à peine arrivé, il avait cherché du regard l’un ou l’autre de ses compagnons qu’il n’avait pas tardé à apercevoir parmi la foule présente: il lui avait suffi de chercher d’où volaient les quelques gâteaux et pâtisseries pour comprendre qu’ils n’étaient pas loin et immanquablement, il n’avait pu retenir un sourire amusé. Une bataille de nourriture. Grande idée. Il n’avait d’ailleurs qu’une hâte, se prendre au jeu lui aussi.

Peter avait couru vers les tables où étaient disposées les victuailles et en chemin, alors qu’il passait aux côtés d’un pirate borgne ayant l’air plus bête que mauvais, muni d’une jambe de bois, et qui venait de se servir d’un petit gâteau, il n’avait pas hésité à le lui chaparder tout en poursuivant sa route comme si de rien n’était, en laissant échapper un petit rire avant de croquer dedans. Délicieux. Tout cela lui avait valu une exclamation indignée de la part du pirate en question qui s’était mis en tête de le poursuivre, même si la tâche s’avérait difficile : le jeune garçon bien trop rapide pour lui, était déjà loin. Ce n’était pas ses protestations qui allaient l’arrêter, bien au contraire. L’envie de s’amuser était trop grande pour qu’autre chose vienne le préoccuper. Sans compter que ce n’est pas demain la veille qu’il se préoccupera de l’avis d’un adulte… Et encore pire, d’un pirate. Non, il était déjà passer à autre chose : se remplir les bras de pâtisseries en tout genre qu’il voyait plus comme des munitions et prendre part à la bataille. Là où il y en a une, Peter n’est jamais loin. Il s’était ensuite approché d’Andy occupé à verser du jus de fruits sur la tête d’un garçon plus agé avant de l’interpeller en lui tendant l’un de ses gateaux. « Besoin d’un coup de main ? » Mais alors qu’Andy se tournait vers lui, Peter n’avait pas manqué l’occasion de lui écraser gentiment son petit gateau en pleine figure avec un sourire moqueur. Comment ça il cherche les problèmes ? Lui ? Jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Luyana
Beware, I'm starving
Rainbow Luyana
ζ Inscris le : 23/11/2015
ζ Messages : 409
ζ Avatar : Amanda Seyfried
ζ Localisation : Camp des Piccaninny
ζ Occupations : Tisseuse de filets de pêche
ζ Âge : 25 années en apparence, mais a bien plus d'années derrière
ζ Statut : Ne sait plus ce qu'elle doit faire
CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 391207tumblrm4sh34Cb8h1ru5a86o1500



CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 EmptyMer 3 Fév 2016 - 10:34

L’astre solaire avait décidé de disparaitre de nos vies. Je n’aimais pas cette situation, mais j’avais foi dans la vie et je savais que l’île, notre mère à tous ne nous abandonnerait pas. Elle était en colère, elle en voulait à quelqu’un, seulement, je ne pouvais croire en son injustice. Alors que j’allais près de la grande cité, je remarquais des affiches placardées sur les arbres en lisière de forêt. « Vous êtes tous cordialement invités à venir festoyer en notre compagnie. La cité de Blindman’s Bluff et son gouverneur sont là pour vous aider et vous épauler » Je levais les yeux au ciel, quelle mascarade, mais…d’un côté, une fête ne se refusait pas. Et peut-être que j’y verrais là-bas de vieilles connaissances.

En retournant dans le village, j’en parlais à Selène qui s’efforça de me convaincre de l’emmener avec moi. Nos Dieux savent que j’aime cette petite fille que j’ai vu grandir, mais je ne suis pas sa mère, même si j’ai beaucoup aidé Mataku lors de son éducation et qu’il est surtout bien content que je sois présente lorsqu’elle pose des questions auxquelles seule une femme peut répondre. Je refusais de l’emmener, sans l’accord de son père qui serait contre…il en était hors de question. D’autant plus que si je venais à en parler au guerrier, il m’empêcherait d’y aller, prétextant que c’est dangereux, qu’il peut y avoir des pirates et que je me mets toujours en danger.

En fin d’après-midi, je saisis ma cape et mon baluchon et je pris le chemin de la cité. Bien que la nuit soit toujours aussi noire et pesante, je connaissais tous les sentiers et les chemins, je pouvais même prétendre avec fierté, connaître l’endroit de chaque arbre. J’arrivais à l’heure dite vers la ville, déjà les lumières éclairaient les environs, les voix des habitants me parvenaient par vague et j’avais grande hâte de pouvoir me mêler à la population.

La grande place est noire de monde, je me faufile, je bifurque, je demande pardon, jusqu’à attendre une grande estrade, un peu plus loin, j’aperçois les grandes tables où déjà des enfants s’amusent entre eux. J’y vois des pirates un verre à la main, des visages qui parfois se tournent vers moi, l'interrogation peut se lire dans leur regard, je suis vêtue comme une indienne mais n’en ayant pas la nature, j’appartiens pourtant à ce peuple et j’en suis très fière, que mes cheveux soient blonds et mes yeux bleus ne changent pas ce que je suis au fond. Sans plus prêter attention aux curieux, je continue mon avancée vers la grande tablée, je ris en voyant les enfants prendre la nourriture pour jeu. J’ai le sourire aux lèvres de manière machinale et je continue dans leur direction, afin de mirer leur jeu de plus prêt. L’un d’eux croise mon regard, il n'y a pas de doute, ce sont mes anciens compagnons. Je reconnais même la petite Feisty, elle n’a pas changé, moi…oui. Mon rire cristallin résonne alors que l’un des joueurs tartine le visage d’un autre. J’ai envie de faire comme eux, mais je suis entourée d’adultes et je ne suis plus ce que jadis je fus. Alors, je me contente de les observer, me souvenant de ma vie d’avant, si lointaine et pourtant encore dans mon cœur. Car si j'aime ma nouvelle famille, je ne peux oublier toutes les années que j'ai passé auprès des enfants qui ne grandissent jamais.



L’impossible ne semble pas exister en amour, seul existe des possibles quand nous avons traversé nos peurs et nos résistances, ou renoncer à des projections erronées sur l’autre. Mais parfois un choix est utile pour pouvoir vivre ne serait-ce qu'un semblant de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 EmptyVen 5 Fév 2016 - 19:11

En moins de cinq minutes, le petit garçon avait du se prendre une bonne dizaine de projectiles. Et pour couronner le tout, un garçon l'interpella pour lui écraser un énième gâteau en plein visage.
" - Eh ! " Fit Andy. " C'est pas juste, on attaque pas les gens dans le dos d'aboord ! " Pour se venger, il sauta sur le garçon et s'agrippa à son dos. Il croisa ses doigts, les bras autour de son cou et mit ses jambes autour de son torse. " -Voilà comme ca t'as une limace collante sur le dos pour l'éternité. " Il était sûr pourtant de l'avoir déjà vu quelque part ce garçon. Il se redressa un peu plus pour observer son visage.
" - Eh dis dis tu t'appelles comment  ? " Demanda t-il en s'accrochant à ses cheveux. "Tu viens d'arriver sur l'île ? Eh attends, t'es pas assez beau comme ça. "
Andy attrapa un énorme poulet juste à côté de lui et lui écrasa sur la tête. " Ca c'est pour le gâteau. " Il chercha ensuite une merveilleuse cible du regard et ses yeux se posèrent sur une jeune femme qui se baladait plus loin entre les gens. Une sirène, c'est sûr. OU alors une indienne.  Vu comme elle est belle. Les yeux d'Andy se perdirent quelques instants sur la beauté de la jeune femme puis il tourna la tête du garçon qu'il chevauchait vers la fille.
" -Regarde comme elle est trop trop belle! "Lui cria t-il presque aux oreilles. " Un peu trop même je pense...Ca te dit on va lui refaire la coupe ? "

A refaire sa coupe il entendait...La faire participer à toute ces débilités et bataille de bouffe bien sûr. Il n'y avait pas de raison qu'elle ne profite pas du carnage non plus, qu'elle soit enfant perdu ou pas. Elle n'était pas très loin des deux garçons alors Andy força son "cheval humain" à avancer vers la jeune femme. " -Eh vous ! " Hurla le garçon. " Oui oui vous, venez! J'ai un cadeau pour vous."

Il attendit alors que la jeune femme se tourne vers lui pour lui jeter le contenu d'une bouteille de vin entière à la figure. " Vas y barre toi maintenant! " Fit il en direction du garçon. Mais c'était sûr que la jeune femme allait le rattraper, il pouvait se montrer vraiment débile parfois...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 EmptyDim 7 Fév 2016 - 19:50




Un banquet qui fait mouche


Chapitre deux


     Ces enfants sont fous. C'est à la fois attendrissant et particulièrement agaçant. Attendrissant et rassurant de voir qu'ils ne semblent pas se soucier de tout ce qu'il se passe actuellement. Agaçant de voir qu'ils prennent un malin plaisir à mettre le bazar partout où ils passent. Ce banquet a du demander des heures de préparations aux habitants de Blindman's Bluff, sans parler de toute cette nourriture qu'ils sont en train de gaspiller sans vergogne. Là une gamine plus jeune que Selyne qui s'amuse à avoyer un gâteau au visage d'une autre. Ici un grand dadet d'une quinzaine d'années qui l'imite. Puis les choses deviennent incontrôlables. Je sens Selyne à mon bras qui s'agite. Oh je vois d'ici la situation dans laquelle elle se trouve, tiraillée entre l'envie de se joindre à eux et la peur de perdre tout l’éventuel crédit qu'elle se donne quand elle veut me faire croire qu’elle est plus mature qu'il n'y paraît. « N'y pense même pas. » que je lui souffle avant d ela voir froncer les sourcils dans une moue boudeuse. Ça lui passera.

     Puis entre deux gâteaux volants, j'entrevois enfin celle que je suis venu chercher. Seulement.. le temps que je l’atteigne, un de ces garnements lui avait déjà vidé l'une des bouteilles de cette piquette qu'ils appellent du vin sur la tête. «
 Reste là ». Je laissais Selyne à coté de Rainbow pour empoigner le garçon par les hanches et le faire descendre du dos de son compagnon. « Toi tu files, et toi... tu viens avec moi. » Et portant le petit blondinet sous le bras comme un vulgaire ballot de paille, je le ramenais à ces deux brins de femmes si chères à mon cœur. « Là garnement. Maintenant tu t'excuses auprès de la dame si tu veux que je te lâche un jour. » Ho je ne comptais pas lui passer un savon, juste obtenir des excuses. Pour Rainy, mais aussi pour montrer à ma fille que mêmes ces gamins là doivent faire preuve d'un peu de bon sens et de savoir vivre de temps en temps.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 EmptyDim 7 Fév 2016 - 20:11




Un banquet qui fait mouche


Chapitre deux


     Escargot pourri qu'il dit... il manque de reparti mon p'tit Andy. Quoi que.. ça reste toujours très imagé. Oh.. mais c'est qu'il va répliquer. Vite, des munitions.Mais rien ne me tombe sous la main, rien d'original en tout cas. Mince alors, il a déjà posé sa bestiole dans un coin et il va répliquer, il va sûrement répliquer. Et j'ai juste le temps de lever mes bras devant mon visage pour ne pas me prendre un poulet rôti dans le nez. « Ha ouai ? Même pas d’échauffement. Un poulet là comme ça ? » Il a toujours été un peu excessif le Andy. Mais c'est probablement pour ça que apprécie sa compagnie, on a jamais le temps de s'ennuyer avec un ami pareil.

     Qu'est ce que je disais... le temps de regarder les filles s'en donner à cœur joie, me voilà trempé. C'est quoi ? Du jus de fruit, ou quelque chose comme ça. Nan, il aurait pas osé.. si? Et puis c'est qu'il a déjà disparu cette petite fouine. Je le retrouverais, ici ou une fois rentrés. En attendant, je m’essuie les mains sur un coin de nappe et je vérifie que le contenu de ma besace n'as pas pris l'eau, enfin le jus de fruit. Tout est sec, heureusement. Je crois que copain ou non, j'aurais pas pardonné à Andy si mon carnet s’était retrouvé massacré à cause de son petit tour.

      Feisty, Sawyer et May ont l'air de préparer quelque chose, alors je laisse ma chasse à la fouine de coté. Pour le moment. «
 Les filles, si vous avez une idée, je suis partant. » Pas la peine de préciser que je suis prêt à leur servir de gros bras, elles se vexeraient et puis.. les connaissant elles m'utiliseront plutôt comme diversion. Ça me gène pas. Je suis de trop bonne humeur pour m’arrêter à ça.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 EmptyLun 8 Fév 2016 - 12:56

Avant même que Andy n'ai put se rendre compte de ce qu'il se passait, il fut soulevé du sol par une masse énorme qui le bloqua sous son bras et l'obligea à s'excuser auprès de la jeune femme. Evidemment le petit prit cette remarque sur le ton de la rigolade et ne présenta pas ses excuses sur le champ. Il se débattit sous le bras du monsieur en gémissant bruyamment. Il hésita à appeler Nikolaï à l'aide mais c'était sûr que son ami allait le laisser dans le caca. Surtout après ce qu'il venait de lui faire...
Comme il se rendit compte que bouger dans tous les sens comme un ver de terre enragé ne servit à rien, il s'immobilisa de nouveau et fit le mort quelques instants dans les bras de l'homme, puis il éclata de rire et regarda la jeune femme.

"-Bon d'accord je vais m'excuser." Fit il en soufflant. "Chère mademoiselle dont-je-ne-connais-pas-le-prénom, je m'excuse de vous avoir si injustement attaquer , j'espère que je ne vous ai pas trop froissée..."

Il leva les yeux sur l'homme et lui fit signe de le laisser partir maintenant qu'il s'était excuser. Mais avant, il se remit à rire de plus belle. Qu'est ce que les adultes pouvaient se prendre la tête pour rien parfois ! Ca leur ferait du bien de se défouler un peu et le banquet était le meilleur moment pour ca!
" -Vous êtes vraiment coincés vous les  adultes! Venez avec nous, un peu. " Dit Andy en éclatant de rire.  Il fouilla dans sa poche et en ressortit un autre gâteau. Et si il le jetait sur celui qui le tenait ? Ca lui apprendrait à le traiter ainsi comme un vulgaire sac de patates.

" - Eh m'sieur ca vous dis que je vous écrase ca sur le visage ? Je suis sûr que ca fera super beau sur  vous!" En levant le bras autant qu'il pouvait, il secoua le gâteau sous les yeux de l'homme avec un sourire malicieux.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 EmptyLun 8 Fév 2016 - 17:36

Le jour où Peter se préoccuperait de ce qui est juste ou non n'était pas prêt d'arriver. Pour lui, tout ce qui comptait, c'était de s'amuser. C'est sans doute pour cela qu'il éprouve un tel dégoût pour les adultes. Ces derniers ne prennent plus le temps de rire, si bien que Peter, lorsqu'il croisait l'un d'eux au Pays Imaginaire, se demandait s'ils avaient un jour été enfants. Comment pouvait-on avoir envie de renoncer à l'insouciance au profit de quelques centimètres et de rides disgracieuses? Et comment ne pouvait-on plus avoir envie de plaisanter, de jouer? Sans se préoccuper de rien d'autre? Rien que d'y penser, cela lui donnait des frissons, et il s'efforça de songer à autre chose en reportant son attention sur son nouvel ami qui venait de lui grimper sur le dos. « Je m'appelle Peter. Et oui, je viens juste d'arriver. Faut croire que j'ai bien choisi mon moment.  » La vie sur l'île, il ne la connaissait pas encore vraiment. D'après Clochette, c'était le meilleur endroit pour vivre des aventures, et dès les premiers instants, Peter avait compris que la petite fée ne lui avait pas menti. Elle lui avait aussi appris qu'il n'y avait pas meilleur lieu pour s'amuser. Et après avoir échappé à ces maudits pirates, autant dire que l'envie de s'amuser était intense. Cette fête ne pouvait donc pas mieux tomber. Rire aux dépends des adultes. C'est ce que lui avait proposé le garçon. Ou du moins, s'amuser aux dépends d'une adulte qu'il venait de lui montrer. Une idée qui ne pouvait que plaire à Peter.  « Allons-y... » S'était-il contenté de répondre en s'avançant dans sa direction. Après tout, à y regarder de plus près, cette jeune femme avait l'air d'avoir envie de se mêller à toutes ces hostilités autour d'elle. Mais comme les adultes en général, elle semblait se bloquer à l'idée d'y prendre part. Ne pas oser. Comme si s'amuser était un crime... Il faut croire que ça le devient quand on grandi. Pauvres adutltes. Ils sont tellement... Déprimants... Et pire encore, ils s'efforcent de le rester, de toute évidence.

Bien décidé à prendre part lui aussi à la partie, et pas se conformer au rôle de cheval humain, Peter avait tourné la tête vers le jeune garçon après que ce dernier ai aspergé de vin la jeune femme face à eux. « Dis donc la limace collante... » Ben quoi, c'était comme ça qu'il s'était qualifié tout à l'heure en lui grimpant dessus et Peter avait fait de cette appellation le surnom du blondinet. Un surnom qui lui collerait aux basques encore longtemps, très certainement. « Tu penses quoi d'un peu de poulet pour accompagner un peu tout ça? Si tu descends d'un étage, je vais t'en chercher. Moi aussi j'ai besoin de munitions, hors de question que tu t'amuses tout seul à ce jeu là...» Tout en parlant, il s'était penché légèrement pour le faire descendre, mais c'était sans compter sur l'adulte qui était venu se mêller à tout ça. Immanquablement, Peter avait regardé ce dernier avec un regard qui ne disait rien qui vaille quand il s'était emparé de son compagnon de jeux. Et plutôt que filer comme il le lui avait demandé, il avait préféré les suivre un instant avant de s'arrêter non loin de là en s'asseyant à moitié sur le coin d'une table, les bras croisés, un pied au sol, l'autre se balançant d'avant en arrière, alors que lui ne perdait pas une miette de ce qui se déroulait. Qui était cet homme? Un pirate? Non, sûrement pas. Un indien? Peut-être. Un pirate n'aurait jamais exigé d'excuses, Peter les voyait mal s'encombrer de choses aussi futiles. Ils ne perdaient pas de temps avec ce genre de détails, d'après ce qu'il avait pu voir. La requête de l'adulte avait suffi à faire naître chez le jeune garçon un sourire amusé. Un sourire qui s'était effacé quelque peu lorsqu'il apperçu la petite mine renfrognée de la petite fille qui se tenait aux cotés du grand homme et de la jeune femme qui avait fait les frais de la farce de son ami quelques instants auparavant. Elle devait être ici la seule enfant qui ne s'amusait pas spécialement, et Peter avait eu dès lors vite fait de faire abstraction de ce qui se passait pour Andy, au profit de la jeune demoiselle à qui il tenta d'attirer l'attention l'espace d'un instant. Puis, d'un bond, il s'était levé de la table pour aller chercher un petit gateau et s'avança vers elle pour le lui lancer. « Tiens, attrape... » Il le lui avait gentiment envoyé de façon à ce qu'elle puisse l'attraper avec ses mains, comme une invitation à se joindre à leur jeu. Elle ne faisait peut-être pas partie des enfants perdus, mais elle était une enfant. Et c'était le plus important pour Peter. Il n'avait d'ailleurs pas hésité à lui faire une proposition avec un sourire farceur sans plus se préoccuper de l'adulte à ses cotés. « Tu te joinds à nous? »
Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Luyana
Beware, I'm starving
Rainbow Luyana
ζ Inscris le : 23/11/2015
ζ Messages : 409
ζ Avatar : Amanda Seyfried
ζ Localisation : Camp des Piccaninny
ζ Occupations : Tisseuse de filets de pêche
ζ Âge : 25 années en apparence, mais a bien plus d'années derrière
ζ Statut : Ne sait plus ce qu'elle doit faire
CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 391207tumblrm4sh34Cb8h1ru5a86o1500



CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 EmptyLun 8 Fév 2016 - 20:41

Alors que j’observe le joyeux chamboulement des enfants, deux jeunes garçons s’approchent de moi et très rapidement, je me retrouve couverte de liquide puant le tanin. Si je suis surprise sur le coup, j’ai plus envie de rire et rendre l’appareil que de les gronder. Seulement, c’est sans compter sur l’intervention de mon ami, enfin mon frère Mataku. J’ignorais d’ailleurs qu’il était présent et c’est plus une surprise que ce que les garnements viennent de faire. Alors que je fais couler le vin le long de mes cheveux, ce grand indien ultra protecteur revient avec le garçonnet blond et lui demande de faire ses excuses. J’ai le sourire aux lèvres et j’ai presque envie de lui dire que c’est inutile, que c’est un jeu, un simple jeu d’enfant. Qu’il faut mieux en rire que prendre cela pour un affront. J’ai toujours été ainsi, et j’ai moi-même participé à ces jeux amusants et enfantins. Mon cœur me dit d’ailleurs de jouer le jeu, après tout…ce serait amusant. « Mata… » Le petit blond fait ses excuses et l’autre revient offrant un morceau de gâteau à Selyne pour qu’elle l’envoie sur les autres. La petite me mire et je lui souris, avec une envie de rire qui me prend au ventre. C’est plus fort que moi, j’appuie sur la main de l’enfant qui vient de me couvrir de vin et la pâtisserie vient s’écraser sur le visage de Mataku. J’éclate de rire et j’attrape la première chose que je trouve pour l’écraser sur l’enfant qui servait de monture un peu plus tôt. « Qui a dit que les adultes étaient des rabat-joies ! Allons, Mata, il faut rire et s’amuser de temps en temps » Je viens tout de même offrir une serviette à mon grand indien qui visiblement a été plus que surpris de mon geste. Mon doigt passe sur sa joue et je mange un peu de crème qui y est déposée. À ce moment, je reçois un morceau de purée dans le visage et j’ouvre ma bouche en grand. « Ah oui !!! Attendez que je commence à jouer ! » Ma paume se referme sur un aliment moue, mon but n’est pas de blesser quelqu’un et je l’envoie vers l’enfant qui m’a visé.



L’impossible ne semble pas exister en amour, seul existe des possibles quand nous avons traversé nos peurs et nos résistances, ou renoncer à des projections erronées sur l’autre. Mais parfois un choix est utile pour pouvoir vivre ne serait-ce qu'un semblant de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 EmptyLun 8 Fév 2016 - 21:37




Un banquet qui fait mouche


Chapitre deux


     Bien... les excuses n'étaient pas si difficiles à obtenir au final. Elles sonnent faux, mais elles sont faites. Seulement les rejetons comme celui là, ils ont toujours un coup d'avance. Et voilà le garnement qui me menace avec.. une sorte de gâteau à la crème. Dois je éclater de rire ? Lui arracher des mains et repartir avec Selyne et Rainy sous le bras après lui avoir appris les bonnes manières ? Ou bien entrer dans son jeu et faire mine d'être terrorisé par cette arme improvisée ? Oh j'aurais probablement opté pour la première option si un autre n'était pas venu s'en mêler. Celui là même à qui j'avais demandé de déguerpir plus tôt. Je suis le gâteau des yeux qu'il lance à Selyne. Qu’elle se joigne à eux ? Une part de moi crains de la perdre dans cette foule mais je ne peux nier que la voir s'amuser comme l'enfant qu'elle est me réchaufferait le cœur. Elle qui passe son temps à essayer de se faire passer pour une jeune femme... C’est un dilemme dans lequel je ne peux trancher. Et c'est finalement Rainy qui y met fin, poussant la main du gosse pour m’écraser le gâteau sur le nez.

     Si je serre le poing un bref instant sous l'effet de la colère que ce revirement de situation me provoque, elle a tôt fait de passer en entendant les rires de ces deux brins de femmes qui m'accompagnent. Car Selyne aussi, elle rit de bon cœur bien sûr. Mais elle se fige en croisant mon regard, comme si elle craignait que je la réprimande pour ça. Elle a raison Rainbow, elle a entièrement raison, mais s'amuser... c'est quelque chose que j'ai oublié de faire depuis si longtemps... Pourtant, devant le regard interrogateur et inquiet de ma fille, je finis par tendre le bras vers la table la plus proche et c'est un pletit saladier de dés de fruits frais que je renverse sur sa tête. Nous nous fixons en silence. Jusqu'à ce que nous éclations de rire tous les deux et qu'elle projette son gâteau sur le gamin au pichet de vin.

     Rire... rire de bon cœur comme cela avec elle surtout... voilà qui m'avait terriblement manqué.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

CHAPITRE DEUX - UN BANQUET QUI FAIT MOUCHE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-