AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny)
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) Empty
Message Sujet: It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) EmptyDim 9 Avr 2017 - 12:37



It's all because of you

Mr. Mouche & Anne Bonny


Le bruit du verre s’entrechoquant à la longue avait quelque chose d’agaçant, comme si l’on venait tirer à chaque fois un peu plus sur les nerfs - c’était exactement ce genre d’ambiance là qu’il régnait ici : dérangeante. Si James semblait plutôt de bonne humeur ce jour là, Anne l’était moins, soupirant à chaque fois qu’elle l’entendait déplacer et réarranger ses bouteilles de rhum et de whiskey. Les journées étaient longues, Anne restait enfermée ici la plupart du temps alors que son mari vaquait à des occupations d’espionnages que sa femme n’aimait pas le voir faire. Le couple battait de l’aile, ho ils ne s’étaient jamais réellement entendus, car la fougue passée des premières nuits avait vite laissé place à quelque chose de plus ennuyeux. La routine, le confort, Anne avait commencé à s’éloigner de lui quand ils avaient atteint les îles des Bahamas, là où elle avait connu d’autres pirates avec qui elle s’entendait mieux. Ces visages semblaient s’estomper dans son esprit, mais la jeune femme n’oubliait pas que leur but était d’y retourner. Là où ils étaient visiblement en désaccord tous les deux depuis quelques temps car James semblait se plaire ici. Et là il arrangeait la maison comme s’il s’était réellement approprié les lieux comme un nouveau foyer. Il avait décoré, il avait acheté des meubles et maintenant il se prenait pour un hôte dans son doux logement à tout organiser pour la venue de quelqu’un.

« Qui vient ? » Demanda la jeune femme à son mari
« Mr. Mouche, il m’a dit qu’il avait peut être quelques possibilités pour nous, des pistes, avec ça on pourrait reprendre nos fonctions. » Fit t-il en venant enfin s’installer sur une chaise et laisser les bouteilles tranquilles.
« Et retourner à Nassau. » Répondit Anne qui ne voyait que cela de positif dans cette situation.
« Nassau ? C’est quoi ça ? T’as que ça sur les lèvres ! »
« Merde James arrête de faire comme si t’avais oublié Nassau, c’est chez nous, y’a tout l’monde là-bas, tous nos amis !! On doit y retourner, l’Angleterre nous collait aux basques pour r’prendre l’île, ils ont besoin de nous !!»
« Chérie, je sais que t’es attachée au fait de reprendre la mer, tu n’as pas besoin de m’inventer des histoires, cela ne va pas accélérer le processus. »

Le sang de la pirate ne fit qu’un tour, elle sentait de jour en jour une rancœur s’installer contre son mari qui préférait la prendre pour une idiote plutôt que de lui proposer quelque chose de concret et rapide.

« T’es vraiment qu’un trou du cul James, tu vaux rien. »
« Moi au moins je bouge pour nous sortir de là, toi tu passes ton temps à maudire les gens derrière ta fenêtre, t’as même pas essayé d’aller discuter avec eux ! Ils te prennent pour une folle ici et tu ne fais que le confirmer. »

Anne se leva d’un coup, elle attrapa le col de la veste de James pour le faire tomber de sa chaise et le plaquer violemment contre le plancher, menaçante et visiblement hors contrôle. Son emprise serrant le tissu, elle avait dans le regard l’intention claire de lui faire du mal s’il continuait à ignorer ses appels au secours. Plus d’une fois elle lui avait cassé le nez quand ils se chamaillaient et il savait qu’on ne l’appelait pas Bonny Blood pour rien. Mais depuis leur arrivée sur l’île, Anne était une véritable bête sauvage qu’il était venu à craindre.

« Répète ça pour voir !! T'as tendance à oublier tous ceux qu'j'ai tué pour toi et où j'ai assumé tes merdes toute seule! J'te dois rien James et si tu continues de faire le con je t'abandonne !! » Lui hurla t-elle dessus.

James savait que les colères de sa femme pouvaient être démesurées, mais dans le cas là, il pouvait voir au travers de ses yeux que c’en était trop pour elle. A mesure qu’ils séjournaient ici, sa mémoire de leur vie avant le naufrage s’effaçait jusqu’à ce qu’il se persuade qu’il n’y avait pas d’autre endroit au monde qui puisse exister que cette maudite île. Anne haïssait ces lieux depuis la minute où ils y étaient arrivés. James tenta de calmer sa femme en lui demandant pardon pour ce qu’il avait dit. Même lui n’était plus le même. Autrefois il lui aurait décollé une gifle monumentale ou l’aurait tabassée jusqu’à ce qu’elle cesse, maintenant il n’était rien de plus qu’un rat de cale, un moucheron. Trois coups secs contre la porte trahissant une présence vint couper court au conflit. James se leva, rajustant sa veste qu’elle avait déchirée dans sa violence, il observa Anne encore excédée qui s’empressa d’aller s’isoler dans son hamac, une bouteille de rhum à la main. Elle n’avait pas envie de voir ce Mr Mouche, elle ne détestait, il était ce visage emblématique du cauchemar qu’elle vivait ici depuis son arrivée.

Mais pour James, c’était un allié de choix, un ami, quelqu’un qui s’intéressait à lui et à ses affaires quand sa femme venait à s’en désintéresser. L’ex capitaine ouvrit la porte, un fin sourire sur les lèvres, le visage encore chamboulé par cette altercation avec sa femme et sans doute nerveux qu’elle vienne tout gâcher.

«Mr. Mouche ! Je suis heureux de te voir l’ami ! Entre ! »

James Bonny n’avait pas à lui montrer où il pouvait s’asseoir, car il était venu dans leur foyer maintes fois. Et comme d’habitude, Anne ne daigna pas le saluer, préférant boire son rhum dans le balancement réconfortant de son hamac. James n’y prêta pas attention non plus, s’empressant de remplir deux verres de ce whiskey couteux qu’il lui avait tout particulièrement destiné dans l’espoir de toujours bien se faire voir par lui qui pouvait leur permettre de reprendre la mer.

« Voilà un moment qu’on ne t’avait pas vu ! Quelles sont les nouvelles ? »





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) Empty


Dernière édition par Mr. Mouche le Dim 9 Avr 2017 - 17:45, édité 1 fois
Message Sujet: Re: It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) EmptyDim 9 Avr 2017 - 15:28


❝It's all because of you.❞
Anne ft. Mouche
Cette ville, il la connait bien. Même un peu trop d'ailleurs, mais les dix dernières années qui viennent de s'écouler ont été propices à la découverte de cette endroit. Matthew, comme on ne l'appel plus désormais, ne ce verrait quitter Neverland. Il avait cru trouver son chez lui, avant d'arriver sur cette île. Mais jamais il ne s'était senti aussi à sa place, jamais il n'avait trouvé un endroit pour le faire remonter la pente qu'il s'est creusé lui-même. Toutes les pièces du puzzle se sont ajoutés l'une après l'autre, pour construire la vie qu'il avait toujours rêvé d'avoir. Dans cet endroit, rien ne manque. Ni le rhum, ni les femmes, ni l'or. Alors pourquoi chercherait-il désespérément à échapper à ce paradis ? Seul un fou ne pourrait pas déceler la chance inespérée qu'est de fouler cette terre.

Cette idée le fait sourire, parce que la direction qu'il emprunte l'emmène tout droit chez l'une d'entre eux. De ceux qui ne savent acquérir cette chance, ce bonheur enivrant qu'a cette île. Mouche sourit, mais cette femme n'a rien a faire envier. Elle reste enfermée dans sa cabane, regardant par la fenêtre pour voir le monde qui l'entoure. S'il se donnait le choix, le pirate ne mettrait pas les pieds dans cet endroit. Rien que sentir son regard posé sur lui, qu'il est déjà en train de frissonner. Cette femme, elle a le don de le mettre mal à l'aise. Comme si elle était capable de trouver en lieu ses points faibles, et ses idées cachées. Mais le pirate ne se démonte pourtant pas, et accompli la tâche. Se rendant dans cette cabane, après avoir déjà passé un couple d'heures à la taverne du coin. Ayant réussi à s'échapper quelques heures du navire de Barba Noire, il s'occupe de ce qu'il a à faire avant de retourner vers ce Capitaine qu'il ne supporte pas.

❝ - Mr. Mouche ! Je suis heureux de te voir l’ami ! Entre ! ❞

Le nommé avait cogné distinctement trois fois, sur la porte en bois. Jouant machinalement avec un écu d'or entre ses doigts, son regard regardait la rue lorsque la porte s'est ouverte. L'engouement de James Bonny à son égard le fait sourire, et directement, il écarte les bras pour mimer un bonheur bien trop grand pour être réel. Bien vite, remuant les doigts, Mr. Mouche vient tapoter l'épaule de James pour le saluer, avant d'entrer à l'intérieur.

❝ - Quel plaisir, d'être si chaleureusement accueilli ! ❞ clama-t-il en tournant le dos à la femme dans le coin.

Bien sur, il ne pose pas son regard sur elle. Lui tournant le dos en prétendant ne pas l'avoir vu, Mr. Mouche finit par s'asseoir à l'endroit habituel. Accueillant à bras ouverts ce whiskey dont le goût le pousse toujours à en reprendre un verre. Ces paroles, non choisit au hasard, sont à la fois une félicitation envers James pour être un aussi bon hôte. A la fois un pic lancé à cette femme si dédaigneuse, assise dans son hamac. Mr. Mouche manie les mots à la perfection, et il sait très bien qu'elle percevra ces mots si bien choisis.

❝ - Voilà un moment qu’on ne t’avait pas vu ! Quelles sont les nouvelles ? ❞ James, après avoir trinqué avec l'autre pirate, boit son verre à l'unisson de Mouche.
❝ - Y a toujours un truc à faire, sur ce maudit rafiot. ❞ Lâcha Mouche, grimaçant légèrement en appréciant ce verre d'alcool si goûteux.

C'est une chose véritable. A la place de Maître-Coq, Mouche a toujours une tâche à accomplir. Bien entendus, il profite du peu de temps libre qu'il a comme bon lui semble. Mais traîner dans cette baraque n'est pas non plus, la meilleure façon de passer le temps. S'il est là aujourd'hui, c'est pour quelque chose de précis. Et James Bonny qui met le sujet directement sur la table, fait sourire le pirate. Il se penche un peu sur la table, plongeant son regard dans celui de l'ancien capitaine.

❝ - J'ai p't'être du boulot pour toi. ❞ Attrapant lui-même la bouteille de l'elixir, il en reverse un peu dans chacun des verres. ❝ Bien sûr, rien d'officiel pour le moment. Mais mon Capitaine ne pourra pas nier ton travail. ❞.

Les deux boivent de nouveau, sans pour autant le finir d'une traite. Le premier n'était qu'une façon de faire, une habitude gravée chez les pirates. Parler piraterie requiert plus de neurones, que d'alcool. Surtout que Mouche ne peut se permettre de dévoiler le véritable but de sa venue. Si le plan venait à échouer, il ne voudrait pas en prendre la totale responsabilité. Alors, comme à son habitude, il choisit bien ce qu'il dit. Suffisamment pour attirer la curiosité de son interlocuteur, et pas assez pour que le plan tombe à l'eau.

❝ - Il nous faut quelqu'un de discret, et quelqu'un qui sache essuyer une bourde. ❞ Par-là, Mouche entendant qu'Anne sera de paire avec son mari. ❝ On a besoin que tu nous ramènes un truc, mais ça ne sera pas tâche facile. ❞
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) Empty
Message Sujet: Re: It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) EmptyDim 9 Avr 2017 - 17:00



It's all because of you

Mr. Mouche & Anne Bonny


Les doigts se crispèrent autour de la bouteille et si le verre n’avait pas été aussi épais, elle l’aurait potentiellement brisé à l’entente de cette voix suffisante et qui grinçait comme des violons à son oreille. Bien sûr qu’Anne avait entendu sa remarque, mais elle ne réagissait jamais à ce genre de choses parce qu’elle était imperméable à toute remarque la concernant directement. A vrai dire elle se foutait pas mal de l’image qu’elle dégageait, elle refusait de vivre pour les autres, elle refusait de se sentir blessée par quelqu’un. Une vision très égoïste du monde qui relatait de ces nombreuses années de vie de pirate à partir du moment où elle avait dévoilé sa féminité et qu’elle avait cessé de se faire appeler Adam Bonny ; chaque jour de sa vie elle l’avait payé ensuite parce qu’une femme à bord ça porte malheur. Mais toutes les remarques et toutes les insultes qu’elle s’était prises en pleine figure avaient constitué cette carapace solide. Désormais, pas le moindre détail qu’on lui soulignait ne semblait la toucher. Si elle était agacée c’est il n’avait pas besoin d’ouvrir la bouche, sa seule présence lui procurait des frissons d’horreur comme lorsque l’on voit un cafard ou un rat.

James avait bien sûr montré beaucoup d’entrain face aux déclarations de son ami, il restait humble mais l’on voyait au fond de son regard l’étincelle d’espoir se raviver. La perspective d’un nouvel avenir enfin s’offrait à eux et il comptait bien faire des pieds et des mains pour leur permettre de pouvoir avoir une place….et…Vivre – car il avait visiblement oublié que c’était pour se payer un équipage et une traversée qu’ils faisaient cela. Là le plus important pour lui était de mettre sa femme en sécurité avec une protection assurée du Roi des pirates pendant qu’elle pourrait reprendre ses fonctions aux côtés de son mari. James aimait Anne à n’en pas douter bien qu’il n’ait jamais été réellement juste et sympathique avec elle. Ainsi James pensa d’abord à elle pour ce coup-ci, entendant bien des promesses de la part de Mouche mais désirait s’assurer que leur entente soit toujours de mise concernant Anne.

« Mr. Mouche, avant cela il faut que je sois certain qu’Anne pourrait aussi avoir une place sur le navire si elle participe à cette mission ? C’est une femme…particulière tu as pu le constater de toi-même… Mais elle travaille bien et j’ai peur que du fait qu’elle se montre hostile envers toi vienne amoindrir ses chances d’avoir une place… »Demanda t-il d’autant plus nerveux.

En réalité non, James savait pertinemment que la laisser en plan ne ferait qu’aggraver les choses entre eux et que possiblement il pourrait rentrer un jour en découvrant qu’elle était partie. Mais il avait l’impression d’abuser de la gentillesse et d’en demander trop à Mouche qui s’efforçait de les intégrer en leur donnant de belles pistes qui pourraient déboucher sur de belles opportunités. Hélas le comportement de sa femme n’aidait pas en leur faveur et il en avait conscience. Anne avait déjà fait l’effort de ne pas venir s’incruster dans la conversation comme elle le faisait aux tous débuts car cela à chaque fois était venu tout gâcher.

« Elle ne me le pardonnerait pas si je la laisse sur la jetée, ce n’est pas le genre de femme à rester au foyer pour faire la soupe… »

Bien que James ait tenté d’être discret en parlant tout bas, le moindre de ses mots parvenait aux oreilles de la jeune femme. Elle se demandait en quoi consistait cette tâche qu’il lui avait demandé et qui leur permettrait de faire leurs preuves. Elle trouvait cela totalement idiot, si il y avait besoin de prouver autant le faire sur un navire, y bosser quelques jours et non pas de quête qui avait sans aucun doute aucun rapport. Il y avait certainement des magouilles derrière cela et quoi que puisse dire Mouche, pour Anne, chaque syllabe qui prononçait était empreinte de sournoiserie. Anne fit mine de ne pas bouger et de ne pas réagir, mais son air grave en disait long sur ses pensées.

Cet homme avait eu mauvaise influence sur son mari depuis le début, à s’ajouter à cela le fait que James semblait perdre la mémoire de manière totalement improbable. Se pourrait-il que cette maudite île soit celle de ces mangeurs de Lotus que l’on entendait par les légendes Grecques ? Elle aussi viendrait à perdre de mémoire ce à quoi pourtant elle s’accrochait comme son rêve le plus cher ? Anne devait à tout prix élucider ce mystère avant que James tire définitivement un trait sur Nassau et qu’ils ne puissent jamais rentrer, que le travail ici ne soit pas la monnaie d’échange contre l’oubli.

« Si cela tient toujours, alors je suis prêt à faire tout ce que tu me demanderas, vas y je t’écoute ! »

Anne grinça des dents, James était pathétique, lui qui avait fait preuve de charisme autrefois voilà qu’il se complaisait à venir lécher les bottes des autres plutôt que force le passage et s’imposer comme un grand capitaine pirate. Non seulement il se décrédibilisait mais pour beaucoup désormais à cause de cela, Anne n’était que sa chienne, elle ne valait pas mieux que son époux.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) Empty
Message Sujet: Re: It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) EmptyDim 9 Avr 2017 - 19:12


❝It's all because of you.❞
Anne ft. Mouche
Mouche a beau chercher au plus profond de sa mémoire, il ne trouve pas une seule seconde de son passé qui pourrait ressembler aux sentiments que James éprouve envers sa femme. Il ne faut pas être dupe, et lorsqu'on voit l'énergumène qu'est Anne, il n'est pas difficile d'imaginer à quel point leur relation doit être compliqué. Jamais, lui-même, n'aurait été si dévoué à quelqu'un. Ce n'est pas même son égoïsme légendaire qui parle, mais bel et bien son bon sens. Trouver une place à ce genre de femme, sur un équipage, n'est pas chose facile. Rares sont les hommes qui parviennent à accepter d'être inférieur à une femme. Mouche a du mal à avaler la pilule, mais il ne niera pas la chose. Anne Bonny a l'esprit, et la force d'un pirate, dans toute sa splendeur. Elle mérite amplement sa place parmi les siens. Il faudrait être fou pour nier cette évidence.

❝ - Si cela tient toujours, alors je suis prêt à faire tout ce que tu me demanderas, vas y je t’écoute ! ❞
❝ - Tu sais, l'ami... ❞ Mouche dévie son regard de James, pour le glisser sur Anne. Derrière, tenant sa bouteille de rhum comme si elle pouvait l'étrangler. Il hausse les épaules, reposant son regard sur l'homme. ❝ On dit qu'une femme à bord est porteuse de désastre. Si tu te sens capable de le faire, personne ne t'en empêchera. ❞

Mouche ne peut s'empêcher de rire intérieurement à ses paroles. Rares sont les femmes dans ce monde, mais elles ont toutes une hargne qu'aucun homme n'a.  Lui-même ne voit pas ce qui est si rebutant à avoir une femme dans l'équipage. Ceux ne sont pas elles, qui portent malheur, mais le désastre que peut être l'océan.

❝ - Tant qu'elle obéit. ❞

Cette simple simple phrase sonne telle une accusation. Mouche ne peut que regretter d'avoir parlé trop vite, ayant presque oublié sa présence. Ses yeux s'écarquillent, il vient à boire le reste de son verre. Faisant claquer son pouce contre la table de bois, il se redresse. Inspire une profonde bouffée d'air pour passer à autre chose, et s'empresse de changer de sujet. Sachant pertinemment que tout peu partir en une fraction de seconde, il préfère relancer la conversation sur un sujet plus important. Qui laissera de côté l'affront qu'il vient de faire.

❝ - Faut qu'tu nous trouves un souhait. ❞ Mouche sourit, comme s'il ne demandait pas l'impossible à un adulte. ❝ Tu connais les enfants perdus ? Il nous en faut un. ❞ Il lève la main, fait un geste futile comme si une idée farfelue lui passait par la tête, et reprend.  ❝ Ils me connaissent, impossible de m'en approcher moi-même. ❞

Pour le duo qu'il forme avec Crochet, il serait impossible de s'en prendre à un de ces gamins. Ils arrivent toujours à les avoir, avec leurs satanés pièges. Mais peu importe, ils ont besoin d'un souhait. Et ne pouvant en faire eux-même, tout comme ils ne peuvent pas prendre un enfant des mines, en capturer un est la seule option. Entre alors en course, un pirate du nom de James, qui n'est pas encore connu parmi les vilains de l'histoire. Mouche sait bien que s'il veut se servir du mari pour ce sale boulot, il doit le faire avancer qu'il n'entre dans l'équipage de Barbe Noire. Ce fait n'étant plus tardif, s'il veut agir, le pirate doit le faire maintenant.

Sortant de sa poche, l'écu d'or avec lequel il jouait sur le chemin, il le fait rouler sur la table. D'un geste précis, la pièce roule jusqu'à toucher la main de James, puis tombe sur le bois. L'homme jette un oeil dessus, avant de redresser son regard sur Mouche, qui s'est mit à sourire d'une manière enjôleuse. Comme s'il cherchait à assouvir un plaisir tordu, que seul le pognon peut vaincre.

❝ - Et y en a beaucoup d'autre, si tu nous en ramènes un. ❞ Mouche se ressert un verre, comme s'il était le maître des lieux. ❝ Mais tu dois être discret. Personne ne doit te voir.❞.

Le pirate lève son verre, le bois d'une traite, et le repose sur la table. D'un mouvement sec, le bruit résonne dans la petite pièce. Attendant la réponse de ce soit-disant ami, Mouche le regarde dans les yeux. Comme si ce simple effet de regard pouvait avoir un impact sur sa décision.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) Empty
Message Sujet: Re: It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) EmptyDim 9 Avr 2017 - 21:45



It's all because of you

Mr. Mouche & Anne Bonny


Anne écarquilla les yeux, avait-elle bien entendu ? Il lui demandait de chopper un gamin pour le ramener ici ? Sous le choc, Anne ne montra cependant pas de signe d’agitation bien que son cœur dans sa poitrine avait accéléré à une vitesse folle sous l’énervement de ce qu’il demandait à James. La pirate ne pouvait clairement pas le laisser s’abaisser à cela, ni même commettre tel acte qui pour elle signait fatalement la mort du gamin. La jeune femme se leva de son hamac, avançant dans l’ombre jusqu’à eux et resta debout pour observer de sa hauteur le visage de Mouche. Il y avait dans son regard cet air meurtrier qu’on ne lui connaissait qu’en temps d’abordages ou de duels, l’envie de lui faire du mal se faisait de plus en plus présente et James instinctivement étendit le bras comme pour lui faire une barrière qu’elle n’avait pas le droit de franchir pour protéger Mouche de ses sautes d’humeur parfois beaucoup trop violentes. Mais Anne s’arrêta avant, à hauteur de son mari comme pour lui sous entendre qu’elle se contrôlait totalement et qu’il n’avait pas besoin de s’improviser cocher.

« J’peux savoir c'que vous leur voulez à ces gamins ? »
« Anne… » Soupira James.
« Quoi qu’est ce que tu veux toi ?! T’aurais aimé qu’on fasse du mal à Hazel comme tu t’apprêtes à faire ? » Hurla Anne en se penchant vers son mari en lui remémorant leur défunte fille.

Ce dernier soupira une nouvelle fois, laissant sn exaspération s’exprimer comme dans la volonté de la faire passer pour une folle aux yeux de Mouche mais qu’il contrôlait parfaitement la situation. Alors ce dernier se risqua à se lever, posant ses mains sur les bras de sa femme dans le but de l’apaiser.

« Anne, il n’est pas là question de faire du mal puisqu’il aura une utilité, juste qu’ils ne sont pas très coopératifs alors il faut utiliser des moyens plus convaincants ! C’est comme des chatons faut les attraper ! »

James avait cette horrible manie de vouloir arrondir les bords et atténuer tout propos. Avec lui-même la mort pouvait être banalisée. Notamment cette fois là où ils avaient perdus de nombreux hommes vaillants et loyaux pendant une bataille, James avait simplement déclaré que c’était le jeu alors que la veille même il leur promettait de belles choses. Anne n’avait clairement pas la même vision des choses et cela souvent avait été au cœur de leurs conflits. Au-delà de ça, elle était restée avec lui parce qu’il lui avait offert une chance de vivre au lieu de devenir on ne sait quoi dans les villes portuaires de sa belle Irlande. Elle l’avait aimé, et tout s’était brisé, plus il parlait moins elle avait d’attaches pour lui.

« T’es qu’une ordure, tu me dégoutes ! J’préfère crever sur cette putain d’île que partir au prix de la peau d’un marmot ! » Cracha t-elle avec une grimace dédaigneuse à l’encontre de son mari et la haine perçant son regard.

James savait qu’Anne avait tendance à vite sauter sur les conclusions, mais elle savait que trop bien la sournoiserie et la méchanceté de certains pirates pour l’avoir trop souvent vécu et leur sale manie de vouloir montrer patte blanche avant de dévorer un enclos entier. Quand elle avait su qu’ici ils faisaient parfois bataille contre ces enfants, cela lui avait parut totalement improbable et déluré. Anne ne connaissait rien de ces gamins, elle ne savait pas ce qu’ils avaient de spécial comparé à des enfants comme on en voyait dans la rue mis à part qu’ils s’étaient monté une véritable communauté dont tout adulte y est exclu. Pourtant en rien il ne devait y avoir de justification pour leur porter atteinte et pour elle, ce serait un crime contre l’enfant terrorisée qu’elle avait été que de faire cela.

« Chérie, cesse de dramatiser, nous n‘allons pas le tuer ! »
« J’suis pas d’accord James et si t’accepte, à la première rivière à crocodiles j’te jette dedans t’as compris ?! »
« Anne !!! Ferme-la!! » Hurla t-il aussi fort qu’elle, imposant soudainement le silence dans la maison.

James intervint une nouvelle fois, tirant la jeune femme d’autant plus frêle que lui pour la jeter dans le canapé et la forcer à s’asseoir. Il prit place à côté d’elle, sorti un mouchoir pour s’éponger le front à cause des sueurs froides qu’elle lui donnait et veillait à ce qu’elle reste tranquille.

« Excuse la, Mouche, elle est mal lunée mais en temps normal elle obéi, Anne est un pirate dévoué et loyal. Nous avons perdu un enfant il y a quelques années alors c’est un sujet délicat pour elle mais n’y prête pas attention.... Poursuis je t’en prie, explique un peu plus en détails, comment nous devons nous y prendre par exemple, aurais tu de conseils ? »
« Qu'est ce que vous leur voulez ?! » coupa Anne







Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) Empty
Message Sujet: Re: It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) EmptyLun 10 Avr 2017 - 12:58


❝It's all because of you.❞
Anne ft. Mouche
La voir s'approcher ainsi, d'un bon presque unique, a le don de faire déglutir Mouche. Plus facile aurait été la tâche si Anne n'avait pas été présente. Voyant le bras de James intervenir, pour empêcher son épouse d'attaquer, Mouche grimace légèrement. Et ne loupe pas une miette du petit spectacle qui se dessine face à lui. Le pirate de Barbe Noire regarde la scène, son ami essayer de maintenant sa femme dans ses gonds. Pour qu'elle ne fasse pas de bourde, qu'elle n'anéantisse pas tous ses propres efforts pour vous sortir de cette misère. Il vous écoute mentionner une dénommée Hazel, sans pour autant connaître son histoire, il comprend sans trop de contrainte la peine que cette simple évocation vous fait éprouver. Mouche ne connait pas la peine, la terreur, de perdre un enfant. Pour la bonne raison qu'il n'en a jamais eu. Il se souvient d'une femme, blonde, a qui il tenait réellement. Mais tout le reste est si flou dans son esprit, qu'il lui serait impossible de raconter son passé. La seule chose, la seule personne, ne pouvant quitter sa mémoire, restera sa soeur aînée. La seule femme a lui avoir fait connaître la mort, le désespoir, la solitude.

❝ - Chérie, cesse de dramatiser, nous n‘allons pas le tuer ! ❞ James parle.
❝ - J’suis pas d’accord James et si t’accepte, à la première rivière à crocodiles j’te jette dedans t’as compris ?! ❞ Répond Anne, avec une hargne que peu de femmes sont dotées.
❝ - Anne !!! Ferme-la!! ❞

Le hurlement surprend Mouche, qui s'est redressé de son siège. Reculant d'un pas, pour être sur qu'elle ne puisse pas l'atteindre dans une saute de colère, il regarde James essayer de calmer la furie que Mouche a créer. Il la pousse, elle tombe dans le canapé et semble ne pas avoir le choix d'y rester. Le pirate lève les yeux au ciel, ne comprend pas qu'une femme puisse être aussi folle, aussi entreprenante. Jamais il ne pourrait s'enticher d'une femme de ce genre. Non parce qu'elle est plus forte que lui, mais parce qu'il ne supporterait pas de toujours devoir faire attention à ses arrières. Anne, elle pourrait faire foirer n'importe quel plan, par sa grande gueule, et par ses pulsions bien trop violentes.

❝ - Excuse la, Mouche, elle est mal lunée mais en temps normal elle obéi, Anne est un pirate dévoué et loyal. Nous avons perdu un enfant il y a quelques années alors c’est un sujet délicat pour elle mais n’y prête pas attention... ❞

Est-ce que Mouche, aurait pu être capable de comprendre, s'il avait eu des enfants ? Est-ce qu'il aurait été moins égoïste ? Est-ce qu'il aurait connu ce sentiment de dévotion, d'amour, et d'importante, qu'un marmot a sur ses parents ? Bien sur, qu'il aurait été différent. Tout l'aurait été, et même s'il pense ne pas en avoir, il est fort probable qu'il ait mit quelques femmes enceintes. Que ce soit dans le monde réel, ou sur Neverland, l'amour créer des enfants. Décidant de passer outre ce petit excès de violence, Mouche passe sa main sur son bandana rouge. Le remet correctement en place, levant les yeux au plafond de ce taudis. Mais il se mouve, approche de quelques pas de James, écoute sa demande.

❝ - Poursuis je t’en prie, explique un peu plus en détails, comment nous devons nous y prendre par exemple, aurais tu de conseils ? ❞ 
❝ - Qu'est ce que vous leur voulez ?! ❞ Anne ne peut se taire.

Un profond soupire s'échappe des lèvres du Maître-Coq. C'est dans ces moments-là où la nourriture lui manque, elle au moins de parle pas.  Il claque la paume de ses mains sur ses cuisses, preuve qu'il commence à s'impatienter. Plongeant son regard dans celui de James, plus sérieux que jamais, il reprend la parole avec une intonation beaucoup moins joviale.

❝ - Tu vois, l'ami, c'est ça, son problème ! ❞ Mouche parle de toi, une nouvelle fois, comme s'il faisait mine que tu n'étais pas dans la pièce. ❝ Elle discute les ordres. Si elle a des problèmes sur le navire, ce ne sera pas parce que c'est une femme. Tu dois serrer la vice, sinon, vous ne ferrez jamais long feu à nos côtés. ❞

D'un petit bond, d'un mouvement souple, il contourne James, pour venir se poster face à Anne. Enfin, il la regarde dans les yeux. S'adresse à elle sans passer par quelqu'un d'autre. Son visage est sérieux, et malgré ses mimiques qui pourraient le faire passer pour fou, Mouche sait très bien de quoi il parle. Les gamins de cette île ne sont pas comme les autres.

❝ - Sur cette île, tu dois te méfier des pirates. ❞ Mouche rit, lève le doigt en sa direction pour montrer que lui-même n'est pas un homme de toutes confiances, comme tous ceux de son espèce.❝ Comme partout ailleurs. Mais ici, nous ne sommes pas les ennemis les plus redoutables. ❞

Avec cette simple conversation, le pirate se remémore nombreux des combats qui se sont déroulés entre les pirates, et les enfants perdus. Bien entendu, parmi eux, certain sont dociles. Amicaux, n'est certainement pas le mot. Mais certain sont plus ample à vivre une vie dans la douceur, dans la folie et l'ambiance d'une réelle enfance. Pourtant, ils ne sont pas tous comme ça.

❝ - Parmi ces gamins, se trouvent nombreux de nos pires ennemis. Ils savent se battre, aussi bien que nous. Ils sont intelligents, et n'hésitent pas à se mêler de nos histoires pour la simple raison qu'ils aiment l'aventure. ❞ Mouche fait une pause. Se penche légèrement face à toi, montrant que ses paroles sont honnêtes. ❝ Des nôtres sont morts, lors de batailles avec les Enfants-Perdus.❞.

Mouche finit par se redresser, se tournant vers James. Pourtant, son regard reste quelques secondes posé sur toi, créant un mouvement négatif de la tête montrant à quel point il trouve tes propos futiles. Mais il finit par reposer ses yeux sur ton mari, mettant fin à ce petit aparté.

❝ - Le but n'est pas de tuer l'un d'entre eux. On veut juste un souhait, et seuls l'un des leurs peut en créer un. ❞. Il se dirige vers la table, rempli à nouveau son verre, et se tourne vers James en lui tendant le sien. ❝ Trouve en un, ils vivent à l'Arbre du Pendu. Attrape-le, emmènes le dans un endroit de l'île où il ne pourra pas s'échapper. Je viendrais le récupérer quand ça sera fait.❞.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) Empty
Message Sujet: Re: It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) EmptyLun 10 Avr 2017 - 14:49



It's all because of you

Mr. Mouche & Anne Bonny


Anne ne décolérait pas, enfoncée dans le canapé sur sa place assise, elle fusillait du regard James tout comme elle le faisait pour Mouche. Sa seule envie à ce moment là était de se barrer, de le laisser dans sa merde, de tous les envoyer chier et de faire sa petite vie de son côté. Si James s‘embarquait sur ce terrain là, elle n’avait plus rien à lui dire. Elle se sentait prisonnière à cause de ce mariage, le peu de fois où elle était sortie, on l’avait simplement catégorisée à « la femme de Bonny, ce rat de cale qui cafte tout ». Hors Mouche l’avait encouragé dans cette voie là qui ne faisait clairement pas l’unanimité ; Anne pensait honnêtement que depuis leur arrivée ici, il n’avait enchainé que des séries d’erreurs qui tôt ou tard se retourneraient sur eux. Anne avait eu tort de lui faire confiance, de lui laisser entre ses mains leurs avenirs respectifs car il tait en train de tout faire foirer. La jeune femme avait d’ailleurs plusieurs fois pensé à tuer James et il y avait déjà eu quelques tentatives durant leurs violentes bagarres que James n’avait pas pris comme tel – parce que c’était un gros idéaliste qui ne voyait pas plus loin que le bout de son nez et qui avait toujours été incapable de comprendre les états d’âmes de sa femme.

Encore une fois il avait sorti de ces excuses dont il ne comprenait pas le fond, minimisant chacune de ses colères juste par souci de bien paraitre. Mouche vint lui toucher deux mots la concernant, parlant d’elle aussi ouvertement qu’il lui enfonçait des couteaux dans le dos. Anne avait l’impression d’être une enfant qui piquait sa crise à l’écouter alors que ses arguments étaient parfaitement justifiés mais que James était beaucoup trop idiot pour le voir.

« Oui je comprends, je lui parlerai et elle entendra raison, sois en assuré. » Répondit James tel un chien à son maitre.

Anne fit craquer sa nuque tout en soupirant comme pour contrôler ce flot de colère et ses pulsions meurtrières qui allaient jusqu’à faire trembler ses mains. Cet homme aurait une place de choix sur sa liste de têtes à couper s’il continuait de les prendre pour des idiots.

Mais Anne n’eut pas le temps de faire la moindre remarque qu’il eu l’audace de venir se placer face à elle alors qu’elle était dans une colère noire. Bien qu’elle ne fût pas armée, il prenait le risque qu’elle se jette sur lui pour lui arracher les yeux. Tuer quelqu’un à mains nues n’était pas un problème, mais Anne n’était pas stupide et savait qu’elle ne pourrait lui arracher la vie si James était là. C’était peut être bien pour cela qu’il prenait de l’assurance, un fauve est toujours moins dangereux aux côtés de son dompteur mais James aussi se méfiait d’elle et la craignait. Ils s’étaient déjà tapé dessus suite à des désaccords et elle lui avait fait très mal. Le duel de regards qui se livrait, la jeune femme écoutait pourtant ses propos avec attention. Le problème avec les enfants perdus n’était pas de savoir s’ils étaient malins ou pas, elle n’en doutait pas et elle aussi avait tué quelqu’un étant gamine, mais son réel problème était de savoir où cela avait commencé. Selon lui les enfants perdus étaient de véritables ennemis et non pas de simples gamins et à le croire ils avaient cette image de véritables monstres. Mais pour en revenir à sa problématique, ce conflit avait forcément commencé quelque part et elle refusait de croire que c’était simplement parce qu’ils s’étaient mêlés de leurs affaires et qu’il y avait eu par la suite un effet boule de neige. Anne demeura silencieuse, le regard empli de haine à son attention tandis qu’il entreprit de reporter son attention sur son mari après d’être resservi de Whiskey.

Mais ce qu’il déclara par la suite en avouant une nouvelle fois avoir besoin d’un gamin pour un souhait confirmait qu’il mentait en tenant les enfants perdus pour responsable de ces conflits incessants par leur comportement. C’était impossible, Anne connaissait les pirates, elle savait leur insatisfaction quitte à déranger les autres, à commencer par les enfants perdus, les indiens et les sirènes. Il les prenait pour des idiots, juste parce qu’ils étaient nouveaux ici et qu’ils ne connaissaient pas tous les secrets de l’île en passant surtout par les différentes communautés. De ce qu’elle avait entendu jusque là tous les conflits qu’il y avait n’étaient jamais de la faute des pirates. Hors Anne refusait de rentrer dans ce moule là, de suivre bêtement le troupeau avec des raisons données complètement bancales parce qu’un illuminé au sommet l’avait décidé ainsi. C’était facile, beaucoup trop facile de tout laisser couler de cette manière.

La rage sema le manque de contrôle chez Anne qui se leva d’un bon quand elle su qu’ils ne seraient pas tenus au courant de ce qu’ils adviendrait du gamin par la suite alors qu’ils devaient se contenter de le déposer sagement quelque part. La jeune femme n’était pas née de la dernière pluie et ce manque de transparence pour elle était beaucoup trop suspect.

« Tu crois vraiment que je vais avaler ça ?! C’est de leur faute et tu me dis ensuite que vous avez besoin d’utiliser un gamin ?! Me fais pas croire que c’est la première fois que vous faites ça, vous les avez emmerdés les premiers alors ils se défendent ! »
« Anne !! » Hurla James, exaspéré
« Vous n’avez plus d’or à trouver alors vous allez piller d’autres richesses, à commencer par ce que peuvent avoir ces gamins c’est tout ! Et après tu veux juste nous embarquer dans tes embrouilles parce qu’on y connait rien !! »

James se leva de nouveau pour attraper sa femme qui lui envoya son point dans la figure pour qu’il la relâche car elle n’avait pas fini de lui déverser sa colère à la tronche. Mouche avait franchi bien trop de limites. La jeune femme se rapprocha dangereusement du maître-coq en posant ses mains sur les bras du fauteuil dans lequel il était assis. Ses ongles s’enfoncèrent dans le tissu sous l’afflux de colère, elle serrait les dents et en arriva enfin aux menaces en l’empêchant d’en placer une.

« J’vais te saigner, je livrerai ta tête à ces gamins et j’en assumerai toutes les conséquences » Déclara t-elle en grinçant des dents.

Anne était à un stade où plus rien n’avait d’importance. Sa vie ici était un véritable enfer, si bien qu’elle ne croyait plus que le moindre avenir soit possible pour elle. James arriva de nouveau à ce moment là, passant son bras autour du cou d’Anne comme dans la volonté de l’étrangler et l’entraina de force jusqu’à leur chambre où il la jeta dedans pour qu’elle les laisse tranquille.

« Excuse moi chérie, mais je peux pas te laisser tout gâcher. »
« Si tu fais ça James, je te le ferai payer cher. » Répondit-elle dans un calme angoissant.

James ignora la menace de sa femme et l’enferma à double tour avant de venir de nouveau trouver place sur le fauteuil. Anne donna un violent coup de pied dans un meuble avant de s’asseoir sur le lit conjugal noyée dans sa colère. Son mari quand à lui de nouveau s’excusa auprès de son ami et entreprit de parler tout bas afin qu’elle ne puisse plus rien entendre de leurs affaires depuis la chambre.

« Je ferai cela seul, je pense qu’Anne finira par se calmer et que dans quelques mois quand elle verra que tu avais raison, elle pourra prétendre à rejoindre l’équipage. Puis-je te demander comme une faveur de ne rien raconter sur elle à ton capitaine tant qu’elle n’a pas retrouvé ses esprits ? Je te promets que c’est un bon élément. »

Il souffla doucement, toujours nerveux, et cherchant désespérément à calmer le jeu pour se valoriser, il enchaina de nouveau.

« J’ai...j'ai découvert des choses sur un membre de votre équipage, un dénommé Tankred, j’ai des infos à te donner sur lui mais je ne suis pas certain encore, je te dirai tout après cette mission si….si ça peut intéresser Barbe Noire… »








Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) Empty
Message Sujet: Re: It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) EmptyLun 10 Avr 2017 - 16:33


❝It's all because of you.❞
Anne ft. Mouche
La bouteille s'était rabaissée, au moment où il a vu Anne se relever du canapé. Un coup de poing bien placé, et voilà une nouvelle scène de ménage se dérouler devant lui. Mouche n'a pu s'empêcher de lever les yeux au ciel, ne comprenant réellement pas comment James puisse vivre avec une femme telle qu'elle. Jamais lui n'aurait eu la force d'y faire face, jamais il n'aurait pu s'enfermer dans ce genre de relation malsaine. Bien entendu, le pirate se joue de James. Cette fois-ci, car Barbe Noire lui réserve réellement une place sur son navire. Peut-être est-ce que le Maître-Coq est allé trop loin ? Peu importe. Il faut un enfant perdu pour Crochet, et il en aura un. Le duo Bonny était simplement un moyen plus facile d'assouvir à ce désir, à ce besoin. S'il doit trouver un autre moyen d'arriver à ses fins, il le fera.

Lorsqu'elle s'est avancée vers lui, telle une furie dans toute sa splendeur, Mouche s'est instinctivement assit sur le fauteuil. Ayant tout juste le temps de poser la bouteille de whiskey, ses yeux sont entrés en contact avec ceux d'Anne. Se reculant le plus possible dans l'assise, le pirate a relevé son visage pour mimer une forte assurance. Il mime de ne pas ressentir la crainte des coups de la femme, et soutient son regard. D'un simple mouvement d'yeux, il voit la prise qu'elle a sur les accoudoirs. Mouche déglutit alors difficilement la salive à l'intérieur de sa bouche, pendant qu'il remercie n'importe quel dieu pour ne pas que sa chaire soit entre ses mains à cet instant présent. La rage qui s'émane de cette femme, Mouche peut la sentir, telle une aura qui l'englobe. Montrant la puissance, et la magnificence de ce pirate à l'état pur. Parce qu'Anne, a le don de lui faire peur.

❝ - J’vais te saigner, je livrerai ta tête à ces gamins et j’en assumerai toutes les conséquences ❞ Malgré ses dents serrées, elle est très compréhensible.
❝ - Ca, c'est d'la menace. ❞ Répondit Mouche, tout en essayant de garder une certaine assurance dans sa voix.

Mais il se sent bien plus à l'aise lorsqu'elle se retrouve tirée en arrière. Mouche la regarde se faire enfermer dans la chambre, tout en mimant un sourire qu'il a du mal à faire naître aux coins de ses lèvres. Une sueur froide coule sous son bandana, qu'il vient estomper qu'un revers de main. Ses muscles finissent par se détendre alors qu'il voit cul sec son verre. L'alcool commence à faire effet, et il l'a senti monter sous ce coup de pression. Alors, son regard se fige sur le hamac dans lequel elle était allongée. Jouant quelques instants avec les tresses de sa barbe, il finit par laisser tomber lourdement la paume de sa main sur le bois de la table, lorsque James refait son apparition.

❝ - Je ferai cela seul, je pense qu’Anne finira par se calmer et que dans quelques mois quand elle verra que tu avais raison, elle pourra prétendre à rejoindre l’équipage. Puis-je te demander comme une faveur de ne rien raconter sur elle à ton capitaine tant qu’elle n’a pas retrouvé ses esprits ? Je te promets que c’est un bon élément. ❞

Mouche l'a regardé de longues secondes, sans savoir quoi dire. Il doute réellement qu'Anne puisse changer d'avis, vu la hargne dont elle fait preuve face à lui. Fasse aux ordres. Mais depuis le début, il a comprit qu'il serait impossible d'avoir James, sans voir sa femme suivre derrière. Se doutant bien qu'avec ce comportement, elle ne ferra pas long feu sur le navire de Barbe Noire, il finit par sourire. Un léger rire s'échappe de ses lèvres, comme s'il essayait finalement de se détendre complètement après cet assaut complètement tordu d'une femme timbrée.

❝ - T'en fais pas pour ça, l'ami. ❞ Il pianote la table de ses doigts. ❝ Je ne doute pas des talents de ta femme. Elle est dure, et c'est ce dont on a besoin. ❞
❝ - J’ai...j'ai découvert des choses sur un membre de votre équipage, un dénommé Tankred...  ❞ James est nerveux, ça se sent. ❝ J’ai des infos à te donner sur lui mais je ne suis pas certain encore, je te dirai tout après cette mission si….si ça peut intéresser Barbe Noire…. ❞

La curiosité de Mouche vient d'être piqué. Entendre le nom de Tankred dans la bouche de James porte à confusion. Connaissant déjà le point de vu que Crochet a sur Barbe Noire, il est toujours intéressant de connaître celui de ses adversaires. Surtout si un coup de maître peut faire avancer les choses. Qui sait, quelqu'un, un jour, défiera peut-être le Capitaine ? Les choses en sont encore loin, et pourtant, personne ne semble présager une mutinerie.

❝ - La mission ne change rien, Bonny. ❞ Mouche est soudainement sérieux. ❝ Si tu sais quelque chose sur un membre de l'équipage, tu dois me le faire parvenir. ❞

Mouche n'est pas un adepte de Barbe Noire. Dépouiller l'île de ses ressources n'est certainement pas le but du Maître-Coq, lui qui considère Nerveland comme son véritable foyer. Pour rien au monde il ne voudrait voir périr cet endroit, et même ses habitants ne le répugnent pas. Même si les enfants perdus sont de véritables plaies, ils ne méritent pas un sort comme celui-ci. Mouche ne les haït pas. Tout comme les indiens, de façon générale. Bien sûr, certain font exception à la règle, mais des innocents sont dans tous les camps, et à ses yeux, ne doivent pas être des dommages collatéraux. La vie est bien trop importante.

❝ - Tu ne voudrais pas que le Capitaine pense que toi, et Anne, êtes de la même branche que Tankred ? ❞ Mouche est manipulateur comme toujours, et jouer avec les besoins des gens est trop tentant pour qu'il n'en profite pas. ❝ Alors parles m'en. ❞.

Même s'il demande des informations, Mouche est perplexe. Il connait Tankred, et n'a jamais eu de soupçons envers lui. Surtout qu'ils se connaissent, l'alcool rapproche les gens. Mais tendre l'oreille est toujours bon, les nouvelles sur un navire ont toujours des répercutions. Mouche préfère de loin savoir ce qu'il se passe autour de lui, pour savoir rebondir au moment venu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) Empty
Message Sujet: Re: It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) EmptyLun 10 Avr 2017 - 17:21



It's all because of you

Mr. Mouche & Anne Bonny


La situation lui filait entre les mains, Anne par son attitude égoïste et impulsive venait mettre à mal tous ses plans pour leur assurer une meilleure vie, avoir la chance de pouvoir reprendre la mer. Il en allait de leur couple, il en allait de SA réputation à lui qui avait encore du mal à se faire bonne. Ce n’était qu’une question de temps avant que l’on dise que James Bonny était un grand pirate, que l’on reconnaisse ses talents. Il avait d’ailleurs pour objectif d’être le second du Queen Anne’s Revenge ou d’être capitaine d’un navire de la flotte du roi. Quel privilège ce serait pour lui, il avait l’impression d’avoir combattu toute sa vie pour cela, ayant occulté toute sa vie d’avant l’île. Il n’aurait alors qu’à aller chercher cet enfant, l’attacher solidement et le laisser à Mouche et après, après tout irait bien.

Dans l’angoisse de voir tout ceci s’effondrer, James avait entreprit de s’aventurer sur un terrain glissant, il devait jouer l’un de ses atouts, c’était pour lui une question de vie ou de mort afin de passer du baume sur les erreurs de son épouse juste à l’instant. Il avait sorti ce nom, il avait déclaré avoir des informations sur lui. Mais il avait rien à lui dire, alors il senti le stress soudainement s’emparer de lui. Qu’avait il fait ? Mentir serait une bonne chose ? Les oreilles de James sifflaient, sa vision se troubla sous les paroles de Mouche comme s’il venait d’être hypnotisé. Perdu, James le fixa simplement, il n’avait pas envie de dire quelque chose à cet instant, mais Mouche par ses habiles paroles vint véhiculer en lui l’idée qu’il allait se méfier de lui s’il ne lui disait pas cela vite. Il bougea les lèvres en écho des dernières paroles de Mouche

« Non » Souffla t-il, il n’avait pas envie d’être de la même branche qu’un homme qui serait considéré comme un traitre dès qu’il aurait balancé.

Alors il devait le faire, il devait inventer quelque chose et sauver leur peau, se faire bien voir, toujours.

« Et bien je….A vrai dire je n’ai pas encore… de preuves concrètes, je ne voudrais pas que l’on m’accuse d’inventer des histoires parce que ce serait sa parole contre la mienne... » Déclara t-il avec un rire nerveux.

A vrai dire ce fameux Tankred était la dernière personne en date qu’il comptait s’attaquer en venant raconter des faits à son propos. Il l’avait espionné, comme tous les autres et jusque là n’avait rien trouvé qui puisse le mettre en tort. Mais James était aussi persistant qu’un cafard et pour les autres qu’il avait balancés, il avait mis quelques semaines à trouver des failles. James avait confiance en lui, tellement confiance que la chance lui avait sourit jusque là – car ceux qu’il avait dénoncés avaient été punis. S’il trouvait Tankred suspect, ce n’était pas pour rien et il était persuadé de trouver quelque chose sous peu. Son cœur cognait contre sa poitrine comme une tempête sévissant en lui. Anne n’était pas là pour le faire taire, c’est ce qu’elle aurait fait, elle lui aurait dit d’arrêter de s’enfoncer pour rien et qu’à cause de lui ils allaient réellement finir par se retrouver sans rien. Hors Anne avait tout gâché de cette entrevue, James était sûr que quand Mouche sortirait il se désintéresserait totalement de lui alors il avait besoin d’un plan B ; jusque là ce qu’il avait fait le mieux c’était de cafter, alors il pouvait peut être jouer sur le fait qu’il ne se soit jamais trompé en dénonçant certains pirates, Mouche savait cela.

James se disait qu’au pire, il avait faux là-dessus, il n’aurait qu’à sortir un mensonge, s’empresser d’enquêter sur quelqu’un d’autre. Ça lui laisserait le temps d’avoir raison pour une autre personne à défaut de ce Tankred et alors il serait tout de même sauvé.

« D’accord, d'accord, d'accord, je vais te le dire » Déclara t-il en reprenant un peu plus d’assurance.

S’avançant sur le bord de sa place, il rajusta sa veste dans un réflexe nerveux et décidait alors de mettre à son profit ses talents de comédien. Cela lui avait toujours réussi quand il était un jeune fougueux pirate, il en avait beaucoup berné de cette manière et s’en était toujours sorti – aujourd’hui encore il décidait d’assurer même s’il mentait.

« Et bien vois tu, j’ai vu cet homme à de nombreuses reprises ! A chaque fois il était en train de dépenser sans même regarder sa bourse. Pas étonnant me dis tu, peut-être qu’il sait gérer son argent, qu’il économise…Mais je l’ai suivit dans la nuit, je l’ai surpris en train de parler avec quelqu’un mais je n’ai pas bien vu son visage. Il semblerait que cet homme là soit en relation avec la trésorerie de ton navire et qu’ils étaient tous les deux de mèche…C’est là que je l’ai entendu dire combien il désirait reprendre de l’argent dans un certain coffre pour s’acheter de nouvelles armes et visiter un bordel comme l’on dérobe une pomme sur un étalage ! Il a également appelé à la discrétion, il craint de se faire prendre et c’est exactement ce qui m’a mis la puce à l’oreille, puis il m'a vu, il m'a menacé d'un couteau sous la gorge»

James redressa les épaules et souffla de manière inaudible toute la tension accumulée, souhaitant se montrer à son avantage et sûr de lui.

« Je le soupçonne donc de piquer dans les caisses de ton navire pour son petit confort ! »

Ceci dit, cachant la bavure, Le pirate vint à se saisir de son verre afin de le porter à ses lèvres et le vider d’une traite avant de le remplir de nouveau.

« Les voleurs, c’est courant, parait il que le Roi lui-même est allé le chercher, normal qu’il en profite quand il a le dos tourné ! Mais je crains qu'il s'attaque à moi et ma femme parce que cette nuit là il a vu mon visage, peux-tu m'assurer que nous sommes en sécurité ? »


Qui manipule qui ?







Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) Empty
Message Sujet: Re: It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) EmptyMar 11 Avr 2017 - 14:24


❝It's all because of you.❞
Anne ft. Mouche
❝ - Et bien je… A vrai dire je n’ai pas encore… de preuves concrètes, je ne voudrais pas que l’on m’accuse d’inventer des histoires parce que ce serait sa parole contre la mienne... ❞ Un rire nerveux s'échappe de James.

Une chose est sure, James n'a pas le mensonge dans le sang. Mouche connait Tankred, les aventures alcoolisées qu'ils ont eu tous les deux les ont rapproché. Bien qu'ils ne partagent pas le même avis sur le dénommé Crochet, ils n'ont pourtant rien de bien importants à se cacher. Mouche est du côté de ce dernier, trouvant en lui des qualités que lui-même aurait rêvé avoir. Mais, Mouche comprend aussi parfaitement le point de vu du maître Tankred. Tout le monde connait sa légende, tout le monde sait d'où il vient. La façon dont il est arrivé sur Neverland hante encore les pensées de chacun des connaisseurs. Il est la preuve, en chair et en os, que les souhaits de ces enfants perdus ont un pouvoir bien plus grand qu'on ne pourrait le penser. Ils sont capable de créer des animaux, ils sont capables de créer des îles, et capables de créer des hommes. Que ne pourraient-ils pas faire ? Mettre la main sur un des leurs est important.

Mouche est un pirate, qui ment aussi facilement qu'il respire. Jouer des mots et mensonges sont son mode de vie, et rares sont les personnes qui parviennent à déceler le faux dans ses propos. Lui, il retombe toujours sur ses pattes, et cela ne semble pas être le cas de James Bonny. Mouche ne sait pas si c'est parce qu'il connait Tankred, qu'il pense ceci. Aurait-il été capable de sentir que quelque chose cloche, dans les propos de James, si ce n'était pas le cas ? Peu importe, en réalité. Mais il continu de l'écouter, comme s'il était avare de chacun des mots pouvant sortir de la bouche de son ami.

❝ - Je le soupçonne donc de piquer dans les caisses de ton navire pour son petit confort ! ❞

Voler Barbe Noire ? Il faudrait être fou, pour ça. Et même si Mouche l'est légèrement sur les bords, il ne l'est définitivement pas assez pour se mettre à dos le Roi des Pirates. Tankred pourrait totalement l'être, mais au fond de lui, Mouche sent que quelque chose cloche dans les propos de James. Il fronce les sourcils, pianote toujours de ses doigts sur la table en bois. Lui qui court après l'or comme on court après une magnifique femme, aurait surement été au courant si une combine telle que décrite se déroulait sur le Queen. Peut-être même qu'il aurait pu y participer, finalement. S'il avait été sur de la bouche cousue des autres pirates, s'il avait été sur de ne pas voir les retomber de ce petit business.

❝ - [...] il a vu mon visage, peux-tu m'assurer que nous sommes en sécurité ? ❞ James a le regard posé sur Mouche, et ce dernier y décèle un manque d'assurance qu'il a comblé en buvant son verre cul sec.
❝ - On parle d'une légende, l'ami...  ❞ Mouche sort de son léger mutisme, au moment où les paroles de James le surprennent. Mais il se réajuste rapidement, se redresse, et sourit comme s'il avait prononcé la plus délicieuse des blagues. ❝ Bien sur que tu le seras, que vous le serez. ❞

Mouche se retient de rire, est sourit simplement en coin. N'imaginant pas une seule seconde la suite des événements, il trouve à sourire face à la peur que James éprouve. Qui pourrait le protéger, de la colère du viking ? Certainement pas Mouche, qui saurait à peine se battre quelques secondes face à cette force de la nature. Alors, il ment. Promet une protection qu'il ne pourra jamais accomplir, tout comme James promet des actes qu'il ne semble pas pouvoir conclure. Être un pirate, signifie qu'il faut s'avoir se retirer au bon moment. Savoir attaquer avec intelligence, savoir s'allier à un prochain qui été notre ennemi, ou un simple inconnu. Mouche, il a parfaitement compris comment tout cela fonctionne, et les paroles de James continuant de se répercuter dans son esprit, il finit par se redresser de ce fauteuil miteux. Il se tourne, vers l'unique fenêtre de la pièce, et laisse son regard passer à travers le verre sale, regarde la rue quelques secondes.

❝ - Continues à garder un oeil sur lui, j'en ferrais de même. ❞ Dit-il en parlant de Tankred. Mais, il se retourne directement vers James pour poser sur lui, un regard empli d'une profondeur noire et menaçante. ❝ Mais n'oublie pas ta mission. Et surtout, ne parles de ça à personne ! ❞

L'intonation de Maître-Coq montre bien qu'il ne plaisante pas à ce sujet. Si jamais Barbe Noire venait à être au courant qu'il court les services pour la personne de Crochet, Mouche perdrait bien plus que le sourire débile qu'il a sur les lèvres. D'un simple regard, il a bien fait comprendre à James qu'il serait dangereux pour lui d'ouvrir sa bouche. Peut-être bave-t-il sur les autres pirates, peut-être a-t-il la bouche bien trop ouverte, mais face à Mouche, il s'en moque. Tant qu'il est le seul à entendre des histoires, où il joue un des personnages principaux, Mouche ne lui fera pas de mal. Rester maître de la situation est toujours primordial.

❝ - Tu devrais libérer ta femme. ❞ finit par lancer Mouche, alors qu'il s'approche de la porte. Comme près à partir, sa mission accomplie. Il se tourne vers James, pointe la porte à l'opposée d'un geste de la main. ❝ L'hystérique va encore te tomber dessus, l'ami. ❞

Mouche finit par ouvrir la porte, et le vacarme extérieur finit par entrer. Retrouvant cette ambiance qu'il affectionne particulièrement, le pirate sourit. Fait un pas dehors, puis se retourne vers son ami. Approchant de doigt de son bandana, il les tapote sur le haut de son crâne pour finalement les retourner vers James. Un sourire en coin des lèvres, il lance ;

❝ - Envois lui mes amitiés, tu veux ? ❞

Puis, le pirate s'élance dans une nouvelle quête. La porte se refermer derrière lui, alors qu'il se met à déambuler dans cette petite rue de One-Eyed Willy. Tel un être parfaitement à sa place, se réjouissant de l'ambiance, et des visions, qui l'entourent. Malgré cette petite aparté, malgré les sautes d'humeurs d'Anne Bonny, passer un moment à l'intérieur de cette baraque est bon.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) Empty
Message Sujet: Re: It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

It's all because of you - flashback (Mr. Mouche & Anne Bonny)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-