AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Au mauvais endroit, au mauvais moment [ James Crochet]
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Au mauvais endroit, au mauvais moment [ James Crochet] Empty
Message Sujet: Au mauvais endroit, au mauvais moment [ James Crochet] Au mauvais endroit, au mauvais moment [ James Crochet] EmptySam 5 Déc 2015 - 22:08

Il y a des jours où il vaut mieux rester coucher, des moments ou l'on doit savoir rester à sa place et se mêler de ce qui nous regarde. Cette journée pourra probablement servir de leçon à un l'un des nombreux enfants perdus de l'arbre du pendu. Quand le petit Pipeau s'était levé ce matin, comme à son habitude, il avait longuement regardé le ciel. Depuis quelques jours, le monde semblait bousculé, une agitation sans nom régnait sur l'île et la nature semblait n'en faire qu'à sa tête. Le paradis perdu semblait peu à peu se transformer, sous les yeux impuissants des habitants. Comme beaucoup, Le Pipeau était en proie aux doutes, mais en cette matinée, il se faisait beaucoup de soucis pour une personne en particulier et il lui tardait d'aller à sa rencontre. Ainsi, après s'être livré à divers corvées et après s'être mis quelque chose sous la dent, le garçon perdu décidait de filer en direction du Lagune pour voir si Ephyra la demie-sirène, allait bien, malgré toute cette agitation.

Tout en marchand en direction du Lagune, Le Pipeau observait le sifflet qui pendant autour de son coup. Depuis quelque jour, le jeune garçon avait remarqué que son instrument semblait perdre ses propriétés magiques et il se demandait si cela avait un rapport avec les étranges événements qu'il se passait actuellement. Quoi qu'il en était, Le Pipeau utilisait surtout son sifflet pour produire de la musique et magie ou pas, il était toujours capable de jouer de belle mélodie et il savait qu'Ephyra serait contente d'entendre la dernière mélodie qu'il avait inventé. Penser à l'hybride déstressait un peu Le Pipeau, même s'il ne pouvait pas considérer cette sirène comme une amie, il partageait quelque moment avec elle et l'écouter chanter était toujours un réel plaisir pour lui.

Ce fut donc un enfant perdu tout souriant qui arrivait au Lagune. Au loin, il pouvait apercevoir la mer qui semblait plus qu'agiter et en levant les yeux au ciel, il remarqua qu'une faible pluie était en train de tomber. Le jeune garçon observait également les rochers au loin et constatait qu'aucune sirène ne semblait s'y être adossé comme à leurs habitudes. Le Pipeau décidait tout de même d'attendre et se déchaussait, laissant alors ses pieds traîner dans l'eau, pendant qu'il était assis sur un rocher. Il allait commencer à jouer du pipeau, quand il entendit non loin, une voix qu'il ne connaissait que trop. En contre bas, Le Pipeau remarqua la présence d'une des rares personne qu'il voulait voir morte, James Crochet, un horrible pirate qui avait faillit plus d'une fois prendre sa vie. Aussitôt, le gamin se cachait derrière les rochers et commençait à descendre pour écouter ce qu'il se passait.

Le Pipeau était maintenant caché derrière un tas de buisson, à quelque mètres de Crochet, qui parlait à l'un de ses moussaillons. Au sol, se trouvait un corps et les deux hommes semblaient en pleine discussion. Le garçon perdu tendait alors le plus possible l'oreille pour écouter. Le Pipeau n'était pas du genre à partir seul à l'aventure, mais il avait aussi un devoir en temps qu'enfant perdu et si les pirates mijotaient quelque chose, il devait en informer Rufio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Au mauvais endroit, au mauvais moment [ James Crochet] Empty
Message Sujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment [ James Crochet] Au mauvais endroit, au mauvais moment [ James Crochet] EmptyLun 7 Déc 2015 - 14:33

Au mauvais endroit, au mauvais moment

Il était clair que je ne supportais plus cette canaille de Barbe Noire, Sir Edward, comme j’aimais à le nommer, n’avait plus la superbe qu’il possédait en son temps. Il se faisait vieux et pire encore, il finirait tôt ou tard, bien que tard serait le mieux, à découvrir le secret que je mettais tant d’astuce à dissimuler. Personne n’était au courant des desseins que je fermentais, personne sauf mon faire-valoir, Mouche que je dépréciais autant que je l’appréciais. Une relation étrange que seuls, lui et moi, pouvions comprendre. Il va sans dire évidemment que je subissais plus Mouche qu’il me subissait, tout autant que je subissais les ordres nauséabonds de ce Capitaine de pacotilles ! « MOUCHE !!!! » Le ton était dur, le cri piquant, tous les ingrédients qu’il fallait pour voir arriver en trottinant mon fidèle ami. D’un geste, je le fis grimper vers moi, sur ce pont supérieur que peu d’entre eux, ces méprisables morceaux de morues mal salés, pouvaient frôler de leurs chausses trouées et puantes. Touchant ma moustache impeccablement taillée, je modérais mes mots pour éviter d’attirer l’attention des autres sur ma personne. Mon ton était sans nuance, remplie de noblesse et d’une fausse compatissance. « Ce pauvre vieux n’a pas su trouver la bonne voie, c’est donc à nous, mon cher Mouche de l’accompagner vers un lieu où il pourra méditer sur la question… » Voyant que le cuistot avait encore trop bu et n’arrivait pas à trouver ses mots, je lui infligeais un terrible coup derrière sa cervelle pour lui remettre les idées en place. « Mouche ! Grenouille de bénitier, je te parle de le faire disparaitre, il m’a trahi, je veux le punir pour cela… » Je montrais mon crochet, souriant de plus belle en affichant mes dents blanches dont j’étais fier, peu de pirate pouvaient en dire autant. Je donnais mes ordres avant de mouiller le canot pour gagner les berges de la lagune aux sirènes, afin de punir ce traitre comme il se devait. Debout à l’avant de l’embarcation, je posais le premier le pied à terre, observant les demoiselles aux nageoires s’enfoncer dans les flots à ma seule vue. Elles avaient raison de me craindre, nombreuses d’entre elles avaient trouvé une fin atroce sous mes ordres et mon crochet.

Le pirate s’éveilla légèrement et Mouche se chargea de lui donner une paire de gifles pour qu’il ouvre enfin les paupières déjà bien trop closes. « Sais-tu où nous sommes, Joe ? » Hébété le laveur de pontons jette un regard inquiet vers la vue que je lui offre, comprend-il seulement que sa dernière heure est venue ? « Le chapeau Mouche ! » D’un geste mal intentionné, mon second lui retire le tricorne qu’il porte sur le front pour qu’il s’adresse à moi, comme si j’étais Dieu en personne. Cela va sans dire que sur Neverland, je suis un Dieu, seuls les abrutis et les non-initiés peuvent l’ignorer. « Vous voulez qu’on chasse des sirènes ? » Mes doigts encore valident, effleurent la pointe de mon crochet, je souris, tout en approchant mon auguste personne de ce vil pirate qui ne mérite même pas le regard que je daigne lui donner. « Oui ! Pourquoi pas ! Mais…il est venu à mes oreilles, que tu avais parlé d’un bruit qui courrait sur les mines, je te faisais confiance, comment cette information, si…capitale a pu se retrouver entre les mains du Capitaine Teach ? Hum… ? » Mal à l’aise, l’autre idiot se tortille comme si une envie pressante se faisait sentir. Je suis las, il va me faire le couplet de la bouteille de rhum, de sa maladresse et blablabla…je ne veux pas me rabaisser à écouter ses jérémiades. Je me retourne d’un seul homme, enfonçant mon crochet dans le gras de son ventre, mais pour autant le laissant vivant. Ma bouche près de son oreille, je ne murmure rien que pour lui. « Il n’y aura pas de prochaine fois….On ne me trahit qu’une seule fois ! » Je le laisse tomber au sol, baignant dans son sang et observant Mouche, une main sur ses lèvres desséchées et pâles. « Mets moi cela à l’eau, les sirènes se feront une joie de le finir »

Alors que je m’éloigne un peu du bord de l’océan, la pluie retombe plus fortement, m’obligeant à m’abriter sous une roche pour ne pas salir mon magnifique costume écarlate. « Mouche… » Je joue avec ma moustache, elle me permet de réfléchir, de me calmer. « Au diable, cette mine, les enfants perdus et le reste, ce que je veux, c’est tuer ! Massacrer cette vermine qui nous sert de Capitaine, je ne tolérerai pas de faute, de souci tel que celui que je viens de subir. C’est encore toi, qui as trop parlé, tu as de la chance, mon ami que ta misérable carcasse me soit utile ! » Il est stressé, il le peut, je pourrais le tuer, si je le souhaitai. « Ils nous faut agir rapidement, je compte faire diversion avec l’enfant qui lui fera croire que nous avons trouvé l’arbre du pendu ! Discrètement, nous le ferons croire qu’il faut attaquer en petit nombre, tous des hommes de confiance…il n’aura pas de soupçon…et là…là…. » Je ris, ce rire diabolique qui fait frémir quiconque l’entend « JE FERAI DE BARBE NOIRE UNE LÉGENDE !!!! » Alors que je prononce ce dernier mot, une pierre chute vers nous, tombant près du pied de Mouche. « Humm….il y a quelqu’un là-haut » Sans plus attendre, Mouche s’élance pour débusquer l’intrus, quant à moi, je préfère le chemin le plus discret, celui qui me permettra de prendre à revers la personne bien trop curieuse et qui finira dans peu de temps aussi froid que peut l’être mon ami pirate.

Je suis dans l’ombre de cet arbre, je perçois son souffle, rapide et paniqué, il est encore petit, oui…il est un enfant, je ne discerne pas encore son visage, mais je sais qu’il est jeune. Il recule, pensant échapper à Mouche qui s’avance sans finesse vers l’endroit où nous nous trouvons. Son dos vient de rencontrer mon corps et je le soulève, de mon crochet. « Je l’ai eu Mouche ! Le garçon qui joue du sifflet ! Certes non, cette fois, tu ne m’auras pas ! » Je lui arrache le petit sifflet qu’il porte comme une protection autour de son frêle cou d’enfant. Les pieds dans le vide, il tente en vain d’échapper à ma personne. « Comme nous nous retrouvons…Humm…ton nom…ce n’était pas…l’idiot ? Non… » Mouche semble chercher également. « …L’agneau ?! » Mouche demande si ce n'était pas le nabot et je m'esclaffe lourdement. «C'est vrai que cela lui irait bien ! Le nabot !»


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Au mauvais endroit, au mauvais moment [ James Crochet] Empty
Message Sujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment [ James Crochet] Au mauvais endroit, au mauvais moment [ James Crochet] EmptyLun 7 Déc 2015 - 17:26

Caché derrière un amas de roche, le jeune garçon ne ratait rien de la discussion et observant Crochet, il ne pu s'empêcher de le maudire de tous les noms. L'ors de leur dernière rencontre, le pirate avait bien faillit embrocher le garçon perdu qui n'avait du son salut qu'à l'intervention de Rufio et de ses bras armés. D'autres fois encore, Crochet avait été troublé par la mélodie jouée par Le Pipeau, mais ce dernier savait qu'un jour, il finirait par se faire avoir par cette horrible personnage. Pour Le Pipeau et beaucoup d'autres enfants perdus, il ne faisait aucun doute que Crochet était aussi menaçant que Barbe noir et le jeune garçon le fuyait comme la peste. Ainsi, tandis que le pirate haussait le ton, le garçon perdu se demandait s'il devait continuer son espionnage, au risque de se retrouver une fois de plus confronté à Crochet.

Le Pipeau allait rebrousser chemin quand il aperçut Crochet étriper un autre pirate et clamer haut et fort qu'il en finirait avec la vie de Barbe noir. Le gamin détournait un moment le regard, même après autant d'années passé à Neverland, la vue du sang l'écœurait toujours et une fois de plus, il s'en voulait de ne pas être plus fort pour se débarrasser des pirates. Quand Le pipeau reposait un regard non sans haine sur Crochet, il écarquilla les yeux en entendant le pirate comploter contre Barbe noir. Ainsi c'était ça? Les pirates n'avaient donc aucune loyauté? Pour Le Pipeau, un méchant pirate ou un autre ne changeait pas grand chose, mais il ne faisait aucun doute que Rufio saurait faire bonne usage de cette information. Ce fut à ce moment-là que le garçon perdu fit preuve de maladresse et fit tomber des cailloux en reculant un peu trop brusquement. Le Pipeau retenait alors son souffle et se plaquait dos au rocher en tremblant comme une feuille. Il n'osait plus bouger, il espérait uniquement ne pas avoir été entendu et pouvoir filer avant de se faire embrocher ou de se retrouver à pendre au bout d'un mas.

Hélas, comme Le Pipeau avait pu s'y attendre, il avait belle et bien été repéré et quand il entendit Crochet hurler des ordres à cet abruti de Mouche, le gamin n'eut pas le temps de se sauver. Il avait tenté de faire machine arrière, de ramper et de se faire le plus petit possible, mais tout en reculant, il sentait un obstacle et une odeur qui lui était hélas trop familière. Le jeune garçon eu à peine le temps de se retourner, qu'il se sentit soulever du sol sans la moindre délicatesse. Aussitôt, le Pipeau essayait de s'emparer de son sifflet, mais Crochet s'en empara, lui ricanant au nez. Pétrifié, le garçon perdu n'ouvrit pas la bouche et tentait vainement de se dégager de la pince du pirate. Quand il fini par ouvrir la bouche, Le Pipeau parlait d'une voix tremblante et peu assurée.

"Lâche moi .... Rend moi mon pipeau..c'est à moi et si tu m'le rend pas je.."

A dire vrai, le gamin ne pouvait rien faire et tandis que les deux pirates déblatéraient sur son nom, le jeune garçon fermait un moment les yeux en se demandant ce qu'il devait faire. Il devait réfléchir vite et bien, faire preuve de ruse, mais il avait bien trop peur pour se concentrer. Alors le gamin se contentait d'hurler avant que Crochet ne le fasse taire, faisant son possible pour garder une certaine dignité en retenant ses larmes.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Au mauvais endroit, au mauvais moment [ James Crochet] Empty
Message Sujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment [ James Crochet] Au mauvais endroit, au mauvais moment [ James Crochet] EmptySam 12 Déc 2015 - 20:19

Au mauvais endroit, au mauvais moment

« Mouche ! Regarde, le voilà qu’il va pleurer ! » Je souris, ce sourire carnassier qui en dit tant sur l’homme cruel que je suis. Je n’ai aucune compassion pour ces…vils enfants qui pensent que l’île leur appartient. Non ! Le pays imaginaire est autant à moi qu’il est à eux. Je mire l’enfant qu’il verse quelques larmes, j’observe couler les perles salées sur ses joues rondes et je ne peux m’empêcher de penser que ce simple geste est répugnant. « Allons ! Tu n’as donc pas plus de dignité que cela, le Nabot !? » Mouche me demande vivement ce que je compte faire de lui et pour tout dire, je n’en ai aucune idée, l’embrocher…non…ce serait bien trop aisé, le pendre…je n’en profiterai pas, son cou minuscule craquera avant de le voir se balancer comme un serpent, lui faire boire la tasse…trop fastidieux. Je fais quelques pas vers la falaise tenant toujours à bout de bras le corps du petit insecte couineur, d’un geste sûr et rapide, je le place dans le vide l’entendant hurler de terreur. Que c’est bon, j’aime les plaintes, les suppliques et toutes autres sortes de hurlements qui renforcent mon assurance d’être le pirate le plus redoutable de Neverland. « Le voilà qui me supplie, Mouche…que dois-je faire de lui ? » Ses petits doigts s’accrochent à la manche de ma veste luttant pour sa maigre vie. « Continue de me supplier et peut-être que j’accepterai de négocier avec toi, moucheron ! » Mouche s’approche de mon auguste personne et murmure à mon oreille une idée bien diabolique. « Quoi ? Tu me demandes de relâcher l’avorton, qu’il n’ait pas à la hauteur de mes attentes…hum…peut-être as-tu raison, après tout… » Quelques pas en arrière et je dépose le nabot sur le sol, ses grands yeux clairs me mirent avec terreur et si je ne lui faisais pas aussi peur, je crois que d’un coup de botte je l’enverrais où aucun tapement de main ne pourrait le ramener. « Qu’ais je en échange de ta…liberté ? Tu ne vaux guère les autres, te voilà, là…devant moi, pleurnichant comme un bébé…quel honneur aurais-je si je te tuais….Certes…aucun…alors…quel trésor m’échangeras tu contre la chance d’être encore en vie » Je détachais chaque mot afin d’appuyer sur le fait que sa vie pouvait encore se trouver sur le fil. Ce que je désirai était simple…Cet arbre maudit, ce repère où se trouvaient toutes ses misérables créatures défiant la mort. Je voulais les exterminer, les réduire à néant, les effacer de la surface de ce monde qui ne leur appartenait pas.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Au mauvais endroit, au mauvais moment [ James Crochet] Empty
Message Sujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment [ James Crochet] Au mauvais endroit, au mauvais moment [ James Crochet] EmptyMar 15 Déc 2015 - 10:29

Son cœur battait la chamade et il avait désormais bien du mal à contenir ses larmes. Suspendu au-dessus du vide, retenu uniquement par le crochet de l'infâme pirate, Le Pipeau gardait les yeux fermés et n'arrivait plus à réfléchir. Il fallait qu'il réagisse, il ne pouvait pas laisser Crochet gagner, il devait faire quelque chose, surmonter sa peur et faire preuve d'un peu plus de bravoure, comme lui aurait conseillé Rufio. Rufio! C'était à ce jeune homme que le jeune garçon devait penser, d'une part parce qu'il se sentait toujours mieux à l'idée de pouvoir rendre son chef fière de lui et de l'autre, parce qu'il avait une précieuse information à lui communiquer. Pour une fois peux être, le Petit Pipeau pas très courageux pourrait faire preuve de bravoure et prouver qu'il n'était pas bon uniquement à jouer de la musique et à trouver des occupations à ses camarades. Les pieds dans le vide, Le Pipeau fini par rouvrir les yeux et constatait que manifestement Le Crochet avait changé d'avis et décidé grâce à l'intervention de son laquet, de lui accorder un petit sursis.

Le Pipeau était maintenant sur la terre ferme, au bord du vide et face aux deux pirates. James s'adressait à lui avec son ton si unique qui faisait frémir plus d'un enfant perdus. Il était près à marchander la survie de son captif? Qu'attendait-il de lui? Que devait faire notre petit Pipeau qui semblait décidé à ne pas lâcher prise. Ce dernier balayait ses larmes d'un revers de manche, pris une bonne bouffé d'air et dévisagea Crochet, se demandant ce qu'il pouvait bien lui dire pour ne pas finir écrasé sur les rochers. Le garçon perdu était effrayé, mais au fond de lui, il était toujours le même. C'était un enfant qui réfléchissait beaucoup, parfois un peu trop et qui ne manquait jamais d'idées. Ainsi, même s'il n'était pas le plus courageux des enfants perdus, Le Pipeau pouvait par moment compter sur son esprit vif pour lui sauver la mise. Il s'adressait alors à crochet d'une voix tremblante mais sur un ton plutôt clair.

"Si vous m'laissez vivre..j'vous montrerais c'que vous voulez d'puis toujours! Vous cherchez l'arbre du pendu..le repère des garçons perdus...et c'est là où j'habite..."

Le Pipeau essayait d'être le plus convainquant possible, il n'avait aucune envie de conduire Crochet dans le repère des enfants perdus, mais il devait lui faire croire à cette idée. Avec un peu de chance, Le Pipeau pourrait fausser compagnie aux deux pirates une fois enfoncé dans la jungle, d'autant plus que ces derniers temps, l'île était quelques peu agité. De plus, le jeune garçon caressait l'espoir d'être repéré entre temps par les enfants perdus ou par qui que ce soit d'autres qui pourraient lui venir en aide.

"Avant de vous emmener la-bas, j'dois récupérer mes chaussures près des rochers la-bas. J'aime pas marcher pieds nues dans la forêt, y' a pleins de trucs qui piques..."

Tous les détours étaient bons à prendre pour Le Pipeau et il venait de se souvenir qu'avant de croiser les deux pirates, il s'était fait tremper les pieds dans l'eau en attendant de voir si Ephyra se déciderait à pointer le bout de sa nageoire. Avec un peu de chance, la sirène pourrait peux être se trouver la-bas en ce moment et comprendrait certainement ce qu'il se passait. Elle n'aimait pas les humains, mais elle semblait tolérer Le Pipeau bien plus que les pirates.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Au mauvais endroit, au mauvais moment [ James Crochet] Empty
Message Sujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment [ James Crochet] Au mauvais endroit, au mauvais moment [ James Crochet] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Au mauvais endroit, au mauvais moment [ James Crochet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» [UPTOBOX] Croix de fer [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-