AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea
★ second star to the right and straight on till morning ★

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea Empty
Message Sujet: La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea EmptyMer 21 Déc 2016 - 12:01

La danse est la langue cachée de l’âme.
feat. Azalea



Un mariage ?! Aponie ne tenait plus en place ! La petite indienne n’en avait pas vu un depuis qu’elle était revenu de sa quête avec les élus et par conséquent, elle ne se souvenait plus vraiment comment cela se passait, mais l’excitation des autres indiens l’excitait, elle aussi. Tout le monde sortait ses plus belles plumes, ses plus belles jupes et la petite était folle de joie à l’idée de faire comme les grands ! « Arrête de bouger Aponie ! » Lui répétait sa mère alors qu’elle tentait d’accrocher quelques plumes dans le bandeau de la gamine. C’était vraiment difficile de coiffer une petite qui ne faisait que sauter dans tous les sens. Mais le résultat était plutôt convaincant ! La petite en tout cas, était ravie ! Elle se regardait dans le miroir et contemplait ses longues tresses avec joie. « On y va maman !? » La nuit commençait à tomber, c’était l’heure d’y aller !

Tout le village se retrouva autour d’un feu et la cérémonie commença. Aponie se rendit alors compte qu’elle ne connaissait même pas les deux mariés. Elle les avait déjà croisé, mais impossible de se souvenir de leur nom... Durant toutes les festivités, sa mère lui expliqua alors comment ils s’étaient rencontrés, ce qu’ils faisaient dans leur vie et un tas de petites anecdotes. Aponie était bien trop distraite pour tout retenir, mais elle avait déjà moins l’impression d’être une intruse à ce banquet maintenant ! Après le repas, Aponie alla jouer avec les autres enfants de la tribu jusqu’à ce que de la musique se mette à retentir. Des flûtes et des tambours résonnaient et les enfants rejoignirent alors leurs parents. Tout le monde se mit alors à danser en rythme et en parfaite harmonisation. Tout le monde sauf Aponie, qui se retrouva sur le côté ne se souvenant aucunement des pas de danse… Elle observait les plus grands qu’elle danser et tenta de comprendre chaque pas de danser. Un jeune homme, qui avait remarqué que la petite se tenait à part lui tendit alors la main pour l’invité à rentrer dans le cercle et a danser. Un très large sourire se dessina sur les lèvres de la gamine qui rejoignit le groupe avec joie ! Mais très vite, elle se rendit compte qu’elle avait toujours un train de retard sur les autres, qu’elle avait beau se concentrer, elle n’y arrivait pas. Aponie quitta le cercle, aussi vite qu’elle y était arrivée finalement… Et elle s’éloigna de la fête…

Donnant des coups de pied dans chaque chose qui se trouvaient devant elle, Aponie était énervée... Agacée de ne pas se souvenir des pas de danse, elle se sentait vraiment mise de côté. C’était un sentiment qu’elle éprouvait très régulièrement depuis son sacrifice, et il semblerait que ne pas pouvoir danser fut la petite goutte de trop. Ne voulant plus entendre la musique et les éclats de rire de la fête, Aponie s’éloigna du camp. Elle savait que c’était interdit et très dangereux de se promener seule la nuit, mais elle n’avait plus aucune envie d’assister à ce mariage, elle voulait s’en aller ! Loin !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea Empty
Message Sujet: Re: La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea EmptyJeu 22 Déc 2016 - 21:48



La danse est la langue cachée de l’âme.

Aponie & Azalea


Une nouvelle nuit de fête parmi les indiens, l’idée avait très vite motivé Azalea et ce dès qu’elle était parvenue jusqu’à son oreille. Paraissait-il que l’on allait célébrer un mariage chez les Unami  ! Pour Azalea cette notion d’union demeurait un peu floue puisque cela n’existait pas chez les fées mais elle avait hâte de voir comment ils rendaient ce genre d’événement inoubliable. Après ses entrainements, Azalea avait filé  hors de la vallée des fées, bien sûr elle se souvenait du chemin et une fois tout près du camp, elle retrouva une indienne avec qui elle avait sympathisé à sa dernière venue qui lui donna de quoi se vêtir une fois qu’elle usa de la poussière d’humanité et qu’elle prit taille humaine. Azalea apparu alors dans le camp, sa crinière blonde encore désordonnée  elle sortait d’un tipi avec un large sourire et s’empressa d’aller saluer les quelques indiens qu’elle connaissait mais restait avec cette indienne qui l’avait gentiment accueillie une fois, bien qu’il ne soit pas coutume pour les Unami de recevoir des étrangers. Elle leur avait rendu quelques services, pour montrer que ses intentions n’étaient pas mauvaises et l’indienne qui était avec elle se portait toujours garante. Elle resta avec elle  pour savoir comment s’organisait ce fameux mariage. Elle lui posa de nombreuses questions, afin d’en comprendre le sens. L’amour avait toujours été quelque chose d’intrigant pour la fée, a 1200 ans passé, elle ne s’était jamais posé de questions là-dessus et encore une fois ce n’était que une fois sous forme humaine que certaines réflexions lui venaient en tête. C’était drôle et à la fois agaçant, mais Azalea fit le choix de ne pas s’y attarder, préférant user de son temps pour faire la fête avec les indiens.

La cérémonie débutant, la fée posait son regard sur ce qu’il se passait avec curiosité et plongée dans un silence respectueux. Elle trouvait le couple tout à fait adorable et espérait qu’ils seraient tous deux heureux ensemble tout au long de leur vie. Elle avait trouvé ce mariage réellement touchant, beau, les regards amoureux qu’ils se lançaient faisaient de ces effusions d’amour qui plongeait l’assemblée dans une joie partagée. Et alors, l’heure de la fête arriva enfin, la musique s’éleva de nouveau, rythmée, colorée, sautillante et Azalea retrouvait alors ce qui lui avait particulièrement plu ici : Les indiens étaient spontanés dans leurs pas, il y avait certes des danses avec des chorégraphies à suivre mais tous pouvaient laisser leur corps s’exprimer sur les différents thèmes musicaux.

Dans l’assemblée, son regard s’était arrêté sur une petite qui avait visiblement du al à danser alors qu’Azalea, elle était lancée depuis longtemps dans ce tourbillon de bonne humeur et profitait allègrement de ces instants là. Cependant elle avait cessé de danser lorsqu’elle vit l’expression désabusée de l’enfant  qui ne parvenait pas à mémoriser les pas que le jeune homme avait tenté de lui rapeller. Azalea vit que la petite, exaspérée commença à s’éloigner du campement. Il n’en fallait pas plus à la fée au cœur soudainement brisé pour se mettre en quête de la ramener et lui rendre son beau sourire. Alors elle quitta le cercle et s’empressa d’aller la rejoindre. Elle n’était pas allée bien loin le temps qu’elle la rattrape et fut aussitôt poignardée en plein cœur de voir son expression décousue. Elle avait toujours trouvé particulièrement injuste que des petits êtres comme eux puissent ressentir de tels sentiments comme la tristesse ou la colère, c’était sans doute naïf mais ils étaient le plus bel exemple à suivre en matière de joie et d’innocence. Azalea avait toujours admiré les enfants et bien qu’elle n’était pas gardienne, quand elle avait l’occasion de s’en occuper ou de jouer avec eux, elle la saisissait avec grand plaisir. Azalea s’accroupi pour être à la hauteur de la petite demoiselle et s’aventura à remettre une de ses mèches rebelles derrière son oreille.

« Bonjour toi, je m’appelle Azalea et toi ? »

La fée savait déjà comment elle s’appelait, puisqu’elle avait entendu parler d’elle sur bien des points, mais c’était pour elle un moyen de faire les présentations en bonne et due forme et surtout de l’inviter à dialoguer.

« Pourquoi tu es triste ? » Demanda la fée dans la foulée afin qu’elle lui explique avec exactitude où était le souci.








Dernière édition par Azalea le Ven 6 Jan 2017 - 12:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea Empty
Message Sujet: Re: La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea EmptyJeu 5 Jan 2017 - 21:24

La danse est la langue cachée de l’âme.
feat. Azalea


Bougonne, la gamine shoota dans une pierre, puis dans une branche… C’était dans des moments comme celui-ci, qu’elle en voulait à l’île pour lui avoir volé ses souvenirs ! Il était beaucoup plus dur pour elle de s’intégrer, et cela, Aponie avait du mal à le vivre. Pour autant, elle ne baissait que très rarement les bras. Aujourd’hui semblait être un jour de faiblesse pour la petite qui pestait à haute voix en s’éloignant de la fête. Elle se tue et se retourna brusquement lorsqu’elle entendit des pas derrière elle. Une jeune femme s’approcha et la petite la dévisagea. Elle portait des vêtements indiens, mais son visage… Aponie ne le remettait pas... Sans doute encore sa mémoire qui lui jouait des tours... « Bonjour toi, je m’appelle Azalea et toi ? » La petite indienne arqua un sourcil… Sans se vanter, elle savait que tout le monde la connaissait… Elle était l’élu des Indiens et tout le monde avait pu voir son visage lors de la cérémonie… C’était étrange, mais Aponie haussa les épaules et ne s’attarda pas sur les questions que lui posait son esprit. Cette personne avait peut-être elle aussi des troubles de la mémoire . « Moi c’est Aponie. » Elle esquissa à peine un sourire avant de replonger dans son air renfrogné. « Pourquoi tu es triste ? » La petite releva la tête vers la jolie blonde. Alors elle l’avait remarqué . Les yeux de l’enfant s’illuminèrent. « Alors en fait je suis pas triste… Enfin pas vraiment. Je suis énervée ! » Affirma la petite fille en tapant du pied. « Tout le monde danse à la fête ! Tout le monde s’amuse ! Mais pas moi ! Je n’y arrive pas moi … » Même si elle dit qu’elle n’est pas triste, au son de sa voix, on peut remarquer que la gamine a du chagrin. Mais ce serait compromettre sa petite fierté de l’affirmer !

Aponie relève alors doucement la tête vers Azalea qui est abaissée près d’elle. « Je t’ai vu toi ! Tu sais danser ! Tu danses très bien ! » La petite se met ensuite à tortiller ses petits doigts puis demande à la dame. « Est-ce que tu veux bien m’apprendre ?... Je sais plus comment on fait... » Elle esquissa un petit sourire et demanda, le regard insistant. « S’il te plaît ? » Ce n’était pas grand-chose, presque rien même sans doute aux yeux de la blonde, mais pour Aponie c’était beaucoup. C’était réapprendre des choses, combattre sa cécité, devenir plus forte ! La gamine s’efforçait à présent à apprendre tout ce qu’elle pouvait ! Le moindre détail, la plus petite chose futile était pour elle bien plus important qu’il pouvait n’y paraître ! « Tu sais… Je suis pas nulle ! Je suis douée pour apprendre ! » Ayant peur qu’Azalea, bien que semblant très charmant, refuse, Aponie tentait de se vendre comme elle le pouvait. « Je savais danser avant d’après maman… Donc je vais même sans doute réapprendre très vite ! » De là où elles étaient, le bruit des tambours de la fête résonnait, elles avaient même de la musique ! L’endroit était parfait pour apprendre, à l’abri des regards et avec de la musique. Il ne manquait à la demoiselle qu’un professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea Empty
Message Sujet: Re: La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea EmptySam 7 Jan 2017 - 16:31



La danse est la langue cachée de l’âme.

Aponie & Azalea


La petite n’avait pas rejeté la fée et s’était même présentée en lui avouant que ce n’était pas de la tristesse mais bien de l’énervement. Aponie, quel joli nom mélodieux que voici ! Azalea se pencha vers elle pour l’écouter expliquer la raison de sa frustration avec grande attention et se senti très vite concernée par sa situation. La fée avait alors vu juste en devinant que la danse que tout le monde était en train d’exécuter était son principal problème et que ça l’avait entrainée dans une colère certaine. Et pour cause, elle n’y arrivait pas, les gestes ne semblaient pas s’assimiler et cela lui sembla très problématique. Bien sûr que ça l’était, Azalea en avait presque le cœur brisé d’entendre cela. Mais elle n’eut pas le temps de lui proposer de l’aider que la jeune fille lui demanda aussitôt un petit coup de pouce pour se remettre dans le bain. Elle était très bien tombée, car Azalea en tant que fée des arts et particulièrement douée pour la danse était la plus à même pour l’aider. La fée lui adressa un joli sourire, s’empressant d’accéder à sa requête.

« Avec plaisir Aponie, viens, suis moi je vais te montrer !!! »

Azalea prit la main de la jeune fille et l’emmena avec elle de sorte qu’elle puisse entendre la musique mais qu’elle ne soit aps trop près des autres qui pourraient la déconcentrer. Il était aussi important pour Azalea de garder en vue l’indienne qui s’était porté garante d’elle puisque les Unami n’étaient pas aussi enclin à recevoir les étrangers que les Piccaninny ! Azalea avait quand même eu envie de les approcher, cela avait plutôt bien fonctionné la première fois et pour sa seconde fois, ça se passait plutôt bien jusque là : sans doute les festivités qui les détendaient. Si Azalea rendait le sourire à Aponie, elle aurait sans aucun doute un peu plus de quoi se faire apprécier des indiens, alors elle relevait le défi ! Mais pour elle, le principal était d’aider cette petite, qu’elle puisse de nouveau danser et ne plus jamais se dire qu’elle n’y arrive pas.
Azalea posa un genoux à terre pour être à la hauteur de la petite fille, lui adressant un large sourire afin de lui apporter un peu d’encouragements.

« Le plus important quand tu danses, ce n’est pas de connaitre les mouvements, mais de ressentir la musique et donner libre cours à tes envies ! »

Azalea lui demanda de respirer doucement et de ne plus penser à ce qu’il venait de se passer, afin d’extérioriser toute onde négative qui pouvait la troubler dans son entreprise. Il fallait repartir sur de bonnes bases et Azalea allait user du temps nécessaire pour redonner confiance à cette jeune fille pour qu’elle puisse de nouveau s’amuser !

« Ferme les yeux et écoute bien le rythme de la musique ! Tu vas taper dans tes mains pour comprendre le tempo d’abord ! Prends ton temps pour le trouver, le plus important est que tu te familiarises avec le rythme Aponie ! » Expliqua Azalea de manière claire et très motivée à lui apporter son aide.

La danse est quelque chose de très significatif ; c’est un moyen de s’exprimer mais aussi un moyen de partager, véhiculer une ambiance ou une autre. C’était bien plus complexe qu’il n’y paraissait mais le plus important d’abord était de lâcher prise car toute onde négative pouvait venir bloquer les mouvements et très vite estomper l’envie de danser. C’était précisément ce qu’il était arrivé à Aponie, et pour cela Azalea souhaitait tout lui réapprendre depuis le début et que pour toujours elle aime la danse et ne rencontre plus le moindre problème.

« Ne t’inquiète pas, c’est très facile et tu seras la meilleure des danseuses après ça !! »






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea Empty
Message Sujet: Re: La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea EmptyDim 8 Jan 2017 - 15:12

La danse est la langue cachée de l’âme.
feat. Azalea




« Avec plaisir Aponie, viens, suis-moi, je vais te montrer ! » Un large sourire se dessina sur les lèvres de la petite. Elle venait de dire oui . Vraiment ? Aponie se dit que finalement, elle allait peut-être apprécier cette soirée et cette fête ! Enfin, il faudrait pour ça, que sa mémoire ne lui joue pas de nouveaux tours et qu’elle retienne la leçon d’Azalea. La petite suivit alors la jolie dame et écouta d’une oreille très attentive ses conseils. Depuis sa perte de mémoire, Aponie avait pris un goût à l’apprentissage, pour tout et n’importe quoi. Elle passait énormément de temps avec Mackh, un dresseur de cheveux qui lui apprenait à monter à cheval, elle passait aussi du temps avec le chef des Unamis qui lui montrait comment être une femme forte ! Ses cousins lui faisaient, eux aussi, redécouvrir la vie ! C’était maintenant au tour de cette magnifique étrangère de lui apprendre comment danser. « Le plus important quand tu danses, ce n’est pas de connaitre les mouvements, mais de ressentir la musique et donner libre cours à tes envies ! » La petite hocha la tête. Elle comprenait ce qu’Aza lui expliquait. « Un peu comme lorsqu’on écoute la nature lorsque l’on chasse non ? C’est Set qui m’a appris ça ! » Mais trêve de bavardages ! Aponie se concentra et s’exécuta. Elle ferma les yeux et prit une grande respiration. L’idée d’extérioriser ce qui venait de se passer était assez floue pour elle, mais elle essaya tout de même ! Elle allait suivre les conseils à la lettre !

« Ferme, les yeux et écoute bien le rythme de la musique ! Tu vas taper dans tes mains pour comprendre le tempo d’abord ! Prends ton temps pour le trouver, le plus important est que tu te familiarises avec le rythme Aponie ! » « Frapper dans mes mains, je sais faire ! » Dit la petite avec un grand sourire. Pour le rythme, par contre, c’était légèrement plus compliqué… Mais elle se concentra et essaya. « Ne t’inquiète pas, c’est très facile et tu seras la meilleure des danseuses après ça ! » La petite rouvrit les yeux et les posa sur le visage angélique de sa bienfaitrice. « Je ne pourrais pas être meilleure danseuse que toi ! Je t’ai vu tout à l’heure ! Tu danses comme une déesse ! » Dit-elle avec beaucoup d’admiration. Puis la petite se mit à l’exercice. Frappant dans ses mains à un rythme complètement irrégulier au début, puis au bout de quelques secondes, elle se mit à suivre le son des tamtams. Des bruits sourds et lourds qui revenaient toujours à la même cadence. « Mais c’est ça le rythme non . C’est les tambours ! » La petite venait d’avoir comme une révélation. Ce n’était pas si compliqué après tout ! Les tambours étaient souvent l’instrument de prédilection des Indiens, et il n’était pas difficile de suivre leur rythme. Se sentant plus à l’aise, la petite se mit alors à se balancer de droite à gauche, tentant d’être en rythme. À trop gesticuler, elle finit par se prendre les mains dans les colliers qu’elle portaient autour du cou et s’emmêla les mains. « Zut … » D’un geste bref, elle les retira de son cou et les tendit à Aza « Tu veux bien les garder ? Ils me gênent pour danser ! » Elle se remit ensuite à frapper dans ses mains pour reprendre l’exercice de sa nouvelle amie. « J’y arrive ! Enfin, je crois que c’est vraiment ça le bon tempo ! » La gamine frappait ses petites mains ensemble et réussissait à garder un rythme régulier en suivant le son des tambours. La première étape semblait acquise !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea Empty
Message Sujet: Re: La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea EmptyVen 13 Jan 2017 - 10:14



La danse est la langue cachée de l’âme.

Aponie & Azalea


Les consignes données, Aponie suivit les directives de la fée avec beaucoup de sérieux, ayant vraiment envie de remédier à ce problème qu’elle avait rencontré. C’était pour Azalea vraiment trop triste de voir une enfant aussi agacée pour quelque chose qui aurait normalement dû lui donner le sourire et qui rendait tout le monde joyeux. Alors la fée n’avait pas le droit d’échouer à ce rôle qu’elle avait soudainement eu auprès d’Aponie, l’aidant à trouver le tempo en lui donnant quelques indices quand elle fermait les yeux. Tapotant de son index sur ses mains qui tentaient de trouver le rythme, elle la guida au début, la laissant doucement assimiler puis à force de persévérance, cela vint très vite ressembler à quelque chose d’exact. La petite semblait vite assimiler ce qu’elle lui avait demandé, pas de doute une oreille fine ! Une fois cela en tête ce serait assez facile pour Azalea de lui réapprendre à danser et surtout d’aimer cela. La fée eu un large sourire sur le visage lorsqu’elle trouva le tempo et qu’elle l’avait d’elle-même remarqué. Chaque personne peut avoir la musique en lui, il suffit juste d’être attentif aux vibrations ou au son. Azalea se redressa, prit la main de la petite dans la sienne pour l’inciter à ouvrir les yeux.

« Tu as raison, c’est le bon tempo !! Garde le en tête et on va voir les gestes ensemble d’accord ? »

La petite chorégraphie que tous faisaient de base était assez simple une fois que l’on avait compris et que  l’on avait le tempo en repère. Mais le plus important, était de savoir le vivre pleinement et non pas copier coller les gestes de manière automatique. Les indiens n’étaient pas comme ces personnes organisant des soirées où le but était d’afficher la robe la plus couteuse, ils étaient bien plus à l’écoute de ce qui se faisait, sensible à chaque variation, à chaque instrument. Tout avait une signification mais le plus important était de savoir s’exprimer.

« Ce n’est pas grave si tu te trompes Aponie, d’accord ? Moi je me trompe tout le temps !! Ce que tu peux faire, c’est inventer des gestes, te laisser aller et tu verras que tu vas vite retrouver tes marques !! Mais surtout, ne t’arrête jamais ou alors tu vas être complètement perdue !! »

C’était, selon Azalea, les raisons pour lesquelles elle n’y était pas arrivée plus tôt ; elle s’était arrêtée, devait reprendre ses marques mais avec la frustration elle n’y était pas parvenue et cela continue dans un cercle vicieux qui fait qu’elle ne peut plus continuer en appréciant ce qu’elle fait. Ce n’était pas quelque chose de mal, cela pouvait parfois arriver, en particulier lorsque l’on essayait vraiment de reproduire les gestes à la seconde près. Mais la danse n’a jamais été question de conventions ni de règles : c’est un art, par lequel le corps et l’esprit s’expriment, ce sont aussi des mots que l’on ne dit pas, il y a tant de choses à faire avec cela. Azalea était en train de l’enseigner à cette petite, alors qu’elle lui remontrait les premiers gestes tout en lui tapant la mesure, pour qu’elle puisse les mémoriser. Mais Azalea se trompa plusieurs fois, à droite à gauche, quelle importance ? Tant que l’on comprend l’ambiance, que l’on s’amuse !
La fée encouragea plusieurs fois Aponie, le principal pour elle était qu’elle puisse se lâcher complètement et cesser de vouloir absolument faire bien.

« Laisse toi aller, écoute la musique, c’est elle qui doit te guider, pas ta mémoire ! » Confia la fée avec un immense sourire.

Elles s’amusaient bien là, toutes les deux, parfois elles se rentraient dedans mais ce n’était pas grave puisque de toute façon ça avait bien plus de personnalité.







Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea Empty
Message Sujet: Re: La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea EmptyDim 15 Jan 2017 - 18:03

La danse est la langue cachée de l’âme.
feat. Azalea



Aponie pensait avoir trouvé le tempo et Azalea confirma ! Un très grand sourire se dessina alors sur les lèvres de la petite indienne qui était vraiment heureuse d’avoir réussi ! Elle proposait même de passer à la prochaine étape et d’apprendre les gestes de la chorégraphie. La gamine trépignait alors sur place. La soirée se déroulait de mieux en mieux finalement. « Ce n’est pas grave si tu te trompes Aponie, d’accord ? » Aponie la regarda avec de grands yeux. Pas grave de se tromper ? Mais la petite détestait ça… Cela lui donnait l’impression d’être nul, de ne pas être à la hauteur de sa tribu... Alors elle acquiesça avec hésitation. Les conseils d’Azalea avaient été bons jusque-là, alors Aponie allait se résoudre à les écouter encore. Elle lui faisait confiance, même si c’était la première fois qu’elles se rencontraient. « Moi je me trompe tout le temps !! Ce que tu peux faire, c’est inventer des gestes, te laisser aller et tu verras que tu vas vite retrouver tes marques !! Mais surtout, ne t’arrête jamais ou alors tu vas être complètement perdue !! » La petite rit quelques secondes lorsqu’Aza avoua se tromper souvent elle aussi. Elle ne l’avait même pas remarqué. Cela rassurait quelque peu la petite mais pour contrer à cela, il fallait inventer des mouvements ? La petite pencha la tête sur le côté, n’ayant aucune idée de comment on pouvait faire ça… Si elle se mettait à inventer, les autres allaient rire d’elle non ? Ses mouvements allaient sans doute être incohérents et totalement absurdes… Et elle ne voulait surtout pas être ridicule auprès des gens de la tribu !

Azalea montrait maintenant quelques pas à Aponie qui la regardait avec une grande attention. Droite, gauche, tourner frapper des mains… La petite indienne se répétait la boucle dans la tête, mais finissait toujours par s’emmêler les pinceaux. Heureusement qu’elle avait un caractère très persévérant ! Elle ne baissait jamais les bras quand elle n’arrivait pas à apprendre alors elle essayait encore et toujours. Quand elle se trompait, au début, elle s’arrêtait, même si Aza lui disait que cela n’était pas grave. Aponie n’était pas encore assez à l’aise pour réussir à reprendre le rythme sans faire une petite pause. « Roh lala… C’est plus dur que monter à cheval ! » Dit-elle en observant de nouveau les pieds de la fée. « Laisse toi aller, écoute la musique, c’est elle qui doit te guider, pas ta mémoire ! » Quand elle se remit dans le tempo, la petite indienne reprit la danse. Ces mouvements commençaient à être plus fluides, moins mécaniques et petit à petit, un sourire se dessinait sur ses lèvres. Puis, au lieu de tourner, elle frappa dans ses mains et pour la première fois, elle ne s’arrêta pas ! Tant pis ! Elle frappa dans ses mains en tournant ! Contente du résultat, elle ria « J’y arrive ! J’ai compris ! » Puis elle percuta Azalea. Prise dans son élan, elle n’avait pas remarqué que la jeune femme était si proche d’elle. Aponie ria de plus belle. Cette sensation dans son cerveau était étrange, comme si une case venait de se libérer, danser était devenu beaucoup plus simple. Ce n’était pas possible qu’elle retrouve sa mémoire, évidemment, mais elle avait l’impression de retrouver le sens du rythme, que son cerveau comprenait de nouveau comment coordonner ses pas, ses bras et sa tête. Elle se mit alors à tourner sur elle-même, les bras en l’air. Ses deux petites tresses s’élevaient plus elle tournait, puis Aponie cria comme les Indiens avant de s’arrêter et s’allonger sur le sol. Elle avait la tête qui tournait et ne tenait plus debout. Pourtant, elle riait de plus belle ! Quand elle se sentie mieux, elle se releva et prit la main d’Azalea. « Tu penses que je suis prête pour retourner à la fête ? Je ne vais pas être ridicule ? » Même si Aponie se sentait mieux, elle voulait l’avis d’une véritable professionnelle !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea Empty
Message Sujet: Re: La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea EmptyLun 6 Fév 2017 - 11:40



La danse est la langue cachée de l’âme.

Aponie & Azalea


Attentive aux dires de la jeune fille, cette dernière avait beau avoir compris le rythme et s’être élance, la fée percevait encore quelques hésitations. Et bientôt, Aponie vint exposer son réel problème : la peur du ridicule. Azalea secoua doucement la tête de manière négative, la danse n’était pas quelque chose où il fallait avoir peur d’être ridicule, du moment que l’on avait assez confiance en soi pour suivre les mouvements qui nous plaisent et puis les indiens n’allaient certainement pas se moquer d’elle – ils n’étaient pas aussi minutieux et ils n’avaient rien à prouver.

« Pas du tout ! Le plus important c’est de s’amuser, de garder le rythme ! Parce que si tu te trompes et que tu t’arrêtes, ils vont le voir, mais si tu te trompes et que tu continues ils n’y feront pas attention !! »

Azalea en savait quelque chose, combien de fois s’était elle trompée dans sa chorégraphie sur scène en se laissant trop emporter par le mouvement ?  Il lui arrivait même d’improviser mais jamais elle ne s’était arrêtée en plein milieu pour reprendre ensuite. La danse était bien plus que de simples mouvements de mémoire, c’était l’expression de l’âme et de ses émotions. Azalea tendit sa main vers Aponie pour que celle-ci la prenne et la guida jusque vers le regroupement d’indiens qui faisaient encore la fête. S’il y en avait bien une qui oubliait les mouvements c’était bien Azalea puisqu’elle n’était pas indienne et elle n’avait pas l’habitude. Alors elle avait toujours fait sur ses propres conseils, improviser mais ne jamais s’arrêter et Aponie allait très vite le découvrir qu’elle n’était pas parfait non plus sur l’apprentissage de cette chorégraphie !

« N’oublies pas Aponie, suis le rythme mais surtout laisse toi aller, personne ne se moquera de toi je te le promets !! »

Azalea lui imprima le rythme en claquant des doigts pour qu’elle puisse de nouveau se l’approprier et quand la petite fut prête à danser, la fée entreprit de faire de même et se lança également dans la danse. Afin que cette dernière ne soit pas trop stressée dès les premiers pas, la fée avait gardé sa main dans la sienne et la faisait tournoyer sur elle-même. Ceci étant pour qu’elle ne se concentre que sur le moment présent et sur elle-même et qu’elle ne focalise pas son attention sur le reste de l’assemblée ni les gestes qu’ils faisaient et qui pouvaient menacer de la perturber. Un large sourire sur les lèvres, Azalea, tournait aussi avec Aponie, prenant ses deux mains, la relâcha puis en la soulevant pour lui arracher quelques rires, la fée persistait à vouloir l’amuser et qu’elle puisse comprendre que la danse n’était pas une obligation de mémoire, juste un moyen de profiter  et de se lâcher !

D’autant plus que les indiens n’étaient pas comme ces gens qu’elle avait pu voir dans ces soirées luxueuses et qui suivaient un protocole très strict. Ici chaque geste devait être naturel, il n’y avait pas besoin de se prendre la tête avec le qu’en dira t-on et c’est particulièrement ce qu’elle appréciait chez eux et aussi pourquoi elle s’efforçait à les intégrer du mieux possible. Là, elle avait fait la rencontre d’Aponie, cette petite fille l’avait beaucoup touchée et elle comptait bien revenir la voir un de ces jours durant une fête afin de voir si elle se débrouillait toujours aussi bien. En attendant, Azalea continuait de l’encourager et entreprit de la relâcher petit à petit, d’abord en ne conservant qu’une seule main, puis en dansant devant elle, puis lorsqu’elle vit qu’elle prenait un peu plus confiance en elle, elle se plaça à côté mais gardait un œil sur elle. La fée s’amusait beaucoup avec elle et était heureuse de pouvoir aider cette petite à retrouver le gout de danser !

« Tu vois, tu y arrives très bien Aponie !!! Tu es une très bonne danseuse en plus !! » La félicita t-elle.








Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea Empty
Message Sujet: Re: La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea EmptyJeu 9 Fév 2017 - 14:48

La danse est la langue cachée de l’âme.
feat. Azalea


On la dévisageait très souvent, la petite enfant indienne, depuis qu’elle avait été choisie par l’île pour la sauver… Tout le monde était au courant de sa cécité et c’était sans doute pour cela que je les gens chuchotaient à son passage... La petite, se sentant déjà très épiés, n’avait vraiment pas envie qu’en plus, on se moque d’elle alors qu’elle dansait. Oui, elle aurait pu juste profiter de la fête et danser comme elle le sentait, mais ce n’était pas ce qui se passait dans la tête de la petite indienne… Azalea semblait l’avoir bien compris elle, puisqu’elle rassura, par de simples mots, la petite. « Pas du tout ! Le plus important c’est de s’amuser, de garder le rythme ! Parce que si tu te trompes et que tu t’arrêtes, ils vont le voir, mais si tu te trompes et que tu continues ils n’y feront pas attention ! » La petite fit oui de la tête. Elle allait suivre les conseils de la jeune femme ! Lorsque Aza lui tendit la main, Aponie la saisit avec un grand sourire et la suivit jusqu’au camp, là ou la fête se déroulait encore. Elles n’étaient plus qu’à quelques mètres de la fête. La petite indienne entendait le son des tam-tams encore plus fort, tout comme les rires des Unamis qui festoyaient. « N’oublie pas Aponie, suis le rythme mais surtout laisses-toi aller, personne ne se moquera de toi je te le promets ! » Acquiesçant une nouvelle fois, Aponie regardait les mains d’Azalea qui se frappaient en rythme. Doucement, la petite réussie à se remettre le tempo dans la tête et frappa en même temps qu’elle sans ses petites mains.

Reprenant les mains de la jolie jeune femme, Aponie se laissa entraîner là où tous les autres dansaient. Ne lâchant pas les mains d’Azalea, la petite indienne dansait avec elle. Elle tournoya avec son aide et petit à petit, la gamine se sentit plus à l’aise. Lorsque Azalea souleva la souleva dans les airs, un très large sourire se dessina sur ses lèvres. Aponie commençait à s’amuser au milieu de toute cette assemblée et se souciait beaucoup moins des gens qui la regardaient. Elle s’amusait, elle jouait avec Azalea à lui tourner autour, lui donner la main puis la lâcher. De temps en temps, elle s’essayait même à imiter la grande danseuse. Quand elle se trompait, une petite grimace se dessinait à chaque fois sur son visage, mais jamais Aponie n’abandonnait ! Elle se remettait rapidement dans le rythme et faisait ce qu’elle voulait. « Tu vois, tu y arrives très bien Aponie !!! Tu es une très bonne danseuse en plus !! » Après ses compliments, un sourire encore plus grand s’afficha sur le visage de la petite. De telles félicitations encourageaient encore plus Aponie qui à présent se trouvait parfaitement intégrer dans l’immense chorégraphie des Indiens qui dansaient et chantaient autour du feu. Aponie s’éloigna petit à petit d’Azalea pour danser avec d’autres Indiens de son âge en ronde. Elle passait un excellent moment ! Sans doute même un des meilleurs dont elle allait pouvoir se souvenir. Aponie dansa encore et encore jusqu’à ce qu’elle soit complètement à bout de souffle.

Elle chercha alors à retrouver Azalea dans la foule et retrouva la jeune femme après quelques secondes. « Merci Azalea ! C’était super ! » Les yeux de l’enfant pétillaient de bonheur tandis qu’elle remerciait la jeune femme. « Dis Aza ! J’ai quand même une question… Tu viens d’arriver au camp ? Parce que ce que je crois que je ne t’ai jamais vu avant… » Aponie ne savait pas si c’était à cause de sa cécité qu’elle n’avait plus aucun souvenir d’Azalea ou pour une tout autre raison, alors elle n’hésita pas à lui poser la question !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea Empty
Message Sujet: Re: La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea EmptyJeu 23 Fév 2017 - 14:08



La danse est la langue cachée de l’âme.

Aponie & Azalea


C’était un véritable bonheur, une vraie victoire que de voir le sourire de cette enfant étirer les commissures de ses lèvres dans une joie non dissimulée. Aponie retrouvait ses marques, prenait confiance en elle sous les encouragements d’Azalea qui continuait de danser avec elle pour qu’elle ne se sente pas seule et s’élance enfin. Tel l’oiseau quittant le nid, lorsque la jeune fille eu de nouveau compris le sens profond de la danse, elle s’éloigna de la fée pour aller voler de ses propres ailes et gouter de nouveau à ce sentiment de liberté qu’offrait ce plaisir là. Estompée la colère et la frustration, Aponie retrouvait et reprenait possession de sa culture et pouvait désormais allègrement en profiter. C’est ainsi avec une joie non dissimulée que la fée l’observait s’amuser, le regard bienveillant posé sur elle et qui suivait ses pas. Elle faisait sensation, arrachait des sourires, répandait ce bonheur juste en s’approchant de ses congénaires de la voir de nouveau profiter pleinement de ces festivités.

La fée soupira doucement, elle ne s’était pas arrêtée de danser, venant s’imprégner des champs sacrés qui guidaient ses pieds avec un instinct ancré en elle. Elle était une fée des arts, sensible à tout ce qu’il se passait là et qui était l’essence même de sa vie. Azalea vit la jolie petite fille revenir vers elle en l’ayant cherchée du regard. C’est avec un petit signe de main qu’elles furent alors en mesure de pouvoir se parler de nouveau. La musique s’était calmée, ne restait que les tambours au rythme régulier comme annonçant bientôt l’arrivée d’une toute nouvelle musique et des nouvelles danses puisque les festivités du mariage étaient loin d’être terminées. Azalea accueilli la petite avec un large sourire, touchée par ses remerciements alors qu’elle n’avait fait que son devoir et qu’elle était persuadée qu’elle en aurait fait de même si Azalea aurait été dans l’embarras.

Puisque l’accalmie leur donnait là l’occasion de parler un peu plus en profondeur, la curiosité de la petite à l’égard de cette étrangère se fit vite comprendre, ce qui n’était en rien une surprise.

« Non je suis déjà venue plusieurs fois mais je n’étais pas toujours aussi grande !!! »

C’était compliqué à expliquer comme situation mais Azalea ne pourrait pas le lui faire comprendre sans lui avoir révélé au préalable ce qu’elle était en réalité.

« Je vais te dire un secret !! Viens par là !! »

Azalea se baissa vers la petite fille et entreprit de glisser ses mèches de cheveux derrière sa petite oreille, venant pour lui chuchoter ce fameux secret qu’ici seuls les plus importants savaient puisqu’au sein de cette tribu c’était très compliqué et qu’elle n’avait pas tout le temps l’autorisation de se montrer sous forme humaine. Mais elle était contente de pouvoir le dire à Aponie, ce serait comme un secret qu’elles partageraient et feraient ainsi naitre une confiance mutuelle et une belle amitié.

« Je suis une fée ! » Lui dévoila t-elle avec un large sourire.

La fée se recula ensuite, observant le joli minois de sa copine choupinette réagir face à cette nouvelle. Alors elle comprendrait qu’elle était assez spéciale et qu’elle n’était pas n’importe quelle personne en visite.

« J’ai pris de la poussière d’humanité qui m’a fait grandir !! Et je peux alors rester avec toi pendant une journée entière ! Mais chuuut, il ne faut pas trop le dire, d’accord ? »

Maintenant qu’Aponie était au courant et si elle était curieuse à cette nouvelle, Azalea pourrait lui rendre visite souvent en venant se faufiler jusqu’à son tipi pour lui dire bonjour. Ce serait d’autant plus facile pour de cette façon plutôt que d’aller demander une autorisation spéciale et Azalea avait de toute façon envie de voir de nouveau Aponie danser et s’exprimer sans son aide. Elle avait sans doute beaucoup de questions, comme la plupart de ces personnes qui découvraient sa nature, et elle était prête à y répondre, à lui donner toutes les informations possibles si toutefois c’était la première fois qu’elle pouvait parler à une fée de cette manière.









Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea Empty
Message Sujet: Re: La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La danse est la langue cachée de l’âme. feat. Azalea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» [UPTOBOX] Cheval de Guerre [DVDRiP]
» [UPTOBOX] House of Fury [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-