AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Let's never cross paths again ▬ feat Gaaji.
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Let's never cross paths again ▬ feat Gaaji. Empty
Message Sujet: Let's never cross paths again ▬ feat Gaaji. Let's never cross paths again ▬ feat Gaaji. EmptyDim 24 Jan 2016 - 2:24



You again
ft. neela & gaaji


Cela faisait maintenant plusieurs semaines que la génitrice de Neela était malade, sans qu'aucun traitement ne semble améliorer son état. Pourtant, elle trouvait qu'habituellement les guérisseurs de sa tribu se débrouillaient plutôt bien. Elle était même souvent impressionnée par ce qu'ils étaient capables de faire. Peut-être ne la soignaient-ils pas correctement volontairement, dans le but de la punir de son histoire d'amour avec un Piccaninny ? Hypothèse invraisemblable. Surtout que, dans cette affaire, la seule à toujours éprouver de la rancune était la jeune indienne et personne d'autre. Quoiqu'il en soit, sa mère était la personne la plus importante pour elle. Elle remplissait, en plus du rôle de mère, celui de meilleure amie, soutient, confidente, complice, et c'était aussi la seule personne qu'elle s'autoriser à aimer et à chérir. Plus le temps passait, et plus elle s'inquiétait. Elle était prête à essayer n'importe quoi pour enfin trouver un remède. Elle savait que Blindman's Bluff comptait quelques boutiques d’apothicaires et, bien que les Unami n'aient pas pour habitude d'avoir recours à une aide extérieure, elle était bien décidée à s'y rendre. Si eux n'étaient pas capables de demander de l'aide à autrui, elle n'hésiterait pas une seconde à mettre sa fierté de côté pour la seule personne qui lui était chère. Il faisait si sombre ces derniers temps que la jeune femme avait du mal à déterminer l'heure qu'il était, et elle s'en fichait pas mal à vrai dire. Le véritable problème avec cette obscurité ambiante était que tout semblait plus dangereux et sinistre. Il fallait toujours être sur ses gardes. Pourtant, ce n'était bien là qu'une impression. En vérité, tout était comme en suspens et, bien plus calme qu'à l'accoutumée. C'est d'ailleurs grâce à cette nouvelle ambiance sur l'île qu'elle arriva plus vite à destination. Afin de ne pas se faire trop remarquer, elle avait laissé son arc au campement. Elle ne s'en séparait que rarement en fait, c'était devenu comme un prolongement de son corps. Elle se sentait du coup totalement démunie et plus vulnérable qu'une fourmis.

Bien que peu habituée à la cité, l'indienne n'eut aucun mal à trouver ce qu'elle était venue chercher, un peu comme si la boutique attendait sa venue et l’accueillait à bras ouverts. L'apothicaire était un vieil homme, on pouvait deviner d'un simple coup d’œil l'étendu de sa sagesse. Pourtant, un fois qu'elle lui eut décrit l'état de sa mère, il ne trouva aucun remède à lui proposer. Décidément… La jeune femme commençait à perdre espoir. Était-elle maudite et sa mère condamnée ? Elle ne pouvait toutefois pas se résoudre à abandonner ainsi. Il était tout de même question de la vie de sa mère. Au moment où elle sortait pour aller chercher de l'aide ailleurs, un homme à la poigne vigoureuse l'attrapa par le bras et l'attira dans un coin, évidemment obscur vu l'atmosphère du moment. Il n'eut besoin que de quelques mots pour lui dire qu'il avait quelque chose qui pourrait l'aider et qu'elle n'avait qu'à le retrouver dans une heure et demi dans la taverne de l'Aigrefin. Puis, aussi brusquement qu'il était apparut, il disparut. Elle resta quelques secondes sur place, à se demander si elle ne l'avait tout simplement pas rêvé. Elle ne mit tout de même pas longtemps à s'en remettre, cette rencontre avait beau être douteuse et particulière, elle ne laisserait pas une chance de sauver sa mère lui passer sous le nez pour autant. Il fallait qu'elle y aille ! Seulement maintenant, que faire pendant une heure et demi ? Elle était totalement étrangère à ce lieu et, elle avait beau s'être vêtue de peaux de bête pour se protéger du froid qui avait élu domicile sur l'île, elle n'allait pas rester dehors tout ce temps.

L'Unami ne se réjouissait pas à cette idée mais c'était sans doute la meilleure des options qui s'offraient à elle. Se rendre directement à la taverne en question lui permettrait de ne pas louper le rendez-vous et, ensuite, de ne pas mourir de froid. De mauvaise foi, elle pensait qu'il lui faudrait un bon moment pour trouver l'endroit et elle s'était déjà mise à râler intérieurement mais, encore une fois, ce fut bien plus simple que prévu puisque la brasserie se trouvait à seulement quelques mètres de là. La première chose qu'elle fit en entrant fut de retirer son capuchon qui la protégeait des quelques flocons de neige, mais qui lui permettait également de passer inaperçue. Peut être aurait-elle dû le garder sur la tête. Elle s'était installée dans un coin prés de l'entrée histoire de ne pas avoir à traverser, tentant toujours de se rendre le plus discrète possible, mal à l'aise dans cet endroit si différent de sa chère forêt. Tout lui semblait bien plus flou et plus bruyant ici. C'était si… Désagréable. Les hommes assis à la table voisine cognaient leurs choppes entre elles en riant de blagues salaces, les serveuses slalomaient entre les tables en portant leurs plateaux à bout de bras de façon assez impressionnante et puis… Non. C'était juste trop d'informations d'un coup pour l'indienne, en fait. Elle espérait vraiment que cet homme viendrait avec quelque chose qui aiderait sa mère. Il lui tardait déjà de s'éclipser et de retourner au campement, alors qu'habituellement elle adorait en être le plus loin possible.

Déjà pas vraiment à l'aise, il fallut en plus qu'un homme qui empestait l'alcool à des kilomètres à la ronde vienne s'installer sur le siège libre, en face du sien. « Alors ma jolie, pourquoi on a mis autant de choses sur soi ? C'est bien dommage de se cacher derrière tout ça. Tu veux pas me montrer ce qu'y a dessous ? » Répugnant. C'était le premier mot qui lui venait à l'esprit. Pourquoi diable était-elle venue et avait-elle enlevé son fichu capuchon. Elle était décidément maudite. Par réflexe, elle essaya d'attraper son arc, qu'elle n'avait pas pris. Ça aurait peut être pu le faire partir… Chaque seconde l’écœurait un peu plus. Il était assez imposant, sa barbe était pleine de bière et il transpirait comme un porc en plein été. Elle n'était pourtant pas la seule femme ici, qu'il dégage ! Il devenait de plus en plus lourd et insistant dans sa démarche, tentant quelques rapprochements, l'alcool aidant sans doute. Prise au dépourvue, elle essaya de le repousser, en vain. « Lâchez-moi ! » lança-t-elle dans une autre tentative désespérée. En plus de ça, sa fierté de chasseuse était en train d'en prendre un sacré coup. Quel cauchemar. Elle qui détestait le contact humain, c'était bien son jour ! Il devait peser deux fois son poids, elle avait beau essayer de s'en dépêtrer, il ne bougeait pas d'un centimètre et c'était plutôt elle qui basculait.

made by lizzou – icons & gif by tumblr


Dernière édition par Neela Oenupa le Dim 24 Jan 2016 - 20:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Let's never cross paths again ▬ feat Gaaji. Empty
Message Sujet: Re: Let's never cross paths again ▬ feat Gaaji. Let's never cross paths again ▬ feat Gaaji. EmptyDim 24 Jan 2016 - 18:43



You again
ft. neela & gaaji


Neverland était une énigme pour Gaaji. Même si c’était le seul monde qu’il avait jamais connu, son univers et sa maison, il devait avouer que parfois, il ne comprenait pas grand-chose à ce qu’il s’y passait. Récemment, des événements étranges avaient commencé à se produire un peu partout sur l’Île. C’était comme si la faune et la flore étaient déréglées. Le comportement des animaux et des créatures avait viré du tout au tout, tout comme la météo qui se déchainait. Le pirate ne savait pas réellement quel était le message que l’Île essayait de faire passer, si toutefois il y en avait un. Tout cela le dépassait. Et tant qu’il n’en était pas touché personnellement, les cauchemars et autres hallucinations dont il avait entendu parler ne l’atteignaient pas vraiment. Cependant, à présent, la situation avait une nouvelle fois décidé de virer de bord. Passant d’une mer et d’un ciel plus qu’agités, le tout s’était soudainement calmé, d’un moment à l’autre, encore une fois sans prévenir. Apportant avec ce changement, une petite nouveauté loin d’être négligeable : aucun rayon de soleil ne pointait le bout de son nez. Ils vivaient tous dans la pénombre depuis quelques jours, alors qu’un froid de canard s’était installé en même temps que quelques flocons. Ayant le sang chaud d’ordinaire, on pouvait dire que ce temps ne seyait guère à l’ancien indien, ni aux autres membres d’équipage du Queen Anne’s Revenge, par ailleurs. Leur bâtiment n’avait pas bougé depuis quelques jours et les membres d’équipage mourraient de froid dans leurs couchettes, tandis que Barbe Noire semblait préoccupé par la situation. Compréhensible. Ce soir-là, les forbans avaient décidé de quitter le navire pour se rendre à Blindman's Bluff, plus précisément dans la taverne de l’Aigrefin qu’ils appréciaient tout particulièrement. Cela leur permettrait de se réchauffer un peu, avec un bon feu, de bonnes pintes et une bonne compagnie pour passer le temps comme ils le pouvaient.

Emmitouflés de larges manteaux, ce qui ne leur ressemblait pas du tout, les pirates trouvèrent donc leur chemin jusqu’à l’auberge, malgré la nuit devenue éternelle. Ils avaient tellement fait ce chemin, après tout… Gaaji trouvait que cela était une bonne idée de s’y rendre, il avait bien besoin de se changer les idées et d’apprécier une bonne soirée sans penser aux derniers événements de sa vie personnelle. Il était loin de se douter qu’il n’était pas parti pour passer une petite soirée bien tranquille, à enquiquiner la serveuse Avigaëlle qui ne le portait pas dans son cœur, mais qu’au contraire, les événements allaient le rattraper.

La soirée semblait bien partie, pourtant. La taverne était assez pleine, bourdonnant de bruits typiques : pintes qui s’entrechoquent, commandes passées de ci de là, rires gras de pirates commençant à devenir saoules. Gaaji tenait assez bien l’alcool, même s’il n’avait bu que quelques pintes jusqu’à présent, histoire de se mettre dans le bain. Il riait aux blagues de certains, ou en relançait entre deux gorgées, tandis que ceux à l’état plus avancé commençaient à entonner des airs marins. Il fallait dire que quand une bande de pirate était dans les parages, elle était rarement discrète et donc, ne passait pas inaperçu. Mais cela leur était égal. Mêmes saouls, aucun occupant sain d’esprit ne se serait pris à cette bande de brigands. Ils étaient nombreux et si l’un se mêlait à une querelle, les autres commençaient également à s’en mêler et l’histoire se finissait dans plus de casse qu’initialement prévu. On les laissait donc, généralement, tranquilles. Finissant d’une traite le breuvage se trouvant dans son verre, Gaaji le reposa lourdement sur la table lorsque l’un de ses compagnons, qui se trouvait en face de lui, lui proposa un jeu de pièces comme ils le faisaient à l’accoutumée.

- Revanche ?, proposa-t-il, en exposant ses pièces. Avec un sourire en coin, Gaaji répliqua d’un « Tu n’as vraiment pas peur de te ruiner, l’ami », ce à quoi le pirate rit faussement en commençant la partie. Cela faisait plusieurs parties d’affilée qu’ils jouaient ensemble, et Gaaji avait remporté la mise à chaque fois. Son coéquipier lui proposait donc souvent des revanches, simplement à cause d’un orgueil touché, ce à quoi le pirate rouge ne se soustrayait jamais, cela lui permettait de payer ses consommations sans devoir piocher dans sa propre bourse. Le jeu était assez simple et consistait en nombre de rebonds et en bonnes estimations. Après plusieurs parties, il ne faisait aucun doute que ce n’était pas encore le jour de chance de l’autre pirate, et ce fut avec quelques pièces en plus dans ses poches que Gaaji mit fin à la partie, à cause d’un problème de vessie à régler urgemment. C’est que la bière, elle ne pardonnait pas, à ce niveau-là. L’autre pirate ne ronchonna pas trop que le jeu se termine, sentant sa monnaie devenir plus légère, et le brun s’éclipsa un moment pour sa petite affaire.

Lorsqu’il revint au cœur de la taverne, il perçut du mouvement et des voix qui commençaient à monter. Du grabuge ? C’était toujours intéressant. Quoique, personne ne se ruait pour voir qui se tapait dessus, lui seul semblait avoir fait attention à l’altercation en passant à côté de la table. Il aurait très bien pu passer son chemin et rejoindre les siens, si seulement l’une des personnes mêlées à l’histoire ne lui était pas familière. Il s’agissait d’un occupant assez imposant, qui se faisait toujours remarquer lorsqu’il avait trop bu, soit en importunant les serveuses, soit en cherchant la bagarre. Il semblait néanmoins ne plus vouloir chercher misère aux pirates, depuis qu’il l’avait fait et avait remarqué que les autres avaient sortis leurs sabres pour les braquer sur lui. Oh bien sûr, les pirates se battaient souvent sans que les autres s’en mêlent, mais il y a certaines personnes, comme ça, dont les têtes ne revenaient pas aux pirates. En plus, il était encore en train de s’en prendre à une femme. Gaaji était loin d’être le genre à porter secours à la veuve et à l’orphelin, la demoiselle fut juste chanceuse qu’il n’apprécie vraiment pas cet énergumène. Et puis, qui sait, elle pourrait peut-être se montrer reconnaissante, plus tard dans la soirée, s’il faisait déguerpir l’homme qui l’importunait… Sortant son coutelas, le pirate ne prit pas de gants et pointa directement son arme sur la nuque du gros bonhomme, la pointe de l’arme blanche enfoncée dans sa peau graisseuse.

- T’aurais pas plutôt des crédits à rembourser, tombeur ? Remarque, si je te tranchais la gorge, je suis certain que Rohan effacerait mon ardoise pour service rendu à l’humanité.

L’homme, qui avait son coutelas sur la gorge, tourna lentement sa tête et son regard vers Gaaji. Il lança un dernier regard à la femme assise en face de lui, avant de la relâcher plutôt violemment. Il se redressa ensuite de toute sa hauteur, l’arme de Gaaji toujours en joue, pour le juger du regard avant de lancer un regard circulaire sur la taverne. Il regardait sans doute s’il était accompagné d’autres pirates. Hé oui. Dommage pour toi, se dit le forban intérieurement.

- Tu as de la chance d’être accompagné de tes petits amis. Un jour, tu seras tout seul, et on se recroisera, l’indien, fit l’homme en insistant lourdement sur le dernier mot avant de tourner les talons et de faire demi-tour.

Gaaji l’aurait presque poursuivi pour véritablement le poignarder cette fois, pour cette insulte, s’il n’était pas raisonnable. Il détestait qu’on l’appelle comme ça. Mais il s’en sortait déjà pas mal sans devoir rentrer dans une bagarre, alors il laissait couler. Peut-être car au fond il savait que ce n’était pas un mensonge. Il soupira en rangeant son arme dans une encoche de sa ceinture et fit un signe à une serveuse pour réclamer à boire.

- Ce n’est peut-être pas très malin de s’aventurer seule par ici, dit-il tandis qu’il s’asseyait à table, à la place de l’homme qui venait de partir. Heureusement que… Gaaji laissa sa phrase en suspens, en se rendant compte de qui était la demoiselle en détresse en question. Au début, il ne l’avait pas reconnue. Il manquait un arc, des flèches et un visage barbouillé de maquillage. Mais il s’était assez attardé sur ses traits que pour la reconnaître.

- Toi ?!, s’exclama-t-il alors avec un petit mouvement de recul. Qu’est-ce que tu fais ici ? L’avait-elle suivi ? Avait-elle eu envie de terminer le travail des crocodiles ? Ou de raconter leur escapade, où il l’avait sauvée, aux autres ? Gaaji s’emballait. Sa présence ici n’avait certainement rien à voir avec lui. Il n’avait simplement tellement pas envie qu’on pense qu’il s’acoquinait aux Indiens… Il reprit contenance, pour en savoir un peu plus, et reprit son ton mi blagueur, mi sérieux. Je vais finir par penser que ça t’a manqué que je te sauve la vie.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
 

Let's never cross paths again ▬ feat Gaaji.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-