AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 oh no, not that face again ⊹ (égéon)
★ second star to the right and straight on till morning ★

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


oh no, not that face again  ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: oh no, not that face again ⊹ (égéon) oh no, not that face again  ⊹ (égéon) EmptyLun 22 Fév 2016 - 22:10

oh no, not that face again
Dehors, l'obscurité, pas le moindre signe du soleil depuis de nombreux jours. Il fait noir et atrocement froid. La brune s'avance en silence, perdue dans ses propres pensées. Elle s'égare, elle est loin. Si ses pieds foulent bel et bien le sol humide, son esprit est ailleurs. Il tangue vers de vieux souvenirs et même si elle tente d'en émerger, elle n'y arrive pas, Sif. Là est son problème, ses tourments, des souvenirs qui l'assaillent, des souvenirs qui la tiennent par la gorge. Elle n'y échappe pas, même si elle joue sans cesses le femmes dures, les femmes sans faiblesse, sans peur. Un craquement la fait sursauter, elle se retourne vivement, alors que ses iris cherchent une présence humaine ou animale, mais rien. Elle est seule. Du moins, ses yeux ne perçoivent personne dans le noir et ça ne signifie pas qu'elle est seule, la brune. « Je vous ai entendu, ce n'est plus le moment de vous cacher. » Peut-être parle-t-elle dans le vide, peu lui importe, s'il y a quelqu'un, cette personne est d'ores et d'avance prévenue. Mais rien, que l'écho de sa voix qui percute les arbres et le vide.

Sif, elle continue son chemin, tout en tentent de rester sur ses gardes, malgré ses pensées qui bifurquent toujours vers cette bataille perpétuelle dans son crâne. Elle en perd même la notion du temps et son corps se détend, alors qu'elle marche entre les arbres. Soudainement, son corps entre en contact avec une matière solide, mais plus tendre que l'écorce d'un arbre. Sif, l'impact l'a fait reculer et quelques pas et elle se retient contre un arbre, afin de rester sur ses deux pieds. Elle sait très bien qu'elle vient de se heurter à un humain ou du moins, à une forme humaine. « Pardon, avec cette noirceur, je ne vous ai pas vu arriver. Rien de cassé ? » Tout ce qu'elle peut voir, c'est une forme dans l'ombre, une tache plus sombre. Homme, femme, elle l'ignore et elle ne se doute surtout pas de l'identité de la personne qui lui fait face. Si elle savait, elle laisserait tomber toute forme de politesse. Si elle savait, sa voix n'aurait pas cette pointe d'amusement. Malheureusement, si elle arrive à éviter les arbres qui jonchent la forêt, ses yeux ne sont pas ceux d'un loup ou d'une quelconque bête nocturne. Elle ne voit pas tout dans les ténèbres. Elle ne voit pas la blondeur de ses cheveux, ni les traits de son visage. Et sa voix, elle ne la connaît pas assez pour la reconnaître. Si seulement elle savait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


oh no, not that face again  ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: Re: oh no, not that face again ⊹ (égéon) oh no, not that face again  ⊹ (égéon) EmptyMer 24 Fév 2016 - 20:38

Oh no, not that face again

ft. Sif


« Dans la vie on a pas toujours ce qu'on veut, comme par exemple ne jamais recroiser les personnes qu'on déteste, c'est pas toujours possible. »
J'ai décidé de passer la journée à ne rien faire, à me promener et à faire le tour de l'île. Cela faisait longtemps que je ne l'avais pas fait. Dernièrement je suis plutôt obsédé par les deux femmes de ma vie, celles qui occupent mes pensées en permanence et qui me déchirent le cœur en deux. J'ai nagé tout le tour de l'île, plongé dans mes pensées, je suis sortit de l'eau quand l'envie m'a prit et je suis partit marcher sous forme humaine. Je dois avouer que les humains ont ça pour eux, marcher aide plus à réfléchir que nager, nager c'est plus pour se vider la tête.

A trop réfléchir j'ai fini par me figer à simplement perdre mon regard dans le vide intersidéral du noir total qui englobe tout le pays imaginaire dernièrement. J'étais tellement partit loiiiiiiin au-delà de la réalité qu'avant de m'arrêté je n'ai même pas entendu cette petite voix de femme qui m'interpella en m'intimant de me montrer, de me manifester. Si j'avais entendu, j'aurais peut-être reconnu cette voix qui me rappelle de douloureux souvenirs (surtout pour mon orgueil). J'aurais reconnu ce ton de provocation, cette audace et ce tempérament. Mais non, je ne l'ai pas entendu alors me voilà là, en plein milieu de son chemin, prompt à me faire rentrer dedans parce que je baille aux corneilles.

C'est du coup tout naturellement que la collision arriva. Comme le ton de sa voix fut très différent, je ne sus la reconnaître. Tout ce que je sais alors c'est qu'une jeune femme m'est rentré dedans, que si elle apprend que je suis un triton elle tentera peut-être de me tuer, comme mon père me l'a apprit, et qu'il vaudrait mieux pour moi que je parte au plus tôt. Bien heureusement, le noir ambiant joue en ma faveur à cet instant. Elle ne semble pas me voir, ni même me distinguer. Mes yeux sont un peu plus accoutumés à l'obscurité que ceux des humains, j'ai plus l'habitude, il m'arrive d'arpenter les profondeurs de la mer qui ne sont as franchement éclairées. Du coup je distingue plus ou moins sa silhouette. Elle me semble plutôt bien formée, si elle était sirène probablement que nombreux tritons la convoiteraient. J'essaye de voir si je ne la reconnais pas mais à première vue ce n'est pas Sey puisqu'elle je l'aurais directement reconnue à sa voix que je connais par cœur, ni aucune autre humaine que je connais, enfin il ne me semble pas hein. " Ce n'est rien, c'est de ma faute, je n'aurais pas dû rester au milieu comme ça, immobile. J'espère que vous ne vous êtes vous même pas fait mal ?! " J'essaye de l'amadouer, de brouiller les pistes, de faire comme si de rien n'était afin de pouvoir partir et rejoindre la mer au plus vite. Si mon père apprend que j'ai rencontré encore une humaine, il va finir par me faire enfermer dans ma chambre.

code by ORICYA.



Dernière édition par Égéon Thelxiope le Mer 6 Juil 2016 - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


oh no, not that face again  ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: Re: oh no, not that face again ⊹ (égéon) oh no, not that face again  ⊹ (égéon) EmptyMar 8 Mar 2016 - 19:49

oh no, not that face again
Les yeux de la femme pirate cherchent à distinguer les traits de la personne qui se trouve devant elle. Cet être ne semble pas beaucoup plus grand qu'elle, mais sa carrure d'épaule est plus imposante que la sienne. C'est tout ce qu'elle peut voir dans la noirceur et Sif, elle a l'impression qu'il s'agit bien d'un homme et non une femme, mais elle peut se tromper, bien évidement. Cependant, la voix qui retentit dans la noirceur possède un timbre masculin et Sif, elle constate qu'elle a raison. « Ce n'est rien, c'est de ma faute, je n'aurais pas dû rester au milieu comme ça, immobile. J'espère que vous ne vous êtes vous même pas fait mal ?! » Mal ? Mais qu'est-ce que la douleur ? Même si elle avait été blessée, elle n'en dirait rien Sif, car elle est ainsi, orgueilleuse, faisant toujours semblant que tout va bien. Cependant, cette fois, c'est bel et bien vrai, cette collision ne l'a aucunement blessée. Lui était immobile, alors la rencontre n'a pas été violente.

« Ne vous en faites pas, tout va bien. » Elle a toujours ce sourire dans la voix, cette pointe d'amusement qui démontre que la situation n'a rien de dramatique. Après tout, il ne s'agit que d'un petit incident et tous deux s'en sortent indemne. Elle n'a pas reconnue la voix de cet homme, d'ailleurs elle l'a bel et bien oubliée. Cette journée-là n'avait rien eu d'extraordinaire, une petite altercation avait éclatée entre eux. Ce triton et elle en étaient venu aux coups et il avait fini par fuir. Ce n'était pas la première fois qu'elle se bagarrait avec un homme et ça n'avait pas été la dernière. Ainsi, elle en avait oubliée le son de sa voix et par la même occasion, son existence entière. Cependant, dès l'instant où elle verrait son visage, elle s'en rappellerait. Après tout, rares sont les hommes à fuir durant une bagarre et Sif, elle avait vu cette réaction comme un flagrant signe de lâcheté. Elle-même ne fuyait pas lors d'un combat, même devant un homme avec une carrure aussi impressionnante que celle de Tankred. À ses yeux, ce triton n'était nul autre qu'un faiblard, mais ça, ça ne l'a pas étonnée. Sif, elle n'a jamais aimée ces êtres à queues de poisson, encore moins depuis que cet hybride a tenté de la tuer. Qu'importe, en ce moment, ce blondinet de poisson et l'étranger qui se retrouve face à elle sont deux êtres bien différents, à ses yeux. Elle ne fait évidemment pas le lien.

La femme viking ouvre à nouveau la bouche pour parler, mais elle sursaute, lorsqu'un nouveau craquement de branche se fait entendre derrière elle. Animal, humain, elle ne sait pas, mais ce qui est évident, c'est qu'ils ne sont plus seuls. Sif, elle fait volteface et ses iris cherchent une silhouette dans la noirceur, mais rien. Il n'y a que les grands arbres et une présence qui passe inaperçue à ses yeux. Elle ne perçoit pas cette ombre qui les observent, ces yeux qui mirent le blond et la brune dans un silence presque parfait. Elle est de nouveau sur ses gardes, tous ses sens sont en alerte. Il y a peut-être un danger qui se profile à l'horizon...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


oh no, not that face again  ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: Re: oh no, not that face again ⊹ (égéon) oh no, not that face again  ⊹ (égéon) EmptySam 2 Avr 2016 - 22:42

Oh no, not that face again

ft. Sif


« Dans la vie on a pas toujours ce qu'on veut, comme par exemple ne jamais recroiser les personnes qu'on déteste, c'est pas toujours possible. »
Quelle drôle de situation vraiment, je ne pensais pas que cela m'arriverait, en même temps, je ne pensais pas être au milieu du chemin, il faut admettre que je me trompe beaucoup dernièrement. Par chance, la collision ne fit aucun dégât, autant pour moi que pour la jeune personne en face de moi. Du moins je suppose qu'elle est jeune, je dispose d'une vision nocturne un peu plus évoluée que les simples humains à cause du fait que les profondeurs marines où je vis sont naturellement plus sombres que leur monde. Mais cela n'empêche pas que dernièrement je me retrouve à peu près aussi aveugle qu'eux à la surface. La nuit est trop noir pour que j'ai un quelconque avantage aussi la seule chose que je sais sur mon interlocuteur, c'est que c'est une femme d'environ la même taille que moi, qu'elle semble mince et c'est tout.

Je sens son souffle non loin de moi, elle semble rire, ou du moins elle a le sourire au ton de sa voix. C'est fou comme les gens peuvent s’accommoder de beaucoup de choses, moi, si on m'avait dérangé dans ma balade, j'aurais été un peu dérangé, je n'aime pas quand on me dérange lors de ces rares moments que je passe seul. Mais bon, il est vrai que là c'est de ma faute alors je ne vais pas me courroucer. Par contre, je j'avais su à ce moment là qui était en face de moi, il est fort probable que la colère se serait emparée de moi, mais bon passons.

Elle sembla vouloir parler, je cru percevoir un début de son venir de sa bouche, mais quelque chose l'interrompit. Un craquement de branche se fit entendre et nous sursautâmes tous les deux. Quoi que ce soit, quelque chose était là avec nous et avec cette pénombre, cela en devenait clairement perturbant. Je la vis faire volte face pour observer les buissons alors à mon tour je fis de même. Malheureusement je ne vois rien de particulier, rien qui puisse attester que quelqu'un est là à nous observer. Mais elle semble croire qu'il y a quelque chose et j'ignore pourquoi mais je lui fais confiance. La pression monte, je sens mon cœur battre dans ma poitrine. J'observe, anxieux, mais rien ne se passe. Quand tout a coup, un autre bruit de branche brisée, on sursaute de nouveaux, nos regards cherchent dans le noir mais je ne distingue toujours rien. Je sors le petit poignard que je gardais caché, en cas d'ennuis. On est jamais trop prudent, si on se fait attaqué au moins je serais prêt.
" Vous avez entendu ? " Je chuchote en me rapprochant d'elle, tout en continuant de regarder autour de nous. Je veux juste m'assurer que ce n'est pas mon esprit qui me joue des tours, si j'ai bien le droit de flipper un peu.

code by ORICYA.



Dernière édition par Égéon Thelxiope le Mer 6 Juil 2016 - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


oh no, not that face again  ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: Re: oh no, not that face again ⊹ (égéon) oh no, not that face again  ⊹ (égéon) EmptyLun 4 Avr 2016 - 19:02

oh no, not that face again
Le silence, que le silence et leurs yeux qui cherchent une silhouette dans la noirceur. Leurs oreilles qui écoutent avec attention ce qui se déroule autour d'eux, à l'affût du moindre bruit. Rien, rien du tout, jusqu'à ce qu'un nouveau craquement se fasse entendre. Elle sursaute, Sif et l'homme aussi. Quelle créature ou être vivant cache les ténèbres ? Devrait-elle se faire un sang d'encre ou laisse-t-elle tout simplement la paranoïa prendre possession de son être ? Cette présence, elle la ressent depuis plusieurs minutes déjà, alors qu'elle traversait la forêt seule. Maintenant, ils sont deux et cette présence, elle la ressent encore et lui aussi.

« Vous avez entendu ? » L'homme qui se trouve devant elle parle à voix basse, il chuchote tout en se rapprochant. Il lui semble agité, même si elle le voit difficilement dans la pénombre. « Oui. » Elle chuchote à son tour, Sif, se penchant doucement afin de saisir le poignard qui se trouve dans sa botte. Il y a quelqu'un ou quelque chose qui les observent, elle peut le sentir et elle a cette impression au fond de la poitrine, cette crainte qui lui dit de garder prudence. Il y a un danger qui se profile à l'horizon, qui doucement se rapproche. Ses iris parcourent la forêt, dans cette même direction d'où proviennent les craquements. Elle maudit ces satanés yeux humains qui ne captent rien dans la noirceur, elle aimerait voir au-delà de l'obscurité, au-delà des troncs d'arbres. Elle aimerait rigoler en constatant que la présence n'est rien d'autre qu'un lièvre inoffensif ou encore, qu'un cerf, mais elle le sent dans ses tripes, les ténèbres cachent bien plus que cela.

La femme viking pose l'espace de quelques instants ses yeux sur la silhouette de l'homme qui l'accompagne désormais. « Ne bougez pas, je vais aller jeter un coup d'oeil. » Sans attendre une parole, une réponse, Sif, elle fait quelques pas discrets en direction de ce qui les guettent. Elle s'arrête, tend l'oreille, son poignard toujours bien main. La brune n'est pas du genre à attendre, elle n'est pas du genre à laisser la peur l'envahir. Si un être humain les espionnes dans l'ombre, elle veut l'affronter, si c'est une créature, elle espère que cette dernière partira à son approche. Mais rien, pas même un craquement, pas même une respiration. « Nous savons qu'il y a quelqu'un, alors pourquoi restez-vous caché ? » Rien. Pas une réponse, toujours pas le moindre signe de vie. Elle soupire intérieurement, avant de faire à nouveau quelques pas, ses yeux toujours à l'affût du moindre mouvement. Elle sent alors une main qui emprisonne son poignet et un corps qui la maintient immobile contre un tronc d'arbre. Sif, elle n'a le temps que d'échapper un léger cri de surprise, avant qu'une main se plaque contre sa bouche. « Tu n'as pas intérêt à bouger. » Un chuchotement, la voix de l'homme qui glisse sa lame sous sa gorge. Elle est prise dans une bien mauvaise situation, Sif, elle ne peut pas bouger, elle ne peut pas prononcer la moindre parole. Qui est cet homme et que lui veut-il ? Tout ce qu'il devait attendre, c'est qu'elle ou le blond se rapproche, mais à quelle fin ? Elle ne sait pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


oh no, not that face again  ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: Re: oh no, not that face again ⊹ (égéon) oh no, not that face again  ⊹ (égéon) EmptyDim 17 Avr 2016 - 16:16

Oh no, not that face again

ft. Sif


« Dans la vie on a pas toujours ce qu'on veut, comme par exemple ne jamais recroiser les personnes qu'on déteste, c'est pas toujours possible. »
Bon, je ne sais pas trop comment prendre cette affirmation de la part de cette jeune inconnue. Ok, je ne suis pas encore complètement fou, je suis loin d'avoir déliré il y a bien eu un bruit. Par contre, je ne sais pas je n'aurais pas préféré être sénile parce que là ça veut dire que quelque chose n'est pas loin et nous observe certainement. Je la vois se pencher pour attraper quelque chose dans sa botte, une lame brille légèrement à la lumière des quelques astres qui éclairent la nuit. Elle semble aussi sur ses gardes, c'est mauvais signe. Parce que autant moi je suis un grand trouillard, je le sais, je le confesse, autant cette jeune femme me semblait sure d'elle et pleine de confiance, alors je vois d'un assez mauvais œil qu'elle se sente obligée de se protéger ainsi.

Avant même que je puisse lui dire de rester avec moi parce que j'ai peur, je sais je suis un gros zéro, elle me laisse pour aller voir de plus près ce qui se cache derrière les buissons. Elle semble humaine alors elle doit voir encore moins bien que moi, et moi j'avoue que je vois rien à part des formes de buissons et d'arbres. Peut-être quelque chose qui bouge dissimulé, mais je ne saurais dire si c'est une biche ou un humain. Elle a quand même sacrément du courage de foncer comme ça tête baissée vers l'inconnue alors qu'elle n'est certainement pas dans la capacité de distinguer ce qui lui fait face. Tandis que j'étais prit d'admiration pour cette nouvelle amie de fortune, je tentais de la garder dans mon champs de vision mais plus elle s'éloignait, plus elle se fondait dans les formes environnantes. Elle sembla attendre quelque chose, sûrement que ce qui nous observe se trahisse par un bruit ou un mouvement. Mais rien ne vint alors elle intima de sortir à ce quelque chose. Si c'est un humain au moins il sait à quoi s'attendre, on l'a repéré.

Soudain les choses se passèrent si vite qu'il me fallut un temps avant de comprendre ce qui venait de se produire sous mes yeux. J'étais encore en train de me dire que cela devait être un animal partit depuis longtemps, quand une seconde ombre se détacha de celle des arbres pour, il me semble, se rapprocher de mon amie de fortune. Je n'étais pas sur de moi, mais lorsque j'entendis le petit cri de surprise qu'elle poussa alors je ne pu qu'être fixé, quelqu'un venait de l'attaquer. Enfin, surement parce si ils se connaissaient je les entendraient déjà papoter, hors je ne pu distinguer ce qui se dit, mais ce qui sembla être une voix d'homme chuchota quelque chose. La, dans ma tête, en ce moment même c'est le gros bordel, je ne sais pas quoi penser, est-ce que cette jeune femme est prise au piège, est-ce que cet homme lui veut du mal, et si oui qu'est-ce que je dois faire ? Non parce que si il est là depuis le début, il nous a entendu parler et il sait que je suis là. Et si il n'était pas tout seul, et si ses compagnons n'attendaient qu'un moment d’inattention pour me tomber dessus.

Ou alors c'est un tout autre scénario qui se présente à moi, un scénario encore plus catastrophe. Et si cette jeune femme était de mèche avec eux, si elle m'a heurté volontairement afin de m'attirer dans leurs filet, si ils découvrent que je suis triton alors ils auront fait leur prise du siècle et je ne donne pas cher de ma peau. Et là, grosse panique, je me vois déjà sous ma forme de poisson, pendu par la queue, tête en bas, en train de me vider de mon sang, comme un trophée, comme la plus belle prise de la journée d'un pécheur. Cette vision me pétrifia, je ne sais pas trop quoi faire, je vais l'aider en prenant le risque qu'elle me mène à ma perte, ou je la laisse là sous peine d'être responsable de sa mort voir pire. Mon père lui n'aurait pas de scrupule, il laisserait cette humaine se faire découper sans soucis, ou même il foncerait dans le tas juste pour le plaisir de tous les tuer de ses mains. Mais je ne suis pas sur de vouloir être comme mon père en cet instant. Je repense à Seyranëa et aux sentiments que j'ai éprouvé pour elle, tous les humains ne sont pas mauvais, contrairement à ce que mon père croit. Alors oui, je pense que je vais tenter de l'aider et si cela se retourne contre moi tant pis, j'aviserais, mais au moins je serais en paix avec ma conscience.

Mon petit poignard à la main, je me dirige à pas de loup vers la masse qu'ils formaient à présent. Je ne sais pas encore trop ce que je vais faire mais bon, je vais aviser. Sauf que je suis encore sacrément maladroit avec ses jambes que je ne maîtrise pas du tout et alors que je suis tout proche d'eux, je trébuche, je crois même que je me suis moi même fait un croc en jambe, et je leur tombe dessus de toute ma masse. Quoi, c'est pas facile de passer de la queue de poisson ultra maniable et souple à ces deux perches toutes droites et drôlement articulées. Toujours est-il que nous voilà à présent en tas au sol, je sais pas trop qui est qui, je suis certainement tombé sur l'homme puisqu'il a prit ma nouvelle amie par surprise, mais rien n'est sur avec cette nuit ambiante.

code by ORICYA.



Dernière édition par Égéon Thelxiope le Mer 6 Juil 2016 - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


oh no, not that face again  ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: Re: oh no, not that face again ⊹ (égéon) oh no, not that face again  ⊹ (égéon) EmptyMer 27 Avr 2016 - 21:02

oh no, not that face again
Elle sent la lame contre sa gorge, Sif, mais elle sent également cette colère qui monte en elle. Elle déteste se sentir faible face à un homme et elle déteste qu’on la prenne par surprise, mais ce qu’elle déteste par-dessus tout, c’est sentir cette pointe de peur qui gronde en elle. La femme viking ne connait pas la peur ou du moins, c’est ce qu’elle prétend. Elle est loin d’être une trouillarde, Sif, elle est même très courageuse, mais il y a des limites. En ce moment, elle est dans le noir le plus total, face à un homme qu’elle ne connait pas et ce dernier maintient une lame contre sa trachée. Un faux mouvement et il pourrait lui ouvrir la gorge. Elle se rend alors compte que sa propre lame n’est plus dans sa main, elle a dû l’échapper lorsqu’il l’a pris par surprise. Elle se retrouve donc totalement inoffensive face à lui. Ses pensées défilent à vive allure, elle cherche un moyen de se sortir de ce mauvais pas, seulement, rien. C’est comme si son cerveau était vide d’idée et Sif, elle en connait la raison. C’est cette peur qui la cloue sur place, cette peur qui envahi t ses pensées et cette nervosité qui s’attaque à son cerveau. Ce n’est pas la première fois qu’elle se retrouve dans une telle situation, la brune, mais la dernière fois, c’est Tankred qui l’a sortie de là et aujourd’hui, il n’est pas là pour lui venir en aide. Il n’y a que l’autre homme qui peut lui venir en aide, ce blond avec qui elle est rentrée en collision, quelques minutes avant. Cependant, peut-être a-t-il filé en l’entendant crier. Peut-être a-t-il laissé la peur l’emporter. Après tout, il ne la connait pas, il ne lui doit rien et il serait intelligent de sauver sa peau, plutôt que celle d’une étrangère.

La lame toujours sous la gorge, elle reste immobile, elle ne prononce pas un seul mot, mais ses iris défilent sur le visage de l’homme avec colère. Ce dernier l’observe, son visage à quelques centimètres du sien. Elle peut y lire un sourire et si elle le pouvait, elle le ferait disparaître d’un coup de poing. Seulement, elle ne le peut pas. Elle peut sentir son corps contre le sien et son souffle contre sa peau. Sa main libre vient caresser sa joue un instant, avant de descendre le long de son corps, sa main fouille ses vêtements, mais il prend bien soin de faire courir ses mains sur elle, au passage. Elle sent la colère qui grimpe de plus en plus en elle, elle déteste cette sensation d’impuissance. Elle bouge un peu, elle tente de le repousser, mais la pression se fait plus intense contre sa gorge et une légère douleur s’en échappe. « Je t’ai dit de ne pas bouger. » Sif, elle a envie de le frapper, elle veut qu’il enlève ses sales pattes de sur elle, mais c’est tout le contraire qui se produit. « Tu vas me le payer. » Sa menace sonne avec colère, mais elle voit son sourire qui s’étire et entend ce rire qui s’échappe d’entre ses lèvres. « Et comment tu vas fai… » Soudainement, quelque chose ou quelqu’un se heurte à eux. Ils se retrouvent au sol et une cuisante douleur lui vrille le bras. L’homme est par-dessus elle et il ne semble pas être le seul, d’ailleurs. C’est la pesanteur de deux corps qu’elle sent contre le sien et elle a l’impression de ne pas pouvoir respirer, Sif. Elle essaie de repousser l’homme de toutes ses forces, mais c’est en vain, elle n’est pas assez forte, la brune. L’homme se relève soudainement, elle peut sentir l’air qui s’engouffre à nouveau dans ses poumons. Dans l’obscurité, elle peut maintenant distinguer deux silhouettes, celle de l’assaillant et peut-être celle du blond, elle n’en est pas certaine, Sif. C'est la douleur à son bras qui la préoccupe et lorsqu'elle y porte sa main, c'est la manche d'un poignard qu'elle sent. La lame qui aurait pu lui trancher la gorge, heureusement, c'est à son épaule qu'elle s'est attaquée. Sif, elle a eu de la chance, dans sa malchance, la lame aurait également pu s'enfoncer près du coeur ou ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


oh no, not that face again  ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: Re: oh no, not that face again ⊹ (égéon) oh no, not that face again  ⊹ (égéon) EmptyMar 10 Mai 2016 - 22:29

Oh no, not that face again

ft. Sif


« Dans la vie on a pas toujours ce qu'on veut, comme par exemple ne jamais recroiser les personnes qu'on déteste, c'est pas toujours possible. »
Je perdis mes esprits quelques secondes, le choc de la chute et la surprise me sonnèrent quelque peu. Heureusement pour ma peau, cela sembla être de même pour mon amie et son assaillant, enfin je le suppose parce qu'ils ont dû être prit par surprise et puis ils ont pas trop remués sous mon poids, au début. Au final on a fini par se relever l'assaillant et moi. Je devine que c'est lui parce qu'il a clairement la carrure d'un homme alors que la personne qui est encore à terre est bien plus ... Svelte. Tel un idiot, je passe quelques secondes à analyser la situation, mon regard passe de l'homme à la femme, de la femme à l'homme, je ne sais quoi faire. L'aider à se relever et risquer de me faire tuer par l'autre mécréant d'un coup de poignard dans le dos, ou alors lui planter mon propre poignard dans le lard et en finir avec cette brute mais risquer de perdre ma partenaire de fortune si par malheur elle est blessée.

C'est tout en pensant à cette éventualité que tout à coup l'odeur acre du sang frais me monte au nez. Mince, un des deux est blessé mais je ne sais pas lequel, cela peut très bien être lui comme elle. Heureusement malgré ma chute je n'ai pas lâché ma propre arme, seul moyen de défense dont je dispose parce que je ne sais pas si je suis bien capable d'appliquer mes cours de combat rapproché sur la terre ferme. Même si le triton qui m'enseigne passe le plus clair de son temps parmi les hommes, je ne me crois pas capable de transposer aussi aisément que lui, après tout je suis bien arrivé à me faire tomber tout seul alors me battre... Je pourrais très bien courir jusqu'à la mer qui n'est pas loin et plonger pour sauver ma peau, mais je ne peux me résoudre à abandonner une femme en si mauvaise posture (surtout si elle est blessée).

Tout en réfléchissant je passe une main sur ma lame, elle n'est pas mouillée, ce n'est pas moi qui i blessé celui ou celle qui saigne. J'en déduis donc que c'est probablement l'arme que tenait notre ennemis qui s'est plantée quelque par dans de la chair humaine. Prenant enfin une décision, je bondis vers l'homme qui n'est qu'à quelques mètres de moi. Je m'étonne moi-même d'avoir réussi à le faire sans me faire mal quelque part d'ailleurs. Je lui passe ma lame sous la gorge, me tenant dans son dos. On fait à peut près la même taille, je dirais que je le domine de seulement 2 centimètres alors bon, on va dire qu'on fait la même taille. Supposant qu'on peut immobiliser un homme comme on peut le faire pour un triton, je lui saisie la main et la lui tord dans le dos, comme ça je suis sur d'avoir toute son attention et qu'en plus il sent que je suis "plus fort" que lui (ouais je sais, il faut le dire très vite).

Entre mes dents serrées par une colère sourde qui monte petit à petit en moi, je lui intime de ne plus bouger. Toujours aussi tendu et attentif au moindre de ses mouvements, je m'adresse alors à ma compagne de mésaventure, toujours au sol. " Tout va bien mademoiselle ? Je le tiens, si jamais vous souhaitez l'interroger ou ne serais-ce que vous venger, vous avez champs libre " Et il l'aura bien mérité ce gros patapouf. Je dis ça parce qu'il semble avoir une bonne bouée de gras au niveau de la taille, rien d'encore trop imposant, mais on sent que c'est pas du muscle quoi. Je resserre ma prise sur sa main histoire de le calmer encore un peu et de souligner mes propos. J'espère qu'elle va bien quand même, je ne sais pas trop ce que je devrais faire si jamais elle était gravement blessée...

code by ORICYA.



Dernière édition par Égéon Thelxiope le Mer 6 Juil 2016 - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


oh no, not that face again  ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: Re: oh no, not that face again ⊹ (égéon) oh no, not that face again  ⊹ (égéon) EmptyMer 11 Mai 2016 - 21:17

oh no, not that face again
La douleur est vive dans son épaule, elle a l'impression que de multiples aiguilles s'y enfoncent et s'y enfoncent encore. Pourtant, la réalité est pire encore, ce n'est pas des centaines d'aiguilles qui transpercent sa chair, mais bien la lame d'un poignard. Elle ne peut pas la retirer, pas maintenant. Elle pourrait perdre trop de sang ou abîmer des nerfs ou des ligaments qui ne sont pas encore endommagés. Non, elle doit attendre, Sif, malgré la douleur et l'inconfort que lui cause la lame. Elle doit cesser d'y penser, ce n'est qu'une simple blessure et l'homme qui l'a agressée est toujours là, maintenant sur ses deux jambes. Ses yeux se rivent à nouveau sur les deux silhouettes. Pendant un instant, les deux hommes restent immobiles, jusqu'à ce que l'un d'entre eux bondissent sur l'autre. Il fait toujours aussi noir, mais tranquillement ses yeux s'habituent à l'obscurité. C'est le plus svelte des deux qui bondit sur l'autre, elle peut voir sa silhouette et ça ne fait plus de doute, il s'agit bien du blond avec qui elle parlait, quelques minutes auparavant.

« Tout va bien mademoiselle ? Je le tiens, si jamais vous souhaitez l'interroger ou ne serais-ce que vous venger, vous avez champs libre. » Le mot vengeance résonne à ses oreilles. Cet homme a voulu s'en prendre à elle, il aurait pu la blesser ou pire. Il l'a placée dans une situation de faiblesse et voilà un des sentiments qu'elle hait le plus, Sif. La tête qui tourne encore, elle se redresse légèrement, étant maintenant assise sur le sol froid. « Tout va bien. Ce qui ne sera pas son cas, lorsque j'en aurai fini avec lui. » Elle prononce ses mots avec tout le venin possible. Elle n'accepte pas qu'on la fasse passer pour une faible. Sif, elle n'est pas la femme en détresse, bien au contraire, mais en ce moment, c'est ainsi qu'elle se sent. Une princesse avec un chevalier à l'armure rutilante qui vole à son secours. Non, elle ne l'accepte pas, poignard dans l'épaule ou non, il va regretter de s'être attaqué à elle. Elle se relève doucement, la brune, tentant d'oublier la douleur qui se fait vive. Elle est douée pour oublier la douleur, douée pour la surmonter. C'est une dure, Sif. Elle s'approche des deux hommes, reprenant son aplomb, la femme viking. Son regard se pose sur le blond, même si dans l'obscurité, elle n'y voit pas grand chose. « Vous devriez l'immobiliser contre un arbre, que je puisse le faire parler. » De là, elle pourra lui poser toutes les questions qu'elle désire, elle pourra l'interroger sur les motivations qui l'ont poussé à s'attaquer à elle. Elle veut tout savoir, Sif et ensuite, elle pourra lui faire regretter ses gestes. Elle ne peut pas repartir, sans lui infliger une bonne correction, même si elle risque d'endommager davantage sa blessure. D'ailleurs, en ce moment, ça lui passe six pieds au dessus de la tête, tout ce qu'elle voit, c'est l'occasion de se venger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


oh no, not that face again  ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: Re: oh no, not that face again ⊹ (égéon) oh no, not that face again  ⊹ (égéon) EmptyMer 8 Juin 2016 - 0:02

Oh no, not that face again

ft. Sif


« Dans la vie on a pas toujours ce qu'on veut, comme par exemple ne jamais recroiser les personnes qu'on déteste, c'est pas toujours possible. »
Je fais ce que je peux pour rester concentrer, garder mes appuis sur ses pieds fragiles et maintenir cette grosse brute déloyale me demande presque tout les efforts que je suis capable de fournir en temps normal lors de mes entraînements au combat, et à ces moments là je suis dans mon élément, pas besoin de réfléchir à comment nager. Du coin de l'oeil je vois ma compagne de fortune se redresser. Elle semble y arriver péniblement, mince, serait-elle blessée ? On le dirait bien, c'est assez embêtant. Mais elle parle de vengeance et s'approche de nous avec de la rage et de la détermination plein la voix. Surement l'adrénaline qui la garde aussi pleine de vie alors qu'elle doit perdre son sang, non franchement là je suis sur le cul, pardon mais je l'admire.

Même dans l'obscurité je remarque qu'elle a repris de son charisme, de son aplomb, elle bombe le torse fièrement, elle va surement en faire baver à se pauvre bougre. Mais qu'est-ce que je dis, c'es pas du tout un pauvre bougre ! Après tout, c'est lui qui nous a cherché alors tant pis pour lui, il s'est mis tout seul dans se pétrin, il devra affronter tout seul les foudres de cette femme qui semble si forte que je suis remplis de respect.
" Vous devriez l'immobiliser contre un arbre, que je puisse le faire parler. " Je devais être perdu dans mes pensées, concentré sur sa façon de bouger pour voir où elle était blessée, que je me suis crispé sur mon couteau et je serrais de plus en plus l'homme contre moi. Il émis comme un grognement en entendant les mots de la jeune femme. Histoire de le recadrer un peu, on respecte les femmes gros patapouf, je resserre mon emprise sur son bras et lui remonte encore un peu plus la main dans le dos histoire de lui faire bien mal.

En signe d'approbation avec ce qu'elle venait de dire, je pousse notre assaillant vers l'arbre le plus proche. Un gros chêne je dirais, enfin en tout cas le tronc est assez large pour que l'autre gros tas ne déborde pas trop sur les côtés. Ce qui est assez drôle, c'est qu'il se retrouve alors à la place de sa proie quelques minutes plus tôt. Je garde mon emprise sur son bras et mon arme serrée contre son cou tout en m'adressant à mon amie. " C'est quand vous voulez milady, il est tout à vous ! " C'est peut être cruel mais cela ne me dérange pas du tout de participer à une telle vengeance, après tout, si cela avait été moi, il m'aurait certainement tué alors je sauve aussi ma peau comme ça.

code by ORICYA.



Dernière édition par Égéon Thelxiope le Mer 6 Juil 2016 - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



oh no, not that face again  ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: Re: oh no, not that face again ⊹ (égéon) oh no, not that face again  ⊹ (égéon) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

oh no, not that face again ⊹ (égéon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-