AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue
★ second star to the right and straight on till morning ★

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Neverland
Beware, I'm starving
Neverland
ζ Inscris le : 20/03/2015
ζ Messages : 1676
ζ Avatar : Neverland
ζ Localisation : Au pays de l'Imaginaire
CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue 1483305791-tumblr-o0mlwbxuco1ubzetko4-250



CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue Empty
Message Sujet: CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue EmptyDim 15 Nov 2015 - 21:56

Cauchemar dans la forêt des âmes


Cette nuit-là, était plus sombre que n’importe quelle autre nuit avant elle. L’obscurité est le moment favori des bêtes, des cauchemars et autres peurs naissantes de la noirceur des âmes perturbées. Vous vous pensez plongés dans le plus profond des sommeils, celui où il vous est impossible de retourner à la réalité. Mais…ce pourrait-il qu’il ne s’agisse pas ici d’un songe morbide ? Êtes-vous assurés que ce que vous vivez au cœur même de la forêt des âmes n’est pas réel ?

Au cœur des bois, la silhouette d’une femme se dessine, guerrière aux marques de peinture sur son visage, elle marche d’un pas assuré et souple, ne faisant craquer aucune des branches qui jonchent pourtant le tapis de la forêt. Son arc dans sa paume, elle a l’œil vif et semble scruter sa proie dans l’obscurité. L’Indienne tend son arc, visant et tirant sur l’ombre qui chute sur le sol. Ses pas la conduisent sur l’animal tué d’une seule flèche. Le silence se brise, elle oit un craquement, signe qu’elle n’est plus seule. La chasseuse a beau mirer l’endroit d’où provient le son, rien ne bouge, tout semble immobile, bien trop d’ailleurs. Son souffle s’accélère, une présence est près d’elle, Anevay pourrait en jurer. Le brouillard envahit le sous-bois dissimulant à présent la bête tuée quelques instants avant. Elle ne souhaite pas s’attarder, l’Indienne se baisse et saisit le fruit de sa chasse, seulement son visage se mue d’effroi, ce n’est pas un lapin ! Mais des cheveux humains qu’elle détient dans sa paume, elle les rejette sur le sol. Un cri perce le silence, face à elle se redresser l’homme qu’elle pensait avoir perdu. Son visage putréfié laissant apparaitre à certains endroits le squelette de cette personne qu’elle a jadis aimée. Il bouge et la regarde, la colère dans ce qui lui reste de prunelles.

Un cri pas si lointain est entendu par un petit groupe d’enfants perdus en plein-jeu, de qui chasse tue. Leur chef, Rufio fait stopper les rangs, un large sourire sur le visage. « Les Indiens ! On va les prendre à revers et les tuer ! Préparez-vous ! » La petite blonde près de lui se rapproche du grand conteur qu’elle apprécie, serrant sa main dans la sienne pour se rassurer. Les bois sont sombres aujourd’hui. Elle aime jouer et se promener à la recherche des Indiens, mais ce soir, elle aurait voulu rester dans son lit. Presque une prémonition ou tout simplement la crainte que le jeu tourne mal pendant cette nuit sans lune. Le vent dans les cimes semble se mettre à chanter une mélopée funeste, la terre se met à trembler sous leurs pieds, elle s’accroche au grand garçon. Rufio s’éloigne pour se tenir au tronc d’un arbre. Il tend la main vers ses amis, mais il est trop tard, le sol se dérobe sous leurs jambes, les faisant chuter dans un tunnel circulaire immense et profond, si profond qu’il est impossible d’en voir la fin. L’enfant est seule, où se trouvent les autres ? Elle crie, appelle à l’aide, tente de remonter, griffant la terre de ses petits doigts. Il fait noir, elle ne distingue rien, si ce n’est la faible lueur au dessus d’elle. Alors qu’elle arrive à se hisser de quelques mètres, une chose vient se coller à ses pieds démunis de chaussures. Sensation gluante et molle, mastication de son petit orteil. Désagréable sentiment qu’est le sien en cet instant. Son regard apeuré se penche pour apercevoir un vers d’une taille gigantesque qui semble vouloir faire d’elle son déjeuner. Rufio appelle, mais il ne voit et n’entend personne dans ce trou béant, il vient de perdre ses amis, engloutis par le ventre de l’île. Au cœur même de la caverne du vers, Nikolaï tente de retrouver les autres, son précieux carnet contre son cœur. S’il a peur, il n’en montre rien, il se contente de marcher à demi baissé dans ce tunnel gluant et sans aucune visibilité. Le sol tremble de nouveau, il se colle à la paroi, son cœur battant à vouloir sortir de sa cage thoracique. La chose qui est en réalité la racine d’un grand arbre,  l’agrippe avant de l’entrainer à travers la terre meuble, sa bouche se remplit de terre, son corps est griffé, ses vêtements craquent. Soudain, il se sent soulevé, comme une fleur qu’on arrache, il tente de crier, mais aucun son ne parvient à dépasser ses lèvres. Suspendu par le pied au-dessus de la forêt, il hurle de l’aide, sans que cela soit audible. Ne trouvant pas d’autre solution et ne sachant pas si une personne secourable se trouvera au-dessous, il laisse choir son précieux carnet qui finit sa course sur le crâne d’une enfant. Se frottant la tête, elle saisit l’objet, redressant le visage vers les cieux pour savoir si maintenant, il ne pleuvrait pas des objets. Avec cette tempête et ce drôle de temps, l’enfant qui ne manque pas d’imagination ne s’étonnerait de rien. Il y a bien cette forme qui bouge au-dessus des branches, Aponie plisse ses grands yeux bleus, seulement, elle n’est pas certaine que ce soit un garçon suspendu, il semble si haut et bien trop muet, peut-être qu’il est mort ? Voulant être certaine de ses dires, elle tire sur la manche de Nuddy, celle-ci semble l’ignorer, le regard fixe et éteint sur les deux sentiers à emprunter pour rejoindre leur campement, droite ou gauche, cela fait-il une importance. Qui est-elle vraiment ? La jeune enfant insiste, mais rien n’y fait, c’est comme si elle était devenue invisible au regard de son aînée. « Il y a quelque chose là haut ! Nuddy ! » En vain…Son amie est comme une coquille vide, qui ne l’entend pas qui ne comprend pas ce qu’elle semble vouloir lui dire. Et si cette chose était une personne en danger ?

Alors que Rufio rebrousse chemin pour prévenir les autres enfants perdus et chercher de l’aide, il surprend un murmure dans un buisson. Curieux de nature et plutôt taquin, il pense surtout à une blague de ses camardes qu’il a perdu un peu plus tôt. Le sourire pendu à ses lèvres, sa main écarte les feuillages pour tomber sur Jarod et une fille brune, leurs bouches collées entre elles. Ses yeux deviennent deux fentes, pas de mot pour la traitrise, pas de mot pour lui, surtout pas pour Jarod. Il empoigne son épée pour empaler l’enfant traitre, le bannir serait pour lui trop d’honneur. Alors que son geste funeste arrive, une fille surgit de nulle part et le bouscule, l’entrainant dans sa chute. La jeune femme blonde paniquée et tremblante semble être hors d’haleine. « Ils sont là ! » Elle montre d’un doigt peu assuré, un groupe de pirates à l’allure démoniaque. Coquillages, pustules et furoncles jonchent leur corps et leur visage leur donnant une apparence monstrueuse. Leurs dents claquent entre elles, comme si leur but n’était pas seulement de les empaler sur leurs épées, mais de les dévorer, peut-être même de faire d’eux ce qu’ils sont, des monstres hideux et repoussants.


A SAVOIR
Nous vous demandons de ne pas faire au-delà de 600mots, histoire de pouvoir avancer rapidement, mais surtout de ne pas se décourager à lire des pavés avant de répondre. Pour votre entrée, vous avez le droit de faire plus CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue 3235645488
Nous ne demandons, pour le moment, aucun ordre précis. Essayez de vous consulter dans le flood, juste ici si jamais vous voulez poster quelque chose en lien avec vos partenaires.
Le PNJ interviendra toutes les deux semaines, que vous ayez répondues ou non. Par contre, si vous avez tous répondu, l’intervention sera plus rapide.
Étant donné que vous vous êtes engagés sur l’intrigue, merci de nous signaler si vous ne pourrez plus répondre activement, afin que l’on n’attende pas après vous inutilement.
Pour des questions ou un problème particulier, n’hésitez pas à nous mp.

Bonne chance à tous !! CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue 3815074236
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue Empty
Message Sujet: Re: CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue EmptyDim 15 Nov 2015 - 23:15

Avant que la nuit s'étende, une jeune blonde aux yeux d'écureuils -ou yeux noisettes- marchait dans la forêt, cherchant du bois pour allumer du feu. Il faisait de plus en plus sombre, alors qu'elle ramassait des branches pensant qu'elle était seule comme d'habitude. Au bout d'un certains moment, alors qu'il faisait plus froid que c'était censé l'être, que rien n'était éclairé autour d'elle, ses yeux se levèrent vers le ciel, découvrant qu'il était sans Lune. Un frisson parcourait son corps, entendant des craquements de branches comme si quelqu'un s'approchaient. Est-ce Ozalee qui lui rendait visite ? Son mentor ? Elle avait prononcés les noms de ces deux personnages, mais aucune réponses. Par mesure de sécurité, elle s'éloignait, les branches qu'elle avait ramassé tout en continuant d'appeler les noms des personnes qu'elle connaissait et qui pourraient peut être vouloir lui rendre visite ou lui faire une blague. En s'approchant lentement d'un endroit pas trop loin de sa grotte, elle entend alors des sortes de grognements effrayants. Il ne s'agissait ni d'un animal, et ceux qu'elle connaissait n'arriveraient surement pas à faire ce genre de bruitages... La blonde sortie sa dague et son épée -qu'elle avait volée- en fixant dans la direction d'où venait ce bruit qui s'approchait d'elle. Des silhouette se formait, et bien qu'elle ne voyait pas très bien, sa vue qui s'était habituée à l'obscurité aperçu des silhouette qui ne lui était pourtant pas inconnu. Des pirates. Et le pire dans tout ça... Jack Rackham. Il était pourtant mort le jour où les enfants perdus l'avaient sauvé. Comment se faisait-il qu'il était ici ? Automatiquement, tous les membres de la fille d'Hornigold, tremblaient. Elle avait peur, elle était effrayé. Il lui arrivait de faire des cauchemars sur lui, surtout depuis quelques jours où tout se répétait. Et désormais, c'était en face d'elle. Plus sa vue s'habituait, plus tout devint nette, bien que très sombre. Le teint de leurs visages n'était pas normal, ils ne parlaient pas, mais faisaient ces bruits étranges qu'elle avait entendu plus tôt. Alors son instinct avait prit le dessus malgré la peur qui l'avait envahit. Et enfin, elle s'était mise à courir.

Suivant ses pas en fuyant le groupe de pirates morts-vivants qui la suivaient avec la grande envie de la dévorer, le coeur battant si vite par la peur, l'adrénaline montait, lui faisant oublier le faite qu'elle s'épuisait vraiment à courir ainsi en zigzaguant entre les arbres. Elle espérait ne pas tomber ou se prendre un tronc d'arbres ce qui risquerait de la retarder et même de la faire attrapé par ces monstrueux pirates en manque de chair humaine. Et bien évidemment, quelqu'un était sur sa route, se sentant trébucher dans un cognement contre ce dernier, tombant à terre. Elle s'était redressée rapidement, se levant, et par instinct, regardait derrière elle en voyant approcher les silhouettes. Alors elle tendait sa main au garçon qui était à terre en lui râlant pratiquement dessus.

« Lèves toi, vite ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue Empty
Message Sujet: Re: CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue EmptyDim 15 Nov 2015 - 23:20






    J'aime ce genre de passe temps. Il y a toujours quelque chose d’intéressant à noter, et quand ce n'est pas le cas, il y a au moins les souvenirs à partager ensuite. Et ce soir, je doute qu'on soit deçu, deja l’imprévu tant attendu pointe le bout de son nez. Un cri un peu plus loin, et nous voilà prets à profiter de l'aventure qui s'annonce. Et quand Ozalee me prend la main comme pour y chercher un peu de sécurité, je la rassure d'un large sourire. Elle n'a rien à craindre. Nous sommes tous ensemble, il ne peut rien nous arriver. Je vais pour le lui dire, lui rappeler que nous sommes une famille, mais un grondement sourd sous nos pieds m’interromps avant même que j'ai pu entamer la moindre phrase. Elle s'accroche un peu plus fermement à moi et au moment où je me penche pour lui dire finalement qu'on a deja fait pire et que cette fois ne sera pas différente des autres, voici que le sol s'ouvre sous nos pieds. Comme ça, comme une trappe immense, une bouche béante avide de nos engloutir. Comme dans les plus sombres scénarios des pires histoires, je lâche sa main alors que je voulais la tirer contre moi et la serrer dans mes bras. «
 Ozy ! » Je hurle mais personne ne répond. Et même lorsque je m’écrase finalement au fond de ce gouffre sans fin et que je l’appelle encore, je n'obtiens rien. Elle n'a pas pu disparaître... c'est ma faute, je n'aurais pas du la lâcher...

    C'est ma faute... je dois la retrouver ! Et les autres ? Ils sont tombés aussi non ? Alors j'avance, à taton dans les boyaux sombres et poisseux. J'en aurais des choses à écrire là dessus.. mais plus tard. C'est ça, plus tard. Je vais retrouver les autres, on va sortir de là et j’écrirais tout ça en riant parce que tout se sera bien terminé. Tout tremble encore et cette fois, de peur de tomber plus bas, je me recule dos à la parois. Peur ? Pourquoi faire ? Non, non, c'est une aventure comme une autre, tout va bien se passer. Alors pourquoi est ce que les veines à mes temps me donnent l'impression d'être à deux doigts d'imploser tellement mon cœur s'emballe... Je lâche la parois, bien décidé à ne pas me laisser tétaniser comme ça pour rien. Un pas, un autre, puis je m'effondre. On vient de m’attraper le pied. C'est lâche, c'est minable même. Seulement je n'ai nullement le temps de protester. Quelque soit la chose qui ne lâche toujours pas, elle m’entraîne déjà. Et pas dans les tunnels. Non, c'est à travers le sol que ce.. truc m'embarque. J'essaye de agripper, en vain, je ne fais que remplir mes ongles de terre. J'essaye de me hurler, en vain aussi, je ne fais qu'avaler un peu plus de cette terre infecte à chaque mot que j'essaye de prononcer. Et le temps que je réfléchisse à quelque autre alternative que ce soit, je suis dehors.

    Enfin dehors... j'ai vu le sol s’éloigner comme un plongeon à l'envers, semant la plupart des trucs qui se trouvaient dans ma besace au passage. J'ai bien essayé d'appeler à nouveau mais j'ai probablement avalé trop de terre pour ça. Ce n'est qu'une fois que tout s’arrête, que je me retrouve immobile, au dessus du vide, un pied toujours maintenu par.. je ne sais quoi, que je crache ce qu'il me reste en bouche. C'est degeu... On s'en fou, je trouverais bien quelque chose pour faire passer le goût plus tard. J'ouvre la bouche pour crier de nouveau, s'ils sont en bas et moi en haut, je devrais pouvoir les voir et eux m'entendre non ? Sauf qu'une fois de plus.... rien. Comment ça rien ? J'ai pourtant l’impression de m’égosiller, de hurler à pleins poumons. Est-ce que j'ai trop de terre aussi dans les oreilles ? Non, même sous l'eau on s'entend vaguement crier. Là... juste rien. Merde.... aller c'est rien.. encore un essai...

    Cette fois, j'ai comme une boule au fond de la gorge. Ah non, je ne vais pas me mettre à chialer ! Je suis sous le choc, il faut juste que je me calme. Je vais bien finir par réussir à crier, au pire les autres me verront... les autres... ils ne pourront pas me voir s'il ne regardent pas en l'air. Ils m'ont vu tomber il ne me chercheront pas là haut. Il faut que j’attire l'attention.. , n'importe comment. J’ai tout paumé dans cette ascension, même pas un peu de leste à lâcher pour signaler ma présence, juste ce carnet.... c'est celui que j'avais en arrivant celui ci. Le seul que je ne veux pas perdre. Les autres je pourrais les réécrire mais pas celui là, je ne connais pas cette Lena qui fait ces si jolis dessins... Et pourtant je n'ai pas d'autre choix... Essayer de me détacher ? En tombant de cette hauteur je me briserais la nuque. Non, il le faut. Je dépose un baiser sur la couverture, arrache une des pages, mon dessin préféré,  et je tends le bras.

    Je n'ai pas la force de le faire. J'essaye encore une fois d'appeler... puis je me resouds à la seule option qu'il me reste. Un doigt après l'autre, je lâche mes précieux souvenirs....


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue Empty
Message Sujet: Re: CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue EmptyMar 17 Nov 2015 - 19:55


« cauchemar dans la forêt des âmes. »

Le carquois accroché à la taille, l'arc dans une main, tu t'aventure dans la forêt, alors que la nuit guette les alentours. Tu défile entre les arbres avec discrétion, le pas assuré, le pas léger. Tes yeux de loups s'habituent rapidement à la noirceur et tu connais ce lieu comme la paume de ta propre main, voilà pourquoi tu évites habilement les branches et les racines qui jonchent le sol. Soudainement, tu remarque du mouvement sur ta droite et la silhouette d'un lapin se dessine sous tes yeux. Sans hésiter, tu tends ton arc, tu encoches ta flèche et relâche la corde, la flèche suivant son chemin jusqu'à ta cible. L'animal tombe au sol, inerte et à nouveau, tu ressens cette désolation pour la pauvre bête. D'un pas tranquille, tu t'approche de ta proie, alors qu'un craquement se fait entendre, à quelques mètres de toi. Tes yeux scrutent l'obscurité, à la recherche d'un quelconque humain ou animal, mais rien, que les ténèbres. La nuit est calme, trop calme, si bien que l'anxiété te gagne. Ton souffle s'accélère, tu as l'impression qu'on t'observe et rapidement, l'idée de retourner au camp te presse.

Tes yeux se tournent vers la bête que tu viens de tuer, mais elle est disparue, laissant place à un brouillard opaque. Tu sais que le lapin se trouve là, dissimulé derrière l'épais mur de brouillard, tu y plonge donc ta main et saisi l'animal par la fourrure, ne voulant pas t'attarder plus longtemps. Tu as toujours cette sensation désagréable d'être épiée par un individu et tu veux retourner chez toi, le plus rapidement possible. Un frisson d'effroi te parcourt l'échine, lorsque tu constate qu'il ne s'agit pas d'un lapin, mais bien de cheveux humain que tu tiens dans ta paume et aussitôt, tu les rejette sur le sol. Tes yeux s'emplissent de larmes et lorsqu'ils se posent sur le visage de ton défunt époux, tu laisse échappe un cri d'effroi. Il se tient devant toi, le visage putréfié, son squelette apparaissant sous sa peau à nombreux endroits. Il bouge, te regarde et tu discerne la colère dans ses yeux. « Awan... » Soudainement, tu as l'impression de replonger dans les cauchemars horribles que tu fais chaque nuit, mais celui-ci est différent, plus horrible encore. L'homme que tu as tant aimé se retrouve devant tes yeux, la rage au fond des prunelles et l'allure d'un cadavre en décomposition.

Les larmes déjà présentes sur tes joues laissent place à d'autres, elles ruissellent de tes yeux sans s'arrêter. Tu reconnais parfaitement ce visage que tu as tant regardé, par le passé, malgré qu'il soit en putréfaction, mais ce regard, il n'a rien de celui que tu as autrefois connu. Awan a toujours été un homme aimant, chaleureux, portant chaque fois un regard tendre sur toi et non un regard haineux. Il fait un pas traînant vers toi et tu bondis vers l'arrière, sans toutefois cesser de l'observer. Il ne parle pas, aucun mot ne s'échappe d'entre ses lèvres, qu'une respiration saccadé et un gémissement qui te glace le sang dans les veines. À nouveau, il tente un pas vers toi, la main tendue dans ta direction. Tu fais un pas rapide vers l'arrière, mais tu trébuche contre une racine et te retrouve étendue sur le sol. La créature ne cesse de s'avancer et s'approche dangereusement de toi. « Awan... s'il-te-plait, arrête. » Tes paroles ne l'atteignent pas, il ne semble pas les entendre, il reste tout simplement de marbre, obnubilé par toi. La douleur est insupportable dans ta poitrine et les larmes ne cessent de tremper tes joues. Ça ne peut pas être réel, tu es dans un cauchemar et tu veux en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue Empty
Message Sujet: Re: CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue EmptySam 21 Nov 2015 - 13:40



   
Cauchemar dans la forêt des âmes
   
première intrigue

   


   Un cri strident, sanglant déchire le silence de la nuit, il résonne comme un écho contre les parois de ton crâne. Un sourire tout aussi malsain se forme sur le doux visage enfantin de ton chef, il s'arrête, renifle le danger et adore cette ambiance. Mais ce n'est qu'un jeu. Ton jeu préféré d'ailleurs, pourtant ce soir tout semble différent. Ce qui est habituellement une partie de plaisir risque bien de tourner au cauchemars. Étrangement tu sentais que tout ne se déroulerait pas comme le pensait Rufio, si bien que tu ne fus pas la plus heureuse quand on te sortit de ta cabane pour aller à la poursuite des indiens mais tu étais venue quand même, parce qu'on ne rate jamais une aventure chez les enfants perdus. Le temps semblait ne plus s'écouler, le bois s'épaissit, l'obscurité devint noirceur. Mais tu ne dois pas céder à la peur, tu ne peux pas avoir peur, pourtant tu t'éloignes doucement du grand commandant au visage si arrogant pour te rediriger vers le plus paisible des compteurs, ta main attrape celle de Nikolaï à la recherche d'une sécurité en plus, mais la douce main ne parvint pas à calmer tes craintes.

Ce n'était que le calme avant la tempête. Un bruit trop fort et trop nouveau pour être normal, c'est un craquement, la terre se déchire s'ouvre en deux et semble vouloir engloutir tout ce qui se trouve sur son passage. Par un instinct de survie, tu ressers de tes petites mains l'emprise que tu as sur celle de Plume. Mais tu n'en menais pas large et le cruel destin choisit de vous séparer. Et vous lâchèrent prise. Tu te sens tombé dans le néant comme si l'obscurité avait décidé de s'emparer de toi pour l'éternité. Tu entends une voix que tu connais bien, on crie ton nom, tu hurles pour y répondre mais aucune réponse. Ta voix ne doit pas porter aussi loin, quelques secondes après ce chahut, le silence reprit ses droits. Les mains posées sur les parois du tunnel, tu tentes de rester calme face à l'horreur de la situation, mais tu ne peux pas te permettre d'avoir peur, te répétant sans cesse que tu as déjà vécu pire, pourtant si c'était le cas, tu ne t'en souvenais pas. Tes ongles tentent de gratter la terre, en vain, mais tu ne désespères pas, peut être par naïveté ou par optimiste, c'est que tu n'as jamais eu peur de te retrouver coincé seule. Un pied après l'autre sur une racine sortant d'un trou du tunnel souterrain, tu te hisses de quelques mètres.

Un nouvel hurlement, cette fois il s'agit du tiens, quelque chose t'a touché tu en es persuadée. Tu le sens s'approcher de toi, se coller contre ta peau, tu ne peux nier l'évidence, il s'agit bien de quelque chose de vivant. Horrifié de devoir baisser les yeux pour pouvoir mettre un nom sur la chose qui commence doucement à s'emparer de ton pied, tu le fais le cœur au bord des lèvres. C'est une limace, mais pas n'importe laquelle, plus grosse que ton propre corps et qui hante tes cauchemars les plus fous. Ton cœur se serre, les larmes te montent, tu tentes en vain de te débarrasser de cette chose immonde mais rien n'y fait, celle-ci gagne du terrain comme si elle pouvait ramper sur le mur pour s'approcher de toi. La panique s'empare de toi, tu tentes de remonter de quelques centimètres pour te mettre à l’abri. « À l'aide ! » Tu implores, mais tu n'entends pas de réponse, aucune trace de ta fée et si c'est un rêve, la peur ne te réveille pas, elle te paralyse

   

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue Empty
Message Sujet: Re: CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue EmptySam 21 Nov 2015 - 14:14



   
CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES
   
Intrigue

   
« Nuddy ! S’il te plaît !! Mais t’avais promis qu’on jouerait à cache-cache !! »

La petite fille brune était de plus en plus insistante avec son ainée. Elle avait décidé qu’il était l’heure de jouer à cache-cache et lorsqu’elle avait cette idée en tête, elle trouvait toujours un compagnon de jeu. Aujourd’hui, sa malice s’était déversée sur Nuddy, une Indienne du camp des Unamis qui habituellement était bien plus joueuse que ça.
Mécontente de la non-réaction de son amie, Aponie s’arrêta, croisa les bras, fronça les sourcils et fit sa moue boudeuse habituelle.

La guerrière Unami accepta finalement de se rendre dans la forêt pour quelques heures d‘amusement. Comme à chaque partie, Aponie se cachait et Nuddy comptait.

« Tu ne me trouveras pas cette fois ! »

Dès que les yeux bleus de son amie furent fermés, Aponie s’éloigna d’elle à toute jambe. Elle avait repéré une nouvelle cachette récemment et elle était persuadée que cette fois, elle serait introuvable !

Elle se glissa alors dans le creux d’un arbre mort, encerclé par de petits buissons qui la rendaient quasiment invisible. Personne ne pourrait la voir ici, elle en était certaine ! La petite brunette resta de longues minutes sans bouger, sa respiration était si faible qu’elle était à peine audible. La seule chose que l’on aurait pu entendre était le petit cri strident qu’elle poussa lorsqu’elle entendit le tonnerre gronder. L’orage… Une chose qu’Aponie n’appréciait guerre ! Sans même réfléchir, elle s’extirpa sa cachette pour retrouver son amie. De petites gouttes de pluie commençaient à tomber sur le sol de la forêt. Une tempête approchait, il fallait vite rentrer au campement ! La petite qui n’avait pourtant jamais peur lorsqu’elle était seule dans la forêt commençait à trembler.

« Nuddy ?! Nuddy ?! »

Aponie commençait à paniquer, elle accéléra le pas pour retourner là ou Nuddy devait compter. Elle retrouva finalement la jeune indienne et la sera très fort.

« J’ai peur… On peut rentrer ? »

La jeune guerrière prit la main de la petite et elles commencèrent à marcher en direction du camp. Aponie trouvait très étrange le changement radical de temps qui venait de se produire sur l’île. Adieu le soleil radieux et bonjour la pluie et le vent…
Le camp se rapprochait doucement, Aponie sentit alors quelque chose lui tomber sur la tête. Elle se retourna et vit un étrange carnet sur le sol. Elle lâcha la main de son amie pour le ramasser. Il pleuvait des objets maintenant ? Regardant en l’air pour voir s’il n’y avait pas quelque chose, elle interpela Nuddy.

« Il y a quelque chose là-haut ! Nuddy ! »

Ce quelque chose ressemblait à un enfant ! Un enfant perdu même elle était prête à le parier, seulement, il était totalement muet… Était-il mort ? Aponie courra vers Nuddy pour la rattraper et tira sur sa manche pour attirer son attention, mais rien. Aucune réaction de la part de son amie.

« Nuddy répond moi !!! »

Aponie s’égosille et essaye d’attirer son attention par tous les moyens. Pourquoi Nuddy ne répond pas ? Elle commence à paniquer, et si plus personne ne la voyait ? Et si elle était devenue invisible…

Tenant toujours le carnet dans sa petite main, la petite se pince pour se réveiller. Ce ne peut qu’être un cauchemar d’après elle ! Elle a dû s’endormir dans sa cachette. Mais non, elle a beau se pincer plusieurs fois, rien n’y fait, elle est toujours sous la pluie, dans la forêt et maintenant seule. Nuddy a continué sa route, elle a maintenant disparu dans la forêt….

« Maman…. »

Commence-t-elle maintenant à murmurer dans la forêt.. Des petites perles salées commencent à couler le long de ses joues, elle a peur… Très peur…

   
acidbrain

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue Empty
Message Sujet: Re: CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue EmptyVen 27 Nov 2015 - 18:18

«Pas aujourd’hui Aponie. Un autre jour.» Lui dis-je en me mettant à sa hauteur.

Je venais d’avoir une matinée terrible à entendre mon père parler du mariage éminent. Chaque fois qu’il m’en parlait, je devenais sourde. Je ne voulais pas savoir que la date approchait, je ne voulais pas savoir. Penser que ma destinée serait de me conformer pour ne pas mettre mes proches en colère me faisait souffrir. C’était mon pire cauchemar. Je me retenais pour ne pas partir seule, pour courir jusqu’à ce que mon cœur décide d’arrêter. Mais la petite était loin d’en avoir terminé avec moi. Elle était tenace et une tête forte. Elle commençait déjà à leur ressembler. Mais sa tête de mule pouvait peut-être venir de moi… On ne sait jamais. Elle savait bien que je ne pouvais pas résister à sa petite moue boudeuse adorable. Je fis un grand soupire. Je finis par accepter.

«On y va, mais si je ne te trouve pas après 20 minutes, tu viens me retrouver d’accord?»

Je fermai les yeux pour compter jusqu’au nombre 100. Comme d’habitude, j’ouvrais mon sens de l’ouïe pour entendre ses petits pas se diriger vers une cachette. Souvent ça m’était bénéfique, je la trouvais plus rapidement, mais cette fois, je ne sais pas pourquoi, mais mon esprit était ailleurs. Il me serait tellement facile de partir, de m’exiler, de m’enfuir. Je pourrais devenir quelqu’un d’autres, mais me retrouverait-il? Je me rendis jusqu’au nombre magique et j’ouvris les yeux chassant de mes pensées ces idées impossibles.

«Où es-tu petit oiseau?»

Je marchais lentement, je regardais un peu partout sans réellement prêter attention. Je voulais qu’elle prenne confiance. Je voulais qu’elle sente que sa cachette était la meilleure. Bien que je savais où elle était, je continuais de chercher au tour, mais à distance. Je regardais le ciel qui s’assombrissait, je commençais à penser qu’il faudrait rentrer. Je l’entendis crier et je me retournai.

«Bien sûr qu’on peut rentrer petit canard.»

Nous marchions main dans la main, jusqu’à ce que nous nous arrêtions. Puis soudain, j’étais vide. Une coquille vide. Je ne savais plus qui j’étais réellement. À quel camp j’appartenais. Je regardais les pancartes de manière intense : droite ou gauche. Penchant la tête d’un côté et de l’autre. Les yeux dans la distance. Je sentais la petite fille s’accrocher à moi, me parler, mais pourtant aucun son de sortait de ma bouche. J’étais effacée. Qui était Nuddy Blue? Je ne la connaissais pas réellement. Je restais là comme un piquait, sans faire un son et sans bouger. Je n’étais qu’un épave vide de sens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue Empty
Message Sujet: Re: CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue EmptyVen 27 Nov 2015 - 22:38


La nuit était bien sombre ce soir-là et sans lune, ce qui n’aidait pour avancer à travers les arbres sans presque s’en prendre un dans la figure mais cela n’avait pas empêché les enfants perdus d’aller à la poursuite d’une nouvelle aventure. Jarod avait trouvé ça stupide de partir ainsi s’amuser en plein milieu de la nuit alors qu’ils pouvaient être en danger. Mais bon, c’était Rufio qui l’avait décidé et l’adolescent avait préféré pour, cette fois d’obéir sans broncher. Il valait mieux car il se faisait de plus en plus absent certaines nuits pour aller retrouver sa bien-aimée, la belle Millicent, une ancienne enfant perdue que Rufio avait banni et il était préférable que ce dernier ne soit pas au courant des rendez-vous secrets de Jarod avec la jeune fille.

Tout à coup, un cri se fit entendre. Jarod se mit en position « mise en garde ». Cela pouvait être un ennemi ou quelqu’un qui se faisait sans doute attaquer. Le jeune homme n’était pas très à son aise en fait et son intuition lui intimait de rebrousser chemin et mettre tout le monde à l’abri. Tout à coup, le sol se déroba sous les pieds du garçon perdu et la chute lui parut longue. Quand il atterrit lourdement, il ne vit plus personne. Où étaient passé les autres enfants perdus ? Son attention fut attirée par un bruit derrière un buisson et il aperçut Millicent derrière. Que faisait-elle là ? Ah oui, zut ! Il avait oublié qu’ils avaient rendez-vous ce soir pour se rendre dans la cachette secrète de Jarod.

- Ah mince, je suis désolé Milli j’avais oublié notre rendez-vous mais Rufio tenait absolument à faire une partie de jeu ce soir. Il fallait que je fasse profil bas pour l’instant !

Mais comme à chaque fois qu’il la voyait, il avait une envie irrésistible de goûter à ses lèvres. Elle était si belle, si magnifique et si envoûtante. Comment pouvait-il lui résister et encore plus depuis cette fameuse nuit où leurs deux corps n’avaient plus fait qu’un. Jarod en gardait d’ailleurs un très bon souvenir de cette nuit-là. Cependant, encore une fois, son instinct lui dit de faire attention et pour éviter de se faire prendre, il prit la main de la demoiselle et l’entraîna derrière le buisson après avoir rangé son épée. Il l’attira à lui et captura ses lèvres douces et chaudes. Il ne sait pas combien de temps leur baiser dura mais il ne vit ni n’entendit Rufio qui levait son épée pour lui donner un coup funeste. Par chance, ce dernier fut stoppé dans son geste par une blonde qui cria « Ils sont là ! ». Cela eut pour effet d’attirer l’attention de Jarod mais certainement de sa compagne. Tous les deux virent non seulement Rufio et la blonde mais aussi une horde de pirate. Le garçon dégaina son épée, prêt à se battre mais fit passer Millicent derrière lui. Tant pis s’il s’était fait prendre mais pour l’heure, le plus important était de mettre les filles en lieu sûr et il se rappela soudainement que les autres enfants perdus avaient également disparu. Il fallait aussi les retrouver. Rien qu’à voir la laideur monstrueuse de leurs adversaires, Jarod fit une grimace de dégout. Cela ne ressemblait pas à des pirates dont ils avaient l’habitude de combattre mais à des monstres sortis tout droit de leurs pires cauchemars. Au fond de lui, Jarod espérait que ce n’était qu’un mauvais rêve et qu’il allait se réveiller car si Rufio les avait surpris Millie et lui, il était mort !



Revenir en haut Aller en bas
Neverland
Beware, I'm starving
Neverland
ζ Inscris le : 20/03/2015
ζ Messages : 1676
ζ Avatar : Neverland
ζ Localisation : Au pays de l'Imaginaire
CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue 1483305791-tumblr-o0mlwbxuco1ubzetko4-250



CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue Empty
Message Sujet: Re: CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue EmptySam 5 Déc 2015 - 20:31

Cauchemar dans la forêt des âmes


Il était bien impossible pour la jeune indienne haute comme trois pommes de venir secourir le garçon, si toutefois il était bien cela, de son arbre. Car même si elle grimpait sur la cime, même si elle arrivait jusqu’à la branche où il pendait, comment aurait-elle pu la sortir de là ? Sa chute serait funeste, et ce n’était pas sa « grande sœur » qui pouvait l’accompagner dans sa mission, elle qui semblait ne pas faire attention à sa présence. Le cri provenant des profondeurs semble l’inquiéter, mais Aponie n’a pas peur et délaisse son amie pour courir vers le danger. C’est une Indienne, que pourrait-elle craindre d’une forêt dont elle connait les moindres recoins. Pendant ce temps, Nuddy semble perdue, elle s’avance telle une coquille vide vers l’endroit où une autre indienne se trouve, elle la trouve agenouillée, tétanisée, devrait-elle lui porter secours ? Pourrait-elle puiser dans son âme, la force de se sortir de cette léthargie et venir aider celle qui ne peut bouger face au spectre d’un époux depuis longtemps décédé ? Son regard déjà se fait plus net, oui, elle le peut, après tout, elle n’est pas cette enveloppe qui déambule sans but, elle le sait bien au fond d’elle.

La petite Ozalee tremble de sentir son cauchemar si réel, elle s’époumone, elle hurle de l’aide, mais personne ne semble l’entendre. Personne ? Non…pas tout à fait. Une petite tête apparait dans la faible lueur du trou à la surface, une petite fille pas plus grande qu’elle vient lui tendre une racine ? Une corde, peu importe, du moment qu’elle la sort de là. Plus loin le combat fait rage, les pirates zombies ne sont aussi faciles à tuer qu’ils pouvaient le penser au départ. Ils sont féroces, mais ils sont surtout immortels. Résistants aux lames, ils se rient des mômes qui tentent en vain de leur donner la mort. Rufio esquive, se bat comme un beau diable, tout comme les autres. Et lorsqu’il voit un adversaire fondre sur Jarod, il s’interpose, bloquant l’attaque contre l’un des siens, comme si tout était pardonné, comme si sa vie comptait tout autant que celle des autres. Non, il n’est pas ce chef cruel et sans sentiment, Rufio ne fait que son devoir, protéger les plus jeunes que lui.

Alors que tout semble perdu pour beaucoup, un bruit semblant venir d’outre-tombe résonne dans tout le pays de l’imaginaire. La terre se met à trembler, les arbres craquent, Nikolaï prie pour que sa dernière heure ne soit pas arrivée, son arbre se brise d’un coup, chutant tel un château de cartes, sa chute est bloquée par un autre arbre, puis un deuxième, un troisième, jusqu’à ce qu’il touche le sol et libère l’enfant sans une égratignure. Sous le tronc malmené, les zombies agonisent et disparaissent, comme s’ils n’avaient jamais existé. Les arbres continuent de tomber sous les regards apeurés des protagonistes tous réunis dans cette clairière. Si la tension est grande, ils ne s’attendent pas à trouver devant eux une créature aussi étrange que dangereuse, sortit tout droit de l’imagination d’une enfant. Une limace de quinze mètres de haut, les crocs acérés et donc la bave vous brûle la chair comme un maléfice.


A SAVOIR
Faites des réponses plus courtes à présent, vous pouvez poster deux fois avant que le PNJ n'intervienne une dernière fois.
Votre but est de vous réunir, vos propres cauchemars s'effacent pour que vos personnages se focalisent sur ce montre qui vient d'arriver.
Le but final est de le vaincre, vous pouvez utiliser tous les moyens en votre possession.
N'hésitez pas à communiquer entre vous dans le flood à cet effet afin de coordonner vos réponses et vos attaques.
Bon courage ! CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue 3564022888
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue Empty
Message Sujet: Re: CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue EmptyVen 11 Déc 2015 - 17:40





   Je vais mourir là, suspendu par les pieds à cet arbre qui me semble curieusement bien trop grand. Si c’est pas la chute qui me tue, je vais me dessécher comme un hareng qu’on aurait oublié au soleil. Enfin quand il y en aura, du soleil. En attendant.. en attendant je peux pas faire grand-chose de toutes façons. Je continue bien d’essayer de m’époumoner.. mais rien à faire. Pas un son ne passe mes lèvres. C’est pire qu’un cauchemar, pire que les pires des sortilèges des sorcières de mes histoires ou celles des autres. Et comme si ça suffisait pas, voila que le sol se met à trembler. Un grondement sourd, le genre de truc qui n’annonce rien de bon, surtout quand, sans mauvais jeu de mots, votre vie ne tient qu’à un fil. Si ces fichus branchages craquent.. je vais faire le plongeon du siècle, atterrissage sur le front, félicitations du jury, fin du voyage. Je me demande si, bien qu’elle semble bouder encore, Musichetta réagira au moins un peu si je me brise la nuque ici.... je suis sur que oui..; enfin j’espère.. au moins un peu...

   Et justement, le plongeon le voilà qui commence dans un fracas de bois brisé. Est-ce que j’ai enfin réussit à hurler ? Parce que si c’est le cas je pense ne plus réussir à aligner deux mots pour les six semaines à venir au vu de ce que je me suis époumoné. Enfin si toutes fois ce cauchemar cesse. Je me relève d’un bond, presque trop prestement, sans le moindre mal. Après la chute que je viens de faire ? Un miracle sans aucun doute. Miracle comme le fait de retrouver tous ces visages familier ici, à mon point de chute. Je me précipite vers mes camarades, trop heureux de voir qu’eux aussi vont bien. Je prends même Ozy dans mes bras, essayant de m’excuser pour l’avoir lâcher mais… toujours rien, pas un mot, pas un son. Mince alors.

   Et puis il y a les autres, ceux que je ne connais pas, ceux qui me fixent comme si j’étais tombé des… ok, je viens de tomber de nulle part certes… ceux qui semblent tout aussi paumés que nous face à cette situation, face à… j’en aurais presque lâché Ozy à nouveau en la reposant au sol. La chose qui se dresse devant nous… qu’est-ce que… Une fois de plus, je m’égosille sans rien prononcer. Mais personne ne comprend, personne ne réagit. On.. m’ignore ? Non, non, hors de question. Alors je gesticule, je pointe ce.. truc du doigt, ce monstre de cauchemar. Y en a bien un qui va se retourner. Je vais quand même pas devoir leur faire un dessin.. si ? Là bon sang ! J’insiste, attrapant le premier venu par les épaules pour le retourner vers la chose qui se dresse, menaçante, à quelques pas de nous. Mimer… je déteste ça. C’est tellement plus simple de parler que de gesticuler.. mais je n’ai visiblement pas d’autre choix….



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue Empty
Message Sujet: Re: CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

CAUCHEMAR DANS LA FORÊT DES ÂMES - sujet intrigue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-