AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Time to celebrate [Freya&Nahi]
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Time to celebrate [Freya&Nahi] Empty
Message Sujet: Time to celebrate [Freya&Nahi] Time to celebrate [Freya&Nahi] EmptyVen 28 Oct 2016 - 2:55

Depuis que le soleil était enfin revenu, c'était la fête dans le campement. La pression s'était enfin relâchée et, libérée de ce poids sur leurs épaules, les membres de la tribu pouvaient finalement se détendre. C'était un grand soulagement, tout ça grâce à ma cousine, l'adorable Aponie qui avait su se sacrifier pour le salut de Neverland. Tout ça malgré son jeune âge. La petite avait fait preuve d'une grande maturité face aux récents événements et j'admirais énormément son courage. Ce n'était pas tout le monde qui aurait accepté de se départir de tous ses souvenirs, même pour une cause si importante. J'étais fière d'elle, mais même ce sentiment n'arrivait pas à cammoufler la tristesse qui m'envahissait lorsque j'y repensais. La petite Aponie qui avait oublié jusqu'au prénom de ses propres parents... Cette situation, bien qu'elle soit un peu moins grave, me rappelait cruellement l'accident qui était survenu quelques années plus tôt. Ce dernier avait aussi privé un membre de ma famille de sa mémoire, en plus de changer son caractère à jamais. Effectivement, Oneida n'avait plus jamais été la même depuis ce jour et je me doutais que ma cousine risquait le même sort. Et le simple fait d'y penser suffisait à miner mon moral. D'un coup, la joie provoquée par le retour du soleil disparaissait d'un coup et je recommençais à me morfondre.

J'étais donc particulièrement contente que les aînés du village aient prévus une fête ce soir-même. Pour moi, c'était le moment idéale, l'évènement parfait pour me changer les idées. Je me préparai donc lentement, enfilant une jolie tenue que j'avais confectionné toute seule. Puis, une fois mes cheveux attachés en une unique tresse, je quittai enfin la petite habitation que je partageais avec mon époux. Ce dernier ne pouvant malheureusement pas m'accompagner à la fête, car il était parti chasser avec des amis pendant quelques jours, je du marcher seule jusqu'au centre du village. J'aurais pu m'y rendre en compagnie d'Ayanna, mais je savais qu'elle était sur les nerfs ces temps-ci. Elle se plaignait sans cesse de son manque de liberté et je voyais bien qu'elle étouffait. Toutefois, je refusais de la laisser partir sans surveillance. Surtout après ce qui venait d'arriver à la petite Aponie. Je devais simplement lui faire comprendre mon point de vue, mais ce soir n'était pas le bon moment. Je préférai donc éviter ma famille, me mélangeant à la foule pour passer inaperçu.

La place était bondée et pour une première fois depuis longtemps, tous semblaient d'humeur assez légère. Certains dansaient sur le rythme diffusé dans le campement par les joueurs de tambour, tandis que d'autres discutaient. De leur côté, les enfants jouaient à chat autour du feu de joie, ce que je trouvai assez imprudent. Mais pour une fois, je laissai passer. Je ne voulais pas jouer les troubles fête et tant que les enfants restaient à une distance raisonnable de la source de chaleur, rien de mal ne pouvait arriver, non? D'ailleurs, je devais avouer que l'envie de rester près du feu était assez attrayante. De plus, je venais de repérer Freya, assise sur un tronc d'arbre. Elle aussi ne semblait pas aussi joyeuse que le reste du village, ce qui fut loin de me surprendre. « Freya! » M'exclâmai-je en m'approchant, histoire d'attirer son attention. « Est-ce que ça te dérange si je m'asseois avec toi? » Demandai-je, au cas où la guerrière aurait préféré être seule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Time to celebrate [Freya&Nahi] Empty
Message Sujet: Re: Time to celebrate [Freya&Nahi] Time to celebrate [Freya&Nahi] EmptyDim 30 Oct 2016 - 17:31

Time to Celebrate
Nahima & Freya
There's a new world comin'. and it's just around the bend. There's a new world comin', this one's comin' to an end. There's a new voice callin', you can hear it if you try. And its growin' stronger with each day that passes by  ▬ New World Cass Elliot


Les gouttelettes sur ses doigts tremblaient, l'auriculaire venait avec succès d'égaler ses confrères et chaque pulpe de la guerrière était à présent orné d'une sphère de liquide bleue. Tout le monde s'était déjà essayé à ce jeu, récolter la pluie du bout des doigts. Mais enfant, pas lorsqu'on était âgé de plus de 20 printemps! Pourtant ce tour de passe passe calmait la guerrière et la vitesse acquise au fil des années était telle qu'elle regardait à peine sa main. Ne ressentait que cette touche fraiche sur ses doigts et oubliait toutes autres pensées.
Si le soleil était revenu, Freya ne pouvait s'empêcher de penser que chacun avait payé un lourd tribu pour quelques heures de chaleur par jour. Elle avait eu vent que chez les sirènes, l'élu avait perdu son don, sa nageoire, ce qu'il était. Comment pouvait-on vivre après ça? Il lui semblait alors que les pirates avaient payé un bien mince tribu par rapport à d'autres et que leur élue, Aponie, en avait payé le plus cher, sa mémoire.

La guerrière ne pouvait s'empêcher de ressentir de l'injustice et une haine décuplée envers la race de forbans qu'elle ne portait déjà pas dans son cœur. Pourquoi Neverland s'acharnait-elles sur les êtres qui la vénéraient pour préférer celles qui la pillaient? Si elle commençait à douter de l'île, Freya ne doutait en aucun cas d'elle même. Ce qu'elle était, pour qui et pourquoi elle se battait ne changeaient pas. Guerrière, elle donnerait sa vie pour protéger son peuple.

Elle comprenait qu'en ce jour et malgré le tribu payé, les Unamis veuillent célébrer le retour de l'équilibre naturel. Alors bien que n'étant pas d'humeur festive et ne l'ayant en fait jamais réellement été, elle enfila une robe de lin blanc et laissa pour une fois, sa longue chevelure auburn lâchée. Le reflet que lui renvoya son bout de miroir la surprit presque. Elle était méconnaissable sans ses peintures de guerre et sa tenue de combat. La jeune femme qu'elle observait lui renvoyait une image presque fragile d'elle-même et elle s'obligea à quitter sa tente sans se retourner pour ne pas oublier que la force n'était qu'intérieur.

Traversant le campement, Freya croisa les regards de plusieurs de ses frères et sœurs, le sourire aux lèvres et elle ne put s'empêcher de faire de même, par mimétisme. La chaleur du feu de camps gagna son corps et bientôt les senteurs boisées de pins et de chênes consumées embaumèrent ses narines. Imperceptiblement, ses épaules se détendirent et elle posa sa main sur l'avant-bras d'un guerrier proche, de garde pour cette nuit.

▬ Je viendrais te relever au troisième quart.

Proche de la chef du clan Unami, Kaâchina, Freya avait au cours des années, acquis un respect et un rang de plus en plus élevé au sein de la tribu et n'en était pas peu fière. Attrapant une choppe au passage, l'indienne  repéra un tronc un peu à l'écart lui permettant de surveiller la fête dans son ensemble et s'y cala, une jambe repliée sous son menton, dévoilant une cuisse gainée d'un coutelas acéré. Son regard clair fut attiré par une silhouette connue : Nahima. La famille Quachegan était l'une des plus anciennes du camps qui avait connu autant de malheur que de bonheur et représentait à elle seule l'âme de la tribu. La jeune indienne avait l'irritable habitude de se prendre pour sa mère alors qu'elle était âgée de quelques années de moi qu'elle, mais elle était également l'une des seules à oser s'approcher de la guerrière solitaire et jouer son rôle de confidente. C'est donc avec un sourire sincère que la jeune femme déplia ses jambes pour laisser l'Unami s'assoir à ses côtés.

▬ Ton mari t'as encore abandonné à c'que j'vois. Jcomprends vraiment pas l'intérêt que tu lui portes. Elle avait parlé en fixant le feu de joie mais un sourire en coin mangeait son visage et elle jeta un rapide coup d'oeil ironique à son amie. Nahima savait que pour la guerrière, les hommes pouvaient être des amants, mais qu'une fois devenu époux et surtout chez les Unamis, ils prenaient une part de vous, vous rendait dépendante, et c'était une chose que Freya ne pouvait supporter.



© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Time to celebrate [Freya&Nahi] Empty
Message Sujet: Re: Time to celebrate [Freya&Nahi] Time to celebrate [Freya&Nahi] EmptyMar 1 Nov 2016 - 16:12

Au moment où Freya remarqua ma présence, son visage s'illumina d'un sourire, ce qui me fit chaud au coeur. Je le lui rendis donc malgré mon humeur plutôt maussade. De toute façon, ce n'était pas après elle que j'en avais et je devais avouer que j'étais contente de me retrouver en sa présence plutôt qu'en celle de ma famille. Ces temps-ci, les choses étaient compliquées chez les Quachegan. Avec l'envie d'évasion et de liberté d'Ayanna, les histoires d'amour incompréhensibles de Set et l'amnésie de notre cousine, qui ramenait de douloureux souvenirs pour tous, l'ambiance n'était pas toujours des plus joyeuses à la maison. Cette fête était donc la bienvenue. En fait, n'importe quoi aurait fait l'affaire pour me changer les idées, mais ce feu de camp et la présence d'une amie, c'était parfait. Je pris donc place auprès de la guerrière, fixant distraitement le bois qui brûlait lentement. J'avais toujours adoré les feux de joie. Le crépitement des branches, l'ondulement des flâmmes qui s'élevaient vers le ciel couvert d'étoiles et surtout, la chaleur rassurante qui en émanait. Dommage qu'il ne soit pas avec moi pour partager ce moment, pensai-je au moment où Freya prit la parole. « Ton mari t'as encore abandonné à c'que j'vois. Jcomprends vraiment pas l'intérêt que tu lui portes. » Quand on parle du loup...

Face à la remarque de mon amie, je ne pus m'empêcher de rigoler. Freya avait toujours eu cette vision négative de l'amour. Pour elle, prendre un mari était synonyme d'enchaînement. Pourtant, le mariage n'était pas une prison. Pour moi, s'unir à quelqu'un restait un acte d'amour véritable, la preuve que nous étions prêts à passer notre vie auprès de l'être cher. Et la vie à deux, malgré quelques inconvénients, restait une expérience merveilleuse, probablement la meilleure que j'aurais pu espérer vivre. De plus, j'avais la chance de partager ma vie avec quelqu'un en qui j'avais confiance et avec qui je partageais une complicité unique. Mon époux n'était pas uniquement mon amant. C'était aussi mon meilleur ami de toujours, mon âme-soeur. J'étais heureuse avec lui et même s'il me manquait terriblement pendant ses voyages, je ne l'aurais échangé pour rien au monde. Mais ça, Freya ne pouvait pas le comprendre, pas avant d'avoir vécu une expérience semblable. « Ce n'est pas de sa faute, s'il doit s'absenter si souvent. Nous avons besoin du gibier qu'il chasse pour survivre. Et de toute façon, il se rattrape amplement chaque fois qu'il revient. Franchement, je n'aurais pas pu tomber sur mieux. Déjà, il ne s'agit pas d'un mariage arrangé. Je l'aime et il m'aime. Que demander de plus? »

Une fils, peut-être. Un petit garçon qui grandirait avec moi et qui apprendrait la chasse auprès de son père. Ou une fillette, une adorable petite indienne à qui je pourrais confectionner les plus belles tenues. Mais ça, la nature m'en avait privé. J'avais perdu mon premier enfant et je ne pourrais plus jamais en ravoir. Je devais m'y faire, mais c'était plus facile à dire qu'à faire. Au moins, je pouvais toujours m'occuper des plus jeunes Unamis. Et ma famille était toujours présente, puis j'avais d'autres façons de passer le temps. Comme ce défi que je m'étais donné il y a longtemps, celui de trouver un homme à la hauteur de Freya. Quelqu'un qu'elle admirerait et aimerait au point de changer d'avis au sujet du mariage. Une mission un peu compliquée, mais pas impossible. « Tu ne crois pas qu'il y a quelqu'un qui t'attend, quelque part? Un guerrier, comme toi, avec qui tu pourrais faire ta vie? Tu n'as vraiment pas envie de fonder une famille? » Demandai-je, curieuse. J'avais du mal à croire qu'elle désirait finir ses jours seule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Time to celebrate [Freya&Nahi] Empty
Message Sujet: Re: Time to celebrate [Freya&Nahi] Time to celebrate [Freya&Nahi] EmptyJeu 10 Nov 2016 - 20:49

Time to Celebrate
Nahima & Freya
There's a new world comin'. and it's just around the bend. There's a new world comin', this one's comin' to an end. There's a new voice callin', you can hear it if you try. And its growin' stronger with each day that passes by  ▬ New World Cass Elliot


La jeune Unami avait toujours eu le don de dérider la guerrière et son rire communicatif insuffla un peu de bonne humeur à Freya. Elle savait ce que Nahima pensait d'elle. Que sa vision de l'amour était erronée. Que ce sentiment transgressait toutes les lois et valait toutes les peines. Mais tous les avantages que la jeune mariée y voyait, Freya les ressentait comme une dépendance. Dépendance à l'avis de l'autre, à ses besoins, à ses choix.
Au fond, elle savait que dans toute cette histoire, c'était elle le problème. L'amour lui faisait peur. Car quelque part, même sans le vouloir, l'autre vous changeait, vivre avec lui esquintait qui vous étiez, vous modelait à son bon vouloir et à l'image que vous vouliez lui renvoyer. Pour faire plaisir, pour se rendre désirable, pour faire tenir l'union. Et Freya ne voulait être personne d'autre qu'elle-même.

▬ T'as raison, si on mange du sanglier à tous les repas c'est bien grâce à lui ! Si tu pouvais, en bonne épouse bien sûr, lui proposer de ramener un bon lapin en civet la prochaine fois ! La viande de sanglier va finir par nous donner des ulcères à tous !

Toujours sur le ton de l'humour bien entendu, Freya fit claquer sa langue contre son palais en lançant un clin d'oeil à Nahima. Des cris d'enfants attirèrent leur attention quelques instants. Il était coutume qu'une de leur danse leur soit entièrement dédiée et alors que les adultes s'écartaient pour former un cercle protecteur, les plus jeunes se regroupaient près du feu en hurlant des chants guerriers. Les mouvements reproduisaient ceux amples des animaux, mimaient les puissants volatiles en écartant les bras, la musculature de l'ours en roulant des épaules. Enfant, Freya avait comme tous les autres, adoré ces communions païennes avec la nature. Il était aujourd'hui de son rôle de protéger ce quotidien des attaques extérieurs, et rien d'autres ne comptait à ses yeux.

Elle devait cependant admettre qu'en effet, Nahima avait plus de chances que beaucoup d'entre elles. Elle avait choisi son époux en la personne de son meilleur ami, peu de gens avait eu cette opportunité, elle y compris. Railleuse elle rajouta.

▬ Tu as eu de la chance il est vrai. Moi aussi au final. Mon fiancé s'est enfui avant même notre union. Il a bien fait, suffit d'me regarder pour comprendre que tout mâle n'a aucun intérêt à me passer l'anneau au doigt.

Son futur époux, choisi par le clan, s'était en effet fait la malle la veille de leurs noces, quittant à jamais la tribu des Unamis. Et il n'y avait bien eu que Freya pour en être ravie. Il était cependant clair qu'elle ne portait absolument pas son traite de fiancé dans son cœur et qu'il valait mieux pour lui ne jamais croiser son chemin à l'avenir.

Freya avait cependant senti dans la dernière interrogation de la jeune indienne la tristesse. Elle savait qu'elle avait perdu son premier enfant et que cet évènement l'avait traumatisé. Sans en rajouter à ce sujet elle se contenta de poser sa main sur la sienne et de la serrer. Elle la retira rapidement pourtant aux questions pressantes de Nahima et se renferma, laissant ses prunelles glisser d'un enfant à l'autre.

▬ Je n'ai besoin de personne pour me faire une vie. J'en ai déjà une et elle me convient telle qu'elle est. Ma famille c'est vous.

Sachant qu’elle avait quelque peu plombé l’ambiance, Freya se força à rajouter sur un ton plus léger.
▬ Puis franchement, cite moi un Unami parmi tout ceux présents ce soir capable de me battre au combat.



© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Time to celebrate [Freya&Nahi] Empty
Message Sujet: Re: Time to celebrate [Freya&Nahi] Time to celebrate [Freya&Nahi] EmptyJeu 8 Déc 2016 - 16:26

Le fait que on époux ne soit pas l'un des plus féroces guerriers de la tribu, ni l'un de ses membres les plus honorables ne m'empêchait pas d'être fière de lui, au contraire. Si j'étais tombée amoureuse de lui, ce n'était pas pour son statut, mais pour la beauté de son coeur. Depuis toute petite, il avait toujours été là pour veiller sur moi et avec le temps, notre amitié avait fini par se transformer en une chose encore plus merveilleuse. D'ailleurs, je le connaissais depuis si longtemps et je tenais tellement à lui que je préférais le savoir entrain de chasser plutôt que sur le point de partir se battre contre un quelconque ennemi. Ainsi, je pouvais rester l'esprit tranquille lorsqu'il partait dans les bois et même si ses voyages pouvaient parfois durer plusieurs jours, je savais qu'il finirait toujours par me revenir. Pour lui, je faisais toujours preuve d'un optimisme naïf, mais pour le reste... J'avais été l'une des premières à perdre espoir lorsque le ciel avait commencé à s'assombrir, quelques mois plus tôt, tout comme j'étais toujours la première à redouter le pire lorsqu'un membre de la tribu s'absentait un peu trop longtemps. J'étais loin de posséder le courage de Freya ou encore, la confiance et la foi innocente d'Ayanna. Mais, malgré tout, je faisais mon possible pour rester calme en apparence. Comme en ce moment, alors que je m'inquiétais tant pour la petite Aponie. Je cachais mes craintes aux yeux de tous, préférant me concentrer sur les moindres petites choses susceptibles de m'apporter un peu de joie. Cette conversation avec Freya, par exemple.

« T'as raison, si on mange du sanglier à tous les repas c'est bien grâce à lui ! Si tu pouvais, en bonne épouse bien sûr, lui proposer de ramener un bon lapin en civet la prochaine fois ! La viande de sanglier va finir par nous donner des ulcères à tous ! » Répondit cette dernière, ce qui m'arracha un nouvel éclat de rire. Je savais qu'elle plaisantait, mais elle n'avait pas tort. Notre menu manquait un peu de variété ces temps-ci. Je hochai donc la tête, me promettant mentalement d'en faire part à mon époux. S'il pouvait poser quelques pièges lors de sa prochaine sortie, il n'en serait que plus parfait! Contrairement au type qui avait été promis à mon amie. Ce dernier avait agi en lâche, comme elle venait tout juste de me le rappeler. Ce type ne la méritait pas et quand à moi, Freya ne devait pas s'arrêter à cette unique expérience, car malgré son caractère, j'étais certaine qu'elle pourrait trouver quelqu'un de bien. « Je n'ai besoin de personne pour me faire une vie. J'en ai déjà une et elle me convient telle qu'elle est. Ma famille c'est vous. » Ajouta-t-elle, ce qui eut pour effet d'assombrir un peu plus le ton qu'avait pris la conversation. Elle avait parfaitement raison. Je considérais aussi les Unami comme ma famille, seulement, je ne pouvais m'empêcher de repenser à ma fille, la petite Kaya que je n'avais pu tenir qu'une seule fois et vu la façon dont Freya commençait à se renfermer un peu, l'ambiance n'était plus aussi plaisante. Toutefois, cette dernière lança une dernière remarque, en vu de redresser un peu la situation.

« Puis franchement, cite moi un Unami parmi tout ceux présents ce soir capable de me battre au combat. » Surprise, je relevai la tête pour observer mon amie quelques secondes, l'air perplexe, avant d'éclater de rire vu l'air semi-sérieux qu'elle abordait. « Tu as raison, aucun homme ici n'arrive à ta cheville! Surtout pas ce traitre qui t'était promis. Franchement, je crois que c'est mieux comme ça. S'il y en a un qui doit se sentir honteux entre vous deux, c'est bien lui! Il était si lâche qu'il a préféré prendre la fuite, alors imagine le cauchemar que tu aurais vécu auprès de lui? Dans ce sens là, tu as raison. Tu n'avais pas besoin de lui et le clan suffit amplement. Mais, malgré que ce tu dis, je suis certaine qu'on pourrait tout de même te trouver un type décent! » Terminai-je en scrutant un à un les guerriers de la tribu. « Je crois que j'ai une idée. » Ajoutai-je, un sourire en coin collé aux lèvres. « Tu devrais épouser le premier type qui arrive à te battre au combat. Si ça arrive un jour, biensûr! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Time to celebrate [Freya&Nahi] Empty
Message Sujet: Re: Time to celebrate [Freya&Nahi] Time to celebrate [Freya&Nahi] EmptyDim 11 Déc 2016 - 19:02

Time to Celebrate
Nahima & Freya
There's a new world comin'. and it's just around the bend. There's a new world comin', this one's comin' to an end. There's a new voice callin', you can hear it if you try. And its growin' stronger with each day that passes by  ▬ New World Cass Elliot


Lorsqu’on lui remontait le moral, Freya y avait toujours senti l’exagération et finalement, le peu d’intérêt que les autres y insufflaient. Venant de Nahima cependant, elle savait que chacun de ses mots étaient sincères et que leurs épreuves bien que différentes, étaient complémentaires et avaient amené chacune à pouvoir comprendre et conseiller l’autre. Reparler de son ex fiancé rendait toujours la guerrière mal à l’aise. Elle avait beau savoir que le départ de l’homme qui lui était promis n’était pas de son fait, qu’il aurait fui n’importe quelle autre indienne, elle ne pouvait s’empêcher d’éprouver cette honte. Celle de n’avoir pas été assez bien pour lui, celle de n’avoir pas su le retenir. C’était un sentiment enfoui si profondément qu’elle même ne s’en rendait pas bien compte. Après tout, elle n’avait jamais désiré se marier, mais l’honneur de son clan, et les ordres de sa tribu passaient avant tout et elle avait suivi le mouvement.

Alors quand il avait abandonné le clan, un beau matin de printemps, elle n’avait su du soulagement ou de la culpabilité son cœur tanguait. Ce qu’elle savait, c’est que depuis elle haïssait cet homme jusqu’au plus profond de ses entrailles. Et que si leurs routes venaient à se rencontrer à nouveau, il finirait bien vite en carpette pour son tipi.

La jeune femme acquiesça. Oui, son quotidien de femme libre en aurait été plus que troublé. Avoir un mari était une chose, mais un mari lâche, plus faible qu’elle, lui aurait donné la nausée. Elle aurait fait son devoir certes, mais son caractère et son humeur en auraient été profondément affectés. Déjà qu’elle n’était pas réputée pour ses grands sourires, on aurait dès lors, fait la comparaison avec l’ancien qui ne riait plus depuis que son visage s’était figé de rides.

Soupirant devant la nouvelle idée de son amie, Freya rabattit ses jambes contre sa poitrine, posant sa tête par dessus comme une enfant chagrinée. Elle était toujours amusée des nouvelles pensées de son amie, mais pensait qu’elle ne s’appliquait pas à sa vie sentimentale. Pourtant sa proposition entama son visage d’un large sourire, elle se surprit à rire en pointant du doigt la jeune femme.

▬ Toi tu es une sacrée maligne ! Mais ok, je relève le défi. Le premier de cette île qui me battra en combat loyal, je l’épouse !

Tendant son avant bras, elle agrippa celui de son amie pour sceller leur pacte à la manière des Unamis. Deux indiens s’approchèrent alors des deux jeunes femmes. Ils étaient de leur âge et connaissaient bien le caractère de chacune. C’est pourquoi le plus robuste se dirigea automatiquement vers Freya.

▬ Une danse ? Vous n’allez pas rester assises là pendant que tout le monde s’amuse ! Freya hocha la tête avant de faire un clin d’œil à Nahima qui n’annonçait rien de bon. Alors que les deux couples amicaux se dirigeaient vers le feu central, une musique entrainante au son des tambourins empli l’atmosphère. Tournant sur elle-même, Freya se laissa guider par son partenaire, pendant environ trois minutes. C’est le temps minimum pour que son compagnon d’infortune se sente en confiance. Alors qu’il enserrait sa taille d’un peu plus près, elle chopa son poignet et dans un tour très gracieux, lui ploya le bras pour l’amener à terre sous les « oh » amusés de la foule.

Se tenant au dessus de lui les mains sur les hanches, elle tira une langue rosée à Nahima, non loin d’elle en criant pour couvrir le bruit.

▬ Bon je suppose que celui-là est hors jeu !



© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Time to celebrate [Freya&Nahi] Empty
Message Sujet: Re: Time to celebrate [Freya&Nahi] Time to celebrate [Freya&Nahi] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Time to celebrate [Freya&Nahi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-