AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 A la poursuite des Groobatt - Ephyra Mïotysee et Noaly Aanderaa
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
PNJ
Beware, I'm starving
PNJ
ζ Inscris le : 18/04/2016
ζ Messages : 79
ζ Avatar : //
ζ Localisation : Là ou vous êtes
A la poursuite des Groobatt - Ephyra Mïotysee et Noaly Aanderaa 1483305726-tumblr-lfk0vbqnik1qb56xno1-500



A la poursuite des Groobatt - Ephyra Mïotysee et Noaly Aanderaa Empty
Message Sujet: A la poursuite des Groobatt - Ephyra Mïotysee et Noaly Aanderaa A la poursuite des Groobatt - Ephyra Mïotysee et Noaly Aanderaa EmptyJeu 15 Sep 2016 - 19:40

A la poursuite des Groobatt

   

   Ephyra Mïotysee & Noaly Aanderaa


Les récoltes s'annoncent pauvres cette année. Avec la nuit éternelle, les champs de blé ont mis du temps à dorer et les habitants de Blindman's Bluff remplissent leurs silos du mieux qu'ils peuvent. Les enfants eux, s'amusent à compter les grains de blé, à en laisser trainer ça et là en toute innocence. Alors lorsque le premier d'entre eux voit arriver une créature aux allures de reptile hybridé avec un poulet, haut comme trois pommes, leur curiosité est toute piquée et ils commencent à nourrir les petits becqueteurs qui se regroupent, s'amoncellent, pullulent. Bientôt les quelques graines des enfants ne sont plus suffisantes et ils débarquent en ville, entrent dans les maisons, fouillent les sacs de blé et d'ordures, se régalent comme jamais !
Vous vous trouviez à ce moment là sur la grande Place de la ville, en plein milieu du marché matinal et en plein milieu de ce joyeux bordel provoqué par les Groobatt (voir Bestiaire) qui, bien qu’inoffensifs, dévorent les provisions et sont pour le moins difficiles à attraper. A vous de prendre les commandes de la battue pour les chasser, ou bien de paniquer à votre tour. Il est même possible que dans cette débandade, vous ayez perdu quelque chose qui vous est précieux.    

Voici votre sujet qui a été tiré au sort. Sachez que vous êtes complètement libre sur la continuité de cette aventure et sur le dénouement. Nous vous offrons un sujet, maintenant à vous de l’interpréter et d’écrire la suite de cette histoire. Il n’y aura pas d’intervention PNJ sur ce sujet. Bon amusement A la poursuite des Groobatt - Ephyra Mïotysee et Noaly Aanderaa 3235645488


NE JAMAIS MP CE COMPTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


A la poursuite des Groobatt - Ephyra Mïotysee et Noaly Aanderaa Empty
Message Sujet: Re: A la poursuite des Groobatt - Ephyra Mïotysee et Noaly Aanderaa A la poursuite des Groobatt - Ephyra Mïotysee et Noaly Aanderaa EmptyJeu 15 Sep 2016 - 21:13

À LA PORSUITE DES GROOBATT
Pourquoi maintenant ? Pourquoi faut-il que ces cauchemars reviennent à la charge ? J'ai pourtant tournée la page, j'ai envoyée balader le chagrin bien loin de moi, il y a déjà deux années de cela. Je me suis réveillée ce matin avec un intense mal de crâne, suite aux images qui ont défilé durant mon sommeil. J'ai ce besoin viscéral de prendre l'air, car j'ai la désagréable impression d'étouffer. Je déambule sur la grande place, je marche sans but précis. J'ai besoin de me changer les idées, alors tout me semble être un bon prétexte pour faire fuir les images de mon esprit. Même cet échange de paroles avec Sebastian me fait un bien fou, preuve incontestable que je dois anéantir les images qui défilent dans ma tête. Ces propos habituellement lourds et désagréables me paraissent plus léger ce matin, même malgré la douleur qui vrille mes tempes. Je ressens tout de même le besoin de m'éclipser, après quelques minutes et je retourne à mon errance sur la grande place. Mes yeux sont à la recherche d'un divertissement quelconque, mais visiblement il n'y a que des fruits, des légumes et du pain par ici. Je laisse un soupire franchir la barrière de mes lèvres, tout en continuant d'avancer d'un pas lent et même plutôt las.

« Mamannnnn ! » C'est une fillette apeurée que mes yeux aperçoivent. Elle court et elle pleure, alors que de petites créatures l'entourent. Je reconnais instantanément les Groobatt, un fléau qui ne cesse de croître avec les années. Mon attention reste porté sur la gamine qui a dans les cinq ou six années de vie. Elle a peur, elle hèle sa mère, mais cette dernière semble inexistante. Ces cris ne sont pas les seuls à se porter à mon oreille. Des cris et des jurons fusent un peu partout autour de moi. La cité est envahie par ces bêtes à l'allure de poulet et ils sèment le bordel sur leur passage.

« Mamannnnnnnn !! » Mais où se trouve-telle ? Je n'en ai pas la moindre idée et la petite qui court dans tous les sens ne semble pas le savoir, elle aussi. Les passants l'ignorent, préoccupés par les Groobatt qui sont un peu partout autour d'eux. Je décide de lui porter secours, même si très sincèrement je déteste ces petites créatures qui ressemblent beaucoup trop à des poulets. Vous l'ignorez sans doute, mais les poulets, je les aime d'une seule façon: morts et prêt à manger dans mon assiette. Autrement, ces immondes oiseaux me donne la chair de poule. Ne vous méprenez surtout pas, j'ai une bonne raison de les détester, du moins, ma raison je la trouve excellente. Je ne devais pas être plus âgée que cette gamine, lorsqu'un immense poulet m'a attaquée au moment où j'étais en visite dans une ferme. Oui, attaquée, vous avez bien entendu ! Ça n'a pas été très violent, mais assez pour effrayer l'enfant que j'étais. Depuis les poulets me rebute, alors imaginez les Groobatt. Je ne réfléchis pas deux secondes de plus et je viens en aide à la fillette. D'un pied je repousse ces animaux -qui heureusement ne sont pas très gros- et je me fraye un chemin jusqu'à la petite blonde. Lorsqu'elle me voit, elle vient me réfugier dans mes bras. J'ai beau être une parfaite étrangère, elle me préfère aux Groobatt et honnêtement, j'aurais fait comme elle. Maintenant, je dois retrouver sa mère, son père ou quiconque la connait et je dois m'éclipser d'ici. La grande place est assiégée par ces immondes animaux et je préfère m'en éloigner le plus rapidement possible. Je lui demande où est sa maman et elle me répond qu'elle l'ignore. Elle s'est éloignée et lorsqu'elle s'est retournée, sa maman n'était plus là. Je tente de la rassurer et j'y parviens sans trop de difficultés. Très bien, il ne me reste plus qu'à trouver sa mère et à déguerpir en toute vitesse. Pffff ! Comme si cela allait être si facile ! Je me fourvoie, c'est évident.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


A la poursuite des Groobatt - Ephyra Mïotysee et Noaly Aanderaa Empty
Message Sujet: Re: A la poursuite des Groobatt - Ephyra Mïotysee et Noaly Aanderaa A la poursuite des Groobatt - Ephyra Mïotysee et Noaly Aanderaa EmptyJeu 29 Sep 2016 - 21:08

A la poursuite des Groobatt
Noaly Aanderaa & Ephyra Mïotysee


Maudites bestioles. Ses prunelles balayèrent la foule. Quelques minutes avaient suffi pour que le chaos s'empare de la grande place. Un étalage s'écroula. Un cri fusa, rapidement suivi par un hurlement rageur. De toute part, des animaux courts sur pattes semaient le désordre. Les Groobatts. Ces saletés étaient absolument partout, ils s'immisçaient dans chaque recoin de l'île, détruisant tout sur leurs passages. Juchée sur un banc, Ephyra essayait d'échapper au mouvement de foule que l'invasion avait provoqué. Non loin, des commerçants tentaient tant bien que mal de protéger le peu de produit qu'ils leur restaient. La sirène soupira. D'un geste rapide, elle lissa les pans poussiéreux de sa robe. Se retrouvait au cœur d'une invasion de Groobatts. C'était bien sa veine.


À l'origine de cette sortie, un désir, une envie dévorante : celle de profiter enfin de ce soleil qui lui avait tant manqué. La jeune femme voulait profiter de chaque rayon, s'enivrer de la lumière et de la douceur qu'offrait le retour des jours radieux. L'humeur de l'île avait été si changeante, si lunatique, que la naïade craignait à tout instant de voir la clarté disparaitre encore une fois au profit d'une nouvelle nuit sans fin. Alors, chaque journée était le prétexte d'une nouvelle sortie, la sirène déambulait dans les rues commerçantes sans but précis et sans compagnie particulière. Seule avec ses pensées, elle se laissait aller au hasard de l'imprévu. Néanmoins, contrairement à ses habitudes, c'était une idée bien précise qui avait guidé ses pas aujourd'hui. La sirène avait fait sécher sa plus belle robe et avait porté une attention toute particulière à sa coiffure lors de sa préparation sur les bords de la lagune. On ne se rendait pas chez le joaillier habillé en manant, ce n'était pas là le bon genre. Car il y avait ce bijou de tête. Une pièce en argent magnifique qui avait su capter le regard d'Ephyra. Celle-ci n'avait pas hésité longtemps avant de se décider à l'acheter. Son dernier achat s'était déjà terni au contact de l'eau salée, mais malgré cela, la sirène persistait à vouloir parer sa chevelure de bijoux humains. Les perles avaient beau posséder un certain attrait, elle s'en lassait vite. Trop vite.

Ce fameux bijou, elle l'avait donc commandé, et elle venait tout juste de le récupérer lorsque l'attaque des Groobatts avait agité la foule. Elle qui passait son temps à courir après un insaisissable imprévu, elle était servie. Elle se serait pourtant bien passée de cet imprévu-là. La grande place était noire de monde. Tous se bousculaient dans un joyeux chaos. Lèvres pincées, Ephyra finit par descendre de son piédestal. Il lui fallait quitter cet endroit au plus vite. C'était sans compter sur les créatures. Les Groobatts avaient beau être de petite taille, ils faisaient leurs effets. Une moue dégoûtée imprimée sur le visage, la sirène s'arrêta pour dévisager un groupe de volatile se disputant un morceau de viande. Certaines personnes voyaient de la beauté dans chaque œuvre de la nature. Elle, ne voyait là qu'une hybridation ratée entre un poulet et un lézard. Les Groobatts n'étaient pas beaux et encore moins mignons. Ils n'étaient que des nuisibles, un mélange dont le monde aurait parfaitement pu se passer. Sur ces pensées, Ephyra s'apprêta à quitter pour de bon la grande place lorsqu'un horrible vide se fit sentir. Ses mains. Son cœur rata un battement. Elles étaient vides. La bourse dans laquelle avait été soigneusement rangé le précieux bijou avait disparu. « Ce n'est pas possible… »  Un dur dilemme s'offrait à elle. Se replonger dans l'anarchie de la foule ou bien laisser son achat derrière elle ? Ephyra était malheureusement bien trop matérialiste pour accepter l'idée de laisser un autre profiter de ses affaires.

Elle venait à peine de revenir sur ses pas lorsqu’une femme accourra vers elle, en larmes. « Ma fille ! Je vous en supplie, vous n’auriez pas vu ma fille ? Une petite blonde, un visage d’ange ! Oh par pitié ! » Décidément… Les envolés lyriques de cette mère ne l’intéressaient pas du tout. Ephyra fût même tenté de la planter sur place comme il se doit, si ses intérêts n’avaient pas été en jeu. Il lui semblait en effet avoir aperçu une petite tête blonde dans les bras d’une jeune femme quelques minutes plus tôt. Si elle parvenait à réunir la mère avec son enfant, peut-être que celle-ci serait plus encline à ouvrir l’œil et à lui faire signe si jamais elle trouvait une bourse. « Suivez-moi, je crois l’avoir à quelques pas ! »  Ephyra aidait rarement les autres par bonté de cœur : elle ne se préoccupait pas de la bonne action en elle-même : c’était la dette qu’allait lui devoir cette femme qui l’intéressait réellement. Jouant des coudes, l’hybride parvint à repérer la petite fille, toujours nichée dans les bras d’une brune. « La voilà ! »  Crie de joie, larme de bonheur… La mère s'était précipitée vers son enfant tout en bafouillant des mots reconnaissants. Silencieuse, Ephyra observa cette scène de retrouvailles. Quelle perte de temps. « Bien. Je suppose qu'aucune d'entre vous n'a aperçu de bourse ou d'écrin à bijoux… ? »  Déclara-t-elle soudainement à l'intention de la mère et de la jeune femme brune. On avait déjà fait mieux en matière de présentation et de tact, mais la situation commençait à fatiguer la sirène et cela commençait à se faire sentir. « Il faut se débarrasser de ces animaux. Où sont les hommes ? Personne n'a encore organisé de battu ? »
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



A la poursuite des Groobatt - Ephyra Mïotysee et Noaly Aanderaa Empty
Message Sujet: Re: A la poursuite des Groobatt - Ephyra Mïotysee et Noaly Aanderaa A la poursuite des Groobatt - Ephyra Mïotysee et Noaly Aanderaa Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

A la poursuite des Groobatt - Ephyra Mïotysee et Noaly Aanderaa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-