AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 And I'll give you my opinion, it's the only one I've got ~ RP libre
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


And I'll give you my opinion, it's the only one I've got ~ RP libre Empty
Message Sujet: And I'll give you my opinion, it's the only one I've got ~ RP libre And I'll give you my opinion, it's the only one I've got ~ RP libre EmptyDim 11 Sep 2016 - 22:16




And I'll give you my opinion, it's the only one I've got


RP libre



    J’ai beau arpenter cette ville depuis un peu plus de quatre ans maintenant, j’arrive toujours a être surpris par ce que j’y trouve. Il fut un temps ou je m’imaginais que toutes ces villes portuaires occidentales se ressemblaient. Oui aussi étrange que cela puisse paraître, au milieu de ce pragmatisme froid dont je fais preuve, il m’arrive de laisser un préjugé obscurcir mon jugement. Pourtant, des préjugés, c’est pas ce qui manquait à mon encontre la première fois que je suis monté sur un bateau, à croire que j’en ai pas tenu rigueur aux marins qui travaillaient pour mon marchant de beau père. Ça m’aurait avancé à quoi hein ? Ruminer dans mon coin pour si peu… honneur peu revêtir bien des formes et il me semble que le mien va bien au delà de ces stupides quolibets. Ce n’étaient pas vraiment des affronts impardonnables, seulement des mots sans grande importance prononcés par des marins, ivres morts pour la plupart. Pas de quoi fouetter un chat. Toutes les villes occidentales se ressemblent pensais je. Mais pas sur cette île. Je ne suis même pas certain que cette île ait quoi que ce soit d’occidentale. Toute cette population venue des quatre coins du globe a apporté sa pierre à l’édifice à sa façon. Non, Blindman’s Bluff est unique, à n’en pas douter.

    Le seul point commun qu’on peut lui trouver aux autres villes portuaires qui servent de plaque tournante aux commerces en tous genre, c’est la corruption. Partout ou il y a de l’argent, il y a de la corruption. Ça c’est un paramètre invariable avec lequel tout le monde semble être d’accord pour composer.. pas moi. Mais qui suis je donc pour espérer l’endiguer. Sans parler du fait que tout seul, quand bien même j’aurais cent ans à vivre que je ne parviendrais pas à égratigner la surface de tous les trafics et combines de la ville. Oh je ne parle pas des pirates, ceux là, personne, pas même moi, n’est assez fou pour espérer les faire se ranger.. ou les exterminer tous. Ainsi tant qu’ils ne s’en prennent pas directement à ma ville, je leur fou la paix. Ma ville oui. Ça peut paraître stupide, mais puisque c’est désormais ici que je vis, cette ville est la mienne, c’est aussi simple que ça. Et c’est justement pour la protège cette ville, pour en protéger les habitants d’eux même, qu’il me semble indispensable d’en purger le mal qui la ronge.

    Ainsi comme bien souvent ces derniers mois, adossé à un mur sur la grande place, je fixe en silence la demeure du gouverneur en me demandant comment il prendrait les choses. Depuis quelques temps, une idée a commencé à faire son chemin dans mon esprit, comme un remède à tout ce qui m’insupporte ici. J’avais dans l’idée de fonder une milice, un groupe indépendant qui se chargerait de remettre tout le monde sur un pied d’égalité, le commerçant qui paye des pots de vin et celui qui n’en a pas les moyen ou a trop d’honneur pour le faire. J’ai bon espoir qu’il reste dans cette ville assez d’hommes droits dans leurs bottes pour me suivre dans mon idée. La seule question c’est comment il réagirait lui, le gouverneur. Me mettrait il des bâtons dans les roues ? Tenterait il de m’acheter pour convertir ma troupe éventuelle en une milice privée à sa solde ? Me donnerait il carte blanche et entière confiance ? Me ferait il abattre avant même que j’ai pu exposer ma proposition dans son intégralité ? Rien n’est jamais tout noir ou tout blanc, voila pourquoi je mets tant de temps à me décider. Je ne souhaite pas écourter mon existence de la sorte, et je sais qu'il me faut agir prudemment.

    A défaut d’en avoir l’occasion pour le moment, je me contente de ce que je peux faire dans l’immédiat. Comme empêcher ce gosse de disparaître avec les pommes qu’il vient de dérober à l’étal en face de moi par exemple. Personne ne l’a vu en glisser trois dans chacune de ses poches, ou personne n’y prête attention. Pourquoi certains devraient suer sang et eaux pour s’en offrir et d’autres pourraient se contenter de les voler… Grattant une allumette sur le mur dans mon dos, je le regarde s’engouffrer dans la ruelle à ma droite avant de l’y suivre en rallumant mon mégot. Il est surpris, le gosse, de voir qu’on l’a repéré. «
 Elles sont tombées toutes seules dans ta poche, ces pommes ? » « Je vois pas de quoi vous parlez M’sieur. » « Je suis certain que si. » « Mêlez vous de ce qui vous regarde. » « Tu veux pas jouer à ça crois moi. » J’insiste pas, je le traîne simplement par le bras malgré ses protestations jusqu’au primeur qu’il avait détroussé, le forçant à vider ses poches. Le commerçant propose de lui flanquer une correction mais je tiens le gosse à bonne distance. « Tu vas voir comment j’m’occupe des vaux rien dans ton genre moi.» Qu’il braille. Le môme est à deux doigts de chialer mais je le lâche pas. J’ai pas fait ça pour le voir se prendre une rouste. Les corrections c’est pour les adultes, il est bien trop tard pour leur apprendre les bonnes manières, y a plus qu’à punir. Mais un gosse, ça s’éduque. « Je pense qu’il retiendra plus facilement la leçon avec un exemple qu’avec un bâton. Personne va corriger personne. » J’envoie mon mégot rejoindre la poussière avant de lancer une pièce au marchant toujours rouge de colère et de reprendre une des pommes sur l’étal. Oh il faudra immortaliser la tête du primeur quand je la rends au morveux avant de le laisser filer. « Êtes vous irréprochable vous ? Hum ? Du haut de vos quoi… quarante.. cinquante ans ? Vous pensez pas qu’en montrant à ce gosse qu’il a d’autres options plutôt qu’en lui apprenant à vous haïr il filera plus droit ? » Il peste bien sûr, il m’envoie sur les roses, et moi je me contente de rallumer une nouvelle cigarette et de hausser les épaules avant de tourner les talons.

    La corruption elle est là où on la voit pas… ça commence par ce genre de connerie, puis ça s’envenime. Ce crétin payera peut être des types pour le protéger, fera couler le commerce d’un concurrent.. quant au gosse.. bah j’espère seulement que grâce à moi il ira raconter à ses potes qu’’il y a un peu d’espoir quelque part plutôt que de décider d’aller foutre le feu à l’entrepôt du vieux pour se venger du bâton… Il serait temps que je prenne ma décision… avant de finir comme eux.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


And I'll give you my opinion, it's the only one I've got ~ RP libre Empty
Message Sujet: Re: And I'll give you my opinion, it's the only one I've got ~ RP libre And I'll give you my opinion, it's the only one I've got ~ RP libre EmptyLun 12 Sep 2016 - 19:27


And I'll give you my opinion, it's the only one I've got

Aujourd’hui, il serait un cow-boy. C’était décidé, scellé. D’un geste prompt, il posa le chapeau qu’il avait reçu en cadeau de la part de l’adulte qui lui avait parlé de ces fameux cow-boy du far west. Bryn descendit de sa cabane, observant ses camarades d’un regard provocateur. Les autres se mirent à rire mais lui, resta ancré dans son personnage et les pointa du doigt. Il colla l’index et le majeur puis leva le pouce. De sa bouche s’échappa un « pan » auquel l’autre enfant perdu visé par son arme fictive répondit en chutant. La victime se laissa lentement tomber au sol puis agonisa quelques longues minutes avant de laisser sa tête rouler sur le côté, sortant la langue dans un ultime effort. Bryn balaya la pièce du regard, les autres enfants jouaient le jeu. Ils firent tous mine de se dissimuler et durant quelques instants, la comédie prit des allures de réalité.

Bryn se sentit bien trop proche d’un adulte, d’un méchant. Alors, il abandonna son rôle de cow-boy quelques instants en ôtant son chapeau et en dévoilant son visage à ses amis. Ceux-ci parurent soudain soulagé et le gamin perdu s’écria en ricanant:

- C’est pour du faux ! C’est moi, Bryn.

Tous coururent vers lui et lui administrèrent des tapes amicales sur le dos. Bryn se dirigea ensuite d’un pas solennel vers sa victime, étendue au sol, la langue pendant encore sur le côté. Il effleura son chapeau du bout des doigts et se pinça les lèvres dans une mimique typiquement du far west. Enfin, selon ce qu’il savait du far west. C’est-à-dire à peu près rien. Le gamin désigna une fille perdue et lui ordonna :

- Magicienne, nous avons besoin de tes pouvoirs. Fais revivre ce malheureux !

Elle parut réfléchir quelques instants puis s’avança. D’un geste de la main, elle fit reculer la foule. Seuls Bryn et elle restèrent debout, à côté de la victime. La gamine s’agenouilla et disposa les mains au-dessus du corps, une au niveau de la tête et l’autre au niveau du ventre. Elle ferma les paupières et psalmodia à voix basse. Bryn l’observa longuement faire, époustouflé par son savoir-faire de magicienne expérimentée. Elle devait exercer ce travail depuis des années ! Aussi longtemps que lui était un cow-boy au moins, si pas plus !

Soudain, elle se redressa et frappa d’un coup sec des deux mains. La fillette acquiesça vigoureusement de la tête et s’écria, euphorique :

- J’ai réussi, il est en vie !

Aussi brusquement qu’elle s’était relevée, la victime se redressa et se mit à danser sur place joyeusement. Tous les enfants se regroupèrent et formèrent un cercle, sautillant et tournoyant sur eux-mêmes en chantant. Bryn s’écarta de la bande de joyeux lurons et replaça son chapeau devant son visage. Il chuchota sur un ton extrêmement sérieux, à Maurice sa fée.

- Maurice, notre mission est terminée ici.

Le cow-boy s’éloigna à grandes enjambées. Il traversa la forêt des quatre saisons le plus rapidement possible et laissa ses pas le guider jusqu’à Blindman’s Bluff. La ville lui avait longtemps fait peur mais depuis le trépas de Barbe Noire, le gamin était bien plus dégourdi. Il osait désormais s’aventurer dans des endroits possiblement fréquentés par des forbans. De toute façon,  aujourd’hui, il était un cow-boy. Et les pirates ne s’attaquent pas au cow-boys. Tout le monde le sait.

La cité de l’aveugle était animée, les gens se bousculaient, avançaient sans se regarder. Bryn se posta dans un coin et observa attentivement les lieux. Il repéra bien vite un énergumène, adulte, à l’air lugubre. Il avait attrapé un enfant en train de voler et l’avait ramené auprès du marchand avant de le laisser partir en lui offrant un fruit en compensation. Bryn arqua un sourcil et s’avança vers l’individu, il vint s’adosser au mur à ses côtés et lui chuchota sur un ton qui se voulait menaçant:

- Il ne peut y avoir qu’un seul shérif en ville !

C’était une phrase qu’on lui avait apprise et Bryn la trouvait absolument géniale ! Il ignorait ce qu’était un shérif mais l’idée d’en être le seul le rendait enthousiaste. Lentement, le garçon se tourna vers son interlocuteur et le toisa. Ses yeux tombèrent alors sur un visage bien plus âgé que ce qu’il avait cru en premier lieu. Un rire lui échappa et il le dissimula bien mal sous sa main.

- Waouh vous êtes vieux ! Vous devez avoir au moins vingt-sept ans …

Bryn continua de pouffer durant quelques instants avant de s’apercevoir que les cow-boy ne pouffent pas. Il s’arrêta instantanément et se reposa contre le mur, les bras croisés sur le torse et un pied appuyé contre les briques. Sans regarder son interlocuteur, il le provoqua :

- Prépare tes armes, mécréant !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


And I'll give you my opinion, it's the only one I've got ~ RP libre Empty
Message Sujet: Re: And I'll give you my opinion, it's the only one I've got ~ RP libre And I'll give you my opinion, it's the only one I've got ~ RP libre EmptyLun 19 Sep 2016 - 19:35




And I'll give you my opinion, it's the only one I've got


RP libre



    J'ai repris ma place contre le mur, le regard rivé à cette grande bâtisse et l'esprit obnubilé par mon projet ambitieux. Je sais que ce genre d'initiative est souvent mal vue, surtout dans une ville comme celle-ci, sur une île comme celle là. Neverland est forcée de vivre en autarcie en tous points, vivres et main d'œuvre, esprit et lois. Elle ne dépend pas à ma connaissance d'une quelconque couronne éloignée et de ce fait... et bien c'est un peu la loi du plus fort, ou du plus malin. Par-dessus ça vous rajoutez les pirates qui vivent un peu partout autour et sur l'île. Sans oublier cette pointe de.. Je ne sais quoi que les gens appellent magie. Alors qu'un quidam comme moi veuille perturber cet équilibre, je doute que ce soit très bien vu. Y a qu'à voir comment ce maraîcher à pris mon intervention. Et il n'est visiblement pas le seul dont j'ai capté l'attention tout à l'heure mais je ne m'attendais pas à ce genre d'individu là.  
 
    Il doit pas avoir la vingtaine, le jeune homme qui vient s'installer près de moi en m'apostrophant. Il est jeune mais il a déjà une sacrée paire de ce que je pense et pas beaucoup de jugeote si vous voulez mon avis. Comme beaucoup de gosses de son âge d'ailleurs. Les cimetières en sont pleins, de ces garçons trop jeunes et trop fiers. Mais il a du cran, il faut au moins le lui reconnaître, c'est ça ou il est fou. Il doit bien l'être un peu vu son baratin, son histoire de sheriff, j'y comprends rien si ce n'est que ça sonne comme une menace dans le vent. Et la suite n'est pas mieux. Si je m'étais jusqu'ici contenté de le regarder en coin, je tourne carrément la tête en manquant de faire tomber mon mégot. « 
Vingt sept ans... c'est bien la première fois que j'entends dire que vingt sept ans pourrait être un âge avancé. » Je me garde bien de comparer ce chiffre à mon âge, pas parce que j'en tirerais une quelconque honte, mais parce que ça le regarde pas.  Je garde aussi pour moi la réflexion qui me vient après ma réponse, qu'au final c'est peut-être beaucoup, dans son monde, vingt sept ans, que beaucoup ne les atteindront pas. Mais au moins je suis fixé, vu le fou rire que ce détail semble lui provoquer, cette fois j'en ai le cœur net, c'est qu'il est fou. Fou comme son injonction qui manque de me faire échapper mon mégot. « Mécré... » Au final j'éclate de rire, un fou rire à peine contrôlé avant de reprendre mon sérieux aussi brusquement et de me retourner vers lui. « Écoute gamin, je doute que tu saches réellement ce qu'est un duel. Et quand bien même, il faut une bonne raison pour provoquer un combat comme celui ci. Aurais je bafoué ton honneur, petit, en agissant ainsi ? File donc avant d'attraper mal. »

    Mais il semble détermine, le mioche, et je tente un dernier coup de bluff pour lui sortir l'idée de la tête. La main sur la poignée de mon sabre, le pouce sur le pommeau, je fait paraître quelques centimètres de la lame, juste ce qu'il faut en temps normal à n'importe quel homme pour comprendre que je ne plaisante pas. «
 Mes armes, tu dis, je n'en possède qu'une seule, et je doute que tu puisses en parer la lame avec des mots. » Ceci dit... puisque je viens de donner une leçon à un autre mioche plus jeune, je pourrais tout aussi bien poursuivre avec lui. Lui apprendre à rester à sa place pour lui éviter d'avoir quelques ennuis avec bien plus dangereux que moi. « Mais soit, puisque tu y tient, à ton duel, et puisque c'est toi qui le provoque, je choisirais les armes. Je ne tiens pas à avoir le sang d'un gosse sur les mains, trouve donc deux manches à balais ou deux manches de pioches, je m'en moque, et à défaut de sang, je t'offrirais des bleus, histoire que tu te souviennes d'y réfléchir à deux fois avant de provoquer un adulte. » Si je dois redonner un peu de moral à cette fichue cité de l'aveugle, commencer par les plus jeune n'est pas une mauvaise chose. Après tout, ce sont eux qui auront des choix à faire demain. Ils sont l'avenir, autant éviter que la pomme soit pourrie avant même de tomber de l'arbre.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



And I'll give you my opinion, it's the only one I've got ~ RP libre Empty
Message Sujet: Re: And I'll give you my opinion, it's the only one I've got ~ RP libre And I'll give you my opinion, it's the only one I've got ~ RP libre Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

And I'll give you my opinion, it's the only one I've got ~ RP libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-