AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel)
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel) Empty
Message Sujet: Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel) Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel) EmptyDim 19 Juin 2016 - 23:26

Parfois il suffit d'un regard pour que tout change × ft. Eäriel & Egéon

Sa nageoire s'agitait joyeusement. Un immense sourire aux lèvres, Eäriel ne tenait plus en place. Enfin ce jour arrivait, elle était tellement impatiente. C'était aujourd'hui le grand jour, elle allait pouvoir découvrir le palais royal de l'intérieur. Son père lui avait promis de l'emmener avec elle au travail aujourd'hui et la jeune sirène en était tout excitée. Depuis son plus jeune âge, elle avait toujours rêvé de découvrir ce palais, elle regardait chaque matin sans exception son père partir rejoindre les autres gardes. Le soir, elle adorait l'entendre raconter ce qu'il avait fait de sa journée, comment il veillait chaque jour sur Égéon Thelxiope, fils de Malek et Zéa Thelxiope, avant de devenir chef de la garde.

En arrivant devant le palais, elle se dit que jamais elle n'avait vu si belle construction. C'est ce qu'elle se disait à chaque fois qu'elle passait devant, mais aujourd'hui elle allait le voir de l'intérieur. Elle sourit aux gardes de l'entrée, à toutes les sirènes et tritons qu'elle peut croiser en réalité. Elle regarde avec admiration son père quand les autres tritons de la garde le saluent. Elle savait que son père était le plus fort et le grand chef de la garde du palais.

« Où est-ce qu’on va ? »
demande-t-elle, curieuse de savoir où les menait ce couloir. La jeune fille se demande comment son père fait pour ne pas se perdre dans ce dédale de couloir qui se ressemble tous avant de se rappeler que cela fait bien des années qu’il est garde ici. Elle se trouvait juste derrière son père, nageant doucement tout en admirant la beauté du lieu. Ses grands yeux noisettes grands écarquillés, sourire aux lèvres, elle avait l’air d’un poisson clown découvrant une anémone pour la première fois de sa vie. Son père la regardait en riant. « J’ai quelqu’un à te présenter » dit-il, les yeux malicieux. Après encore quelques minutes à découvrir les couloirs, il s’arrête à l’entrée d’une petite salle, plusieurs voix en sorte. Mais elle ne peut tenir en place, elle tourne de partout, impatiente de voir cette personne. « Il ne devrait plus tarder ». Elle s’arrête alors, son visage se décompose au fur et à mesure qu’elle comprend, sa bouche s’agrandit formant un O. « Ce n’est pas le prince Égéon, hein dit ? »  demande-t-elle suspicieuse. Il lui suffit d’un regard pour comprendre. « Mais papa, je ne sais même pas comment… » Faire une référence voulait-elle continuer mais les voix se rapprochent, sortant de la pièce. Elle se met à côté de son père, se redresse et essaye de faire bonne impression alors que déjà plusieurs figures apparaissent. Une tête blonde entourée de gardes. Son regard se pose sur le prince. L’idée de se cacher derrière son père lui traverse l’esprit, mais elle se retient, ce n’est pas une tenue devant le prince du Royaume des mers. Quand son père s’avance pour saluer le prince, elle peut voir leurs sourires à tous les deux.  Avec la plus grande attention, elle écoute la façon dont son père le salue avec tous les respects qu’il doit au prince. « Je crois bien qu’il est l’heure de la pause pour le prince. Nous resterons dans le palais». Il s’adresse aux quelques gardes qui entoure le prince. La jeune sirène est presque certaine que cette pause n’était pas prévue au programme à la tête heureuse d’Égéon. Il n’empêche que les gardes hochent la tête, n’ayant pas vraiment le choix de toute façon. Les deux hommes se retournent, s’approchant, son père lui adresse un sourire encourageant. « Égéon, je te présente ma fille Eäriel » . Immédiatement, elle lui fait une sorte de révérence en penchant la tête en avant. « Votre altesse… »Elle se sent ridicule, surtout en voyant le regard moqueur de son père, il aurait pu lui apprendre aussi comment se tenir face à une altesse royale. Eä sent le rouge lui monter aux joues, mais elle se redresse rapidement, essayant de sauver les apparences. La jeune fille ose enfin regarder le prince. Elle n'y avait pas fait attention tout à l'heure mais le prince en face d'elle a les yeux bleus, elle le sait parce qu'il la regarde aussi, elle ne sait même plus où regarder et ce qui qu'il doit la trouver bien ridicule et malpolie de le regarder comme ça. Des très beaux yeux bleus même, pense-t-elle. Eä ne sait pas très bien à quoi elle s'attendait en la personne du prince, certainement pas un prince aussi...beau. Elle chasse cette idée que son père aurait pu la prévenir que le prince était...perturbant, troublant. C'est d'ailleurs bien la première fois qu'un triton la perturbe, enfin ce n'est pas avec le nombre de relation qu'elle avait eu, contrairement à lui certainement qui devait avoir n'importe quelle sirène à ses pieds!
code by lizzou × gifs by tumblr × 802 mots


Dernière édition par Eäriel Filándielen le Jeu 18 Aoû 2016 - 20:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel) Empty
Message Sujet: Re: Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel) Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel) EmptyMer 29 Juin 2016 - 23:08

Parfois il suffit d'un regard pour que tout change ...

ft. Eäriel


« Les plus belles choses de la vie sont celles que l'on attendait pas »
Comme tous les jours cette journée est banale, pleine de banalités, affligeante, tellement de suis affligé de tous ces cours, toutes ces réunions. Parce qu'en plus de mes cours pour être un bon prince, des doléances du peuple et de mes affaires dans le palais, je dois aussi assister à un grand nombre de réunion avec mes parents pour me confronter à mes futures responsabilités ... Encore et encore plus de travail. Pas étonnant que je m'autorise des escapades ça et là au nez et à la barbe de mes gardes qui ne semble pas s'y faire. J'en vient à me demander si parfois ils ne font pas exprès de me laisser partir, comme si ils me faisaient confiance, comme si ils savaient que je n'allais pas faire de bêtises.
Le seul de mes gardes que je n'ai jamais pu me résoudre à semer est mon ancien garde personnel. C'est un homme d'un certain âge, je lui donnerait bien celui de mon père, en fait c'est un peu comme un second père pour moi. Je me suis beaucoup attaché à lui, il est droit et fort, mais toujours de bon conseil et ouvert à toute conversation, je pouvais lui parler de tout et de rien. Il est passé chef de la garde il y a quelques temps, mais je l'entretiens régulièrement de mes craintes, je prends son avis sur ma façon d'agir, sur ma manière de me battre. Je l'admire et je l’apprécie comme aucun autre des membres du personnel du château.

Je sortais d'une réunion avec des nobles et des notaires du royaume et même une fois la porte passée ils me suivent pour continuer à me répéter ce qu'ils venaient de dire pendant deux heures. Ma mère sembla remarquer mon désarrois et les invita à la suivre afin de continuer à les entendre pour régler ces problèmes. Je lui suis extrêmement reconnaissant, même si je sais qu'elle le fait pour me laisser aller à mes prochains devoirs de prince tranquille, au moins je sais que pendant le trajet, grâce à elle, j'aurais la paix. Quelques mètres plus loin, je lève la tête et qu'est-ce que je vois, mon ancien garde du corps justement. Quand on parle de lui, il semblerait qu'il lise dans mes pensées, je me suis souvent demandé si il n'avait pas un sixième sens pour apparaître comme ça à chaque fois que je pense à lui. Il s'approche de moi, un grand sourire aux lèvres pour me saluer, c'est vrai que ça fait longtemps, il m'a comme manqué on dirait. Cela me fait bien plaisir de le revoir, je me retiens de le prendre dans mes bras pour lui donner une bonne accolade bien masculine. Mais il faut respecter le protocole, il m'a toujours dit que je ne pouvais pas me comporter ainsi avec lui, après tout je suis prince. J'ai toujours tiré la gueule en l'entendant dire, moi j'en ai plus que marre qu'on me dise "après tout, vous êtes le prince" nia nia nia, je ne peux pas faire ci, nia nia nia, je ne peux pas faire ça ... J'étais quand même carrément mieux quand j'étais un simple citoyen !

Je lui rends sincèrement son sourire, histoire de lui montrer à quel point sa compagnie me manque parfois. Je vois quelqu'un derrière lui, une jeune femme qui semble toute timide. Je ne la vois pas très bien d'ici, mais elle semble bien charmante. Et puis, tel un sauveur, il m'improvise une pause dans mon planning. Mon dieu comme j'aime ce mec ! Mes gardes se résignent, ne pouvant pas contester un ordre de leur supérieur, et se retirent, vaincus. Je suis aux anges, j'ai tant rêvé de cette pause durant les deux heures de réunion ! Bon, il me faudra bien expliquer ce retard à mon rendez-vous suivant, mais je m'en fiche, je trouverais bien quelque chose. Je le suis quelques mètres plus loin, on s'approche de la jeune fille quand soudain il me la présente comme sa fille. Je savais qu'il avait une fille, il m'en parlait souvent, mais j'étais loin de me douter qu'elle était si jolie. Elle a quelque chose d’envoûtant, quelque chose qui me pique droit au cœur lorsqu'elle  lève le regard vers moi après m'avoir salué. Je suis tellement perturbé que j'en oublie toutes mes bonnes manières, je reste là à la regarder droit dans ses jolis yeux noisette. Je me fais violence pour reprendre mes esprits et arrêter de manquer à mon devoir en la saluant. " Mademoiselle , je suis ravis de faire votre connaissance. J'ai beaucoup entendu parler de vous. " Je sais pas trop si c'était à dire ça ... Ma légendaire maladresse me reprends. Je me demande ce qu'elle peut bien penser de moi, je suis prince certes, mais les gens ont tendance à se méprendre sur moi, je ne suis ni un coureur ni capricieux, je suis un simple triton, un brin timide, qui s'est vu catapulté prince héritier du trône il y a un peu plus de six mois.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel) Empty
Message Sujet: Re: Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel) Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel) EmptySam 20 Aoû 2016 - 12:14

Parfois il suffit d'un regard pour que tout change × ft. Eäriel & Egéon

Elle regarde son père les sourcils froncés, accusatrice. Elle sait à son sourire qu'il l'a fait exprès, ou que du moins il savait parfaitement qu'ils croiseraient le chemin du prince. Il lui en avait déjà parlé plusieurs fois, il passait beaucoup de temps au palais, assigné à sa protection, il lui avait dit qu'un jour elle le rencontrerait et qu'elle ne devait pas croire à tout ce que les sirènes disaient à son sujet. Elle avait toujours pensé que se serait une rencontre officielle, devant sa famille ainsi que la famille royale...pas comme ça. Elle est certaine d'être ridicule avec sa petite révérence, bien loin d'être digne du respect qu'elle lui devait, d'autant plus qu'elle était la fille du chef de la garde. Elle était toujours fière de dire que son père travaillait à la sécurité de la famille royale, et surtout de dire qu'il se rendait dans le palais royale. Elle avait toujours rêvé de le faire, de visiter ces lieux aux décorations époustouflantes.

Elle ne sait pas très bien comment réagir en entendant ces paroles. Cela ne l'étonnait pas que son père lui ait parlé de sa famille, mais elle ne doutait pas un instant qu'au nombre de sirènes et de tritons dans le royaume, la famille Filandielen devait être le dernier de ces soucis. "J'ai beaucoup entendue parler de vous également, c'est..."elle regarde son père, cherchant son approbation avant de continuer, "un honneur de vous rencontrer". Elle ne sait pas très bien si c'est la bonne chose à dire. La jeune sirène essaie tant bien que mal de ne pas se focaliser sur le regard du prince sur elle.

Eä se dit à cet instant qu'elle allait devoir faire preuve de retenue pendant la visite du château si le prince se trouvait à leur côté. Il semblait vraiment heureux d'avoir pu échapper quelques instants à ses gardes. "Eäriel voulait absolument découvrir le palais. Que dirais-tu de finir la visite avec nous Egéon?" Elle regarde son père, se demandant un instant s'il n'est pas entrain de lui faire une blague...mais non bien au contraire, le visage de son père est des plus sérieux, sûr de lui. Ses yeux se redressent vers Egéon, attendant une réponse. A vrai dire, elle ne sait pas vraiment quelle réponse elle espérait entendre. Il avait sans doute bien mieux à faire que de visiter ce palais qu'il connaissait déjà. Soudain son regard est soudain attiré par la pièce derrière lui. Un sourire illumine son visage, tandis que ces yeux pétillent. Elle se dirige vers l'entrée de la pièce, attendant comme l'autorisation avant de pouvoir y mettre les pieds. La sirène se retourne vers le prince, sans se départir de son sourire, la beauté des coquillages l'entourant, lui faisant oublier soudainement toute sa timidité.  "C'est tout simplement magnifique" déclare-t-elle. A vrai dire elle ne s'attendait pas à autant de beauté, l'extérieur était déjà d'une architecture hors norme. Enfin, cela doit être une bien maigre consolation à tout ce qu'être prince appliquait, quand son père lui parlait de tout le travail que réalisait la famille royale, Eä était toujours impressionnée, elle-même ne savait encore ce qu'elle voulait faire plus tard. Elle aurait tout le temps d'y penser plus tard, car pour le moment elle voulait seulement découvrir ce palais qu'elle rêvait de voir depuis tant d'années, son père n'avait jamais voulu l'y emmener du temps de l'ancienne reine. Maintenant que les Thelxiope étaient sur le trône, les choses iraient mieux pour le royaume.

Elle se retourne vers les deux tritons, attendant qu'il lui indique la suite de la visite. Son père fit un signe de tête vers le prince, ce qui voulait certainement dire qu'il le laissait lui faire découvrir le palais.
code by lizzou × gifs by tumblr × 802 mots


Dernière édition par Eäriel Filándielen le Mar 23 Aoû 2016 - 15:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel) Empty
Message Sujet: Re: Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel) Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel) EmptyLun 22 Aoû 2016 - 19:14

Parfois il suffit d'un regard pour que tout change ...

ft. Eäriel


« Les plus belles choses de la vie sont celles que l'on attendait pas »
C'est toujours plaisant de voir de nouvelles têtes, de rencontrer du monde. Je ne sais pas trop si elle est contente de me rencontrer en revanche, elle a l'air d'en vouloir à son père, peut-être qu'il l'a prise par surprise, et puis elle a l'air terriblement mal à l'aise. Je pensais être le plus timide des deux mais visiblement ce n'est peut-être pas le cas, ce qui n'est pas très engageant, comment je vais faire pour en apprendre plus sur elle si on arrive pas à se parler, ni même à se regarder dans les yeux. Sa jolie chevelure de jais ondule doucement au grès du petit courant qui parcours le palais, j'ai rarement vu spectacle si fascinant, chez elle tout semble me plaire, même ce petit air renfrogné qu'elle a prit lorsqu'elle a compris que son père l'avait piégé. Je trouve ça un peu embarrassant qu'il m'utilise pour mettre sa fille mal à l'aise, je ne pensais pas avoir cet effet sur les femmes. J'en ai connu, bien-sûr, mais pas autant qu'on le dit à la cours. Je suis plutôt le genre de triton à se satisfaire d'une seule sirène, à être capable de lui donner le monde et à risquer de souffrir pour ses beaux yeux. Certains de mes amis tritons m'ont déjà dit que j'étais bien trop gentil, trop mielleux, trop faible avec les femmes, mais je suis comme ça, je ne peux rien y faire, je me refuse à les voir simplement comme une chose dont on se sert un soir et qu'on jette le lendemain. Comme dit ma mère, je suis un grand sentimental. Je pense qu'à ce niveau, j'ai plus prit de son côté à elle que de celui de mon père.

" J'ai beaucoup entendue parler de vous également, c'est... un honneur de vous rencontrer " Un honneur, tellement de gens me sortent cette phrase à longueur de journée, j'ai pourtant la sensation que c'est la première fois qu'on me les dit de cette manière, peut-être juste parce que c'est elle. Cela semble sincère et hésitant à la fois, on dirait qu'elle voudrait en dire plus, mais qu'elle s'y refuse pour coller au protocole, aux règles de bonne conduite. Qu'est-ce que j'en ai marre de ces règles, la révérence, mettre une distance entre moi et le peuple, toujours faire bonne figure, j'en ai plus qu'assez d'essayer d'être parfait à longueur de journée. Je me demande bien ce qu'elle a pu entendre dire à mon sujet, pas que des choses agréable je suppose. Je me demande pourquoi certains prennent un malin plaisir à détruire ma réputation, je n'ai pourtant rien fait de mal, je me considère même, modestement, comme quelqu'un de bien. " Vous savez, votre père est un très bon amis, je m'étonne d'ailleurs qu'il ne nous ai pas déjà présenté, il fait comme partit de la famille pour moi. " C'est totalement sincère, je considère cet homme comme mon ami, mon allier, un second père présent quand le vrai n'est pas là. Il est doté d'une grande sagesse, plus tard, j'aimerais pouvoir lui ressembler. " Eäriel voulait absolument découvrir le palais. Que dirais-tu de finir la visite avec nous Égéon? " En voila des paroles qui font plaisir à entendre. " Mais avec grand plaisir ! Qui sait, peut-être que je découvrirais des choses moi aussi, vous en connaissez tellement plus que moi à son sujet. " C'est vrai, il travaille ici depuis tellement de temps que je ne doute pas qu'il connaisse quelques endroits cachés que je n'ai pas encore découvert.

J'étais justement en train de me demander ce qui pouvait bien passer par la tête de cette jeune et charmante demoiselle quand tout à coup son visage s'illumina. Elle se précipita vers la salle de réunion, celle où j'étais quelques minutes plus tôt et que j'avais complètement oublié à vrai dire. Elle semblait totalement subjuguée par la beauté de l'architecture. C'est vrai qu'en parfait collectionneur de coquillages, je n'ai pu retenir une réaction assez similaire la première fois que je l'ai vue. Elle semblait hésiter à entrer, comme si elle attendait l'autorisation. Je lui fis signe de la main, l'invitant à rentrer tout en souriant. Elle est vraiment très jolie quand elle sourie, ça me donne presque envie de rester pour toujours à ses côtés afin de la voir rire à longueur de journée. " Si cette pièce vous plait alors je pense que nous devrions aller voir la serre, à moins que vous n'y soyez déjà aller ? " Je sais très bien qu'ils n'y sont pas aller, c'est de notoriété commune dans le palais, la serre c'est mon refuge, c'est un peu mon endroit à moi, mon jardin secret. On s'y aventure le moins possible depuis que j'y passe autant de temps, surement parce qu'ils ne veulent pas me déranger. Je ne sais pas si je mérite toute cette considération, cette gentillesse que les gens du palais me portent, mais je trouve ça émouvant, si les choses n'étaient pas ainsi, je n'aurais probablement pas aussi bien vécu mon passage à la vie de Prince. J'ai terriblement envie de lui montrer ma serre, je veux revoir ce sourire illuminer ce si jolie visage. Je sais qu'elle lui plaira, l'atmosphère y est totalement différente, on se croirait dans une autre mer, dans un autre monde. Les plus belles algues et les plus beaux coraux du royaume y sont réunis et des petits poissons de toutes les couleurs y ont établis refuge. C'est d'ailleurs là que j'ai laissé Merphy, mon petit hippocampe, ce matin, il voulait jouer et une réunion interminable, ce n'est pas un environnement sain pour un hippocampe.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel) Empty
Message Sujet: Re: Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel) Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel) EmptyMar 23 Aoû 2016 - 23:36

Parfois il suffit d'un regard pour que tout change × ft. Eäriel & Egéon

Elle était honorée de rencontrer enfin le prince, son père lui avait tant de fois parlé de lui et de la façon dont il ne correspondait pas du tout à ce qui se disait dans le Royaume. Elle aussi les avaient entendus ces rumeurs, qu'il avait connu des nombreuses sirènes. Son père lui avait dit toute la difficulté d'être prince et du fait qu'Egéon essayait de faire de son mieux. Elle comprenait un peu mieux son point de vue maintenant, il avait quelque chose de plus que les autres tritons, et c'est ça qui la mettait si mal à l'aise, elle ne savait pas très bien si c'était dû à son regard bleu azur ou bien à son côté hésitant.

Elle regarde son père avec fierté quand elle entend les paroles du Prince. Il avait toujours prit son travail très à cœur, et il avait toujours essayé de protéger le royaume du mieux qu'il le pouvait. Bien loin d'être jalouse que le prince ait parfois passé plus de temps avec lui que sa propre fille, elle savait que pour son père, la plus belle chose était que la famille Thelxiope soit sur le trône, après le règne de sang que le royaume avait connu. "J'en suis très heureuse, c'est toujours rassurant de savoir que quelqu'un est là pour nous". Eäriel était des plus sincères en disant cela. Elle n'était pas la plus âgée de la famille, mais de toute sa grande fratrie c'était elle qui comprenait le mieux le temps que son père passait dans ce palais, depuis son plus jeune âge elle attendait le retour de son père, même quand celui-ci rentrait tard, et parfois même ne rentrait pas du tout. Elle ignorait encore ce qu'elle voulait devenir, mais elle se disait de plus en plus que sa place était au palais, elle aussi voulait venir travailler tous les jours ici, peut-être qu'elle trouverait une place, quelqu'un devait prendre soin de tous ces coquillages.

Elle sourit, elle n'avait qu'une hâte, celle de visiter enfin le palais. Depuis le temps qu'elle attendait de le visiter. Mais elle état bien loin de s'imaginer qu'elle le visiterait en compagnie du prince. Il a l'air heureux de faire la visite avec eux, elle peut le comprendre d'un certain côté, cela doit le changer de toutes ces réunions interminables. Elle aimait toujours poser des questions à son père sur ce qu'il s'était passé au palais dans la journée, et bien qu'il garde certaines sujets secrets, elle savait que le prince avait beaucoup d'obligations.

Et maintenant devant cette magnifique pièce, le regard tourné vers les deux tritons, attendant l'accord de l'un d'entre eux avant de rentrer dans la salle couverte de coquillage, les yeux grands ouverts, le sourire aux lèvres; elle semblait être la plus heureuse des sirènes. Il ne faisait aucun doute qu'elle l'était. Elle rentre doucement dans la pièce après l'accord du prince ses yeux se baladant partout sur les murs afin de se souvenir du plus de chose possible, des moindres détails. Elle était une jeune sirène, mais elle avait toujours su apprécié les belles choses. La voix du prince la coupe soudain dans son observation. " Si cette pièce vous plait alors je pense que nous devrions aller voir la serre, à moins que vous n'y soyez déjà aller ? ". . Elle se retourne vers lui, secouant la tête. "Non, nous n'y sommes pas encore allés. Cela doit être magnifique, je serais très heureuse d'y aller. ". Elle voit le regard de son père interrogateur envers le prince. De tous les lieux du palais, la serre était un de ces lieux que son père n'évoquait pas trop, à vrai dire il ne lui en avait pas parlé depuis longtemps. "Bien, bien, je vous rejoindrais plus tard, tu connais le chemin Egéon". Il avait ce sourire aux lèvres, celui qui veut dire qu'il savait quelque chose qu'elle ignorait. Le regard de la sirène passe plusieurs fois entre son père et le prince. Discussion secrète entre tritons, ça devait être ça. Elle en tout cas avait la ferme intention de passer le plus de temps qu'elle le pouvait dans le palais. Elle se tourne vers le prince, cherchant quelque chose à dire. Le silence ne la dérangeait pas mais avec son statut, elle se devait de se montrer respectueuse, d'autant plus en étant la fille du chef de la garde royale. "L'accès à la serre est interdit pour certaines personnes?" demande-t-elle, parce qu'elle était finalement trop intriguée par le départ de son père pour ne rien dire et puis elle était comme ça Eäriel curieuse en toute circonstance.
code by lizzou × gifs by tumblr × 802 mots


Dernière édition par Eäriel Filándielen le Ven 2 Sep 2016 - 15:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel) Empty
Message Sujet: Re: Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel) Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel) EmptyJeu 25 Aoû 2016 - 15:53

Parfois il suffit d'un regard pour que tout change ...

ft. Eäriel


« Les plus belles choses de la vie sont celles que l'on attendait pas »
Il est vrai que c'est agréable de se savoir protégé, en sécurité, mais le père de cette jeune femme si troublante n'est pas qu'un simple garde pour moi, il est aussi un amis fidèle et une épaule sur laquelle je peux compter en toutes circonstances. Je me demande comment il est chez lui au quotidien, j'imagine qui passe plus de temps ici qu'auprès de sa famille, cela ne doit pas être facile à vivre pour eux. Cependant, à voir le regard admiratif que sa fille lui porte, je me dis que peut-être ils comprennent, ils vivent avec cette contrainte et s'en contentent. Ce serait bien que mon père fasse de même avec moi, j'aimerais qu'il se mette en tête que je ne suis pas parfait, que je ne suis pas un bon guerrier et que je ne deviendrais jamais aussi bon que lui. J'aimerais juste qu'il accepte de dire "ok, tu es comme tu es, on fera avec" parce qu'après tout c'et vrai, je suis comme je suis et je ne pense pas que tous les cours du monde feront changer l’essence de mon être.

Ah ce si joli sourire, plus je le vois et plus je me dis que j'aimerais le voir un peu plus chaque jours de ma vie. Je suis content que le palais lui plaise, il est vrai que c'est un petit bijou d’architecture, moi-même j'étais terriblement excité à l'idée de le visiter lorsque nous avons aménagés. L'homme en face de moi semble surpris lorsque j'évoque la serre, il est vrai que n'importe quel membre du personnel serait surpris que je veuille faire entrer un inconnu dans ce lieu si spécial à mon cœur. Je rougis un peu à sa réaction, mais je sais que j'ai envie de le lui montrer pour une raison totalement innocente, à vrai dire, je me vois en elle, je me revois il y a quelques mois à parcourir les couloirs, et j'aimerais voir sa réaction face à ce petit paradis sous l'eau que je cache jalousement. Je ne m'attendais cependant pas à ce que le chef de la garde ne nous laisse ainsi. Il me sourit de ce sourire qui veut tout dire, je sais qu'il a une idée derrière la tête, peut-être qu'il pense que mon initiative est une tentative de séduction et qu'il préfère nous laisser seuls pour que je puisse agir en toute liberté. Le problème c'est que ce n'est pas le cas, enfin, pas vraiment, pas officiellement du moins, je dois avouer que peut-être inconsciemment, j'ai pensé que cela pourrait jouer en ma faveur, mais tout à fait inconsciemment ! Je la vois nous regarder tandis qu'il me lance ce regard et je ne sais pas bien quoi faire, j'ai envie de le retenir parce que jusque la j'étais à peu près à l'aise grâce à sa présence, mais si il part ça va être un carnage. Sauf que je réagis trop tard, il est déjà partit je ne sais où. Bien sur que je connais le chemin, mais je ne suis pas sur de pouvoir faire bonne figure bien longtemps en tête à tête avec la belle Eäriel.

En chemin le silence prit place, à vrai dire je ne sais pas trop comment engager la conversation, elle a certainement dû remarquer les échanges de regard avec son père et cela me met très mal à l'aise, vraiment parfois je me trouve pitoyable, un vrai péteux. C'est finalement elle qui engage la conversation. " L'accès à la serre est interdit pour certaines personnes? " Question légitime en soit, elle doit se demander ça à cause de l'absence de son père, peut-être qu'elle se dit qu'il est partit parce qu'il n'a pas le droit d'y entrer, comment je vais démêler tout ça sans paraître trop privilégié et capricieux ? " Non, ce n'est pas qu'il est interdit c'est juste que, comment dire ... " J'essaye de trouver les mots juste, ce n'est pas évident, je ne voudrais pas qu'elle se dise que ce prince est bien prétentieux, les gens prennent soin de ne pas entrer dans la serre parce que c'est SA serre, quel toupet ! " En fait j'y passe beaucoup de temps, pour m'isoler, pour sortir un peu de tout ça, je fais un geste de la main pour montrer le palais dans sa globalité, et le personnel a prit l'habitude de ne plus trop y rentrer, pour me laisser tranquille, me laisser souffler un peu. Du coup, maintenant ils disent que c'est ma serre. Mais ce n'est pas du tout le cas hein, tout le monde a le droit d'y entrer, c'est un endroit tellement agréable, je ne pourrais jamais priver mon entourage de la sérénité qu'on y ressent... " J'ai un peu peur que mes explications fassent tout de même très prétentieux, mais bon, je ne sais pas comment le dire autrement alors ce sera ça et puis tant pis, je m'efforcerais de lui montrer que je ne suis pas imbus de ma personne d'une autre manière.

On arrive finalement en vue de la serre, c'est un petit détachement du palais, une porte qui mène sur un écrin de verre. Elle est un peu reculée, celui qui l'a conçue a dû penser que ceux qui y viendraient voudraient se couper de l'effervescence ambiante du palais. Les murs, et le plafond sont en verre pour que les plantes se croient en pleine mer et que les quelques rayons du soleil qui leur sont nécessaires puissent les atteindre. Un grand nombre de plantes tropicales y sont cultivées, le responsable fait un travail admirable, parfois je le vois y rajouter une ou deux espèces qu'il ramène de ses voyages lointains. Je laisse Eäriel entrer en première, je lui tiens la porte afin qu'elle puisse profiter dès la première seconde du paysage qui s'offre à elle. " Bienvenue dans l'endroit le plus magique du royaume. " A peine j'ai refermé la porte que Merphy se précipite à notre rencontre, il a dû reconnaître ma voix. Merphy est, comment dire, il a été abandonné à la naissance, je l'ai recueilli alors qu'il allait mourir. J'ai fait ce que j'ai pu mais il a gardé certaines carences. Ce n'est pas un hippocampe géant, juste un petit hippocampe comme on peut en trouver partout dans les mers chaudes. A cause des premiers jours de sa vie un peu difficiles, il tombe souvent malade alors je le laisse le plus longtemps possible dans la serre où il fait plus chaud, même si je le trouve adorable quand il éternue. Il est blanc avec des petits dégradés de bleu et ses yeux sont deux grosses billes noires. Je ne l'ai pas domestiqué, je lui ai juste donné de quoi grandi et survivre et au final il a décidé de rester avec moi. Il tourne joyeusement autour de nous à toute allure, il fait souvent ça, même si il sait que ça le fatigue beaucoup trop. " Et lui c'est Merphy. Merphy, je te présente Eäriel, une amie. " Je m'avance peut-être un peu, mais bon, j'aimerais vraiment devenir plus que Le Prince pour elle, alors si on commençait par amis déjà, c'est pas mal non ?

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel) Empty
Message Sujet: Re: Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel) Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Parfois il suffit d'un regard pour que tout change...(Egéon & Eäriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-