AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
PNJ
Beware, I'm starving
PNJ
ζ Inscris le : 18/04/2016
ζ Messages : 79
ζ Avatar : //
ζ Localisation : Là ou vous êtes
Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima 1483305726-tumblr-lfk0vbqnik1qb56xno1-500



Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima Empty
Message Sujet: Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima EmptyVen 7 Oct 2016 - 15:24

Ça craque, ca croque !


Nahima & Gabriel


Voici votre sujet qui a été tiré au sort. Sachez que vous êtes complètement libre sur la continuité de cette aventure et sur le dénouement. Nous vous offrons un sujet, maintenant à vous de l’interpréter et d’écrire la suite de cette histoire. Il n’y aura pas d’intervention PNJ sur ce sujet. Bon amusement

Citation :
Ça craque, ça croque !
Vous vous êtes aventurés un peu trop loin dans cette forêt qui a bien plus l'air d'une jungle à présent. Des lianes qui rampent et glissent le long des troncs, une atmosphère moite et brûlante, non vraiment il faudrait penser à faire demi-tour. Sauf que voilà, en vous retournant, cet arbre à gauche, vous ne l'aviez jamais vu! L'île vous jouerait-elle des tours? Vous persévérez et commencez à entendre des bruits de pas tout proche. La peur vous gagne ... comment allez-vous réagir? D'un coup d'un seul, le sol sous vos pieds se met à craquer de manière lugubre. En relevant vos petons, vous apercevez des ossements. Humain? Et ces bruits de pas qui continuent...


NE JAMAIS MP CE COMPTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima Empty
Message Sujet: Re: Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima EmptySam 15 Oct 2016 - 17:16

Ce matin, je m'étais réveillée avec une idée bien précise en tête. Ces temps-ci, j'avais l'impression que le moral de ma jeune soeur, Ayanna, était au plus bas. Elle semblait de plus en plus morose et j'avais beau lui parler, les choses ne changeaient pas. Peu importe ce que je lui disais, peu importe la manière dont je tentais de la remonter un peu, rien ne changeait. Elle se trouvait dans un état que j'avais bien du mal à comprendre. Elle avait changé, la petite. Et je me doutais bien que tout partait de son désir de liberté, de son insatiable curiosité envers le monde qui nous entourait. Toutefois, je ne comprenais pas comment ses envies pouvaient passer avant celles de sa famille. Son avenir était déjà tracé et il s'annonçait bien, alors pourquoi s'entêter à vouloir changer des choses qui fonctionnaient déjà? Moi aussi, je restais toujours près du campement et je n'étais pas malheureuse pour autant. Je comprenais comment c'était important pour nos parents de se montrer prudente. Ainsi, lorsque cette idée avait commencé à germer dans mon esprit, je m'étais jurée de ne pas trop m'éloigner. De toute façon, j'étais persuadée que je pourrais trouver assez de baies pour préparer une petit plat spécial pour Ayanna à la lisière des bois. Mais finalement, tous les buissons avaient déjà été dévalisés, alors je fus bien forcée de m'aventurer un peu plus profondément dans la forêt des âmes. J'avais marché longtemps, toujours à la recherche de ces petits buissons plein de délices. Seulement, j'avais l'impression de ne jamais en trouver assez. D'ailleurs, mon petit panier était loin d'être plein, même que les fruits que j'avais pu récolter jusqu'à maintenant n'en dépassaient pas le quart. Je continuai donc ma progression, sans vraiment remarquer le temps qui s'écoulait et le paysage qui changeait graduellement. Lorsque je le remarquai, suite au cri d'une corneille qui me força à lever un peu les yeux, il était déjà trop tard. Je m'étais enfoncée beaucoup trop profondément dans les bois, au point où je ne reconnaissais même plus le paysages qui m'entourait. Pendant un instant, je doutais même être encore dans la forêt des âmes tellement les arbres qui se trouvaient aux alentours étaient étranges. Je rebroussai donc chemin en vitesse. Toutefois, peu importe le nombre de pas que je faisais, peu importe la direction dans laquelle j'allais, j'avais l'impression de toujours revenir au même point de départ. Je tournais en rond. Désespérée, je voulus me laisser tomber au sol, histoire de me reposer un peu après cette course effrenée pour quitter cet endroit macabre. Mais mon geste fut coupé net lorsque des bruits de pas se firent entendre. Quelqu'un se trouvait près de moi et je ne voulais pas être là pour découvrir s'il s'agissait d'une bonne ou d'une mauvaise personne. Je voulus donc prendre mes jambes à mon coup, lorsque la terre se mit à trembler. Inquiète, je m'aggripai au tronc le plus près, tandis que le sol continuait de remuer. Au bout d'un moment, ce phénomène étrange sembla s'arrêter. J'aurais du m'en trouver rassurer, seulement, les ossements qui m'entouraient provoquèrent l'effet inverse. Résidus humains ou non, ce n'était pas rassurant. Et ces pas qui semblaient se rapprocher... « Qui est-là? » Demandai-je d'une voix que je voulais assurée, pour montrer que je n'étais pas intimidée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima Empty
Message Sujet: Re: Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima EmptySam 22 Oct 2016 - 23:53


Ça craque, ça croque !
NAHIMA & GABRIEL

Le soleil pointait lentement son nez entre les nuages ce matin-là quand j’ai quitté la Forêt des Larcins aux aurores. Comme la plupart des voleurs qui se respectent, je ne crache que rarement sur une nouvelle aventure. Aussi m’étais-je mis une quête folle en tête la veille… En buvant une choppe de bière à la taverne de One-Eyed Willy, j’avais entendu un pirate raconter une histoire assez invraisemblable à d’autres scélérats qui étaient assis à sa table. Il racontait une vieille légende de trésor caché au creux de la Forêt des Âmes. Selon lui, Barbe Noire aurait dissimulé un gros butin au creux de cette forêt que les Indiens disaient hantée. Plusieurs dizaines d’années étaient passées depuis, mais personne n’était parvenu à trouver l’or caché. Barbe Noire n’étant pas homme à se confier, ses matelots eux-mêmes ne savaient pas où le butin avait été placé. Le marin avait raconté s’y être aventuré quelques jours auparavant. Lui et quelques-uns de ses comparses avaient ratissé la forêt de la Pointe de la Tempête jusqu’au camp des Unamis en passant par les abors des Montagnes de l’Imaginaire, mais ils n’avaient rien trouvé.

J’avais déjà entendu parler de la Forêt des Âmes. Plusieurs disaient que les gens qui s’y aventuraient avaient entendu des voix leur chuchoter au creux de l’oreille. Plusieurs avaient mentionné que certains s’y étaient perdus et n’avaient jamais été retrouvés. Et même si je doutais fort de la véracité des propos d’un pirate en état d’ébriété avancé, je me devais d’explorer cette forêt par moi-même. Et puis… je n’avais jamais eu l’occasion de visiter ce lieu hanté avant aujourd’hui. Je ne perdais rien à y passer une journée, histoire d’explorer un peu.

Ce matin-là, à l’aurore, j’avais enfilé mes meilleures bottes pour la marche et j’avais entrepris la route jusqu’à la Forêt des Âmes. Je m’étais arrêté une heure ou deux à Blindman’s Bluff où je m’étais restauré rapidement, puis vers midi, j’étais entré sous le couvert des arbres de cette forêt si mystérieuse. Au début, les arbres étaient assez clairsemés. Le murmure du vent entre les arbres était plutôt lugubre. Rien de très rassurant, mais si je ne m’aventurais pas plus loin, j’étais certain de ne rien trouver. Aussi, je m’enfoncai toujours plus loin entre les arbres, explorant chaque recoin entre les arbres.

J’avais déjà entendu dire que les pirates aimaient cacher leurs trésors dans des grottes, je piquai donc à l’Est, vers les abords des Montagnes de l’Imaginaire, même si je doutais beaucoup de cette idée qui avait germé dans ma tête… Puis évidemment, comme tout aventurier désorganisé, j’ai fini par me perdre. Les arbres semblaient s’être resserré. Aucune trace de l’astre du jour nulle part au-dessus de moi. Le soleil était ma seule boussole dans ce petit voyage que j’avais entrepris et j’avais trouvé le moyen de le perdre. Je n’avais plus qu’une solution : toujours marcher dans la même direction. Au nord de la Forêt des Âmes se trouvait le campement des Unamis. Au sud se trouvait Blindman’s Bluff. À l’est, les Montagnes de l’Imaginaire et à l’Ouest la mer. Si je continuais toujours dans la même direction, je finirais bien par sortir du couvert des arbres.

Et même si je gardais toujours les yeux devant moi, même si je n’avais jamais tourné les talons, je semblais tourner en rond. Plusieurs heures de marche plus tard, pas un tipi ne s’était pointé à l’horizon, je ne sentais pas l’odeur saline de la mer… rien. À un moment donné, un bruit sourd se fit entendre. La terre tremblait sous mes pieds. Je fléchis légèrement les genoux, posant ma main sur le sol afin de me stabiliser, et je repris la route, faisant craquer les branche sous mes bottes. Soudain, une voix féminine interrompit le cours de mes pensées alors que je n’avais qu’une idée en tête : sortir de cette forêt. « Qui est là? » demanda la voix d’un ton méfiant.

Étais-je en train de perdre la tête? Les histoires que racontaient les Indiens étaient-elles réelles? Cette voix s’adressait-elle à moi directement dans ma tête? Ressasis-toi, Gabe! me raisonnai-je en tentant de trouver la source de la voix de femme qui m’interpellait.

« Ma Dame? Où êtes-vous?! » m’écriai-je en portant mon regard entre les gros arbres.

J’aurais dû regarder où je posais les pieds… Poussant un cri de surprise, je glissai, chutant dans une pente qui me mena directement aux pieds d’une demoiselle, visiblement une indienne des Unamis. J’écarquillai les yeux en constatant les ossements qui gisaient tout autour de nous. « Mais qu’est-ce que…?! »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima Empty
Message Sujet: Re: Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima EmptyVen 28 Oct 2016 - 18:53

Mais dans quel pétrin m'étais-je placée? Moi qui ne sortait que très rarement du campement, voilà que le jour où je décidais d'aller me promener un peu, je me ramassais prisonnière d'une forêt qui semblait tout faire pour m'empêcher de m'éloigner. Sauf que... Ce genre de chose, ce n'était pas possible, non? Bien sûr, l'île pouvait parfois se montrer capricieuse, mais ce genre de chose ne m'était jamais arrivé auparavant et j'étais loin de penser que ça m'arriverait aujourd'hui, surtout avec le retour du soleil. Je croyais que les choses allaient revenir à la normale et que l'île ne s'amuserait plus à jouer des mauvais tours aux gens, ce qui n'était visiblement pas le cas. Et si moi-même je n'étais pas en sécurité dans a forêt des âmes, quelle raison aurais-je de laisser la petite Ayanna s'y aventurer? Surtout vu la quantité d'ossements qui étaient éparpillés autour de moi... Étaient-ils humains? Ou s'agissait-il des restes d'animaux quelconque? Dans tous les cas, l'endroit me paraissait dangereux. Ces squelettes ne s'étaient surement pas retrouvés là par hasard. Il s'agissait peut-être de la planque d'un pirate sanguinaire ou encore, du territoire d'une bête sauvage, d'un prédateur sans merci.

Et ces pas qui s'approchaient... Avec l'écho qui se répercutait sur les parois rocheuses des montagnes environnantes, j'avais l'impression que les craquements venaient de partout à la fois. L'inconnu, cette menace probable qui approchait pouvait surgir de toutes les directions à la fois. J'étais pétrifiée par la peur, mais je refusais d'y céder. Je pris donc mon courage à deux mains, élevant la voix pour demander à cette présence de se révéler. Je ne m'attendais à aucune réponse. Après tout, quel meurtrier idiot préviendrait sa victime de son approche? Mais, malgré le doute, je sentais que c'était la chose à faire. Après tout, peut-être que l'être qui s'approchait ne me voudrait aucun mal? Peut-être était-il lui-même prisonnier de cette forêt et qu'il pourrait m'apporter son aide pour quitter cet endroit lugubre. Je croisais les doigts pour qu'il s'agisse de la deuxième option. Je n'avais pas vraiment peur de la mort, mais je ne tenais pas non plus à abandonner mes proches à un âge aussi jeune.

« Ma Dame? Où êtes-vous?! » Un cri qui me semblait aussi lointain que près, mais qui ne me semblait pas menaçant. Toutefois, je ne devais pas me fier aux apparences. Après tout, les psychopathes étaient souvent reconnus pour leur charisme immense et leur facilité à mener leurs proies en bateau. J'hésitai donc un moment avant de répondre à l'appel de l'étranger et au moment où je me sentais prête à répliquer, des bruits étranges se firent entendre. J'avais l'impression qu'un éboulement de terrain avait lieu, mais pourtant, rien ne bougeait autour de moi. Du moins, jusqu'à ce que je l'aperçoive. Ce fut d'abord un cri de surprise qui attira mon attention sur l'homme. Ce dernier dévalait une pente, sans aucun contrôle sur la situation. Puis, au bout de quelques secondes, il se retrouva à mes pieds, l'air tout aussi étonné que moi. C'était bon signe, non? Si la vue des ossements l'horrifiait autant, c'est qu'il devait les voir pour la première fois. « Je crois que la forêt nous joue des tours... » Dis-je en me ressaisissant avant de lui tendre ma main pour l'aider à se relever. « Normalement je ne vous ferais pas confiance, mais comme on est dans la même galère... Par contre je vous préviens, je sais me défendre, alors n'essayez pas de m'attaquer où vous vous retrouverez parmis ces restes. » Ajoutai-je d'un ton un peu trop doux pour la menace que je venais de proférer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima Empty
Message Sujet: Re: Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima EmptyDim 30 Oct 2016 - 4:08


Ça craque, ça croque !
NAHIMA & GABRIEL

« Normalement, je ne vous ferais pas confiance, mais comme on est dans la même galère... Par contre, je vous préviens, je sais me défendre, alors n'essayez pas de m'attaquer, ou vous vous retrouverez parmi ces restes, » me dit-elle d'une voix qui se voulait menaçante. Esquissant un sourire, j'attrapai la main qu'elle me tendait et je sautai sur mes pieds. Je ricanai nerveusement, faisant courir mon regard autour de nous. Des os jonchaient le sol. « Ne t'inquiète pas pour ça, je ne blesse jamais personne. La seule chose que tu risquerais de perdre avec moi, c'est ta bourse, » m'esclaffai-je, je visage fendu d'un grand sourire.

Je fis quelques pas sur le côté et m'accroupis, saisissant quelques ossements dans la paume de ma main. « Définitivement humains... » murmurai-je. Mais qu'est-ce que c'était que cet endroit? La tanière d'un indien cannibale? La tanière d'un prédateur sanguinaire? Bien malgré moi, un frisson descendit dans mon dos. Les battements de mon cœur commencèrent à s'affoler. Les rouages de mon cerveau roulaient à toute vitesse. De quelle façon pourrions-nous nous sortir de ce pétrin? Que voulait dire l'indienne lorsqu'elle avait dit que la forêt nous jouait des tours? Il était vrai que j'avais passé des heures et des heures à tourner en rond dans cette maudite forêt. Subitement, je me maudissais d'avoir suivi cette envie d'aventure qui m'affiligeait si souvent et d'avoir pris cette décision précipitée de partir pour la Forêt des Âmes en ce beau matin.

« Que savez-vous au sujet de cette forêt? Les histoires que racontent les indiens sont-elles vraies? Vous êtes bien une indienne, n'est-ce pas? » lui demandai-je en reportant mon regard vers elle. « Les habitants de One-Eyed Willy disent que les indiens entendent souvent des voix chuchoter à leur oreille dans ces bois. Personnellement, je n'ai rien entendu de tel. »

Peu importe sa réponse, il fallait que nous nous sortions de là le plus rapidement possible. Je ne savais pas à qui pouvait appartenir ce repère et je n'étais pas très sûr d'avoir envie de le savoir. Vingt-sept ans, c'était trop jeune pour mourir égorgé ou dévoré. J'avais encore trop de choses à vivre, j'avais trop d'affaires à régler, trop de désirs insatisfaits pour mourir tout de suite. Je balayai la poussière de mes vêtements avec rapidité, fouillant les alentours du regard, me demandant dans quelle direction nous devrions nous diriger pour sortir de cette satanée forêt. L’endroit me faisait froid dans le dos. Deux alternatives s’offraient à moi, soit mon sens de l’orientation semblait sérieusement détraqué aujourd’hui, ou bien cette indienne avait raison et la forêt nous jouait des tours. Comment une forêt pouvait-elle nous jouer des tours? Ça, je n’en avais aucune idée. Mais ce n’était pas la première fois que l’île de Neverland jouait avec nos sentiments et notre sens de la réalité. À plusieurs reprises, dans le passé, l’île nous avait fait vivre des événements qui défiaient ce qui était acceptable d’un point de vue rationnel. Nous y avons cru, parce que le surnaturel n’était pas étranger à l’île.

Ma mère m’avait raconté une fois que, dans le monde d’où ils venaient, mon père et elle, il n’y avait pas de magie; il n’y avait pas de fées, de sirènes et de tritons. Elle m’avait dit que la terre d’où elle venait ne réagissait jamais étrangement comme Neverland l’avait fait. Selon les récits qu’elle m’avait racontés, l’Espagne, ce pays dont elle venait, me semblait bien fade comparé à notre terre d’accueil.

« Quoi qu’il en soit... Il faut qu’on sorte d’ici. Au fait, je m’appelle Gabriel. Gabriel Santini. »



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima Empty
Message Sujet: Re: Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima EmptyLun 21 Nov 2016 - 16:34

Suite à ma menace, ce ne fut pas un regard effrayé qui se retrouva sur le visage de cet inconnu, mais plutôt un sourire, chose à laquelle je ne m'attendais pas du tout. Je l'observai donc semparer de la main que je lui tendais, l'air stupéfaite. Je savais que je n'étais pas la plus imposante, mais je ne croyais tout de même pas qu'il me rirait en plein visage. Certes, son rire semblait nerveux, mais il n'en restait pas moins insultant. « Ne t'inquiète pas pour ça, je ne blesse jamais personne. La seule chose que tu risquerais de perdre avec moi, c'est ta bourse, » Répondit l'effronté, un sourire encore plus grand que le précédant ornant maintenant son visage. Si je n'avais pas été aussi bien élevée, je lui aurais probablement collé une giffle. Mais, plutôt que de me fâcher, ce qui n'était de toute façon pas mon genre, je décidai d'ignorer ses réactions innapropriées et de les mettre sur le dos de la peur. D'ailleurs, j'étais moi-même effrayée, à un point où je n'osais même pas me pencher pour observer tous ces osssements. De toute façon, je préférérais ne pas savoir à qui ils appartenaient. J'ignorai donc la dernière phrase du voleur et détournai mon attention de l'horreur qui s'étendait à nos pieds pour me concentrer sur le paysage. Je cherchais en vain le chemin du retour, mais, malgré ma bonne connaissance des bois Unamis, je ne pouvais deviner où nous étions. Partout où je posais mon regard, les arbres ne me disaient rien. Je m'étais beaucoup trop éloignée et maintenant, j'en paierais le prix. Au moins, si je m'en sortais vivante, j'aurais une bonne histoire à raconter à Ayanna, afin de la mettre à nouveau en garde contre les dangers extérieurs.

« Que savez-vous au sujet de cette forêt? Les histoires que racontent les indiens sont-elles vraies? Vous êtes bien une indienne, n'est-ce pas? » Demanda l'homme au bout de quelques secondes, ce qui eu pour effet de me tirer de mes pensées. S'il faisait référence aux légendes à propos des âmes qui hantaient cet endroit, alors oui, elles étaient vraies. Je n'en avais jamais été témoin, mais j'avais entendu plusieurs récits à ce sujet, certains venant même des anciens, alors je ne pouvais en douter. Pourtant, ces esprits n'étaient pas menaçants. Le vrai danger, il devait rôder dans les parages, à se demander qui avait bien pu pénétrer son territoire. Les bêtes ne s'éloignaient jamais trop de leur zone de chasse. « Quoi qu’il en soit... Il faut qu’on sorte d’ici. Au fait, je m’appelle Gabriel. Gabriel Santini. » Ce type avait raison, il allait quitter cet endroit au plus vite. Je ne tenais pas particulièrement à me retrouver dans les parages lorsque l'auteur de ce carnage reviendrait. « Vous avez raison, il faut partir, mais comment? Comme je l'ai déjà dit, la forêt nous joue des tours. Elle n'a pas l'air prête à nous laisser partir et je dois avouer que je n'ai aucune idée de l'endroit où nous nous trouvons. » Avouai-je, légèrement honteuse. J'étais une indienne, supposée connaître la forêt sur le bout des doigts, mais ma peur de l'extérieur et plus précisément, des étrangers, m'avait dotée de quelques lacunes à ce sujet. « Mais... À cette heure-ci, le soleil se trouve normalement au nord de mon campement, ce qui signifie que nous devons suivre ce chemin. » Ajoutai-je en pointant la direction qui me semblait la bonne. Puis, omettant volontairement de me présenter, je me mis à avancer, priant mentalement pour ne pas m'être trompée. « Que faisiez-vous aussi loin de chez vous? » Demandai-je, curieuse, au bout de quelques secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima Empty
Message Sujet: Re: Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima EmptyMar 29 Nov 2016 - 0:36


Ça craque, ça croque !
NAHIMA & GABRIEL

Je fus tenté de protester lorsqu’elle indiqua la direction à emprunter pour regagner le campement des indiens. Pourquoi aurais-je dû la suivre vers chez elle? Et moi? Comment est-ce que je ferais pour retourner à One-Eyed Willy sans devoir retraverser cette fichue forêt hantée? Mais je pris la sage décision de ne pas piper mot. Dans le pire des cas, je volerais une embarcation et je longerais la côté pour me rendre jusqu’à la Pointe de la Tempêtre. Et puis… je voyais bien qu’elle évitais soigneusement de me révéler quoi que ce soit sur elle-même. Sage décision, ne puis-je m’empêcher de songer. Pour tout ce qu’elle en sait, tu pourrais bien être un Pirate, mon grand. Je savais bien que les indiens et les pirates avaient des relations un peu tendues, et c’est peu dire. Pendant qu’elle tentait de déterminer la direction à suivre et la façon de sortir de ce trou, je me laissai aller à ma curiosité bien malgré moi. L’écoutant d’une oreille attentive, et au risque de me faire houspiller, je m’accroupis et je pris un des os qui jonchaient le sol entre mes doigts.

Définitivement humains, songeai-je. J’observai l’os de plus près. Des traces de dents étaient aisément visibles sur l’ivoire. Quel genre de créature pouvait bien avoir fait ça? Quel genre de créature nettoyait les os de leur chair ainsi? Rapidement, je repassai mes connaissances de la faune de Neverland en revue.

En premier lieu, je songai à cette créature bien trompeuse qui m’avait un jour surpris dans la Forêt des Larcins. Elle m’avait laissé une toute petite cicatrice, celle-là. Je n’oublierais jamais son aspect… Extrêmement mignonne, avec des yeux énormes et luisants et une petite bouille qui semble presque te sourire, elle ne devait pas être plus grosse qu’un chaton. Je l’avais cru parfaitement inoffensive lorsque je l’avais aperçue. Pourtant, dès que j’ai détourné le regard, l’animal s’était attaqué à moi, plantant ses toutes petites dents dans la chair tendre de mon bras. D’un coup de poignard, je l’avais abattu. Frustré, j’avais emmené le cadavre de la petite bête dans ma maison. J’avais appris plus tard que cette créature se nommait Croucoudou. Le territoire de ces petits batards s’étendait de la Forêt des Larcins au Marais Kisipère. Impossible qu’un de ces bestioles n’ait élu domicile dans ce trou, songeai-je. On est à des lieues du marais…

La seconde possibilité qui me vint à l’esprit, c’étaient ces fameux crocodiles géants que l’on disait habiter les Montagnes de l’Imaginaire. Bien qu’ils soient peu nombreux selon ce que j’avais entendu, l’un d’entre eux aurait bien pu descendre dans la forêt pour s’attaquer à des gens qui passaient par là. Mais les crocodiles vivent dans l’eau, gros béta. En plus, je m’imaginais mal comment un mastodonte pareil pourrait nettoyer des os de cette façon sans les casser par la même occasion. Non. Impossible que ce soit un crocodile géant, Gabe. Réfléchis encore…

Et alors que j’étais profondément perdu dans mes pensées, j’entendis la voix de l’indienne qui brisa le silence abruptement : « Que faisiez-vous aussi loin de chez vous? » Lançant l’os sur le sol rocailleux, je me remis sur mes pieds, un sourire étirant le coin de ma bouche sans que je ne puisse le retenir. Lui dire ou ne pas lui dire? En voilà une bonne question. Elle ne semblait elle-même pas très disposée à me révéler grand-chose sur sa petite personne. Je choisis donc de rester vague dans ma réponse. « Eum… j’avais envie d’une aventure, j’imagine. En fait, c’est du commérage de taverne qui m’a emmené vers ces bois. » lui répondis-je en lui adressant mon plus beau sourire.

Furtivement, j’entendis des bruit de pas résonner non loin. Fléchissant légèrement les genoux, je posai mon doigt sur mes lèvres, lui indiquant de ne pas faire de bruit. Je chuchotai : « Ok, ma jolie. Je sais que tu ne me fais pas confiance, mais il faut qu’on fasse quelque chose pour sortir de cette forêt, parce que ces os sont humains et je ne sais pas quel genre de bestiole peut avoir laissé de pareilles marques de dents, et je n’ai pas envie de le savoir. Vas-tu me laisser te suivre jusqu’au campement ou tu vas t’en aller seule? »



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima Empty
Message Sujet: Re: Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Ça craque, ça croque ! ~ Gabriel et Nahima

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-