AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 take a deep breath ⊹ (nahima)
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


take a deep breath ⊹ (nahima) Empty
Message Sujet: take a deep breath ⊹ (nahima) take a deep breath ⊹ (nahima) EmptyJeu 22 Sep 2016 - 18:38

TAKE A DEEP BREATH
C'est presqu'un grognement animal qui s'échappe d'entre les lèvres du bourreau, à l'instant même. On pourrait croire qu'un ours a été atteint par la flèche d'un chasseur, mais en réalité c'est la plainte d'un humain en colère et blessé qu'on entend. En ce moment, la folie anime les traits du trentenaire, alors qu'il est agenouillé sur le sol humide, la pointe d'une lance enfoncée dans son flanc gauche. La douleur est vive et intense, mais ce n'est pas la seule blessure dont il souffre. Plusieurs entailles superficielles et d'autres moins jalonnent ici et là son visage recouvert de sang. Son crâne a été victime d'un violent choc, lui aussi. C'est la raison pour laquelle sa vision est trouble et que sa tête tourne. Cependant, s'il baisse les yeux sur la débouille de l'indien qui se trouve à quelques mètres de lui, il n'a pas à se plaindre. La bagarre a été féroce et bestiale, mais Cahan, il s'en est sorti, comme toujours. Il sait parfaitement qu'il ne faut pas sous-estimé les indiens, mais cette fois, il en a eu la preuve. Maintenant, il se retrouve blessé au beau milieu de la forêt et déboussoler par cette blessure à la tête. C'est pourquoi il rage, le bourreau. Ce sentiment de faiblesse et d'impuissance, il le déteste au plus haut point, mais en ce moment, il est bien présent et il contrôle son corps, il le fait trembler.

Il prend une profonde inspiration, Cahan, avant de briser la lance, afin de trouver un peu de liberté dans ses mouvements. Il n'est pas assez idiot pour retirer la pointe, là maintenant. Il pourrait faire une hémorragie et il ne serait pas en position de la stopper, le celte. Il doit se relever et marcher jusqu'à la ville ou le village le plus proche, Cahan. Afin de trouver un guérisseur ou un médecin qui pourra le prendre en charge. Il n'a pas vraiment le choix, c'est ça ou attendre que par magie on vienne l'aider. Soyons réaliste, l'aide il doit la trouver lui-même et pour ça, il dot d'abord se relever. C'est ce qu'il fait, Cahan, malgré la douleur qui lui donne envie de se plier en deux. Il pose un pied au sol puis l'autre et il se relève. La douleur déforme ses traits, la colère aussi, mais peu importe, il peut surmonter tout ça. Il met un pied devant l'autre, le bourreau et se fixe un but bien précis : sortir d'ici encore bien vivant,

Il avance sur plusieurs mètres, Cahan puis encore quelques mètres. Les arbres lui servent d'appuis, alors qu'il enjambe pierres et racines. Il maudit ce fichu peau rouge qui l'a pris par surprise et ne s'en veut pas le moins du monde de l'avoir tué. C'est ce qu'il méritait et il en est plutôt fier, le trentenaire. Mais ça, ça ne l'aide pas à calmer la vive douleur qui lui enflamme le flanc en entier. Ça lui fait un mal de chien, mais il doit continuer, il ne peut pas s'arrêter. La douleur le fait grogner, elle le fait pester contre ce fichu indien à la con. Pourquoi a-t-il fallu qu'il croise son chemin ? Cahan, il n'était là que pour marcher calmement et se libérer l'esprit de ses sombres souvenirs. Il n'est pas venu chercher la bagarre, elle lui est tombée dessus, tout simplement. Il franchit quelques mètres puis encore quelques autres, avant de tombez nez à nez avec une jeune femme. Il peut lire la surprise sur ses jolis traits, alors qu'elle pose ses iris sur lui. Elle devait pas s'attendre à croiser un homme recouvert de sang, en faisant sa marcher matinale ou il ne sait quoi. C'est un regard un peu fou qu'il pose sur elle, un regard sombre qui reflète bien les émotions qu'il vit depuis les dernières minutes. Il a mal, mais il est toujours aussi en colère. Ce n'est pas contre elle, loin de là, même s'il doit sembler bien mauvais, à cet instant. Cette jeune femme est peut-être l'aide dont il a besoin, mais son orgueil mal placé lui fait garder le silence, alors que son regard reste figé sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


take a deep breath ⊹ (nahima) Empty
Message Sujet: Re: take a deep breath ⊹ (nahima) take a deep breath ⊹ (nahima) EmptyJeu 29 Sep 2016 - 18:12

Une autre journée qui commence par un beau levé de soleil. Rien de mieux pour me rendre joyeuse, surtout après la longue nuit que nous venions de vivre. Mine de rien, le fait de passer mes journées dans le noir avait réussit à me rendre d'humeur plutôt maussade et j'étais bien heureuse que ce soit enfin terminé. Depuis que tout était redevenu normal, j'avais l'impression de renaître. Je pouvais enfin retourner dans la forêt sans trop craindre pour ma vie, car les animaux avaient retrouvé des comportements normaux et le climat était beaucoup plus doux, maintenant que le soleil réchauffait la cime des arbres. Bien sûr, je ne m'aventurais jamais bien loin. Hier, je m'étais rendue aux champs qui se trouvaient au bout du camp, mais aujourd'hui, je m'étais aventurée un peu plus profondément dans la forêt. Je redécouvrais ce lieu qui m'émerveillait tant lorsque j'étais plus jeune. Et maintenant que je me trouvais ici, j'arrivais presque à comprendre le désir que ressentait la petite Ayanna, sa curiosité sans fin pour le monde extérieur. Les bois étaient magnifiques et j'adorais m'y promener. Toutefois, je ne pouvais me résoudre à laisser mes plus jeunes soeurs s'y aventurer trop longtemps, surtout sachant qu'elle pourrait tomber sur n'importe quel étranger. Pirates, bandit, voleurs et arnaqueurs... Les adultes étaient de plus en plus nombreux sur l'île et leur présence était loin de me rassurer. Je restai donc sur mes gardes tandis que je progressais lentement. Pour l'instant, tout semblait parfaitement normal. Je n'entendais que le son de mes propres pas et celui des oiseaux qui chantaient.

Après quelques minutes de marche, je me surpris même à me détendre un peu. Ignorant presque le monde extérieur, je me permis de me plonger dans mes pensées. Je repensais aux derniers événements, comment la petite Aponie avait réussi à se montrer encore plus courageuse que certains de nos guerriers. Le sacrifice qu'elle avait fait pour que tous puissent revoir le soleil, pour sauver notre île. Je me demandais comment j'aurais réagit si l'une de mes soeurs avait été l'élue. L'aurais-je laissée s'aventurer aussi loin du camp, sachant qu'elle aurait pu se mettre en danger? Probablement pas. Pourtant, j'aurais bien été forcée de la laisser y aller. Les filles grandissaient, elles étaient bien plus matures qu'avant et je savais qu'elles n'étaient pas idiotes. Une escapade sur la plage ne les tuerait probablement pas, mais je ne pouvais m'empêcher de m'inquiéter depuis l'accident d'Oneida. Mais bon... Il était peut-être temps que je leur laisse un peu de liberté, non?

Quelques secondes plus tard, je fus sortie de mes pensées par une série de sons plutôt inquiétants. Si je me fiais à ce que j'entendais, une bagarre avait lieu dans la forêt. Les bruits étaient diffus, signe que l'action se déroulait à une bonne distance de l'endroit où je me trouvais, probablement vers l'ouest. Alors, sans trop réfléchir, je m'élançais dans cette direction. Il pouvait s'agir d'un indien, de l'un de nos guerriers en détresse et il aurait probablement besoin de mon aide. Mes talents étaient loin d'égaler ceux de Ma'Lila, mais je l'avais vu à l'oeuvre à quelques reprises, alors je savais que je ne serais pas complètement inutile. Je fonçai donc sans penser aux conséquences, me retrouvant ainsi nez à nez avec un homme qui m'était complètement inconnu. Un étranger, qui venait probablement de la ville. Ou pire, un pirate. Tous mes sens me poussaient à faire demi-tour, à me sauver avant qu'il ne m'arrive quoi que ce soit. Mais je restais sur place. Malgré ses allures menaçantes et son regard peu sympathique, je ressentais le besoin de l'aider. L'étranger avait visiblement besoin d'aide et vu l'endroit où il se trouvait, j'étais probablement la seule personne en mesure de la lui procurer. Je restai donc sur place, essayant de me ressaisir du choc que cette rencontre avait provoqué. Puis, une fois mes esprits retrouvés, j'osai prendre la parole. « Vous êtes blessés? Qu'est-ce qui vous est arrivé? » Questions idiotes, mais elles m'étaient venues spontanément. « Laissez. Ce n'est pas important. » Ajoutai-je avant de m'approcher doucement. Je ne voulais pas l'effrayer, le pauvre, alors je me contentais de gestes délicats, pour lui faire comprendre qu'il devait s'asseoir. Il n'avait visiblement pas la force de rester debout plus longtemps. « Ne vous inquiétez pas. Vous devez vous reposer un peu. »

take a deep breath ⊹ (nahima) 3235645488
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


take a deep breath ⊹ (nahima) Empty
Message Sujet: Re: take a deep breath ⊹ (nahima) take a deep breath ⊹ (nahima) EmptyMer 5 Oct 2016 - 2:17

TAKE A DEEP BREATH
Il ne se veut pas menaçant, le bourreau, l'air sur son visage est celui qu'on lui connait souvent, mais la colère submerge ses traits avec plus de ferveur que d'habitude. Son regard parcours les traits de la jolie brunette, alors qu'il reste plongé dans un silence total. Elle semble troublée par sa présence, la jeune femme, mais après quelques secondes, elle semble retrouver toute sa tête. « Vous êtes blessés? Qu'est-ce qui vous est arrivé? » Il ne bronche pas, ne bouge pas. Est-ce vraiment important comme question ? Est-ce que lui révéler ce qui lui est arrivé changera quelque chose à sa situation ? Non, pas le moins du monde. D'ailleurs, elle semble en prendre aussitôt conscience, la brune. « Laissez. Ce n'est pas important. » Voilà qui est sensé. Ce qui lui est arrivé n'a vraiment aucune importante, il est blessé, il a besoin qu'on lui vienne en aide et c'est tout. Elle s'approche la jeune femme, doucement et il la laisse faire. Ses iris clairs l'observent avec la même expression, alors qu'elle tente de lui faire comprendre qu'il doit s'asseoir. « Ne vous inquiétez pas. Vous devez vous reposer un peu. » Il n'est pas question qu'il s'assoit, le bourreau. La lance pourrait continuer de s'enfoncer au moindre geste brusque ou à la moindre pression. Il pose plutôt un genou au sol puis le deuxième, ne la quittant pas des yeux. Peut-être n'a-t-elle pas remarquée l'ampleur de sa blessure, peut-être qu'elle a remarqué son visage ensanglanté avant tout et les entailles qui jonchent son corps ici et là.

Il a l'impression d'être un fichu animal blessé et cette sensation est des plus désagréables. Lui qui est toujours au-dessus de tout, lui qui déteste perdre le contrôle. En ce moment, il est contrôlé par la douleur et cette satanée lance qui transperce sa chair et ça le met hors de lui. Il déteste demander de l'aide, il déteste se montrer faible, mais en ce moment, il n'y a pas beaucoup de possibilités qui s'offrent à lui. Cette jolie jeune femme est là devant lui et elle ne reste pas impassible devant son état de santé. À l'expression sur son visage, il sait qu'elle désire lui venir en aide et il sait qu'elle le fera. « Dis-moi que tu peux me venir en aide, parce que j'y arriverai pas seul. » Ça le tue de lui demander de l'aide, oh oui, ça le tue. Et ça, elle peut le voir à son visage. Cahan, il est dans une très fâcheuse position, sinon il se débrouillerait par ses propres moyens, ça ne fait aucun doute. Mais en ce moment, il a est contraint à faire confiance à une jeune femme qu'il ne connait pas. Il est contraint à s'abaisser au niveau d'homme faible et ça le gruge intérieurement. Si bien qu'il a envie de se relever et de lui dire d'oublier tout ça, qu'il saura se débrouiller. Mais son orgueil, il doit la laisser de côté, parce que cette fichue blessure pourrait lui être mortelle et il le sait, Cahan. On ne le surnomme pas l'homme de fer sans raison, mais malgré ce surnom, il n'est pas un dieu, le bourreau. Il n'est pas immortel, même si parfois on pourrait croire que oui. Il est cent pour cent humain et il n'est pas à l'abri de la mort, mais s'il l'a bravé à de nombreuses reprises.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


take a deep breath ⊹ (nahima) Empty
Message Sujet: Re: take a deep breath ⊹ (nahima) take a deep breath ⊹ (nahima) EmptyJeu 20 Oct 2016 - 18:00

Je devais avoir l'air d'une véritable idiote en ce moment. Je restais plantée là sans trop savoir comment réagir face à cet homme blessé. Il avait besoin d'aide. Il souffrait et ça se voyait, mais moi, je restais là à dire sortir des phrases idiotes. Je devais bouger, faire quelque chose. Mais pourquoi Ma'Lila n'était jamais là quand on avait besoin d'aide? Cet homme avait besoin d'une guérisseuse, pas d'une indienne empotée. Toutefois, il n'avait que moi et vu la faiblesse que je sentais chez lui, il n'aurait jamais le temps de se rendre au campement. Du moins, pas vivant. Pourtant, ses blessures ne me semblaient pas si grave. Certes, il saignait énormément, mais justement, tout ça m'empêchait de bien examiner l'ampleur des dégâts qu'il avait subit. Je lui fis donc signe de s'asseoir, que je puisse mieux observer ses blessures. Seulement, l'idée ne sembla pas lui plaire, puisqu'il refusa de s'y soumettre. Plutôt que de s'adosser à un arbre ou autre, l'étranger se contenta de s'agenouilla face à moi, démarche qui sembla lui provoquer une grande douleur vu la manière dont son visage se crispait un peu plus à chaque mouvement. Pourtant, jamais je ne l'entendis se plaindre. Il était brave, je devais au moins lui reconnaître ça.

« Dis-moi que tu peux me venir en aide, parce que j'y arriverai pas seul. » Ses paroles avaient suffis à me ramener à moi-même et à me faire réaliser qu'il fallait agir rapidement si je ne voulais pas me retrouver seule avec un corps au milieu de la forêt. « J'en doute bien. Je ne suis peut-être pas la plus qualifié, mais je ferai mon possible pour vous aider. » Répondis-je avant de m'accroupir à mon tour. Même dans cette position, le type restait imposant. Il devait encore avoir une bonne tête de plus que moi, mais de là, j'avais tout de même une meilleure vue des blessures qui le recouvraient. Elles étaient beaucoup plus nombreuses que ce que j'aurais cru et je dus me retenir de ne pas paniquer apercevant le morceau métallique qui sortait de son torse. Probablement le vestige d'une lance quelconque. La vue de ce morceau d'arme m'inquiétait, autant pour la vie de l'homme que pour la mienne, car il n'avait visiblement pas été attaqué par un animal, finalement. Et l'ordure qui lui avait fait ça était peut-être encore dans les parages. J'aurais du prendre mes jambes à mon cou, me sauver tant qu'en avais le temps. C'était ce que ma mère aurait probablement attendu de moi, sachant que l'homme n'était pas des nôtres et que la menace rôdait peut-être encore. Pourtant, je restai là. Je refusais de le voir mourir sous mes yeux.

Qu'est-ce que Ma'Lila ferait? Me demandai-je pour la centième fois en détaillant chaque blessure de l'étranger. Certaines des entailles étaient plus profondes, mais le plus inquiétant restait l'arme enfoncée dans son abdomen. Pour l'instant, je devais me concentrer là-dessus. Trouver un moyen de la retirer sans qu'il ne saigne trop abondamment. Comme je ne pouvais ni cautériser la plaie, ni poser un garrot à un tel endroit, la seule option restante était d'effectuer une pression sur la plaie, pour éviter que l'homme ne perde trop de sang. Une procédure risquée, qui était loin de me plaire. Ce n'était pas la meilleure des solutions, mais pour l'instant, c'était la seule que j'avais et au moins, l'inconnu augmentait ses chances de survie. Et, au pire, le pansement lui donnerait un peu plus de temps pour trouver un vrai guérisseur. « Je vais devoir retirer la lance. Ce sera douloureux, mais vous m'avez l'air courageux, alors ça devrait aller. » Expliquai-je en m'emparant d'un petit poignard que je portais toujours à ma ceinture pour découper un grand carré de tissus dans la manche de ma tunique. Une fois que ce fut fait, je retirai le morceau métallique d'un geste à la fois rapide et précis, avant de m'empresser d'appuyer le pansement de fortune sur la blessure qui se mit automatiquement à saigner.


take a deep breath ⊹ (nahima) P410
5e énigme : Ils sont nos Roméo & Juliette nos Hamlet & Ophélie,
la prochaine pièce se trouvent dans l'un de leur sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


take a deep breath ⊹ (nahima) Empty
Message Sujet: Re: take a deep breath ⊹ (nahima) take a deep breath ⊹ (nahima) EmptyJeu 3 Nov 2016 - 18:34

TAKE A DEEP BREATH
Ça le tue de lui demander de l'aide, mais Cahan, il est dans une très fâcheuse position. Il est fort, solide, pratiquement intuable, mais il n'est pas un surhomme et un jour, il finira par tomber. Aujourd'hui ne peut être ce jour. Il a surmonté les épreuves les plus difficiles qui soient et il a continué à se battre. Il s'est toujours tenu debout et il continuera jusqu'à son dernier souffle. Certes, il est agenouillé à l'instant même, mais c'est pour mieux se relever, une fois que la jolie brune lui sera venue en aide. Il manque sans doute de jugement en lui demandant de l'aider, elle ne s'y connait peut-être aucunement en soins, mais elle ne peut pas faire pire que lui. C'est sur cette pensée qu'il se base, en s'agenouillant devant elle. La lance enfoncée dans sa chair lui procure une vive douleur lancinante, mais il ne se plaint pas, le bourreau, il ne le fait jamais. Il est de ceux qui ont une très grande résistance à la douleur, heureusement. C'est pourquoi il a pu marcher jusqu'ici, Cahan, alors que d'autres se seraient écoulés bien avant.

« J'en doute bien. Je ne suis peut-être pas la plus qualifié, mais je ferai mon possible pour vous aider. » Voilà ce que lui répond la belle brune avant de s'accroupir à son tour. Elle ne semble donc pas désemparée par sa demande, c'est donc qu'elle fera l'affaire, pour l'instant. Il se doit de lui faire confiance, le bourreau, même si honnêtement, il fait rarement confiance aux gens. Mais elle... elle semble prête à l'aider, même s'il n'est qu'un pur étranger pour elle. C'est donc qu'elle a du coeur, la brune et c'est une bonne nouvelle pour lui. Les yeux du bourreau la détaillent, il observe ses moindres mouvements, la moindre réaction, alors qu'elle observe ses blessures. Il n'a pas besoin de mots pour qu'elle comprenne quelle blessure est la plus importante à soigner. Les autres ne sont que des entailles plus ou moins profondes, mais superficielles. Par contre, la pointe de cette lance qui est toujours enfoncée dans son abdomen pourrait le mener tout droit vers la mort, s'il venait à perdre trop de sang. Mais c'est le risque et il le sait, Cahan. Il sait également qu'il ne peut pas continuer a avancer avec cet éclat de bois enfoncé dans la chair. À chaque mouvement qu'il effectue, il risque de s'enfoncer et de causer encore plus de dommage. C'est pourquoi il faut le retirer et la jeune brune, elle semble du même avis que lui. « Je vais devoir retirer la lance. Ce sera douloureux, mais vous m'avez l'air courageux, alors ça devrait aller. » Cahan, il se contente d'un petit hochement de tête, afin de lui faire comprendre qu'il est d'accord.

Il reste immobile, le celte, alors qu'il observe le travail qu'elle effectue. Ses muscles se tendent sous la douleur, mais il ne laisse aucun son s'échapper d'entre ses lèvres, alors qu'elle retire le reste de la lance. Évidemment, le sang se met instantanément à s'échapper de la profonde plaie et elle y appuie aussitôt le bout de tissu, la fausse guérisseuse. Rapidement, le bandage de fortune sera entièrement imbibé de sang et il ne pourra plus arrêter l'hémorragie. Ça, il le sait, Cahan, pour avoir subit une panoplie de blessures similaires. « Il faut plus de tissu, celui-là est trop petit, il ne tiendra pas longtemps. Dès que je vais marcher, le sang s'écoulera plus rapidement. » Il relève les yeux vers elle, le bourreau. Il s'est débarrassé de sa chemise, à l'instant où il a prit soin d'observer sa blessure et de briser la lance. Maintenant, il n'y a qu'elle qui peut lui fournir le tissu nécessaire. Ça, elle semble le comprendre, la jolie brune, car elle l'incite à poser sa grande main sur le tissu déjà présent, afin de pouvoir trouver un nouveau bandage de fortune. Il s'exécute, Cahan, sans broncher, sans bouger, sans faire le moindre son. La douleur qu'il ressent est extrêmement vive, mais il ne se plaint toujours pas. Dès qu'elle lui procurera un plus grand bout de tissu, il pourra penser à se relever et à marcher. Il pourra trouver un médecin ou quelque chose pour cautériser ou recoudre lui-même la plaie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


take a deep breath ⊹ (nahima) Empty
Message Sujet: Re: take a deep breath ⊹ (nahima) take a deep breath ⊹ (nahima) EmptyJeu 1 Déc 2016 - 22:05

Maintenant que j'avais eu la chance de l'observer de plus près, j'étais persuadée que cet homme n'était pas un indien. Je ne l'avais jamais vu parmis les miens et il ne semblait pas appartenir à la tribu adverse non plus. Il s'agissait donc d'un étranger, un type que j'aurais du percevoir comme hostile. Seulement, dans les circonstances, je ne pouvais m'empêcher de lui venir en aide. Je m'en serais voulue à jamais si je l'avais laissé périr seul dans ces bois, alors, même si je n'étais pas la plus qualifiée dans mon domaine, je souhaitais faire tout ce qui était en mon possible pour l'aider à se remettre sur pied. Et je comptais bien y arriver. Après tout, vu les quelques connaissances que j'avais pu acquérir en observant Ma'Lila à l'oeuvre, c'était parfaitement possible. Je devais juste rester concentrer sur ma tâche et ne pas me laisser envahir par l'odeur âcre du sang et les désagréments que la vue de cet épais liquide me faisait ressentir. J'agissais donc de façon machinale, me contentant de répéter soigneusement des gestes que j'avais observé plusieurs fois par le passé. Je les reproduisais minutieusement, faisant mon possible pour panser la plaie béante laissée par l'absence du bout de métal que je venais de retirer de la poitrine de l'homme. J'y appliquai un bandage de fortune, simple morceau de tissus. En fait, il s'agissait d'une grande partie de ma manche. Toutefois, ça ne semblait pas suffir, puisque le pansement s'imbibait rapidement du sang qui s'écoulait de la plaie. Donc, comme l'avait signalé mon pauvre patient, il en faudrait bientôt plus, surtout qu'il devait avoir une longue route à faire jusqu'à chez lui. Je devais m'assurer que le tout tienne jusqu'à ce qu'il trouve une aide plus appropriée. Sauf que l'homme ne pouvait fournir plus de tissus vu le peu de vêtements qu'il portait déjà. Il faudrait donc que je m'y colle. En temps normal, la situation m'aurait gênée, car m'exposer ainsi à une personne autre que mon époux me paraissait déplacé, mais je ne voyais pas d'autres solutions. Je poussai donc un bref soupire avant de faire signe au guerrier d'effectuer une pression sur les restants de ma manche. Ce geste sembla douloureux, mais vu ma force, j'avais besoin de mes deux mains pour déchirer un pan de ma tunique.

Tandis que l'homme tenait son bandage de fortune, je m'emparai du petit poignard que je portais éternellement à ma ceinture. Simple mesure de précaution qui m'était imposée, mais que j'avais toujours trouvé inutile jusqu'à aujourd'hui, vu mes faibles connaissances en matière d'autodéfense. Puis, une fois l'arme en main, je saisis le bas de ma tunique que je déchirai jusqu'à la mi-cuisse, dégageant ainsi un bon morceau de tissus. Il y en avait assez pour recouvrir sa blessure, en plus de pouvoir nouer les restants autour de son torse, de manière à ce que le tout tienne tout au long de la longue route qui devait attendre ce pauvre égaré. Je repris donc temporairement ma place initiale, appuyant fermement sur la blessure tandis que j'ajoutais les bouts de tissus supplémentaires. Puis, lorsque la plaie fut complètement recouverte d'une paroi assez épaisse, je fis signe à l'étranger d'effectuer à nouveau une pression sur le pansement, le temps d'enrouler la mince bande restante autour de lui, la nouant sur ses épaules, un peu à la façon d'une attelle. Ce n'était pas élégant, mais au moins, c'était solide et ça empêchait l'inconnu de se vider complètement de son sang.

« Ça devrait tenir un moment, le temps que vous rentriez chez vous. À moins que vous préfériez m'accompagner à mon campement... » Proposai-je, incertaine. Je me doutais bien que mon offre serait refusée. Et, de toute façon, sa venue au village en dérangerait plus d'un. On refuserait probablement de le soigner et de l'héberger temporairement, vu l'air hostile qu'il dégageait, mais je me permis tout de même de le proposer. Question de politesse. « Dans tout les cas, vous devrez bien nettoyer la plaie dès que vous en aurez l'occasion, en plus de remplacer ce bandage par un qui soit plus approprié. Vous connaissez des gens qui pourraient vous aider? » Demandai-je, voulant m'assurer qu'il rentrerait en sécurité et qu'il disposerait de tout l'aide dont il aurait besoin.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


take a deep breath ⊹ (nahima) Empty
Message Sujet: Re: take a deep breath ⊹ (nahima) take a deep breath ⊹ (nahima) EmptyMar 6 Déc 2016 - 22:41

TAKE A DEEP BREATH
Maintenant, il regrette, le bourreau. Pas d'avoir tué le peau rouge, ça non, il ne le regrette en rien. Ce qu'il regrette, c'est d'avoir pris la décision de venir s'aérer l'esprit dans cette forêt. S'il est venu ici, Cahan, c'est dans le seul et unique but de se sortir de ses pensées bien sombres. Il n'avait pas prévu qu'un indien allait l'attaquer, sur un territoire qui n'est même pas le sien. Encore moins qu'il serait placé dans une position aussi fâcheuse. À l'instant, c'est entre le mains d'une jeune femme que sa vie repose sans doute. Une jolie brune qui ne s'y connait peut-être pas le moins du monde en soins. Tout ça, parce qu'il a choisi le printemps, plutôt que l'automne ou l'été, le trentenaire. S'il pouvait faire un retour en arrière, il changerait de direction, afin de ne pas croiser la route du sauvage, mais désormais, c'est trop tard, il ne peut plus faire marche arrière. Il est blessé, Cahan et pour l'instant, il n'a d'autre choix que d'accorder sa confiance à la jeune femme. Pourtant, tous ceux qui connaissent assez bien le colosse pourraient témoigner de la difficulté qu'il a à accorder sa confiance aux gens. À ses yeux, le meilleur travail est toujours mieux fait par soi-même, mais à l'heure actuelle, il se doit de faire confiance à la brunette, même si honnêtement, ça ne lui plaît pas.

Il l'observe, le bourreau, alors qu'elle s'empare de son poignard, afin de déchirer une nouvelle bande de tissu, cette fois, suffisant grande. Il l'observe dans les moindres détails, il ne rate pas un seul mouvement, alors qu'elle vient à nouveau appuyer sur la blessure. La brunette, elle vient recouvrir la plaie avec le nouveau bandage de fortune et une fois fait, elle l'incite à maintenir une nouvelle pression, ce qu'il fait, en silence. Suite à quoi, elle noue le restant de tissu autour de sa taille puis de ses épaules. Aux yeux de Cahan, ça paraît peut-être légèrement excessif, mais il ne relève pas, se contenant de l'observer. « Ça devrait tenir un moment, le temps que vous rentriez chez vous. À moins que vous préfériez m'accompagner à mon campement... » À ses dernières paroles, il secoue la tête. Non, il ne tient pas à l'accompagner à son campement, le bourreau, par orgueil, mais également parce qu'il réalise qui elle est, ce qu'elle est. Les quelques doutes dans son esprit semblent se confirmer, elle est elle aussi une peau rouge, il est donc hors de question qu'il l'accompagne jusque chez elle. Si cela se trouve, elle est la cousine de l'indien qu'il vient de massacrer, peut-être même qu'elle en est l'épouse, la soeur...

« Dans tout les cas, vous devrez bien nettoyer la plaie dès que vous en aurez l'occasion, en plus de remplacer ce bandage par un qui soit plus approprié. Vous connaissez des gens qui pourraient vous aider? » Maintenant, il hoche doucement la tête. Une fois à la Cité, il ira trouver cette femme médecin qui lui a sauvée la mise, plus d'une fois. Ou il se contentera de désinfecter le tout par lui-même, avant de cautériser la plaie. Au fil des années, il a apprit à se débrouiller seul, le colosse, alors il pourra très bien se débrouiller par ses propres moyens, s'il en a la force. « Je saurai me débrouiller. » Sur ses mots, il se remet sur ses deux pieds, le bourreau, sans trop de difficulté, mais laissant échapper par la même occasion un léger grognement sous la douleur. À nouveau, il vient poser ses iris clairs sur le visage de la jolie brunette. « Merci. » Voilà un mot qu'il faut parfois lui arracher, même lorsqu'il le pense. Cette jeune femme n'était pas obligée de s'arrêter et de lui venir en aide, mais elle l'a fait et pour ça, il lui en est reconnaissant, le celte. À son habitude, il ne sourit pas, il se contente seulement d'un petit mouvement de tête, avant de lui faire dos. Il ne veut pas s'éterniser, Cahan, tout ce qu'il désire, c'est rentrer chez lui et s'occuper de cette fichue blessure. C'est pourquoi il commence à marcher, d'un pas lent et qui se veut assuré. La douleur est vive, mais il y fait face, comme toujours. Tout ce qui compte c'est d'arriver à la Cité, le plus rapidement qu'il lui est possible, malgré la douleur. Douleur ou non, il y parviendra, il le fait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



take a deep breath ⊹ (nahima) Empty
Message Sujet: Re: take a deep breath ⊹ (nahima) take a deep breath ⊹ (nahima) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

take a deep breath ⊹ (nahima)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-