AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE
★ second star to the right and straight on till morning ★

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
PNJ
Beware, I'm starving
PNJ
ζ Inscris le : 18/04/2016
ζ Messages : 79
ζ Avatar : //
ζ Localisation : Là ou vous êtes
QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE 1483305726-tumblr-lfk0vbqnik1qb56xno1-500



QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE Empty
Message Sujet: QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE EmptyLun 4 Juil 2016 - 22:50



LES MARAIS  KISIPERE

Participants
• Rosemary Hartbottle (absence pour le moment)
• Raygon Finnighan
• Sirhaan
• Nikolaï
• Keyne Delendar
• Grace Dawson
• Aodren Bellamont

Le parchemin est maintenant noir des signatures des gens de bonne volonté qui veulent bien venir en aide à Mr. Felleng. Peu importe à cet homme la somme qu’il versera en échange de ses trois enfants, ils représentent bien plus qu’un coffre rempli de pièces ou de joyaux à ses yeux de père. L’individu au regard aussi foncé que ses cheveux replie le document avant de mirer chacune des personnes qui se trouvent autour de cette table. Il s’éclaircit la gorge, avale sa salive pour humidifier celle-ci, bien trop sèche de ne pas voir prononcé de mots depuis plusieurs heures. Ses paumes abîmées par le temps et le travail resserrent le morceau de papier qu’il tient fermement, comme une promesse de retrouvailles avec sa progéniture.  « Dames et Gentilshommes que vous êtes, je voulais vous remercier de l’aide précieuse que vous voulez bien me donner. Ô, il est fort possible que ce ne soit que l’appât de la somme offerte qui vous ait fait signer mon parchemin, mais je vous promets que cette somme sera offerte aux gens qui retrouveront mes petits. Nous allons partir ensemble vers l’entrée des marais, où j’ai trouvé le chaperon de ma plus jeune fille de six ans. Mes enfants se prénomment, Belegan, Myrielle et Hemma, ces prénoms vous seront certainement utiles pour les appeler dans le brouillard. Prenez ce dont vous avez besoin et je vous invite à me suivre…les chevaux nous attendent pour ceux qui n’en possèdent pas déjà un »


• Dans cette première partie, il n’y a pas encore de petits jeux pour avancer, je vous invite d’ores et déjà à engager votre personnage dans la quête, savoir comment il est arrivé ? Pourquoi a-t-il signé ? Et bien évidemment, allez jusqu’au départ de la ville de Bartok et l’arrivée devant les redoutables marais où nombreux sont ceux qui s’y sont perdus et que l’on a jamais retrouvés.

Résumé et rappel : Recherche des trois enfants 1 ♂ et 2 ♀ - 6 à 9 ans
Les enfants sont perdus dans les profondeurs des marais et vous devez les retrouver. Certains vont s’allier, d’autres se mettre des bâtons dans les roues, mais je vous en prie, éviter de vous entretuer. Vous allez participer à une quête, moitié aventures (avec vos écrits) et moitié jeux. Vous allez donc avancer au rythme des énigmes, empruntant le bon chemin en cas de réussite et le mauvais en cas d’erreur, seulement, ne dit on pas que tous les chemins mènent à Rome, oups pardon… à Blindman’s Bluff ? Si vous êtes parti sur le mauvais chemin, lors d’une prochaine étape, il est possible que vous me donniez la bonne réponse et dans ce cas, votre personnage retournera sur le bon chemin. Et inversement si vous étiez sur le bon et que vous répondez faux. Rien n’est jamais perdu ou gagné, sur Neverland !

Vous n'avez pas de nombre de ligne pour cette quête, mais les réponses ici sont prioritaires à vos Rp's classiques. Tâchez juste de ne pas mettre 2 semaines à répondre, pensez à vos partenaires. merci et bon courage à vous tous !  QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE 4083129687  QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE 3564022888


Dernière édition par PNJ le Ven 9 Sep 2016 - 19:26, édité 1 fois


NE JAMAIS MP CE COMPTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE Empty
Message Sujet: Re: QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE EmptyMar 5 Juil 2016 - 1:41

Je m'étais rendue au marcher de Bartok, ville dans laquelle j'étais en visite depuis quelques jours pour faire certains achats, mais je  m'étais arrêtée en chemin pour écouter une conversation tenue par deux hommes. D'après ce que je pouvais entendre, trois enfants s'étaient perdus et leur père, plus que désespéré, était prêt à engager des gens pour l'aider à les retrouver. Il promettait une généreuse récompense à quiconque lui rapporterait ces membres manquant de sa famille. Cette nouvelle m'attristait énormément et je crevais d'envie de courir à leur rescousse. Seulement, les gamins se trouvaient dans les marais, partie de l'île qui m'avait toujours effrayée. J'hésitai donc un moment, pesant le pour et le contre. Si je décidais de répondre à cette annonce, je pouvais changer la vie de quelqu'un. Rendre un père heureux et aider des enfants qui étaient probablement terrorisés en ce moment même. De plus, même si j'adorais aider les gens sans rien attendre en retour, je devais avouer que la récompense promise était attrayante. Ce serait une grande avancée pour mes projets et avec cette avance, je pourrais peut-être ouvrir ma pâtisserie un peu plus rapidement. Seulement, cette idée me mettait mal-à-l'aise. Je ne trouvais pas bien d'accepter quelques richesses en échange d'un coup de main qui me semblait simplement normal. Par contre, vu les risques auxquels j'allais devoir faire face si j'acceptais d'aider cette famille, un signe de remerciement serait logique, non?

Finalement, réalisant que les points négatifs n'étaient pas si nombreux, je décidai donc de me rendre au point de rendez-vous. Je me remis rapidement en selle avant d'ordonner à ma jument, Cannelle, de passer au galop. Cette vitesse me permis d'arriver à l'entrée du village en quelques minutes. Une fois sur les lieux, je m'empressai de signer le parchemin pour prouver mon engagement dans cette mission, puis j'allai m'asseoir à la table qui fut bientôt remplie. Je jetai un coup d'oeil aux gens qui m'entouraient, des hommes et des femmes que je n'avais jamais croisé avant aujourd'hui, avant de reporter mon attention sur le pauvre père qui venait tout juste de prendre la parole. J'appris alors que ses enfants s'appelaient Belegan, Myrielle et Hemma. Je notai mentalement cette information avant de me diriger vers l'extérieur, suivant de près les autres étrangers qui avaient répondu à l'appelle. Une fois près des cheveux, je me mis en selle et après une longue chevauchée, notre petit groupe arriva enfin près des marais. Ceux-ci étaient encore plus effrayant que dans mes souvenirs, mais je fis mon possible pour prendre sur moi. Je ne voulais pas montrer à ces gens que j'avais peur, surtout que certains d'entre-eux n'avaient pas l'air très sympathiques. Je restai donc légèrement en retrait. J'adressai un petit sourire à une brunette qui me disait vaguement quelque chose, attendant que des instructions nous soient remises. Devions nous tout de suite nous lancer à la recherche des gamins? Allions nous faire de petits groupes ou allions nous nous aventurer seuls dans ces lieux peu rassurants?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE Empty
Message Sujet: Re: QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE EmptyMar 5 Juil 2016 - 10:27

La rumeur court depuis quatre jours à présent. Raygon vient à peine de rentrer d'une livraison de Blindman que déjà, Bartok bruisse de ces commérages de rues. D'habitude, le garçon passe sans s'en préoccuper. Il déteste les quand dira t-on et la nuit permanente qui les transforme en chuchotements obscures a le don de l'énerver un peu plus. Sauf que cette fois ce n'est pas la mère Pintade qui a cassé ses dents sur son pain dur ni le vieil Achille qui a retrouvé son chien couché sur les hortensias de sa voisine, non. Cette histoire parle d'enfants. Et comme à chaque fois, Ray pense aux Perdus. Sa famille. Il y a longtemps. A l'Arbre on n'abandonnait pas ses frères et sœurs. C'est une loi qui est restée gravée dans son cœur. Pour la première fois il demande de développer, recoupe les informations, frissonne au nom des Marais. Pourquoi trois enfants en bas âge se seraient rendus à Kisipère ? Même les Perdus savent qu'il est dangereux de s'aventurer dans ces quelques hectares brumeux. A moins qu'ils n'aient été attirés par quelque chose ou quelqu'un. De ce fait l'espoir de les retrouver s'amincit. Il a beau trouver peu de chance de réussite dans cette quête, le petit pourcentage qui reste lui suffit et il se dirige d'un pas décidé vers l'entrée de son village.

L'homme est là, la peau sombre tannée par des marques noires, le regard noyé de douleur. Dans l'attente. Il n'y a rien de pire que de se sentir impuissant face à la détresse de ceux qu'on aime. Mais le riche marchand ne semble pas être homme à abandonner et propose même une bourse bien remplie à celui ou celle qui lui rendra ses trois gamins. Ray a l'habitude de passer des contrats, monnayer la vie et la mort ne lui fait donc ni chaud ni froid et c'est d'un trait décidé qu'il paraphe le parchemin.

Ceux qui le rejoignent par la suite l'étonnent à peine. Rosemary Hartbottle est au fond, une femme que les enfants font fondre. Raygon le sait puisqu'il a eu la chance, mais non sans répartie, d'en bénéficier et c'est grâce à cette femme qu'il a désormais pignon sur rue à One-Eyed. Il lui doit beaucoup et c'est donc d'un hochement de tête satisfait qu'il accueille sa venue.

La présence de Keyne Delendar lui tire un sourire qu'il tente de cacher car il sait qu'elle le lui fera recracher par les trous de nez s'il s'étire trop. Est t-elle là pour l'argent et le contrat juteux qu'il y a à la clé ? Raygon la connait depuis assez longtemps à présent pour savoir qu'il y a bien plus sous ce joli minois glacé. Et au fond de lui, il est heureux de la savoir de l'aventure. Il s'est déjà battu à ses côtés, connait ses réflexes, sa dextérité, et sait qu'il peut compter sur elle. Et dans une aventure comme celle-ci mieux vaut avoir des amis! Les trois autres hommes de l'expédition par exemple, lui sont parfaitement étrangers et par principe, Raygon s'en méfie de suite. L'un à l'air aussi froid que Keyne lorsqu'elle compte abattre sa lame sur son ennemi, l'autre a un sourire espiègle que le jeune homme a du mal à analyser, et le dernier un air innocent qui pourrait bien se révéler n'être qu'une façade.

L'arrivée de Grace cependant lui tire un haussement de sourcil. Au fond le garçon est un macho qui s'ignore à peine, et la belle blonde, il l'a voit plutôt aux fourneaux à préparer ses exceptionnelles pâtisseries plutôt qu'à patauger dans la boue. De plus, ils se sont quittés fâchés la dernière fois, comme trois fois sur quatre et il est prêt à lui envoyer une nouvelle pique pour relancer l'étincelle entre leur deux caractères explosifs! L'intervention du père de famille le remet cependant dans le droit chemin et il écoute, bras croisés, le plan d'attaque, retient les noms et hoche en silence la tête. Une chaussure et une cape, rien d'autre. Cela prouve seulement que les enfants sont bien rentrés dans les marais, pour la suite, la direction à prendre, ils devront se fier à leur instinct.

Acceptant bien volontiers le prêt d'un cheval, Raygon suit la troupe qui s'achemine au nord ouest de Bartok, à la limite des marais. Il hésite à parler à ses partenaires, ne sachant s'ils sont attirés ici par l’appât du gain et s'il doit s'en méfier, et préfère donc se taire et ne pas dévoiler ses amitiés. La vue des marécages happés par une chape de brume lui tire une grimace et il rajuste la veste chaude sur ses épaules. Ses yeux noisettes percent le brouillard tendant de comprendre ce qui peut pousser un enfant à entrer dans ces marais, ou à y fuir... et quel chemin si tant est qu'il en existe, aurait mené les trois mioches à leur perdition...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE Empty
Message Sujet: Re: QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE EmptyVen 8 Juil 2016 - 15:29

Je n’aurais jamais pensé que travailler dans une maison close pouvait me permettre d’autant voyager à travers l’île…Et pourtant. Bon, le gros de mes « voyages » (s’ils peuvent être appelés ainsi) n’était que le fruit d’explorations parfois un peu dangereuses de ma part, la plupart du temps seul. C’était très sympa, mais étant à pied, je ne faisais pas non plus des distances de folie. Mais cette fois, c’était autre chose, complètement. Cette fois, je n’étais pas seule, première chose, j’étais avec Madame Rosy, ma patronne. Deuxièmement, je n’étais pas non plus à pied mais à cheval et nous allions à Bartok. J’avais entendu parler de la ville, mais n’y avais jamais mis les pieds auparavant. C’était une toute nouvelle aventure qui m’attendait.

Enfin, presque. Je l’accompagnais parce qu’elle considérait que c’était bon de me sortir un peu (ou alors elle ne me faisait pas confiance pour me tenir correctement avec les filles si elle n’est pas là pour me tirer les oreilles immédiatement, au choix), mais niveau aventure, on repassera. Elle devait simplement vérifier quelque chose. Quoi, je n’en n’ai pas la moindre idée. Quelque chose. J’ai vite appris que poser trop de questions n’était pas forcément bon pour moi, là d’où je viens, et vu le caractère bien trempé de Madame Rosy, je doute que poser beaucoup de questions soit bienvenu. Donc, vous n’aurez pas plus d’informations que cela. Pour le moment du moins.

Nous passions une échoppe quand je dus faire un arrêt d’urgence à moins de vouloir bousculer Madame Rosy, qui elle avait fait un arrêt net devant une affichette. M’approchant doucement, je lus ce qui y était écrit et avant d’avoir pu dire quoi que ce soit, ma patronne me fit savoir que nous participerions aux recherches. Je hochai la tête avant d’ouvrir de grands yeux. Pardon, quoi ? On va aller se paumer dans des marais puants pour retrouver trois bambins ?! Enfin, l’intention était noble, mais je n’imaginais pas Madame Rosy ainsi…Et puis j’ai lu les dernières lignes. Ah oui, je comprenais mieux. C’est vrai qu’une jolie somme comme celle-ci ne pourrait qu’aider l’Excès. Je finis par hausser les épaules et la suivre jusqu’à la place, où je signais moi aussi (comme je pus, ce n’est pas comme si j’avais eu besoin de signer auparavant…). Suite à cela, nous reprîmes nos chevaux pour suivre la petite troupe vers les dits marais.

Okay, j’avais déjà vu des marais, mais alors des comme ça…Jamais. Nappé de brumes, je ne voyais pas le sol et ça ne me rassurait pas. Je savais à quel point des marais pouvaient être traîtres et devoir entrer là-dedans sans voir dans quoi on met les pieds…Il allait falloir avancer avec prudence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE Empty
Message Sujet: Re: QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE EmptyLun 18 Juil 2016 - 10:24


Ce que je fichais à Bartok ? Non mais je vous demande, est-ce que je vous en pose, moi, des questions ?! Non. Exactement. Cela ne vous regarde donc en rien, et si vous insistez je saurais m’en défendre. A la limite, tout ce que je peux vous en dire, c’est que j’y avais des affaires à régler – et pas des petites. Je déteste lorsque l’on se paie ma tête et, à vrai dire, le temps c’est de l’argent – tout un chacun pourra vous dire à quel point l’argent est précieux, surtout en ce moment. Bien. J’étais donc à Bartok. J’avais fait le voyage à cheval – Bartok était tout de même assez éloigné de Blindman’s Bluff – et j’avais en prime pris mon petit Sissi avec moi par mesure de sécurité. Sissi. Sirhaan si vous préférez. Incroyable comme je m’étais attachée à ce gosse – chose que je n’avouerais jamais à voix haute car cela me ferait passer pour une femme sensible. En réalité, je n’avais pas besoin de ce grand gaillard, étant bien plus intimidante que lui malgré ma petite taille. En réalité, c’était plus pour avoir un peu de compagnie, pour le faire voyager et surtout pour l’éloigner de mes filles. Comme je le pensais, il s’était fait avoir plusieurs fois et ce, malgré mes ordres et recommandations. Le faire prendre l’air lui ferait du bien, et je comptais lui apprendre deux ou trois petites choses sur les négociations. Sans compter qu’avoir un homme de main pouvait en faire reculer plus d’un – car il était plutôt bien bâti, le petit – et puis … Je l’avouais, avec ce noir, je n’étais pas des plus rassurée au fait d’aller dans ce trou à rats en solitaire.
Enfin bref. Bartok. Je n’avais pas réellement parlé durant le voyage, je ne lui avais pas plus offert d’indications sur ce que nous allions faire – je pensais lui en toucher deux mots avant d’entrer dans la bâtisse, préférant ruminer mes pensées et réfléchir à la façon dont je ferais mon entrée durant le voyage. Cela laissait à mon homme à tout faire le temps d’admirer la vue, même si dans cette nuit, on ne pouvait pas forcément y voir grand-chose. Nous avions atteint la destination sans encombre, et je lui avais intimé de descendre de cheval pour continuer la destination à pied une fois dans la ville. Là où nous allions n’était pas loin, et je préférais que nos animaux se reposent un peu – ils auraient quelques denrées à charger avant la fin de la journée, selon mon petit plan de base.

Mhm. Plan de base. Ah. J’adore l’imprévu. Nous étions passé devant une échoppe et il avait fallut que je tombe sur cette annonce. Bien sûr, j’avais entendu les rumeurs, mais je n’en avais pas fait grand cas au départ – trop de choses à faire, comme toujours. Seulement une fois devant l’annonce … Ah mon coeur me perdra. Sirhaan devait se dire que je faisais cela pour l’argent – et il est vrai que la récompense, coquette, allait en attirer plus d’un. Sans compter que je courrais toujours après de nouveaux fonds – incroyable comme il y avait toujours des travaux à faire, à l’Excès – mais … Pas cette fois. J’avais entraîné mon homme à tout faire sans même lui demander son avis – comme si il avait le choix, de toute façon – sans jamais avouer que je faisais ça uniquement pour les gosses. Les enfants. Un point faible énorme, que peu connaissait par ailleurs. Je ne m’attendais juste pas à tomber sur des visages connus en chemin – ce qui eu le don de me faire grimacer et sourire tour à tour. Tiens donc. Ce cher Raygon était de la partie, de même que la petite Grace ? Intéressant. Très intéressant, surtout que le premier me devait encore de l’argent – bien que j’adorais ce gosse, j’aimais de temps à autre encore l’enquiquiner un brin.

« Quel plaisir de vous revoir en ces lieux. Bonjour à tous. » Ma voix avait claquée pour eux, amusée, avant que je ne m’attable telle une reine pour écouter les informations du père de famille. J’avais bien évidemment signé son bout de papier au départ, et je notais dans mon esprit les quelques informations en échangeant un regard avec Sissi. Par la suite nous avions repris la route, de nouveau en silence pour ma part. L’affaire pour laquelle j’étais venue en premier lieu attendrait, c’était définitif. Néanmoins, il fallait réfléchir à nos prochains mouvements car la mission serait loin d’être aisée – se perdre dans les marais brumeux était une monnaie aussi courante qu’effrayante et c’est bien pour cela que j’évitais les lieux comme la peste. Après tout, si j’étais courageuse, je n’étais ni folle ni téméraire et je tenais bien à revenir en vie de cette expédition … Les gens que j’appréciais à mes cotés. Ne restait plus qu’à voir comment nous allions procéder … car si les enfants étaient trois et qu’il fallait ainsi mieux nous séparer, cela restait dangereux de ne pas y aller en groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Keyne Delendar
Beware, I'm starving
Keyne Delendar
ζ Inscris le : 22/11/2015
ζ Messages : 305
ζ Avatar : Tabrett Bethell
ζ Localisation : Oscille entre le Poséidon et Bartok
ζ Occupations : Femme du Capitaine
ζ Âge : Vingt-huit ans
ζ Statut : Épouse possessive et comblée, de nouveau avec son mari
QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE 161004113443606171



QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE Empty
Message Sujet: Re: QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE EmptyJeu 21 Juil 2016 - 14:09

Mon cher mari - encore parti pour une de ses aventures marines – m’aurait certainement suivi s’il avait été là. Il semble s’attacher à tous les chiens errants sur son passage, comme ce Raygon qu’il considère comme son fils. Ce que cela peut me mettre hors de moi, il ne me comprend pas et j’en viens à me demander pourquoi nous sommes mariés ? Nous n’arrêtons pas de nous déchirer, je commence vraiment à perdre patience et surtout à me lasser. Je soupire en palpant mon ventre légèrement douloureux depuis ces derniers jours, je suis prête. Je quitte la ferme pour me rendre dans la ville de Bartok afin de m’engager dans les recherches de ces gamins. Les rumeurs vont vite dans une petite ville de pêcheur, de plus, le marchand malheureux est un ami d’une connaissance. On s’aide entre amis, parait-il. Et cela me fera du bien surtout, j’ai besoin de me dégourdir les jambes, de m’éloigner et de réfléchir. J’arrive pour signer le papier, remarquant quelques têtes, dont Raygon. Il sera décidément partout sur mon passage, celui-là ! Je me poste légèrement en retrait, observant les visages et écoutant les paroles du marchand qui nous donne des informations. Je retiens les prénoms que je griffonne rapidement sur une feuille, puis je monte mon cheval pour prendre la route jusqu’aux fameux marais kisipère. Quelle idée ont-ils eu ces mômes de se rendre dans pareil endroit ? Difficile de pouvoir retrouver son chemin, sans oublier toutes les embûches avec les terres mouvantes, les créatures inconnues et dangereuses… Une vraie partie de plaisir cet endroit. Je flatte l’encolure de mon cheval qui respire plus fortement, signe évident qu’il n’est pas tranquille. Personne ne le serait dans un lieu comme celui-ci, avec cette brume épaisse, humide et froide – sans oublier la nuit permanente -, heureusement que la somme est alléchante et que j’ai vraiment envie de me retrouver avec moi. Sinon, j’aurais fait marche arrière. Des gamins… c’est malheureux, mais quand on n’est pas moi, on peut en refaire. Je roule des yeux.



every love story is beautiful, but ours is my favorite
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE Empty
Message Sujet: Re: QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE EmptyMar 26 Juil 2016 - 14:30

Devenir quelqu’un de bien, une tâche ardue. Cesser ses activités de mercenaire, celles-là même qui mettaient du pain dans son assiette. Aodren faisait tout ça pour sa sœur, pour qu’elle puisse retrouver un frère digne de ce nom et pas un vulgaire assassin assoiffé de sang. Vivre d’amour et d’eau fraîche n’était cependant pas une solution et le mercenaire avait fini par entendre parler d’une bien sombre histoire. Un pauvre homme avait perdu ses trois enfants, égarés dans les marais Kisipère. Comme d’habitude, on aurait pu se pose la question de qui était à blâmer ? Les gosses pour être incapables de tenir en place et suivre des ordres ou le parent idiot ayant laissé sa progéniture s’approcher de cet endroit mortel ? Qu’importait aux yeux d’Aodren. Sa seule motivation, était l’argent.

Il écouta attentivement les renseignements de l’homme. Dans un coin de son esprit se gravèrent au fer rouge les trois prénoms : Belegan, Myrielle et Hemma. Arriverait l’instant où ces patronymes lui seraient d’une utilité capitale. Aodren était bien décidé à les retrouver. Pour empocher le pactole évidemment mais aussi pour réunir une famille car après tout, il avait pu le découvrir personnellement, rien n’était plus doux que cette réunion inattendue. Malgré tout, croire que les trois gamins seraient sains et saufs relevait de la stupidité. Les marais kisipère pullulaient de dangers en tous genres et ces gosses ne devaient pas être des lumières pour s’être aventurés là-bas.

Aodren n’avait donc plus qu’à se mettre en marche. Il savait déjà qu’il agirait seul, comme toujours. Former un groupe et devoir partager la récompense ? Très peu pour lui ! Cependant, le mercenaire ne se gênerait pas pour mettre quelques bâtons dans les roues des autres. Notamment ceux qui étaient les plus compétents. Cette récompense, il la voulait pour lui et rien ni personne ne s’interposerait entre les pièces et sa poche.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Beware, I'm starving
PNJ
ζ Inscris le : 18/04/2016
ζ Messages : 79
ζ Avatar : //
ζ Localisation : Là ou vous êtes
QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE 1483305726-tumblr-lfk0vbqnik1qb56xno1-500



QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE Empty
Message Sujet: Re: QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE EmptyMar 26 Juil 2016 - 20:12

1ere étape

Vous voilà devant l’épais marais qui déjà vous fait ressentir le côté mystique qui l’habite. Y a-t-il des monstres dans son ventre, des morts vivants, les esprits de ceux qui n’en sont jamais ressortis ? Pour beaucoup qui n’ont jamais osé s’y aventurer, le mythe est bien plus grand, pour les braves qui en connaissent le secret, ce n’est qu’une recherche ordinaire dans un vieux marais puant où perdre son chemin est chose simple. Mais…moins il y a de personnes à l’arrivée et plus il y aura d’argent, non ? Je dis ça…je ne dis rien…après tout, je ne suis que la narratrice. Bref…passons aux choses sérieuses…celles qui vont déterminer si vous allez vous rendre sur le bon chemin ou non. Vous êtes prêts ? (Attend les réponses avant de se frotter les mains)

Afin de prouver votre ruse et votre esprit, le père des enfants va vous poser plusieurs questions. En fonction des réponses vous allez être répartis sur des chemins différents…ce qui veut dire vous rapprocher des enfants ou au contraire vous en éloigner. (Les questions n’ont rien à voir avec l’intrigue ou TMTN, elles ne sont posées que pour l’avancée de votre quête)

- « Un adage de l'Île prétend en effet que chaque fois qu'on respire, une grande personne tombe raide morte » pensez-vous que cette phrase soit tirée du livre de Barrie ou est-elle une pure invention ? (réponse sans tricher...sans Google...rien que vous et votre esprit)

- Dans Hook ou la revanche du Capitaine Crochet, quel est le métier de Peter devenu adulte ?

- Et enfin, la dernière question qui n’a aucun rapport avec Peter Pan et le pays imaginaire. Ma confrérie est souvent représentée de la sorte, un cheval et deux cavaliers. Qui sommes-nous ?

Merci de m’envoyer vos réponses par MP sur le compte d’Erim (lien dans la PA) – Vous avez deux jours. À la suite de vos réponses, je vous indiquerai à chacun le futur chemin à suivre et vous pourrez continuer la quête par RP, jusqu’à la prochaine étape. (Si un participant ne me répond pas dans les 2 jours accordés, il pourra continuer la quête, mais sera automatiquement placé dans le groupe du mauvais chemin)


NE JAMAIS MP CE COMPTE
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Beware, I'm starving
PNJ
ζ Inscris le : 18/04/2016
ζ Messages : 79
ζ Avatar : //
ζ Localisation : Là ou vous êtes
QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE 1483305726-tumblr-lfk0vbqnik1qb56xno1-500



QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE Empty
Message Sujet: Re: QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE EmptyJeu 28 Juil 2016 - 22:20

Le bon chemin –> Nikolaï
Vous pouvez êtres fiers de vous, accompagné(s) du père des enfants, vous vous enfoncez dans les méandres de ce labyrinthe naturel. Votre vision est difficile, vous devez faire attention à chacun de vos pas pour ne pas vous retrouver enliser dans la glaise et perdre au mieux une chaussure, au pire votre vie. Continuer à tisser des liens ou à pousser les autres à la faute, libre à vous d’écouter l’angelot sur votre épaule ou le diablotin. N’oubliez pas ! Il ne peut en rester qu’un… Ah non, autant pour moi, je me suis trompée de référence…Mais vous avez compris l’idée… (Dans ce cas présent, imagine une ou deux personnes, style pirate qui sont avec toi Niko)

• Pour accéder à cette seconde étape, poursuivez votre cheminement en RP, je ne vous demande qu’une chose, arrêtez vous devant une zone marécageuse puante et pleine d’objets en tous genres où vous allez devoir chercher des indices pour retrouver la trace des enfants.

----

Le mauvais chemin –> Keyne / Raygon / Grace / Aodren / Sirhaan / Rosemary
Vous voilà déjà en mauvais posture, vous avez voulu jouer aux braves et vous le regrettez amèrement. Les plus courageux sont partis droit vers le brouillard et on vous a confié la tâche la plus ingrate qui soit. En compagnie de vos petits camarades, vous allez devoir contourner le marais pour trouver des traces des enfants. Piètre aventure que la vôtre…mais qui sait ? La chance pourra tourner à la prochaine étape ! Bon courage !

• Et oui, il va falloir vous creuser pour retrouver les autres, les amis. Engagez la conversation, disputez vous, pourquoi pas ? Mais arrêtez-vous lorsque vous serez tombés nez à nez avec un rocher à forme humaine qui semble presque vivant.

Vous avez entre 8 et 10 jours pour répondre, pas d'ordre de passage. Prenez juste en considération les autres personnes avec vous et les évènements passés. Donc les raisons pour lesquelles vous n'avez pas suivi le père des enfants par exemple et au contraire, pourquoi Niko lui a été choisi.


NE JAMAIS MP CE COMPTE
Revenir en haut Aller en bas
Keyne Delendar
Beware, I'm starving
Keyne Delendar
ζ Inscris le : 22/11/2015
ζ Messages : 305
ζ Avatar : Tabrett Bethell
ζ Localisation : Oscille entre le Poséidon et Bartok
ζ Occupations : Femme du Capitaine
ζ Âge : Vingt-huit ans
ζ Statut : Épouse possessive et comblée, de nouveau avec son mari
QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE 161004113443606171



QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE Empty
Message Sujet: Re: QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE EmptyVen 29 Juil 2016 - 0:33

Je ne comprends pas pourquoi le père de ces gamins perdus préfère la compagnie d’un gamin plutôt que des personnes qui ont de l’expérience. Je pense notamment à l’autre mercenaire ou à moi, sans oublier les autres adultes. Pourquoi un gamin ? Parce qu’ils peuvent se renifler entre eux, comme les animaux ? J’en doute. C’est stupide ! Mais peut-être qu’il ne veut pas les retrouver, ces gamins et qu’il nous induit tous en erreur. Ma mauvaise humeur agit même sur mes pensées, j’ai vraiment besoin de me défouler et cet endroit est idéal pour cacher quelques corps, tuer quelques personnes inutiles. Je soupire, je ne compte pas faire équipe avec d’autres personnes et je ne compte que sur moi. Je vais surtout éviter Raygon, puisque la dernière fois que nous nous sommes vus, c’était chez moi et j’ai dû fuir ma propre maison. Alors non, je ne vais pas l’aider et même si je ne souhaite pas qu’il se perde ou meurs, je ne vais pas le fréquenter plus que de mesure. J’observe les autres un court instant avant d’attacher ma monture à un arbre, je ne vais pas prendre le risque de l’emmener avec moi. Rien que la tension qui règne, l’aura et toutes les menaces invisibles, il ne sera pas tranquille et me fera chuter à chaque mouvement de feuilles. Il sera plus à l’aise ici, sauf s’il se fait attaquer par une créature. Nous verrons bien. Je prends ce qu’il me faut, soit quelques armes que je glisse dans les lanières, puis je chemine ma propre voie en contournant les marais comme on nous l’a indiqué pour trouver des indices sur le possible passage de ces gamins. Si un jour, on m’accorde le bonheur d’avoir un enfant, je ne le laisserai jamais quitter ma maison. Jamais ! Je n’ai pas – pour l’instant – l’instinct maternel, je ne peux pas ressentir ce que le père de ces enfants doit ressentir, mais je me doute que ça ne doit pas être agréable. Comme cette douleur puissante dans mon ventre en songeant à Haran et nos disputes, notre distance qui s’installe et possiblement, notre séparation. Je ne suis pas une femme docile, ni soumise. Je ne compte pas vivre dans la souffrance en m’effaçant devant mon époux. Je suis libre, de cœur et d’esprit. Si plus rien ne nous retient, alors je partirai.

Je remarque que je ne suis pas la seule à prendre cette direction, aussi je jette quelques regards vers ceux qui suivent mon chemin. S’ils pensent pouvoir me passer devant au moment ultime, ils rêvent. Ils ignorent ce dont je suis capable. Une femme n’est pas que douceur, joues roses et papillonnement de cils. Certaines sont des guerrières, des femmes de combat qui aiment faire couler le sang. L’odeur nauséabonde me donne des hauts le cœur, j’ai envie de vomir à plusieurs reprises, mais je me contiens, me pinçant souvent le nez. Je cherche des indices sur le sol, mais avec cette brume, ce n’est pas évident. Finalement, ce n’était peut-être pas une bonne idée de m’engager dans ces recherches. Mais j’aime les challenges et outre l’attrait de l’argent, puisque je ne manque de rien, je ne suis pas chez moi à rien faire. Je regarde derrière moi, avant de continuer à progresser autour des marais, évitant certaines zones marécageuses où je vais m’enfoncer dans la glaise. Sans oublier les petites créatures qui peuvent apparaître à tout moment. On ne dirait pas, mais je m’éclate en fait. Être sur le qui-vive, trouver une épine dans une botte de paille, avoir la possibilité d’être la meilleure et de surpasser tous les autres. Il faut que je réussisse, que je retrouve ces gamins non pas pour le père, mais pour moi. Une forme se déforme dans la brume à quelques pieds devant moi et je sors mes poignards, sait-on jamais. Plus je m’en approche et plus je ressers mes armes, ayant le pressentiment que c’est plus vivant qu’autre chose. Une créature ? Mes pas se font plus feutrés, plus discrets et je progresse avec délicatesse même si le sol meuble m’empêche une avancée plus aisée. Mais j’y arrive, prête à brandir mes poignards lorsque je me rends compte que c’est un rocher. Enfin, presque… Je fronce des sourcils. C’est bien un rocher, non ?


every love story is beautiful, but ours is my favorite
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE Empty
Message Sujet: Re: QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

QUÊTE N°2 - LES MARAIS KISIPERE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] La Belle et la Bête [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-