AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La vaste nuit allume toutes les étoiles ∞ Sereika.
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


La vaste nuit allume toutes les étoiles ∞ Sereika. Empty
Message Sujet: La vaste nuit allume toutes les étoiles ∞ Sereika. La vaste nuit allume toutes les étoiles ∞ Sereika. EmptyMar 5 Jan 2016 - 3:24

La vaste nuit allume toutes les étoiles
Sereika et Cheveyo
 
J'ai l'impression que je vais manquer d'air, l'impression que je suffoque. D'un pas rapidement, je me faufile à l'extérieur de la demeure et prend une profonde bouffée d'air, les yeux clos, la tête légèrement penchée vers l'arrière, afin de laisser le vent fouetter mon visage. J'en ai marre d'être prisonnier de cet enfer, j'ai besoin de respirer, besoin de penser à autre chose. Il y a cette petite voix dans ma tête qui me susurre d'aller la voir elle, Sereika, cette petite voix qui me dit qu'elle, elle saura me faire penser à autre chose. Cependant, il ne le faut pas et je le sais. C'est mal de penser à une autre femme, alors que la mienne est mourante, c'est mal de trouver du réconfort auprès d'elle, même si d'un autre côté, ça n'a rien de mal. Il ne se passe strictement rien entre nous, mais la désirer, voilà ce qui est mal. Ma femme se meure, bientôt elle retourna poussière et je me dois de penser à elle jusqu'à la fin, je ne dois pas l'oublier avant son heure. Mais, Adsila je ne l'oublie pas et je ne l'oublierai jamais, même lorsque la mort viendra la chercher perfidement, même lorsqu'elle sera parmi les esprits depuis des années. Elle est la femme de ma vie, mon premier amour, alors comment l'oublier ? Si je m'éloigne, si j'ai besoin de penser à autre chose, c'est parce que la douleur est incommensurable. Je ne veux plus la voir dans cet état, je ne le peux tout simplement plus. Elle n'a que le corps qui s'émiette de cette femme que j'aime, elle n'en a plus la tête. On pense que je baisse les bras, mais je suis simplement réaliste. Je sais qu'elle est perdue, alors à quoi bon se tuer à espérer ? À quoi bon croire aux miracles alors qu'ils n'existent pas ? La nature est forte, mais pas à ce point. Il n'y a plus rien à faire pour elle et je commence à l'accepter. Parce qu'elle souffre et moi aussi. J'espère que son heure arrivera et vite, car je ne peux plus regarder son enveloppe charnelle se mourir, je veux qu'on mette un terme à ses souffrances.

Dans les ténèbres, mes pas me guident jusqu'à l'orée des bois et je m'étends à même l'herbe, entouré de ces vieux arbres centenaires. J'ai besoin de me vider la tête, d'effacer le visage souffrant de ma femme et le visage sans défaut de la belle métisse. J'ai besoin de faire le vide, de ne penser à rien d'autre que ce ciel étoilé qui se dresse sous mes yeux. Petit, je passais des heures à contempler le ciel et ses astres lumineux. À ce moment, c'était la belle époque, où j'étais jeune, insouciant et que je ne connaissais pas la vie, telle que je la connais aujourd'hui. C'était avant mon union avec Adsila, alors qu'elle n'était qu'une fille comme les autres, mais toujours plus mignonne. C'était avant que je devienne un homme, c'était avant que je découvre la vérité sur ma famille. À l'époque, je n'avais rien à me soucier, que les tracas d'un enfant. Ces années me manquent et j'aimerais faire un retour en arrière. Pourtant la vie évolue et rien n'arrive sans raison, je le sais et je l'ai toujours accepté, mais aujourd'hui, ça ne semble plus avoir de sens.

Je me perds dans les vieux souvenirs, alors que mes yeux mirent le ciel. Des pas feutrés se font entendre dans l'herbe, au bout de longues minutes. Je relève légèrement la tête et j'aperçois cette fine silhouette. Sereika, je la reconnais instantanément. Quelle ironie ! J'essaie de la chasser de mes pensées et elle se retrouve à quelques mètres de moi, comme pour déjouer mes plans. Est-ce un signe ? Je n'en ai pas la moindre idée, mais j'ai tendance à croire à ces choses-là, les signes, le destin... L'espace d'un instant, je pense garder le silence, afin qu'elle ne remarque pas ma présence, mais c'est plus fort que moi, ma voix brise le silence nocturne. « Sereika. » Ses yeux parcourent les alentours durant quelques secondes, avant de se poser sur moi. J'aurais sans doute dû me taire, mais ma voix m'a échappée, elle ma désobéit.
 
roller coaster
 


Dernière édition par Cheveyo Quachegan le Ven 5 Fév 2016 - 2:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


La vaste nuit allume toutes les étoiles ∞ Sereika. Empty
Message Sujet: Re: La vaste nuit allume toutes les étoiles ∞ Sereika. La vaste nuit allume toutes les étoiles ∞ Sereika. EmptyJeu 7 Jan 2016 - 21:32

Le sommeil boudait avec un enthousiasme non dissimulé Sereika. Ou peut-être était-ce elle qui le boudait ? Quoi qu’il en soit, elle était la seule qui ne dormait pas sous le tipi. Malgré la chaleur de ses couvertures et du feu qui brûlait, elle avait besoin de respirer l’air frais et pur du campement des Unami. De plus, la lune était belle ce soir et cette dernière, depuis des années, avait un pouvoir apaisant sur elle. Elle se sentait fébrile, elle sentait la peur serpenter dans le moindre de ses membres, dans le moindre grain de peau. Les terribles souvenirs refaisaient surface et elle avait envie de vomir. Il fallait qu’elle sorte de là. Le plus silencieusement possible, elle évita les corps qui dormaient sous les couvertures et elle parvient à la « porte » du tipi qu’elle souleva et baissa aussi vite que possible. Son premier réflexe a été de regarder la lune avant d’inspirer à fond pour expirer. Ensuite, elle a regardé autour d’elle. Personne. Parfait.

Elle connaissait un endroit paisible où elle pourrait admirer la lune sans être déranger par les personnes qui faisaient leurs rondes. Si elle se faisait prendre, elle était sûre qu’ils allaient lui passer un sacré savon et peut-être l’accusé de quelque chose qu’elle n’aurait pas fait. Certains Unami étaient contre son arriver au camp, d’autres se montraient hostiles, d’autres neutres et d’autres étaient très sympathiques. C’était assez éclectique mais la plupart étaient très distant avec elle. Cependant, elle l’était aussi alors elle ne pouvait pas non plus leur en vouloir pour cela. Ses longs cheveux cascadaient librement le long de son dos jusqu’au creux de ses reins. Ils étaient un peu emmêlés, ce qui lui donnait un air un peu sauvageonne renforcé par les quelques bandages que l’on voyait encore ici ou là. Elle boitait encore mais, théoriquement parlant, elle devrait recouvrer une marche totalement normale dans peu de temps.

Sa démarche était ainsi assez bancale et elle était prudente dans ses pas, elle était un peu plus lente qu’auparavant mais elle en avait assez de souffrir. Lorsqu’elle arriva à destination, son regard se perdit à nouveau dans la contemplation de la lune. Elle ne savait pas pourquoi mais cet astre l’attirait. Elle aimait le soleil bien sûr mais la lune avait quelque chose de plus. Elle n’avait jamais compris quoi mais peut-être n’était-ce pas vraiment important ? Et puis soudain, quelqu’un l’appela. Elle sursauta et chercha dans toutes les directions avant que ses yeux ne remarquent un léger mouvement dans l’herbe. Elle baissa les yeux vers Cheveyo puisque c’était lui qui l’avait appelé. Son cœur qui avait tambouriné par la peur s’apaisa rapidement. Elle s’approcha doucement et s’installa à ses côtés tout en respectant une certaine distance. Elle l’observa avant de dire : « Cheveyo, tu ne dors pas non plus … ». C’était plus une remarque qu’une question. Elle se doutait du pourquoi il ne dormait pas. Elle connaissait l’état de santé de sa femme. Elle pouvait comprendre à quel point il était difficile de voir quelqu’un que l’on aime souffrir sans pouvoir rien faire. Elle leva la tête vers le ciel et ajouta : « La nuit est trop belle pour ne pas en profiter n’est-ce pas ? ». Elle ne voulait pas aborder ce sujet qu’elle savait douloureux. Pas tout de suite en tout cas, sauf s’il l’abordait lui-même. Elle ne savait pas vraiment quoi dire, la conversation n’était pas son point fort mais elle tentait de faire un effort.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


La vaste nuit allume toutes les étoiles ∞ Sereika. Empty
Message Sujet: Re: La vaste nuit allume toutes les étoiles ∞ Sereika. La vaste nuit allume toutes les étoiles ∞ Sereika. EmptyVen 5 Fév 2016 - 3:16

La vaste nuit allume toutes les étoiles
Sereika et Cheveyo
 
Ses yeux se posent sur moi et instantanément mon pouls s'accélère. Elle est là, belle et fragile, elle est là, à ma mercie. La belle métisse s'approche doucement de moi, foulant le sol de sa démarche légère avant de s'installer à mes côtés. Elle me mire en silence, l'espace d'un court instant et je me contente de soutenir ce regard sans prononcer le moindre mot. « Cheveyo, tu ne dors pas non plus … » Non je ne dors pas et le sommeil ne semble plus vouloir de moi depuis des semaines. J'ai du mal à m'endormir et lorsque je ferme enfin l'oeil je ne dors que quelques minutes avant de me réveiller. Mon sommeil est trop léger, hanté par le visage inanimé de ma femme. Je me retourne sans cesse dans mon lit, me questionnant encore et encore face à cet avenir que j'appréhende, face à la crainte de la retrouver sans vie un de ces matins.

« La nuit est trop belle pour ne pas en profiter n’est-ce pas ? » Je tente un léger sourire, bien qu'elle ne me regarde plus. La nuit, il n'y a que ça de beau en ce moment, le ciel noir comme l'ébène, une myriade d'étoiles et la lune presque entièrement pleine. Il n'y a que ça de beau, de vrai... ça et son visage à elle, parfait et sans le moindre défaut. Cependant, là n'est pas le sujet. À mon tour, mes yeux mirent le ciel étoilé. « Le ciel est magnifique... » Doucement mes yeux se reposent sur elle, l'espace d'un instant, le temps de la contempler, de l'admirer, avant de glisser à nouveau vers les astres. « Lorsque j'étais gamin, je m'échappais de chez moi afin de venir ici et observer la lune et les étoiles. Mes parents devenaient fous d'inquiétude, mais je venais tout de même à chaque fois où je n'arrivais pas à fermer l'oeil. » J'étire un sourire pour moi-même à l'évocation de ces vieux souvenirs. C'était il y a plus d'une dizaine d'années, mais ça me parait encore plus loin, à des années lumière. À l'époque, il n'y avait que moi et l’inconscience d'un gamin ou de deux gamins, lorsque Set se retrouvait là lui aussi. Je n'avais à me soucier que de moi-même... À ce moment-là, je ne connaissais pas la vérité au sujet de ma famille et tout était beaucoup plus simple. Adsila n'était qu'une fillette comme une autre, que la petite soeur d'un ami. Elle n'était ni la source de mon bonheur, ni la source de ma tristesse, elle n'était que la jolie Adsila.

En ce moment, je ne devrais pas être ici à contempler les étoiles, je devrais être au chevet de ma femme. Je ne devrais pas être étendu dans l'herbe aux côtés de Sereika à discuter, je devrais veiller l'indienne que j'ai épousée avant qu'elle ne s'épuise entièrement. Il y a tant de choses que je devrais faire, tant d'autres que je ne devrais pas faire. Ma vie est sans dessous dessous depuis quelques semaines et je commence à douter de moi-même. Suis-je un mauvais mari ? Je ne l'ai jamais été, mais j'ai maintenant l'impression de faillir à ma tâche, j'ai l'impression de baisser les bras. Pourtant ce n'est pas ce que je fais... La douleur est tout simplement trop vive, trop brutale. Et Sereika... est-ce mal d'apprécier la beauté d'une autre femme ? Je ne crois pas. Regarder, ce n'est pas toucher, là est la différence.
 
roller coaster
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



La vaste nuit allume toutes les étoiles ∞ Sereika. Empty
Message Sujet: Re: La vaste nuit allume toutes les étoiles ∞ Sereika. La vaste nuit allume toutes les étoiles ∞ Sereika. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La vaste nuit allume toutes les étoiles ∞ Sereika.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-