AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 I can't believe this - Pv Grainne
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


I can't believe this - Pv Grainne Empty
Message Sujet: I can't believe this - Pv Grainne I can't believe this - Pv Grainne EmptyVen 24 Mar 2017 - 20:06



I can't believe this
Venezia | Grainne
C'était une de ses matinées calmes qui marque le début de l'hiver. La fraîcheur commençait à s'introduire à l'intérieur des chaumières et d'épaisses fumées s'échappaient par les cheminées. Venezia n'avait guère le temps de se consacrer aux paysages hivernaux qui venaient recouvrir One-Eyed Willy, de la neige immaculée elle ne voyait que le long chemin qui la menait chaque jour à la taverne. Affalée sur son lit la serveuse profitait d'un repos qu'elle estimait bien méritée. Elle détestait l'hiver, le froid forçait les pirates à venir s'abriter dans un endroit chaud et la taverne ne désemplissait jamais. Elle était rentrée tard sentant le tabac, le rhum et la bière et s'était écroulée sur sa couche.  

L'aurore de sa robe d'opalescence venait recouvrir la ville, Venezia ronflait encore quand la porte de sa chambre vola contre le mur. Le fracas réveilla la jeune fille qui d'un œil hagard tentait d'identifier celui qui c'était introduit dans sa chambre. Debout dans l'embrasure se tenait son père, un visage qu'elle ne s'attendait guère à voir d'aussi bon matin, à vrai dire elle ne s'attendait pas à la voir avant au moins plusieurs mois. La fatigue enlaçait encore Venezia mais la faciès ravi de celui qu'elle appelait papa la forçait à s'arracher aux bras de Morphée.

- Je t'ai trouvé un mari, un bon mari, qui pourra me fournir une dot plus que convenable pour une jeune serveuse tel que toi.

Venezia ouvrit de grands yeux ronds, l'information parvenait difficilement à se faire une place jusque son esprit encore embrumé. Un mari...une dot. Il fallu quelques secondes pour que les mots fassent sens. La demoiselle se redressa précipitamment. Les cheveux de Venezia formaient une touffe informe au sommet de son crâne et sa robe toute froissée dégageait une odeur infâme.  

- Je....je père je refuse, c'est encore l'aube, je ne comprends pas vraiment pourquoi vous débarquez ainsi dans ma chambre pour m'annoncer ce genre de nouvelle. Je doute que maman approuve.

Venezia avait toujours été calme, elle n'avait jamais eu un mot plus haut que l'autre et elle n'haussait jamais la voix. Pourtant ce matin elle sentait la colère frémir en elle, elle avait envie de hurler à son père de sortir de sa chambre et de la laisser dormir, mais elle savait pertinemment que c'était peine perdu.

- Pas le temps d'en discuter, tu épouseras cet homme point, sur ce je dois m'en aller je lève bientôt l'ancre.

Ni une ni deux il quitta la chambre, laissant Venezia encore ahurie au milieu de son lit. Il fallut quelques minutes à la jeune femme pour comprendre qu'elle venait d'être fiancée de force par un père toujours absent qui ne s'était jamais vraiment intéressé à elle. Elle ne disait jamais rien, mais cette fois il ne s'en sortirait pas comme ça.

Venezia jaillit de son lit, sans se coiffer ou enfiler une robe correcte elle couru hors de la maison. La silhouette de son père commençait déjà à disparaître en direction du port. La neige était gelée et dans sa précipitation Ve' n'avait pas pensé a enfilé des chaussures. Elle sentait déjà ses orteils se glacer tandis que le froid lui mordait le visage.

Après plusieurs minutes à courir pieds nus dans le froid et la neige Venezia réussi à rejoindre le port. Son père se tenait à côté d'un navire et discutait avec quelques matelots encore à moitié endormis.


- PERE !!! PERE JE REFUSE D'EPOUSER UN HOMME QUE JE NE CONNAIS PAS, JE NE ME LAISSERAIS PAS FAIRE !

A moitié habillée sous le regard des badauds Venezia se donnait en spectacle. Ce n'était pas vraiment dans ses habitudes, pas du tout d'ailleurs mais l'ire la faisait agir de manière totalement irrationnelle.

- Je dois lever l'ancre on en parlera à mon retour ! Peut-être !

Sur ces mots, le père de Venezia grimpa à bord du navire qui n'attendait plus que lui pour rejoindre l'horizon. Il fit un bref signe de la main à sa fille rouge de rage qui trépignait sur le quai dans sa robe toute froissée, avec les cheveux emmêlés et les pieds congelés.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


I can't believe this - Pv Grainne Empty
Message Sujet: Re: I can't believe this - Pv Grainne I can't believe this - Pv Grainne EmptyDim 26 Mar 2017 - 18:34

I can't believe this
Gràinne x Venezia

Le navire « La Terreur du Sud » sur lequel je vivais depuis quelques mois à présent, venait tout juste d’arrivée au port d’One Eyed Willy. J’avais hâte de descendre, de retrouver la terre ferme et surtout de travers cette forêt dense pour retrouver les bras de Gabriel. Trois semaines que nous sommes en mer, et il me manque horriblement. Depuis nos retrouvailles, je n’ai cessé de penser à lui… peut être que finalement, je devrais considérer ma place de pirate sur ce bâtiment. Mais avant de retrouver la chaleur de sa maisonnette, j’avais encore un tas de chose à faire. L’hiver était encore présent sur Neverland, et je rêvais de sentir de nouveau les rayons du soleil sur ma peau. Il avait neigé, le ponton était glissant, et l’air était frais. Je sortais de ma cabine, enroulé dans ma cape de laine qui me tenait chaud. Avoir ce froid, plusieurs cordages sont restés coincés, gelés à cause de l’humidité de l’air et des températures inférieures. Je devais monter au mât pour y mettre un peu de sel, de quoi faire fondre cette glace sans trop abîmer les cordages. Je grimpais, tout en faisant attention à ne pas glisser… il ne manquerait plus que je me torde la cheville pour la seconde fois ce mois-ci. « Attention à toi, Gràinne ! » me lança Felix – les bras chargés de cageots de légumes. J’esquissais un sourire, et lui répondit qu’il ne devait pas s’en faire pour moi. J’étais heureuse d’avoir des amis sur qui compter sur ce navire, pas comme sur le Queen’s Revenge où les hommes ne m’appréciait guère – sauf peut être Smee, si on oublie qu’il a voulu me mettre dans son lit à plusieurs reprise. Je grimpais et arrivais jusqu’au fameux niveau qui posait problème. Lorsque mon regard se posa sur les navires aux alentours – d’ici j’avais une vue d’ensemble sur le port – je remarquais la présence du navire de mon père et de mes frères. Je grimaçais, je priais pour ne pas les croiser… c’est ce que je m’affairais à faire depuis plus de dix ans. Et puis de toute façon, j’allais directement chez Gabriel, ils n’iront jamais là-bas. Au bout d’une vingtaine de minutes, j’avais terminé mon travail. Je pris les précautions nécessaires pour descendre sans glisser, quand une voix me parvint aux oreilles. Cela me fit penser à Parvati qui était venu réclamer son dû à Wyatt, il avait été humilié par deux femmes, le pauvre. Mais la voix masculine qui répondit me glaça le dos… même après dix ans, je n’oublierais jamais ce timbre de voix ! Mon père… qu’est ce que cette fille lui voulait… pourquoi l’appelait-elle « père » ? Je m’empressais de descendre du pont, la main sur le fourreau de mon épée, je me dirigeais vers les cris. Je dévisageais la jeune femme qui se trouvait pied-nu et complètement frigorifié sur le ponton, puis le dos de l’homme qui s’apprêtait à remonter sur le navire. Ni une, ni deux, je retirais ma cape pour la déposer sur les épaules de la demoiselle tout frêle et interpella l’homme – que je détestais le plus au monde. « Reviens-ici O’Malley ! Apparemment cette jeune fille a besoin d’une explication… et de ce que j’ai entendu, il semblerait que moi-aussi ! » Il fit volte-face, et écarquilla les yeux. « Gra…Grace ? » bégayait-il. « Je ne m’appelle plus ainsi depuis bien longtemps, la faute à qui, hein ! » Il se rapprocha, je tentais de cacher les tremblements de mes mains… je détestais cet homme, et si je m’écoutais à cet instant, je lui planterais bien ma lame dans le bide. « Ne te mêle pas de cette histoire, ça ne te regarde pas ! » lâcha-t-il énervé. Je jetais un coup d’œil à la jeune femme qui se trouvait à cotés de moi, étrangement nous avions quelques similarités dont la rousseur de nos cheveux. « Pourquoi cela, Père ? » dis-je sur un ton amer. « Il m’a semblé que cette jeune femme t’a aussi appelé ainsi ? C’est étrange, je n’ai pas le souvenir d’une sœur… et il ne me semble pas que mère était enceinte quand je suis partie… et avouons-le, cette fille n’a pas dix ans ! Alors c’est quoi l’embrouille ? hein ? » Je retire la lame de mon fourreau et pointe cet homme infecte qui se tient devant nous. « Où sont Ross et Kyle, peut être qu’ils veulent faire partie de cette jolie réunion de famille ? » La pauvre petite me semble frigorifié… et perplexe, je la comprends … elle doit ignoré que son fameux père est aussi infidèle qu’un connard avare.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
 

I can't believe this - Pv Grainne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-