AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Rock bottom is a beautiful start | avec Ephy ♥
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Rock bottom is a beautiful start | avec Ephy ♥ Empty
Message Sujet: Rock bottom is a beautiful start | avec Ephy ♥ Rock bottom is a beautiful start | avec Ephy ♥ EmptyVen 17 Mar 2017 - 2:44

Tu ne savais pas trop pourquoi tes pas t’avaient mené ici. Les semaines avaient passé depuis que tu avais quitté la ferme de Rosasharn. Tu avais erré ici et là avant d’arrêter ton choix sur le village de Bartok. Et même si tu avais l’impression que tu aurais dû commencer à remonter la pente, rien ne se produisait. Ton cœur était toujours embrouillé par cette même amertume qui t’avait envahi lorsque Rosa t’avait annoncé qu’elle te quittait, qu’elle t’avait trompé avec un autre. Et même si tu avais compris que tu avais sûrement négligé ta fiancée et que tu avais probablement une part de responsabilité dans ce qui s’était passé, tu ne comprenais toujours pas ce qui avait pu se produire. Tout comme le jour où Rufio avait décidé que tu étais trop vieux pour vivre à l’Arbre du Pendu avec les autres enfants, Rosa venait de te priver de tous tes repères. Tout ce que tu connaissais de la vie parmi les êtres normaux s’était volatilisé.

Était-ce la température hivernale qui s’était installée sur l’île qui minait ton moral, qui t’empêchait de prendre du mieux ? Ça importait peu... Quoi qu’il en soit, tu avais revêtu des vêtements chauds ce matin-là et en errant dans le village pour trouver du travail, ton chemin avait brusquement dévié. La neige avait crissé sous tes pieds tout au long du périple jusqu’à la Forêt des Jeux. Instinctivement, tu t’étais dirigé vers un endroit où tu passais autrefois de longues heures. Peut-être que ton subconscient t’avait mené vers un endroit familier, vers un ancien repère. Pendant un moment, tu t’étais accroupi sur ce rocher. Le même où tu t’étais perché la première fois que tu avais rencontré une sirène. Ce rocher même où tu te tenais lorsque cette espiègle naïade t’avait tiré dans les profondeurs de la mer pour t’effrayer alors que tu n’étais âgé que de douze ans. Avais-tu regardé l’eau translucide de la petite baie seulement quelques minutes où étais-tu demeuré immobile pendant plusieurs heures ? Tu n’aurais su le dire.

Lorsque tes jambes avaient commencé à faiblir, même si tu savais que ça n’était sans doute pas une très bonne idée, tu t’étais allongé là. À travers le feuillage des arbres, tu observais le ciel. Il faisait froid, mais tu étais chaudement vêtu. Allongé là où tu rencontrais cette jeune fille qui t’avait tout fait perdre, tu songeais à tes anciens compagnons de jeu. Ceux-là même avec qui tu jouais aux indiens dans cette même forêt. Malgré les malheurs qui avaient ravagé ton existence ces derniers temps, tu ne vivais pas dans une bulle. Tu avais eu vent de ces disparitions d’enfants qui avaient touché autant les villages comme Bartok, Blindman’s Bluff et One-Eyed Willy que les clans indiens et les rangs des enfants perdus. Scrutant les nuages qui flottent dans le ciel, tu ne peux t’empêcher de remarquer que tu n’as pas souvent pensé à tes amis depuis que tu as quitté l’arbre. Peut-être était-ce dû au fait que tu avais vieilli et qu’eux étaient demeurés jeunes et insouciants. Peut-être que Rufio avait raison... tu étais trop vieux, maintenant. Tu n’avais plus ta place parmi eux. Tu n’étais plus comme eux.

Sans Rosasharn, tu avais l’impression de ne plus avoir de place dans le monde qui t’entourait. Tu avais dû laisser tes chevaux derrière, parce que tu n’avais nulle part où aller, aucun moyen pour les nourrir et en prendre soin adéquatement. Tu vivais dans une cabane abandonnée dont personne ne voulait plus dans un petit village de pêcheurs où tu ne connaissais personne et où tu ne trouverais probablement pas de travail dans tes cordes. Parce qu’au fond, qu’est-ce que tu savais faire ? À part cueillir des fruits, préparer le repas et prendre soin des bêtes sur une ferme, que savais-tu faire ? Rien du tout. Les fermiers de Neverland n’avaient pas besoin de quelqu’un comme toi. Ils savaient prendre soin de leurs animaux. Ils avaient des épouses pour préparer leurs repas. Tu n’avais plus rien. Ni personne, d’ailleurs.

Soupirant, tu te retournes sur le ventre pour scruter les eaux de la baie. Elles sont translucides, un peu troubles à cause du vent qui l’effleure. Bien que tu saches qu’elle doit être glacée et que tu n’aies jamais appris à nager, elle t’attire indiciblement. L’âme en peine, tu décides de tout abandonner... ton corps s’abîmant dans les flots de la mer dont les eaux sont curieusement tièdes. Les rayons du soleil percent faiblement à travers l’onde alors que ton corps, malgré les mouvements brusques de tes bras et tes jambes, s’enfonce lentement dans les profondeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Rock bottom is a beautiful start | avec Ephy ♥ Empty
Message Sujet: Re: Rock bottom is a beautiful start | avec Ephy ♥ Rock bottom is a beautiful start | avec Ephy ♥ EmptyLun 24 Avr 2017 - 0:29

Rock bottom is a beautiful start
Edward & Ephyra
Even when the dark comes crashing through when you need a friend to carry you when you're broken on the ground you will be found. Out of the shadows the morning is breaking and all is new

Le ciel accablait la crique de sa lumière blafarde, voile opaque que le soleil ne parvenait plus à percer. Inerte, l’île capricieuse s’était figée dans une torpeur glaciale. Monde détraqué. Encore. Après les ténèbres, l’hiver. Décidément, on en voulait à son soleil. La sirène regrettait les beaux jours. Ephyra détestait l’hiver. Certes, elle reconnaissait une certaine beauté à cette saison, la neige éblouissante, les nuances bleutées de la lagune, les tourbillons blancs… Mais tout le spectacle de cette nature stupéfié par le givre ne valait rien à côté de la douce caresse des rayons du soleil d’été. Une ombre glissa entre les rochers. Elle nageait la sirène, perdue dans ses pensées, égarée dans sa liberté. Comme toujours. L’onde miroitait au-dessus d’elle sans lui faire envie. Ces derniers temps, la naïade fuyait la surface et ses températures terribles. Les eaux de la mer imaginaire lui offraient un maigre havre de paix, loin des instables événements du monde des humains. Seulement, cette paix n’était qu’illusion. La sirène ne le savait que trop bien. Le peuple aquatique avait beau s’être désolidarisé des bipèdes depuis des siècles, les deux mondes restaient soumis au bon vouloir du Pays Imaginaire. Sous la pression des malheurs de l’île, elle ne tarderait pas à percer aussi, cette bulle protectrice que représentait le royaume sous-marin.

Le courant qui la portait, déjà, se faisait plus tiède qu'à l'accoutumer. Contournant un récif, elle accéléra, à peine consciente de ces variations discrètes, symptôme d'une rude météo. Sous ses longues mèches rousses flottant au gré de l'eau, la sirène semblait déconnectée de la réalité. Son corps dans un monde, son esprit dans un autre. Ce récif, ces algues, ces rochers… La naïade ne les connaissait que trop bien. Elle stoppa sa course, soudainement happée par le passé. Sa nage hasardeuse l'avait ramené sur un lieu ô combien familier. Sur les traces de son enfance. Cette route, combien de fois l'avait-elle emprunté, un sourire espiègle figé sur son visage enfantin, le cœur gonflé d'orgueil ? Combien de temps s'était-elle fait désirer, là, tapis dans les ténèbres de l'océan, sachant pertinemment que là-haut, à la surface, les grands yeux naïfs d'un jeune garçon scrutaient l'onde à la recherche d'un signe trahissant la présence de la petite sirène ? Ses prunelles brunes figées sur ce paysage, Ephyra se laissait accaparer par cette soudaine vague de nostalgie, ces échos lointains d'une époque insouciante où se mêlaient jeux et mesquineries. Une époque révolue. Lassée de ces enfantillages, la sirène avait grandi. Edward aussi, avait grandi. La peste égoïste lui avait arraché son enfance avant de disparaitre. Elle avait réduit ses jours innocents à l'état de vulgaires souvenirs, et ce sans aucun remords. Parce que la jeune sirène qu'elle était ne supportait pas l'idée d'être oubliée, de disparaitre des esprits. Peut-être ne serait-elle qu'un épisode perdu dans l'éternité de la vie de sa mère, mais pas dans celle de d'Edward.

Pourtant, elle s'était encore effacée de sa vie. Pourquoi ? Elle-même à s'expliquer son incohérence. Était-ce là un nouveau tour de ses humeurs changeantes ? Peut-être. L'imprévisible sirène subissait les aléas de son tempérament lunatique. Elle s'était retirée avec les beaux jours après avoir déversé son venin et semé le chaos dans la vie de Rosasharn. Par pure mesquinerie, par jalousie. Cela lui importait peu désormais. La vie idyllique de la jolie princesse avait révélé ses imperfections, la sirène n'avait plus qu'à laisser la tempête se calmer. Loin des tumultes du destin, elle attendait le moment propice pour réapparaitre. Partir pour mieux revenir.

Voguant entre les rochers, un détail l'arracha à sa rêverie. Un son. Le bruit singulier de l'onde qui se déchire. Guidée par sa curiosité, Ephyra s'arrêta, à la recherche de cette présence qui était venue troubler la solitude des lieux. Son regard perça l'horizon jusqu'à s'attarder sur la curieuse silhouette d'un naufragé, forme désarticulée soumise au bon vouloir de l'eau étouffante. Un humain. La sirène s'approcha, spectatrice silencieuse de la lente chute de ce corps lourd. Encore une vulgaire carcasse venue tapisser le fond de la mer imaginaire. Cette vision funeste n'éveilla aucune empathie dans le coeur de la jeune femme qui, avec une indifférence déconcertante, s'apprêtait à continuer sa nage en lançant un dernier regard à cet être en perte. Un seul et ultime regard qui, en quelques instants, changea tout. Ses prunelles s'écarquillèrent sous la surprise. Ce visage, elle le connaissait. Malgré les années, la naïade aurait pu le reconnaitre entre milles. Edward. La scène a d'étrange relent de déjà vu. Un bond dans le temps. Oh, cela l'avait bien amusé, à l'époque, d'observer ce gamin suffoquer après l'avoir envoyé faire une brasse coulée. Mais aujourd'hui, c'est une panique sourde qui l'envahit soudainement. D'un bond, elle se jeta sur le naufragé, son naufragé, pour le pousser jusqu'à la surface, le soustraire à une mort certaine. Leurs têtes crevèrent la surface. Elle redoubla d'efforts, tira le corps gelé jusqu'à se hisser avec lui sur la berge toute proche.

Ses mains glissèrent sur le visage trempé du brun pour dégager les quelques mèches venues s'y coller. « Edward? » Murmura-t-elle en cherchant à calmer le flot d'émotion qui l'assiégeait. Son souffle se mua en buée au contact de l'air. « Eddy? » Qu'elle répéta, plus fort cette fois. La panique, l'incompréhension, la peur, l'angoisse… La colère. Incertaine, elle prit le dessus, camouflant une inquiétude que la sirène ne saurait admettre. Que lui avait-il pris à cet idiot ? « À quoi joues-tu ? Es-tu complètement inconscient ?! » Son visage entre ses mains, son regard scrutait la moindre réaction. Ouvre les yeux, dit quelque chose. « Il y a des manières plus efficaces d'apprendre à nager, plutôt que de venir te suicider sous mes yeux. » Les accents de sa voix se faisaient moins colériques, marqué par la seule incompréhension. Qu'avait-il cherché à faire ? En finir avec la vie ? La sirène n'était pas stupide, la thèse de l'accident ne prendrait pas avec elle. On ne se laissait pas tomber à l'eau de manière aussi stupide sans raison. Le lieu était désert, personne pour voir, personne pour entendre. Personne pour l'empêcher de commettre l'irréparable. Sauf elle, présence insoupçonnée.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
 

Rock bottom is a beautiful start | avec Ephy ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-