AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Beating heart - Emérya & Kalahän
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Kalahän Elïveren
Beware, I'm starving
Kalahän Elïveren
ζ Inscris le : 05/07/2016
ζ Messages : 522
ζ Avatar : Jake Gyllenhaal
ζ Localisation : Dans les eaux profondes la majeure partie du temps ou sur Terre là où il peut jouer de l'argent
ζ Occupations : Apprenti de Savennag - Protecteur du savoir et de l'histoire
ζ Âge : 151 ans de vie - 31 ans d'apparence
ζ Statut : Volage à 100%
ζ Signes distinctifs : Une cicatrice dans le dos qui va de son épaule à son flanc opposé. Mauvais moment, mauvais jour, un peu trop bu, un peu trop jouer...
Beating heart - Emérya & Kalahän 1498232823-tumblr-myk3cjy7fb1qbti6eo5-r1-250



Beating heart - Emérya & Kalahän Empty
Message Sujet: Beating heart - Emérya & Kalahän Beating heart - Emérya & Kalahän EmptyDim 4 Déc 2016 - 22:13

Beating Heart

Depuis quelques temps, j’ai grand mal à me sortir de la tête la belle femme médecin blonde que j’ai croisé il y a de cela plusieurs semaines. Certes, je ne l’ai pas revu depuis notre rencontre et je dois bien dire, que je l’évite comme la peste ! Elle en serait porteuse, que je ferai de même. Pas que la donzelle n’a pas belle cuisse et belle œil, mais parce qu’elle me fait ressentir de bien trop puissants sentiments que je me refuse. Après tout, je suis comme je suis et elle n’est qu’une bipède avec une vie si courte que je ne pourrais profiter de son visage que bien trop peu pour m’en contenter. Ainsi, d’un revers de main, je jette ce souvenir puéril…OUI ! Puéril, je ne suis plus un gamin, par toutes les coques de navires de l’océan ! Que ferais-je bien d’une amourette, moi qui désire vivre pour moi, librement et sans attache ! Ce cœur qui se trouve dans ma poitrine n’est que le fruit malfaisant d’un sortilège que je suis le seul à pouvoir faire obéir et croyez-moi, je le ferai ployer à ma volonté seule !

Marmonnant dans ma barbe, aussi petite soit-elle, je nage vers les ouvrages sur les fées avant d’entendre mon prénom. Me penchant, en direction de l’appel, je contemple le visage d’une belle brune. Emérya, la jeune sirène, bien que très séduisant était venue un jour visiter la grande bibliothèque. Curieuse, je lui avais présenté les ouvrages, bavardant bien gentiment avant de la raccompagner chez elle, dans une petite maisonnette près des réserves des indiens. Si au début, la naïade m’avait paru fort timide, elle m’a bien surpris par la suite des évènements et très rapidement, nous nous étions retrouvés dans une position des plus agréables, à l’horizontal pour ceux qui ne comprendraient pas ! Soit dit en passant, elle avait omis de me révéler une chose bien importante. Que je découvris au hasard, il y a quoi ?…hum…cinq ou six jours tout au plus. La mignonne avait dans sa grande sagesse oubliée de me dire qu’elle était la fille de la sœur de notre souveraine. Sa mère n’est pas connue pour être une tendre et j’ai beau apprécié d’être le meilleur ami d’Egéon, moins je me raccroche à la famille royale et mieux je me porte. Seulement…le mal était fait, mais si elle revenait pour qu’on refasse du boum boum, elle allait être déçue…Quoi, que…Ce n’était pas comme si j’avais signé pour ne pas me faire plaisir à moi ! Me le reprochera t-on ? Je ne crois pas !

Je nage donc vers elle, déposant le coquillage aux écritures près d’un rocher en forme de table. « Emérya…ou dois-je dire ? Princesse Emérya… » Je vois qu’elle grimace, oui, lorsqu’on ment, il faut parfois s’attendre à ce que les gens apprennent tôt ou tard le mensonge que l’on a fait. Au moins, elle ne pourra pas me dire le contraire. Pourtant, c’est un autre trouble que je lis dans ses magnifiques yeux clairs. Comme si, un souci la taraudait avec force. Comment, je le sais ? Il suffit de voir le pli de contrariété entre ses yeux pour comprendre que ce n’est pas juste parce que je l’ai nommé Princesse ! Je ne suis pas voyant, mais j’ai appris à lire sur les visages… « Un problème ? Tu n’as pas l’air…bien…Je me trompe ? » Son regard parcours la pièce et je me retourne pour mirer à mon tour. « Nous sommes seuls, mon maître n’est pas ici et les gens viennent peu à cette heure, voire…pas du tout…viens ! » J’ouvre le chemin, jusqu’à ma pièce dans le fond, je l’a fais s’asseoir sur le fauteuil de corail. J’avoue que son silence est pire encore qu’un débit ininterrompu de paroles qui ne veulent rien dire. Pour détendre l’atmosphère, je me penche vers son visage, avec un large sourire. « On joue aux devinettes, il faut que je pose des questions ? » Si j’arrive à la dérider, j’en serais heureux.


(c) chaotic evil


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Beating heart - Emérya & Kalahän Empty
Message Sujet: Re: Beating heart - Emérya & Kalahän Beating heart - Emérya & Kalahän EmptyLun 12 Déc 2016 - 18:58

BEATING HEART

Au fil des jours, les inquiétudes de la jeune naïade sont devenus réalité. Si durant un certain temps, elle a tentée de se convaincre qu'elle ne portait pas un enfant, aujourd'hui elle ne peut plus se mettre la tête dans le sable et tenter d'ignorer les faits. Son corps change, son ventre n'est plus aussi plat qu'il l'était et plus d'une fois, elle a ressentie l'étrange sensation que des petites bulles et des vaguelettes se formaient dans le bas de son ventre. En son sein, un petit être grandit et se forme puis doucement, elle commence à le sentir bouger en elle, Emérya. Si la perceptive d'élever un enfant lui fait encore terriblement peur, elle l'accepte toujours un peu plus de jour en jour. Cet enfant, elle ne le rencontrera pas avant plusieurs mois, mais déjà, elle s'attache à lui, un peu plus à chaque instant. Jusqu'à maintenant, c'est un secret bien gardé entre elle et son cousin, mais elle sait que bientôt, elle devra la dévoiler à plus d'une personne. Sa mère, le reste de sa famille, Tayron... Elle anticipe la réaction de tous, mais Tayron... elle sait combien il se sentira trahi, combien il lui en voudra. Non-seulement parce qu'elle s'est tournée vers un autre homme, mais aussi parce qu'elle lui aura caché la vérité durant des mois. Elle devra enfin dire la vérité aux gens à qui elle tient, Emérya. Et aux possibles pères de l'enfant... Elle pourrait ne rien dire, mais un jour, cet enfant voudra en savoir plus au sujet de son père et à ce moment, elle sera prise entre quatre murs, la sirène. Elle-même connait l'existence de son père depuis quelques mois seulement et toute sa vie, elle a voulu le connaître. Voilà pourquoi elle se doit de raconter la vérité à ceux qui pourraient bien avoir conçu un enfant avec elle.

La jeune naïade, elle s'arme alors de courage, lorsqu'elle s'aventure dans la grande bibliothèque du palais royal. Elle sait qu'elle le trouvera là, Kalahän. Seulement, ce qu'elle ignore, c'est s'il est bel et bien le père de ce bébé ou s'il s'agit en réalité de Malo. Quoi qu'il en soit, elle ressent la nécessité de lui en parler, quelle que soit la vérité. De ses deux yeux d'un bleu délavé, elle cherche sa silhouette durant un court moment, avant de le trouver. Lorsque ses iris se posent sur lui, elle songe l'espace d'une seconde à mettre une croix sur l'idée de lui parler, mais repensant à cet enfant qui grandit en elle, elle prend son courage à deux mains et s'avance. « Kalahän. » Sa voix est sans aucun doute mal assurée, même si elle tente de chasser tout signe de nervosité. Cependant, cette nervosité s'amplifie, à l'instant où il pose son regard sur elle et qu'il s'approche. « Emérya…ou dois-je dire ? Princesse Emérya… » Sous ses paroles, elle grimace légèrement, la sirène. Visiblement, il en a apprit un peu plus à son sujet, depuis la dernière fois, ce qui ne lui facilitera pas la tâche, concernant la décision de formuler la vérité. Ça serait nettement plus facile, si elle était personne, comme autrefois et non la nièce des souverains du royaume maritime. L'espace d'un court instant, elle cherche ses mots, mais le triton prend à nouveau la parole. « Un problème ? Tu n’as pas l’air…bien…Je me trompe ? » Visiblement, elle doit paraître soucieuse, car il s'en rend aussitôt compte, Kalahän. Avant de lui révéler quoi que ce soit, elle doit s'assurer qu'ils sont bel et bien seuls. Elle ne voudrait pas que des oreilles indiscrètes viennent capter cette discussion et que son secret se répande aux oreilles de tous, avant le temps. Emérya, elle observe donc la pièce autour d'elle, cherchant à cerner s'ils sont seuls ou non dans la grande bibliothèque.

« Nous sommes seuls, mon maître n’est pas ici et les gens viennent peu à cette heure, voire…pas du tout…viens ! » Plongée dans un mutisme parfait, elle laisse le beau triton la diriger jusqu'à la pièce du fond et prend place sur le fauteuil de corail qu'il lui indique. Dans la tête de la naïade, il y a un vacarme infernal de pensées. Dans son crâne, elle retourne sans cesse les mots qu'elle pourrait prononcer, elle ne veut pas dire n'importe quoi, Emérya. Kalahän, il penche soudainement son visage vers le sien, un large sourire sur les lèvres. Elle l'observe, la brunette, se mordillant légèrement la lèvre inférieure, signe traître et évident de sa nervosité. « On joue aux devinettes, il faut que je pose des questions ? » Emérya, elle laisse échapper un petit soupire, tout en levant les yeux au plafond, avant d'esquisser un semblant sourire et de reposer ses iris sur le beau visage de l'homme. « À mon avis, tu ne devineras pas, alors il vaut mieux pas. » Nouveau soupire, tout en passant ses deux mains sur son propre visage, avant de poser à nouveau son regard sur lui. « Et vaut mieux que je ne tourne pas durant des heures autour du pot. Alors, allons-y... » C'est peut-être une bien mauvaise idée que de lui annoncer cette nouvelle, ne sachant pas s'il est ou non le père de cet enfant à naître, mais s'il l'est ? Vaut mieux qu'elle le lui dise, Emérya, même si elle ne sait pas comment. « Je suis enceinte, Kalahän. Et... il y a une chance sur deux que tu sois le père de mon enfant. » Elle affronte son regard, la naïade, pour en capter la moindre réaction. Après maintes phrases et discours répétés dans sa tête, elle préfère lâcher la bombe, sans tourner autour du pot durant des heures. Après tout, on lui a dit un jour qu'il n'y avait pas de bonne ou de mauvaise façon d'annoncer une nouvelle. Ce qu'elle lui dit est clair, elle préfère aller droit au but, peu importe la réaction qu'il aura.
Revenir en haut Aller en bas
Kalahän Elïveren
Beware, I'm starving
Kalahän Elïveren
ζ Inscris le : 05/07/2016
ζ Messages : 522
ζ Avatar : Jake Gyllenhaal
ζ Localisation : Dans les eaux profondes la majeure partie du temps ou sur Terre là où il peut jouer de l'argent
ζ Occupations : Apprenti de Savennag - Protecteur du savoir et de l'histoire
ζ Âge : 151 ans de vie - 31 ans d'apparence
ζ Statut : Volage à 100%
ζ Signes distinctifs : Une cicatrice dans le dos qui va de son épaule à son flanc opposé. Mauvais moment, mauvais jour, un peu trop bu, un peu trop jouer...
Beating heart - Emérya & Kalahän 1498232823-tumblr-myk3cjy7fb1qbti6eo5-r1-250



Beating heart - Emérya & Kalahän Empty
Message Sujet: Re: Beating heart - Emérya & Kalahän Beating heart - Emérya & Kalahän EmptyMer 28 Déc 2016 - 18:56

Beating Heart

 
« Je suis pourtant doué pour les devinettes » lançais-je à la volée pour détendre encore un peu cette tension que je ressens depuis qu’elle est entrée dans la grande bibliothèque. Là, elle m’inquiète fortement, ne pas tourner autour du pot, ok…sa mère va me tuer, elle me prévient qu’elle est en chemin que j’ai tout intérêt à prendre la fuite au plus vite, sinon, c’est décapité que je vais finir et dévoré par des poissons-chats ?

Emerya : Je suis enceinte, Kalahän. Et... il y a une chance sur deux que tu sois le père de mon enfant.

Mesdames et messieurs, nous subissons actuellement une dépressurisation à cause d’un courant descendant très puissant, veuillez ne pas quitter vos coquillages. Je...quoi ? Elle est sérieuse, non ?! Elle plaisante, je suis certain qu’elle va se mettre à rire d’un instant à l’autre et…non, elle ne rit pas du tout même ! Bordel de crustacés ! Je dois avoir une tête dépitée, oui, étant donné son regard sur moi. Allons Kal, ressaisis-toi ! C’est peut-être moins pire que cela en à l’air, tu es possiblement juste le père de l’enfant de la fille de la sœur de la Reine et…je vais me faire tuer, perdre toute crédibilité auprès des souverains, me faire renvoyer…en gros, une petite nuit de plaisir pour un grand cataclysme. « Mais…une chance sur deux…comme…une chance sur deux ? » Elle hoche de la tête, j’ai besoin d’un verre, que ne donnerai-je pas pour une bouteille de bon whisky terrien. « Tu portes un bébé… » Elle confirme de nouveau. Non, ce n’était pas une question, je ne suis pas sourd ! Par Neptune, je suis abasourdi…récalcitrant à l’idée…on en serait à même ! Je ne veux pas épouser Emérya, je serais le pire des maris, des pères, n’en parlons pas, je suis un gamin par bien des choses. Non ! Mais…le mal est fait et je dois trouver les mots, elle qui a trouvé le courage de me l’avouer…bien qu’elle devrait faire profil bas… « Est-ce que ta mère…sait ? » Elle dodeline de la tête, non, elle ne l’est pas…ok…bien…bien…je frotte mon menton avec vigueur…Adieu, belle doctoresse…adieu rêves…je suis un homme donneur et je suis le futur gardien…du moins en principe…assumer…maudit soit mon côté volage ! Après, avoir pesé le pour et le contre, je finis par passer une main sur mon visage pour m’approcher d’elle. Venant prendre ses mains dans mes paumes, je soupire avant de tenter de la rassurer. « Je ne vais pas te laisser comme ça, j’assumerai bien entendu…ce bébé, on l’a conçu à deux et…je suis là quelque soient les ennuis que je vais devoir affronter…je l’avoue…oui, ce n’était pas mes plans…tu es la nièce des souverains et…on va sans doute me taper sur les doigts, mais…je suis là » Elle a l’air si vulnérable à cet instant, et je me sens fautif, comme un gamin pris en faute.


 (c) chaotic evil


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Beating heart - Emérya & Kalahän Empty
Message Sujet: Re: Beating heart - Emérya & Kalahän Beating heart - Emérya & Kalahän EmptyMar 17 Jan 2017 - 17:46

BEATING HEART
Elle l'observe, Emérya. Elle scrute son regard, elle analyse la moindre réaction du triton. Aux primes abords, il semble subjugué. Il doit se demander durant un instant si elle se paye sa tête, mais à l'air présent sur le visage de la brunette, il ne peutque comprendre combien elle est sérieuse. Son visage change, il est happé par la réalité et cette réalité, elle ne lui plait pas. Elle peut comprendre, la naïade, ce qu'elle vient de lui révéler est difficile à avaler. Ils ne dont rien l'un pour l'autre, ils se connaissent peu et ont passé une nuit de plaisir, une seule. Comment pourrait-il s'enjouer de cette grossesse ? « Mais... une chance sur deux... comme un chance sur deux ?  » Oui, comme dans une chance sur deux. Elle hoche lactête, la jolie brune. « Tu portes un bébé... » Elle vient à nouveau hoché la tête. C'était pourtant clair la première fois et elle sait parfaitement qu'il l'a compris. Il est ahurri et l'information se fraie doucement un chemin jusqu'à son cerveau.

« Est-ce que ta mère sait... » Incapable de prononcer un seul mot, elle se contente de hocher à nouveau la tête. Elle n'a encore rien dit, Emérya, mais il le faudra. Bientôt. Son ventre s'arrondit et rapidement, il deviendra bien rond et elle ne pourra plus cacher la vérité à qui ce soit. Sur la terre, c'est plus facile à couvrir, mais ici, la tâche est plus ardue. Kalahän, il se frotte le menton, l'air songeur. Ses pensées doivent être un torrent, comme les siennes, lorsqu'elle a apprit la nouvelle. C'est tout à fait normal. Il se passe finalement une main sur le visage, le triton et s'approche de la brune. Ses grandes mains prennent celles de la naïade entre les siennes et il laisse échapper un soupire. « Je ne vais pas te laisser comme ça... j'assumerai bien entendu... ce bébé, on l'a fait à deux et... je suis là quelque soient les ennuis que je vais devoir affronter... je l'avoue... oui, ce n'était pas mes plans... tu es la nièce des souverains et... on va sans doute me taper sur les doigts, mais... je suis là. » C'est de la culpabilité qu'elle lis sur son visage... il n'a pas à se sentir coupable, il ne l'est pas plus qu'elle. Emérya, elle lui sourit doucement, tentant de se montrer reassurante.

« Tu sais, je ne suis pas venue ici pour t'imposer quoi que ce soit... j'ai appris que je portais un enfant et je devais te mettre au courant, tout simplement. Je sais que c'est une grosse nouvelle et je ne veux surtoutpas que cela soit un fardeau pour toi, Kalahän. » La naïade, elle ne lui demande rien, elle ne veut rien lui imposer. Elle avait seulement besoin de lui dire la vérité, au cas où il serait le père de son enfant. « Comme je t'ai dit... peut-être que cet enfant n'est pas de toi... et je ne le saurai pas là, maintenant. J'aurais aimée pouvoir te le dire avec certitude... mais pour le moment, je ne suis pas obligée de révéler l'identité du père... je sais ce qui pourrait t'en coûter. On peut attendre la naissance et voir... s'il est de toi ou... » Elle cesse de parler, scrutant de nouveau son regard.  Elle aurait peut-être dû attendre de savoir si cet enfant est de lui avant de lui en parler... Mais comment le saura-t-elle ? Elle ne sait pas, Emérya. À dire vrai, elle se sent perdue et elle a ressentie le besoin de se confier à quelqu'un d'autre que son cousin. « J'aurais dû attendre de savoir avant de venir t'embêter avec ça.... excuse-moi. J'ai juste cru que tu devais savoir...   au cas où... » Elle lui offre une mine désolée, se mordillant légèrement la lèvre. Elle avait pourtant réfléchie, la naïade... pas assez, lui semble-t-il soudainement.
Revenir en haut Aller en bas
Kalahän Elïveren
Beware, I'm starving
Kalahän Elïveren
ζ Inscris le : 05/07/2016
ζ Messages : 522
ζ Avatar : Jake Gyllenhaal
ζ Localisation : Dans les eaux profondes la majeure partie du temps ou sur Terre là où il peut jouer de l'argent
ζ Occupations : Apprenti de Savennag - Protecteur du savoir et de l'histoire
ζ Âge : 151 ans de vie - 31 ans d'apparence
ζ Statut : Volage à 100%
ζ Signes distinctifs : Une cicatrice dans le dos qui va de son épaule à son flanc opposé. Mauvais moment, mauvais jour, un peu trop bu, un peu trop jouer...
Beating heart - Emérya & Kalahän 1498232823-tumblr-myk3cjy7fb1qbti6eo5-r1-250



Beating heart - Emérya & Kalahän Empty
Message Sujet: Re: Beating heart - Emérya & Kalahän Beating heart - Emérya & Kalahän EmptyVen 17 Fév 2017 - 15:52

Beating Heart

 
La jeune sirène qui se tient devant moi, l’air plus gêné qu’autre chose ne m’impose rien, bien au contraire. C’est juste que…je ne m’attendais pas cela. « Ce n’est pas un fardeau, Emérya, si cela en était un, je ne serais déjà plus ici en face de toi… » Elle parle de nouveau, précisant comme si elle pouvait effacer la nouvelle qu’elle venait de me donner, par des informations plus détaillées. Mais j’ai bien entendu et je ne suis pas un connaisseur en la matière, mais crois savoir comme une fois la naissance venue, elle pourra savoir qui est le père de son enfant. Qu’est ce que cela changerait ? Pour moi…bien des choses, pour elle, je suppose, moins. Je n’en sais rien, je ne connais pas suffisamment cette femme pour prétendre connaitre le tournant de sa vie, mais puisqu’elle a souhaité me le dire, je suppose qu’elle doit être assez perdue. Je ne suis pas un insensible, comme certaines femmes pourraient le penser et je suis encore moi un lâche qui ne prend pas ses responsabilités, avec ou non 50% de chance d’être le géniteur de l’embryon qui pousse dans son sein. Je m’approche encore d’elle, lui attrapant les poignets et jouant avec mes pouces sur le dos de ses mains. « Tu as bien fait…je te sens perdue…qui est l’autre possible père ? » Elle me répond, parlant d’un homme qu’elle a rencontré sur la terre. Donc, deux choses l’une…soit l’enfant est mortel, et donc issu de l’autre union…soit il est un parfait triton et donc, il sera mien…On ne va pas tenter de le tuer pour savoir…mais ai-je besoin de le savoir, ai-je envie de devenir père ? Et même si l’enfant n’est pas de moi ? Tout cela pousse à la réflexion plus que de prendre des décisions là, dans l’immédiat. Je penserai à tout cela plus tard, pour le moment, je dois la rassurer, avoir des mots tendres et lui dire que tout ira pour le mieux. « Souhaites-tu que je te ramène chez toi, nous serons plus à l’aise pour parler et…tu me raconteras tout…si tu veux vraiment savoir qui est le père, si tu t’en moques…on pourra même boire, non ! Pas boire ! » M’empressais-je de dire. « Tu portes la vie…l’alcool n’est pas bon, enfin, je crois bien que c’est l’alcool, mais… » Je lui souris et elle décroche enfin un rictus. Je passe ma paume sur sa joue, elle est adorable, belle et c’est ce qui m’avait plu chez la charmante sirène. « Je préfère te voir rire…ce n’est pas la fin de ta vie, ce n’est que le début et…je suis bien placé pour te faire rire, alors… » Tout en me redressant, je lui tends ma main. « Viens ! Allons chez toi… »

La sirène accepte et nous sortons du palais des plus discrètement, du moins, je l’espère pour contourner une partie de l’île par le Sud et arriver sur la plage où se trouve son habitation, presque une heure après. Je me hisse sur le sable, attendant que ma nageoire disparaisse complètement. Je sors de mon sac trempé un pantalon marron mouillé lui aussi, mais il séchera, le soleil est encore haut à la surface. J’aide Emérya et nous allons vers sa maison. Je la laisse s’habiller pendant que j’allume un feu pour faire sécher mon vêtement. J’attends qu’elle revienne…j’ai hâte d’entendre ce qu’elle a me dire et surtout comment elle compte que nous nous arrangions pour…la suite.


(c) chaotic evil


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Beating heart - Emérya & Kalahän Empty
Message Sujet: Re: Beating heart - Emérya & Kalahän Beating heart - Emérya & Kalahän EmptyMar 4 Avr 2017 - 18:38

BEATING HEART
« Ce n’est pas un fardeau, Emérya, si cela en était un, je ne serais déjà plus ici en face de toi… » Il a raison, en quelque sorte... Il aurait pu s'éclipser dès ses premières paroles, mais il est toujours là, devant elle, attentif aux mots qu'elle prononce. Alors elle enchaîne, Emérya, peut-être que ce bébé n'est pas le sien, dans tous les cas, ils peuvent attendre la naissance afin de le confirmer à qui que ce soit. Car, elle sait, la naïade, ce qui pourrait en coûter au brun et elle ne veut surtout pas lui causer des problèmes inutiles. Si cet enfant n'est pas le sien, personne n'a à savoir ce qui s'est passé entre eux, cette fois-là. D'ailleurs, elle se sent soudainement idiote... avant de lui raconter quoi que ce soit, elle aurait dû attendre... attendre la naissance et tenter de comprendre qui est le géniteur de son enfant. Mais, maintenant, elle a tout déballé et elle ne peut plus faire marche arrière, la brunette. Alors, elle s'excuse, Emérya, soudainement mal à l'aise. Le triton s'approche alors davantage d'elle et lui attrape les poignets, venant doucement jouer de ses pouces sur le dos des mains de la jeune femme, geste qui se veut apaisant et qui l'est, en réalité. « Tu as bien fait… je te sens perdue… qui est l’autre possible père ? » Pour être perdue, ça elle l'est, Emérya. Terriblement perdue. Elle garde le silence durant quelques secondes, avant de prononcer la moindre parole. « Un humain que j'ai rencontré, il y a quelques temps... » Elle se sent irresponsable, Emérya, elle a l'impression d'avoir fait n'importe quoi de sa vie au cours des derniers mois... S'amuser est une bonne chose, mais à quel prix ?

« Souhaites-tu que je te ramène chez toi, nous serons plus à l’aise pour parler et… tu me raconteras tout… si tu veux vraiment savoir qui est le père, si tu t’en moques… on pourra même boire, non ! Pas boire ! » Elle l'écoute, la brune, attentivement. « Tu portes la vie… l’alcool n’est pas bon, enfin, je crois bien que c’est l’alcool, mais… » Il lui sourit, le triton et elle échappe un léger rire. Il a raison, l'alcool n'est pas bon, pour les bébés, ni pour qui que ce soit, en réalité. Il passe sa paume sur la joue de la naïade, Kalahän et elle esquisse un nouveau sourire. « Je préfère te voir rire… ce n’est pas la fin de ta vie, ce n’est que le début et… je suis bien placé pour te faire rire, alors… » Il est compréhensif, le brun, il est doux, plus qu'on pourrait le penser de prime abord. Au fond, peut-être qu'elle a bien fait de tout lui dévoiler, au final, elle aura un poids de moins sur ses frêles épaules. Puis il a raison, ce n'est pas la fin de sa vie, bien au contraire, ce n'est que le commencement, elle est encore si jeune, Emérya, elle a encore des siècles de vie devant elle. Elle hoche légèrement la tête, toujours attentive à tous les mots qu'il prononce et qui lui entrent dans la tête. Kalahän, il se redresse et tend la main à la brunette. « Viens ! Allons chez toi… » Sans se faire prier, elle pose sa main dans la sienne, acceptant qu'il la ramène chez elle, dans cette petite maison que sa mère occuppait autrefois avec elle.

Ils s'éclipsent hors du palais le plus discrètement possible et près d'une heure plus tard, ils se retrouvent sur la plage, tout près de la maison. Le triton se hisse sur le sable, avant d'aider la jeune femme. Quelques instants plus tard, la magie opère et les deux nageoires se transforment en de longues jambes, forme sous laquelle elle se sent davantage à l'aise, Emérya. Ils franchissent ensuite le seuil de la maison et la brunette disparaît un instant dans la chambre à coucher, afin d'enfiler une simple robe. Quelques instants plus tard, elle revient vers Kalahän, une couverture entre les mains, afin qu'il puisse se couvrir, le temps que son pantalon sèche. Pas que sa nudité la dérange, mais quelqu'un pourrait la prendre par surprise et venir frapper à la porte... Sa mère, Égéon, Tayron... Elle lui tend la couverture, un sourire sur les lèvres et lorsqu'il la saisit, elle s'éclipse une nouvelle fois, avant de revenir, un verre à la main, qu'elle lui tend, avant de l'inviter à prendre place avec elle, sur le sofa. Elle ne peut pas boire d'alcool, mais lui il le peut bien. Il a une grosse nouvelle à avaler et il paraît que certains hommes y arrivent plus facilement avec un peu d'alcool... alors peut-être que ça l'aidera...

« Tu sais... je suis vraiment désolée... de te l'avoir annoncé comme ça, je n'ai pas vraiment réfléchis avant de venir te voir. Comme je te l'ai dit, que tu sois le père ou non ne t'engage à rien... J'ai seulement pensée que tu devais connaître la vérité. J'ai moi-même besoin de savoir qui est le père de mon enfant... pour moi, pour lui... pour vraiment connaître ses origines, d'où il vient... je pense que c'est important. » Elle marque un légère pose, Emérya, mais pas assez longue pour le laisser prendre la parole. « Tu m'as dit que ça ne serait pas un fardeau pour toi, mais tu n'as même pas encore eu le temps de digérer la nouvelle. Je veux que tu te laisse du temps pour réfléchir, à tout, absolument tout. On ne connaîtra pas l'identité du père avant la naissance... je ne voudrais pas que tu t'implique trop et qu'à la fin... cet enfant ne soit pas le tiens... » Sa paume posée sur l'avant-bras du triton, elle l'observe, Emérya, avec intensité. Voilà une de ses craintes... qu'il s'implique trop, qu'il s'attache à l'enfant avant même qu'il soit né et qu'au final, il ne vienne pas de lui. C'est pour cette raison qu'une part d'elle regrette de lui avoir annoncé...
Revenir en haut Aller en bas
Kalahän Elïveren
Beware, I'm starving
Kalahän Elïveren
ζ Inscris le : 05/07/2016
ζ Messages : 522
ζ Avatar : Jake Gyllenhaal
ζ Localisation : Dans les eaux profondes la majeure partie du temps ou sur Terre là où il peut jouer de l'argent
ζ Occupations : Apprenti de Savennag - Protecteur du savoir et de l'histoire
ζ Âge : 151 ans de vie - 31 ans d'apparence
ζ Statut : Volage à 100%
ζ Signes distinctifs : Une cicatrice dans le dos qui va de son épaule à son flanc opposé. Mauvais moment, mauvais jour, un peu trop bu, un peu trop jouer...
Beating heart - Emérya & Kalahän 1498232823-tumblr-myk3cjy7fb1qbti6eo5-r1-250



Beating heart - Emérya & Kalahän Empty
Message Sujet: Re: Beating heart - Emérya & Kalahän Beating heart - Emérya & Kalahän EmptyDim 14 Mai 2017 - 14:39

Beating Heart

 
Je suis Emerya vers sa petite maison sur la plage, avant d’entrer je me retourne mirant l’endroit rapidement. Je ne crains pas d’avoir été suivi, mais je veux juste entrevoir la vue qu’elle possède de chez elle, l’autre fois, il faisait nuit, et je n’ai pas pu en profiter à loisir. La jeune brune disparait de ma vue à peine avons-nous passé le pas de sa porte, elle me tend une couverture et je la remercie verbalement, un sourire accroché à ma lippe. Je retire le pantalon détrempé pour le déposer sur une chaise près d’une fenêtre ouverte, soupirant et prenant place entouré de ma couverture que j’ai placé uniquement sur le bas de mon anatomie. « Merci » lui lançais-je pour la seconde fois en peu de temps, alors qu’elle me sert un verre qui semble être un des alcools qu’on sert dans les tavernes des humains.

Emerya : Tu sais... je suis vraiment désolée [...] cet enfant ne soit pas le tien...

J’entends ses paroles et elles sont…sages, réfléchies et posées. Une qualité que cette jeune fille possède pour mon grand plaisir. J’ai eu des aventures passagères, je sais que j’ai peut-être laissé derrière moi une partie de ma personne, mais j’imagine que si elle est venue m’en parler, même si elle semble le regretter à présent, c’est qu’elle avait besoin de soutien, sinon pour quelle véritable raison l’aurait-elle provoqué ? « Je n’ai pas à réfléchir, Emerya. Que ce soit moi le père ou non de ton enfant. J’ai ma part de responsabilité et j’imagine également que si tu es venue me l’annoncer, c’est que l’autre possible géniteur n’est pas encore au courant, peut-être, ne sais-tu même pas où il se trouve ? Je ne suis pas bête, j’ai vu et lu des tas d’histoire, Savennag m’a appris à reconnaitre les choix et les paroles…tu as besoin de te sentir rassurer et même si au départ, j’ai paniqué intérieurement en partie à cause de ton rang, je suis absolument certain maintenant que je veux t’aider que ce soit à partir de maintenant, jusqu’à la fin de ta grossesse » Je pose ma paume sur sa main ayant trouvé sa place sur mon avant bras. Mon regard darde dans le sien, établissant un contact autant physique que visuel entre nous. « Mettons de côté le fait que nous soyons possiblement deux pour ton bébé et sois franche avec moi…qui est l’autre ? Est-ce que tu sais où il se trouve, veux tu que je le retrouve ou préfères tu que cela reste entre nous et… » Je délaisse sa main pour poser ma large paume sur sa joue qui porte encore la rondeur de l’adolescence. « Tu es devenue un membre de la famille royale, tu ne sais sans doute pas ce que cela signifie, mais…crois-moi sur parole, mieux vaut éviter de répandre l’affaire en disant à ta mère ou à un autre membre de la famille que tu ignores qui est le père de ton enfant. S’ils pensent que c’est moi et moi seul, tes problèmes seront minimes, et je peux endosser cette tâche, si toi aussi, tu le veux… » Je ne sais pas ce qu’elle pense à cet instant, ses grands yeux ne quittent pas les miens, mais je suis bien incapable de prédire quel pourrait être notre avenir, je repense à cette jeune médecin, mais je sais parfaitement que je n’ai aucune chance et même si mon cœur a eu quelques battements inappropriés pour elle, je suis assez sage pour faire la part des choses et savoir lorsque je vais droit dans un mur. Je ne suis pas amoureux d’Emerya, mais je sais au fond de moi, que l’affection que je lui ai déjà portée et que je lui porte encore, est une graine, qui plantée, pourrait peut-être faire une belle devanture devant la famille Firadrell et Telxiope.


(c) chaotic evil


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Beating heart - Emérya & Kalahän Empty
Message Sujet: Re: Beating heart - Emérya & Kalahän Beating heart - Emérya & Kalahän EmptyMar 23 Mai 2017 - 15:46

BEATING HEART
Elle écoute, la naïade, avec la plus grande attention, les paroles de l'homme. Il veut l'aider, qu'il soit le père de son enfant ou non. Il sait qu'elle a peur, Emérya, qu'elle a besoin qu'on la rassure, qu'on la guide, elle n'a même pas à le lui dire. Il n'a pas besoin de temps pour réfléchir, Kalahän, même s'il a paniqué sous les révélations de la sirène, il veut lui venir en aide. Ça, il le sait déjà. Il lui demande ensuite qui est l'autre et si elle sait au moins où il se retrouve. Si elle ne le sait pas, il peut le retrouver pour elle, sauf si elle veut garder le secret entre lui et elle. Que doit-elle répondre à ça, la brunette ? Que ce n'était qu'un homme de passage dans sa vie, un homme qu'elle a côtoyé le temps de deux nuits et qu'elle n'a jamais revu depuis... Elle ne sait pas grand chose à son sujet, Emérya et elle ne sait même pas si elle désire lui avouer la vérité, maintenant. Elle devrait attendre... le retrouver et lui dire la vérité, seulement s'il est le père de son enfant. C'est ce qui devrait être le plus judicieux, non ? Elle ne voudrait pas l'alarmer lui aussi... Attendre, c'est sans doute la chose à faire, ne pas bouleverser sa vie, pour une fausse paternité... C'est sans doute ce qu'elle aurait dû faire avec le brun qui se trouve devant elle, mais c'est déjà bien trop tard.

Elle observe le triton, alors qu'il pause sa grande paume contre sa joue. « Tu es devenue un membre de la famille royale, tu ne sais sans doute pas ce que cela signifie, mais…crois-moi sur parole, mieux vaut éviter de répandre l’affaire en disant à ta mère ou à un autre membre de la famille que tu ignores qui est le père de ton enfant. S’ils pensent que c’est moi et moi seul, tes problèmes seront minimes, et je peux endosser cette tâche, si toi aussi, tu le veux… » Il a raison... elle ne devrait pas ébruiter le sujet, Emérya. Il n'y a que Égéon qui soit au courant et elle sait parfaitement qu'il gardera ce secret pour lui et lui seul. Son regard toujours dans le sien, elle se mordille légèrement la lèvre, l'air pensive, la naïade. « Égéon sait que je ne connais pas l'identité du père de mon enfant... mais il n'en parlera à personne... » Elle lui fait confiance, Emérya, son secret est en sécurité avec son cousin. « Es-tu bien certain de vouloir t'engager sur ce chemin, Kalahän ? Ça serait avantageux pour moi, mais pour toi, alors... Et si cet enfant n'est pas de toi... que ferons-nous ? Que dirons-nous ? » Elle fronce légèrement les sourcils, la brunette. La voilà bien paumée. « Tu crois vraiment que c'est la chose à faire ? » Elle l'observe, se mordillant nerveusement la lèvre. Elle veut bien qu'il endosse ce rôle, s c'est vraiment c qu'il désire, mais elle ignore si c'est la bonne chose à faire... Quoi qu'il en soit, elle est heureuse qu'il soit là,le triton et qu'il se montre si compréhensif face à cette situation des plus délicates. Elle lui en est reconnaissante, Emérya, vraiment... Bien des hommes auraient fuis, même en ayant la certitude que le bébé serait le leur. Kalahän, c'est un homme bon, ça ne fait aucun doute dans son esprit. Elle voudrait bien que son enfant soit de lui, pas seulement parce que ça serait plus simple ainsi...
Revenir en haut Aller en bas
Kalahän Elïveren
Beware, I'm starving
Kalahän Elïveren
ζ Inscris le : 05/07/2016
ζ Messages : 522
ζ Avatar : Jake Gyllenhaal
ζ Localisation : Dans les eaux profondes la majeure partie du temps ou sur Terre là où il peut jouer de l'argent
ζ Occupations : Apprenti de Savennag - Protecteur du savoir et de l'histoire
ζ Âge : 151 ans de vie - 31 ans d'apparence
ζ Statut : Volage à 100%
ζ Signes distinctifs : Une cicatrice dans le dos qui va de son épaule à son flanc opposé. Mauvais moment, mauvais jour, un peu trop bu, un peu trop jouer...
Beating heart - Emérya & Kalahän 1498232823-tumblr-myk3cjy7fb1qbti6eo5-r1-250



Beating heart - Emérya & Kalahän Empty
Message Sujet: Re: Beating heart - Emérya & Kalahän Beating heart - Emérya & Kalahän EmptySam 24 Juin 2017 - 11:29

Beating Heart

 
Un long silence, des regards fugaces et qui n’accrochent pas mes iris, je ne veux pas la mettre mal à l’aise, je veux l’aider. Après tout, Emerya est une personne de haut rang et je suis le gardien de l’Histoire, tenu par mon devoir et attaché à la famille royale. Évidemment, si j’avais su qui elle était avait de commettre l’acte avec la jeune sirène, je n’en serai probablement pas là. J’ai beau être un irrespectueux et un chien fou dans mes moments de perdition, je reste un homme bon et juste et c’est cela que Savennag voit en moi. Le triton qui ne peut voir une injustice sans agir. J’ai confiance en mon bon ami, contrairement à sa sœur, à lui, je sais qu’il est possible de confier un secret. Ce que je ne sais pas…Emerya parle et tranche net les pensées que je viens d’avoir. Il faudra pourtant que j’en aie le cœur net. « J’ignore si c’est la chose à faire. Mais j’imagine que ta mère posera la question et si tu ne réponds pas, cela pourrait te causer des problèmes. Quant à savoir ce qu’il adviendra si je ne suis pas le père de ton enfant… » Je grimace, remuant des épaules tout en faisant une moue volontairement amusante, ce qui, j’espère lui donnera le sourire. « Tu n’auras qu’à dire que le triton me ressemblait…Enfin, si c’est un triton ? » C’est une chose que l’on n’a pas abordée, si je suis le père, l’enfant sera un être de la mer, si ce n’est pas le cas, il sera soit humain, soit hybride. On ne les reconnait pas, ils...vieillissent juste plus rapidement et ne peuvent pas stopper leur croissance. Et puis, que pourrais-je bien faire d’autre ? Briser les principes mêmes de la famille royale !? M’imposer comme le géniteur d’un futur prétendant à la régence ou je ne sais quoi ? Une chose est certaine, oui, j’en suis certain, cette jeune femme perdue et bien là et elle m’a demandé mon aide. Ne pas lui trouver une solution ne serait pas digne de l’être aquatique que je me vante d’être. Elle finit par me dire qu’elle ne sait vraiment pas qui est et homme, l’autre, si c’est un humain ou un triton. Ma tête branle de haut en bas, pinçant mes lèvres. « Quoi qu’il en soit, que cet enfant soit triton ou hybride, je te soutiens…je ne peux pas te laisser affronter ça seule » Son regard vient dans le mien et je viens embrasser son front en me redressant. « Par contre, il faut que tu saches une chose sur moi…Je…enfin…J’ai… » Ma gestuelle devient approximative, mes grimaces plus prononcées, comment dire à une femme à qui l’on promet de la soutenir, qu’on souhaite garder sa liberté, je ne veux pas qu’elle se méprenne sur mes vraies intentions… « Emerya…Ce que je veux dire, c’est que si je veux bien porter le rôle du père de ton enfant et si…aussi plaisant qu’à pu être notre moment…je ne serais jamais ton mari…enfin, je…tu comprends, n’est-ce pas ? » je ne veux pas la faire espérer de quoi que ce soit à mon sujet et encore moins, lui faire de mal. Elle me plaisait, je l’ai charmé, elle a répondu et j’assume, vraiment, mais…il ne faut pas qu’elle croie que je vais…aller plus loin avec elle, dans mes sentiments.
(c) chaotic evil


Revenir en haut Aller en bas
Daeron Dol'Béoran
Beware, I'm starving
Daeron Dol'Béoran
ζ Inscris le : 22/02/2016
ζ Messages : 290
ζ Avatar : Levi Miller
ζ Localisation : Là où mon père va
ζ Occupations : Petit voleur
ζ Âge : 12 ans
ζ Statut : C'est quoi un statut ?
Beating heart - Emérya & Kalahän 709692LeviM67



Beating heart - Emérya & Kalahän Empty
Message Sujet: Re: Beating heart - Emérya & Kalahän Beating heart - Emérya & Kalahän EmptyVen 20 Oct 2017 - 18:59

SUJET CLOTURE



J'ai grandi avec la certitude que mon père était un homme bien, maintenant que je le connais, je crois que je l'ai sous-estimé.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Beating heart - Emérya & Kalahän Empty
Message Sujet: Re: Beating heart - Emérya & Kalahän Beating heart - Emérya & Kalahän Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Beating heart - Emérya & Kalahän

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-