AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 for the heart i once had ⊹ (gaïana).
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


for the heart i once had ⊹ (gaïana).   Empty
Message Sujet: for the heart i once had ⊹ (gaïana). for the heart i once had ⊹ (gaïana).   EmptyLun 21 Déc 2015 - 16:18

FOR THE HEART I ONCE HAD
La nuit est tombée depuis un moment déjà, le vent souffle avec intensité, s’engouffre violemment entre les bâtiments, alors que la pluie s’abat sur le tout pays des songes, comme trop souvent. Le celte quitte la taverne d’un pas assuré, il ne chancèle pas, malgré la grande quantité de bière qui coule dans ses veines. Il tient bien l’alcool, dû à l’habitude, dû à sa taille et à sa largueur d’épaules imposante. Un avantage pour lui, puisqu’il adore le goût de la bière, mais qu’il déteste perdre la tête. L’effet de l’alcool dans le corps peut rendre un homme faible et Cahan, il n’a rien d’un faible et il ne désire pas s’abaisser à ce niveau. Alors qu’il bifurque dans une ruelle, prenant un raccourci, la voix d’une femme parvient jusqu’à ses oreilles. « Lâchez-moi, vous me faites mal ! » Le bourreau peut sentir la peur dans sa voix, la panique. La nuit est terriblement noire, mais malgré les ténèbres, il aperçoit enfin ce que ses yeux cherchent. La silhouette d’un homme, à moitié fondue sur celle d’une créature frêle. « Tout doux ma belle, ça ne sera pas long. » Cahan, il fronce les sourcils, il connait cette voix et il n’a jamais su la tolérer. Sans attendre davantage, il se dirige vers eux, sa main venant aussitôt saisir le bras de l’homme et le tordre dans son dos avec violence. Pestant de douleur et sans doute de colère, l’homme se voit dans l’obligation de délaisser la jeune femme de ses mains baladeuses.

Les mains solides de Cahan plaquent l’homme face première dans le mur de béton, une main retenant toujours son bras dans son dos et l’autre enfonçant son visage dans le mur. « T’aurais dû m’écouter. » Sa voix grave et rauque perce le silence. On peut facilement y déceler un ton menaçant. « Tu m’oblige à te faire regretter ta stupidité, une fois de plus. » La fois précédente, il l’avait laissé partir sans trop de dégâts, son poing s’étant abattu à maintes reprises sur son visage, sans toutefois le blesser gravement. Cette fois, il n’allait pas si bien s’en tirer. Cahan l’avait vu de ses propres yeux, il avait entendu la jeune femme lui dire d’arrêter, lui dire qu’il lui faisait mal, mais il ne l’avait pas lâchée, insistant plutôt. Le bourreau n’allait pas le laisser filer sans lui infliger une bonne correction. Cet homme s’était attaqué à une femme, voulant sans aucun doute abuser de son corps et Cahan, il avait ce genre d’homme en aberration. Trop souvent, c’est lui qu’on traitait de monstre, mais les vrais monstres étaient ceux qui abusaient des femmes et des enfants, ceux qui tuaient par simple plaisir, ceux qui volaient ou ceux qui trahissaient. Lui, il n’était ni un, ni l’autre, seulement un homme qui faisait ce qu’on lui disait de faire.

« J’ai… compris… » Alors que l’homme tente de parler, le celte appuie davantage sur sa tête, enfonçant toujours plus son visage dans le béton. « Non, tu n’as rien compris. » Un craquement sonore se laisse entendre, suivit d’un cri de douleur et Cahan, il le laisse choir contre le sol, ses iris le fixant dans l’obscurité. « La prochaine fois, je ne me contenterai pas seulement de le casser, je vais le couper. Et l’autre aussi. » Et sans lui accorder davantage d’attention, ses yeux se posent sur la silhouette frêle de la jeune femme, toujours immobile à moins d’un mètre de lui. « Est-ce que tu vas bien ? » Sa voix s’est adoucie, sans toutefois être aussi douce qu’elle pourrait l’être.  Cahan, il franchit les quelques pas qui le sépare d’elle, se retrouvant rapidement à quelques centimètres de la jeune femme. « Hé ! Tout va bien, il ne te ferra plus de mal. » Cette fois, c’est peut-être lui qui l’a effrayée, se montrant violent avec cet homme vicieux ou elle est encore sous le choc de qu’il lui a infligé. Après tout, le celte n’a pas suivi la scène dans son intégralité, avant son arrivée peut-être l’a-t-il blessée, peut-être que ses mains se sont montrées plus que baladeuses. Cahan, il ne sait pas, tout ce qu’il voit, c’est cette jeune femme figée à travers les ténèbres, cette jeune femme à la chevelure claire qui ne prononce pas un seul mot. « Viens, je t’emmène loin de lui. » Elle sursaute lorsque les mains du bourreau se referment doucement autour de ses avant-bras, mais comme pétrifiée, elle le laisse la guider hors de la ruelle. Jusqu’à maintenant, elle n’a pas remarquée ses traits, elle ne sait pas qu’il s’agit du monstre qui a enlevé la vie de son cher père, mais elle risque rapidement de le remarquer, une fois les lumières de la rue l’éclairant. À moins qu’elle soit toujours aussi pétrifiée.


Dernière édition par Cahan Vahey le Mar 29 Déc 2015 - 16:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


for the heart i once had ⊹ (gaïana).   Empty
Message Sujet: Re: for the heart i once had ⊹ (gaïana). for the heart i once had ⊹ (gaïana).   EmptyMar 29 Déc 2015 - 15:32

for the Heart i once had × ft. Cahan
Les étoiles brillent haut dans le ciel depuis peu de temps. Bien assez peu pour que l’autorité maternelle ai le dernier mot sur une course de dernière minute à aller faire chez une connaissance. L’enfant est, bien évidemment, trop gentille et attentionnée pour refuser cette faveur à la femme qui lui a donné la vie, qui lui a tout donné durant son existence. Alors elle s’équipe de son manteau et de son écharpe pour le froid, enfile ses gants et profite un instant de la chaleur de son foyer, avant d’ouvrir la porte et de braver le froid pour se rendre chez l’amie de sa mère.

D’un pas vif, afin de fuir la morsure du froid, elle traverse les rues éclairées principalement par la lune et les chaumières dans lesquels la chaleur brule au travers d’un feu de cheminée. Elle arrive à destination, s’empare du paquet et, après un échange de quelque politesse, reprend le chemin de chez elle afin de rentrer au plus vite. Fourbe, la pluie s’invite à sa marche et lui tient une compagnie dont elle se serait volontiers passée. Les nuages ayant recouverts la lune et plongé la ville dans une pénombre plus importante que lorsqu’elle était partie de chez elle, elle presse le pas, ignore des mots envoyés plus loin qu’elle ne pensait pas pour elle de toute façon.

Erreur. Ne faut-il pas toujours s’attendre au pire ? Les pas derrière elle s’accélèrent également, et bientôt son poignet devient prisonnier d’un homme qui a sans doute un peu trop bu. Elle hurle et se débat. Mais que peut-elle contre la force d’un homme ? Les larmes lui montent bien vite aux yeux alors qu’elle se doute de son destin imminent. La panique s’invite à bord, son pouls s’accélère et elle a du mal à respirer. Une belle frayeur pour bien peu de choses, puisque le temps d’un clignement de cils l’homme la lâche, maitrisé par un autre dont elle n’arrive à distinguer les traits, qu’importe combien elle essaye de forcer son regard à transpercer les ténèbres.

Elle recule de quelque pas, troublée par la violence dont peut faire preuve celui qui est pourtant son sauveur. Elle sait qu’elle devrait être reconnaissante et pourtant elle fait encore un pas en arrière. La violence est ce qu’elle a toujours eu le plus en horreur, encore plus depuis la mort de son père. Elle aurait voulu être capable de lui demander d’arrêter de faire souffrir cet homme à ce point, malgré le mal qu’il a fait, ou plutôt qu’il aurait voulu faire. Mais elle reste figée, sa voix reste bloquée dans sa gorge. Et il est bien vite trop tard, de toute façon.

Il semble s’en faire pour elle, mais son interrogation reste dans réponse. Choquée, ses mots et ses gestes restent figés. Il s’approche, tente de la rassurer. Mais la vérité, c’est qu’il lui fait tout aussi peur que celui qu’il a mis au sol. Il se saisit d’elle, avec certes plus de douceur que l’autre rustre, et la conduit loin de lui, lion de cette ruelle. Vers une rue plus éclairée. Etait-ce là une erreur de sa part ?

Les lumières éclairent son visage et elle le reconnait, elle le reconnaitrait entre mille. C’est lui. Le monstre qui a détruit sa vie. Le monstre qui a tué son père. Cette horreur humaine. Son incompréhension à elle. Alors, dans un sursaut, elle récupère son poignet, fait un pas de recul.

« C’est vous… »

Bien sûr, il ne comprendra certainement pas. Ce n’est qu’un monstre. Il a tué tant de gens. Il ne saura pas qu’elle est la fille de l’une de ses victimes. Elle devrait le savoir. Mais pourtant elle n’a aucune logique. Alors, elle pose cette question qui lui brule les lèvres depuis ce jour, bien trop sous le choc pour comprendre qu’il ne comprendra pas sa question dans le sens qu’elle le voudrait.

« Pourquoi ? »

Il fait face à une enfant perdu en cet instant.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


for the heart i once had ⊹ (gaïana).   Empty
Message Sujet: Re: for the heart i once had ⊹ (gaïana). for the heart i once had ⊹ (gaïana).   EmptyMar 29 Déc 2015 - 16:19

FOR THE HEART I ONCE HAD
Ils atteignent une rue plus éclairée et lorsque les yeux de la jeune femme se posent sur les traits de l'homme, elle sursaute et recule d'un pas, son poignet glissant de la main du celte. « C’est vous… » C'est lui ? Cahan, il fronce légèrement les sourcils, l'observant avec curiosité et ses sourcils se froncent davantage, lorsqu'elle pose cette simple question. « Pourquoi ? » Elle le perd entièrement, que veut-elle sous-entendre par là ? Pourquoi quoi ? Pourquoi ne l'a-t-il pas laissée se faire violer et sans doute tuer ? Pourquoi s'est-il montré brutal envers l'homme ? Ou au contraire, pourquoi lui a-t-il laissé la vie sauve ? Pourquoi quoi ? Il ne sait pas ce qu'elle veut dire, il ne comprend pas l'émotion sur ses traits. La peur ? La douleur ? Il ne sait pas et Cahan, il n'est pas des plus doués pour saisir les émotions sur le visage des gens. Ses iris clairs l'observent avec questionnement, elle n'est pas très claire dans ses propos, mais après tout elle vient de vivre une épreuve plutôt éprouvante. C'est vous... ses paroles indiquent qu'elle le connait ou du moins qu'elle l'a déjà vu quelque part. Ça pourrait être n'importe où, mais Cahan, lui ne se souviens pas d'avoir déjà croisé ce beau visage. Pourtant, il a la mémoire des belles femmes, surtout les belles blondes qui s'incrustent facilement dans ses pensées.

« On se connait ? Parce que si c'est le cas, j'ai peur d'avoir oublié ton visage. » Cahan, ses iris parcourent le visage sans faille de la jeune femme, maintenant que la faible lumière lui permet de voir ses traits. Elle est belle, elle est jeune, ayant sans doute une bonne douzaine d'années de moins que lui. Elle lui semble douce, frêle et délicate, malgré son visage arrondi. Elle possède de longs cheveux blonds comme les blés, le tout rendant son physique extrêmement harmonieux. Si le bourreau l'avait déjà croisée quelque part, il s'en souviendrait, c'est assuré, pourtant, elle semble le connaître, alors que chez lui c'est le néant le plus total. À moins... qu'elle se soit retrouvée sous ses couvertures une nuit et qu'il ait déjà oublié son visage ? Non, il n'a pas l'impression qu'il s'agit de ça, cette jeune femme, il ne l'a jamais vue, il en est certain. Les questions se bousculent dans sa tête, alors qu'elle est devant lui, muette l'espace d'un instant.

« Je suis pas certain de comprendre le sens de ta question... Pourquoi quoi ? » Ses sourcils sont toujours froncés, ses yeux toujours figés sur elle. Il ne comprend pas où elle veut en venir, mais il ne tardera pas à le savoir, il s'en doute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


for the heart i once had ⊹ (gaïana).   Empty
Message Sujet: Re: for the heart i once had ⊹ (gaïana). for the heart i once had ⊹ (gaïana).   EmptyMar 29 Déc 2015 - 17:15

for the Heart i once had × ft. Cahan
C’est l’incompréhension qui se lit aisément dans le visage de l’homme.  Comment aurait-il pu en être autrement ? Elle béni le silence de s’installer, indirectement d’avoir lancé une confusion dans cette situation bien trop compliquée pour elle. Ce moment de silence lui fait du bien. Il permet à sa respiration de reprendre un rythme normal, en synchronisation avec son cœur. Les secondes s’écoulent et le temps fait son effet sur la jolie blonde, qui se calme tout doucement, se remet de ses émotions et arrête ce petit tremblement qu’elle n’avait pas même remarqué jusqu’à présent. Tout va bien, et elle fait tout pour s’en persuader. Mais elle fait face à un monstre, et n’arrive pas à l’oublier.

Elle fait face à un monstre qui ne sait pas même qui elle est, et son interrogation vient le lui prouver de façon claire. Elle attendait ce moment où elle pourrait lui faire face pour satisfaire sa curiosité, tout comme elle le redoutait, tout comme elle redoutait les réponses qui pourraient lui être contées. Il s’agit de la perte de son père. Existe-t-il véritablement une seule bonne réponse lorsqu’il s’agit d’un être aussi important ? L’acte n’en restera pas moins monstrueux. Il n’en restera pas moins le monstre qui lui a pris son père, sa vie telle qu’elle la connaissait avant cette perte bien trop douloureuse.

Perdue depuis ce jour, laissé sans réponse, elle ne peut pas même dire qu’elle a pu faire son deuil. Cette blessure n’est pas encore cicatrisée, mais peut-être que confronter enfin le bourreau qui a fait ça saura l’aider à avancer un peu plus. Mais il ne pourra le faire sans qu’elle ne réponde à ses interrogations en premier lieu. Quelle ironie.

« Non, vous ne me connaissez pas. »

Inutile de partir plus loin dans des détails qui n’intéressent pas des hommes comme lui. Elle recule encore de quelques pas, détourne son regard alors qu’elle fait tout ce qu’elle peut pour rester forte. Face à un assassin, face à cet assassin, difficile pour elle de garder son calme. Elle sent la peine, la douleur. Mais elle se doit de rester forte, droite, fière.

« Pourquoi avoir décidé de devenir l’assassin que vous êtes aujourd’hui ? »

Sa voix tremble un peu, malgré elle. Pourtant, elle fait tout son possible pour rester forte, elle pense le devoir à son père. Cessant de fuir, elle tourne son regard vers le monstre. S’il doit lire la peine, la peur et la douleur dans son visage, ainsi soit-il. Tout ce qu’elle veut, c’est une réponse. Rien n’est pire que cette incompréhension qui s’est collé à elle.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


for the heart i once had ⊹ (gaïana).   Empty
Message Sujet: Re: for the heart i once had ⊹ (gaïana). for the heart i once had ⊹ (gaïana).   EmptySam 2 Jan 2016 - 0:43

FOR THE HEART I ONCE HAD
« Non, vous ne me connaissez pas. » Elle le perd à cet instant, il ne la connait pas, alors qu'elle, elle le connait. Cahan, il l'observe alors qu'elle recule de quelques pas et qu'elle détourne le regard. « Pourquoi avoir décidé de devenir l’assassin que vous êtes aujourd’hui ? » La voix de la belle blonde tremble et semblant s'armer de courage, elle pose son regard sur lui. C'est donc ça, il comprend mieux maintenant. Elle le connait par sa réputation, elle voit en lui ce monstre que tout le monde voit. C'était évident, pourquoi n'y a-t-il pas pensé plus tôt ? Pourquoi s'est-il même questionné ? C'était à prévoir, les gens le connaissent, les gens le détestent et cette jeune femme de ne pas voir exception. Pour la mort de quel être humain le juge-t-elle ? Son époux ? Son frère ? Son père ? Ça pourrait être n'importe qui, Cahan il a fait tombé de nombreuses têtes au cours des dernières années. Combien ? Il ne sait plus, il a cessé de compter il y a bien longtemps et la seule qui lui importe vraiment est celle de ce monstre qui a arraché la précieuse vie de son épouse. Cahan, on le traite de monstre, on le traite d'assassin, parce qu'on ne le comprend pas. Son regard est rivé sur elle, sans doute plus froid, plus dure qu'il ne le désire.

« Parce qu'il faut quelqu'un pour se charger de tous ceux qui méritent la mort. » Il ne répond pas à sa question, il en a conscience, mais que dire ? Cahan, il ne tue pas de sang-froid, il ne tue pas par simple plaisir. Il ne tue pas n'importe qui, ils s'occupent de ceux qui le méritent et ne touchent pas aux autres. C'est son moyen de gagner sa vie, certains chasses, d'autres fabriquent du rhum, lui il torture les gens, les forcent à parler et en tue d'autres... Couper les têtes de ces traitres, de ces truands, de ces assassins, ça l'empêche d'assouvir ses pulsions sur les innocents, voilà tout. Après des années, il a fini par y prendre un certain plaisir, débarrassant la cité de tous ces êtres infâmes. Quoi qu'il en soit, il n'est pas ce monstre que les gens décrivent, il le sait et il ne se considère pas comme un assassin. Cahan, il n'en est pas un, mais l'opinion des gens à ce sujet l'importe peu.

« Je n'ai aucune idée de l'identité de l'être cher que j'ai pu t'arracher et ça m'importe peu. Mais sache une chose, je ne suis pas celui qui a décidé de son sort. J'ai fais mon travail, rien de plus. » Ses iris claires ne se détournent pas de son visage parfait. Il ne veut pas se montrer froid, mais Cahan, il l'est de nature. Ses traits sont durs, son visage sérieux. Les gens ne comprennent pas, ils le blâment pour la perte de ceux qu'ils aiment, mais Cahan, il n'y est pour rien. Il fait son boulot, sans poser de question, il exécute ceux qu'on lui demande d'exécuter, voilà tout. Ces hommes et ces quelques femmes ont été jugés coupables et si ça n'est pas Cahan qui s'en charge, ça sera quelqu'un d'autre. Ces personnes méritent leurs sorts et lui, il n'y peut rien, ils sont perdus d'avance. Peu importe qui cette jeune femme a perdue, cette personne le méritait et Cahan, il s'est retrouvé sur son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



for the heart i once had ⊹ (gaïana).   Empty
Message Sujet: Re: for the heart i once had ⊹ (gaïana). for the heart i once had ⊹ (gaïana).   Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

for the heart i once had ⊹ (gaïana).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-