AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 I don't care what the future holds, 'cause I'm right here and I'm today | Sawyer
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


I don't care what the future holds, 'cause I'm right here and I'm today | Sawyer  Empty
Message Sujet: I don't care what the future holds, 'cause I'm right here and I'm today | Sawyer I don't care what the future holds, 'cause I'm right here and I'm today | Sawyer  EmptyMer 7 Sep 2016 - 13:10

I don't care what the future holds
Sawyer & Cheyenne

'Cause I'm right here and I'm today





Le retour du soleil avait ramené la sérénité sur le camp Piccaninny. Désormais, les cueilleurs pouvaient s’en retourner à leurs activités sans craindre de se saisir des dernières denrées comestibles. Les agriculteurs recommençaient à semer et les chasseurs repartaient en forêt sans craindre la fureur des bêtes sauvages. Cheyenne avait lui-même souffert des effets néfastes de la nuit éternelle sur Neverland. En effet, cette nuit prolongée avait rendu les animaux bien plus hostiles que d’ordinaire. Sous l’eau, le pêcheur avait été parfois attaqué assez violemment par des poissons prêts à en découdre. Heureusement, le soleil était revenu et l’ombre s’était envolée. Tout semblait être rentré à la normale sur l’île imaginaire.

Ce matin, Cheyenne avait convié son ami Sawyer à partir en balade. L’indien avait une zone en tête à faire découvrir au blond récemment arrivé dans le coin. La forêt des singes était un territoire très agréable à explorer et ces petites créatures malicieuses étaient particulièrement amicales et distrayantes. Cependant, Cheyenne invita Sawyer à abandonner toutes les choses précieuses auxquelles il tenait à l’abri dans le tipi. En effet, les primates étaient connus pour être des voleurs hors pair. Ils chapardaient tout ce qui était à leur portée et mieux valait aller à leur rencontre totalement dépouillé pour éviter tous les ennuis.

Le Piccaninny prit donc le chemin de la forêt, armé de son trident comme à son habitude. Les bêtes sauvages étaient moins farouche mais cela ne signifiait pas que les pirates s’étaient calmés. Bien loin de là, depuis que leur pseudo-roi avait été assassiné, ils semblaient plus libres et plus ivres de carnages que jamais. Cheyenne redoutait l’instant où ils cesseraient de s’entretuer pour se tourner vers leurs ennemis communs : les enfants perdus et les indiens. Les sirènes aussi, en quelques sortes mais contre elles, la piraterie ne pouvaient rien.

- ça va, tu suis ?

Cheyenne administra un coup de coude amical dans les côtes de Sawyer. Le blond n’était pas du coin et l’indien aimait le taquiner à ce propos. Ils discutaient souvent de tout et de rien, ne cherchant pas à aborder forcément les sujets qui fâchent mais plutôt à parler entre amis. Chey avait expliqué à Sawyer où ils se rendaient. Ce n’était pas forcément tout près du camp indien mais ça leur permettrait de faire un petit voyage sympathique.

Ils longèrent la côte neverlandienne, évitant de la sorte de passer par Blindman’s Bluff. Cheyenne n’aimait pas ces villes où s’agglutinaient des tas de gens. L’indien préférait largement la nature et les grands espaces verts. Enfin, la forêt des singes se dessina sous leurs yeux. Le Piccaninny poussa un soupire de soulagement et tendit une gourde remplie d’eau fraîche au blond qui l’accompagnait.

- Nous y voilà !

Ils avancèrent parmi les arbres et furent bientôt rejoints par des petites têtes hirsutes. Les primates tournèrent autour des deux hommes et ne se gênèrent pas pour vérifier s’ils possédaient des objets de valeur. Soudain, tous prirent la fuite en même temps. Cheyenne compris instantanément que cela était mauvais signe. L’indien eut la mauvaise idée de faire un pas de côté et son pied se prit dans une sorte de corde déposée là intentionnellement. Brusquement, son corps fut propulsé vers le haut, le pêcheur se retrouva la tête en bas, les bras pendant et son précieux trident par terre. Un piège de bandits.

- Prépare-toi Sawyer, ils vont débarquer …

Impossible de dire combien ils étaient. Cheyenne détestait cette situation. Il tenta de se défaire de son lien mais en vain, il lui faudrait une meilleure idée.

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


I don't care what the future holds, 'cause I'm right here and I'm today | Sawyer  Empty
Message Sujet: Re: I don't care what the future holds, 'cause I'm right here and I'm today | Sawyer I don't care what the future holds, 'cause I'm right here and I'm today | Sawyer  EmptyMer 14 Sep 2016 - 4:41

Pour la première fois, je vois le soleil sur cette terre encore inconnue pour moi, Neverland a toujours été plongé dans le noir et malgré sa beauté nocturne, cela ne pouvait battre la beauté sauvage de ces terres en plein jour.

Ce matin, je relaxe un peu dans le tipi où je demeurais depuis un certain temps. J’étais ici depuis peu de temps et j’étais tout de même le petit nouveau de la place, mais j’avais mon ami Cheyenne avec moi qui me faisait sentir comme chez moi. Cheyenne et moi avions développer une certaine amitié, une amitié durable et fraternelle, Cheyenne était comme un frère pour moi... Normal avec tout se qu’il avait fait pour moi, je ne lui serais jamais assez reconnaissant. Lorsqu’il arrive devant le tipi pour me proposer une petite expédition, je souris et accepte. Je range mes objets précieux dans mon coffre et sors à l’extérieur.

J’apporte sur moi seulement mes deux dagues et ma hache qui pourrais être utile et mon bâton de marche qui me serre aussi d’arme, on ne sait jamais! Si Cheyenne avait des idées sombres derrière la tête et de me faire la peau... Non je blague, j’ai confiance en lui. Toutefois contre des bêtes sauvages ou des inconnus douteux, cela pourrait s’avérer utile.

Je marche au côté de Cheyenne en observant autour de moi la nature qui s’offre à mes yeux, la beauté des lieux ne cessera jamais de m’impressionner. Je sortis de mes pensées lorsque mon ami me donne un coup de coude amical dans les côtes et je souris à mon tour en prenant sa plaisanterie de bon cœur.

-Oui, ne t’inquiète pas pour moi!

Dis-je en riant doucement. J’écoute ensuite Cheyenne qui me parle de cet endroit où il m’emmenait, cela me semblait intéressant. Nous longeons les terres de Neverland et arrivons enfin à destination. La végétation était incroyable, les arbres grands et parfois même un peu trop, mais parfait pour les primates qui viennent nous dire bonjour du haut de leur perchoir. Les singes nous guettent et quelques un vint à notre rencontre, ne manquant pas l’occasion de nous fouillez. J’eus tout juste le temps de prendre une gorgée de ma gourde d’eau que Cheyenne avait pris soin de me donner, qu’un de nos petits visiteurs me saute dessus pour me la voler! Je suis un peu surpris, mais le laisse partir avec... De toute façon, s’était peine perdue.

-Hé bien... à ta santé mon ami...
dis-je au singe qui me regardait maintenant sur sa branche avec un air de vainqueur.

-Cet endroit est très charmant Cheyenne... Ajoutais-je avec un sourire amusé accrocher sur les lèvres. Un petit coup de coude amical dans les côtes de mon ami Cheyenne pour le taquiner à mon tour, je fus soudain surpris de le voir soudain virer à l’envers, les pieds se prenant dans un piège, la tête en bas... Je fais un saut vers l’arrière quelque peu décontenancé, mais lorsqu’il me dit de me préparer, car, ils arrivaient, je compris que rien n’allait. Je fronce légèrement les sourcils en observant Cheyenne dans les yeux et avant même qu’il rajoute autre chose, je me précipite déjà sur l’arbre pour me donner un élan avec mon pied et sauté dans sa direction avec ma hache qui vint fendre la corde en deux, celle qui le tenait prisonnier la tête à l’envers. Petite technique que j’ai apprise moi même sous un coup de tête... Bref pas question de laisser mon frère la tête à l’envers plus longtemps, s’ils débarquaient comme il venait de me dire, j’avais besoin de lui.

-Ne me demande pas comment j’ai fait, cela sort tout droit de mon imagination... Ce n’était point calculer.

Je souris un peu amusé par ce que je venais de dire, je voulais simplement rire un peu même si ce n’était pas le moment... Bref, mon geste était intentionnel, mais calculé ? Pas vraiment, j’aurais pu ne pas retomber sur mes pattes et me retrouver avec la hache dans mon bras ou plus grave... J’avais plutôt misé sur mon agilité et ma logique. J’aide Cheyenne à se relever et regarde autour de nous lorsque j’entends des craquements de branches.

-Ils sont déjà là.... dis-je calmement. Ma hache à la main, mon bâton de l’autre, quelle arme me seraient le plus utiles ? J’optais pour mon bâton. Hum, peut-être un mélange des deux, à vrai dire je ne sais pas qui se cache dans ses bois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


I don't care what the future holds, 'cause I'm right here and I'm today | Sawyer  Empty
Message Sujet: Re: I don't care what the future holds, 'cause I'm right here and I'm today | Sawyer I don't care what the future holds, 'cause I'm right here and I'm today | Sawyer  EmptySam 17 Sep 2016 - 16:35

I don't care what the future holds
Sawyer & Cheyenne

'Cause I'm right here and I'm today





Sa tribu était toute sa vie. Plus qu'une famille, elle était son tout. L'épicentre même de son univers, l'unique planète de son système solaire. C'était probablement pour cette raison que lorsque Cheyenne se liait d'une amitié sincère avec un étranger à la tribu Piccaninny, cette relation lui devenait précieuse. Sawyer faisait partie de ces gens qui n'étaient pas de sa tribu mais qu'il appréciait énormément. A ses côtés, Chey en apprenait beaucoup sur le reste du monde. Saw avait beaucoup de récits à lui raconter, des épopées qui parfois, s'apparentaient presque plus à des contes qu'à la réalité dans l'esprit de l'indien. Les deux hommes n'avaient pas du tout le même parcours de vie jusqu'à présent.

Pourtant, les voilà faisant chemin ensemble vers un lieu que Cheyenne se sentait le besoin de montrer à son ami. La forêt des singes avait cela de magique qu'elle recelait de beautés cachées, c'était très amusant d'observer la nature là-bas. Être au milieu d'une faune vaquant à ses occupations, humer les senteurs exotiques d'une flore en effervescence. Chey adorait se balader là-ba et ce serait aussi l'occasion de discuter avec Sawyer.

Le Picca charia son compagnon de route en lui demandant s'il savait suivre. Sawyer lui affirma que oui, qu'il n'avait aucun souci à se faire de ce côté pour lui. L'indien ne s'en faisait pas. Saw avait l'air d'un homme solide, de quelqu'un qui savait prendre soin de lui et qui n'avait pas forcément besoin d'un protecteur pour veiller sur chacun de ses pas. C'était d'ailleurs cette indépendance qui les rassemblait tous les deux, ils étaient assez semblables sur ce point.

Cheyenne ne put s'empêcher de ricaner quand il vit Saw se faire dépouiller de sa gourde et le prendre avec philosophie. Après tout, que pouvait-il y faire ? Pourchasser le singe dans toute la forêt ? Peine perdue ! Ces petites boules de poils maîtrisaient les lieux. Ici, ils étaient sur leur territoire et inutile de tenter de les y battre. Même un indien tel que Cheyenne ne pouvait pratiquement rien contre la maîtrise des lieux des macaques.

Son ami venait à peine de lui confirmer qu'il trouvait l'endroit agréable tout en lui assénant à son tour un petit coup de coude dans les côtes que déjà, Cheyenne se sentait attiré vers le haut. Il se retrouva tête en bas, bras ballants. Cette situation ne présageait rien de bon et le Piccaninny le savait déjà. Il mit en garde son compagnon de route sur le champ. Celui-ci réagit avec spontanéité, empoignant fermement sa hache et sautant contre un tronc pour y rebondir et sectionner d'un coup sec la corde qui retenait Chey suspendu. Sur le coup, l'indien eut un coup de froid. Voir Sawyer s'élancer dans les airs, lame en avant, vers lui, ce n'était pas vraiment une scène dont il appréciait la vue.

- Bons réflexes !

Sawyer n'avait pas l'air de réaliser lui-même ce qui'l venait de faire. Cela fit sourire Cheyenne qui accepta son aide pour se relever et qui ne put s'empêcher de sourire lui aussi en ajoutant :

- Quand même, la prochaine fois, essaie de ne pas trop approcher ta hache de ma tête ... on ne sait jamais.

L'indien continuait de taquiner Sawyer. Après tout, le blond devait sûrement savoir ce qu'il faisait avec son arme ! Sinon, mieux valait peut-être qu'ils démarrent des entraînements réguliers. Quelques craquements de brindilles les rappelèrent à l'ordre. Un sourire naquit sur le visage de l'indien, il venait d'obtenir une information capitale sur leurs ennemis ! Ils n'avaient pas affaire à des indiens malintentionnés ni à des chasseurs de haut vol. En effet, ces gens avaient beaucoup trop de finesse et d'expérience pour laisser leurs pas se faire autant entendre. Vraisemblablement, Chey et Sawyer allaient affronter des pirates ou des bandits.

Ce furent des silhouettes sombres, encapuchonnées, qui apparurent de derrière les arbres et buissons. Cheyenne réalisa qu'ils étaient tout de même une petite demi-douzaine. Les six hommes portaient des pantalons, des chemises et des sortes de capes masquant leur identité. Qu'importe, l'indien ne comptait pas leur laisser le temps de trop s'approcher. Le Piccaninny n'était cependant pas décidé à les massacrer gratuitement, sans même essayer de dialoguer. Après tout, être un bandit ne signifiait pas être un assassin. Chey fit donc signe à Sawyer de se tenir prêt mais de ne pas attaquer. Il s'avança d'un pas vers une silhouette plus imposante que les autres, plus haute aussi.

- Bonjour. Je suppose que vous aimeriez nous détrousser de nos biens mais malheureusement pour vous, nous n'avons rien emporté, sachant que les singes se chargeraient de nous dérober la moindre pièce.

L'indien esquissa un sourire amusé et haussa les épaules. Le coup fut violent, soudain et inattendu. Le poing de son adversaire se frappa contre sa joue et l'envoya littéralement valser. Le pêcheur sentit une puissante douleur au niveau de la pommette et se retrouva le nez dans les feuilles mortes. Quelques singes se mirent à pousser des cris aigus en apercevant les hommes commencer à se battre. L'indien fit signe à Sawyer de ne pas attaquer, pas tout de suite. Il se redressa péniblement et se massa la joue avec les doigts, sentant quelques perles rougeâtres lui colorer le bout des doigts.

- Qu'est-ce que vous voulez ?

Une sorte de ricanement lui parvint de dessous le tissu qui masquait la bouche de son interlocuteur. Celui-ci lui désigna son trident du doigt puis ajouta en riant à moitié:

- Je vais prendre ça. Et puis toutes les armes de ton ami aussi. Et ensuite, je vous vendrai au premier marchand d'esclaves que je trouverai.

Cheyenne fronça les sourcils. Malheureusement, il n'allait pas pouvoir user de diplomatie. Pas face à un adversaire aussi déterminé à leur nuire que celui-ci. L'indien fit alors signe à Sawyer de se tenir prêt car le combat allait débuter. Le Picca se rapprocha de Sawyer et se plaça dos-à-dos avec celui-ci afin que chacun veille sur les arrières de l'autre avec plus de facilité. Le pêcheur serra fermement son trident et s'appuya fermement sur ses pieds, ancrant ses appuis dans le sol.

Sans qu'un quelconque signal ne retentisse, les bandits se jetèrent sur leurs cibles. Cheyenne administra un premier coup de trident au premier, lui pourfendant l'épaule et lui arrachant des plaintes de douleur. Son pied s'enfonça dans l'abdomen d'un second tandis que son poing frappait le troisième à la gorge. Il esquiva habilement un coup de poignard que l'un d'entre eux avait tenté de lui mettre mais ne put s'épargner la seconde lame. L'acier vint frôler le tissu de sa chemise, la déchirant et laissant une fine marque rougeâtre sur son torse au niveau des côtes. L'indien fronça les sourcils et lança à son compagnon de lutte désormais :

- Tu t'en sors l'ami ?

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



I don't care what the future holds, 'cause I'm right here and I'm today | Sawyer  Empty
Message Sujet: Re: I don't care what the future holds, 'cause I'm right here and I'm today | Sawyer I don't care what the future holds, 'cause I'm right here and I'm today | Sawyer  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

I don't care what the future holds, 'cause I'm right here and I'm today | Sawyer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vers une future proie [PV Garret Worfken / Selantis Shya] /!\Hentaï/!\ [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-