AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 The power of youth is on my mind | Naïla
★ second star to the right and straight on till morning ★

Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


The power of youth is on my mind | Naïla - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: The power of youth is on my mind | Naïla The power of youth is on my mind | Naïla - Page 2 EmptyMar 27 Sep 2016 - 17:07

The power of youth
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.


Elle était parvenue à gagner son laisser-passer pour la survie mais très clairement, le jeu ne s'arrêterait pas là. Naïla avait provoqué les mauvaises personnes et contre ça, Aodren ne pouvait rien. Désormais, ça serait entre elle et ses cibles. Cependant, il prit le parti de donner quelques conseils avisés à la jeune femme qui voulait s'improviser mercenaire à sa façon. Il lui recommanda de disparaître, c'était de loin la meilleure des choses à faire quand la vie devenait insoutenable. L'assassin avait lui-même fui de très nombreuses fois histoire de se faire oublier. L'avantage d'être un triton et de jouir de la vie éternelle, c'est que le temps n'a aucune emprise sur vous. Aodren pouvait donc disparaître une bonne cinquantaine d'années puis reparaître et même si ses ennemis étaient encore en vie, ils étaient bien trop séniles pour se défendre.

Naïla lui sortit un commentaire bien mystérieux qui le fit sourire. Parlait-elle de l'océan ? De Lawless Island ? D'une autre petite île proche de Neverland ? Aodren l'ignorait précisément et il n'était pas sûr de vouloir savoir. Après tout, cette jeune femme paraissait avoir une vie sacrément compliquée et se frotter à tous ses problèmes n'était pas l'intention du mercenaire. Il haussa donc les épaules, ne pouvant lui offrir de meilleures réponses. Selon lui, Naïla devait fuir. Le reste, ce n'était plus ses affaires. Elle souleva cependant un point important. Un point qui les concernait directement tous les deux.

- ça va dépendre de toi.

Aodren songea cinq secondes à ce qu'il pouvait proposer à la demoiselle. Il était libre de dire ou de faire tout ce que bon lui semblait en tant que mercenaire ! Cependant, ses actes n'étaient pas sans conséquences et il devait veiller à ne pas recevoir de coups dans le dos.

- Si tu voulais vraiment prendre un peu de recul, te poser et cesser de tuer du pirate à tour de bras pour quelques temps ... alors je pourrais probablement leur dire que je t'ai tuée.

L'assassin affichait un sourire espiègle, cela l'amusait ces petits jeux de manipulation. C'était aussi distrayant que la traque ou le combat. Il n'était pas arrivé jusqu'où il en était aujourd'hui sans un brin de ruse et de fourberie.

- Cependant, pour que cela fonctionne, il faudrait que tu me promettes de te retirer du circuit pour un temps. Et bien sûr, si tu venais à manquer à ta parole, je te tuerai sans te laisser une chance de t'en tirer cette fois.

Il soupira puis ajouta.

- Ah et il me faudrait probablement aussi une preuve de ton trépas. Un objet t'appartenant par exemple ou un vêtement avec lequel on aurait pu t'apercevoir ...

Aodren acquiesça d'un hochement de tête puis reprit.

- Bien sûr, tu as toujours la possibilité de refuser cette offre et de continuer ta vendetta. Auquel cas tu seras seule et je ne pourrai plus rien pour toi. D'autres mercenaires viendront et tu finiras dans une fosse commune avec tant d'autres visages oubliés. Sauf si tu as un autre plan ...

L'assassin croisa les bras sur le torse et fixa longuement la jeune femme. Naïla avait visiblement souvent agi sous l'impulsion du moment. Elle ne paraissait ni foncièrement mauvaise ni malveillante. Elle était plutôt complètement égarée.

- Je peux aussi négocier pour obtenir plus de temps et te permettre de trouver un plan.

Aodren acceptait de se mouiller pour Naïla mais simplement car il retrouvait en elle, une petite partie de lui-même à ses débuts en tant que mercenaire.

- Si tu n'as nulle part où aller, je peux te dépanner. J'ai une maison sur Blindman's Bluff où tu serais probablement en sécurité.

Plus leur conversation évoluait et plus Aodren voyait en ce brin de femme, une future protégée. Il se voyait bien en mentor, après tout, il avait oeuvré en tant que mercenaire durant des années sans jamais se soucier des autres. Peut-être était-ce le bon moment pour se tourner vers les prochains ?

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


The power of youth is on my mind | Naïla - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: The power of youth is on my mind | Naïla The power of youth is on my mind | Naïla - Page 2 EmptyDim 2 Oct 2016 - 12:09





NAÏLA & AODREN


The power of youth is on my mind


Naïla ne faisait jamais confiance en personne, mais, en l'occurrence, elle n'avait pas vraiment le choix. Elle devait se retirer avant de perdre la vie. Ce serait stupide pour une sirène destinée à être immortelle si elle le souhaitait. Ecoutant chacune de ses paroles, elle se mit à réfléchir. Elle qui détestait ça, elle n'avait pas le choix. Mourir ou le simuler. Mais d'un autre côté elle était éternelle, comme sa vengeance. Perdre quelques mois étaient insignifiants dans sa petite vie. Alors autant mettre tout en oeuvre pour ne pas mourir de suite.

▬ Je marche

Le voyant sourire, elle ne comprit pas que l'homme venait du même endroit qu'elle. Elle contenta de se demander ce qui le faisait sourire ainsi. Puis elle reporta son attention sur le vêtement qu'elle pouvait donner. Sa cape ? Non. Elle venait de l'acquérir et s'était un vêtement où on ne l'avait pas assez vu. Regardant sa tenue, son regard se déposa sur son haut avec un corset. Elle avait un décolleté assez inapproprié en dessous, mais elle n'avait pas le choix. Elle mettrait bien sa cape par dessus et trouverait autre chose.

▬ Si je n'ai pas le choix et sachant que les pirates sont assez... pervers, disons. Elle voyait déjà les pirates rire face à son haut en félicitant le jeune mercenaire. Ca allait marcher, c'était sûr ! Retirant sa cape, elle mit ses mains dans son dos pour commencer à défaire le lacet, puis elle remonta son regard vers Aodren dont elle ne connaissait toujours pas le nom. Tu comptes rester là à me regarder ou venir m'aider?

Ce n'était qu'une simple remarque qui n'avait pas été dit d'un ton froid, mais posé. Etrangement posé. Elle attendit l'aide de l'homme, basculant sa chevelure sur le côté. Les pirates allaient aimé penser que le mercenaire avait ce petit côté sans gêne avec les femmes, comme eux, à retirer son haut. C'était quasiment sûr ! Elle les connaissait et le grand homme était certainement du même point de vue qu'elle.

Tout en s'actionnant, elle se mit à parler sur la maison qu'Aodren lui proposer. A Blindman's Bluff disait-il. Elle n'avait pas souvent traîné là-bas. Donc elle y était inconnue. Mais même si l'idée était tentante, elle avait des questions qui lui trottait en tête. La méfiance. Encore et toujours la méfiance. Mais elle ne voulait pas se faire avoir dans le dos après. Elle ne voyait même pas ce que poussait l'homme à lui venir en aide alors qu'il avait comme mission de la tuer. Attendait-il quelque chose ? Un paiement en retour ? Elle fronça les sourcils, toujours dos à lui, tournant légèrement la tête sur le côté pour l'avoir dans son champ de vision périphérique.

▬ Pourquoi tu fais ça ? Qu'est-ce que tu veux en échange ?

Naïla n'était pas assez stupide pour croire qu'une personne lui prêterait une maison sans contreparties, à moins d'avoir une idée derrière la tête. La jolie brune voulait connaitre l'un des deux.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


The power of youth is on my mind | Naïla - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: The power of youth is on my mind | Naïla The power of youth is on my mind | Naïla - Page 2 EmptySam 22 Oct 2016 - 19:06

The power of youth
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.


La brune n'était pas facile à cerner, telle une anguille, elle lui filait entre les doigts à chaque fois qu'il pensait l'avoir cernée. Pourtant, Aodren parvenait à la comprendre en un sens. Fut un temps où lui aussi, avait été à sa place. Seul, recherché par un bon nombre de personnes malveillantes. Le triton n'avait eu personne à l'époque pour assurer ses arrières et aujourd'hui, il gardait des cicatrices et des souvenirs de cette période douloureuse de fuite et de cavale. Aodren lui exposa alors ses options, espérant au fond qu'elle ferait le choix de la survie. Naïla avait de la ressource mais les gens qui la traquaient en avaient aussi. Seule, le chemin serait rude et semé d'embûches. Enfin, elle capitula. Elle accepta de poser temporairement les armes et de se mettre en sécurité pour quelques mois. L'homme acquiesça, soulagé de savoir que Naïla savait raisonner en ayant la tête froide.

Pour rendre leur histoire crédible, Aodren proposa à Naïla de lui donner un effet personnel. Tel le chasseur dans l'histoire, ramenant le coeur d'une biche plutôt que celui de la belle à son infâme marâtre. Le triton vit que la demoiselle réfléchissait intensément. Tout comme lui, elle voyageait plutôt léger donc difficile de décider de quoi se séparer. La brune misa alors sur le côté pervers des pirates, choix efficace. Naïla réquisitionna ensuite l'aide d'Aodren pour se défaire de son corset.

- Si gentiment demandé ...

Il s'approcha et écarta le tissu de la cape de la demoiselle puis glissa les doigts sur le lacet enserrant la taille de Naïla. Lentement, il le desserra et finit par le lui ôter. Le fameux corset se relâcha alors complètement et tomba droit dans les mains de la sirène. Aodren tendit la main et déposa le lacet dans la paume de la jeune femme.

- Voilà qui est fait.

Le triton contourna la belle pour venir lui faire face. Il lui proposait de la prendre sous son aile, lui offrait un toit sous lequel s'abriter. Aodren n'avait plus vécu avec quelqu'un depuis des siècles ! Ce serait une expérience plutôt étrange pour lui. La dernière fois qu'il avait partagé un espace de vie avec d'autres, c'était lorsqu'il était encore adolescent et qu'il vivait sous l'océan avec ses parents dans une ferme d'algues. Cependant, Naïla avait besoin d'un coup de main et le mercenaire n'avait pas envie qu'elle devienne comme lui d'ici quelques siècles.

La méfiance de la jeune femme refit surface mais cette fois, Aodren pouvait le comprendre. Il n'était qu'un inconnu, un mercenaire payé pour la liquider qui finalement avait décidé de l'aider. Naïla avait toutes les raisons de le soupçonner et de remettre son altruisme en question. Le triton fronça les sourcils un instant. S'il devait expliquer à la demoiselle pourquoi il l'aidait, il devrait entrer dans des détails de sa vie qu'il n'appréciait pas dévoiler à n'importe qui. Au final, l'homme s'accorda sur une version voilée de la vérité.

- Disons qu'à une époque, j'en étais au même point que toi. Sauf que moi, je n'ai eu personne pour me tendre la main et ça m'a coûté vraiment très cher ...

Aodren lui jeta un regard entendu, il n'en dévoilerait pas plus. S'étendre sur ses souffrances et son passé, ce n'était déjà pas dans ses habitudes mais alors avec une inconnue en plein milieu de la rue ... hors de question. Peut-être, plus tard, Aodren se livrerait davantage. Pour l'heure, le mercenaire serra le corset de la brune dans sa main et releva les yeux vers elle.

- Je vais t'indiquer l'emplacement de la maison, ensuite j'irai imbiber ton corset de sang. Il faut que j'amène ça vite à mon employeur tant qu'il porte encore ton parfum.

Il haussa les épaules et lui fit signe de le suivre. Désormais, ils n'étaient plus seuls.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


The power of youth is on my mind | Naïla - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: The power of youth is on my mind | Naïla The power of youth is on my mind | Naïla - Page 2 EmptySam 5 Nov 2016 - 11:55





NAÏLA & AODREN


The power of youth is on my mind

Faire confiance aux autres n'était pas une expression qui existait dans le vocabulaire de la jeune Naïla. Elle n'avait toujours pu compter que sur elle-même. Toute sa vie. Et Dieu savait qu'elle serait longue. Mais que signifiait la vie si on ne prenait pas le risque d'être blessée ? A rester seule comme elle le faisait, refusant constamment l'aide des autres, les mains qu'on lui tendait, elle ne connaissait pas la plupart des beaux sentiments, même banals, tels que l'amitié, l'amour, le désir, la joie... C'était bien triste pour une jeune femme qui avait la vie éternelle devant elle. Mais comment vouloir bousculer la routine quand on n'a connu que le sang et la vengeance toute son existence?

L'homme l'aida dans la tâche de donner un vêtement à ses foutus pirates. A peine son corset tombait, elle enfila sa cape bleue par dessus. Après tout la tenue qu'elle portait maintenant était inappropriée dans les rues de Blindman's Bluff. Elle se retourna vers Aodren -dont elle ignorait encore le prénom- en lui tendant son vêtement, faisant l'échange avec le lacet. Elle espérait que cela fasse l'affaire, car au fond être en cavale n'était pas dans ses envies du moment. Déjà qu'elle ne restait jamais bien longtemps au même endroit...

Ecoutant les dires du mercenaire, elle utilisa le lacet pour s'attacher les cheveux en queue de cheval haute. Elle faisait avec les moyens du bord et quelque chose lui disait que pour l'instant il valait mieux pour elle que sa chevelure ne la gêne pas dans ses actions. Une longue marche allait sûrement l'attendre si elle se rendait au lieu-dit par Aodren. Allait-elle y rester ? Elle n'en savait rien, mais ça valait toujours le coup d'essayer. Elle ne pourrait pas toujours refuser l'aide qu'on lui tend.

▬ Je marche.

Quelque chose lui disait que le grand homme était sincère avec elle. Elle n'avait aucune idée de son passé, mais elle était curieuse, il fallait l'avouer. Elle espérait juste que sa proposition ne l'amène pas dans un cul-de-sac. Le suivant vers la sortie de la ruelle, elle écouta les indications du mercenaire avec intention, tentant de mémoriser au mieux la localisation de sa maison. Elle hocha la tête de temps à autre. Elle voyait comment y aller. Espérons qu'elle ne s'y perde pas.

C'est alors que le moment de la séparation survint. Naïla ramassa ses affaires au sol et le remercia avec un léger sourire, plus de politesse que de joie, il fallait l'avouer. Puis elle s'enfonça dans l'immensité de la foule.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



The power of youth is on my mind | Naïla - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: The power of youth is on my mind | Naïla The power of youth is on my mind | Naïla - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

The power of youth is on my mind | Naïla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-