AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Don't know why || Ondine
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Don't know why || Ondine Empty
Message Sujet: Don't know why || Ondine Don't know why || Ondine EmptyLun 29 Fév 2016 - 14:20


Don't know why

I want to walk with you  on a cloudy day in fields where the yellow grass grows knee-high so won't you try to come. Come away with me and we'll kiss on a mountaintop. Come away with me and I'll never stop loving you
Ondine & Cheyenne

Son corps lui paraissait léger, son esprit était libre. Les yeux fermés, le nez tourné vers le ciel, Cheyenne profitait de cette nuit. Nuit dont il pouvait jouir tout son soul puisqu’elle ne finissait plus. Les étoiles avaient élu domicile à Neverland, trop curieuse de surveiller la vie des habitants, elles refusaient de laisser place au Soleil. Les Neverlandiens étaient alors condamnés à n’avoir qu’une tapisserie d’un noir d’encre au-dessus de leur tête. Qu’il soit dix heures du matin ou vingt-trois heures, qu’importe. Le Piccaninny et quelques-uns des siens avaient décidé d’organiser un voyage spirituel. Vu de l’extérieur, il était fort probable que personne ne les comprenne. Mais les indiens avaient leurs ficelles, leurs petits trucs à eux qui les mettaient en contact avec les esprits. Ou tout du moins, qui leur permettait de mieux discerner la vérité dans un brouillard opaque.

Depuis quarante-huit heures, leur corps était vide. Cheyenne n’avait plus eu le goût d’un aliment depuis tout ce temps et la faim se faisait vorace. Il maîtrisait cependant, ayant déjà effectué plus drastique comme jeun.  Le Piccaninny était assis non loin du feu de camp, entouré d’une poignée d’amis ou de connaissances. Tous des jeunes hommes, lassés d’attendre des réponses qui ne venaient pas. Alors, ils prenaient les devants. Ils se passèrent les  champignons cueillis par l’experte de la tribu. Elle connaissait bien son domaine, tous lui faisaient confiance. Cheyenne se laissa happer par la vapeur. Il avait chaud, il avait l’impression que son corps était devenu une plume. S’il avait tenté de se mettre sur ses deux pies, l’indien aurait sûrement chuté ou aurait avancé en titubant.

Bientôt des rires s’élevèrent parmi le groupe d’indiens. Certains méditaient, d’autres planaient tout simplement. Cheyenne aurait voulu obtenir des réponses à ses inquiétudes, non seulement quant à la nuit éternelle mais aussi quant à son existence à l’heure actuelle. L’indien ne voyait pas grand-chose, cela dit. Il se voyait dans un champ, immense et magnifiquement parsemés de cultures luxuriantes. Le Soleil était de retour, dans sa transe. Le Picca pouvait sentir la chaleur de ses rayons réchauffer sa peau et cela lui dessina un sourire sur le visage. Cette sensation lui avait manqué !

Debout dans ce champ onirique, Cheyenne avança. Il ne trouva rien, ni personne. Marcher était inutile, il le réalisa bien vite. Car ce champ était titanesque, envahissant tout l’espace à lui seul et jamais le Piccaninny n’en sortirait. Paradoxalement, Cheyenne n’en tirait aucune crainte. Au contraire, il s’allongea sur le dos et glissa les mains sous le crâne. Ses yeux pouvaient fixer le Soleil sans piquer, sans même ciller. Il regardait droit dans le ciel, sourire aux lèvres. Le calme et la sérénité qui l’envahirent lui firent le plus grand bien. C’était la première fois depuis des semaines que Cheyenne avait l’impression d’être heureux.

Quand ses yeux s’ouvrirent, l’indien était assis au coin d’un feu mort. Ses amis étaient endormis autour de lui, ils ronflaient bruyamment. Le Piccaninny se redressa et décida de ne pas rentrer dormir, de ne pas replonger tout de suite dans un rêve qui ne serait jamais à la hauteur de la transe qu’il avait expérimenté. Le pêcheur rejoignit alors son endroit de prédilection : l’eau. Étrangement, en approchant, il crut entendre des cris, des bruits anormaux. Accélérant le pas, l’homme assista à une scène bien surprenante : Un Piccaninny occupé à traîner une sirène hors de l’eau. Cet indien paraissait comme fou, tirant la pauvre jeune femme hors de son élément sans ménagement. Cheyenne le saisit par l’épaule.

- Que fais-tu ?

Son regard se porta sur la jeune femme sirène qui devait sûrement se demander ce qu’il se passait. D’ordinaire, les Piccaninny étaient totalement pacifistes envers les êtres de l’eau. Ils ne les attaquaient que si ceux-ci faisaient le premier pas hostile. Cheyenne attrapa l’autre indien et croisa son regard embrumé. Celui-là n’était pas encore remis des effets de sa transe ! En souriant, l’indien lui administra une tape amicale sur la joue et lui ordonna de rentrer se coucher. Ce que l’individu fit sans broncher, agissant tel un automate.

- Je m’excuse de son comportement. Il n’était pas lui-même.

Cheyenne s’approcha lentement, désirant aider la belle à regagner l’eau ...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Don't know why || Ondine Empty
Message Sujet: Re: Don't know why || Ondine Don't know why || Ondine EmptyJeu 10 Mar 2016 - 14:07


Don't know why

To have faith is to trust yourself to the water. When you swim you don't grab hold of the water, because if you do you will sink and drown. Instead you relax, and float.
Cheyenne & Ondine


Depuis que Neverland était plongé dans le noir le plus total, Ondine trouvait les journées au Palais bien longues. Cependant, elle était toujours occupée entre les corvées à faire et l'aide à la cuisine ... Elle était servante au Palais. C'est un travail qui lui convient très bien, elle n'avait pas vraiment eu le choix depuis la mort de ses parents. Le fait d'être occupée toute la journée lui évitait de repenser au terrible sort qu'ils avaient subi quand elle était jeune. Ses parents avaient été attaqués par des humains alors qu'ils réalisaient le voeu le plus cher de leur fille : marcher sur la terre ferme pour la première fois. Elle avait longtemps culpabilisé et refusé de retourner à la surface de l'eau. Mais elle était bien trop curieuse. Avec le temps, elle avait pris sur elle. Elle ressentait tout de même une douleur dans la poitrine à chaque fois qu'elle sortait la tête de l'eau.

La journée était assez calme pour une fois. Elle commença à faire du rangement un peu partout dans les pièces du Palais puis elle se dirigea vers la cuisine. Même si ce n'était pas son poste, elle aimait bien donné un coup de main aux cuisines du Palais. Cela lui rappelait de bons souvenirs avec sa mère. Elle prit du temps pour elle une fois toutes ces tâches de la journée accomplies. Elle décida d'aller à la surface de l'eau.

Avec la nuit noire, c'était parfois difficile de distinguer les ombres. Avec le temps, Ondine était devenue plus courageuse mais on n'est jamais à l'abri du danger. Elle était donc toujours sur ses gardes. Quand tout d'un coup, Ondine sentit quelque chose agripper sa nageoire. Elle poussa des hurlements mais ... qui pourrait l'entendre. Avec toutes ses forces, Elle essaya de se débattre mais en vain. Elle s'aperçut que c'était un homme ... non c'était un ... Piccanninny. Ondine n'arrivait plus à réfléchir. Pourquoi faisait-il cela ? Ce n'était pas dans leur habitude d'attaquer les Sirènes sans raison. Un autre Piccaninny arriva pour remettre son ami dans le droit chemin et pour qu'il la relâche.

"- Je m’excuse de son comportement. Il n’était pas lui-même." dit le Piccaninny.

Ondine avait peur. Elle n'osait pas le regarder dans les yeux. Mais son instinct la poussa à lui tendre la main. Elle tremblait comme si elle avait froid. Des flashs de l'attaque de ses parents s'entrechoquaient dans sa tête. Elle se sentait faible à présent.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Don't know why || Ondine Empty
Message Sujet: Re: Don't know why || Ondine Don't know why || Ondine EmptyDim 13 Mar 2016 - 19:24


Don't know why

I want to walk with you  on a cloudy day in fields where the yellow grass grows knee-high so won't you try to come. Come away with me and we'll kiss on a mountaintop. Come away with me and I'll never stop loving you
Ondine & Cheyenne

Visiblement, Cheyenne arrivait au bon moment ! La sirène devait être complètement déboussolée et se demander ce qu’il se passait. Celui qui l’avait attrapée n’avait rien d’un mauvais bougre, il n’était simplement plus en pleine possession de ses facultés mentales. Chey lui intima de retourner se coucher, ce que l’autre fit sans se faire prier. Désormais, l’indien allait devoir redoubler de diplomatie pour s’excuser auprès de cette jeune femme sans doute perturbée par les évènements. L’inconnue ne réagit pas réellement à ses excuses, elle paraissait sous le choc. Cheyenne appréciait et estimait beaucoup les sirènes. L’une d’entre elles lui avait sauvé la vie, lorsqu’il était encore enfant. Depuis ce jour, l’homme vouait une amitié sincère à leur espèce.

La femme était complètement troublée, Cheyenne pouvait voir ses mains trembler et son regard paraissait vide. Elle lui tendit tout de même la main, malgré tout. Le Piccaninny s’avança sans gestes brusques et prit la paume de la jeune femme. Il lui sembla qu’elle grelotait, la nuit éternelle qui enveloppait Neverland avait sans doute fait perdre quelques degrés aux environs. Cheyenne se départit de son pull et le tendit poliment à la sirène.

- Enfilez ça, vous aurez moins froid.

Il l’aida à se redresser et à s’asseoir plus correctement puis s’installa à ses côté. C’était une rencontre pour le moins surprenante et déroutante. Cheyenne tourna le visage vers la demoiselle et lui adressa un sourire gêné, de circonstances.

- Je vous dois une explication. Nous avons utilisé la transe pour trouver des réponses à nos questions mais chez certains, elle peut provoquer des réactions inattendues ...

Le Piccaninny cherchait simplement à expliquer à la jeune femme que sa vie n’avait été en aucun cas mise en danger. Les indiens – sauf les Unami – ne voulaient aucun mal au peuple des océans. Bien au contraire, la plupart des Picca étaient des pêcheurs et avaient l’habitude d’apercevoir des sirènes ou des tritons dans les mêmes eaux qu’eux. Cela ne les dérangeait pas, ils s’en réjouissaient même. Cheyenne soupira lentement.

- Tout va bien mademoiselle ?

Elle lui semblait pâle, stressée. Chey avait cette impression qu’elle ne se calmait pas, que les paroles qu’il venait de lui dire ne l’apaisait pas. Pour le coup, l’indien se sentait assez désemparé face à la détresse de la sirène.

- Prenez votre temps pour reprendre vos esprits. J’imagine que ça doit être impressionnant ...

Cheyenne se mit quelques instants à la place de la demoiselle. Il s’imagina attrapé par des bras l’attirant dans l’eau et le traînant vers le fond. Clairement, l’indien n’aurait pas apprécié du tout !


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Don't know why || Ondine Empty
Message Sujet: Re: Don't know why || Ondine Don't know why || Ondine EmptyVen 25 Mar 2016 - 15:08


Don't know why

To have faith is to trust yourself to the water. When you swim you don't grab hold of the water, because if you do you will sink and drown. Instead you relax, and float.
Cheyenne & Ondine


L'homme lui tendit son pull. Ondine ne savait pas si elle devait accepter mais vu la situation elle ne se fît pas attendre. Elle était déboussolée et il le remarqua. Il faisait d'ailleurs preuve de gentillesse à son égard et ça, elle apprécia fortement. L'homme lui sourit et il se lança dans des explications. En effet, Ondine voulait savoir pour quoi on avait essayé de l'attaquer.

"- Je vous dois une explication. Nous avons utilisé la transe pour trouver des réponses à nos questions mais chez certains, elle peut provoquer des réactions inattendues ..."

Ondine était perplexe face aux explications du Piccaninny. "Des réactions inattendues" ... Il était à deux doigts de tuer Ondine, c'était bien plus qu'une réaction inattendue !. Ondine ne craignait pas les Piccaninny mais avec cette histoire, elle ne savait plus si elle pouvait leur faire confiance. Les idées se bousculèrent dans sa tête.

"- Tout va bien mademoiselle ?" lui demanda-t-il. non, ça n'allait pas. Ondine était perdue dans ses pensées et elle n'arrivait pas à sortir le moindre son de sa bouche. Elle voulait lui répondre, lui demander comment il s'appelait mais elle n'y arrivait pas. "- Prenez votre temps pour reprendre vos esprits. J’imagine que ça doit être impressionnant ...". Elle remarquait qu'il faisait preuve de beaucoup de patience avec elle.

Ondine avait les yeux fermés. Elle prit une grande inspiration et elle expulsa l'air de ses poumons tout doucement. Elle recommença cet exercice trois fois. Elle regarda le Piccaninny dans les yeux.Elle pouvait lui faire confiance, elle le savait ou plutôt elle le sentait au plus profond d'elle-même. Elle prit une autre grande respiration.

- Comment t'appelles-tu ? J'aimerais te remercier de m'avoir ... sauvé.

Elle se sentait encore faible pour parler davantage. Mais une chose était sûre, elle voulait en connaitre plus sur l'histoire du Piccaninny. C'était dans sa nature, Ondine était une sirène curieuse et elle avait soif de connaître chaque chose qui l'entourait même si parfois ce n'est pas le bon chemin à suivre.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Don't know why || Ondine Empty
Message Sujet: Re: Don't know why || Ondine Don't know why || Ondine EmptyDim 24 Avr 2016 - 17:41


Don't know why

I want to walk with you  on a cloudy day in fields where the yellow grass grows knee-high so won't you try to come. Come away with me and we'll kiss on a mountaintop. Come away with me and I'll never stop loving you
Ondine & Cheyenne

Situation étrange et inattendue que de sauver une sirène des mains d’un Piccaninny ! Eux qui prônaient la paix et l’entente parfaite. Cheyenne savait que son ami n’était pas un mauvais bougre mais il était bien difficile de l’expliquer à cette jeune femme dans l’immédiat. Il tenta alors de lui faire comprendre le pourquoi du comment mais au vu de son expression faciale, elle n’était qu’à moitié convaincue. Cheyenne esquissa un petit sourire, il lui en demandait beaucoup. Sans doute devait-elle prendre le temps de réfléchir à tout ça pour relativiser, à cet instant, tous ses signaux d’alerte étaient sans doute encore allumés.

Elle finit par lui demander son nom pour le remercier de l’avoir sauvée, ça au moins il était capable de le faire. Cheyenne lui adressa un nouveau petit sourire puis lui fit signe que ce n’était rien.

- Je m’appelle Cheyenne Inooké. Et il n’y a pas de quoi me remercier.

L’homme tourna le regard vers l’eau. Souvent, il s’était imaginé le royaume sous-marin, cet endroit dont il ne verrait jamais rien. Son imaginaire partait complètement en vrille, parfois le pêcheur imaginait les sirènes dotées de créatures sous-marines apprivoisées tels que des requins. Quelle classe que de se balader avec un requin en laisse, n’est-ce pas ? Mais très vite, le Piccaninny redescendait sur terre et réalisait que tout ça, c’était sa version idéalisée du monde aquatique. La vérité, il ne la connaîtrait jamais.

- Et vous, quel est votre nom ?

Avait-elle l’habitude de monter à la surface ? Était-ce sa première fois ? Avait-elle des contacts sur terre ? Cheyenne était impatient d’en apprendre davantage à son sujet mais l’indien ne voulait pas la braquer en l’inondant de questions. Dans un premier temps, le Picca lui ficherait la paix et ensuite, il aborderait ses questions.
- Je vous aurai bien proposé de vous raccompagner mais je crois que je n’en serai pas capable ...
Une touche d’humour, ça ne peut pas faire de mal ! Cheyenne leva le regard vers la demoiselle, tentant de voir si elle souriait, si elle le fixait l’air mauvais ou si elle s’en foutait royalement. Les sirènes étaient des créatures qui le fascinaient, pas seulement car il était un homme et que leur charme opérait sur lui mais car depuis tout petit, Chey était lié à elles. L’une d’entre elle lui avait sauvé la vie et depuis, elles étaient importantes à ses yeux.

- C’est peut-être idiot de ma part mais ... j’ignore si vous aimez manger les aliments terrestres ? Si c’est le cas, je peux vous proposer de rentrer au camp Piccaninny et de boire une soupe ? ça pourrait vous remettre d’aplomb !

Les Piccaninny étaient accueillants envers tous les autres peuples de Neverland. Sirènes, enfants perdus, habitants lambda. Tous sauf les pirates et les Unami ! Eux, c’était une autre histoire ...



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Don't know why || Ondine Empty
Message Sujet: Re: Don't know why || Ondine Don't know why || Ondine Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Don't know why || Ondine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-