AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 You're my sun under the moon ft. Rosasharn
★ second star to the right and straight on till morning ★

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


You're my sun under the moon ft. Rosasharn Empty
Message Sujet: You're my sun under the moon ft. Rosasharn You're my sun under the moon ft. Rosasharn EmptyVen 12 Fév 2016 - 16:26

You're my sun under the moon
Rosasharn x Magnus

Le jour devrait être levé depuis des heures déjà, mais depuis plusieurs semaines, la lune a éclipser l’astre solaire. Les journées semblent interminable, et ma passion pour cette astre blanc fini par se dissiper. J’ai besoin de retrouver la chaleur du soleil, et la lumière de ce dernier. Notre navire est accosté depuis déjà deux jours dans le port ; si mes camarades passent leur temps à jouer aux cartes et boire du rhum – ce n’est mon cas. Aujourd’hui encore je me faufile et m’extirpe de ce bateau pour rejoindre la plaine. Après avoir « emprunté » le cheval d’un homme qui venait d’entrer dans une taverne, je le monte et pars au galop. Je suis ce qu’on appelle un pirate hors-norme… pourquoi donc ? Parce que je n’en ai jamais été véritablement un ; mon âme est celui d’un homme rêvant à d’autre inspiration que la piraterie – mais la vie en avait décidé autrement pour moi. Je parcoure les plaines recouverte d’un manteau blanc, le froid me gèle le visage mais je m’en moque – je me sens libre. Mon regard s’attarde sur une silhouette au milieu d’un champ, je tire sur les rênes du cheval pour ralentir. Que fait donc cette jeune femme par ce temps ? Ne devrait-elle pas laisser ce dur labeur aux hommes ? Malgré ma curiosité, je reste en retrait l’observant, admirant sa beauté si pure. La peau pâle et ses cheveux d’or me laissent sans voix… pourquoi m’attire t-elle autant ? Je ne connais rien de cette femme, encore moins de qui elle est… mais lorsqu’elle se dirige vers la ville, mon âme me pousse à la suivre.

Je reste en retrait, observant sa démarche, son air guilleret et sa détermination. Elle traverse le froid comme si rien n’avait d’importance, son panier à la main, elle rejoint le marché du village. Je descends de mon canasson et l’attache à une rambarde de bois pour que son propriétaire le retrouve. Je m’avance vers son étale, comment vais-je l’aborder ? Je n’ai rien d’un pirate, même pas le bagout de ceux-ci ; dès qu’il s’agit d’une femme, j’en perds mon latin. C’est donc avec la plus stupide des stratégies, que j’engage la conversation : « une demoiselle aussi frêle que vous, doit être bien courageuse pour braver cette froideur et ainsi vendre sa marchandise. Mon Capitaine recherche des légumes pour son ragoût ; laissez-moi donc acheter tout votre stock, pour que vous puissiez rentrer chez vous, vous réchauffer. » J’avais officiellement perdu la tête, surtout que mon regard se posa sur une chose que je n’avais pas vu auparavant… une chose que je n’avais pu voir de si loin : un anneau. Le cœur de cette demoiselle était donc à un autre, et puis de tout manière, qu’avais-je espérer ? Je ne suis qu’un pirate, je n’avais rien de l’amant idéal aux yeux des femmes.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


You're my sun under the moon ft. Rosasharn Empty
Message Sujet: Re: You're my sun under the moon ft. Rosasharn You're my sun under the moon ft. Rosasharn EmptyJeu 18 Fév 2016 - 22:10

You're my sun under the moon
feat. Rosasharn Ashcroft & Magnus Daurinis

 
« Quel froid ce soir… » Rosasharn était à sa fenêtre, une tasse de thé chaud à la main. La fumée s’étalait sur la vitre, laissant une large trainée de buée. « Et cette neige… J’espère pouvoir me rendre au marché demain… ». La nuit éternelle qui s’était installée sur Neverland ne dérangeait pas vraiment la jeune femme. Elle avait réussi à garder un train de vie saint, mais cette neige allait l’empêcher de sortir les chevaux et sa charrette… Elle ne s’était pas rendue au marché à pied depuis bien longtemps, mais cette fois-ci, elle allait être obligée. Elle termina sa boisson en regardant les flocons blancs se poser sur le sol déjà gelé puis se laissa emporté dans les bras de Morphée.

La jeune femme espéra se faire réveiller par les rayons du soleil contre son visage, mais ce fut la lueur de la cheminée qui la fit ouvrir les yeux. Le soleil, le jour ne semblait pas être de retour aujourd’hui.. C’est alors l’esprit maussade qu’elle sortit de son lit. Ses premiers gestes de la journée furent consacrés à nourrir ses chiens. Elle alla ensuite s’habiller et partie aussitôt en direction de la ville. Elle n’essaya même pas de prendre un cheval, tant il aurait été difficile pour l’animal d’avancer dans la neige. Rosasharn, elle, était légère et malgré ses pieds qui s’enfonçaient dans le sol glacé, elle parvenait à avancer. Elle avait prévenu Edward qu’elle n’allait pas être longue, qu’il lui restait peu de chance à vendre. Les affaires marchaient plutôt bien en ce moment. La nuit qui régnait sur l’île faisait peur à de nombreuses personnes qui faisaient alors de grandes réserves alimentaires. Seulement, à cette période de l’hiver, il ne restait plus grand chose dans la grange de la ferme et il fallait commencer à se rationner.

Avancer dans cette étendue blanche était tout de même difficile et la jeune blonde n’avait plus vraiment l’impression d’avancer… Elle se demanda plusieurs fois si elle avait eut raison de quitter la maison… Quand elle vit enfin les lumières de la ville et les bâtiments se dessiner au loin, un large sourire recouvrit son visage. Elle y était enfin !
Elle s’installa alors l’endroit qu’elle avait réservé sur le marcher et y exposa ses quelques légumes. Il y en avait peu, mais les rares personnes à braver le froid hivernal achetèrent une bonne partie des produits de la jeune fermière.

« Une demoiselle aussi frêle que vous, doit être bien courageuse pour braver cette froideur et ainsi vendre sa marchandise. »

La jeune fille leva la tête alors qu’elle tendait sa monnaie à un client. Un bel homme en tenue de marin se tenait devant elle. D’abord réticente à l’idée que ce bougre détruise son échoppe et décide de flirter avec elle dans un langage crue, elle s’aperçut qu’il n’avait rien de ses pirates rustres et plus qu’indélicats. Non, il était poli et gentil, des qualités très rares que Rosasharn apprécia.

« Mon Capitaine recherche des légumes pour son ragoût ; laissez-moi donc acheter tout votre stock, pour que vous puissiez rentrer chez vous, vous réchauffer. »

La jeune femme bégaya un instant. « Tout ? Vraiment ? » Elle n’en revenait pas. C’était la première fois qu’elle vendait ses produits aussi rapidement. Elle pensa alors qu’elle avait bien fait de venir ! Elle rassembla alors tout ce qu’elle avait encore et les plaça dans un panier. Elle annonça le prix et tendit la corbeille en osier avec tout son contenu. « Je vous offre ce panier, ce sera plus simple pour les transporter. » Dit-elle en arborant un large sourire.

« Encore merci monsieur ? »

La jeune femme termina sa question sur un ton interrogateur. Elle avait envie de savoir qui était ce bienfaiteur. Il lui été déjà arrivé de vendre tout sont stock, mais jamais personne ne lui avait souhaiter de rentrer rapidement chez elle pour se réchauffer. Ce petit geste de gentillesse venait de la faire succomber, et elle se sentait, en quelque sorte, redevable envers ce pirate. « Je… hum.. Si vous avez encore du temps, accepteriez-vous de venir boire un verre ? Laissez-moi juste le temps de rassembler mes affaires, j’aimerais vraiment vous remercier. Je.. J’apprécie l’attention. »

Elle termina sa phrase en plongeant ses yeux dans les prunelles noisette de l’homme qui l’attendait. Il dégageait quelque chose de rassurant et d’attachant. Elle se surprenait à avoir envie de passer du temps en sa compagnie.
 


Dernière édition par Rosasharn Ashcroft le Lun 22 Fév 2016 - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


You're my sun under the moon ft. Rosasharn Empty
Message Sujet: Re: You're my sun under the moon ft. Rosasharn You're my sun under the moon ft. Rosasharn EmptyDim 21 Fév 2016 - 22:33

You're my sun under the moon
Rosasharn x Magnus

J’espérais tant revoir le soleil, la chaleur de ces premiers jours de printemps… le champ de blé doré, ou encore les arbres en fleur prête à donner des fruits. Mais non, cette nuit éternelle continuait d’être présente chaque jour – en plus de cela, il avait fallut que la neige si mette ! Et comme si tout cela ne suffisait pas, il fallait que la mer soit trop calme pour naviguer. Enfin personnellement, cette dernière partie ne me dérangeait pas ! Je préférais la terre ferme à l’océan déchainé ! Etrange pour un pirate me direz-vous ? Mais je ne suis pas vraiment devenue un pirate par choix… ceci explique cela.

C’est donc à la première occasion que je quitte le navire pour aller prendre l’air en ville. Je traverse la forêt sur le dos d’un cheval que j’ai emprunté, mais ma petite balade est interrompu par une magnifique vue. Je n’ai jamais vu une femme aussi belle, blonde, naturelle et sa joie de vivre semble être communicative. Pourtant je reste à l’écart, je me contente de l’observer. Alors qu’elle prend le chemin du centre-ville ; je me décide à la suivre. C’est sûrement un coup de folie, mais quelques m’attire en elle et me pousse à braver la neige pour rejoindre le marché. La place du village est parsemé de marchant, et de client prêt à faire des provisions au cas où le temps ne s’améliore pas. Je ne mets que quelques instants pour retrouver cette fameuse femme, et c’est bien ce que je pensais, elle était venue vendre sa marchandise. Je m’avance vers son étale, et au premier abord, je ne sais pas vraiment comment l’aborder. Il faut dire que je n’ai jamais été un « Casanova » même si je suis plutôt gentleman, je ne sais pas « séduire ». Alors que le dernier client quitte l’étalage, je lui adresse la parole… lui proposant d’acheter le reste de ces légumes. Je suis complètement dingue, d’ailleurs, la jeune femme en est tout autant surprise. Elle lui demanda si j’étais sérieux, à vrai dire, je devais dire que c’était la première fois que je réagissais ainsi devant une femme. Elle emballa toute la marchandise et les plaça dans un panier d’osier, puis lui annonça le prix. Je saisis ma bourse à l’intérieur de ma veste, et lui paya mon du. « Si je peux vous retrouvez régulièrement sur ce marché, je viendrais vous le rendre. » répondis-je en saisissant le panier par son anse. En fait, c’était plus, une occasion pour la revoir qu’autre chose, mais je ne pourrais lui avouer… surtout si cette demoiselle est vraiment fiancé. Puis elle le remercia, son sourire fit battre mon cœur encore plus rapide. Quel chanceux doit être l’homme qui partage sa vie… « Monsieur Daurinis, Magnus Daurinis. » Répondis-je en lui rendant son sourire.

Je m’apprêtais à rejoindre le navire, mais la jeune femme reprit la parole. Je posais le regard sur elle, et j’avais bien dû mal à encore mes oreilles. Venait-elle de m’inviter à prendre un verre ? Bien entendu, c’était juste pour me remercier de mon geste… mais le fait de passer du temps avec elle, me réjouissait. « Ce serait avec plaisir. Alors permettez-moi de vous aidez à ranger votre étale. » Je posais mon panier sur le coté, et lui prêta main forte, à deux c’est bien plus rapide. Une fois ranger et nettoyer, nous quittions le marché pour une petite taverne à deux pas de la place. Comme la galanterie le veut, je passais devant elle pour vérifier s’il n’y avait de bagarre à l’intérieur – ce qui arrive régulièrement – mais cette fois-ci, c’était calme. Je pousse donc la porte, et me place sur le coté pour la laisser entrer. Nous nous installons à une table, et je pose mon regard à nouveau sur elle. « Vous travaillez toujours toute seule, ou c’est une exception ? Une jeune femme comme vous, ne devrait pas à avoir à porter toute cette marchandise, seule. » Encore plus près d’elle, je me rendais compte de la perfection de son visage, on dirait une vraie poupée de porcelaine… il n’y a pas à dire j’étais sous le charme.



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


You're my sun under the moon ft. Rosasharn Empty
Message Sujet: Re: You're my sun under the moon ft. Rosasharn You're my sun under the moon ft. Rosasharn EmptyLun 22 Fév 2016 - 22:45

You're my sun under the moon
feat. Rosasharn Ashcroft & Magnus Daurinis

 
Rosasharn regardait avec insistance le pirate qui hésitait à prendre le panier avec tous les légumes et produits qui lui restait sur son étalage. C’était tout de même bien mince comme cargaison et la jeune femme doutait à ce que cela suffise pour nourrir tout un équipage. « Si je peux vous retrouver régulièrement sur ce marché, je viendrais vous le rendre. » L’homme parlait du panier qu’elle venait de lui offrir. Alors qu’elle commençait à ranger son tablier, elle releva la tête et plongea ses prunelles noisette dans celle de l’homme. Elle était étonnée par tant d’attention. Sur le marché, elle avait plutôt l’habitude de se faire aborder par des pillards hautains à l’haleine putride et aux paroles douteuses. Rencontrer un homme qui ne semblait en aucun cas avoir de viles arrières pensées était très plaisant. « Ce n’est vraiment pas la peine, ne vous inquiétez pas. Je dois en avoir une dizaine d’autres chez moi. Gardez-le ! Il vous resservira sans doute. »

« Monsieur Daurinis, Magnus Daurinis. » C’était un prénom tout à fait charmant Magnus. Quant aux Daurinis, Rosasharn n’en avait jamais rencontré d’autre. Il venait peut-être d’un autre monde, ou alors, il s’agissait du nom qu’il utilisait en tant que pirate. Elle se présenta ensuite à son tour avec un large sourire « Rosasharn Ashcroft. ». Et elle ne comprit pas pourquoi sa bouche prononça ses prochains mots. Elle se sentait redevable envers cet homme, il était tout à fait charmant et aimable, mais c’était la première fois qu’elle proposait à un homme de boire un verre avec elle. Rosa était plutôt du genre à éviter ce genre d’endroit. Encore une fois pour ne pas tomber en mauvaise compagnie. Elle fut cependant totalement ravie lorsqu’il accepta. Il lui proposa même son aide pour ranger son étale. « Vous n’étiez pas obligé de m’aider, mais encore une fois merci. » De l’attention venant d’un autre homme que son fiancé lui faisait quelque chose d’étrange dans le ventre, loin d’être désagréable.

Les deux jeunes gens se dirigèrent ensuite en direction d’une taverne. La jeune femme ignorait qu’il y en avait une ici… Il faut dire qu’il y en avait un certain nombre dans la ville et qu’elle n’était pas le genre de fille à courir dans chaque taverne tous les soirs… Non, Rosasharn était plutôt du genre à lire un livre à la chaleur de la cheminer et d’un bon thé. Ils s’installèrent sur une table et Magnus posa rapidement une question. Aucun blanc n’eut le temps de s’installer et la jeune femme se sentie aussitôt à l’aise. « Vous travaillez toujours toute seule, ou c’est une exception ? Une jeune femme comme vous, ne devrait pas à avoir à porter toute cette marchandise, seule. » Rosa avait le sentiment que l’homme s’intéressait vraiment à elle. Il semblait sincère dans ses questions alors elle ne se méfia pas et répondit « En cette période, je suis toute seule. Vous savez avec l’hiver et les récentes tempêtes sur l’île, il n’y a plus grande chose dans les champs et les granges seront bientôt vides… Alors j’arrive à gérer toute seule le marcher. » Oui, Rosasharn n’en parla pas, mais l’été, lorsque les récoltes étaient fleurissantes, ils étaient parfois trois même quatre sur l’étale. Enfin… Ils étaient aussi nombreux quand il y avait de quoi payer tout ce monde, mais la jeune femme décida de ne pas en parler au pirate. Elle ne voulait pas passer pour celle qui quémandait et elle voulait encore moins sa pitié. « Habituellement, je ne porte rien à bout de bras. Ce serait, en effet, bien trop compliqué. J’ai une charrette avec un cheval de trait, mais je n’ai pas pu la sortir ce matin avec toute cette neige. J’aurais aussi pu venir juste à cheval, mais l’animal n’est plus tout jeune, j’ai préféré qu’il reste au chaud dans sa grange. Et puis, marcher, cela m’est toujours très agréable ! Qu’importe le temps qu’il fasse dehors. » Rosasharn faisait toujours attention au bien-être de ses animaux. Elle n’était pas du genre à les faire travailler jusqu’à épuisement total et à les maltraiter. Non, elle s’en était toujours occupé avec gentillesse. Elle avait parfois la sensation qu’ils lui rendaient cet amour. « Vous, vous êtes un pirate ? Cela doit être passionnant de parcours les mers ! » La jeune fille s’installa les coudes sur la table et sa tête dans ses mains pour écouter le récit du jeune homme jusqu’à ce qu’une serveuse vienne les interrompre. « Que puis-je vous servir quelque chose les tourtereaux ? » Rosa pouffa de rire discrètement. Elle ne s’attendait pas à être qualifiée de tourtereaux avec un homme qu’elle venait à peine de rencontrer, seulement, il n’y avait aucune raison de la reprendre et les explications du pourquoi du comment ils étaient là n’importaient, sans doute, que très peu la gueuse. « De l’hydromel pour moi » demanda-t-elle avant de replonger dans le discours du jeune Magnus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


You're my sun under the moon ft. Rosasharn Empty
Message Sujet: Re: You're my sun under the moon ft. Rosasharn You're my sun under the moon ft. Rosasharn EmptyLun 29 Fév 2016 - 23:03

You're my sun under the moon
Rosasharn x Magnus

J’étais sûrement entrain de rêver, ou que sais-je, mais cette situation me semblait tout, sauf réelle. J’étais là, face à une demoiselle aussi charmante et que séduisante, et je venais de dépenser la moitié de ma bourse dans des légumes. Je n’étais pas encore parti, que je voulais déjà la revoir… peut être que ce panier qu’elle venait de me donner était l’occasion de la revoir ; mais apparemment je devrais user d’une autre stratégie. Puis, elle me demanda mon identité ; je lui répondu avec hâte. Elle me répondu à son tour, et comme je l’avais pressentie, son prénom lui collait à la peau… Elle était aussi belle et délicate qu’une rose… et surement aussi rare que la rose blanche. « Ce prénom vous sied à merveille. » ajoutais-je, le sourire aux lèvres. Alors que je m’apprêtais à quitter l’étale de la jeune femme, cette dernière me proposa de passer un moment ensemble autour d’un verre. Je fus très étonné de sa part… avait-elle envie de passer du temps avec moi, comme c’était le cas pour moi ? C’était sûrement sa grande bonté qui l’avait fait parler, mais je ne pouvais refuser. Je l’aidais à ranger son étale, et elle me remercia. « Vous devriez arrêter de me remercier, je le fais par plaisir. » J’esquisse un sourire de nouveau, et nous quittons la place pour une petite taverne.

Après avoir vérifié si les lieux étaient fréquentables, nous pénétrons dans la taverne. Nous nous installons à une table de libre, face à face. Ne voulant pas créer de trouble entre nous, j’engage la conversation sur son travail. Je l’écoute attentivement, et c’est bien ce que je pensais… aujourd’hui était une exception, elle doit sûrement même travailler avec son fiancé. Je n’aurais peut être plus l’occasion de la voir, seule, comme aujourd’hui… de toute façon, je ne sais pas pourquoi je continuais d’espérer. Je buvais ses paroles, comme si chaque mot qui sortait de sa bouche était une prière. « Vous semblez avoir le cœur sur la main, et je ne serais comment décrire cette joie communicative qui émane de vous. » Je marque une pause, avant de relever le regard sur elle à nouveau et d’ajouter : « vous êtes un vrai soleil parmi cette nuit permanente » Je ne me reconnais plus, du moins, je suis habituellement moins bavard – je préfère garder ce genre de chose pour moi. D’ailleurs, lorsqu’elle me demande si j’aime parcourir les mers… je ne sais pas si je dois lui avouer que je n’apprécie pas vraiment ma vie de pirate. Je m’apprête à lui répondre, quand la serveuse arrive en nous appelant les « tourtereaux » avons-nous vraiment l’air d’un couple ? Le rire cristallin de Rosasharn résonne et m’arrache un sourire amusé. La jolie blonde commanda, et je fis de même : « de l’Hypocras, pour moi. Merci. » Lorsque la serveuse se retira, je reposais immédiatement mon regard sur la jeune femme. « Cette femme manque d’observation, du moins ces suppositions sont bien hâtives. » Je voulais évidement parlé de sa déduction sur notre « soi-disant » couple. Puis ne voulant pas insister, je répondais finalement à sa question. « Et pour vous répondre, voilà plus de dix ans que je parcoure les mers ; et cette rengaine m’ennuie. J’aimerais retrouver la terre ferme. Je n’ai pas toujours été pirate, je vivais dans une ferme quand j’étais enfant. Je passais des heures dans les champs, ou dans le verger à cueillir des pommes. Cette époque me manque, mais je n’ai pas vraiment eu le choix. »

La serveuse revient et dépose notre commande sur la table, puis repart en me faisant un clin d’œil. Si elle pense avoir une chance avec moi, elle se trompe – et surtout – elle ne manque pas d’air ! Si Rosasharn avait réellement été ma compagne, me draguer sous son nez n’était pas très fin. J’attrape mon gobelet, et le lève : « trinquons à cette rencontre ! » annonçais-je.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


You're my sun under the moon ft. Rosasharn Empty
Message Sujet: Re: You're my sun under the moon ft. Rosasharn You're my sun under the moon ft. Rosasharn EmptyMer 2 Mar 2016 - 22:59

You're my sun under the moon
feat. Rosasharn Ashcroft & Magnus Daurinis

 
Il avait quelque chose d’étonnant et d’absolument charmant dans sa façon de parler, dans sa façon de sourire, Rosasharn avait l’impression de perdre tous ses moyens dès qu’il lui faisait un compliment. Elle qui avait l’habitude que les hommes de Blindman’s Bluff demandent toujours une compensation pour un service rendu, entendre un homme lui dire qu’il le faisait par plaisir lui réchauffait le cœur. De plus, il y avait une connexion entre eux que la jeune femme aurait été incapable d’expliquer. Comme s’ils se connaissaient depuis plusieurs années, s’ils étaient de vieux amis qui fêtaient leurs retrouvailles. De plus il y avait quelque chose de sincère dans ses paroles. Magnus semblait s’intéressait à Rosasharn, mais pas comme un homme qui rêve de la mettre dans son lit le soir venue, comme un homme attentionné, loin d’avoir de mauvaises intentions.

« Vous semblez avoir le cœur sur la main, et je ne saurais comment décrire cette joie communicative qui émane de vous. » Que faire à part rougir . La jeune femme ne sût pas. C’était vrai, qu’elle était toujours de bonne humeur et souriante mais peu de personnes le remarquaient et lui en faisaient le compliment. Ce pirate, encore inconnu il y a quelques minutes entrait maintenant dans un cercle très restreint. « Vous êtes un vrai soleil parmi cette nuit permanente » la jeune femme lui fit de nouveau un grand sourire. « Je crois qu’on ne m’a jamais dit quelque chose d’aussi beau. » Elle avait beau essayer de s’en souvenir, c’était vrai ! Après qu’il ait commandé ce qu’il avait envie de boire et fait une petite réflexion sur les paroles de la serveuse, Rosasharn esquissa un petit ricanement. « Vous avez raison, dans d’autres tavernes, ils auraient été capables de nous proposer une chambre, sois disant à l’abri des regards pour quelques sous de plus… » Les taverniers étaient tellement habitués à voir défiler dans leur établissement des prostitués et des pirates tout juste revenus de mer, qu’ils proposaient maintenant bien plus qu’un service de boisson ou de repas.

Pour couper court à la discussion, Magnus répondit à une question que la jeune femme avait posée plus tôt sur sa vie de pirate. Même si certains n’étaient pas fréquentables, que l’hygiène sur un bateau répugnait parfois la jeune femme, elle avait toujours envie de savoir ce que cela faisait de quitter la terre ferme, de quitter cette île pour parcourir les mers. « Et pour vous répondre, voilà plus de dix ans que je parcoure les mers ; et cette rengaine m’ennuie. J’aimerais retrouver la terre ferme. Je n’ai pas toujours été pirate, je vivais dans une ferme quand j’étais enfant. Je passais des heures dans les champs, ou dans le verger à cueillir des pommes. Cette époque me manque, mais je n’ai pas vraiment eu le choix. » La réponse du jeune homme étonna la fermière. Elle s’attendait à des histoires de cape et d'épée, d’un homme qui n’était l’époux que des océans mais non... Il semblait ne plus vouloir de cette vie et désirait retourner à ses racines. « Un jour où vous n’avez aucune obligation, n’hésitez pas à venir me rendre visite ! Un coup de main n’est jamais de refus dans ma ferme. » Proposa Rosasharn au jeune pirate. « Mais je ne vous force surtout pas ! » S’empressa-t-elle d’ajouter avant qu’il ne prenne cela pour une obligation. Elle ne faisait qu’une proposition, s’il voulait retourner travailler dans les champs, il y aurait toujours une petite place pour lui, c’était certain.

La serveuse revint alors vers nous quelques minutes après qu’ils aient passé leur commande. Magnus fut le première à s’emparer de son verre et le lever en l’air. « trinquons à cette rencontre ! » Rosasharn fit alors de même « à cette rencontre ! » La demoiselle apporta sa boisson jusqu’à ses lèvres et en prit une gorgée. En reposant son verre sur la table, elle posa une nouvelle question à l’homme qu’elle venait de rencontrer. « Vous aviez dit avoir vécu dans une ferme. Excusez-moi si cette question est indiscrète mais êtes-vous née ici ? » Rosasharn connaissait presque tous les artisans de l’île. Il y était née, elle y avait grandi, mais elle n’avait aucun souvenir d’un Magnus ou d’une famille DAURINIS tenant une ferme... C’était peu être sa mémoire qui lui jouait des tours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


You're my sun under the moon ft. Rosasharn Empty
Message Sujet: Re: You're my sun under the moon ft. Rosasharn You're my sun under the moon ft. Rosasharn EmptyVen 4 Mar 2016 - 22:31

You're my sun under the moon
Rosasharn x Magnus

La voir rougir à mes compliments, me faisait sourire. A vrai dire, c’est bien la première fois qu’une jolie demoiselle était réceptive à mes paroles, mais elle semblait si innocente. Je me demandais quel âge, elle pouvait avoir – sûrement bien plus jeune que moi - du moins, je suppose vu ses traits fins. Nous étions installés – tout deux – à cette table, et plus proche d’elle, je pouvais admirer la perfection de son visage. Sans retenue, je lui dévoilais mes pensées ; devrais-je être plus silencieux… j’ai l’impression de l’intimidé. J’en compris rapidement la raison, puisqu’apparemment cette jeune femme n’a pas l’habitude de recevoir de tel compliment.  Sa réponse me surprend, comment ne peut-on pas la complimenté ? Je me mords la lèvre inférieure, me retenant d’ajouter quelque chose… mais finalement, les mots sortent de ma bouche. « Vraiment ? Même pas de la part de votre époux ? » Dis-je en pointant du doigt le bijou qu’elle porte à sa main gauche. J’ai peur qu’elle me trouve bien curieux, j’espère ne pas l’avoir froissé. Tout du moins, pas autant que cette serveuse qui nous prétend, amant. Seulement, elle semble prendre cela avec le sourire, ce qui me fait rire. Mon Dieu, jamais je n’oserais répondre à une telle proposition de la part d’une serveuse de taverne ! « Croyez-moi, madame, vous n’avez rien d’une fille de joie. » Ajoutais-je pour ce qui se voulait être rassurant.

Je répondis à sa question en tout honnêteté. Je lui exprimais mon envie d’abandonner ma vie de pirate, pour revenir sur la terre ferme. La vie en mer était idyllique au début, surtout pour moi – un grand rêveur – et puis il y a cette lassitude qui s’installe. Toujours la même rengaine, le même décor, et supporter tout l’équipage est parfois pesant. La proposition de Rosasharn me surprend, je dois dire que je ne m’y attendais pas. Nous nous connaissons à peine, et elle m’invite – moi, un pirate – à venir sur ses terres. « Vous voyez, je ne mentais pas quand je disais que vous aviez le cœur sur la main ! Je ne pourrais refuser une telle proposition, ce serait un réel plaisir de vous aidez ! » Sa façon de rajouter qu’elle ne me forçait pas, me fit sourire. « Rien que d’y penser, je m’y vois déjà ! Décrivez-moi votre ferme, avez-vous des animaux ? » On dit souvent que ce sont les pirates qui raconte les plus belles épopées, les récits les plus romanesque… et bien moi, j’aime que l’on me raconte des faits du quotidien.  

Nous sommes de nouveau interrompu par cette serveuse, j’attrape mon verre et le lève pour trinquer. Nos verres s’entrechoquent et un sourire se dessine sur mes lèvres lorsque mon regard croise celui de Rosasharn. J’avale quelques gorgés, puis écoute à nouveau la voix de cette jolie blonde. « J’ai grandi dans une ferme à la lisière de la forêt des âmes, chez ma tante. Mon père est un noble de Lawless Island, mais je ne l’ai jamais connu – j’aurais dû naître sur cette île, mais ma mère a rejoins Neverland avant ma naissance. » Je marquais une pause, la détaillant du regard. « Vous trouvez étrange de n’avoir jamais entendu parler d’un Daurinis ici ? C’est parce que j’ai pris le nom de mon beau-père, le capitaine du navire sur lequel je vis depuis dix ans. » J’avalais encore quelques gorgées de mon verre, puis lui posa la même question en retour : « Et vous, êtes vous originaire de cette ville ? »  


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


You're my sun under the moon ft. Rosasharn Empty
Message Sujet: Re: You're my sun under the moon ft. Rosasharn You're my sun under the moon ft. Rosasharn EmptyDim 13 Mar 2016 - 18:13

You're my sun under the moon
feat. Rosasharn Ashcroft & Magnus Daurinis

 
Son époux.. Rosasharn baissa les yeux et regarda longuement le vieil anneau qu’elle avait au doigt. Il n’avait rien d’extraordinaire, il ne scintillait pas de mille feus comme les pierres précieuses que l’on pouvait trouver dans les mines, mais aux yeux de la jeune femme, il était tout autant précieux. C’était une promesse. Une promesse d’une vie d’amour, de simplicité et de bonheur. La jeune femme avait envie d’y croire. Cette idée d’un bonheur idyllique la faisait sourire et rêver à des jours bien meilleurs. Mais il n’y avait pas encore de questions à propos d’un futur époux, simplement de modestes fiançailles. Qu’est-ce qu’un homme pourrait bien penser d’une femme mariée, qui invite un autre homme que son époux dans une taverne.. Rosasharn n’y avait pas encore vraiment pensé, mais elle préféra tout de même se justifier. « Vous savez, je ne suis pas encore mariée, simplement fiancée pour le moment. » Mais la jeune blonde avait terriblement hâte d’enfin dire oui à son prince.

Sans trop s’attarder sur le sujet, elle replongea rapidement dans la conversation qu’elle menait avec le pirate. Il était si gentil et semblait tellement sincère dans tous ses compliments, cela en était troublant. Rosasharn parfois, n’osait plus le regarder dans les yeux de peur de vraiment devenir rouge comme une tomate. C’était donc tout naturellement qu’elle proposa au jeune homme de venir à sa ferme un jour ou l’autre. Les bonnes compagnies étaient toujours les bienvenus chez la jeune femme. « Rien que d’y penser, je m’y vois déjà ! Décrivez-moi votre ferme, avez-vous des animaux ? » « Ma ferme ? » S’étonna la jeune femme « Vous savez, elle n’a rien d’extraordinaire… » Rosa avait toujours été quelqu’un de très humble et malgré que sa ferme soit une des plus grande de la région, elle s’évertuait à ne pas en faire que des éloges. « Elle n’est pas loin de la sortie de la ville. Un peu plus au nord même. On avait bien plus d’animaux avant, mais aujourd’hui avec cinq vaches, 3 cochons et 3 moutons, on s’en sort plutôt bien ! Sans parler de la basse-cour et des champs qui sont bien trop grands pour que je puisse m’occuper de tous en une journée ! » Mais parler d’elle et de ce qu’elle possédait n’était pas ce que la jeune femme préférait. Au contraire, elle se sentait même assez mal d’étaler ses possessions devant le jeune pirate. Il ne devait malheureusement pas posséder grand chose… Rare sont les pirates qui ont des biens, autres que leur sabre et leur bâtiment.

Puis, intriguée par la jeunesse de Magnus, Rosasharn buvait chacune de ses paroles. « J’ai grandi dans une ferme à la lisière de la forêt des âmes, chez ma tante. Mon père est un noble de Lawless Island, mais je ne l’ai jamais connu, j’aurais dû naître sur cette île, mais ma mère a rejoint Neverland avant ma naissance. » Lawless Island… La jeune femme aimerait s’y rendre un jour. Certes, côtoyer des pirates toute la journée pouvait être difficile, mais ils n’étaient sans doute, pas tous avares et à la recherche d’une catin pour la nuit. Le petit côté aventureux de la blonde ressortait quand elle pensait à de tels voyages. Elle pensa ensuite au jeune pirate qui n’avait jamais eu la chance de connaître son père. Rosasharn, elle avait toujours été très proche de son père, bien plus que de sa mère. Son père était un modèle de gentillesse et de bravoure. Elle espérait beaucoup pouvoir lui ressembler. « Je suis désolée que vous n’ayez jamais pu rencontrer votre père. C’était sans doute un homme bien, Lawless Island ou non. » Et si tu enfonçais encore plus le clou Rosa ? Ses paroles lui parurent tout à coup tellement stupides… Magnus avait peut-être souffert de l’absence d’une figure paternelle et remuait le couteau dans la plaie n’allait en rien l’aider. C’est pour cela qu’elle se rattrapa rapidement en avouant que le nom Daurinis lui était étrangé. « Vous trouvez étrange de n’avoir jamais entendu parler d’un Daurinis ici ? C’est parce que j’ai pris le nom de mon beau-père, le capitaine du navire sur lequel je vis depuis dix ans. » Tout en l’écoutant, la jeune femme bue son hydromel. Il y avait toujours quelque chose de passionnant dans ce que disait le pirate. Il donnait toujours envie d’en savoir plus sur lui. Du moins, c’était l’effet qu’il provoquait sur la jeune femme.

« Et vous, êtes-vous originaire de cette ville ? » Rosasharn plongea à nouveau ses yeux dans ceux noisette du pirate avant de lui répondre. « Oui en effet. Je n’ai jamais quitté la maison de mes parents puisque j’ai repris la ferme depuis le décès de mon père. J’ai eu l’occasion de voyager sur l’île, mais je ne l’ai jamais quitté. » La jeune fille, rêveuse, c’était déjà imaginé partir sur un radeau et quitter cette île. Quitter ce travail qui parfois lui coûtait tant pour vivre une autre vie, ailleurs, très loin. Des personnes arrivaient parfois à Neverland sans aucune réelle explication, peut-être qu’elle, elle allait pouvoir partir, encore une fois sans véritable raison. « Je me surprends parfois à avoir envie de voyager loin d’ici… Il doit y avoir tellement de magnifique contré à visiter par-delà les océans. » Elle disait cela en regardant dans le vide, comme si elle se perdait, loin de tous ses tracas. « Avez-vous déjà vu des choses incroyables sur les eaux ? Vous avez déjà rencontré des sirènes ?! Je n’en ai vu qu’une seule dans ma vie, et j’aimerais tant en admirer d’autres. Elles doivent être incroyables ! » Rosasharn s’émerveillait en pensant aux magnifiques créatures des océans. Elle avait toujours été fascinée par les créatures autres que simplement humaines. « Et des fées ? Vous en avez déjà vu ? » La jeune femme semblait un peu trop s’emballer dans ses pensées et ses rêves virevoltaient dans tous les sens dans son esprit. Elle finit par s’en rendre compte et se ressaisit en cachant son grand sourire avec sa main, laissant une nouvelle fois son anneau apparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


You're my sun under the moon ft. Rosasharn Empty
Message Sujet: Re: You're my sun under the moon ft. Rosasharn You're my sun under the moon ft. Rosasharn EmptyJeu 17 Mar 2016 - 23:09

You're my sun under the moon
Rosasharn x Magnus

Je ne pouvais m’empêcher de complimenter cette jeune femme, elle était si parfaite à mes yeux. Je sais que je suis stupide d’être sous le charme de cette jolie blonde, mais on ne contrôle pas ses sentiments. Qui plus est, cet anneau qu’elle porte à son doigt est là pour me rappeler que je ne devrais pas tenter de me rapprocher d’elle … pourtant, c’est ce que je suis en train de faire. J’apprends à la connaitre, j’ai envie de tout savoir sur elle dans les moindres détails. Je me demande qui est l’homme qui a réussi à conquérir son cœur, est-il assez bien pour elle ? Elle ajoute qu’elle n’est que fiancé, et non marié. Je ne devrais pas… mais ce détail me réjouit au fond de moi. L’idée qu’elle ne soit pas – encore officiellement – liée à cet homme, mais juste par le biais d’une promesse… me laisse espérer avoir une chance. « Dans tous les cas, j’en viendrais à jalouser cet homme qui a su conquérir le cœur de la plus jolie fermière de l’île. » Je suis certain que ce dernier compliment la fera rougir de nouveau, je ne peux pas m’en empêcher, c’est plus fort que moi.

Cette invitation me fit vraiment plaisir, surtout que c’était fait avec spontanéité. A croire qu’elle m’apprécie déjà, surtout sachant mon statut de pirate. Je lui propose de me décrire son lieu de travail, elle en parait surprise. Mais elle me décrit tout de même sa ferme, et comme je m’en doutais, elle avait minimisé les faits ! « Et bien, vous êtes une nouvelle fois modeste. Ma tante n’avait pas le quart de ce que vous avez. Nous avions juste quelques poules, et des champs de blé. » Je m’imaginais ce corps svelte se tuer à la tâche chaque jour – bien que je suppose qu’elle ne travaille pas là-bas seule.

Alors que la serveuse déposait nos boissons sur la table, je lui explique mon enfance sur l’île et l’endroit où j’ai gandi. Certes, je n’avais pas connu mon père, et ma mère n’était pas vraiment un modèle de tendresse… la preuve, elle n’a pas hésité à se débarrasser de moi dès que j’ai eu, atteint la majorité. Je me demande d’où me vient cette idéalisme de fonder la famille parfaite et aimante… quand je vois la mienne. Rosa semble compatir à cette absence paternel, malheureusement on ne peur pas dire que mon père soit un homme bien. « D’après ma mère, il n’aimait pas les enfants, il était même brutal. C’est la raison pour laquelle, elle s’est enfuit. Mais ne vous en faite pas pour moi, j’ai appris à vivre avec. » Je posais mon regard sur elle, je ne voulais pas qu’elle se sente mal pour ce qu’elle venait de dire. Après lui avoir dévoilé les origines de mon nom de famille, qui ne l’est pas vraiment en réalité – c’est juste le patronyme du pirate qui m’apprit sous son aile quand ma mère en a eu marre de moi – et de mes rêveries. Le regard qu’elle posait sur moi était agréable, j’avais l’impression d’être un homme dont les récits étaient fantastiques.

J’avalais quelques gorgés de mon verre, tandis que j’écoutais sa réponse. Alors comme ça, cette jolie blonde voulait voyager, découvrir ce qu’il se passait en dehors de l’île. Sa façon de parler, son regard pétillant lorsqu’elle prononçait toutes les créatures qui existaient sur cette île, me faisait sourire. Je l’a laissais terminé, puis répondu à toutes ses questions. « Effectivement, j’ai déjà vu des sirènes, l’une d’entre elle est même ma meilleure amie. J’ai même vu un Triton aussi, mais les pirates savent qu’ils doivent se méfier de ces êtres marins, ils ne sont pas tous bon. C’est un peu idiot de dire cela, sachant que les pirates n’ont guère bonne réputation. Je n’ai jamais fais la connaissance de fée, mais il me semble en avoir vu déjà. » Je marquais une pause… puis sans réfléchir, j’ajoutais. « Si vous aimez l’aventure… peut être que vous pourriez venir sur le navire avec moi… enfin je veux dire, je suis Lieutenant à bord, je pourrais vous faire visiter et à la tomber de la nuit, vous présentez mon amie Amina, la sirène ? Certes, un bateau de pirate n’est pas le lieu le plus adéquate pour une femme comme vous, mais je serais à vos cotés, vous n’auriez rien à craindre. » Mon pauvre Magnus, tu perds complètement la tête… je venais de proposer à une femme fiancée de passer quelques jours à bord de mon navire, mais à quoi pensais-je ?

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


You're my sun under the moon ft. Rosasharn Empty
Message Sujet: Re: You're my sun under the moon ft. Rosasharn You're my sun under the moon ft. Rosasharn EmptyJeu 24 Mar 2016 - 16:37

You're my sun under the moon
feat. Rosasharn Ashcroft & Magnus Daurinis

 
Tous ces compliments… Rosasharn ne savait plus vraiment où elle devait poser les yeux, où elle devait regarder pour ne pas devenir aussi rouge qu’une tomate. Elle savait qu’à chaque fois qu’elle croiserait les yeux du pirate, les étoiles qui brillaient dans ses yeux allaient trahir cette sensation étrange qui commençait à l’envahir. Des picotements dans le ventre, ne plus savoir où se mettre, comment réagir, comment sourire… Elle n’était pas mal à l’aise loin de là, elle était juste un peu perdue. Magnus était clairement en train de flirter avec la jeune fermière et Rosasharn aimait cela. Toutes ses paroles n’étaient que flatteries, galanterie et gentillesse. Devait-elle se sentir coupable d’être en compagnie d’un homme qui essayait de la voler à son fiancé ? Sans doute… Mais Rosasharn semblait bien plus apprécier la présence du pirate que la rejeter. Elle buvait chaque mot, chaque parole qu’il disait au point parfois de ne plus remarquer qu’elle était dans une taverne et que certains commençaient à avoir un peu trop d’alcool dans le sang..

La conversation entre les deux jeunes gens continua. La jeune femme aimait en apprendre à chaque phrase un peu plus sur le pirate. « D’après ma mère, il n’aimait pas les enfants, il était même brutal. C’est la raison pour laquelle, elle s’est enfuit. Mais ne vous en fait pas pour moi, j’ai appris à vivre avec. » Ce qui paraissait très désolant pour Rosa ne le semblait pas pour Magnus. Comme il le disait, il avait appris a vivre avec, mais Rosasharn s’était souvent dit que personne ne devrait vivre sans deux parents aimants. Des picotements dans le ventre, ne plus savoir où se mettre, comment réagir, comment sourire… Loin d’avoir de la pitié, mais plutôt par compassion, Rosasharn déposa sa main sur celle du pirate. Dans ce geste presque insignifiant et anodin pour certain, elle s’excusait de ses paroles à propos du père de Magnus. Elle avait souhaité le réconforter et non lui rappeler de douloureux souvenirs.

Heureusement, il ne sembla pas lui en tenir rigueur. Leur discutions continua et la jeune femme oublia rapidement le malaise qu’elle avait pu ressentir. Elle ne savait dire si c’était dans sa voix ou dans ses yeux, mais Magnus avait quelque chose de très apaisant et réconfortant. Une chose assez étrange pour un pirate, mais il ne semblait aspirer qu’à la gentillesse. Il était peut-être différent sur son bateau… « Effectivement, j’ai déjà vu des sirènes, l’une d’entre elles est même ma meilleure amie. J’ai même vu un Triton aussi, mais les pirates savent qu’ils doivent se méfier de ces êtres marins, ils ne sont pas tous bons. C’est un peu idiot de dire cela, sachant que les pirates n’ont guère bonne réputation. Je n’ai jamais fait la connaissance de fée, mais il me semble en avoir vu déjà. » La jeune femme était ébahie par ce qu’elle entendait. Un pirate et une sirène meilleurs amis ? Cela confirmait l’impression qu’avait eut la jeune blonde, Magnus n’était en rien un être méchant et dangereux. Elle avait envie d’en savoir plus sur cette rencontre avec cette sirène, mais elle laissa le jeune pirate finir son récit. « Si vous aimez l’aventure… Peut-être que vous pourriez venir sur le navire avec moi… Enfin, je veux dire, je suis Lieutenant à bord, je pourrais vous faire visiter et à la tombée de la nuit, vous présentez mon amie Amina, la sirène ? Certes, un bateau de pirate n’est pas le lieu le plus adéquat pour une femme comme vous, mais je serais à vos côtés, vous n’auriez rien à craindre. »

Rosasharn n’avait pas peur non, loin de là. Elle mourrait même d’envie d’accepter et de se rendre dans la minute suivante sur le bateau pour le découvrir. Et tout était réconfortant chez cet homme. « Vous êtes sérieux ? » Déclara-t-elle un grand sourire au lèvre. « Vous m’invitez sur votre bateau ? » D’un ton plus taquin, elle se permit d’ajouter « Cela vous arrive souvent d’inviter des femmes sur votre navire ? » Habituellement, Rosasharn ne s’autorisait pas ce genre d’allusion, mais elle avait l’impression de connaître Magnus depuis longtemps, qu’il ne pourrait pas y avoir de contrariétés entre eux deux et qu’elle pouvait lui faire une confiance aveugle. « Vous êtes très intrigant » ajouta-t-elle. « J’ai déjà eu l’occasion de rencontrer des pirates, mais jamais aucun ne semblait apprécier les sirènes. Voilà que vous me dites que l’une et votre amie. C’est assez incroyable, je dois dire ! Comment l’avez vous rencontrer ? » Rosasharn était totalement subjuguée par cet homme et avait à chaque minute passée en sa compagnie, envie d’en savoir un petit peu plus sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



You're my sun under the moon ft. Rosasharn Empty
Message Sujet: Re: You're my sun under the moon ft. Rosasharn You're my sun under the moon ft. Rosasharn Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

You're my sun under the moon ft. Rosasharn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-