AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Nightmares, this is my reality.
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Nightmares, this is my reality. Empty
Message Sujet: Nightmares, this is my reality. Nightmares, this is my reality. EmptyDim 14 Fév 2016 - 18:23

Avec la nuit constante sur Neverland, l’île où je venais tout juste d’atterrir, la notion du temps était devenue difficile. Étions-nous le matin? La nuit? Je n’en savais trop rien. Tout ce que je savais, c’était que j’étais à la lisière de la ville et je cherchais des repères. L’adrénaline s’en allait tranquillement et me laissait dans un état d’épuisement. Jusqu’à maintenant, je ne savais pas à quel point il prenait d’énergie d’avoir peur. Je ne connaissais pas cette ville de Blind Blind Bluff, quelque chose du genre… En fait je ne connaissais rien du tout de cette île entière. Je marchais à la lisière comme si je n’osais pas entrer. Si c’était une ville peuplée, il serait peut-être présent et s’il était présent, il me retrouverait. Mataku était parti et je me sentais terriblement seule. J’avais son étoffe entre les mains et cela me permettait de canaliser mes émotions. Je me faisais lourde. Mon corps ne tenait plus. Ma vision se faisait trouble. Puis, c’était le trou noir. Je m’écroulai au sol. Les feuilles étaient molles, humides et je sentais mon corps avoir froid. L’humidité traversait mes vêtements. Je n’arrivais pas à refaire surface. J’étais perdue dans le néant de mes pensées. Dans le vide de mes cauchemars. Je le voyais devant moi. Son visage dur et doux à la fois. Lui qui voulait se servir de moi pour être une banque à bébé. Ou autre chose… Je n’avais pas eu le temps de réellement le connaitre. J’imaginais le pire. Il m’attrapait par le bras et me jetait dans la cabine. Là m’attendait un petit lit. Il allait donc faire comme le premier type et me voler ma dignité? Je me débattais, je ne laisserais pas gagner, pas cette fois. Je sentais mon corps étendue là par terre bouger au rythme des coups fictifs que je donnais à mon propriétaire. Mon rêve se faisait encore plus intense et je n’arrivais pas à me réveiller. Je ne savais pas si je criais seulement dans mon rêve ou si le son était projeté dans l’air. Je ne savais pas si ce rêve avait quelque chose de réel ou pas du tout. Tout ce que je savais c’était que si je criais, la ville m’entendrait. *Mais réveilles-toi Saami! Réveilles-toi! Ce n’est pas réel, ce n’est pas réel! Il n’est pas là, tu n’es pas avec lui! Allez!* J’ouvris les yeux en sursaut et m’aperçue que je n’étais pas seule. Je poussai un cri, car j’avais peur.

«N’approchez pas!»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Nightmares, this is my reality. Empty
Message Sujet: Re: Nightmares, this is my reality. Nightmares, this is my reality. EmptySam 20 Fév 2016 - 20:15


NIGHTMARES THIS IS MY REALITY
Alors qu'il s'enfonce dans les ténèbres, Abel, il sursaute lorsqu'un cri perce le silence nocturne, à quelques mètres de lui. Une voix féminine remplie de détresse, de panique. Il pourrait continuer son chemin, mais le brun à le sens de l'honneur, malgré ce que les gens pourraient croire. Si une femme à besoin d'aide, il ne peut pas passer son chemin et faire comme si rien était. Non, il ne peut pas et d'ailleurs, il n'a rien de mieux à faire. Il n'est pas pressé, il compte tout simplement se rendre à la taverne pour boire un verre, alors il peut bien prendre quelques minutes de son temps. Un nouveau cri surgit et il semble en capter la provenance.

Abel, il s'arrête de marcher, alors que ses iris se posent sur le corps d'une jeune femme. Elle est au sol, elle lui semble inconsciente, mais son corps bougent, elle donne des coups dans le vide. Un nouveau cri s'échappe d'entre ses lèvres et il constate qu'elle est bien la source de ces cris. Elle bouge, elle se débat, comme si elle tente de s'échapper des griffes d'un prédateur. Pourtant, elle est là, étendue à même le sol, seule, il n'y a personne qui tente de lui faire du mal. Elle rêve, un souvenir douloureux peut-être ou une peur, il ne sait pas. Tout ce qu'il sait, c'est qu'elle souffre, même si elle est endormie ou évanouie. Il pourrait partir, Abel, la laisser là, alors qu'elle n'est pas réellement en détresse, mais il ne peut pas. N'importe qui pourrait passer par là, n'importe qui pourrait s'en prendre à elle. Après tout, elle lui parait très belle, malgré l'obscurité. Et par ici, les jolies femmes ne restent pas intactes longtemps, lorsqu'elle sont à la merci d'hommes mal intentionnés. Et cette jolie brune est à la merci de n'importe qui. Elle est là, fragile et inoffensive, malgré les coups qu'elle tente de donner à un personnage invisible.

Doucement, il s'approche, Abel, poussé par sa conscience qui lui dit de lui venir en aide. Cette conscience s'appelle sans aucun doute Maria, sa mère adoptive lui ayant apprit à venir en aide aux jeunes femmes en détresse. Abel, il s'agenouille aux côtés de la brunette et s'apprête à la réveiller, alors qu'elle émerge du sommeil par elle-même. Elle pousse un nouveau cri, effrayée par l'apparition soudaine d'un homme à ses côtés. « N’approchez pas! » Sa réaction n'a rien d'étonnante, il est même étonné qu'elle ne tente pas de lui asséné un coup. Abel, il lève doucement ses mains devant lui afin de lui montrer qu'il ne veut pas lui faire de mal. « Tout doux. Je suis là pour t'aider et non pour te blesser. Tu étais inconsciente et tu semblais prise au piège dans un mauvais rêve. » Il parle doucement, il ne se montre pas agressif, Abel. Après tout, il ne veut que l'aider, voir si elle va bien. Il n'est pas là pour lui faire du mal. Attendant une réaction de sa part, il ne bouge pas davantage, il reste où il est, mais ramène doucement ses mains vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Nightmares, this is my reality. Empty
Message Sujet: Re: Nightmares, this is my reality. Nightmares, this is my reality. EmptyDim 21 Fév 2016 - 6:47

« Tout doux. Je suis là pour t'aider et non pour te blesser. Tu étais inconsciente et tu semblais prise au piège dans un mauvais rêve. »

Un mauvais rêve? C’était pire que cela. C’était un cauchemar. Alors, tous les mouvements et les cris que je faisais dans mon cauchemar étaient réels? Cela devait être horrible à voir. Je devais passer pour une folle. Je regardais ses mains dans les airs, elles ne bougeais pas et semblaient vouloir me dire qu’il ne ferait aucun mal. Je n’étais pas certaine de rien et l’incertitude me donnait des frissons… Ou était-ce l’humidité qui s’était insinuée au travers de mes vêtements. Il faisait froid, j’avais froid.

«Si vous êtes vraiment là pour m’aider, approchez pour que je vois votre visage. À qui ai-je l’honneur?» demandais-je sur un ton sur la défensive.

J’allais voir s’il disait vrai ou s’il voulait me tendre un piège. Je ne bougeai pas. Je restais immobile, bien ancré sur mes deux jambes. M.Aguerreberry avait raison, il ne m’avait pas brisée, simplement effrayée comme toute personne censée. Il n’en tenait qu’à moi de garder le bon de chacune des personnes qui croiseraient mon chemin. L’espoir me faisait tenir. Quoi qu’il en soit, il y avait un homme-là devant moi. Peut-être serait-il aussi gentil que Mataku.

«M’aider comment? Que croyez-vous que j’ai de besoin?»

À la vue de mes vêtements, on pouvait très bien voir, que j’étais sale. Que je n’avais rien d’autre que cette robe et l’étoffe de cet aborigène. Je n’avais ni soulier, seulement des bandages couverts de terre. Il me fallait me nettoyer et nettoyer mes plaies. Un bain chaud ne serait pas de refus. Ou juste me laver à la serviette serait un luxe. Je respirai profondément sans avoir bougé. Je me faisais distante. S’il était là pour les bonnes raisons, il ferait les premiers pas pour me prouver qu’il est un bon samaritain. J’étais perdue, je n’avais nulle part où aller. Il avait peut-être une demeure là où je pourrais profiter d’un peu de chaleur, de nourriture. Toutes ses pensées étaient alléchantes et ne m’apportaient que trop d’espoir. S’il s’avérait qu’il ne pouvait m’aider, je serais dévastée. Je devrais quêter l’aide des gens et ça je ne le voulais pas.

«Attendez! Je sais que vous avez surement autres choses à faire, mais … si vous pouviez m’aider à trouver un endroit chaud.»

Même si j’étais effrayée, frigorifiée… Je devais lui demander. Je savais bien que je ne tiendrais pas longtemps comme ça et je pensais à ma survie avant tout. Si je me retrouvais à crier de nouveau à cause d’un cauchemar, être dans un endroit comme celui-ci n’était pas bon pour moi. Quelqu’un de beaucoup moins gentil pourrait me vouloir du mal. Par contre, si j’étais chez quelqu’un, je pourrais le faire et personne ne viendrait m’y chercher. Il y avait une lumière au bout du tunnel et je devais la saisir. Je m’approchai de quelques pas pour lui montrer que je baissais légèrement ma garde.

«Je m’appelle Saamiya Oseye.» Dis-je d’une petite voix étouffée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Nightmares, this is my reality. Empty
Message Sujet: Re: Nightmares, this is my reality. Nightmares, this is my reality. EmptyMer 9 Mar 2016 - 2:17


NIGHTMARES THIS IS MY REALITY
La jeune femme qui se trouve devant les yeux du pirate est effrayée. Malgré l'obscurité, il le remarque, Abel, c'est même plutôt flagrant. « Si vous êtes vraiment là pour m’aider, approchez pour que je vois votre visage. À qui ai-je l’honneur? » Aux paroles de la brune, il s'approche davantage, lui permettant de voir son visage. Il comprend sa crainte, sa peur. Il l'a entendu pousser ces cris, il a vu son corps donner des coups dans le vide. Il voit très bien que cette jeune femme est en détresse. Elle a vécue des choses difficiles et même un simple d'esprit pourrait s'en rendre compte. Tout ce qu'il désire, c'est s'assurer qu'elle aille bien. Il ne peut pas la laisser là, dans cette position. Peut-être même est-elle perdue. « Voilà, c'est mon visage. Et mon nom est Abel Ardelean. » Il tente un sourire qui se veut franc et rassurant. Abel, il n'est pas le meilleur des hommes, il a déjà commis des choses terribles par la passé, mais il n'a rien d'un monstre et sait venir en aide aux gens qui le méritent et surtout aux belles demoiselles.

« M’aider comment? Que croyez-vous que j’ai de besoin? »
Il hausse légèrement les épaules le médecin. Il ignore ce dont elle a besoin, seule elle peut lui dire ce qu'elle désire. Il n'est pas dans sa tête, il ne sait pas ce qu'elle a vécue, tout ce qu'il voit, c'est une femme qui a besoin d'aide. Mais peut-être se trompe-t-il. Peut-être est-elle seulement ivre et a l'habitude de comater à l'orée de la forêt, il n'en sait rien, mais il en doute. « C'est à toi de me le dire. » Il ne la quitte pas des yeux, il l'observe malgré l'obscurité. Ses vêtements semblent souillés, tout comme son visage, son corps frêle. Qu'a-t-elle subit ? Abel, il se le demande.

« Attendez! Je sais que vous avez surement autres choses à faire, mais … si vous pouviez m’aider à trouver un endroit chaud. » Et voilà, elle a besoin d'aide, exactement comme il le croyait. « Je m’appelle Saamiya Oseye. » Il tente un nouveau sourire, se voulant rassurant. Il n'a rien d'un bon samaritain, mais malgré ce qu'on peut penser de lui, il a un coeur. Sa mère d'adoption lui a inculqué de belles valeurs, même si elle-même était dans la piraterie. Voilà pourquoi aujourd'hui, il ne peut pas lever le nez sur une jeune femme en détresse et encore moins lorsque celle-ci est pourvue d'un joli visage comme le sien. « J'ai une amie qui habite près d'ici. Je loge chez elle, lorsque je suis en ville. Elle accepterait sans aucun doute de te venir en aide. » Ëlywen, elle est une jeune femme bien, très humaine. Elle aime venir en aide aux gens, elle aime se dire être une sauveuse et son coeur est immense. Elle accepterait que la jeune femme passe quelques jours chez elle, le temps de remettre sur pieds. Pour dire vrai, elle en voudrait surtout à Abel, s'il n'avait pas le coeur de l'aider. Voilà pourquoi il n'hésite pas à lui proposer cette aide. Il pourrait craindre la jolie brune, croire à un piège, mais la douleur qu'il lit dans ses yeux est bien réelle. Elle a besoin de quelqu'un et ce quelqu'un n'est nul autre que lui. Et à voir dans l'était qu'elle se trouve, peut-être aura-t-elle besoin d'un médecin... Abel, il est sans nul doute l'homme de la situation, elle a besoin de lui.

« Tu n'as rien à craindre de moi ou d'elle. Il n'y a pas plus humaine qu'elle et moi, je suis médecin. » Il tente de la rassurer et il dit vrai. À ses yeux, il n'y a pas plus gentille et humaine que Ëlywen. Si la jeune femme manque de confiance envers les gens, Ëly est celle qui peut la rassurer. Et savoir que lui est médecin pourra sans doute la mettre en confiance. Rares sont les médecins qui désirent faire du mal aux gens, mais si bien sûr il y en a...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Nightmares, this is my reality. Empty
Message Sujet: Re: Nightmares, this is my reality. Nightmares, this is my reality. EmptyDim 27 Mar 2016 - 20:18

«J'ai une amie qui habite près d'ici. Je loge chez elle, lorsque je suis en ville. Elle accepterait sans aucun doute de te venir en aide. »

Je réfléchis quelques instants. Si c’était un guetta pant. Les pires scénarios s’insinuaient dans ma tête, mais il coupa court à mes délires mentaux quand il me spécifia que je n’avais rien à craindre de leur part. Qu’elle était pleine d’humanité et que lui était médecin et donc formé pour sauver des vies. Je relevai donc les yeux vers lui. J’esquissai un sourire et lui exprimai toute ma gratitude. Je me souvenais de mes rêves, de ce cauchemar. Il me revenait sans cesse en tête.

«Je suis désolée de vous importuner et de vous faire perdre votre temps. Si j’avais su que je ferais autant de bruit j’aurais choisi un autre endroit. Je ne voudrais surtout pas vous déranger dans votre chez vous. Mais si vous me le permettez, je vous rembourserez. Je trouverai un travail et de quoi payer pour la nourriture. Je vous le promet.» Dis-je sous le poids du désespoir.

J’avais connu un homme bien sur ma route, ce pouvait-il qu’il y en existait deux? Deux hommes qui me prouvaient que la gent masculine avait toujours de l’espoir! D’ailleurs l’étoffe de ce dernier se trouvait dans ma main, je l’avais serré fort lorsque j’avais fait cette terreur nocturne et quand l’homme devant moi, Abel s’était approché. Comme si ce simple bout de tissu pouvait me sentir en sécurité.

«Je dormirai dehors. Je ne voudrais pas vous réveiller avec mes cris. Si cela devait se reproduire.»

La dernière chose que je voulais était de m’imposer. Je voulais qu’ils puissent vivre en paix sans avoir à supporter mes crises. Ils ne devaient pas être terrifiés à l’idée d’héberger une parfaite inconnue, pauvre et sans ressource… Ils devaient pouvoir me faire confiance et je me devais de me faire la plus petite qui soit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Nightmares, this is my reality. Empty
Message Sujet: Re: Nightmares, this is my reality. Nightmares, this is my reality. EmptyJeu 31 Mar 2016 - 22:10


NIGHTMARES THIS IS MY REALITY
Un sourire s'affiche sur les lèvres de la jolie brune, lorsqu'elle relève la tête vers lui. Il peut lire la gratitude sur son visage, expression qu'il connait bien pour être venu plusieurs fois en aide aux gens. « Je suis désolée de vous importuner et de vous faire perdre votre temps. Si j’avais su que je ferais autant de bruit j’aurais choisi un autre endroit. Je ne voudrais surtout pas vous déranger dans votre chez vous. Mais si vous me le permettez, je vous rembourserez. Je trouverai un travail et de quoi payer pour la nourriture. Je vous le promet. » Il lui sourit, voulant se montrer de nouveau rassurant. Pour l'instant, ce n'est pas ce qui importe et d'ailleurs, c'est avec Ëly qu'elle devra en discuter et non avec lui. Il n'est que le messager, en quelque chose... bien qu'il décide par lui-même de lui venir en aide. Ëlywen ne l'aurait jamais laissée dans la misère, bien au contraire. Elle a le coeur sur la main et pense au bien-être des gens, avant toute chose. Il sait qu'elle l'acceptera chez elle et même qu'elle l'aidera à trouver un emploi, si elle lui demande. Abel, c'est pourquoi il apprécie son amie, elle est humaine, empathique et compatissante.

« Je dormirai dehors. Je ne voudrais pas vous réveiller avec mes cris. Si cela devait se reproduire. » Toujours à sa hauteur, il tente à nouveau de la rassurer. « Ëlywen n'acceptera pas ça. Tu n'es pas un animal, elle ne te laissera pas dormir dehors. Elle adopte même les chiens errants. » Il lui fait un clin d'oeil, avant de lui tendre la main, afin de l'aider à se relever. Elle hésite, elle est méfiante, son regard posé sur lui. « Ne t'inquiète pas, je veux tout simplement t'aider à te relever. Qu'on puisse partir d'ici. » Il lui sourit à nouveau, se demandant ce qu'elle a bien pu vivre pour se montrer aussi craintive. Il se demande ce qu'elle a vécue, les épreuves qu'elle a dû affronter. D'où proviennent ces cris, ces coups de pieds ? Qui lui a fait du mal ? Abel, il n'est pas très empathique, mais il se souci de son sort. Il n'y a que les femmes qui arrivent à lui arracher un peu de tendresse, un peu d'humanité. Si la belle avait été un homme, sans doute qu'il serait reparti, le laissant se débrouiller par lui-même. Il ne se serait pas arrêté et il aurait continué sa route. Il n'y a qu'avec les femmes qu'il se montre bienveillant, surtout les jolies, car il sait les points que ça lui apporte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Nightmares, this is my reality. Empty
Message Sujet: Re: Nightmares, this is my reality. Nightmares, this is my reality. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Nightmares, this is my reality.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-