AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Voir le deal
18.37 €

Partagez
 

 The man comes around ~ feat Sif [hot]
★ second star to the right and straight on till morning ★

Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


The man comes around ~ feat Sif [hot] - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: The man comes around ~ feat Sif [hot] The man comes around ~ feat Sif [hot] - Page 2 EmptyMar 17 Mai 2016 - 13:55




The man comes around


feat. Sif


    Elle a pris le temps d’écouter tout mon monologue. Sans interrompre, sans s’impatienter. Polie ou curieuse, pour ce que ça change. Quoi que si c’est la curiosité qui l’aura fait se taire et écouter ainsi, je peux espérer qu’elle porte un peu d’intérêt à mon cas et qu’elle accepte plus volontiers de me venir en aide. Toujours est-il qu’il me semble avoir au moins réussi à la faire douter. Il y a quelque chose dans son regard à moins que l’alcool n’ai définitivement obscurci mon jugement. Maudit poison. La voilà qui boit à son tour, plus modérément que moi j’en ai peur, bien que je me doute qu’elle ai plus l’habitude que moi dans ce domaine. Puis c’est mon tour de l’écouter avec la plus grande attention comme elle daigne enfin répondre à la question que j’ai sous-entendu plus tôt. Ainsi elle avoue savoir quelque chose, me rappelant au passage que rien ne l’oblige à me dire la vérité, qu’elle est libre de choisir de m’aider ou non. Je ne peux pas lui donner tort là-dessus, qui suis-je pour l’y forcer ?

    Je pourrais, je suppose, insister, utiliser tous les moyens possibles pour obtenir ce que je veux, ce que j’attends depuis tout ce temps, elle n’est qu’une femme, il me suffirait de la suivre, de la forcer à parler… mais je ne vaudrais alors pas beaucoup plus que les hommes que je traque et je préfère encore damner mon âme pour n’avoir pas pu tenir la promesse que je me suis faite que pour m’être rabaissé à ça. L’idée même me retourne l’estomac plus encore que le rhum que j’ai ingéré. « J’ai assisté à la scène » qu’elle dit, confirmant les rumeurs et allumant une étincelle d’espoir dans mon regard.. pour la faire s’éteindre aussitôt à la phrase suivante. « mais je ne peux pas me permettre de vous donner son nom » Et me voilà à la fixer, ahuri, comme un gosse à qui on vient d’arracher un jouet mais qui ne le réalise pas tout à fait, refusant d’y croire. Elle s’inquiète, elle a peur, pour elle, pour moi. Qu’elle craigne pour sa vie si elle me donne l’information que je cherche, passe encore, mais qu’elle prenne la peine de songer à ce qu’il pourrait m’arriver… une part de moi voudrait la remercier pour ça, mais tout le reste de mon être crève d’envie de hurler que ces choses-là de la regarde pas et que je suis bien assez grand pour veiller sur moi-même. Ce qui est faux par ailleurs mais je refuserais de l’admettre. Puis comme si son refus venait de me faire toucher terre, mon regard glisse autour de nous, sur les visages et les silhouettes qui nous entourent. Bien sûr qu’elle a peur, imbécile que tu es. Si on l’entendait dire le contraire elle s’attirerait de sérieux problèmes. Alors après un simple «
Je comprends. » suivi d’un « J’ai besoin d’un peu d’air frais. » je  vide le reste de ma bourse sur le comptoir, lui laissant le temps de faire de même sans vraiment faire attention à ce qu’elle paye ou non, puis  je me dirige vers la sortie.

    Elle me suit, pour poursuivre la conversation sans doute, ou peut-être s’assurer que je suis encore capable de tenir debout. Qu’elle se rassure sur ce point, si j’ai l’esprit plus embrumé qu’un lac un matin d’hiver, je suis encore largement capable de mettre un pied devant l’autre. Je la laisse me rattraper et nous faisons quelques pas cote à cote jusqu’à tourner dans une rue déserte. Je devrais la rassurer, lui dire qu’elle peut reprendre son récit, que personne n’entendra ici mais au lieu de ça… mon regard reste rivé à ma main qui a doucement saisi son bras comme je me suis retourné vers elle pour lui parler. Je reste là un instant, incapable d’articuler le moindre mot ou de comprendre ce que je viens de faire. Je ne comprends pas plus ni n’ai le temps de chercher à le faire d’ailleurs, lorsque mon regard remonte le long de son bras pour venir s’arrêter sur ses lèvres et il me faut une longue seconde de trop pour réaliser que j’y ai posé les miennes et reculer tout aussi brusquement. «
Je… » je bafouille, secouant la tête pour me réveiller, me forcer à reprendre le contrôle « … je n’ai pas la moindre idée de ce qui m’a pris… » Oh que si… ce maudit breuvage, couplé à la franchise dont elle a fait preuve et son inquiétude à mon sujet sans que je ne l’ai mérité, voici les responsables. « .. pas que tu.. que vous ne soyez pas… non je veux dire.. je ne suis pas ce genre d’homme… » Peine perdu, me voilà comme piégé dans quelques sables mouvants, privé de mots et de volonté.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


The man comes around ~ feat Sif [hot] - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: The man comes around ~ feat Sif [hot] The man comes around ~ feat Sif [hot] - Page 2 EmptyVen 20 Mai 2016 - 18:28

THE MAN COMES AROUND
Il l'observe, il la fixe, l'indien, l'air ahuri. Il devait s'attendre à ce qu'elle lui donne le nom de l'assassin de son frère, mais Sif, elle refuse, pour elle-même et pour lui. Il ne peut pas tenter de se venger et en ressortir vainqueur, elle le sait, la pirate et c'est une des raisons pour lesquelles elle refuse. Il est costaud, l'indien, bien battit et il lui semble fort, mais elle sait aussi que ce n'est pas que ça qui compte. Elle refuse de lui indiquer la direction vers une mort certaine, Sif et elle en a tout à fait le droit, même si cet homme, elle ne le connait pas. Il ne semble pas être mauvais, au contraire et qu'il soit indien ou non lui importe peu. Elle ne peut tout simplement pas lui donner ce qu'il cherche à obtenir, pour cette raison et également parce que ça serait du suicide, pour elle aussi. Elle n'est pas une traîtresse, Sif et elle s'occupe de ce qui la concerne. Elle a beau avoir assisté à ce double meurtre, la norvégienne, ça ne lui donne pas le droit de balancer celui qui l'a commis. Elle ne peut pas lui dévoiler la vérité, Sif, surtout pas ici, dans cette taverne bondée de pirates.

Son regard à elle reste rivé sur le sien, elle le soutient avec aisance, la femme viking. Soudainement, ses yeux se détachent de son visage à elle et il observe les alentours, avant de se reposer sur elle. « Je comprends. » Il comprend ? Elle en doute, Sif, il ne repartira pas les mains vides, sachant qu'elle sait la vérité et qu'elle peut l'aider à obtenir sa vengeance. « J’ai besoin d’un peu d’air frais. » Elle sait que ce n'est pas terminé, la brune, elle sait qu'il veut lui parler loin des oreilles indiscrètes et elle accepte. Qu'elle lui révèle la vérité ou non, elle préfère également parler en privé, Sif. Il vide sa bourse sur le comptoir, l'indien et elle dépose également quelques pièces, avant de le suivre à l'extérieur. Ils marchent l'un près de l'autre durant un court instant, jusqu'à ce que l'homme saisisse son bras et s'arrête, se retournant vers elle. Sans qu'elle ne s'y attende, l'indien s'approche et ses lèvres se posent contre les siennes. C'est une décharge électrique qu'elle reçoit, Sif, surprise par se revirement de situation totalement inattendu. Puis il recule brusquement, semblant reprendre ses esprits, Mataku.

« Je… » Il ne sait pas quoi dire, il secoue la tête, tente visiblement de reprendre le contrôle de son esprit, alors qu'elle l'observe, Sif, l'air toujours aussi surpris. « … je n’ai pas la moindre idée de ce qui m’a pris… » L'air étonné sur le visage de la jeune femme s'évade, c'est un demi-sourire qui apparaît. Le voir perdre le contrôle l'amuse, en quelque sorte et elle se doute qu'elle l'alcool y est probablement pour quelque chose. « .. pas que tu.. que vous ne soyez pas… non je veux dire.. je ne suis pas ce genre d’homme… » Son sourire s'élargit légèrement, elle voit parfaitement qu'il n'a pas l'habitude de perdre le contrôle pour ce genre de choses, l'indien. Il vient de déclencher quelque chose en elle, le brun, quelque chose qu'elle avait enfouie au début de leur conversation. Il est beau, l'indien, extrêmement attirant. Il est exactement le genre d'homme qui lui plait et Sif, elle résiste très mal à ses pulsions. Si elle a su enfouir cette attirance, un peu plus tôt, désormais elle ne le peut plus. Sans un mot, elle s'approche de lui, la brune et vient saisir son visage entre ses deux mains, avant de coller ses lèvres aux siennes. Si lui a l'esprit embrouillé, elle pas du tout. Elle a parfaitement conscience de ce qu'elle fait, elle maîtrise entièrement son corps, Sif. Cet homme fait vibrer quelque chose en elle et c'est également un très bon moyen de faire dévier la discussion. Elle ne peut que céder à ses propres pulsions, laisser son corps parler. Cet homme est non-seulement beau, il a également ce petit je ne sais quoi qui l'attire, la femme viking.  Elle a spontanément pris possession de ses lèvres, l'embrassant d'abord avec douceur, pour ensuite y mettre plus d'intensité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


The man comes around ~ feat Sif [hot] - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: The man comes around ~ feat Sif [hot] The man comes around ~ feat Sif [hot] - Page 2 EmptyMar 7 Juin 2016 - 23:36




The man comes around


feat. Sif


    Ce baiser imprévu me laisse un étrange arrière-goût de frustration et de rage mêlées. Rage contre moi-même, d’avoir cédé à cette pulsion ridicule à laquelle j’aurais pu résister sans grand peine si je ne m’étais pas bêtement alcoolisé comme je l’ai fait. Frustration de n’avoir pas su assumer mon geste et faire durer la chose à présent que je l’avais déclenchée. Si on met le rhum de côté, je n’ai pas à rougir d’avoir eu envie de goutter à ses lèvres. Elle est jolie, elle a l’air d’avoir une tête bien pleine en plus d’être bien faite, et plus encore elle n’est pas du genre à s’effacer, à se laisser faire simplement parce qu’elle est une femme. Et voilà que je crains d’avoir pu la vexer, la blesser peut-être en m’excusant aussi maladroitement. 
 
    Pourtant, bien loin de me hurler dessus ou de m’envoyer paître d’une gifle monumentale dont seules les femmes ont le secret, elle vient prendre ma tête entre ses mains pour mieux m’embrasser à son tour. Et là où moi je n’ai fait que frôler ses lèvres, honteux, hésitant, elle y met toute la passion d’un geste trop longuement retenu. Attendait-elle justement cet écart de ma part pour s’engouffrer dans la brèche ainsi ouverte ? Qu’importe… si je reste un instant stoïque, trop surpris par ce revirement de situation pour réagir, l’ardeur de ce baiser et le goût enivrant de ses lèvres a tôt fait de faire fondre mes dernières réticences. Alors c’est une main sur sa hanche, l’autre dans sa tignasse que je finis par répondre avec autant d’entrain à son baiser, laissant ma langue entamer un ballet avec la sienne. Il y a quelque chose chez cette femme qui me fait perdre mes moyens bien plus que tout l’alcool que j’aurais pu ingérer. Comme une aura irrésistible et qui réveillerait une part de moi-même trop longtemps ignorée engloutissant tout le reste. 
 
    Sans lâcher ses lèvres, je prends appuis sur sa hanche pour la tenir plus prés encore. Je la laisserais partir si il lui prend l'envie de rompre cette étreinte, mais pour l'heure, je l'incite à reculer, à venir plaquer son dos contre le mur le plus proche. C'est drôle, comme un baiser, une pulsion, peuvent vous faire oublier tout le reste. Et plus je n'enivre de son odeur, de sa peau comme mes lèvres ont quitté les siennes pour parcourir son cou, plus la raison de ma présence ici me semble floue. Un répit que mon corps réclame, forçant mon esprit à baisser les armes l'espace d'une heure ou deux. Je laisse parler cet instinct, glissant ma main de sa hanche à sa croupe pour la prendre en coupe, puis le long de sa cuisse pour l’inciter à prendre appuis derrière la mienne. « 
Nous ne devrions pas.. pas ici.. » murmure essoufflé, étouffé contre sa peau comme j'entreprends de suivre un tracé imaginaire le long de sa clavicule. Non, nous ne devrions pas nous laisser aller à ce jeu là ici, quand bien même cette ruelle serait desserte pour l'instant. Si la perspective de se faire prendre sur le fait peut rajouter de l’intérêt à la chose, j'aimerais autant lui éviter ce désagrément. Si je ne suis personne ici, elle... en plus de lui attirer des ennuis avec mes questions... non, elle ne mérite pas ça. 

    Alors la soulevant du sol, la laissant nouer ses jambes dans mon dos sans jamais briser le baiser enivré que nous échangeons de nouveau, je cherche à tâtons la poignée de la porte qu'il m'a semblé voir plus tôt. Elle me semble si légère la brunette, si frêle entre mes bras elle qui m'impressionnait tantôt par cette aura de femme qui sait ce qu'elle veut et comment l'obtenir. Trouvé ! La poignée.... Probablement une arrière boutique quelconque ou un débarra sans grand confort mais qui nous mettrait à l’abri des regards de la rue. Et quand elle cède enfin, je repose la brunette sur le sol pour refermer derrière nous avant de revenir poser mes mains sur ses joues et mes levres sur les siennes. Avides de chaque baiser qu’elle voudra bien me laisser prendre. Je ne recule que pour me débarrasser  de ma tunique que j'envoie valser un peu plus loin avant de soulever la pirate une fois de plus pour l’asseoir sur une des caisses que contient la petite pièce et reprendre mon exploration de tantôt. Son cou, son épaule, son cou de nouveau, un lobe d'oreille. Je ne veux oublier aucun centimètre de sa peau mais je prends mon temps pour dégrafer le lacet de son corsage. Une part de moi l'aurais bien arraché sans plus de cérémonie pour poursuivre mon exploration de sa peau mais une autre... souhaite voir si elle prendra les devant agacée ou amusée par mon manège.... voilà le rhum qui parle sans doute.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


The man comes around ~ feat Sif [hot] - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: The man comes around ~ feat Sif [hot] The man comes around ~ feat Sif [hot] - Page 2 EmptyJeu 16 Juin 2016 - 21:49

THE MAN COMES AROUND
Sif, elle est le genre de femme à qui il ne faut pas laisser la porte ouverte, sans quoi, elle risque de s'y inviter, sans attendre. C'est exactement ce qui se passe en ce moment, face à cet indien qu'elle connait à peine. Il a effleuré ses lèvres des siennes un court instant et aussitôt, elle a vu une ouverture, une brèche, la pirate et elle s'y est engouffrée, sans perdre une seule seconde. Elle a tendance à se laisser aller trop facilement, Sif, avec les hommes, elle cède à ses pulsions et elle n'y peut absolument rien, elle est ainsi. Aux yeux de certains, elle est une femme facile, mais en réalité, elle est une femme qui sait ce qu'elle veut, tout simplement. Elle est sans attache, la pirate, elle ne tombe pas amoureuse et elle a besoin de ce que tout être a besoin : un peu de chaleur humaine, voilà tout. Elle sait qu'il ne sert à rien de se battre contre ses pulsions, elle a fini par l'apprendre, la viking. C'est pourquoi elle cède, Sif, sans se poser de question, sans tenter de lutter.

Alors qu'elle vient l'embrasser, il semble surpris, l'indien, l'espace d'un instant, mais rapidement, il se ressaisit et semble prendre le contrôle de la situation. Il vient poser une main sur sa hanche et l'autre dans sa longue chevelure, alors que ceux de la femme viennent se perdre dans l'exploration de son cou, sa nuque et bientôt de son dos large. Sans lâcher ses lèvres, l'homme la pousse à venir plaquer son dos contre un mur et elle obéit, Sif. Elle sent cette fameuse boule de feu venir enflammer son bas-ventre, alors que ses lèvres à lui quittent les siennes pour venir parcourir son cou et sa main glisser jusqu'à sa cuisse. Son esprit s'embrouille peu à peu, alors qu'elle se laisse emporter par le tourbillon, les yeux clos, la tête légèrement renversée vers l'arrière. « Nous ne devrions pas.. pas ici.. » Ça lui prend quelques secondes, Sif, pour capter ce murmure et en comprendre le sens, alors qu'elle ouvre doucement les yeux. Ici ou ailleurs, ça lui importe peu. Elle se fiche bien des regards indiscrets, la viking, mais si lui préfère aller dans un endroit plus discret, ça lui convient également.

Sans prononcer un seul mot, elle le laisse la soulever du sol et elle noue ses jambes dans son dos, sans se séparer de ses lèvres. Elle laisse ses doigts danser dans ses cheveux puis tranquillement descendre sur sa nuque, alors qu'il semble chercher à tâtons la poignée de porte ou elle ne sait quoi. Soudainement, elle s'ouvre, la porte et elle ne prend même pas la peine de regarder où ils se retrouvent désormais, la pirate. L'espace d'un instant, le brun l'a repose sur le sol, afin de refermer la porte derrière eux. Aussitôt il revient vers elle, posant ses mains sur ses joues et unissant à nouveau ses lèvres aux siennes, ne s'arrêtant que pour se débarrasser de sa tunique. Une nouvelle fois, ses bras solides la soulèvent de terre et l'indien vient l’asseoir sur une caisse, avant d'explorer à nouveau sa peau de ses lèvres, lui procurant de léger frissons sur tout le corps. Le brun, il prend son temps pour dégrafer le corsage de la femme pirate et elle le laisse faire, même si une part d'elle préférerait qu'il y consacre un peu moins de temps. Elle salut sa patience et son courage, se rappelant qu'il est sans doute un des premiers à ne pas lui arracher son corsage, sous l'empressement.

Enfin ! Il finit par finir à bout de ce satané corsage et il lui en débarrasse, le brun, suivit de cette chemise qui fait office de barrière entre sa peau et la sienne. D'une main, elle vient soulever son menton, Sif, venant prendre sa bouche en otage, l'embrassant avec intensité et passion. Elle peut sentir la chaleur de sa peau contre la sienne, son corps d'acier contre le sien beaucoup plus fragile. Ses mains glissent sur son corps, ses muscles de béton et cherchent à en découvrir le moindre recoin. La norvégienne, elle a tendance à se montrer un peu trop brusque et sauvage, lorsqu'elle cède à ses pulsions, mais en ce moment, elle se montre douce et patiente. Elle profite de chaque seconde qui passe, de chaque baisers et caresses échangés. L'indien, il lui donne envie de prendre son temps, de jouer un peu, malgré le désir qui lui tenaille de plus en plus les entrailles. La discussion qui se déroulait quelques minutes plus tôt lui semble déjà floue, elle en oublie le but réel de leur rencontre, Sif, mais pour l'instant, tout ce qui compte, c'est le dénouement. Il avait besoin de se détendre l'indien et voilà ce qu'elle lui offre, la plus parfaite des façons de se détendre. Rien d'autre n'a d'importance, pour le moment. Tout ce qui compte, c'est leurs deux corps qui se cherchent et se trouvent, les baisers avides qu'ils échangent. À cet instant, c'est comme s'ils étaient seuls au monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


The man comes around ~ feat Sif [hot] - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: The man comes around ~ feat Sif [hot] The man comes around ~ feat Sif [hot] - Page 2 EmptyMar 6 Sep 2016 - 19:45




The man comes around


feat. Sif


    J'ai perdu le fil du reste de notre.. entrevue ? Aventure ? Partie de jambes en l'air ? Je n'ai aucune idée des termes à employer dans ce cas précis. Je n'ai même plus en tête les événements qui nous ont conduits dans cette pièce. Je me souviens de mes questions, je me souviens du rhum, je me souviens de cette lueur dans son regard... et j'ai encore le goût de sa peau sur ma langue et le rythme effréné de nos ébats mais le tout se mêle dans un brouillon flou perdu dans l’euphorie où je me trouve encore. Il faut dire que j'avais perdu l'habitude de ce genre de choses. Perdre pieds, cesser de réfléchir et savourer simplement l'instant comme il vient... laisser l'instinct reprendre le dessus sur tout le reste. Et malgré cet état second, malgré qu'elle soit encore là, entre mes bras, ma main perdue dans ses cheveux, sa tête calée contre mon torse, malgré tous les efforts que je fais pour rester encore un peu dans l'instant présent, pour chasser la raison qui tente de revenir au galop maintenant que nous retrouvons notre calme, voilà que je me surprends à regretter cet pulsion folle. Mais qu'est ce qui tourne pas rond chez moi ? Des regrets, on en as généralement quand on commet une erreur, pas quand on vient de passer un moment pareil. Et mon autre main cesse peu à peu de dessiner les quelques figures abstraites qu'elle avait entrepris de former sur sa peau comme mon esprit se perd dans un raisonnement que je tenais pourtant à éviter.

    Je n'étais pas venu pour ça, pas le moins du monde. Je n'ai pas non plus venu pour vider ces verres, ni pour... Et bon sang pourquoi faut-il que je repense à Ena maintenant. C'est pas comme si cette pirate était la première femme à se retrouver dans mes bras depuis que... Ma tête vient heurter la caisse contre laquelle nous sommes appuyés et voilà que je laisse filer un de ces longs soupires de résignation. Non, il n'y a pas à dire, il y a vraiment quelque chose qui cloche chez moi. Seulement voilà, à présent que je joue les blasés, je crains qu'elle ne s'imagine que tout ceci n'était pas à mon goût. Car si je suis en train de me rendre dingue  à trop cogiter, je sais que s'il est une chose dans lequel les femmes, toutes les femmes, excellent c'est bien la paranoïa dans ce genre de situation. Et le Grand Esprit m'en soit témoin, la colère d'une femme vexée, qui qu'elle puisse être, est peut être une des choses qui m'effrayent le plus en ce monde. Aussi je me force à chasser tout le reste de mon esprit et à trouver une explication valable pour ce soupire que je viens de pousser de crainte qu'elle ne l’interprète de travers. Mon regard parcours la petite pièce en essayant de capter le peu de luminosité qui filtre par le jour de la porte. Là son corsage, ici ma tunique, plus loin un seau qui contenait quelques outils et que nous avons fait tombé de je ne sais où je ne sais quand ni comment, ici encore le contenu d'un sac qui s'est ouvert sur le sol quand nous avons tiré le tas d'épaisses couvertures de laine sur lequel il était posé. Ce capharnaüm est mon excuse toute trouvée.

    C'est donc tout naturellement que je ricane, du moins c'est ainsi que j’espère faire paraître mon rire nerveux en me redressant pour la forcer à me lâcher sans en avoir l'air. «
 Je crains que nous ne devions quitter les lieux avant que le propriétaire ne nous y trouve. En plus du reste, je ne voudrais pas ajouter ceci à la liste des ennuis que ma visite pourrait t'attirer. » L'alcool a beau cessé d'avoir son emprise sur mes mots, je ne vois plus l’intérêt d'essayer de la vouvoyer, en revanche je tiens toujours autant à lui éviter d'avoir des problèmes par ma faute. D'autant qu'il y a toujours cette question restée sans réponse mais que je n'ose pas lui répéter. J'ai peut être évité sa colère, je ne voudrais pas lui laisser penser que je ne me suis laissé allé entre ses bras dans le simple but d'obtenir des réponses. La seule arrière pensée que j'avais en passant cette porte, c'était celle que m'inspirait cette irrésistible lueur dans son regard.. cella même qui tente à nouveau de me pousser à poser mes lèvres sur les siennes une fois de plus.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


The man comes around ~ feat Sif [hot] - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: The man comes around ~ feat Sif [hot] The man comes around ~ feat Sif [hot] - Page 2 EmptyLun 12 Sep 2016 - 21:01

THE MAN COMES AROUND
En une toute petite fraction de seconde, tout a basculé. La conversation a déviée dans un sens totalement opposée, mais c'est ce qu'elle a désirée, la viking, c'est elle qui a saisit cette opportunité. Soyons cependant honnête, ce n'est pas la réelle raison qui a poussée la jeune femme à unir ses lèvres aux siennes. C'est par pulsion qu'elle a agit, par désir. Elle sait se montrer manipulatrice, Sif, très persuasive pour arriver à ses mains, mais en ce moment, ça n'a rien à voir. Ce n'est pas pour faire dévier la conversation, les questions qu'elle s'est offerte à lui, la pirate, mais bien parce qu'elle en a eu envie. Elle n'est pas rare qu'elle cède à ses pulsions, pas rare qu'elle se retrouve dans une telle situation, ce qui est plutôt rare, c'est qu'elle ne s'enfuie pas en courant, après l'acte, Sif. Elle reste là, dans ses bras, sa tête calée contre le torse de l'indien et ça, c'est quelque chose de plutôt inhabituel, chez elle. Elle s'assoupit presque, la guerrière, reprenant calmement son souffle, revenant doucement à la raison. Elle pourrait se lever et s'éloigner, mais elle n'en fait rien. Elle est bien, Sif, plus qu'elle n'oserait l'avouer à quiconque ou à elle-même. Elle a d'ailleurs l'impression que c'est son cas à lui aussi, jusqu'à ce qu'elle sente son corps se tendre. Sans doute revient-il à la raison lui aussi et sans doute sa raison est-elle bien différente de celle de la pirate.

La tête de l'indien vient heurter la caisse contre laquelle ils sont appuyés, doucement elle relève les yeux vers lui, Sif. C'est un long soupire qui franchit la barrière de ses lèvres et les sourcils de la norvégienne se froncent légèrement. Elle cherche à comprendre la signification de ce soupire et elle en vient à se dire qu'il regrette déjà  d'avoir cédé à ses propres pulsions. Si c'était le cas, elle ne lui en voudrait pas, elle comprendrait, la viking. Sauf qu'elle ne sait pas, Sif, peut-être ce soupire cache-t-il autre chose ? Si c'est le cas, peu importe, il a ses raisons et il a le droit de les garder pour lui. Dans l'obscurité, les yeux de Mataku semblent chercher quelque chose, mais quoi ? Ça elle l'ignore. Puis un ricanement s'échappe d'entre ses lèvres, le voilà qui semble maintenant nerveux. Il se redresse, l'indien, son corps s'éloigne du sien, mais elle ne le quitte pas des yeux, les sourcils à nouveau froncés. « Je crains que nous ne devions quitter les lieux avant que le propriétaire ne nous y trouve. En plus du reste, je ne voudrais pas ajouter ceci à la liste des ennuis que ma visite pourrait t'attirer. » Doucement, elle hoche la tête, tout en se redressant à son tour, Sif puis elle étire un léger sourire. Des ennuis ? Elle n'a pas besoin de lui pour s'en attirer, bien au contraire. Les ennuis la suive depuis son arriver ici et ce n'est pas aujourd'hui que ça changera. Mais lui, il n'a pas à s'attirer les ennuis, pas ici, pas dans la ville des pirates. « Si le propriétaire nous y trouve, je pense que c'est toi qui aura la plus grande part d'ennuis. Alors tu as raison, on ferait mieux de partir. » Un instant, la main de la pirate se pose sur la joue de l'indien et elle lui sourit doucement, avant de se relever. Dans l'obscurité presque totale, elle arrive à distinguer quelques vêtements, dont la tunique du brun qu'elle lui envoie, avant de commencer à se revêtir.

Elle a passée un moment très agréable auprès de l'indien, Sif. Si lui regrette, elle pas le moins du monde. Il est venu à One-Eyed Willy pour obtenir des réponses, mais elle n'a pas voulu qu'ils les obtiennent, par peur qu'il lui arrive malheur. Il cherche à obtenir vengeance et elle ferait pareil, la guerrière, si elle était à sa place. Elle concède cependant qu'il a le droit de savoir la vérité, qu'il est en droit de vouloir se venger... C'est un soupire intérieur qu'elle laisse échapper, tout en finissant de se rhabiller. Sif, elle jette un coup d'oeil à l'indien qui a fini de se vêtir depuis longtemps déjà et s'approche doucement de lui, une fois son corset enfin agrafé. « Voilà, on peut sortir. » C'est lui qui trouve à nouveau la poignée de porte. « Attends ! » La porte s'ouvre légèrement, mais Sif, elle la referme, avant de se placer devant Mataku. Ses deux paumes viennent ensuite prendre le visage de l'homme en coupe et elle vient lui offrir un dernier baiser, avant de séparer ses lèvres des siennes, à regret. Ses mains restent cependant positionnées sur son visage, alors que sa bouche se porte à son oreille. Dans le noir, il peut entendre un murmure, un nom, celui qu'il veut connaître depuis maintenant trois ans. « C'est le nom que tu cherches. Mais comme je te l'ai dit, cet homme est dangereux et très bien entouré. Si tu compte agir, n'y va surtout pas seul, Mataku. » Elle sait qu'elle aurait dû se taire, Sif, autant pour elle-même que pour lui. Cependant, elle n'a pas pu se résoudre à le laisser partir sans lui dire la vérité. Il mérite de savoir, après trois ans de recherches. Sif, elle sait qu'il aurait continuer de chercher, elle n'est pas la seule à avoir assistée à la scène... il aurait fini par le découvrir tôt ou tard. Alors, vaut mieux que ça vienne d'elle, un autre aurait pu l'empêcher de chercher plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


The man comes around ~ feat Sif [hot] - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: The man comes around ~ feat Sif [hot] The man comes around ~ feat Sif [hot] - Page 2 EmptyLun 19 Sep 2016 - 19:33




The man comes around


feat. Sif


    Je suis maladroit, bien plus que je ne m'en serait au capable dans une telle situation. J'ai pourtant passé l'age de ces enfantillages, de cette fausse timidité, de cette gène au réveil entre les bras d'une pareille beauté. Et pourtant, elle ne semble pas en faire cas. Bien au contraire, la voici qui entre dans mon jeu. S'inquiétant à son tour des retombées si on venait à nous trouver ici. Elle n'a sans doute pas tort par ailleurs. C 'est très certainement moi qui aurait les plus gros ennuis si les choses devaient prendre cette tournure. Toujours est il que nous Sommes d'accord sur ce point : nous devrions bouger avant de nous faire surprendre, sans parler de l'étrangeté de la situation en elle même. Pourtant, nous continuons à nous comporter comme deux enfants. Là où je jurerais être rouge de honte, elle semble se comporter comme une de ces enfants pleine de vie et de folie. Je rattrape au vol la tunique qu'elle me lance et lui rend son sourire en m'efforçant de chasser ces instinct de gosses qui me reviennent. J'aurais presque envie de ne pas la laisser se rhabiller et la prendre de nouveau dans mes bras... elle m'a permis d’échapper un instant à ma vie et je goutterais volontiers de nouveau à cette délicieuse échappatoire. Au lieu de ça, je finis par rassembler le reste de mes affaires et les enfiler ne silence.

    J'ai terminé avant elle, mais je patiente bien sagement qu'elle en ai fait de même. Hors de question de la laisser seule ici, de fuir sans ajouter un mot en profitant de la situation. Pas maintenant. J'aurais pu plus tôt, avant qu'elle ne se redresse, prendre le large comme si rien ne s’était passé, mais puisque j'ai fait le choix de rester, j'assumerais jusqu'au bout. Cependant, à peine me donne elle le feu vert, ma main est déjà sur la poignée de la porte. Attends ! Qu’elle me somme, et moi, une fois de plus, je m’exécute, la laissant refermer la porte déjà entrouverte. Elle ne me laisse pas le temps d'être surpris, déjà ses mains viennent enserrer mon visage et ses lèvres effleurer les miennes. En voilà une étrange façon de dire au revoir après ce genre d'aventure. Que dois je y comprendre ? Que malgré le rhum j'ai su lui faire forte impression ? J'en doute. Qu'elle est du genre sentimentale ? Encore moins probable. La brunette ajoute un autre cadeau à ce baiser d'adieu. Un nom. Un nom qu'elle vient glisse rà mon oreille et auquel elle ajoute une énième mise en garde. Moi, dans la pénombre, je viens prendre doucement ses mains pour les défaire de mes joues et je lui souffle à mon tour quelques mots «
 Tu n’étais pas obligée. Tu le dis toi même, il est dangereux. Je saurais ne plus te mêler à tout ceci. Et sache que j'ai désormais une dette envers toi. Si tu as un jour besoin de quoi que ce soit, vient me trouver. Je saurais me souvenir de ce que tu as fais.» Et c'est sur sa nuque, que je viens prendre appuis pour l'attirer à moi et poser mon front contre le sien. « C'est une promesse. » comme pour la celer ce serment, je pose un baiser sur sa tempe avant de la lâcher. « Pars devant, je sortirais quelques minutes après toi. Il serait stupide de se faire prendre maintenant. »

    Je l'ai laissée partir, comptant patiemment les minutes avant de faire de même. Le chemin du retour, je l'ai fait en ruminant un nom... et en en chérissant un autre. Une part de moi s'en veut, pour cette dette contractée envers un pirate, mais tout le reste de mon être se languit déjà du jour du jour où elle frappera à ma porte pour réclamer son du. Quelque soit l'esprit qui l'a placée sur mon chemin, je voudrais lui en vouloir... mais je ne peux que le remercier.



To be continued...



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



The man comes around ~ feat Sif [hot] - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: The man comes around ~ feat Sif [hot] The man comes around ~ feat Sif [hot] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

The man comes around ~ feat Sif [hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-