AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila Empty
Message Sujet: She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila EmptyDim 31 Jan 2016 - 16:53




She'll go sailin' off on any old wind that blows


feat. Ma'Lila


Piccaninny, Unami, foutaises. Par les temps qui courent, nous devrions mettre le passé de coté. Il n'y a rien d'engageant dans ce ciel sans soleil ou dans ce vent glacial, peut être devrions nous ouvrir les yeux et nous serrer les coudes, Pawnee, simplement. Si seulement ils étaient plus nombreux de mon avis. Mais les vieilles rancunes sont tenaces, elles sont bien trop ancrées dans l'esprit de chacun, quoi qu'on en dise. Et puisque je n'ai pas assez de poids pour pouvoir négocier quoi que ce soit les têtes pensantes de nos deux tribus, je me contente de petits geste accessibles. C'est peu, très peu, mais c'est le moins que je puisse faire. Quoi qu'il puisse sortir de ces ténèbres, quoi que cette nuit sans fin nous resserve, c’est à nous, herboristes et guérisseurs, qu'il incombera de limiter les dégâts. Car on ne me fera pas croire que tout ceci se terminera bien. Vu comment cette nuit est tombée, je doute très fortement qu'elle puisse apporter le moindre bien que ce soit.

Nous disais-je. Et dans ce nous, j'incluais tous ceux qui ont juré de mettre leurs talents au service de leur prochain, quelque soit leur camp. Je n'ai rien dit en partant tout à l'heure. A quoi bon leur dire que je compte m'aventurer sur le territoire des Unami, je n'aurais fait que les inquiéter pour rien. Et puis je n'y vais pas en tant que Piccaninny, j'y vais en tant qu'herboriste et guérisseur, en tant qu'individu soucieux du destin de mon prochain, de mes semblables, de ma tribu, de ma famille. J'y vais en emportant avec moi ce que je fais de mieux en terme de baumes et d’onguents. J'y vais en espérant trouver quelqu'un qui partage mon point de vue.

On parle d'elle comme d'un guérisseur qui ne saurait laisser un inconnu agoniser devant sa porte, quel-qu’il soit, d'où qu'il vienne. Elle est probablement l'interlocuteur que je cherche, elle comprendra mon point de vue. Si les rumeurs disent vrai du moins. Les rumeurs, elles disent qu’elle vit seule, mais de ça.. j'en doute très fortement. Une femme, seule ? Pas qu'il me semble aberrant qu'une femme puisse vivre seule sans être mariée, ça ne sont pas mes affaires, mais... elle est certainement plus intelligente que ça, c'est bien trop imprudent, surtout ces derniers temps, alors à défaut d'époux, un protecteur peut être... Ainsi je devrais rester sur mes gardes, ne pas m'approcher comme je le fais sans m’annoncer, sans avoir longuement observé, étudié le terrain. Mais puisque je viens pour prouver ma bonne volonté à une coopération, cette attitude sur la défensive serait le pire des choix possibles.

Et puis n'ai je pas dans les veines le sang des deux tribus ? J'appartiens, dans un sens, aussi bien à l'une qu'à l'autre. Je n'ai rien à craindre, je n'ai rien à craindre... cette petite phrase en boucle dans la tête, je viens me planter devant l'entrée, me raclant la gorge pour m'annoncer. « 
Il y a quelqu'un ? Je souhaite parler au guérisseur qui vit là. »




Revenir en haut Aller en bas
Ma'Lila Zïhnâ
Beware, I'm starving
Ma'Lila Zïhnâ
ζ Inscris le : 07/11/2015
ζ Messages : 429
ζ Avatar : Eleanor Tomlinson
ζ Localisation : Réserve des Indiens
ζ Occupations : Guérisseuse zélée
ζ Âge : Vingt-deux ans
ζ Statut : Amoureuse éplorée - Maman d'une petite Snanna
ζ Signes distinctifs : Une cicatrice sur la joue
She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila Tumblr_nn3om95k1x1ql3i4oo6_250



She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila Empty
Message Sujet: Re: She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila EmptyLun 8 Fév 2016 - 15:30

she'll go sailin' off on any old wind that blows

Je ne sais plus quoi penser. Entre la nuit interminable qui commence à avoir un impact sur la faune et la flore, ainsi que mes propres soucis personnels. Vais-je réussir à mener ma grossesse à son terme ? Je crains que non, le stress n’est jamais bon et j’en accumule ces derniers jours, au point de me provoquer des douleurs puissantes dans le ventre. Quel crétin, si seulement il était capable d’aimer, alors peut-être qu’il aurait fini par s’attacher à moi et me répondre quelque chose de valable la dernière fois qu’on a discuté ensemble. Mais non. Set en est incapable et je me retrouve seule, encore plus qu’avant, car j’ai mis fin à tout échange avec lui. Je m’emporte pour un rien, si bien que mon père et moi, on s’est disputé et du coup, je ne veux plus aller les voir. Je suis en train de me mettre à dos toutes les personnes que j’apprécie. Cette grossesse, aussi formidable est-elle pour mes yeux, ne m’apporte que du chagrin et de la solitude pour l’instant. Seulement, pour rien au monde, je ne ferai en sorte de faire disparaître cet enfant que je porte. D’ici quelques mois, je ne serai plus seule et tout ce qu’il y a autour de moi ne comptera plus. Je lève la tête lorsque je reconnais la voix de Mackh à l’entrée et j’ouvre pour qu’il entre. « Qu’est-ce que tu veux ? » Il m’observe avec ses grands yeux havane inquiets : « Tu as une mine horrible, Lila. Tu vas bien ? » Je remue de la tête. Personne, à part ma mère, n’est au courant de mon enfant et je ne veux surtout pas en parler à Mackh. J’attendrai que cela se voit, pas avant. Il s’assoit et je dépose un verre devant lui. « Je n’aime pas que tu sois seule Lila, surtout par ce temps. Que dirais-tu que… je reste pour veiller sur toi le temps que le jour revienne ? » J’étire un sourire, tout est bon pour essayer de se rapprocher de moi. « Je suis assez grande pour veiller sur moi Mackh. Et je ne pense pas que ça soit une bonne chose, nous ne sommes pas mariés, tu sais. » « Alors, épouse-moi ! » Je baisse les yeux sur son faciès avant de détourner le regard : « J’ai encore un baume à préparer, je suis désolée Mackh. » Il hoche de la tête, déçu et je m’éloigne pour sortir des herbes de mon sac en toile.

« Au revoir, Lila. » Je ne réponds rien, encore chamboulée par sa demande officielle. C’est la première fois qu’il me le demande. Je sais qu’il le voulait, mon père m’en a parlé, mais là, c’est… plus soudain. S’il sait que je porte un enfant, celui de Set en plus, il ne me le demanderait pas, j’en suis certaine. Je soupire, émiettant une feuille tout en m’évadant dans mes pensées. Il faut que je demande conseil à quelqu'un, mais je ne sais pas à qui. Je me sens seule, j’ai besoin d’une épaule, de quelqu’un qui ne me connait pas. Je soupire pour la énième fois lorsqu’une nouvelle voix s’élève : « Il y a quelqu'un ? Je souhaite parler au guérisseur qui vit là. » Je fronce des sourcils, lâchant ce que je fais pour aller devant mon habitation. Un homme qu’on peut aisément comparer à un ours me surplombe de son énorme stature. Je suis tellement petite et frêle à ses côtés, que c’en est presque risible. Je croise son regard sombre, étirant un mince sourire : « C’est moi-même… Est-ce qu’on se connait ? » J’observe comment il est, ce n’est pas un Unami, mais un Piccaninny, j’en suis persuadée. Aussi, pour éviter qu’un autre ne le voit, je le laisse entrer chez moi sans attendre sa réponse afin d’éviter qu’une bataille inutile et puérile débute. Je me retourne, levant la tête vers son imposante corpulence : « Qui êtes-vous et pourquoi êtes-vous venu jusqu’à moi, Piccaninny.. Vous n’avez pas de guérisseur dans votre tribu ? »


truth is, i miss you
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila Empty
Message Sujet: Re: She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila EmptyDim 14 Fév 2016 - 18:16




She'll go sailin' off on any old wind that blows


feat. Ma'Lila



     J'aurais pu être plus discret probablement. Après avoir fait tous ces efforts pour éviter les problèmes sur le chemin, j'aurais du poursuivre de la même manière au moment de m'annoncer, prendre soin de ne pas attirer l'attention de la sorte. Mais me faufiler chez elle sans prévenir, sous le simple prétexte de ne pas vouloir prendre de risque, c'était la pire chose à faire. Je suis ici pour montrer ma bonne foi, pour essayer de négocier ce qu'on pourrait appeler une alliance, unir nos forces face à ce qui s'annonce. Autant mettre toutes les chances de mon coté pour ça, peut importe le prix. Je risque quoi de toutes maniérés ? Une échauffourée ? Me faire renvoyer manu-militari et avec plus ou moins de... tact ? Qu'importe.

     C'est un petit brin de femme correspondant à la description que j'avais entendu qui vient m'accueillir. Si on se connaît ? Non. Mais nul besoin de s'étaler ici là dessus. D'autant qu'elle m'invite à entrer et que nous serons plus à l'aise pour parler à l’intérieur. A l’abri des oreilles indiscrètes et des curieux qui viendraient se mêler d'une conversation dont ils ne comprendraient pas l'enjeu. Et à peine sommes nous entrés qu'elle ajoute une question. Trois pour être exact. Trois question dont la dernière me tire un ricanement amusé autant que vexé. Certes, elle ne pouvait pas deviner. Alors je soupire finalement simplement en secouant la tête de droite et de gauche, puis j'entreprends de répondre méthodiquement à chacune de ses interrogations. «
 Non, nous ne nous connaissons pas. Mon nom est Mataku et je suis en effet un Piccaninny. Quand à pourquoi je suis venu te.. » je m'interromps pour afficher un rictus gêné avant de corriger. Il est vrai qu'elle a pris la peine de me vouvoyer, alors quand bien même je n'en ai pas l'habitude, je ferais l'effort de lui rendree la pareille. « .. vous voir, c'est justement parce que des guérisseurs nous en avons aussi. Et bien que je ne puisse décemment pas m'en vanter, j'en fait partie. »

     Si je suis aussi bon herboriste que l'était mon père, je ne lui arrive malheureusement pas à la cheville concernant l'art de la guérison. Je poursuis mes efforts, il n'y a pas d'age pour s'améliorer, mais elle doit être bien meilleure que moi sur ce terrain là, à n’en pas douter. Mais je ne suis venu ni pour lui jeter des fleurs, ni pour m'extasier sur mes médiocre proprets. Aussi j’expose clairement les faits pour finir de me présenter. «
 Je suis venu ici en espérant trouver quelqu'un qui comme moi s’inquiète de tout ce qui se passe ces derniers temps et ce qui pourrait advenir dans les jours, les semaines, les mois à venir. Piccaninny, Unami... je suis venu voir si j'étais le seul à être pret à faire abstraction de nos différents si la situation l'exigeait. Je ne suis pas devenu ce que je suis pour ne me soucier de mon seul peuple. »Voila qui est dit. Et bras croisés, j'attends sa réaction à mon idée que beaucoup trouveraient plus que farfelue.


Revenir en haut Aller en bas
Ma'Lila Zïhnâ
Beware, I'm starving
Ma'Lila Zïhnâ
ζ Inscris le : 07/11/2015
ζ Messages : 429
ζ Avatar : Eleanor Tomlinson
ζ Localisation : Réserve des Indiens
ζ Occupations : Guérisseuse zélée
ζ Âge : Vingt-deux ans
ζ Statut : Amoureuse éplorée - Maman d'une petite Snanna
ζ Signes distinctifs : Une cicatrice sur la joue
She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila Tumblr_nn3om95k1x1ql3i4oo6_250



She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila Empty
Message Sujet: Re: She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila EmptySam 20 Fév 2016 - 18:40

she'll go sailin' off on any old wind that blows

« Non, nous ne nous connaissons pas. Mon nom est Mataku et je suis en effet un Piccaninny. Quand à pourquoi je suis venu te.. » Mataku des Piccaninny, je fronce des sourcils. Ce nom ne m’est pas inconnu seulement j’ignore où et pourquoi j’en ai déjà entendu parler. « .. vous voir, c'est justement parce que des guérisseurs nous en avons aussi. Et bien que je ne puisse décemment pas m'en vanter, j'en fait partie. » J’étire un sourire. Voilà pourquoi. C’est un guérisseur. Je me demande ce qu’il veut, pourquoi prend-il le temps de venir jusque chez les Unami, au risque de se faire envoyer sur les roses s’il tombe sur un guerrier du village ou pire, sur Kââ. Mais, j’ai toujours appris à attendre poliment qu’une personne inconnue vienne à s’expliquer sur sa présence. Si ce n’est pas le cas, alors seulement à ce moment-là, je peux demander des explications. « Je suis venu ici en espérant trouver quelqu'un qui comme moi s’inquiète de tout ce qui se passe ces derniers temps et ce qui pourrait advenir dans les jours, les semaines, les mois à venir. Piccaninny, Unami... je suis venu voir si j'étais le seul à être prêt à faire abstraction de nos différents si la situation l'exigeait. Je ne suis pas devenu ce que je suis pour ne me soucier de mon seul peuple. » Mes mirettes viennent se poser sur son faciès, sur ses yeux sombres que je mire un moment sans afficher la moindre émotion. Nos deux peuples, bien qu’en paix visible, ne cessent pourtant de semer des embûches chez l’un et chez l’autre comme si la tension ancestrale n’était pas terminée. Il y a pourtant eu un traité, ils ont partagé le calumet de la paix d’après l’ancien. Pourtant, les querelles subsistent toujours au grand damne de certains et au plaisir des autres. Pourtant, nous sommes tous issus du même sang. De deux frères, jumeaux de surcroît qui se sont juste bataillé pour du territoire et un titre de Chef. Je finis par étirer un sourire, lui montrant une chaise près de la table en bois.

« Je suis surprise par votre proposition Mataku. Des piccaninny prêts à s’allier à des Unami, ce n’est pas dans tous les bosquets que l’on peut en croiser. Les guerres de jadis semblent encore présentent dans les esprits de certains. » Je pose deux verres sur la table avec une bouteille d’eau de vie. Mes chèvres ne donnent plus beaucoup de lait, avec le soleil qui ne se lève plus : les bêtes sont déphasées et effrayées. Autant que nous tous, mais notre survie dépend de ce que les bêtes peuvent nous offrir. Je soupire, servant son verre puis le mien avant d’en boire une gorgée. « Je serai bien mal placée pour ne pas accepter une main tendue venant d’un Piccaninny. Je ne suis pas complètement une Indienne, du sang étranger coule dans mon corps ce qui me rend tolérante. Et puis, l’ancien souhaite que nos peuples retrouvent un équilibre qu’ils avaient jadis, du temps où ils n’étaient que des Pawnee. » J’aime aller écouter les histoires de l’ancien sur notre peuple. Certes, ses connaissances lui viennent de tous ceux qui ont eu sa place et cela doit être difficile de devoir emmagasiner autant d’information quand on devient l’Ancien. Mais à mon sens, c’est une position plus qu’honorable, autant pour les esprits que pour nos peuples. « Vous pouvez compter sur mon soutien, ainsi que celui de ma mère, guérisseuse aussi. » J’étire un sourire en levant mes mirettes vers son faciès. C’est un très bel homme. Je n’envisage pas tous ceux que je croise comme un potentiel époux, Set m’a simplement détruite et j’ai besoin de m’évader, de le sortir de mes pensées durant quelques instants pour respirer. Pour oublier ce que je porte en moi. Je bois une autre gorgée de mon verre, bien que je ne devrai pas aussi dès que j’y pense, je repousse immédiatement mon verre en me flagellant mentalement. « Est-ce que vous avez des idées à ce propos, Mataku ? Vous n’êtes pas venu jusqu’ici simplement pour obtenir de moi une réponse positive. Alors, dites-moi… Je suis prête à beaucoup, j’ai besoin de bouger et de penser à d’autres choses. » Je croise son regard, posant mes coudes sur le bois de ma table.



truth is, i miss you
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila Empty
Message Sujet: Re: She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila EmptyJeu 25 Fév 2016 - 22:54




She'll go sailin' off on any old wind that blows


feat. Ma'Lila


     Je me suis présenté, j’ai exposé le but d ema venue, il est temps d’entendre son verdict. Et bien que je ne sois pas naïf au point de croire que si la moindre alliance est possible, elle ne se fera pas en un jour, simplement parce que je suis passé saluer une de mes homologues de l’autre tribu. Non. Pour l’heure, je m’estimerais heureux d’avoir au moins su capter son attention, attirer sa curiosité peut être. Et puisqu’en guettant ses réactions j’ai pu capter quelques sourires en coin, je pense avoir réussi cette première étape. Elle m’invite silencieusement à prendre place, ce que je fais, puis elle m’offre une réponse à laquelle j’aurais pu m’attendre. Ainsi donc mon idée l’a surprise. C’était plutôt prévisible, elle le dit elle-même, bien que le traité ai mis officiellement fin à nos querelles, les relations entre nos peuples sont en réalité toujours aussi.. tendues.

     L’odeur  de l’alcool qu’elle me sert me fait froncer les narines. J’aurais voulu avoir le temps de refuser poliment avant qu’elle n’ai rempli les verres. Je ne voudrais pas qu’elle pense que je n’y touche pas par défiance ou méfiance. D’autant qu’elle bois la première et qu’il me serait à présent bien difficile de ne pas l’imiter. Je suis ici pour jouer les diplomates, quoi que je n’ai pas l’ombre d’une once du talent nécessaire, alors c’est un effort que je devrais faire. Trempant le bout des lèvres dans ce poison enivrant, je l’écoute poursuivre. Je ne peux m’empêcher d’arquer un sourcil lorsqu’elle admet avoir autre chose que tu sang indien dans les veines. A la regarder de plus près, on pourrait le deviner même si elle gardait le silence sur ce point, mais je suis étonné qu’elle me l’annonce d’elle-même de cette manière. Quoi qu’elle s’en sert pour justifier son esprit plus ouvert que bien des siens. Elle m’offre même la promesse du soutien de sa mère en plus du sien et une part de moi refuse un instant de croire que les choses puissent se dérouler si bien jusqu’ici. Je pensais avoir à négocier, à batailler âprement pour faire entendre mon avis… mais je sais que tout ceci n’est qu’une première étape et que la route sera longue encore.

     Ce n’est qu’à cet instant que je prends le temps de l’observer vraiment, quand elle a ce geste étrange de reposer son verre un peu sèchement comme si elle regrettait de se l’être servit. Elle a cette lueur dans le regard…. Le regard de ces gens qui ont perdu beaucoup mais qui refusent de laisser les autres entrevoir cette faiblesse. Ce chagrin que son joli sourire tente en vain de masquer. Et je reste comme captivé par cette lueur mélancolique à tel point que j’en oublierais presque de répondre à sa dernière question. Mais elle a dit quelque chose… ce besoin de s’occuper l’esprit pour ne pas penser à ce qui lui crée ce chagrin dans le regard. Non, cela ne me regarde pas. Je ne sais que trop bien que ces choses là, on n’a pas forcement envie de les évoquer avec n’importe qui, et pourtant… parler procure le plus grand bien après coup. Mais peut-être suis-je dans l’erreur,  aussi je préfère ne pas me lancer sur ce terrain glissant.

     Au lieu de ça, je recentre la conversation sur ce pourquoi je suis venu. « 
Des idées, j’en ai en effet. Mais j’avais besoin de m’assurer un allié pour envisager de les appliquer un jour. Et voila que vous m’en proposez deux. »  Mes doigts jouent un instant à faire tourner mon verre tandis que j’hésite à y tremper de nouveau les lèvres. Finalement je le repousse à mon tour en m’excusant. « Je suis navré, j’aurais du vous le dire plus tôt pour vous éviter du gaspillage. Je ne doute pas que cette liqueur soit délicieuse mais je ne bois pas d’alcool. » L’honnêteté paye souvent et j’espère que ce sera la cas aujourd’hui, la vexer pour ça serait bien dommage après un début de conversation si prometteur. « Pour en revenir à mes idées et à ce pourquoi j’avais besoin d’un allié… et vous allez me prendre pour un fou si ce n’est déjà fait…. Mais vous le disiez vous-même, nous sommes Pawnee avant d’être Unami ou  Piccaninny. Et si vous et moi partageons ce point de vue, peut être d’autre font ils de même en silence, peut-être devrions nous réunir ceux qui seraient susceptibles de faire bouger les choses. Peut être pourrions nous ne parler à l’ancien. Peut être devrions nous le  faire. Il en va de notre avenir. Nul ne peut plus ignorer ce qu’il se passe, nous subissons déjà tous les premières conséquences de cette nuit sans fin. Le bétail, les récoltes… vous et moi sommes bien placé pour savoir que tout ce qui pousse sur cette île ou presque a besoin de lumière, et si cette nuit s’éternise, et si les créatures de cauchemars que certains d’entre nous ont croisé la dernière fois refaisaient surface alors que nous nous trouvons dans l’incapacité de renouveler nos stocks ? »

     Tout en parlant, je me suis levé, arpentant la pièce en laissant ma nervosité s’exprimer. Et là où elle s’est efforcée de rester sobre moi, je me fait bien plus théâtrale que je ne l’aurais voulu. Mais j’ai peur.  «
 Je ne suis qu’une créature mortelle entre les mains des Dieux et je suis terrorisé à l’idée que mes craintes puissent se révéler justifiées. S’il n’y avait que ma vie en jeu… mais il y a ma fille et il y a les autres enfants, Unami ou Piccaninny, quelle différence. Je veux pouvoir regarder vers demain sans trembler à l’idée que nos vieilles querelles ancestrales nous on empêchés de faire tout notre possible pour eux. »  Ces pensées là n’auraient pas due être prononcées à voix haute et pourtant, les deux mains sur la table, le regard perdu dans le vide je les ai laissé filer avant de me figer enfin. Comme si à présent que tout était dit, je parvenais à retrouver un peu de calme. Je n’ose la regarder, de peur de lire dans ses yeux qu’à présent elle me prendrait pour un fou ou un illuminé. Ce que je viens de dire peut avoir fini de la convaincre ou au contraire m’avoir fait définitivement perdre son soutient



Revenir en haut Aller en bas
Ma'Lila Zïhnâ
Beware, I'm starving
Ma'Lila Zïhnâ
ζ Inscris le : 07/11/2015
ζ Messages : 429
ζ Avatar : Eleanor Tomlinson
ζ Localisation : Réserve des Indiens
ζ Occupations : Guérisseuse zélée
ζ Âge : Vingt-deux ans
ζ Statut : Amoureuse éplorée - Maman d'une petite Snanna
ζ Signes distinctifs : Une cicatrice sur la joue
She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila Tumblr_nn3om95k1x1ql3i4oo6_250



She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila Empty
Message Sujet: Re: She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila EmptyMar 15 Mar 2016 - 9:37

she'll go sailin' off on any old wind that blows

« Des idées, j’en ai en effet. Mais j’avais besoin de m’assurer un allié pour envisager de les appliquer un jour. Et voilà que vous m’en proposez deux. » J’étire un sourire lorsqu’il parle de ses idées et des alliés que je viens de lui énoncer, ma mère et moi. Je suis certaine que si ma mère suit, mon père le fera également. Je baisse les yeux sur ses mains lorsqu’il repousse le verre devant lui comme je l’ai fait avec le mien quelques instants plus tôt. « Je suis navré, j’aurais du vous le dire plus tôt pour vous éviter du gaspillage. Je ne doute pas que cette liqueur soit délicieuse, mais je ne bois pas d’alcool. » « Ne le soyez pas. Je n’ai malheureusement pas grand-chose à vous offrir puisque la nuit a également des conséquences sur nos animaux et mes chèvres ne donnent plus beaucoup de lait. » Une manière de dire que l’alcool est la seule boisson que je peux offrir, à moins d’aller chercher de l’eau au puits, mais je n’ai guère envie de sortir de chez moi et puis, je pense qu’on peut s’en passer le temps d’une conversation. C’était surtout par… courtoisie. « Pour en revenir à mes idées et à ce pourquoi j’avais besoin d’un allié… et vous allez me prendre pour un fou si ce n’est déjà fait…. Mais vous le disiez vous-même, nous sommes Pawnee avant d’être Unami ou Piccaninny. […] Le bétail, les récoltes… vous et moi sommes bien placé pour savoir que tout ce qui pousse sur cette île ou presque a besoin de lumière, et si cette nuit s’éternise, et si les créatures de cauchemars que certains d’entre nous ont croisés la dernière fois refaisaient surface alors que nous nous trouvons dans l’incapacité de renouveler nos stocks ? » Tout ce qu’il énonce, j’y ai effectivement déjà songé et je pense que nous ne sommes pas les seuls. En parler à l’Ancien est effectivement une bonne idée, avoir son appui dans notre idée peut être un avantage certain. Tout le monde l’écoute, c’est le Sage et il appartient aux deux tribus, détenteurs des secrets Pawnee. Son inquiétude se ressent, autant dans sa manière d’arpenter l’intérieur de ma demeure que sa façon de parler. « Je ne suis qu’une créature mortelle entre les mains des Dieux et je suis terrorisé à l’idée que mes craintes puissent se révéler justifiées. S’il n’y avait que ma vie en jeu… mais il y a ma fille et il y a les autres enfants, Unami ou Piccaninny, quelle différence. Je veux pouvoir regarder vers demain sans trembler à l’idée que nos vieilles querelles ancestrales nous on empêchés de faire tout notre possible pour eux. » Je pose instinctivement ma main sur mon ventre encore plat. Moi aussi, j’ai bientôt un enfant et je ne veux pas qu’il naisse dans un monde de terreur et d’horreur. Je veux qu’il connaisse le Neverland dans lequel j’ai grandi, sans craindre les ténèbres, sans connaître la faim et le froid de ces derniers temps.

Il reste appuyé sur la table sans un mot, sans oser affronter mes mirettes et je ne sais que dire. Je me penche légèrement en avant pour déposer ma main sur l’une des siennes. « Je vous comprends Mataku et croyez-moi, je possède les mêmes craintes que vous. Si nous pouvons faire quelque chose, c’est certainement en s’unissant, car nous ne serons pas assez fort à affronter demain et à nous battre en même temps pour… une histoire ancienne. » Son visage se redresse et j’étire un sourire avant de me réinstaller sur ma chaise en lâchant sa main large. « Parler à l’Ancien est déjà une excellente idée et je peux facilement nous obtenir un moment avec lui. Ma mère a pour habitude d’aller guérir ses douleurs aux mains, je peux prendre sa place et vous viendrez avec moi. Nous discuterons ainsi de… ce que vous venez de dire et peut-être aura-t-il une solution ou une idée pour… convaincre nos deux tribus de s’unir. » Je me lève de ma chaise pour remettre le bouchon sur ma bouteille que je replace là où elle était. « Je crois que ma mère lui rend visite dans deux jours… Je peux lui parler de cela demain ? Est-ce que cela vous conviendrait, Mataku ? » Je me retourne vers lui avec un sourire, passant une main dans ma tignasse indomptable ces derniers temps.


truth is, i miss you
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila Empty
Message Sujet: Re: She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila EmptyLun 4 Avr 2016 - 16:25




She'll go sailin' off on any old wind that blows


feat. Ma'Lila


    D ire ce que j’ai sur le cœur peut-être à double tranchant, je le sais. Certains pourraient être touché par autant d’honnêteté, d’autre en profiteraient pour ne pas me prendre au sérieux, ne voir en moi qu’un rêveur de plus. Pourtant je n’ai que ça comme argument, mon ressenti, mes craintes, mes espoirs. Beaucoup pourraient croire qu’employer ce genre de méthode avec elle est une sorte de coup bas, une solution de facilité. Cliché. Je connais bien des femmes qui ne sont pas plus faibles et plus sensibles que certains hommes. Elles sont au contraire, souvent bien plus vicieuses et plus rusées. Mais peut-être sont-ce là encore quelques clichés mal venus, surement même. Toujours est-il qu’il me semble capter quelque chose dans son regard, un geste qu’elle esquisse, sa main portée à son ventre pourtant plat au moment où j’évoque ma fille. Un souvenir peut-être, ou un évènement qu’elle espère attendre. Je me surprends alors à espérer qu’elle, à défaut d’être aussi niaise que la plupart des hommes tendent à le penser, puisse au moins comprendre cette frayeur-là.

    E t quand elle pose finalement sa main sur la mienne pour me rassurer sur ce point, je relève lentement la tête pour croiser son regard. Ainsi nous partageons cette même crainte et cette même envie de voir nos deux tribus faire un effort pour notre salut  commun. Je lui rends son sourire en l’écoutant m’offrir une opportunité d’en discuter avec l’Ancien. Les choses me semblent si simples.. moi qui m’attendais à des heures de négociation pour obtenir ne serait-ce qu’une oreille attentive, voilà qu’elle est déjà en train de prévoir cet entrevue, ce mini-sommet en haut lieu. Aussi je reste quoi, un peu abasourdi par la vitesse avec laquelle tout ceci s’est déroulé et quand elle se lève pour ranger la bouteille qui ne nous manquera visiblement ni à elle ni à moi, je continue de fixer bêtement le mur derrière l’endroit où elle se trouvait un instant plus tôt.

    J e sursaute presque quand elle reprend. Demain. Après demain. C’est tôt. Mais ce n’est qu’une première étape. «
Si cela me convient ?  »  Je la fixe hébété un instant encore puis j’éclate de rire. « Mais ça dépasse même mes espérances ! Ho il va de soi qu’il nous faudra encore attendre ensuite, pour que cette initiative porte ses fruits, si toutes fois l’Ancien nous écoute, mais justement, au plus tôt nous pourrons le voir, au mieux ce sera.  » Demain donc, nous serons fixés quant à cette entrevue. Mais tandis que je vais pour lui demander où et quand nous retrouver pour finaliser tout ceci, la vive lumière d’un éclair me fait lever instinctivement la tête. Elle est suivie de près par le bruit des gouttes au-dessus de nous, puis par le grondement sonore du tonnerre. Un sacré orage qui s’avance  quoi qu’il soit encore un peu loin. J’ai le temps de rentrer. Aussi je me lève pour prendre congé, lui tendant la main en guise de clôture à cet accord que nous venons de passer. « Si ça ne vous ennuie pas, j’aimerais m’éclipser avant que l’orage ne nous arrive dessus. Dites-moi simplement où nous retrouver pour finaliser tout ceci.  »

    M a phrase est à peine terminée qu’un second éclair vient éclairer cette nuit interminable et cette fois, il est suivi de bien plus près par le grondement assorti. Il avance vite et nul besoin de tendre l’oreille pour deviner les trombes d’eau qui m’attendent dehors. Arquant un sourcil, je questionne la jeune femme sans chercher à masquer ce mélange d’amusement, de dépit et de crainte dans ma voix. «
Vous croyez qu’il faut y voir un signe ? Que tout ceci déplait aux esprits ? Ou simplement que ma malchance a décidé de redoubler ses efforts, me forçant à rentrer sous cette pluie en priant pour ne pas prendre la foudre ?   »  




Revenir en haut Aller en bas
Ma'Lila Zïhnâ
Beware, I'm starving
Ma'Lila Zïhnâ
ζ Inscris le : 07/11/2015
ζ Messages : 429
ζ Avatar : Eleanor Tomlinson
ζ Localisation : Réserve des Indiens
ζ Occupations : Guérisseuse zélée
ζ Âge : Vingt-deux ans
ζ Statut : Amoureuse éplorée - Maman d'une petite Snanna
ζ Signes distinctifs : Une cicatrice sur la joue
She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila Tumblr_nn3om95k1x1ql3i4oo6_250



She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila Empty
Message Sujet: Re: She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila EmptyMar 5 Avr 2016 - 21:24

she'll go sailin' off on any old wind that blows

« Si cela me convient ?  … Mais ça dépasse même mes espérances ! Ho il va de soi qu’il nous faudra encore attendre ensuite, pour que cette initiative porte ses fruits, si toutes fois l’Ancien nous écoute, mais justement, au plus tôt nous pourrons le voir, au mieux ce sera. » J’étire un sourire, hochant de la tête. L’Ancien fera quelque chose, je l’espère et il appréciera certainement qu’un Piccaninny s’unisse à une Unami pour se rassembler tous ensemble contre les évènements étranges qui se produisent en ce moment sur Neverland. J’observe Mataku qui redresse soudainement la tête lorsqu’un éclair illumine partiellement l’intérieur de ma demeure, puis la pluie et le tonnerre qui gronde au loin. Un orage. « Si ça ne vous ennuie pas, j’aimerais m’éclipser avant que l’orage ne nous arrive dessus. Dites-moi simplement où nous retrouver pour finaliser tout ceci.  » Oui, il vaut mieux pour lui presser le pas même si je doute qu’il ait réellement le temps de rentrer jusqu’au camp des Piccaninny pour l’éviter. « Vous croyez qu’il faut y voir un signe ? Que tout ceci déplait aux esprits ? Ou simplement que ma malchance a décidé de redoubler ses efforts, me forçant à rentrer sous cette pluie en priant pour ne pas prendre la foudre ?  » Je ne retiens pas un rire, posant ma main sur ma bouche. « Je crois que les esprits n’ont rien à voir avec le temps capricieux de Neverland, ces derniers temps. Ou alors, c’est peine perdue pour nous que de vouloir tenter… » Je croise son regard avant d’aller observer l’extérieur. Cet orage risque de se terminer en tempête et l’Indien aura du mal à avancer avec ce vent, avec la pluie torrentielle, la foudre… Je soupire, je ne tiens pas à avoir sa mort ou des blessures sur la conscience. « Attendez ici, que le temps s’apaise avant de reprendre la route Mataku. » Je serai mal venue de le mettre à la porte avec ce temps et puis, si nous voulons être sincère auprès de l’Ancien, mieux vaut commencer par une main tendue comme celle-ci.

Je l’invite à reprendre place à table ou sur un des fauteuils en bois et feuilles que j’ai aidé à construire avec mon père, lorsque je me suis installée seule. Nous n’avons plus qu’à prier que cet orage soit passager, sinon il devra certainement passer la nuit ici : ce n’est pas gênant pour moi, mais il a une fille et j’espère que quelqu’un peut veiller sur elle le temps de son absence. « Vous êtes dans la guérison par choix ou vous avez suivi le cercle familial ? » Je suis bien curieuse d’en apprendre davantage sur mon hôte, autant que nous fassions connaissance puisque nous sommes amenés à nous côtoyer à plusieurs reprises pour rencontrer l’Ancien ensemble et peut-être, si tout se déroule comme nous l’espérons, à des rencontres entre les tribus. J’ai des amis Piccaninny, en particulier Rainbow qui est une très bonne amie et que j’aimerai revoir pour pouvoir lui parler de mes tourments, mais aussi m’assurer que tout va bien de son côté. Je fais une bien mauvaise amie parfois, à croire que je ne pense qu’à mon petit monde et mes problèmes de cœur… Je l’écoute me parler de lui et lorsqu’il me retourne la question en parlant de ma mère, je confirme. « Oui, ma mère m’a appris à être guérisseuse depuis que je suis en âge. Je dois mon savoir, mes capacités à son apprentissage et son talent. Il paraît qu’il y a toujours eu des guérisseurs dans notre famille, même si celle-ci n’est pas complètement Pawnee dans nos ancêtres. » J’étire un sourire, lui proposant quelques douceurs préparées avec Ayanna il y a quelques jours. Je laisse l’assiette entre nous, croquant avec un sourire de satisfaction.


truth is, i miss you
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila Empty
Message Sujet: Re: She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila EmptyMar 17 Mai 2016 - 11:58




She'll go sailin' off on any old wind that blows


feat. Ma'Lila


    J'ai beau me tarer de ne pas être aussi superstitieux que bien de mes semblables, je n'ai pu m’empêcher de faire le rapprochement. Cet orage venu de nul part comme nous parlions de l'état de l'île... comment y voir une simple coïncidence ? Ça la fait ricaner et je ne peux pas lui en vouloir. D'autant qu’elle a raison. Si c'est bel et bien un message pour nous décourager, nous n'avons pas la moindre chance de changer quoi que ce soit. Et j’en suis à me demander dans quel état je vais arriver, m’imaginant déjà trempé jusqu’aux os, fourbu d’avoir passé la nuit dans un refuge improvisé en chemin, forcé d’avoir fait une halte pour éviter la foudre, quand elle me propose un peu d’abri le temps que le ciel calme sa furie. Ma première pensée est pour Selyne, mais elle est entre de bonnes mains et que je patiente ici ou que je reste loqué dehors, je doute que cela change grand-chose quant au temps que je mettrais à rentrer. Alors la réponse à cette invitation vient tout naturellement. « Je ne voudrais pas vous déranger d’avantage. Cependant… » J’esquisse un petit signe de la tête en direction de l’extérieur. « .. je ne peux pas vraiment nier apprécier votre invitation. Je me ferais petit et partirais quand l’orage aura pris fin. »


    Je me ferais petit, je l’ai dit comme je le pense. Ainsi je reprends place à la table plutôt que sur l’un des fauteuils qu’elle propose. Je n’ai pas la moindre idée du temps que mettra ce gros temps à passer mais je devine déjà qu’il va nous falloir meubler la conversation pour éviter que ne s’installe un lourd silence gênant qui ferait plus de mal qu’autre chose. Et c’est elle qui trouve le premier sujet de la longue série qui pourrait suivre. Un sujet tout trouvé puisqu’elle me questionne sur les motivations premières qui m’ont poussée à choisir cette voie. C’est tout naturellement que je me laisse aller à luire simplement  la vérité, pourquoi mentirais je de toutes façons.  «
C’est un peu les deux à la fois à dire vrai. Mon père était herboriste. Moi.. et bien moi j’étais le genre de sale gosse qui ne veut en faire qu’à sa tête. » C’est à mon tour de ricaner dans ma barbe, me laissant porter par quelques souvenirs qui refont surface comme j’évoque cette époque lointaine. « Je voulais devenir un guerrier de légende. Mon frère et moi on serait devenu des héros en sommes. Enfin, c’était des rêves de gosses. » Mes doigts tracent de petits cercles abstraits sur la table et je laisse mon regard se perdre dans le vide et mon sourire se crisper, figé. « Et puis j’ai grandis et j’ai réalisé que le meilleur moyen de faire en sorte que les gens se souviennent de moi, c’était de leur être utile. Mon père est un héros, un vrai, à sa façon. Alors oui, on peut dire que j’ai suivi les traces de mon père, mais pas par obligation, simplement parce que je voulais essayer d’être moi aussi un de ces héros du quotidien. »

    Relevant la tête, reportant enfin le regard sur elle, je lui retourne sa question. «
Et vous, votre mère y est certainement elle aussi pour beaucoup, d’une manière ou d’une autre non ? » Evidement que oui. Et si j’ignore si elle a eu le choix, je peux aisément deviner qu’elle aime ce qu’elle fait aujourd’hui, ou bien cache elle son jeu à merveille… Je réponds à son sourire, ces choses-là sont contagieuses quand elles sont franches, mais je ne touche pas tout de suite à l’assiette qu’elle place sur la table. « Non merci. Je l’ai dit, je ne voudrais pas abuser de cette hospitalité forcée. »  Dehors un nouveau grondement de tonnerre se fait entendre et je commence à craindre que tout ceci soit bien plus long que prévu. Ceci étant dit.. il y a bien pire que d’être enfermé dans une maison aussi confortable en compagnie d’une femme aussi aimable et ouverte d’esprit. J’aurais pu tomber bien plus mal. Quoi que… me souvenant de ce geste qu’elle avait esquissé plus tôt il me vient un doute. Il n’y a pas de fumée sans feu n’est ce pas ? « Je n’y pensais plus… j’espère que votre compagnon ne verra pas ma présence d’un mauvais œil. Je ne saurais me le pardonner si je vous attirais quelques ennuis de ce genre. Que dirait il en me trouvant sous son toit à son retour ? »





Revenir en haut Aller en bas
Ma'Lila Zïhnâ
Beware, I'm starving
Ma'Lila Zïhnâ
ζ Inscris le : 07/11/2015
ζ Messages : 429
ζ Avatar : Eleanor Tomlinson
ζ Localisation : Réserve des Indiens
ζ Occupations : Guérisseuse zélée
ζ Âge : Vingt-deux ans
ζ Statut : Amoureuse éplorée - Maman d'une petite Snanna
ζ Signes distinctifs : Une cicatrice sur la joue
She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila Tumblr_nn3om95k1x1ql3i4oo6_250



She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila Empty
Message Sujet: Re: She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila EmptyDim 29 Mai 2016 - 16:41

she'll go sailin' off on any old wind that blows

Son geste de refus concernant mes biscuits me fait sourire. Je penche légèrement la tête sur le côté pour le mirer : « Vous n’abusez de rien Mataku, puisque c’est moi qui vous propose et qui vous offre. De plus, si cette tempête dure un moment, ce serait dommage de vous priver. Surtout que mes biscuits sont très bons, je vous le jure. » Un petit sourire d’amusement ourle mes lèvres, un moyen de le convaincre de se laisser tenter. « Je n’y pensais plus… j’espère que votre compagnon ne verra pas ma présence d’un mauvais œil. Je ne saurais me le pardonner si je vous attirais quelques ennuis de ce genre. Que dirait il en me trouvant sous son toit à son retour ? » Je perds aussitôt mon sourire pour froncer des sourcils, baissant les yeux sur la table en bois qui nous sépare. « Oh… » Ma gorge se noue étrangement en pensant à ce compagnon que j’aimerai posséder. À cet homme qui pourrait effectivement entrer, nous surprendre et certainement ne pas apprécier qu’un autre Indien soit dans son foyer. À son regard sombre de jalousie. Mais malheureusement, cet homme n’existe que dans mon esprit et mon cœur, car à cet instant, il doit se mouvoir auprès d’une autre femme, m’oubliant. « Il… Il n’y a pas d’homme alors… aucun risque qu’il dise quoi que ce soit… » Je passe une main sur ma joue, évitant son regard. Ma voix était bien trop tremblante pour dissimuler ma peine. Ma paume recouvre mon ventre sous la table, comme pour tenter de me redonner de la force, pour m’empêcher d’être envahi, dominé par l’émotion. Pourtant, c’est bien une perle humide qui glisse sur ma joue à cet instant. Et une autre qui vient peu après. « Je suis… désolée. » Je passe mes mains sur mes joues pour les essuyer, mais mes yeux, eux, ne semblent pas vouloir arrêter les larmes traîtresses. « Il n’y a pas d’homme… aucun… » Je pose ma paume sur ma bouche avant de me lever, afin de lui éviter une vision plus qu’embarrassante.

Ma mère m’a toujours dit qu’à force de garder toutes ses émotions, on finit toujours par craquer. Jamais au bon moment. C’est le cas actuellement, face à Mataku qui a simplement fait mention d’un homme qui pourrait nous surprendre. J’ai l’âge d’être épouse, d’être mère. Je vais l’être, mais sans époux avec un cœur détruit. Si seulement… il acceptait. Si seulement… il était capable d’aimer. Je n’en serai pas là, à pleurer devant un presque inconnu qui doit me prendre pour une névrosée. Pourtant, lorsque mes mirettes croisent les siennes, je ne crois pas y lire ce que je crains. Juste… de la compassion ? Ou de la pitié ? Je ne sais jamais différencier ces deux émotions. Je soupire, gardant la tête basse pour m’adresser à lui : « Je suis vraiment… désolée… je ne pensais… pas pleurer comme ça… » Je passe une main dans ma tignasse bouclée, essayant tant bien que mal d’arrêter ce flot continu de larmes. « Je… suis amoureuse… mais lui non… c’est le père, mais… je ne lui ai pas dit… j’aimerai que ce soit… l’homme qui nous surprend ici… mais ça ne sera jamais le cas et… en le disant… enfin ce n’est pas votre faute… vous ne pouviez pas savoir… Excusez-moi… je dois avoir l’air idiote… » Je renifle, passant mes paumes sur mon visage tout en lui tournant le dos pour m’occuper les mains. Sales larmes traîtresses, cessez votre flux ininterrompu immédiatement !


truth is, i miss you
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila Empty
Message Sujet: Re: She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

She'll go sailin' off on any old wind that blows ~ Feat Ma'Lila

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-