AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le début d'une alliance (Zelda)
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Le début d'une alliance (Zelda) Empty
Message Sujet: Le début d'une alliance (Zelda) Le début d'une alliance (Zelda) EmptyMar 26 Jan 2016 - 16:50


La nuit persistait. Une situation qui ne pouvait plaire à qui que ce soit. Le soleil n'apportait pas que la chaleur, il apportait aussi la sécurité et un bon état d'esprit. Uriel savait parfaitement que travailler dans le noir, c'est s'exposer à une multitude de risques. Bien évidemment, le marchand d'armes était paré à ce genre de situations. Son père lui avait appris, bien avant qu'il ne devienne un homme, comment établir une stratégie digne de ce nom. C'est sans doute pour cette raison que désormais, Uriel tâchait de bien réfléchir avant d'agir. Ce soir encore, une livraison devait lui parvenir. Le bateau amarrerait au port et on lui amènerait quelques caisses de ses précieuses armes. Dans le doute, Uriel avait préféré envoyer plus d'hommes que d'accoutumée. Cela était un mal nécessaire car les petites frappes et les brigands de la ville n'hésiteraient pas à massacrer quiconque se mettrait entre eux et ce butin.

C'est pourquoi, quand l'un de ses employés revint en lui annonçant qu'ils avaient eu un contretemps, Uriel ne fut pas surpris. Il avait anticipé le coup et heureusement, les hommes qu'il avait engagé en plus avaient été suffisant pour que la livraison arrive à bon port. Pour le voleur, par contre, la situation était bien moins enviable. À Neverland, tout le monde n'appliquait pas les règles de la même façon. Il n'était pas si rare que ça de tomber nez-à-nez avec un cadavre lorsqu'on se baladait dans les petites ruelles coupe-gorge. La loi, chacun la faisait à sa manière. Bien sûr, le gouverneur imposait des limites. Tuer impunément n'était pas si simple ! Mais user de la barbarie des pirates n'était pas bien compliqué. Un voleur à Neverland et surtout à Blindman's Bluff, c'était un mort en sursis.

La première surprise de la soirée fut lorsque les lourdes portes de son bureau s'ouvrirent pour laisser entrer une demoiselle. De prime abord, elle n'avait rien d'une voleuse. De longs cheveux bruns, bouclés, s'épanchant sur ses épaules et dans son dos. Un visage doux, aux traits fins. Seul son regard, avec cette pointe de malice au fond des yeux, trahissait la fourbe qu'elle était. Uriel ne pouvait s'empêcher de sourire. Elle avait tenté un coup de poker, l'avait raté. Il se demandait simplement si elle savait, au préalable, à qui elle se frottait ? Avait-elle attaqué la première cargaison venue en se disant que le butin ferait son affaire ? Ou avait-elle étudié, médité le plan ? C'était une question à laquelle il obtiendrait une réponse. Il l'exigerait.

L'homme se leva, contourna son bureau et fit un geste à la demoiselle vers une chaise libre. Elle ne serait pas malmenée, contrairement à ce que bien d'autres auraient pu lui infliger pour pareil affront. Uriel exigerait des réponses, un repentir et une contre-partie ... naturellement.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Le début d'une alliance (Zelda) Empty
Message Sujet: Re: Le début d'une alliance (Zelda) Le début d'une alliance (Zelda) EmptyMer 27 Jan 2016 - 11:32

Deux semaines que tu étais coincée dans ce monde, deux semaines et toujours pas d'équipage fixe pour toi...même faire les poches était devenu plus qu'ennuyeux, les proies étaient trop faciles à dépouiller et les habitants commençaient à se méfier de la petite brune aux cheveux bouclés. Mais bon, tu n'en étais pas encore au point d'avoir une réputation mauvaise ou bonne, quelques jours avant tu avais rencontré un autre voleur à Blindman's Bluff et une sorte d'amitié bizarre s'était installée entre vous.

Ce soir, tu avais prévu de faire un coup plus gros, t'en prendre à un plus gros poisson en quelque sorte, mais c'était surtout pour t'emparer de quelques armes que tu pourrais peut-être revendre plus tard aux pirates qui les payeraient au prix fort. Tu avais entendu parler d'une cargaison d'armes qui devait arriver à Blindman's Bluff, alors bien évidemment tu avais préparé le coup, l'heure à laquelle tu tenterais de voler ces armes, mais le hic c'était que tu n'avais pas prévu qu'il y ait autant d'hommes pour récupérer la marchandise. Ton charme était devenu ton atout principal, la séduction aussi, mais malheureusement ça n'avait pas fonctionné comme prévu et tu t'attendais déjà à te retrouver avec la corde au cou. Les hommes t'avaient attrapée, et bien sur ils ne se privaient pas pour être des grosses brutes avec toi, tu avais même reçu quelques coups au visage et tu saignais de la lèvre inférieure.

"Lâchez moi bande de porcs ! " Mais rien à faire, l'un d'entre eux te poussait dans un bureau appartenant sûrement au chef de la bande ou un truc dans le genre, et tu commençais à te calmer. Sortir le grand jeu, le séduire.

Tu te trouvais dans un petit bureau, un homme d'environ la trentaine ou plus, barbu mais plutôt bel homme, qui te fit signe de t'asseoir, de toute façon il était évident que tu n'avais aucune chance de t'enfuir d'ici.

"Vous auriez pu dire à vos hommes de main d'éviter de me cogner au visage, c'est pas très galant tout ça... à moins que la galanterie ils ne connaissent pas ça."
Provocante jusqu'au bout, parler ça te fait mal puisque ta lèvre saigne, dans quelle merde tu t'es fourrée Zelda.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Le début d'une alliance (Zelda) Empty
Message Sujet: Re: Le début d'une alliance (Zelda) Le début d'une alliance (Zelda) EmptyJeu 28 Jan 2016 - 16:07




Dire qu'il s'agissait là d'une surprise n'aurait été qu'une demi-vérité. Uriel devait avouer préférer avoir affaire à une demoiselle, charmante qui plus est, qu'à un imposant gangster. En tous les cas, la sanction aurait été la même. Une discussion dans le bureau, à l'abri des oreilles indiscrètes. La suite restait à voir ... Le marchand d'arme n'était pas même sûr de ce qu'il allait bien pouvoir faire de cette voleuse. L'offrir en pâture aux autorités locales qui lui couperait une main, la pendrait en exemple ? À ses yeux, ce n'était pas une option. Non, Uriel, il menait son affaire d'une main de maître. Et hors de question de laisser quiconque se mettre impunément sur son chemin.

Lorsqu'elle était entrée, l'homme n'avait pu que noter sa lèvre inférieur fendue. Il ne la plaindrait pas, bien loin de là. Aux mains de biens d'autres, elle aurait été malmenée d'un tas d'autres façons. Elle ne croyait tout de même pas pouvoir débarquer et piller les marchands de Blindman's Bluff sans se faire taper sur les doigts ? Et la voilà pourtant qui osait se montrer impertinente, poussant le vice jusqu'à reprocher à Uriel et ses hommes de main leur manque de galanterie. Cela l'amusa. Il ne put réprimer un sourire et s'approcha de la jeune femme, s'asseyant sur son bureau pour lui faire face.

- Je crois que le mot que vous recherchez est : Merci.

L'homme lui jeta un regard amusé. Elle voulait le tester, elle allait vite comprendre à qui elle avait affaire.

- Vous vouliez piller ma marchandise. Marchandise que j'attends depuis un certain temps et que j'ai payé le prix fort. Que vous soyez tombée sur n'importe lequel de mes confrères, votre châtiment aurait été la corde.

Il haussa les épaules puis fit mine de réfléchir, ajoutant :

- Ou peut-être auraient-ils préféré vous couper l'une de ces petites mains volages ? Ou bien peut-être se seraient-ils intéressés à d'autres parties de votre personne ...

Uriel secoua la tête négativement. Elle devait se demander où il voulait en venir mais le marchand d'arme préférait jouer un peu avec elle avant de lui dire concrètement ce qu'il désirait. L'homme retourna alors s'asseoir sur son siège et extirpa un magnifique pistolet rutilant qu'il posa avec douceur devant lui. Le canon était tourné vers la jeune femme, la main d'Uriel à proximité de son arme.

- J'attends donc, vos remerciements.

Il esquissa un sourire et glissa les doigts un peu plus vers l'arme à feu. L'arrogance, ça l'amusait une seconde mais qu'une voleuse se paie sa tête ne faisait clairement pas partie de ses plans du jour.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Le début d'une alliance (Zelda) Empty
Message Sujet: Re: Le début d'une alliance (Zelda) Le début d'une alliance (Zelda) EmptySam 30 Jan 2016 - 17:39

Tu ne connaissais ni les lois ni les règles de cet endroit, mais ce n'était pas vraiment quelque chose qui t'intéressait, tu n'en prenais jamais compte et ça n'était pas aujourd'hui que les choses changeraient. Tu étais une pirate nom de dieu, alors pourquoi te plier aux lois d'un endroit que tu ne connaissais pas et qui ne te connaissait pas ? Et c'était là à ce moment précis que les problèmes pointaient le bout de leur nez, cet homme en face de toi semblait être un homme plutôt important, et à la façon dont il te parlait, tu devais peut-être t'asseoir sur ta fierté. Lui dire merci pour quoi ? Pour t'avoir laissé la vie sauve et de ne pas avoir ordonné à ses hommes de main de te tuer ? C'était peut-être la seule option après tout, mais tu n'allais pas t'effacer tout de suite, lui montrer que tu peux être une peste, tout en étant intéressante à ses yeux. Et c'est là que tu te souviens des dernières paroles de ton père, avant qu'il ne parte voguer sur les océans, la dernière fois que tu l'as vu et aujourd'hui tu l'as perdu pour toujours.

Savoir se faire petit et aussi discret qu'une souris et aussi malin qu'un chat, mais lorsque cet homme en face de toi te parle de la corde au cou, tu sais que ça n'est pas de la rigolade, qu'ici aussi il y a des lois à respecter, et que comme partout ailleurs, les pirates ne sont pas vraiment les bienvenus. Tu déglutis, passant nerveusement ta main sur ton cou, ne t'imaginant pas avec la corde au cou.

- Vous avez besoin d'une arme pour maîtriser ou terroriser une seule personne, une femme qui plus est ? Mon père m'a toujours dit que seuls les faibles ont besoin d'une arme pour se sentir puissant et rassuré... Qu'on me coupe une main ou qu'on profite de moi ne m'empêchera jamais d'être qui je suis...

Tu l'observes s'installer de nouveau sur son siège, sa main à portée de l'arme à feu, soit tu ne fais peut-être pas le poids contre lui, mais tu as du charme et tu n'hésiteras pas à t'en servir.

- Soit, je regrette peut-être d'avoir tenté de vous voler, j'aurais peut-être dû mieux me préparer, mais je n'ai rien pour me défendre, ç'aurait été le contraire, vos hommes de main seraient déjà morts à cette heure-ci...

Tu bluffes, tu aurais incapable de tous les descendre toute seule contre eux tous, et puis les autorités locales t'auraient probablement pendue... Tu te rapproches de cet homme dont tu ne connais toujours pas le prénom, mais peu importe.

- On peut peut-être s'arranger vous et moi, convenir d'un accord et oublier cette fâcheuse histoire ?

Tu as bien des idées derrière la tête, des besoins à satisfaire, des envies, et pour accompagner tes propos, tu commences à déboutonner les premiers boutons de ta chemise, laissant à cet homme une vue plus qu'intéressante.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Le début d'une alliance (Zelda) Empty
Message Sujet: Re: Le début d'une alliance (Zelda) Le début d'une alliance (Zelda) EmptyMar 9 Fév 2016 - 16:23




Il ne jouait pas, le marchand d’armes. Laisser une voleuse s’en tirer à bon compte, c’était comme s’il crachait lui-même sur sa fierté et sur cette réputation qu’il avait gagnée. Lui, l’humble fils de prostituée, venu de nulle part et ayant pris le marché d’armes de Blindman’s Bluff au nez et à la barbe des plus rudes. La jeune femme avait du répondant, il fallait le lui concéder. Mais dans quel monde vivait-elle ? Uriel peinait à comprendre son manège. Elle était à quelques centimètres de lui et de son arme et elle le provoquait. N’importe quel idiot un peu trop sanguin aurait mis une balle entre ces deux jolis yeux. Les dégâts auraient été particulièrement écœurants. Mais par chance pour elle, l’homme qu’elle avait en face de ses mirettes était un brin plus intelligent et rusé que ça.

- Votre père semble être un homme sage. En effet, il a appris à sa fille à bluffer ! Sage décision.

Chercher à se dévaloriser face à un adversaire armé aurait donné à celui-ci l’impression d’être un lâche. Or Uriel connaissait trop bien les femmes de Blindman’s Bluff pour se laisser duper comme un bleu. Cela faisait des années qu’il vendait des armes à ces donzelles et certaines étaient bien plus rapides et efficaces que n’importe lequel des pirates ! Uriel ne tomberait pas dans ce panneau-là. La demoiselle le fit cependant rire en prétendant que la situation aurait été différente si elle avait été armée. L’homme se passa une main dans la barbe en souriant.

- C’est donc une femme attaquant un convoi désarmée qui prétend pouvoir se charger seule de tous mes hommes de main ?

Uriel ne cacha pas son amusement. Elle n’en aurait pas tué un seul que tous les autres se seraient littéralement jetés sur elle. D’ailleurs, le marchand d’armes préférait de loin que le sang n’ait pas coulé ! Si par malheur elle avait eu la sottise de s’attaquer directement aux hommes de main, alors Uriel n’aurait rien pu faire pour elle et la donzelle n’aurait plus été qu’une morte en sursis. Ces gars-là sont particulièrement rancuniers ! Uriel la vit s’approcher, cherchant à convenir d’un accord d’un tout autre genre. L’homme l’observa déboutonner le haut de son chemisier. La donzelle était attirante et elle le savait. Il la fixa en souriant et agita la tête de gauche à droite.

- Cet accord-là ne sera pas passé à la légère. Avant de faire quoi que ce soit, je voudrais votre prénom.

Il n’allait tout de même pas la laisser gagner aussi facilement. Bien sûr, elle était libre de lui inventer un prénom et jamais il ne pourrait vérifier si elle disait la vérité ! Qu’importe, Uriel voulait la faire mariner un peu, lui faire comprendre que c’était entre ses mains à lui que se trouvaient les cartes. Cependant, il fallait avouer que le charme de la belle rendait l’amusement moins grand. Uriel avait peut-être un gros défaut et c’était bien son tempérament libertin, une belle femme et le marchand perdait pied.

- Pour ma part, je m’appelle Uriel et je possède le plus grand marché d’armes de Blindman’s Bluff. De Neverland, à vrai dire.

Les présentations étaient enfin faites !


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Le début d'une alliance (Zelda) Empty
Message Sujet: Re: Le début d'une alliance (Zelda) Le début d'une alliance (Zelda) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le début d'une alliance (Zelda)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-