AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Rencontre entre un père et son fils
★ second star to the right and straight on till morning ★

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Rencontre entre un père et son fils  Empty
Message Sujet: Rencontre entre un père et son fils Rencontre entre un père et son fils  EmptyJeu 31 Déc 2015 - 0:44

Rencontre entre un père et son fils
Égéon et Malech
 
Comment avait-il osé? Non seulement il avait joué dans mon dos, il m’avait caché quelque chose, mais, en plus, il s’était aventuré sur la terre des Hommes? Qu’avait-il à faire auprès de ses charlatans, de ses monstres, de ses créatures sans pitié? Pourquoi montait-il à la surface, pourquoi allait-il les rejoindre alors qu’il savait très bien que je ne les supportais pas, que je les détestais? Il s’agissait d’une trahison, d’un drame insurmontable, d’une abomination! Mon propre fils qui fricotait avec des humains? Lui que je croyais si compréhensif! J’avais toujours cru qu’il partageait ma haine des Hommes malgré tout. Jamais je n’aurais cru qu’il irait me faire un coup pareil! Je n’arrivais toujours pas à le réaliser et ça faisait déjà quelques heures que l’un de mes sujets m’avait annoncé cette terrible nouvelle! Au départ, j’avais refusé de croire cet écervelé de triton. Non, mais sérieusement, comment aurais-je pu croire une chose pareille? Puis, finalement, devant la précision de la description des faits, je n’avais eu d’autre choix que de lui laisser le bénéfice du doute. Après de longues minutes à ruminer dans mon coin, j’avais donc appelé tous les messagers disponibles et je leur avais donné pour mission de me l’apporter ici, au rocher du crâne. C’était selon moi le meilleur endroit pour parler à l’abri des oreilles indiscrètes, puisqu’aucun membre de mon peuple n’oserait s’aventurer dans un endroit généralement occupé par les pirates.

J’avais donc envoyé ces messagers à la recherche de mon fils avant de filer à toute allure jusqu’au rocher à la forme si particulière. À mon arrivée, j’avais hurlé ma frustration à l’intérieur de la caverne, ignorant la puissance de l’écho de mes cris qui auraient pu alerter n’importe qui. De toute façon, il était rare que des gens viennent ici et si jamais un Homme avait osé venir me déranger, je me serais fait un plaisir immense de le tuer pour me défouler un peu. Oui, c’était horrible, mais ce n’était rien comparé à ce que ce peuple avait infligé aux miens! Il était donc parfaitement normal pour quelqu’un comme moi de vouloir obtenir une vengeance juste et je croyais que mon fils m’appuyait, mais il fallait croire que non. Et ça me mettait hors de moi! Sauf que je devais faire des efforts pour me calmer. Après tout, comme me le rappelait si souvent ma femme, si on voulait avoir une bonne discussion avec quelqu’un, il fallait que les deux partis soient calmes. Sinon, personne n’écoutait les arguments de l’autre et ça finissait toujours en querelle sur qui peut tenir tête à l’autre le plus longtemps. Comme je ne voulais pas nécessairement me mettre mon fils à dos, mais seulement le raisonner à propos de la nature des êtres humains, je me devais de suivre ce conseil. J’arrêtai donc de hurler, me contentant de faire les cents pas dans la caverne.

Après une petite heure d’attente supplémentaire, j’entendis des vaguelettes se fracasser contre la pierre, signe que quelqu’un nageait sous l’eau, puisque l’océan était d’un calme plat, aujourd’hui. Je me retournai donc pour faire face à l’eau et quelques secondes plus tard je vis mon fils approcher, suivit de près par le messager que je congédiai d’un geste de la main. Je ne l’avais pas remercié pour ses services et c’était grossier de ma part, mais je remédierais à cette situation une fois ce problème régler. De toute façon, le triton qui m’avait ramené mon fils devait comprendre que la situation était pressante. D’ailleurs, elle l’était tellement pressante que je n’attendis même pas que le serviteur ait quitté les lieux avant de foncer vers mon fils d’un pas décidé, mais calme. Du moins, aussi calme que je pouvais l’être suite à l’annonce de cette nouvelle. « Fiston », dis-je simplement en me plantant sur le bord de l’eau, les bras croisés sur ma poitrine. « Sais-tu pourquoi je t’ai fait venir ici? » Je pris une brève pause, le temps de m’éloigner un peu pour me remettre à faire les cents pas. Je réfléchissais beaucoup mieux lorsque je bougeais. « Je vais te le dire, moi! Si je t’ai fait venir ici, c’est pour te rappeler deux-trois trucs. Premièrement, tu es mon fils. Je serais prêt à tout pour te protéger, ce qui m’amène à mon deuxième point. Sais-tu à quel point les humains sont dangereux? »

 
roller coaster


Spoiler:
 


Dernière édition par Malech Thelxiope le Ven 8 Jan 2016 - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Rencontre entre un père et son fils  Empty
Message Sujet: Re: Rencontre entre un père et son fils Rencontre entre un père et son fils  EmptyMar 5 Jan 2016 - 21:40

Rencontre entre un père et son fils

ft. Malech Thelxiope


« Un père est un modèle, le décevoir est pire que la mort »
Cette journée commença comme toutes les autres. Après mes leçons, mère voulut m'avoir à ses côtés pour les doléances du peuple. Toute la matinée je suis donc resté près du trône "afin de mesurer l’ampleur du devoir de souverain". Après le repas on m'autorisa à rendre visite à ma meilleure amie, Amina. Mes parents l'aiment beaucoup, c'est notre ancienne voisine, on a presque grandit ensemble, elle est tout ce qu'ils pourraient attendre de la bru idéale. Nous étions si bien cachés dans notre cabane que l'envoyé de mon père passa des heures à me chercher. Une fois que ce fut chose faite, il ne manqua pas de se plaindre sur ma non disponibilité et sur mes passes temps indignes d'un prince. Je n'en fit rien, à vrai dire je commence à le connaitre, il râle pour tout et pour rien, tout ce qui l'intéresse c'est de se faire bien voir de mon père pour qu'il le mette à un poste avec plus de responsabilités, et surtout plus de pouvoir.

Malgré tout, l'entendre râler durant tout le trajet ne m'enleva pas le stress qui est en train de monter en moi. Pourquoi mon père veut-il me voir ? Qu'a-t-il à me dire ? Je commence à avoir très peur pour ma vie lorsque je pense à Seyranëa, et si il savait, et si il avait fini par apprendre ce qui se passait en ce moment entre son fils et une humaine... Si jamais c'est ça, je pense que le drame est proche et ma fin aussi parce que mon père voue une haine sans limite pour les hommes et c'est de notoriété publique, alors que son fils fricote avec l'une d'elle, ce serait le déshonneur et la honte sur la famille. Sur le chemin j'envisage même d’assommer le triton qui m'escorte et de m'enfuir loin, très loin. Mais je ne peux pas infliger cela à mes parents, ils ont déjà perdu un fils, si je les quitte pour une chose aussi futile que ma lâcheté, alors ils ne s'en remettront pas. J'essaye alors de rassembler tout mon courage en même temps que je remplis mes poumons d'air en perçant la surface de l'eau.

J'étais tellement perdu dans mes pensées que je n'ai même pas vu où nous allions. Et maintenant que je me retrouve face à ce rocher en forme de crâne je me dis que je n'étais pas préparé à ça non plus, il faut vraiment que j'apprenne à être plus courageux, à pouvoir envisager tous les cas de figure pour être toujours prêt. Une fois à l'intérieur, la première chose que je vis furent les pieds de mon père, oui, ses pieds, je le vit là en homme, ce qui me déstabilisa quelque peu. La seconde chose que je remarqua fut l'expression de son visage. Je le connais assez bien pour voir qu'il est contrarié, peut-être même en colère, il a envie de me parler de quelque chose et cela semble tellement urgent qu'il renvoi le serviteur sans plus de considération et qu'il s'approche de moi assez précipitamment. "Fiston" dit-il en me regardant fixement depuis le bord de l'eau. Je vois bien son regard perdu, il s'interroge, il se canalise aussi. Je sens bien que quelque chose ne va pas, et je commence à comprendre que ce que je redoutais est arrivé. Il ne pourrait se mettre dans un état pareil que pour une raison, qu'il ai apprit pour Sey et pour mes escapades dans le royaume des hommes.

"Sais-tu pourquoi je t’ai fait venir ici?" Je ne sais que trop répondre à cette question, c'est pour ça que je ne répondit pas. Durant ce petit silence qui s'installa, ce silence à couper au couteau, je décide de profiter du fait qu'il se soit éloigné pour sortir de l'eau et me changer également en humain, toujours aussi fébrile sur ces deux jambes auxquelles je ne me fais pas.
"Je vais te le dire, moi! Si je t’ai fait venir ici, c’est pour te rappeler deux-trois trucs. Premièrement, tu es mon fils. Je serais prêt à tout pour te protéger, ce qui m’amène à mon deuxième point. Sais-tu à quel point les humains sont dangereux?" Aie, ça pu, ça y est on y est, moment fatidique, je vais me faire méchamment remonter les bretelles, j'espère juste que la sentence ne sera pas trop sévère. Je ne sais pas trop quoi dire, je reste un peu muet, à chercher mes mots, j'ouvre la bouche mais aucun son ne sort, je n'ose plus le regarder, je raserais les murs si je le pouvais. "Je ne dis pas qu'ils ne sont pas dangereux papa ............ Mais es-tu bien sur qu'ils le sont tous ? Je veux dire, est-ce qu'il n'est pas possible de rencontrer un humain qui ne soit pas aussi cruel et méchant que ceux qui nous ont fait du mal ?" Mais qu'est-ce qui m'a prit ? Je sens déjà ma tête se désolidariser de mon corps. Il est très rare que je mette en doute la parole de mes parents, surtout celle de mon père, et là j'ose lui répondre carrément sur le sujet le plus sensible au monde le concernant. Je suis fichu, ça y est.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Rencontre entre un père et son fils  Empty
Message Sujet: Re: Rencontre entre un père et son fils Rencontre entre un père et son fils  EmptyMer 6 Jan 2016 - 7:58

Rencontre entre un père et son fils
Égéon et Malech
 
Lorsque j’eus terminé mon monologue, je pus voir clairement l’incertitude d’Égéon dans son visage. Lui-même n’avait pas l’air de savoir pourquoi il avait agi ainsi et j’en eus la confirmation lorsqu’il reprit la parole, non sans hésitation. En fait, il ne termina même pas sa phrase. Il cherchait ses mots et ça se voyait. Peut-être avait-il peur de me blesser? Ainsi, peut-être pesait-il ses mots afin d’être certain de ne pas me décevoir? En tout cas, une chose était certaine. Il ne savait pas trop comment m’annoncer ce qu’il avait à me dire et ça se voyait puisque, comme moi, il s’était mis à faire les cents pas. En temps normal, une telle réaction de sa part, si semblable à mes propres agissements, m’aurait amusé, mais pas maintenant. Non, en ce moment, j’étais tout sauf amusé. J’avais peur pour l’avenir de mon fils, peur pour son honneur. J’avais aussi peur pour la relation que j’entretenais avec lui. Et s’il se rebellait contre ma façon de penser? Et s’il rejetait mon enseignement pour partir vivre avec les hommes? Ça, je ne le supporterais pas. J’avais déjà perdu mon fils aîné et je ne voulais pas le perdre lui aussi. De tous mes fils, il était probablement mon préféré et ce malgré sa lâcheté. De toute façon, il avait bien d’autres qualités et je savais qu’il ferait un bon roi plus tard. À condition d’arrêter de fréquenter des humains, bien sûr.

Pendant que je réfléchissais, attendant patiemment qu’Égéon reprenne la parole, ce dernier continue de faire les cents pas, tout en me jetant un regard une fois de temps en temps, comme s’il analysait mes réactions. Ainsi, à cause de sa manière d’être et de sa nervosité apparente, je sentais qu’il voulait m’annoncer quelque chose d’assez important, mais qu’il cherchait toujours le courage et les bons mots pour le faire. « Je ne sais plus trop quoi penser à vrai dire. Je, hum ... J'ai rencontré deux humains, des femmes, et elles ont été très gentilles avec moi. L'une d'elle a même été encore plus craintive que moi lors de notre rencontre... C'est le seul contact que j'ai réellement eu avec les Homme. A par ça je ne fais que arpenter les plages lorsqu'il n'y a personne, je regarde les coquillages, je vais sur les rocher à la lagune des sirènes... Mais sinon je te jure papa, je n'ai rien fait d'autre. » Suite à ces aveux, j’eus l’impression qu’il me cachait encore quelque chose. Oui, il m’avait raconté quelques-uns de ses secrets, mais j’avais l’impression que ce n’était pas tout. Qu’il y avait autre chose de plus grave encore. Je lui fis donc signe de continuer, non pas à l’aide de ma main, mais simplement en l’encourageant du regard.

« Enfin rien d'autre... En fait je dois te dire quelque chose... Je suis assez embêté, j'aurais aimé ne pas avoir à te dire une telle chose, mais ma conscience est trop accaparée par tout ça en ce moment... » Lorsqu’il prononça ces paroles, mon fils marqua plusieurs pauses, ce qui m’inquiéta. Pour qu’il se mette dans un tel état, Égéon devait avoir quelque chose de réellement grave à m’annoncer. La première chose à laquelle je pensai fut que les humains avaient menacé mon fils ou autre, mais je savais que c’était pratiquement improbable. Premièrement parce qu’il était le prince de l’océan et qu’en tant que tel, si quelque chose lui arrivait, si quelqu’un osait s’en prendre à lui, il subirait ma vengeance. Et ça, tout le monde le savait. Personne n’y échappait. Il ne fallait pas s’en prendre à moi, ni à mes proches. Deuxièmement, parce qu’il venait juste d’affirmer qu’il n’avait vu que deux humaines et qu’elles avaient été gentilles. Quoique… Les Hommes, et dans ce cas-ci, les femmes, avaient toujours des arrières pensées. De mauvaises attentions.

J’avais presque réussit à m’auto-rassurer, lorsque mon fils commença à perdre de plus en plus d’assurance. Puis, après un court moment, il figea sur place, puis baissa la tête, observant fixement le sol, refusant de croiser mon regard. À ce moment-là, mon inquiétude revint d’un coup et je m’apprêtai à faire un pas en direction de mon fils pour le rassurer, mais je fus coupé dans mon élan lorsqu’il reprit la parole d’une voix tremblante, à peine audible. « Voilà, une de ses humaines est devenue un peu spéciale... Il s'avère que j'ai... Hum, une relation avec elle... Et je commence même peut-être à ressentir quelque chose... » En entendant de telles sottises sortir de la bouche d’Égéon, je ressentis un choc immense. Comme si deux parties de moi luttaient l’une contre l’autre et qu’elles venaient d’entrer violemment en collision. L’une d’elle voulait rassurer mon fils, lui dire que ce n’était rien et que ça allait s’arranger. Le père en moi ne voulait qu’une chose. M’assurer que mon fils allait bien. Mais l’autre, la plus jeune partie de moi-même, celle qui en voulait encore terriblement aux humains pour ce qu’ils nous avaient fait subir, ne désirait qu’une seule chose elle aussi, que cette femme dont mon fils s’était épris disparaisse à jamais, tout comme ce problème face auquel j’étais confronté.

J’avais l’impression que mes jambes allaient me lâcher, mais ce n’était pas le cas. Au contraire, je restais figé sur place, incapable de bouger. Je n’eus même pas le temps de me ressaisir que mon fils me balança autre chose. Seulement, cette fois-ci, c’était une nouvelle un peu meilleure. Elle concernait la petite Aveshal, cette jolie sirène que je considérais presque comme ma propre fille. Apparemment, elle aimait mon fils et cette nouvelle m’enchantait. Si je n’avais pas été autant sous le choc suite aux dernières déclarations d’Égéon, je l’aurais probablement amené célébrer cette nouvelle dans une taverne quelconque. Seulement, je n’avais pas le cœur à faire la fête. Non, en ce moment, j’avais plutôt envie de frapper dans la pierre jusqu’à ce qu’elle se fissure ou que mes os se brisent. Bon, maintenant c’était un peu moins pire depuis que je savais qu’il y avait un avenir possible entre Amina et Égéon. J’aurais aimé me concentrer uniquement sur ce point positif, mais je ne pouvais pas me sortir ce qui s’était passé avec l’humaine de la tête.

« Mais… Mais cette humaine… Depuis quand est-ce que ça dure? Comment ça a pu arriver? Comment as-tu pu… » Je ne pus même pas terminer ma phrase tellement j’étais choquée par cette déclaration. Je voulais des réponses. Je voulais savoir qui elle était pour avoir osé se rapprocher de mon fils ainsi. J’étais persuadé qu’elle avait de mauvaises attentions, qu’elle lui voulait du mal. Les Hommes n’étaient pas de bonnes personnes. Ils avaient toujours d’autres idées en tête et j’étais persuadé que celle-ci n’échappait pas à la règle. Je voulais protéger mon fils coûte que coûte, mais je ne savais pas comment m’y prendre. La seule solution que je voyais, c’était de me débarrasser de cette humaine. De la tuer pour ne plus avoir à y penser, mais je ne le pouvais pas. Parce que je savais que ça blesserait Égéon et je ne voulais pas qu’il souffre. Mais en même temps… Je ne pouvais tout de même pas le laisser fréquenter cette femme, non? Je devais donc trouver une autre solution, mais rien ne me venait en tête. Frustré, je serrai les poings de plus en plus forts. Je ne voulais pas faire peur à mon fils pour rien. Il savait ce dont j’étais capable et il connaissait l’étendu de ma colère, mais il ne m’avait jamais vu en pleine action et je ne tenais pas à ce qu’il me voit perdre le contrôle.

Puis, d’un coup, j’eus un flash. J’avais trouvé la solution idéale. Je ne pouvais probablement pas faire oublier cette humaine à mon fils, mais je pouvais faire en sorte qu’il découvre des sentiments pour Amina, qu’il la préfère à l’autre. Ce n’était pas impossible et j’allais faire tout ce qui était en mon pouvoir pour que ça arrive. Je voulais qu’il épouse la petite Aveshal, qu’il oublie tout de ses expéditions sur la terre des Hommes et qu’il se remette sur le droit chemin. Il avait un grand avenir devant lui et je ne voulais pas qu’il le gâche pour une humaine. Car si la nouvelle venait à se répandre, ma crédibilité en prendrait un coup. Si les gens savaient que je n’avais même pas assez d’autorité pour empêcher mon propre fils de fréquenter des humains, ils se mettraient à me contredire et à me défier eux-mêmes. « Et pour Amina? Que vas-tu faire? Vous êtes amis depuis le berceau. Vous vous entendez bien et elle a les qualités d’une reine. Vous êtes pratiquement prédéterminés à être ensemble, alors pourquoi rester dans les bras d’une humaine? Qu’est-ce qu’une humaine t’apportera de plus que la petite Aveshal? » Demandai-je en faisant mon possible pour ne pas trop monter le ton.
 
roller coaster


Dernière édition par Malech Thelxiope le Ven 8 Jan 2016 - 8:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Rencontre entre un père et son fils  Empty
Message Sujet: Re: Rencontre entre un père et son fils Rencontre entre un père et son fils  EmptyJeu 7 Jan 2016 - 21:11

Rencontre entre un père et son fils

ft. Malech Thelxiope


« Un père est un modèle, le décevoir est pire que la mort »
Je connais mon père, en plus de la trahison qu'implique ma relation avec une humaine, il pense au simple fait que cela ne fait pas bonne figure pour un futur Roi. Même si il n'a pas grandit dans une famille de nobles, dans un palais, avec une cuillère en or dans la bouche, il prend son rôle très au sérieux. C'est un Roi dans l'âme, il est juste, droit et toujours de très bon conseil. Tout le monde le respecte, sa seule présence en impose. J'ai toujours été extrêmement fier de lui, fier de dire, cet homme est MON père. Je veux lui ressembler, je veux qu'il soit fier de moi, lorsque je serais roi, je veux que l'on puisse dire que j'ai été un digne successeur.  

Qu'il sache aujourd'hui que j'ai fauté, que j'ai côtoyé des humains, cela me blesse, je suis déçu de moi-même, j'ai peur de ce qu'il va dire, peur de ce qu'il va faire, j'ai terriblement honte surtout qu'il ne sait pas encore que j'ai une relation intime avec une humaine. Je vois sa colère et sa déception lorsque je lui répond et j'ai encore plus honte. Je sais qu'en lui cela doit être en train de bouillir, je ne sais pas comment je vais pouvoir rattraper tout ça, mais à être lancé, autant que je lui avoue toute la vérité, que je lui parle de Seyranëa. Et comme j'ai besoin de conseils, peut-être que je lui parlerais également de ce qu'Amina m'a confiée, même si je suis déjà persuadé de savoir quelle serait sa décision. "Ce que tu le dis, tu le penses vraiment?" Il hausse le ton, je le sens contrarié par ma réponse, normal j'ai envie de dire. Je n'ose lui répondre parce qu'en fait je ne sais pas quoi lui répondre, comment lui faire comprendre que je suis en plein dilemme, que mon cœur est partagé que je ne sais plus sur quel pied (nageoire) danser.

Lorsqu'il pousse un soupir, je jette un regard vers lui parce que je me demande ce qui peut bien se passer, je m'attend à une tornade, un ouragan, un cataclysme, mais au lieu de ça il tente de se calmer. Bon, peut-être que finalement je vais ressortir vivant de cette confrontation. "À vrai dire, oui, je crois qu’il y a bien des humains qui ne sont pas si cruels. Les enfants ne sont, en général, pas dangereux, même que, comme tu le sais déjà, nous devons notre existence à l’un d’entre eux. Mais ce n’est quand même pas une raison pour aller se promener sur leurs terres. De toute façon, les plus jeunes ont beau être moins pires, ce n’est qu’une question de temps avant qu’ils ne se fassent laver le cerveau par les idéaux de leurs aînés." Le début me donna quelques espoirs, mais ce fut de courte durée, raté, il parlait des enfants. Bien-sûr que les enfants sont gentils, un enfant c'est l'innocence même (même si certains sont de vrais terreurs), mais je ne pense pas comme mon père, je pense sincèrement que certains enfants en grandissant choisissent leur voie, choisissent leurs idéaux et ce malgré leurs aînés, malgré ce que l'on peut leur apprendre, leur inculquer. Et en partant de cela, on admet donc que ces enfants deviendront des adultes dignes de respect.

"Mais toi, Égéon, que penses-tu des Hommes? N’as-tu donc pas écouté tout ce que je t’ai enseigné à leur propos? Pourquoi les fréquentes-tu, alors que tu connais la vérité à leur sujet?" A vrai dire, je me pose encore moi même la question, pourquoi donc est-ce que je suis allé fréquenté ces humains, et surtout Sey, elle qui m'a fait perdre la tête. "Je suis conscient de tout ce que tu m'as apprit papa. Mais eu... Ffff..." J'essaye de me concentrer sur ce que je vais dire parce que là je perds mes mots, je les cherche, je ne sais si je vais parvenir à finir mes propos, mais bon, il me faut me lancer. Et pour trouver le meilleur moyen, tout en parlant et en réfléchissant, en digne fils de mon père, je me met à faire les cents pas, je vais à droite, je regarde le sol, je vais à gauche, je regarde la voûte de pierre au dessus de nous, et entre chaque passage, je regarde furtivement mon père pour voir sa réaction face à mes dires. "Je ne sais plus trop quoi penser à vrai dire. Je, hum ... J'ai rencontré deux humains, des femmes, et elles ont été très gentilles avec moi. L'une d'elle a même été encore plus craintive que moi lors de notre rencontre... C'est le seul contact que j'ai réellement eu avec les Homme. A par ça je ne fais que arpenter les plages lorsqu'il n'y a personne, je regarde les coquillages, je vais sur les rocher à la lagune des sirènes... Mais sinon je te jure papa, je n'ai rien fait d'autre." A ces mots, je me sens moi même complètement pas sincère, je sais qu'en un sens il y a plus, je ne lui ment pas, je n'ai pas encore eu de réel contact avec d'autres humains. Mais je ne lui dit pas que j'ai une relation avec Sey. Et pourtant il va bien falloir que cela sorte à un moment donné, alors pourquoi pas maintenant, tant que je suis lancé.

"Enfin rien d'autre... En fait je dois te dire quelque chose... Je suis assez embêté, j'aurais aimé ne pas avoir à te dire une telle chose, mais ma conscience est trop accaparée par tout ça en ce moment..." Au fur est à mesure, je me fige, je reste planter là, la tête baissée, le regard fuyant tel le trouillard que je suis bel et bien. Ma voix perd de son intensité, je ne sais même pas si je suis compréhensible. "Voilà, une de ses humaines est devenue un peu spéciale... Il s'avère que j'ai... Hum, une relation avec elle... Et je commence même peut-être à ressentir quelque chose..." Avant même qu'il ne puisse tomber assis sur les fesses, parce que je sens que cette révélation va pas mal le choquer, je rajoute un petit quelque chose sur Amina qui pourrait lui faire oublier tout ça, ou le voir d'un autre angle. Je sais comment il fonctionne, il ne va pas aimer, mais si il voit un échappatoire, même si je baratine un peu, cela passera peut-être mieux. "Mais Amina m'a avoué la semaine dernière qu'elle m'aimait et je ne sais pas trop quoi faire parce que je crois que je peux l'aimer aussi... Enfin, je sais pas trop quoi... Il se pourrait que je ressente aussi quelque chose pour elle..." Suspens, que va-t-il en penser ?

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Rencontre entre un père et son fils  Empty
Message Sujet: Re: Rencontre entre un père et son fils Rencontre entre un père et son fils  EmptyVen 8 Jan 2016 - 8:05

Rencontre entre un père et son fils
Égéon et Malech
 
Lorsque j’eus terminé mon monologue, je pus voir clairement l’incertitude d’Égéon dans son visage. Lui-même n’avait pas l’air de savoir pourquoi il avait agi ainsi et j’en eus la confirmation lorsqu’il reprit la parole, non sans hésitation. En fait, il ne termina même pas sa phrase. Il cherchait ses mots et ça se voyait. Peut-être avait-il peur de me blesser? Ainsi, peut-être pesait-il ses mots afin d’être certain de ne pas me décevoir? En tout cas, une chose était certaine. Il ne savait pas trop comment m’annoncer ce qu’il avait à me dire et ça se voyait puisque, comme moi, il s’était mis à faire les cents pas. En temps normal, une telle réaction de sa part, si semblable à mes propres agissements, m’aurait amusé, mais pas maintenant. Non, en ce moment, j’étais tout sauf amusé. J’avais peur pour l’avenir de mon fils, peur pour son honneur. J’avais aussi peur pour la relation que j’entretenais avec lui. Et s’il se rebellait contre ma façon de penser? Et s’il rejetait mon enseignement pour partir vivre avec les hommes? Ça, je ne le supporterais pas. J’avais déjà perdu mon fils aîné et je ne voulais pas le perdre lui aussi. De tous mes fils, il était probablement mon préféré et ce malgré sa lâcheté. De toute façon, il avait bien d’autres qualités et je savais qu’il ferait un bon roi plus tard. À condition d’arrêter de fréquenter des humains, bien sûr.

Pendant que je réfléchissais, attendant patiemment qu’Égéon reprenne la parole, ce dernier continue de faire les cents pas, tout en me jetant un regard une fois de temps en temps, comme s’il analysait mes réactions. Ainsi, à cause de sa manière d’être et de sa nervosité apparente, je sentais qu’il voulait m’annoncer quelque chose d’assez important, mais qu’il cherchait toujours le courage et les bons mots pour le faire. « Je ne sais plus trop quoi penser à vrai dire. Je, hum ... J'ai rencontré deux humains, des femmes, et elles ont été très gentilles avec moi. L'une d'elle a même été encore plus craintive que moi lors de notre rencontre... C'est le seul contact que j'ai réellement eu avec les Homme. A par ça je ne fais que arpenter les plages lorsqu'il n'y a personne, je regarde les coquillages, je vais sur les rocher à la lagune des sirènes... Mais sinon je te jure papa, je n'ai rien fait d'autre. » Suite à ces aveux, j’eus l’impression qu’il me cachait encore quelque chose. Oui, il m’avait raconté quelques-uns de ses secrets, mais j’avais l’impression que ce n’était pas tout. Qu’il y avait autre chose de plus grave encore. Je lui fis donc signe de continuer, non pas à l’aide de ma main, mais simplement en l’encourageant du regard.

« Enfin rien d'autre... En fait je dois te dire quelque chose... Je suis assez embêté, j'aurais aimé ne pas avoir à te dire une telle chose, mais ma conscience est trop accaparée par tout ça en ce moment... » Lorsqu’il prononça ces paroles, mon fils marqua plusieurs pauses, ce qui m’inquiéta. Pour qu’il se mette dans un tel état, Égéon devait avoir quelque chose de réellement grave à m’annoncer. La première chose à laquelle je pensai fut que les humains avaient menacé mon fils ou autre, mais je savais que c’était pratiquement improbable. Premièrement parce qu’il était le prince de l’océan et qu’en tant que tel, si quelque chose lui arrivait, si quelqu’un osait s’en prendre à lui, il subirait ma vengeance. Et ça, tout le monde le savait. Personne n’y échappait. Il ne fallait pas s’en prendre à moi, ni à mes proches. Deuxièmement, parce qu’il venait juste d’affirmer qu’il n’avait vu que deux humaines et qu’elles avaient été gentilles. Quoique… Les Hommes, et dans ce cas-ci, les femmes, avaient toujours des arrières pensées. De mauvaises attentions.

J’avais presque réussit à m’auto-rassurer, lorsque mon fils commença à perdre de plus en plus d’assurance. Puis, après un court moment, il figea sur place, puis baissa la tête, observant fixement le sol, refusant de croiser mon regard. À ce moment-là, mon inquiétude revint d’un coup et je m’apprêtai à faire un pas en direction de mon fils pour le rassurer, mais je fus coupé dans mon élan lorsqu’il reprit la parole d’une voix tremblante, à peine audible. « Voilà, une de ses humaines est devenue un peu spéciale... Il s'avère que j'ai... Hum, une relation avec elle... Et je commence même peut-être à ressentir quelque chose... » En entendant de telles sottises sortir de la bouche d’Égéon, je ressentis un choc immense. Comme si deux parties de moi luttaient l’une contre l’autre et qu’elles venaient d’entrer violemment en collision. L’une d’elle voulait rassurer mon fils, lui dire que ce n’était rien et que ça allait s’arranger. Le père en moi ne voulait qu’une chose. M’assurer que mon fils allait bien. Mais l’autre, la plus jeune partie de moi-même, celle qui en voulait encore terriblement aux humains pour ce qu’ils nous avaient fait subir, ne désirait qu’une seule chose elle aussi, que cette femme dont mon fils s’était épris disparaisse à jamais, tout comme ce problème face auquel j’étais confronté.

J’avais l’impression que mes jambes allaient me lâcher, mais ce n’était pas le cas. Au contraire, je restais figé sur place, incapable de bouger. Je n’eus même pas le temps de me ressaisir que mon fils me balança autre chose. Seulement, cette fois-ci, c’était une nouvelle un peu meilleure. Elle concernait la petite Aveshal, cette jolie sirène que je considérais presque comme ma propre fille. Apparemment, elle aimait mon fils et cette nouvelle m’enchantait. Si je n’avais pas été autant sous le choc suite aux dernières déclarations d’Égéon, je l’aurais probablement amené célébrer cette nouvelle dans une taverne quelconque. Seulement, je n’avais pas le cœur à faire la fête. Non, en ce moment, j’avais plutôt envie de frapper dans la pierre jusqu’à ce qu’elle se fissure ou que mes os se brisent. Bon, maintenant c’était un peu moins pire depuis que je savais qu’il y avait un avenir possible entre Amina et Égéon. J’aurais aimé me concentrer uniquement sur ce point positif, mais je ne pouvais pas me sortir ce qui s’était passé avec l’humaine de la tête.

« Mais… Mais cette humaine… Depuis quand est-ce que ça dure? Comment ça a pu arriver? Comment as-tu pu… » Je ne pus même pas terminer ma phrase tellement j’étais choquée par cette déclaration. Je voulais des réponses. Je voulais savoir qui elle était pour avoir osé se rapprocher de mon fils ainsi. J’étais persuadé qu’elle avait de mauvaises attentions, qu’elle lui voulait du mal. Les Hommes n’étaient pas de bonnes personnes. Ils avaient toujours d’autres idées en tête et j’étais persuadé que celle-ci n’échappait pas à la règle. Je voulais protéger mon fils coûte que coûte, mais je ne savais pas comment m’y prendre. La seule solution que je voyais, c’était de me débarrasser de cette humaine. De la tuer pour ne plus avoir à y penser, mais je ne le pouvais pas. Parce que je savais que ça blesserait Égéon et je ne voulais pas qu’il souffre. Mais en même temps… Je ne pouvais tout de même pas le laisser fréquenter cette femme, non? Je devais donc trouver une autre solution, mais rien ne me venait en tête. Frustré, je serrai les poings de plus en plus forts. Je ne voulais pas faire peur à mon fils pour rien. Il savait ce dont j’étais capable et il connaissait l’étendu de ma colère, mais il ne m’avait jamais vu en pleine action et je ne tenais pas à ce qu’il me voit perdre le contrôle.  

Puis, d’un coup, j’eus un flash. J’avais trouvé la solution idéale. Je ne pouvais probablement pas faire oublier cette humaine à mon fils, mais je pouvais faire en sorte qu’il découvre des sentiments pour Amina, qu’il la préfère à l’autre. Ce n’était pas impossible et j’allais faire tout ce qui était en mon pouvoir pour que ça arrive. Je voulais qu’il épouse la petite Aveshal, qu’il oublie tout de ses expéditions sur la terre des Hommes et qu’il se remette sur le droit chemin. Il avait un grand avenir devant lui et je ne voulais pas qu’il le gâche pour une humaine. Car si la nouvelle venait à se répandre, ma crédibilité en prendrait un coup. Si les gens savaient que je n’avais même pas assez d’autorité pour empêcher mon propre fils de fréquenter des humains, ils se mettraient à me contredire et à me défier eux-mêmes. « Et pour Amina? Que vas-tu faire? Vous êtes amis depuis le berceau. Vous vous entendez bien et elle a les qualités d’une reine. Vous êtes pratiquement prédéterminés à être ensemble, alors pourquoi rester dans les bras d’une humaine? Qu’est-ce qu’une humaine t’apportera de plus que la petite Aveshal? » Demandai-je en faisant mon possible pour ne pas trop monter le ton.
 
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Rencontre entre un père et son fils  Empty
Message Sujet: Re: Rencontre entre un père et son fils Rencontre entre un père et son fils  EmptySam 9 Jan 2016 - 20:04

Rencontre entre un père et son fils

ft. Malech Thelxiope


« Un père est un modèle, le décevoir est pire que la mort »
C'est fou comme je suis lâche, je n'ose même pas regarder les réactions de mon père à mes aveux, tout ce que j'arrive à faire c'est marcher en regardant le ciel ou rester planté là à fixer le sol. Je me sens vraiment pitoyable, j'aimerais tellement être plus courageux, comme lui, être son digne fils. Même si il me dit tout le temps qu'il est fier de moi, qu'il ne me changerait en rien, mais bon, je sais que parfois il préférerait que j'ai un peu plus de tripes. Alors le décevoir encore une fois me brise le cœur, je ne sais pas comment je vais faire pour rattraper le coup cette fois.

"Mais… Mais cette humaine… Depuis quand est-ce que ça dure? Comment ça a pu arriver? Comment as-tu pu…" Aie, voilà la colère arriver. Je sens qu'il est sur les fesses, il doit se demander comment j'ai pu lui faire ça, comment j'ai pu oser avoir une relation avec une humaine. Je ne le sais pas moi-même, de fil en aiguille, je me suis retrouvé coincé dans cette situation et je ne sais pas comment m'en sortir. "Eh bien eu ... Ça fait quelques semaines déjà ... Enfin oui, quelques semaines." Comment cela a pu arriver, comment voulez vous que je réponde à cette question, je ne sais pas, le destin, on est devenus amis et puis petit à petit c'est devenu plus que de l'amitié. Et maintenant dire comment j'ai pu ... J'avoue que je ne sais pas comment j'ai pu tout en sachant qu'il aurait ce genre de réaction, que cela le décevrait autant. Parce que oui je le savais, je ne pouvais pas l'ignorer, c'était irréfutable, inévitable, j'étais obligé de le blesser et de le décevoir avec cette nouvelle.

"Et pour Amina? Que vas-tu faire? Vous êtes amis depuis le berceau. Vous vous entendez bien et elle a les qualités d’une reine. Vous êtes pratiquement prédéterminés à être ensemble, alors pourquoi rester dans les bras d’une humaine? Qu’est-ce qu’une humaine t’apportera de plus que la petite Aveshal?" C'est vrai, et Mina, je ne sais pas trop quoi répondre à ça non plus parce que je n'y ai pas réfléchi, je ne sais pas quelle attitude adopté face à cette situation. Amina est ma meilleure amie et mon amie d'enfance, comme il vient de le dire, on est né ensembles, on a grandis ensemble, on a apprit ce qu'est la vie ensemble. On se parle également beaucoup d'amour, elle m'a toujours conseillé et je l'ai toujours consolé. C'est vrai que l'on se connait et on se comprend mieux que personne. Mais cela veut-il dire que nous sommes faits pour vivre le restant de nos jours ensemble ? "Je ne sais pas trop quoi dire papa. Amina est ma meilleure amie, c'est vrai qu'on se connait par cœur, qu'on fait presque tout ensemble, mais de là à l'épouser... Je ne sais pas. Je ne suis pas assez au clair avec mes sentiments pour le moment..."

Je me perds dans mes réflexions, j'ai le regard dans le vague, je me vois dans 20 ans avec Amina et notre famille, oui c'est vrai que cela parait réel, cela pourrait être mieux que de vivre caché tel un pariât marié à une humaine. Mais mon cœur se serre lorsque je repense à Seyranëa. C'est vrai, j'ai des sentiments pour elle. Même si je sais que cela ne devrait pas être ainsi, que c'est interdit, qu'en tant que fils du roi je ne peux pas avoir de relation intime avec une humaine. Le fait est que je commence à me demander si je ne tombe pas amoureux et cela me fait encore plus peur. "Maintenant que tu sais tout, j'ai besoin de te demander conseil. Je suis dans cette situation assez délicate et je ne sais pas comment je vais m'en sortir. Je sais que ma relation avec cette humaine est proscrite, qu'il faut que cela cesse. Mais je n'y arrive pas, mes sentiments sont trop présent maintenant et je sens que je n'en aurais pas le courage."

Je réunis toute ma volonté pour lever la tête et le regarder dans les yeux. Une grande bouffée d'air me donne la force de continuer, au moins pour les 5 prochaines minutes... "Mais en même temps l'amour qu'Amina me porte me trouble, ça me perturbe. Alors je ne peux m'empêcher de douter, est-ce que finalement je me suis un peu trop emballé, est-ce que je ne devrais pas plutôt essayé d'envisager quelque chose avec elle...? J'ai besoin de vos conseils à maman et toi, vous avez toujours su me guider. Et si besoin je sollicite votre aide parce que je suis conscient que le bien du royaume passe avant mes sentiments." Sur ces derniers mots, je bombe le torse, le courage me gagne, pour une fois, et je me sens fort, fort de la présence de mon père en face de moi et fort parce que je sais que je peux compter sur eux en toutes circonstances.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Rencontre entre un père et son fils  Empty
Message Sujet: Re: Rencontre entre un père et son fils Rencontre entre un père et son fils  EmptyLun 25 Jan 2016 - 23:07

Rencontre entre un père et son fils
Égéon et Malech
 
Alors comme ça, cette petite aventure durait depuis déjà quelques semaines et je ne l’apprenais que maintenant? Furieux, je dû faire un effort surhumain pour me maîtriser et écouter calmement les propos de mon fils, car je savais que si je m’emportais maintenant, je risquais de le perdre au profil d’une humaine. Et il était hors de question qu’une telle chose se produise, puisque mes enfants, tout comme ma femme, étaient tout ce qui comptait pour moi. De plus, si jamais une tragédie de ce genre arrivait, je perdrais la face sous le regard du royaume entier et la partie la plus orgueilleuse de moi ne pouvait se permettre une telle chose. Je refusais d’être un paria qui n’avait même pas réussit à obtenir le respect de ses propres fils aux yeux du peuple. Surtout que si Égéon partait maintenant, j’aurais perdu deux enfants, puisque son frère aîné était toujours disparu. Je fis donc de gros efforts pour rester calme et écouter ce qu’il avait à me dire. J’avais même décidé de ne rien faire pour le moment. Aujourd’hui, j’allais me contenter de discuter avec lui, d’essayer de le raisonner sans le contraindre, puis, après m’être entretenue de la situation auprès de quelques personnes de confiance, je déciderai de la manière à agir. D’ailleurs, l’une des personnes en qui j’avais bien confiance était la petite Aveshal, cette adorable sirène avec qui j’avais toujours imaginé mon fils se marier. Je me demandais bien ce qu’il allait faire à ce propos, alors je lui posai la question sans détour, puis j’attendis sa réponse.

« Je ne sais pas trop quoi dire papa. Amina est ma meilleure amie, c'est vrai qu'on se connait par cœur, qu'on fait presque tout ensemble, mais de là à l'épouser... Je ne sais pas. Je ne suis pas assez au clair avec mes sentiments pour le moment... » Bon, peut-être qu’il ne se voyait pas la prendre comme femme pour le moment, mais avec le temps il finirait par s’habituer, non? De toute façon, ce n’était pas pire que de le forcer à prendre n’importe quelle sirène de bonne famille comme épouse, au moins il connaissait très bien Amina et j’approuvais entièrement ce choix. De plus, j’étais certaine qu’il finirait par l’aimer du même genre d’amour qu’elle l’aimait déjà. Peut-être même qu’il partageait déjà cet amour pour elle, mais qu’il l’ignorait lui-même, puisqu’il était trop habitué de la considérer uniquement comme une amie. De plus, il ne pouvait pas prendre une décision clairement à propos d’Amina, puisqu’il avait encore cette humaine en tête. Je devais donc me débarrasser de cette dernière en premier lieu, mais je ne savais pas comment m’y prendre sans blesser Égéon.

« Maintenant que tu sais tout, j'ai besoin de te demander conseil. Je suis dans cette situation assez délicate et je ne sais pas comment je vais m'en sortir. Je sais que ma relation avec cette humaine est proscrite, qu'il faut que cela cesse. Mais je n'y arrive pas, mes sentiments sont trop présent maintenant et je sens que je n'en aurais pas le courage. » Je soupirai profondément en l’entendant parler de ses sentiments envers l’humaine. Si j’étais à sa place, j’aurais simplement cessé tout contact avec elle, mais pour mon fils, c’était beaucoup plus compliqué, puisqu’il semblait être tombé amoureux. Je ne l’avais jamais vu ainsi et, même si j’avais envie de lui hurler après pour ce qu’il avait osé faire, j’étais fier de lui, puisqu’il m’avait tout révélé malgré les conséquences et j’admirais son courage. Seulement, je ne savais ni quoi faire, ni quoi lui dire, car je ne savais même pas moi-même quoi faire. J’étais donc toujours en train de réfléchir à ce que j’allais dire, lorsque mon fils releva la tête pour me regarder droit dans les yeux avant de reprendre la parole.

« Mais en même temps l'amour qu'Amina me porte me trouble, ça me perturbe. Alors je ne peux m'empêcher de douter, est-ce que finalement je me suis un peu trop emballé, est-ce que je ne devrais pas plutôt essayé d'envisager quelque chose avec elle...? J'ai besoin de vos conseils à maman et toi, vous avez toujours su me guider. Et si besoin je sollicite votre aide parce que je suis conscient que le bien du royaume passe avant mes sentiments. » Lorsqu’il eut terminé d’expliquer sa situation, je me mis à faire les cents pas, réfléchissant à une solution. Seulement, les seules qui me venaient à l’esprit consistaient à éliminer l’humaine dont il s’était épris. « Égéon, comme tu le sais déjà, je déteste les humains. J’aimerais les voir tous morts et je ne vais pas te mentir, rien ne me ferait plus plaisir que de me débarrasser de celle que tu aimes. Seulement, je sais que ce n’est pas la chose à faire, puisque ça te ferait du mal et je ne veux pas ça. Je ne suis donc pas très objectif face à ta situation et, si ce n’était que de moi, tu serais déjà marié à Amina depuis longtemps, mais je ne peux pas te forcer non plus. Je… L’amour est l’une des plus belles choses qui existe, avec la vengeance et ce que j’ai vécu avec ta mère, j’aimerais te laisser la chance de le vivre à ton tour. Seulement, je préférerais que ce ne soit pas avec une créature aussi monstrueuse qu’une humaine. »
 
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Rencontre entre un père et son fils  Empty
Message Sujet: Re: Rencontre entre un père et son fils Rencontre entre un père et son fils  EmptyMar 2 Fév 2016 - 23:52

Rencontre entre un père et son fils

ft. Malech Thelxiope


« Un père est un modèle, le décevoir est pire que la mort »
J'assiste à chacune de ses réactions, à chaque tête qu'il fait en entendant mes mots et une fois sur deux je crois perdre mon courage et mon cœur. Décevoir mes parents est la pire chose qui puisse m'arriver, je perdrais mon honneur et mon âme. Ma famille c'est tout pour moi, c'est plus que tout l'amour que je peux éprouver pour une femme ou pour une sirène. Après tout on dit bien que la famille c'est tout ce qui reste lorsque rien ne va plus dans notre vie. C'est pour ça que je sais que si mon père me demande de faire une croix sur mes escapades sur la plage et à ma relation avec Seyranëa, je le ferais surement. Cela ne sera pas facile, j'en suis conscient, mais je sais que je ferais passer les intérêts de ma famille et du royaume avant mes sentiments. Je suis lâche, mais tout de même, j'ai été très bien élevé, je sais ce que je dois faire afin de préserver ma place de prince, afin de devenir le meilleur futur roi possible. Aussi, si j'en vient à décider de quitter Sey, je ravalerais ma fierté, je trouverais le courage d'aller lui parler, je serais l'homme que je dois être quelque part au fond de moi.

" Égéon, comme tu le sais déjà, je déteste les humains. " Oui, ça, depuis le temps, je pense avoir compris... " J’aimerais les voir tous morts et je ne vais pas te mentir, rien ne me ferait plus plaisir que de me débarrasser de celle que tu aimes. " Je m'en serais douté, j'étais sur qu'il aurait voulu l'éliminer après avoir su, c'était prévisible. " Seulement, je sais que ce n’est pas la chose à faire, puisque ça te ferait du mal et je ne veux pas ça. Je ne suis donc pas très objectif face à ta situation et, si ce n’était que de moi, tu serais déjà marié à Amina depuis longtemps, mais je ne peux pas te forcer non plus. " Non en effet, tu ne le peux pas. Je sais qu'Amina serait parfaite en tant que reine, qu'elle serait parfaite à mes côtés, qu'elle m'aimerait plus que quiconque et que je serais comblé. Mais je ne sais pas si je suis près à voir notre relation passer à ce stade. " Je… L’amour est l’une des plus belles choses qui existe, avec la vengeance et ce que j’ai vécu avec ta mère, j’aimerais te laisser la chance de le vivre à ton tour. Seulement, je préférerais que ce ne soit pas avec une créature aussi monstrueuse qu’une humaine. " Et voilà, c'est dit. Je touche le fond, mon père est surement furieux au fond de lui, il a probablement des envies de meurtre pour Sey et il est certain qu'il ne m'a pas encore crié dessus juste parce qu'il ne veut pas me brusquer, je le connais, il dois vouloir me ménager, il ne dois pas vouloir me faire peur.

Je me demande comment je vais faire pour rattraper la situation, comment je vais bien pouvoir me débrouiller pour l'apaiser et me sortir de ce pétrin. Je sais que je dois faire un choix, que je dois prendre mes responsabilités que je dois faire ce qui est juste. Mais j'ai besoin de temps et ça je ne suis pas sur qu'il le comprenne, j'espère qu'il sera clément et qu'il m'accordera ce temps si précieux à mon cœur et à ma conscience. " Je sais que tu ne veux que mon bien papa. Je sais aussi que tu aimerais que cette histoire se règle tout de suite. Mais je ne peux pas te le promettre. " Je sais que ces mots vont être compliqués pour lui, au moins autant que tout ce que je lui ai avoué jusque là. " Je vais essayer, je ... Je dois réfléchir, je dois y penser, je dois faire le point avec ma tête et mon cœur.  Je ne sais pas combien de temps cela va durer mais je te promet de faire ce qui est juste. " Je ne sais pas trop quels effets auront ces mots, j'espère juste qu'il pourra comprendre mon point de vue, comprendre ma position et ce qu'elle implique. Je ne sais pas trop quoi dire d'autre pour l'instant.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Rencontre entre un père et son fils  Empty
Message Sujet: Re: Rencontre entre un père et son fils Rencontre entre un père et son fils  EmptyMar 9 Fév 2016 - 19:47

Rencontre entre un père et son fils
Égéon et Malech
 
Bien sûr, même si j’aurais adoré me débarrasser tout de suite de la source même du problème, je ne le ferai pas. Premièrement, parce que j’aime trop mon fils pour lui infliger la douleur de perdre un être cher et deuxièmement, parce que je refuse de le perdre lui aussi. J’ai peur que, si je fais quelque chose qui lui déplait trop, il décide de simplement partir, pour ne plus jamais revenir et je ne veux pas que ça arrive, pour les mêmes raisons citées plus haut. J’aime Égéon et nous, moi et Zéa, avons besoin de lui auprès de nous. De plus, je ne crois pas que Valone supporterait de perdre un autre frère. Je préférais donc lui laisser la liberté de choisir, mais c’était difficile à faire et ça allait contre mon tempérament. Je n’avais pas l’habitude d’attendre que les choses se passent, d’attendre tout bonnement que mon fils prenne une décision quant à son avenir. Surtout sachant les conséquences possibles. Je devais donc résister au plus haut point pour ne pas simplement lui imposer ma façon de penser, pour ne pas régler tout de suite le problème. Je me contentais donc de le conseiller, de l’écouter attentivement et de lui dire ce que je pensais sans porter de jugement, mais c’était très difficile et je le faisais de manière quelque peu maladroite.


« Je sais que tu ne veux que mon bien papa. Je sais aussi que tu aimerais que cette histoire se règle tout de suite. Mais je ne peux pas te le promettre. » Une fois de plus, en l’entendant parler, je sentis deux parties de moi s’affronter. Le père, qui voulait se montrer compréhensif envers son fils et l’homme, qui ne souhaitait que l’extermination des humains, y compris l’amante d’Égéon. Néanmoins, je tentai de rester impassible, même si quelques petits signes, comme mes poings serrés, trahissaient mon combat intérieur. « Je vais essayer, je ... Je dois réfléchir, je dois y penser, je dois faire le point avec ma tête et mon cœur. Je ne sais pas combien de temps cela va durer mais je te promet de faire ce qui est juste. » De faire ce qui est juste.. De moins point de vue, la seule justice dans tout cela serait d’oublier toute cette histoire, de recommencer à zéro et qu’Égéon se range aux côtés d’Amina, là où sa place a toujours été.

« Et selon toi, qu’est-ce qui pourrait être juste si ce n’est pas que de penser à ton peuple et d’épouser Amina? Il me semble que c’est ça la solution la plus logique. Faire ton devoir, surtout que, j’en suis certain, tu pourrais être heureux avec elle. Ce n’est pas comme si on te demandait d’épouser la première venue juste parce qu’elle vient d’une famille acceptable au statut élevé. Amina est ta meilleure amie depuis des années. Elle te comprend comme personne ne t’a jamais compris, alors je ne comprends pas pourquoi tu choisirais cette humaine… Je ne veux pas influencer ton choix, seulement te rappeler tes responsabilités envers le peuple. Parce que si jamais ton frère ne revient pas, il y a des chances que ce soit toi qui deviennes roi. Et, même si tu n’accède jamais au trône, tu restes un prince qui se doit de montrer l’exemple au peuple. » Je poussai un long soupire avant de reprendre la parole. « Mais c’est ta vie. Je ne peux pas décider à ta place, alors je te laisserai prendre ta propre décision. Tu viendras nous en informer le moment venu, moi et ta mère. »
 
roller coaster


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Rencontre entre un père et son fils  Empty
Message Sujet: Re: Rencontre entre un père et son fils Rencontre entre un père et son fils  EmptyMer 10 Fév 2016 - 19:59

Rencontre entre un père et son fils

ft. Malech Thelxiope


« Un père est un modèle, le décevoir est pire que la mort »
Je vois bien que chacun de mes mots est analysé, que parfois il serre les dents et les poings. J'ai même un peu peur, mais j'ai repris confiance en moi, je suis sur de ce que j'avance, je sais qu'il me faut du temps et que je prendrais la meilleur décision. Je me tiens droit face à lui, je veut être digne de se père, et ne pas perdre la face, d'autant plus devant lui, histoire de lui prouver que je suis digne de confiance, qu'il peut me croire.

" Et selon toi, qu’est-ce qui pourrait être juste si ce n’est pas que de penser à ton peuple et d’épouser Amina? " J'ouvre la bouche mais rien ne sort, puis comme il enchaîne directement, au final, mon manque de répartit passe inaperçu. Je sais, il n'a pas tord, le mieux pour mon statu et pour mon peuple serait que je choisisse Amina, après tout ils sont tellement habitués à nous voir tout le temps ensemble. J'ai même eu une ou deux réflexions de hauts dignitaires de peuple comme quoi on formerait un jolie couple, comprenez-y ce qu'il y a à comprendre. " Il me semble que c’est ça la solution la plus logique. Faire ton devoir, surtout que, j’en suis certain, tu pourrais être heureux avec elle. " Certes, il est vrai que je suis tout le temps avec elle et que quand on se sépare trop longtemps je deviens carrément morose, susceptible même. Mais bon, c'est pas sûr que si je la vois tous les jours 24h sur 24 ça soit mieux, on a jamais essayé ça ... Non je trouve pas d'excuse bidon, je vois pas du tout pourquoi on pourrait penser ça !

" Ce n’est pas comme si on te demandait d’épouser la première venue juste parce qu’elle vient d’une famille acceptable au statut élevé. Amina est ta meilleure amie depuis des années. Elle te comprend comme personne ne t’a jamais compris, alors je ne comprends pas pourquoi tu choisirais cette humaine… " Encore heureux que je ne sois pas obligé d'épouser la première venue ! Cela fait quelques temps que ces coutumes sont finies, et je le prendrais très mal si elle re-pointaient le bout de leur nez spécialement pour moi. Je sais qu'elle me comprend mieux que personne, elle est comme une partie de moi, comme ma moitié et, d'après ce qu'elle dit, c'est également le cas dans l'autre sens. " Je ne veux pas influencer ton choix, seulement te rappeler tes responsabilités envers le peuple. Parce que si jamais ton frère ne revient pas, il y a des chances que ce soit toi qui deviennes roi. Et, même si tu n’accède jamais au trône, tu restes un prince qui se doit de montrer l’exemple au peuple. " Je m'en était bien rendu compte merci, cette mise au point commence à m'énerver quelque peu parce que je sais déjà tout ça, tous les jours j'ai des cours de bonne pratique, j'apprends les protocoles, j'apprends à me battre comme un guerrier avertis, je passe mes journées enfermé au palais. La seule liberté que j'ai c'est quand je m'enfuis pour aller vadrouiller loin des frontières du royaume ou que je vais fouler le sable de mes pieds, et bien sur, quand je vais chez Amina, m'enfermer dans notre cabane pour seulement penser à nos rêves d'enfant, quand les choses étaient moins compliquées.

En finissant sa tirade il poussa un grand soupir, je me demande ce que ça peut bien signifier. Ma colère retombe d'un coup, j'ai vraiment trop peur de mon père, tellement qu'il peu balayer mes sentiments d'un souffle. " Mais c’est ta vie. Je ne peux pas décider à ta place, alors je te laisserai prendre ta propre décision. Tu viendras nous en informer le moment venu, moi et ta mère. " Oula, retournement de situation, je ne m'attendais pas à ce qu'il soit aussi conciliant, c'est peut-être qu'il voulait apaiser les tensions après ses dernières paroles. " Merci de ta compréhension papa. Cela me prendra peut-être du temps, mais je ferais un choix et à ce moment là vous le saurez, aussi bien Maman et toi qu'à Amina. " Je n'ai plus grand chose à lui dire en fait on a déjà bien crevé l'abcès, j'ai déballé tout ce que j'avais à déballer, même si je ne me sens pas forcément mieux, au moins maintenant je n'aurais plus cette peur qu'il apprenne au dessus de ma tête.

code by ORICYA.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Rencontre entre un père et son fils  Empty
Message Sujet: Re: Rencontre entre un père et son fils Rencontre entre un père et son fils  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre entre un père et son fils

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Une nouvelle vie [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-