AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Come Taste The Sun Sweet Berries Of The Earth ~ Seyranëa & Aponie ~
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Come Taste The Sun Sweet Berries Of The Earth  ~ Seyranëa & Aponie ~  Empty
Message Sujet: Come Taste The Sun Sweet Berries Of The Earth ~ Seyranëa & Aponie ~ Come Taste The Sun Sweet Berries Of The Earth  ~ Seyranëa & Aponie ~  EmptyDim 6 Déc 2015 - 23:23




L'odeur boisé de la forêt enivrait ses sens. Elle avait toujours adoré la forêt, cela apaisait ses moeurs et son coeur brisé. L'odeur boisé lui rappelait son enfance, ses aventures avec son amour de jeunesse. La forêt lui rappelait tant de beaux souvenirs comme de mauvais. C'était là, qu'il l'avait laissé, qui lui avait déclarer sa trahison pour un autre amour. Là, où il avait brisé son coeur et son amitié. Là, où il avait réduit un amour pur et intense en poussière. Une amitié de longues années en une amertume. Ses pas gracieux et sûrs sillonnaient la forêt et ses petits chemins sinueux. La forêt brillait de mille lumière sous ce soleil. Tout semblait être magnifique, beaux. Les fleurs aux couleurs chatoyantes, les immenses arbres à leur feuillage d'un vert émeraude. La terre était sèche. Un ruisseau s'entendait au loin, mélodieux et pur. Tout semblait calme mais l'atmosphère était plutôt étrange. Seyranëa le sentait mais elle ne savait ce qui se passait en ce moment et avait décidé de braver sa peur pour sortir et rencontrer son élève. Une petite peau-rouge qui voulait apprendre les remèdes que seule, elle, l'empoisonneuse connaissait par coeur. Sa robe rouge éclatante assortie à son chaperon rouge qui cachait son magnifique visage et ses cheveux noirs qui bouclaient en une douce cascade le long de ses épaules frêles. Sa robe était en velours, la tenant au chaud.

Elle marchait le long du petit chemin, pour atteindre une petite clairière là où son élève devait l'attendre impatiemment pour sa petite leçon. Seyranëa venait à cueillir des plantes machinalement, le long de la route pour ensuite les mettre dans sa sacoche en besace. L'empoisonneuse avait finit par arriver au lieu du rendez-vous qu'elle avait organisé. L'herbe semblait humide et même qu'elle avait poussé depuis la première fois.  Même les fleurs semblaient plus dangereuses mais éclatantes d'une beauté traîtresse comme elle. Elle posait sa besace sur un tronc d'arbre tombé, il y a quelque temps. Que c'était étrange, il n'y avait jamais eu un tel nuage noir, du tel vent par ici. Elle se posait beaucoup de questions mais hormis la nature, elle ne ressentait trop rien de différent en elle. Tu finis par arriver avec ta tresse et ta tenue d'indienne. Belle et curieuse, avide d'apprendre un peu plus sur mère nature. Seyranëa t'offrit un sourire chaleureux et accueillant. Un véritable. Étrangement, même si elle n'avait jamais voulu avoir d'enfant ni en avoir ressenti le besoin d'en avoir, elle adorait les enfants. Ils étaient purs et sincères pas comme la plupart des adultes. Tu regorgeais d'une sagesse que les indiens t'avaient enseignés mais elle n'avait jamais su l'avoir celle-ci, mais au moins, elle t'avait. Elles pouvaient apprendre l'une de l'autre. Elle leva sa paume droite en mettant la gauche sur son coeur, comme pour te saluer en amérindiens. Tu lui avais appris cela et elle adorait à s'entraîner.

-Wingapoe Aponie, comment allez-vous ? Demanda Seyranëa d'une voix douce.

Elle allait s'asseoir sur le tronc d'arbre pour trouver quelque peu du confort. Etre debout l'épuisait quelque peu et avec la longue marche, cela ne l'aidait pas. Enfin, elle était de bonne humeur et heureuse de te voir pour ce petit cours.




© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Come Taste The Sun Sweet Berries Of The Earth  ~ Seyranëa & Aponie ~  Empty
Message Sujet: Re: Come Taste The Sun Sweet Berries Of The Earth ~ Seyranëa & Aponie ~ Come Taste The Sun Sweet Berries Of The Earth  ~ Seyranëa & Aponie ~  EmptyDim 13 Déc 2015 - 11:44



Come Taste The Sun Sweet Berries Of The Earth
~ Seyranëa & Aponie ~

Aponie avait encore une fois déserté le camp des Unamis. Sa mère entra dans une colère noire lorsque la petite fille pointa le bout de son nez alors que la nuit tombait. Elle n’avait pas l’autorisation de sortir du camp seule ! Ses parents avaient beau lui répéter tous les jours, elle ne comprenait pas… Elle pourrait se faire blesser comme ça cousine, se faire capturer par des pirates, mais la petite fille ne se rendait pas compte du danger. Elle passait ses journées à jouer à cache-cache avec les enfants perdus ou se promenait tout simplement, au grand damne de sa mère qui se faisait toujours un sang d’encre pour elle. Quelques nuits plus tôt, elle avait même surpris une conversation ou son père exprimait le désir qu’elle ne côtoie plus Nuddy. Nuddy, une jeune indienne avec qui Aponie pouvait passer des journées entières sans s’ennuyer. La petite fille brune avait d’ailleurs était très énervée par les paroles de son père et ne lui avait décider de ne plus lui adresser la parole pendant au moins 3 minutes ! Ce qui pour elle était très long avec ce papa gâteau.
Alors ce soir, lorsqu’elle est rentrée dans le tipi familial, sa mère était là les bras croisés et son père avait le regard noir.

« Tu es encore sortie seule et sans autorisation jeune fille ! » La petite leva la tête et fixa de ses grands yeux bleus sa mère puis son père.

« Mais Maman, je… »

« Il n’y a pas de : mais, Aponie ! » Son père lui coupa la parole d’un ton froid et sec. Aponie détestait ce genre de situation... Elle savait à chaque fois qu’elle sortait qu’elle n’avait pas le droit, mais l’envie de s’amuser était beaucoup plus forte que l’interdiction de ses parents… « Cette fois, tu es allée beaucoup trop loin ! Si tu ne nous écoutes plus, nous allons être obligés de sévir ! Pour te punir, ce sera à toi de nettoyer les chevaux toute la semaine ! » Sur le coup, Aponie pensa bien s’en sortir. Elle aimait passer du temps en compagnie des chevaux de son père, elle avait même son propre poney. Un petit sourire commença à se dessiner sur le coin de ses lèvres avant que son père n’ajoute « Je ne parle pas uniquement du pansage ! Se sera à toi de les nourrir et de nettoyer le crottin ! »
À cet instant, le regard de la petite fille lançait des flèches en direction de son père. « Papa je… Nan c’est dégoutant ! » Sa mère se leva et tendit à la petite les outils dont elle aurait besoin. « Tu commences maintenant jeune fille ! ».

Trainant les pieds jusqu’aux petits enclos des chevaux, Aponie pestait contre ses parents. « Ils ne comprennent jamais rien… On s’ennuie toujours avec eux.. Oh Patocle ! » Son petit poney pie trotta jusqu’à elle et la petite fille en profita pour lui raconter tous ses problèmes. Patocle était son confident. « Ils ne veulent pas que j’aille jouer dans la forêt, c’est trop nul ! » Dit-elle en ramassant le crottin pour le mettre dans un coin. « Du coup, je suis de corvée de nettoyage… Super… C’est pour ça que j’ai envie de rejoindre les enfants perdus… Ils sont tranquilles ! Ils font ceux qu’ils veulent quand ils le veulent, si ce n’est pas génial ça ! » Au même instant, son père s’approcha doucement de l’enclos. « Aller viens Aponie, il est tard, tu finiras demain. » La petite suivit son père. La soirée fut très calme, et Aponie alla très vite se coucher. Malgré les nombreux avertissements de ses parents, elle savait que demain, elle retournerait dans la forêt, mais pas pour jouer avec Feisty ou Ozalee, pour prendre un cours avec une femme qui vivait dans la forêt.

➳➳➳

La petite fille brune s’était réveillé la première ce matin ! Elle n’avait qu’une envie, se rendre directement dans la forêt, mais elle redoutait tout de même la réaction de ses parents. Elle décida alors de finir de nettoyer les enclos avant de partir en courant en direction de son rendez-vous. Les petites jambes de la gamine martelaient le sol en direction d’une clairière. Aponie avait peur d’arriver en retard à cause de sa punition. Lorsqu’elle arriva au fameux point de rendez-vous, Seyranëa était déjà là. Elle ralentit l’allure et marcha en direction de la jeune femme dans sa longue robe rouge. Elle était époustouflante de par sa beauté et son allure. Aponie l’admirait beaucoup.

« Wingapoe Aponie, comment allez-vous ? » Seyranëa salua la jeune fille dans la tradition indienne et la petite lui répondit « Wingapoe Seuranëa. » Presque à bout de souffle, elle s’empressa d’ajouter. « J’espère que je ne vous ai pas fait attendre.. J’avais des corvées à faire.. » Raconta-t-elle en enlevant les quelques morceaux de paille qu’elle avait dans les cheveux. « On va faire quoi aujourd’hui ? »


acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Come Taste The Sun Sweet Berries Of The Earth  ~ Seyranëa & Aponie ~  Empty
Message Sujet: Re: Come Taste The Sun Sweet Berries Of The Earth ~ Seyranëa & Aponie ~ Come Taste The Sun Sweet Berries Of The Earth  ~ Seyranëa & Aponie ~  EmptyMer 16 Déc 2015 - 14:51




Les corvées ! Seyranëa avait toujours détesté d'en faire. Mais depuis sa plus tendre enfance. Elle avait été obligée de les faire, encore et encore. Sa mère s'occupait seulement de soigner son coeur brisé et son père seulement de leur offrir un toit en travaillant dans les champs, nuit et jour. Seyranëa avait du apprendre, très jeune à être une ménagère dévouée. Elle n'avait pas l'âge de cette petite fille quand elle avait du apprendre à faire à manger et ainsi le ménage. Elle avait apprendre à se repérer en forêt, pour cueillir les fruits de la Terre ou les plantes que sa mère avait demandé. Bien sûr, il lui arrivait de sortir loin de cet endroit, de découvrir la forêt ou même la plage. Enfin d'être une enfant normale qui voulait seulement découvrir le monde. Mais les corvées plus fréquentes que chez les autres enfants l'empêchaient de le découvrir à souhait et à sa guise. Elle avait eu ton âge quand elle fut touchée par l'amertume de sa vie. Pourquoi les autres mères s'occupaient de leur enfant et pas la sienne ? L'aimait-elle ? Seyranëa n'avait jamais eu de réponse à ses questions. Sa mère était peu loquace. Elle ne lui parlait que pour lui donner des ordres ou pour s’apitoyer sur son sort. Ne laissant peu de place à l'enfant qu'elle fut pour s'exprimer. C'était à ton âge, que Seyranëa avait compris que cela ne servait à rien d'espérer  que sa mère veuille d'elle pour autre chose que ses corvées. Elle offrit une moue contrariée à Aponie. Pauvre petite fille. Elle connaissait ce qu'était les corvées. Mieux que personne.

Suite à sa mère, à ses parents. Elle avait du faire d'autres corvées avec un homme. Son mari. Des corvées ménagères et surtout d'épouse. Des devoirs dont elle aurait aimé s'en débarrasser. Il était un vieillard qui l'avait nommé comme sa bonne et sa bienfaitrice, comme il aimait le dire. Elle lui faisait du bien, à son détriment. Pourtant Seyranëa n'était pas une bonne épouse, elle avait été la plupart du temps absente, préférant de profiter de sa jeunesse entre ses corvées. Ah , les corvées. Elle haïssait cela ! Maintenant, qu'elle était seule et qu'elle s'était donnée une réputation de redoutable empoisonneuse. Elle en faisait mais pas pour les autres. D'ailleurs pour la première fois, depuis longtemps, elle les faisait pour elle-même. Et surtout, elle ne rechignait plus à les faire. Seyranëa ne les faisait plus à reculons mais surtout elle les faisait pour autre chose. Par plaisir. Ce n'était plus des corvées, quelque chose dont elle était obligée à faire pour quelqu'un d'autres mais pour elle-même.

C'était devenu des tâches quotidiennes. Le ménage était facile à faire. Elle n'avait plus à passer derrière quelqu'un. Elle mit les mains sur ses hanches fines tout en serrant ses lèvres. Comment pouvait-on forcer à une petite fille de faire les corvées des grands ? Seyranëa avait beau être la pire des mères, à n'en pas douter mais elle avait des détails de la maternité qui lui échappait. Seyranëa avait souffert de les faire à la place de sa mère. Généralement, on donnait qu'à une petite fille de chercher du foin ou d'aider parfois sa mère. Cependant, ce n'était pas son rôle de materner une petite fille qui avait déjà une mère. Mais elle était bien curieuse de savoir ce qui valait autant un retard. Elle haussa un sourcil noir et bien dessin dans une moue interrogatrice. Sérieusement, cette petite fille sage avait mieux à faire que remplir des corvées. Par exemple, découvrir son univers ou apprendre des choses autre que les devoirs d'épouses selon elle. Les Hommes ne changeront jamais, cela en était devenue infligeant à force de voir cela.

Si, un jour, elle retombait amoureuse enfin c'était ce qu'elle disait. Cet homme aurait bien du courage. Elle ne se laisserait pas faire mais en même temps, elle savait avec amertume qu'elle mourra seule. Certes libre de tout, mais seule. C'était ce qui lui faisait peur, elle avait tellement vécu dans la solitude, qu'elle en avait peur de mourir ainsi. Alors, elle s'efforçait d'être sociable, commençant à en apprécier certains malgré sa réputation de femme diabolique et d'empoisonneuse cruelle. En cette heure, ce n'était pas la question, elle devait donner son cours, mais cependant, elle appréciait la petite fille qui n'avait pas peur d'elle et qui était curieuse de son métier.

Si, un jour, elle mourrait sans enfant. Seyranëa savait qu'au moins, il y aura une relève à cela. C'était tout ce qui comptait pour elle.  Tu allais être celle qui suit son exemple en espérant que tu ne pousses pas à tuer des hommes ou à faire des marchés avec le " diable" pour arriver à tes fins. Ce n'était pas ce qu'elle voulait t'apprendre. C'était des remèdes et plus tard, peut-être quelque poisons et enfin, tu apprendras à faire des choses seules.

Dans cette petite prairie où des fleurs de pavot poussaient à foison ainsi que d'autres fleurs, son remède était le sommeil. Elle t'offrit un sourire qui se voulait rassurant.

-Ce n'est pas grave, Aponie. Moi aussi, je haïssais les corvées à ton âge, ma mère me forçait de tout faire à sa place. Alors aujourd'hui, on va apprendre un remède pour endormir quelqu'un, grâce à une plante qui pousse par ici, tu sauras la reconnaître parmi elles ? Essayes un peu même si tu sais pas, la curiosité et les erreurs sont des grands atouts pour les remèdes, déclara-t-elle tout doucement.

Seyranëa la regardait avec un sourire tout en sortant un récipient et un écraseur de graines et plantes. Elle adorait te donner des cours , donner de sa sagesse pour toi.




© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Come Taste The Sun Sweet Berries Of The Earth  ~ Seyranëa & Aponie ~  Empty
Message Sujet: Re: Come Taste The Sun Sweet Berries Of The Earth ~ Seyranëa & Aponie ~ Come Taste The Sun Sweet Berries Of The Earth  ~ Seyranëa & Aponie ~  EmptyMer 24 Fév 2016 - 23:11



Come Taste The Sun Sweet Berries Of The Earth
~ Seyranëa & Aponie ~

« Ce n'est pas grave, Aponie. Moi aussi, je haïssais les corvées à ton âge, ma mère me forçait de tout faire à sa place. » Aponie leva les yeux vers la jeune femme qui se trouvait devant elle. Seyranëa ne semblait pas avoir eu une enfance très facile… La jeune indienne n’allait pas vraiment se plaindre plus, car si aujourd’hui, elle avait eu des corvées, c’était légèrement de sa faute si elle n’avait pas pu sortir du camp plus tôt. Mais elle ne raconta pas toute cette histoire à son amie, après tout, elles avaient de bien meilleures choses à faire ! « Alors aujourd'hui, on va apprendre un remède pour endormir quelqu'un, grâce à une plante qui pousse par ici, tu sauras la reconnaître parmi elles ? Essayes un peu même si tu sais pas, la curiosité et les erreurs sont des grands atouts pour les remèdes »

Un remède pour endormir quelqu’un ? La petite indienne trouvait l’idée vraiment géniale ! Elle allait pouvoir endormir les enfants perdus qui la retenaient prisonnière lorsqu’ils jouaient, et même ses adultes qui sont tout le temps méchants ! « Je vais pouvoir faire pleins de blagues !! » S’exclama-t-elle alors qu’elle imaginait toutes les bêtises qu’elle pouvait faire. À aucun moment, la petite pensait à mal en disant cela, elle ne voulait blesser personne, juste s’amuser. Seulement, une telle potion n’était pas un joué et la petite allait sans doute en prendre rapidement conscience.

L’indienne se mis alors à chercher autour d’elle. Elle devait trouver une plante, mais les deux femmes étaient entourées de nature ! Elles se trouvaient au milieu d’une praire et la gamine ne savait plus où donner de la tête. « Mais il y a tellement de choses ici… Je ne sais même pas si je dois trouver un arbuste, une fleur, des herbes,... » Aponie réfléchis alors à ce qu’elle avait pu entendre de la part de Ma’Lila. Elle était guérisseuse et Aponie passait beaucoup de temps avec elle, elle en avait, sans aucune doute, déjà entendu parlé. « Je crois que les Coquelicots peuvent aider… Je sais les reconnaître, et il y en a… » La petite regarda tout autour d’elle. Dans une prairie comme celle-ci, elle avait de grandes chances d’en trouver « Là-bas ! » Elle pointa alors de sa petite main les pétales rouges qui apparaissaient au milieu de l’herbe verte. « Il me semble qu’il y avait autre chose…  La Valériane !! » S’exclama la jeune indienne. Maintenant, elle se souvenait de Ma’Lila, faisant un breuvage pour aider à faire dormir un guerrier du camp qui avait été blessé, afin qu’il puisse se reposer. « Ce sont des petites fleurs blanches non ? »

acidbrain


[/quote]

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Come Taste The Sun Sweet Berries Of The Earth  ~ Seyranëa & Aponie ~  Empty
Message Sujet: Re: Come Taste The Sun Sweet Berries Of The Earth ~ Seyranëa & Aponie ~ Come Taste The Sun Sweet Berries Of The Earth  ~ Seyranëa & Aponie ~  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Come Taste The Sun Sweet Berries Of The Earth ~ Seyranëa & Aponie ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Cellule 211 [DVDRiP]
» Another Earth [DVDRiP]uptobox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-