AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart]
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Empty
Message Sujet: Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] EmptySam 7 Nov 2015 - 10:37


Il n'est pas né celui qui m'entubera
Stuart & Alistair


Une journée au port. Une journée de repos qu'il pouvait passer tranquillement loin du bateau. Il ne pouvait pas rêver mieux. Dés qu'il avait pu, il avait prétexté devoir aller faire une course à terre, acheter des ustensiles de médecine. La plupart des pirates ne comprenaient rien à la médecine, il pouvait bien leur dire ce qu'il voulait ils n'iraient pas chercher plus loin. Et s'ils venaient se plaindre, il avait la réplique ultime pour les calmer. Il lui suffisait de lancer d'un ton léger qu'il espérait qu'il n'aurait pas besoin de cette plante ou ustensile pour la prochaine fois qu'ils se feraient attaquer. Cela serait tellement dommage si un homme venait à mourir parce qu'il lui manquait ce matériel. Puis il se contentait d'un regard appuyé sur le pirate pour le faire plier. L'homme se mettait en général à imaginer tous les scénarios possible, que c'était lui qui se retrouvait en danger de mort parce qu'il avait empêché le médecin d'acheter ce dont il avait besoin, que les potes du mec qui étaient mort venait lui tomber dessus et le rendait responsable de la mort de leur camarade. En tout cas autant des scénarios qu'il pouvait imaginer n'était agréable et il le laissait passer en général.

Il se retrouvait donc à terre, libre d'aller faire ce qu'il voulait. Il était fortement tenté par la perspective d'aller faire un petit tour à la taverne, histoire de se détendre un peu. Mais avant, il fallait qu'il passe au marché. Pour que son excuse marche il fallait bien qu'il revienne avec un minimum de matériel. Il n'avait besoin de rien en particulier mais il lui arrivait souvent de faire d'heureuses découvertes.

Il se promena un moment, appréciant de ne plus sentir le sol tanguer sous ses pieds. L'agitation et le bruit des conversations de la foule lui donnait mal au crâne. Il espérait pouvoir trouver rapidement son bonheur qu'il puisse aller retrouver l'ambiance un peu plus calme d'une taverne.

Il s'arrêta en tombant sur un jeu de sangles en cuir. Avec la mer et l'air chargé d'embruns, les siennes étaient régulièrement mises à rude épreuve. Avec le type de patients qu'il avait, il avait plus que souvent besoin. Il fouilla un peu parmi les affaires présentées par le marchand et trouva plusieurs coupons de tissu blanc et plutôt propre qui pourraient faire l'affaire comme bandages. Il prit ces trouvailles et questionna l'homme sur le prix.

- Ca fera dix pièces d'or l'ami.

Il fronça les sourcils en entendant le prix. Ce type était clairement entrain de l'avoir. Ce tas de chiffon ne valait pas une somme pareil.

- Je n'irais pas au delà de trois pièces pour le tout.

Et tant pis s'il repartait sans rien. Il avait du mal à s'y faire mais c'était ainsi sur ces terres. La plupart des personnes qu'il croisait étaient des escrocs, des voleurs, des tueurs. Ce type là sous ses airs d'honnête marchand ne faisait pas exception à la règle.

- Dix pièces c'est mon prix...

Il fixa durement l'homme du regard et commença à tirer doucement son poignard de son étui pour qu'il le voit.

- C'est un prix d'escroc pour quelques chiffons.

Il sentait qu'autour d'eux les gens avaient commencé à s'arrêter, sentant la pression monter entre les deux hommes. Mais il n'allait pas se laisser faire si facilement. Il n'était pas encore né celui qui arriverait à l'entuber.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Empty
Message Sujet: Re: Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] EmptySam 7 Nov 2015 - 23:56




Il n'est pas né celui qui m'entubera


feat. Alistair


     Si seulement j'étais le seul à revendre mes fourrure et peaux sur ce marché... je suppose que je pourrais faire grimper les prix comme je l'entends. Seulement c'est probablement une des choses les plus simples à faire après tout sur cette île, chasser, alors je suis loin d'être l'unique revendeur des produits de cette activité. Un peu comme une solution de facilité. Travailler dans une mine ? Très peu pour moi. M'embarquer sur un bateau ? J’ai le mal de mer.. et puisque la pèche est tout aussi courante que la chasse et que la simple idée de m’enrôler dans un équipage pirate me retourne l'estomac, l'option n'est de toutes manières pas envisageable. Travailler dans l'une des tavernes ? Moi qui n’apprécie guerre la compagnie je risque de vite me sentir à l’étroit les jours où la foule abonde. Je ne suis pas persuadé que l'une ou l'autre de ces alternatives soit plus rentables de toutes façons et puisque l'argent que je gagne, je le dépense presque aussitôt, à quoi bon chercher quelque chose de plus lucratif.

     Alors me voilà, mes quelques fourrures qu'il me reste devant moi, espérant qu'elles attirent un acheteur potentiel. A coté de moi, un autre type vend tout un tas de cuirs et autres tissus  et je désespère de le voir réussir à vendre son stock. Il faut dire qu'il a beau pratiquer quelques tarifs un peu élevés, il présente mieux que moi, il a plus de bagou aussi, il sait y faire. Il sait y faire, sauf quand un client un peu trop marchandeur fait son entrée. Un pirate, ma main à couper. Un vieux réflexe, je les repère à dix lieux. Et naturellement, mon premier réflexe est de ricaner à la proposition du forban en question. De dix à trois il y a un fossé. Le délicat cas de conscience que celui ci... Le cuir que propose mon voisin est de bien meilleure qualité que le mien, que ce pirate lui plombe son commerce me débarrasserait d'une concurrence pourtant presque loyale..

     Bon sang, voilà que je me surprends à acquiescer en silence quand l’inconnu prétend que mon concurrent est un escroc. Entendre ces mots dans la bouche d'un pirate est pourtant un comble hilarant. Mais le geste qu'il esquisse pour tirer son poignard me force à réagir, d'une façon ou d'une autre. Alors je me lève, m'avançant doucement vers les deux hommes tandis qu'autour de nous la foule commence à se presser en une masse de curieux avide de savoir comment tout ceci va se terminer. Une part de moi voudrait renvoyer le forban des eaux à son navire sur une civière, une autre souhaiterait qu'il en termine vite avec l'autre avant de reprendre les voiles tout aussi rapidement.. et le reste.. le reste de mon âme a par dessus tout envie que tout ceci se termine dans le calme.

     Je prends un rôle de médiateur qui ne me va pourtant que mal. «
 Ces tissus vaudront encore bien moins une fois tachés de sang. Voyons messieurs, un compromis ça vous tente pas plutôt ? Baissez les prix... et vous rangez ça. » Négocier avec un pirate... vieillir m'a changé bien plus que je ne l'aurais cru... et la réaction du commerçant me laisse un bref instant sans voix. « Et si c'étaient tes peaux qu'il voulait brader, tu le laisserais faire ? Mais peut être que ça te plaît, de faire copain copain avec  ces gars là... » Lui coller mon poing dans les dents tout de suite serait lui donner raison en m'alliant avec le pirate, mais comment pourrais je le laisser dire un truc pareil ? Jouant nerveusement avec la médaille à mon cou, je lutte contre l'envie de remettre cet imbécile à sa place. Continuer à discuter.. tenter de calmer le jeu.. rester calme... « Je cherchais simplement à éviter que les choses ne dégénèrent.. mais peut être que ce type à raison, l'escroc que vous êtes cherche probablement à se faire plaindre... regardez le pauvre marchand qui s'est fait attaquer par un pirate ! Je n'ai pas l'impression qu'ils soient nombreux à prendre votre défense dans la foule, je me trompe ? » Chercher du soutient autour de nous, noyer le poisson. Si je trouve un peu d'aide, nous éviterons probablement que les choses empirent.. il sera obligé de baisser son prix et l'autre repartira  de son coté... Je lui reprends les morceaux de tissus des mains pour les lever aux yeux de la foule. « Combien parmi vous payeraient dix pièces d'or pour ceci ? »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Empty
Message Sujet: Re: Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] EmptyMar 17 Nov 2015 - 18:21


Il n'est pas né celui qui m'entubera
Stuart & Alistair


C'était plutôt futile comme combat. Ces morceaux de tissus et de cuir ne l'intéressait même pas à la base. S'il n'avait pas cherché un prétexte pour fuir l'enfermement de son bateau il ne se serait certainement pas trouvé entrain de marchander avec cet homme. Mais là, il en allait de son honneur. Il ne pouvait pas se faire avoir si facilement sans rien faire. Il aurait pu laisser tomber et partir depuis longtemps, mais il en était hors de question, pas temps qu'il n'aurait pas fait baisé un minimum son prix.

« Ces tissus vaudront encore bien moins une fois tachés de sang. Voyons messieurs, un compromis ça vous tente pas plutôt ? Baissez les prix... et vous rangez ça. »

Il était bien obligé d'admettre que l'homme avait raison. Il tentait d'apaiser la situation et c'était tout à son honneur. Mais il ne pensait pas que le marchand serait d'avis de baisser ses prix.

« Et si c'étaient tes peaux qu'il voulait brader, tu le laisserais faire ? Mais peut être que ça te plaît, de faire copain copain avec ces gars là... »

Ah ah ah... Non mais il se moquait vraiment du monde? De ce qu'il pouvait voir, il n'avait aucune raison de vouloir brader les peaux du marchand à côté de lui. Elles avaient l'air d'être de très bonnes qualités, rien à voir avec les merdes que vendaient l'escroc face à lui. Il était bien tenté de laisser tomber cette affaire finalement. S'il allait acheter à un prix raisonnable chez la concurrence, cela lui servirait peut être davantage de leçon que son couteau sorti.

« Je cherchais simplement à éviter que les choses ne dégénèrent.. mais peut être que ce type à raison, l'escroc que vous êtes cherche probablement à se faire plaindre... regardez le pauvre marchand qui s'est fait attaquer par un pirate ! Je n'ai pas l'impression qu'ils soient nombreux à prendre votre défense dans la foule, je me trompe ? »[/i]

Il se retourna et regarda la foule en question. Il esquissa un léger sourire en observant les badauds. Les admirateurs de l’escroc n'étaient pas franchement nombreux. Il avait l'impression que la plupart des personnes se mettraient plus dans son camp mais que la seule chose qui les retenaient c'était qu'il était un pirate. Les imbéciles et leurs préjugés...

« Combien parmi vous payeraient dix pièces d'or pour ceci ? »

Il laissa l'homme lui prendre les tissus des mains et les agiter devant la foule. Il attendit, de voir la réaction des gens. Personne n'osa prendre franchement son parti mais entendit quelques murmures confirmant que le marchand était un escroc. Bien, ça le rassurait un peu. Même si les gens n'allaient pas accourir pour prendre sa défense, ils admettaient bien que ce type était un connard.

Il reprit doucement les tissus des mains de l'homme à ses côtés.

- Merci mais... je crois que cela ne sert à rien de continuer.

Un connard resterait toujours un connard. Sans jeter le moindre coup d'oeil aux bouts de tissus il les jeta sur l'étal du marchand, son regard redevenant dur tandis qu'il se posait sur lui.

- Je ne tiens vraiment pas à payer dix pièces d'or ou même une seule pour ces chiffons.

C'était ce qu'il aurait du faire dés le début, ne même pas tenter de marchander. Cet homme était un abruti et essayer de négocier avec lui ne servirait à rien et ne pouvait amener qu'à un carnage. Il aurait du laisser tomber, mais son orgueil avait parlé à la place.

Il se recula et se détourna du marchand pour faire face à celui qui était venu lui prêter main forte, le seul homme de tout le marché à ne pas le regarder avec un mélange de peur et de dégoût. Ou bien peut être était-il tout simplement plus doué pour dissimuler ce qu'il ressentait.

- Est-ce que vous pourriez me montrer vos peaux? Vu d'ici, elles m'ont l'air d'être d'extrêmement bonne qualité.

Il en rajoutait peut être légèrement pour faire rager le marchand mais il le pensait quand même un peu dans le fond. Qui sait, peut être qu'il trouverait son bonheur?

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Empty
Message Sujet: Re: Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] EmptyMer 18 Nov 2015 - 20:19




Il n'est pas né celui qui m'entubera


feat. Alistair


     J’aurais dû me douter que personne n’interviendrait vraiment. Après tout, si moi j’ai tout à gagner à discréditer mon conçurent, ce n’est pas forcément le cas de tout le monde. Et puis j’ai bien conscience qu’étant moi-même écœuré à l’idée que cela implique de me ranger du côté d’un pirate, il est bien évident que les autres n’en ont tout simplement pas envie non plus. Quelques chuchotement et exclamations par ci par là tout au plus. Pas de soutient donc, mais l’approbation silencieuse des curieux qui nous observent. C’est déjà ça de pris. J’obtiens un merci de la part du forban des eaux et qui me tire une grimace. Ça y est, il va s’imaginer que je l’ai fait pour lui rendre service ! Simple calcul commercial de ma part, sans parler du potentiel bain de sang juste à côté de moi auquel je n’avais pas forcément envie d’assister. Ou de participer d’ailleurs, aussi je me garde bien de montrer la moindre animosité à son égard, quoi qu’il puisse m’inspirer.

     Et quand il se tourne vers moi, le pirate, pour vanter les mérites des fourrures qu’il me reste, je lève les yeux en soupirant. Non j’ai pas envie d’avoir affaire à un pirate, mais oui, un client reste un client. Il abuse un peu des compliments envers ma marchandise tant et si bien que tout ceci sonne bien trop faux pour avoir la moindre crédibilité. Cependant, j’ai comme dans l’idée qu’il serait capable de me prendre quelques pièces dans le simple but d’enquiquiner mon voisin. Je ferais avec. « 
Jetez un œil, tout ce qu’il me reste est là. » Aucun commentaire sur ses réflexions. D’aucun auraient sauté sur l’occasion pour vanter les mérites de ses méthodes de chasse ou de tannage, mais je ne suis pas de ceux-là. C’est peut-être être mauvais commerçant, d’une certaine manière, mais je n’en vois pas l’intérêt.

     Il fouille  un peu, semble jeter son dévolu sur une des pièces de cuirs, mais au moment où il relève la tête pour me questionner probablement sur le prix, voici qu'un autre vient en saisir un coin pour le devancer. Mince... voilà une situation qui promet d'être intéressante. Il me tarde de voir si le pirate persévérera dans son idée de faire maronner mon voisin ou lâchera l'affaire. Jouons malin. «
 Messieurs, faites votre offre, moi du moment que je le vends ce cuir, je me moque bien de savoir à qui. » Bien sur que je voudrais qu'il ne soit pas pour le pirate, rien que pour le principe. Mais s'il a vraiment décidé de faire rager l'autre escroc.. qui sait, je pourrais faire un gros coup.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Empty
Message Sujet: Re: Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] EmptyDim 22 Nov 2015 - 13:18


Il n'est pas né celui qui m'entubera
Stuart & Alistair


La grimace que son merci provoque chez le marchand ne lui plait pas vraiment. Il devait s'y attendre pourtant, la plupart des gens de la ville n'appréciaient que peu les pirates. Cela ne servait à rien de leur expliquer qu'il ne se sentait pas comme la plupart des ses camarades, qu'il était médecin et non pirate avant tout, ils ne l'écouteraient pas. Mais cette grimace... si le fait de le voir se faire remercier pour ce qu'il avait le dérangeait autant, alors pourquoi était-il venu l'aider? Pour l'appât du gain? Une tentative de discréditer un peu plus son concurrent pour récupérer de la clientèle? Si c'était ça... il ne valait pas beaucoup mieux que les pirates qu'il détestait tant.

Mais il rangea bien vite cette idée. A voir la façon dont il avait soupiré et levé les yeux au ciel quand il avait parlé de sa marchandise, il était clair qu'il ne voulait pas avoir affaire avec lui. Il ferait aussi bien de tourner les talons et de laisser ces marchands obtus dans leur coin. Il pouvait toujours retourner au bateau et dire qu'il n'avait rien trouvé d'intéressant. C'était le cas après tout. Oui ces peaux étaient belles mais de là à les vouloir à tout prix, il y avait un monde.

« Jetez un œil, tout ce qu’il me reste est là. »

Il ne fit aucun commentaire, ne grogna même pas face au manque de sympathie évident du marchand. Il se contenta de baisser le regard et de fouiller un peu parmi les peaux. Il arrêta son choix sur une pièce de cuir, un morceau de belle qualité qui pourrait se révéler fort utile pour lui. Il le prit et releva son regard vers le marchand, cherchant à savoir le prix. Il fut arrêter par une personne tirant le morceau de cuir dans l'autre sens. Un autre client, l'air décidé à chercher les ennuis, lui tirait la pièce qu'il tenait. Décidément... faire des affaires ce jour là au marché se révélait particulièrement compliqué.

« Messieurs, faites votre offre, moi du moment que je le vends ce cuir, je me moque bien de savoir à qui. »

Non, il était clair que s'il pouvait éviter de lui vendre à lui ça l'arrangerait. Cette situation commençait vraiment à l'agacer et l'abruti à côté de lui ne faisait rien pour arranger la situation.

- J'en offre six pièces d'or!! Et toi pirate t'en dis quoi? Tu vas offrir plus? Ou tu es trop pingre pour le faire?

Il sentait la colère monter en lui petit à petit. Qu'il veuille lui prendre ce qu'il avait convoité en premier c'était une chose mais qu'il l'insulte ainsi.... non ça ne passait pas. Il sortit quelques pièces de sa poche et les posa devant le marchand.

- Je vous en donne huit...

Il se retourna ensuite vers l'autre homme lui arrachant le morceau de cuir des mains.

- Je suis peut être un pirate comme vous le dites si bien mais je pense avoir quand même plus de savoir vivre que vous qui vous pensez au dessus de moi. Maintenant, soit vous surenchérissez sur la pièce de cuir que je comptais acheter avant que vous ne tentiez de me l'arracher des mains, soit vous nous faites grâce de votre horrible présence auréolé de votre haleine putride.

A sa plus grande satisfaction il vit l'homme se mettre à marmonner dans sa barbe et tourner les talons avant de partir. Au moins un problème de réglé. Il se retourna ensuite vers le marchand qui n'avait bien entendu rien raté de la scène. Il soupira, attendant que la foule de curieux se dissipe autour d'eux, avant de parler.

- Je sais que vous ne m'appréciez pas, mais j'étais sincère quand je vous ai remercié pour votre aide tout à l'heure. Peu de gens seraient venu m'apporter leur soutien face à cet escroc et je vous remercie de l'avoir fait.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Empty
Message Sujet: Re: Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] EmptyLun 23 Nov 2015 - 15:15




Il n'est pas né celui qui m'entubera


feat. Alistair


       Six pieces d’or ? Non, huit à present? Wow je ne m’attendais pas à voir les enchères monter si vite. Quelque chose me dit que le pirate a surenchéri si vite pour faire passer sa colère. C’est drôle, vu comme il était prêt à en venir aux armes tout à l’heure avec mon voisin, j’aurais aisément imaginé qu’il se jette à la gorge de l’autre client. Surtout après l’insulte. Mais non, je suis tombé sur un pirate qui se vante d’avoir du savoir vivre, une perle rare d’après mon expérience. Et il a de l’esprit en plus. Plus que la moyenne de ses semblables tout du moins.

       Le second client ronchonne avant de lâcher l’affaire et je fixe le pirate, sourcil arqué, dévisageant le curieux personnage en face de moi tout en ramassant mes gains comme il garde son achat. Peu à peu, la masse des passants avides de ragots en tous genres finit par s’étioler, chacun repartant de son côté et je me retrouve seul avec.. mon acheteur. Sa tirade me fait sourire. Sincère, un pirate ? Mon œil. Et pourtant, il me semble qu’il l’est. Pourquoi se répéterait-il s’il ne tenait pas vraiment à me remercier. «
C’est pas vous en particulier que j’apprécie pas. Ce sont les autres de votre espèce. Des types biens, y en a partout, comme des enfoirés. Après… un type bien… il est peut-être un peu tôt pour vous cataloguer là-dedans, sans offense aucune hein. Mais au moins vous vous êtes pas barré en courant avec ma pièce de cuir, ni avec les bandes de tissus de l’autre. »  Oui c’est déjà ça je suppose. Quant au reste… « Mon soutient, je l’aurais apporté à quiconque se serait fait malmener par lui. Dix pièces d’or pour deux pauvres chutes de tissus…  C’est une question de bon sens. Et puis je vous ai vu, porter la main à votre arme, il était hors de question que je prenne le risque de vous laisser en venir là. »

       Bien,  je vais passer pour un lâche ou un froussard à présent. Oh et puis.. après tout, qu’est-ce que ça peut faire, que ce pirate me prenne pour un lâche ? «
D’ailleurs.. merci. » Il ne doit pas comprendre tout de suite où je veux en venir mais je tiens à en avoir le cœur net pour ma part. « Merci de vous êtres contenté de mots avec celui-là. » J’indique l’autre client d’un vague mouvement de bras avant que dernier ne disparaisse dans la foule. « Un bref instant je me suis vu forcé de passer tout mon stock à l’eau froide pour enlever le sang. Ni les fourrures, ni les cuirs n’auraient apprécié la chose. Merci de ne pas l’avoir planté là, devant mon étal. » Oui il doit être un bien étrange pirate pour s’être laissé insulté de la sorte sans clouer le bec de façon plus définitive à son interlocuteur. J’en ai vu égorger des bavards pour moins que ça. Vais-je m’en plaindre ? Toujours pas. J’ai juste envie de comprendre pourquoi celui-ci a retenu son bras.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Empty
Message Sujet: Re: Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] EmptyLun 30 Nov 2015 - 11:49


Il n'est pas né celui qui m'entubera
Stuart & Alistair


La foule se dissipait petit à petit. Il était soulagé. Il en avait assez d'être le centre de l'attention comme ça. S'attirer les regards haineux des gens ce n'était pas ce qu'il appréciait le plus. Il attendait de voir la réaction du marchand, allait-il se ranger à la majorité cette fois ci et l'envoyer sur les roses parce qu'il avait fait fuir son autre client?

« C’est pas vous en particulier que j’apprécie pas. Ce sont les autres de votre espèce. Des types biens, y en a partout, comme des enfoirés. Après… un type bien… il est peut-être un peu tôt pour vous cataloguer là-dedans, sans offense aucune hein. Mais au moins vous vous êtes pas barré en courant avec ma pièce de cuir, ni avec les bandes de tissus de l’autre.
»

Ceux de son espèce... des voleurs, des assassins... c'était l'image merveilleuse qu'il avait de lui et que la plupart des gens avaient en général. Il y avait des moments, il se disait qu'il ferait mieux de se barrer, de laisser tomber cette vie de pirate. Il en avait assez de voir les regards haineux des gens, marre d'être considéré ainsi. Puis il réfléchissait et il se disait qu'il aurait du mal à survivre autrement. Il avait un toit, de quoi manger et de l'argent qui tombait régulièrement dans sa poche. Il n'avait pas de patients à trouver, ils venaient tout seuls à lui. Il n'avait pas grand chose à penser, juste à soigner ses patients. Le reste du temps il pouvait se noyer dans le rhum pour oublier. S'il était seul en ville, il savait très bien que ce ne serait pas la même chose. Mais il y avait des moments comme maintenant, où quand on le prenait pour un voleur, il regrettait davantage son ancienne vie.

« Mon soutient, je l’aurais apporté à quiconque se serait fait malmener par lui. Dix pièces d’or pour deux pauvres chutes de tissus… C’est une question de bon sens. Et puis je vous ai vu, porter la main à votre arme, il était hors de question que je prenne le risque de vous laisser en venir là. »

Ah... c'était surtout pour éviter un bain de sang qu'il était intervenu. Il avait beau lui avoir fait son petit discours avant, la vérité c'était que si tout n'avait pas été à deux doigts de dégénérer, il ne serait pas intervenu. Il aurait peut être même été ravi de voir un type de son espèce se faire escroquer par ce type.

« D’ailleurs.. merci. »

Il haussa un sourcil, interdit, ne voyant pas vraiment de quoi il pouvait bien le remercier. C'était plutôt contradictoire avec le petit discours qu'il lui avait servi un peu plus tôt.

« Merci de vous êtres contenté de mots avec celui-là. Un bref instant je me suis vu forcé de passer tout mon stock à l’eau froide pour enlever le sang. Ni les fourrures, ni les cuirs n’auraient apprécié la chose. Merci de ne pas l’avoir planté là, devant mon étal. »

C'était donc ça. Il avait eu peur de voir son matériel abimé, peur de voir à nouveau un bain de sang éclater. Il n'avait pas à le remercier pour ça. Il n'était pas comme les autres, il ne prenait pas plaisir à la violence. Le seul meurtre qu'il avait commis... il ne cessait de venir le hanter. Il ne le regrettait pas, si c'était à refaire il tuerait ce type à nouveau. Il le ferait simplement plus tôt.

Il haussa vaguement les épaules.

- Ce n'est rien... je ne l'aurais pas attaqué, pas plus que l'autre marchand. Je répugne à verser le sang inutilement et surtout pour des individus qui n'en valent pas la peine.

Devant le regard que le marchand lui lança, il cru bon d'ajouter.

- Je suis médecin. Le fait que je serve sur un navire pirate est simplement dû à un concours de circonstance. Croyez moi ou non, mais je ne participe pas aux batailles, si ce n'est pour soigner les blessés.

Libre à lui de le croire ou non maintenant. Il était tenté de penser qu'il n'allait pas le croire, mais après tout, il ne risquait rien à lui dire la vérité. Il observa le marché tandis que lui se vidait petit à petit de ses derniers clients. Certains marchands avaient même commencé à remballer leur étal.

- Est-ce que je pourrais vous offrir un verre? Pour vous remercier pour tout à l'heure?

Qu'il accepte ou pas ça lui était égal. Cela ne perturberait pas son sommeil pour autant. S'il pensait qu'il ne pouvait pas être à la fois un type bien et un pirate c'était son choix. S'il disait non, il reprendrait son chemin et irait le boire seul son verre. Comme souvent...
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Empty
Message Sujet: Re: Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] EmptySam 12 Déc 2015 - 18:22




Il n'est pas né celui qui m'entubera


feat. Alistair


       Je préfère être honnête avec lui. Le remercier pour les vrais raisons, lui expliquer simplement les choses telles qu'elles sont. Mentir, c'est pas la chose que je préfère, mais mentir à un pirate, j'en vois encore moins l'utilité. Ce type, je le recroiserais pas, je vois pas pourquoi je ménagerais sa sensibilité. Et sa réponse, oh sa réponse... bien sur qu'il n'allait pas me réponde ouvertement qu'il aurait voulu les égorger tous les deux. Et puisqu'on ne peut pas croire un homme comme lui sur parole, une part de moi reste plus que jamais sur ses gardes. S'il ment, c'est qu'il est du genre vicieux et, pire que tout, malin. La plupart de ses bourrins de congénères ne se donneraient pas cette peine. Peut être qu'il ne ment pas... qui sait... mais ça ne coûte rien de rester prudent.


       Il est médecin, à ce qu'il dit du moins. Ça explique son intérêt pour les bouts de tissus inutiles de mon voisin. Un toubib a toujours besoin de bandages. En revanche j'ai du mal à saisir le concept qu'il prétend être le sien. Pourquoi s'engager dans un de ces équipages de sauvages si son seul but est de soigner des gens ? Il n'y a pas assez à faire sur la terre ferme, avec des malades honnêtes ? Certainement que si. Alors quoi ? Qu'est ce qui a bien pu l'attirer dans la vie de pirate ? L’adrénaline ? Ou le challenge peut être..  le danger... la gravité des blessures... qui sait.


       Autour de nous, le marcher se vide peu à peu, la plupart des passants ont eu ce qu'ils cherchaient, la plupart des marchands ont écoulé leur stock. Moi il m'en reste mais j'ai fait quelques affaires. Et je m’apprête à imiter les autres, remballant les quelques peaux qu'il me reste, quand voilà le pirate, qui n'en est peut être pas un, ou si, je sais plus... voilà qu'il me relance. Pour un verre. J'arque un sourcil interrogateur. Pardon ? Moi boire un verre avec lui ? Faudrait peut être pas pousser le bouchon trop loin non plus. C'est à peu prés ce que je vais lui répondre mais à la dernière minute, je me ravise. « 
De toutes façons, j'allais m'en payer un. Alors.. pourquoi pas continuer cette conversation sur la piraterie passive devant une choppe ? » La curiosité... je pensais pourtant que je l'avais rangée au placard il y a des années celle là.


       Et pourtant.. une fois mes affaires dans mon sac, j'insiste. « 
Une envie particulière ? Un endroit en tête ? Où la première taverne venue fera l'affaire ? Je ne suis pas franchement regardant, tant qu'il y a un siège, une bière potable et des prix pas trop prohibitifs. » Aucun mensonges là dedans cette fois encore. Je ne suis pas difficile. Et puis, je veux simplement en apprendre plus, comprendre ses motivations. Le décor ne sera d'aucune importance, si ce n'est.. « Pas un coupe gorge, c’est tout ce que je demande. » Ouai, ça . Curieux oui, mais pas fou, pas encore.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Empty
Message Sujet: Re: Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] EmptyMar 15 Déc 2015 - 23:06


Il n'est pas né celui qui m'entubera
Stuart & Alistair


« De toutes façons, j'allais m'en payer un. Alors.. pourquoi pas continuer cette conversation sur la piraterie passive devant une choppe ? »

Il ne pouvait pas dire que c'était vraiment engageant comme réponse. Il se demandait même pourquoi il s'acharnait à vouloir payer un verre à cet homme. Il était évident pourtant que sa compagnie lui déplaisait au plus haut point. Pourtant, il lui proposait, parce qu'il lui était reconnaissant d'avoir pris sa défense, même si ce geste semblait en couter à cet homme. Un autre concept qu'il ne comprenait pas, pourquoi aider un homme que l'on détestait pour le regretter par la suite? Il ne comprenait vraiment pas.

Il attendit patiemment, le temps que l'homme remballe toutes ses affaires.

« Une envie particulière ? Un endroit en tête ? Où la première taverne venue fera l'affaire ? Je ne suis pas franchement regardant, tant qu'il y a un siège, une bière potable et des prix pas trop prohibitifs. »

Pour ça il était plutôt d'accord. N'importe quelle taverne était bonne du moment qu'ils avaient de quoi boire. Quand il cherchait à boire il n'était pas regardant sur le reste. Après quelques verres il oubliait de toute façon là où il se trouvait. Il n'y avait plus que le contenu de son verre et de sa bouteille à côté de lui qui avait de l'importance.

« Pas un coupe gorge, c’est tout ce que je demande. »

Il rit à sa remarque plus que justifié et lui sourit.

- Je connais une taverne pas très loin d'ici. Elle n'est pas fréquenté par la plupart de... mes agréables collègues. Elle est relativement calme et la bière n'est pas mauvaise. On pourrait y aller?

Il attendit que l'homme finisse de ranger ses affaires et il partit avec lui en direction de la dite auberge. Comme souvent, l'endroit était plutôt calme. Il n'y avait que quatre ou cinq clients, tous attablés bien sagement devant leur verre. Pas de coupe gorge, pas de clients bruyants, pas de bagarre se profilant à l'horizon, et une serveuse plutôt agréable et souriante qui s'avançait vers eux et leur demandait ce qu'ils désiraient. Il commanda deux bières pour eux et alla s'installer à une table face au marchand.

Il fixa le marchand, attendant de voir s'il allait prendre la parole. Mais après tout c'était son idée d'aller prendre un verre, il s'attendait certainement à ce que ce soit lui qui entame la conversation.

- Au fait je ne me suis pas présenté. Je m'appelle Alistair.

Il s'arrêta tandis que la serveuse revenait et déposait les bières devant eux. Il en avala une gorgée, appréciant son goût, pas trop mauvais pour le prix qu'elle lui coutait.

- Alors... tu es arrivé comment ici...?

Il fit un geste vague avec sa chope, englobant d'un geste tout le pays où ils se trouvaient. C'était davantage pour faire la conversation que par curiosité qu'il posait la question.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Empty
Message Sujet: Re: Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] EmptyVen 8 Jan 2016 - 19:28




Il n'est pas né celui qui m'entubera


feat. Alistair


       Ça le fait rire. Ça le fait rire que je précise vouloir éviter qu’il ne me traîne dans un coupe gorge. Et curieusement, même si il n’y avait a priori rien de particulièrement amusant dans cette petite requête, son rire et contagieux et me voila a ricaner avec lui. Sa métaphore en revanche est plutôt drôle. Ses agréables collègues… mais qu’est-ce que je dois comprendre ? Qu’il n’apprécie pas tant que ça leur compagnie non plus ? Mince alors, voilà qu’il attise plus encore ma curiosité si toute fois la chose était possible. Qu’est ce qu’il fou avec eux s’il n’apprécie ni leur comportement ni leur compagnie ?

       Il n’a pas menti. A première vue du moins. Son auberge semble être de celles où les talents commerçant du tavernier sont bien plus dangereux que les éventuels forbans qui pourraient passer par là. J’apprécie ces endroits. Le calme… j’apprécie surtout le calme. Le sourire de la serveuse aussi, bien que mes joues s’en empourpre rapidement et que je détourne le regard, essayant d’avoir l’air de scruter la salle et non de fuir ce charmant minois. Je laisse à mon étrange compagnon le soin de commander, il opte pour deux simples bières et j’en suis plutôt ravi. Nul besoin de s’enivrer d’alcools plus forts. Je veux des réponses aux questions que son mode de vie soulève et je veux pouvoir m’en souvenir demain.

       Une fois que nous sommes installés a une table, il prend le temps de se présenter. J’ai presque honte de ne même pas avoir envisagé de le lui demander plus tôt étant donne que je comptais le questionner sur ses motivations à suivre la voie qu’il s’est choisi. Alistair hein ? «
 Stuart. » Simple et concis. Il n’a pas donné de nom de famille et il n’aura pas le mien. Si tant est que Johnson fut bel et bien mon nom un jour.  Et je suis en train de choisir l’ordre de mes questions quand on nous sert et qu’il me devance en reprenant la parole. J’esquisse un léger rictus en comprenant le sens de sa question. Ho je pourrais lui dire la vérité bien sûr. Je pourrais lui expliquer mon parcours, bien que je n’aie fichtrement pas la moindre idée d’où je viens, avant Neverland je veux dire. Qui nous étions Lizzy et moi avant de rejoindre la joyeuse troupe de l’arbre du pendu…ça reste un mystère sur lequel j’ai cessé d’essayer de me pencher depuis longtemps. Et puis…. Il est hors de question de lui dire que je suis, ce que j'ai été ou comment nous sommes arrivés là. Pas à lui, pas à un pirate qu'il ait une conscience ou non. J'aurais l'impression de trahir tout a en quoi j'ai pu croire.

       Alors je mens. Je m'invente une vie, un passé, une histoire qui tient la route et que j'ai déjà utilisée quelques fois. «
Je suis né ici. Mon père était chasseur, et je suppose que j'ai fait comme la plupart des gosses, j'ai marché dans ses pas. » Mon histoire n'inclut ni mère ni sœur. Je ne saurais pas quoi en dire de toutes manières. Je veux croire que ma mère, si j'en ai eu une un jour, était quelqu'un de bien. Si on me demande, je ne l'ai pas connue. Quant à Lizzy ... Je me refuse à salir sa mémoire en la mêlant à ce mensonge. « C’est pas comme si on avait tous le choix... Mais toi... toi d'où viens tu et comment diable t'es tu retrouve à travailler pour des pirates, à en ... devenir un... si comme tu le laisses à penser, tu n'as rien en commun avec eux ? » Je profite à mon tour de la choppe en face de moi, une gorgée, puis deux, avant de reprendre. « Est-ce une affaire de famille ou quelque chose dans ce goût là ? Si c'est le cas, moi qui allais me plaindre de la route toute tracée qui fut la mienne, te voila bien plu mal loti que moi. » Je reste dans mon personnage, ce fils de chasseur que je me suis inventé. Si j'y crois, il y croira aussi. Une fois de plus, je sens mes joues s'empourprer en rendant maladroitement son sourire à la serveuse. Une jolie brunette qui en pince sûrement bien plus pour l'homme à ma table que pour moi.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Empty
Message Sujet: Re: Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Il n'est pas né celui qui m'entubera [Stuart]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-