AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Moonlight Serenade - feat Naïsse
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Erim Moorehead
Beware, I'm starving
Erim Moorehead
ζ Inscris le : 18/08/2015
ζ Messages : 2801
ζ Avatar : Alexander Ludwig
ζ Localisation : A Blindman's Bluff dans une belle maison près de celle du Gouverneur
ζ Occupations : Ancien enfant perdu, ancien mineur...Bras droit du gouverneur
ζ Âge : Vingt-trois ans
ζ Statut : Marié à la plus délicieuse des vendeuses de Rhum de Blindman
ζ Signes distinctifs : cicatrice en dessous de l'épaule gauche causée par une balle
Moonlight Serenade - feat Naïsse Sq0UIrHR



Moonlight Serenade - feat Naïsse Empty
Message Sujet: Moonlight Serenade - feat Naïsse Moonlight Serenade - feat Naïsse EmptyVen 6 Nov 2015 - 21:49

Moonlight serenade

Le temps ne me permet pas de rebâtir mon habitation, vent, pluie violente, le ciel qui ne se découvre pas, une luminosité qui décroit de jour en jour. Le pays semble se plonger dans une sorte de nuit permanente et froide, il neige parfois et je n’ai pas d’abri pour me protéger des intempéries. Alors, je vis à présent à Blindman, chez un ami qui vend des poteries. Et non, je n’avais pas menti à ce pirate, lorsque je lui disais que je vendais des céramiques, bien entendu, c’était un revenu bien maigre et je ne vendais que très rarement de ses compositions. Tant de choses s’étaient produites en si peu de temps, ma vie n’était plus monotone bien au contraire et je redevenais quelque part le jeune homme aventureux que j’avais été dans le temps. Alors que je portais un chargement en ville, j’aperçus la chevelure d’or d’un fantôme tout droit sorti d’un passé que j’aurais souhaité oublier. Un premier amour, mais surtout une douleur puissante dans mon cœur, lorsqu’on est enfant on ne se rend pas compte à quel point les peines causées par les sentiments amoureux peuvent être douloureux et provoquer de la tristesse qu’on pense permanente. Je tourne vers le marché, elle s’y faufile également, je la suis à une distance raisonnable, je l’observe. Cela fait quelque temps qu’on ne s’est plus parlé, depuis que son…mari a tenté de me trancher la gorge. Naisse ignore les raisons de mon éloignement et je ne compte pas le lui dire, elle l’a choisi, lui plutôt que moi, elle m’a blessé, même si j’ai encore du mal à lui en vouloir, après tout, est-ce que l’amour se contrôle ? Je n’ai pas encore la réponse, j’ai évité de retomber amoureux depuis, de crainte de souffrir encore, cette maladie qui ronge l’âme, je la fuis comme un fléau. Elle s’arrête, je me dissimule un peu, mirant de droite et de gauche pour savoir si son époux est présent également. Seulement, je ne le vois pas. J’ai envie d’aller lui parler, car avant d’avoir été mon amante, ma bien-aimée, ma raison de vivre pendant un temps, elle a été et restera mon amie.

Mon regard est sur elle, lorsqu’elle rit avec le marchand ce qui me provoque également un rictus, sa voix me parvient malgré le tumulte des discussions environnantes. Elle se remet en marche et tel un espion, je suis ses pas, jusqu’à ce qu’elle quitte l’entrée de la ville pour une maison que je sais être la sienne. Elle s’arrête avant de franchir le seuil et se retourne, je suis là, debout fièrement, le regard fixé sur son visage d’ange. Je lui souris, elle fait de même, pourtant elle aurait tellement de raisons de me haïr. « Bonjour, Naïsse. Je t’ai vu sur le marché et j’ai eu envie de te saluer, savoir…si tu allais bien ? » Elle reste un moment silencieuse avant de me répondre. Mes pensées s’éloignent un moment, me faisant remonter le temps vers ce jour, le jour de notre rencontre.

À cette époque, j’habitais encore dans une bicoque faite de roches et de bois dans les montagnes. Encore novice dans bien des domaines, je vivais comme je le pouvais, chassant, profitant parfois de l’aide de mes anciens camarades de jeux. Mais ce qui me manquait par-dessus tout était une présence la nuit tombée. J’avais pour habitude d’être entouré, souvent Ozalee venait se lover contre moi, jouant de ses petits doigts enfantins dans ma chevelure de blé. Fleure craintive du bruit des vents dans les arbres se joignait à nous, comme une famille, des frères et sœurs liés pour l’éternité. Seulement, Fleure m’en voulait, me fuyant et ne souhaitant plus me revoir. Je l’avais trahi. Alors quand le soir venait, je me retrouvais seul et isolé, recroquevillé à l’entrée de la cabane de fortune, observant les myriades de points lumineux qui éclairaient le ciel d’un noir bleuté. Un craquement retentit sur ma droite et je brandis mon couteau prêt à en découdre avec l’intrus ou la bête qui s’aventurait sur mon territoire. Mais ce ne fut ni un sauvage, ni un pirate et encore moins une bête sauvage qui m’apparut, mais une jeune fille aux yeux de glace. Elle avait le visage couvert de taches de rousseur et la bouche espiègle. Elle ne fut même pas effrayée de mon arme, bien au contraire, elle semblait en être amusée. Quel âge avait-elle, je l’ignorais, que faisait elle à cette heure tardive dans ce coin de la montagne, je n’en savais encore moins, mais elle était là et rien que sa présence me faisait me sentir moins seul. « Bonjour… »


Spoiler:
 


I'll Be Seeing You

A faire flamber des enfers dans tes yeux, A faire jurer tous les tonnerres de Dieu, A faire dresser tes seins et tous les Saints, A faire prier et supplier nos mains, Je vais t'aimer, A faire vieillir, à faire blanchir la nuit, A faire brûler la lumière jusqu'au jour, A la passion et jusqu'à la folie, Je vais t'aimer, je vais t'aimer d'amour ❞


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Moonlight Serenade - feat Naïsse Empty
Message Sujet: Re: Moonlight Serenade - feat Naïsse Moonlight Serenade - feat Naïsse EmptyJeu 19 Nov 2015 - 17:12

Moonlight serenade

Le temps file, tout comme ses sentiments pour l'homme qui lui sert de mari. Il y a quelques temps déjà, elle a comprit l'erreur qu'elle a commis et aujourd'hui, elle doit vivre avec ce choix. Malgré la douleur qui l'oppresse, malgré cet envie de s'en aller loin, très loin, ce besoin de partir à l'aventure, de découvrir le monde. Son mari lui file entre les doigts, il glisse et elle le perd un peu plus chaque jour. Naïsse, elle ressent ce besoin de prendre ses distances, elle ressent l'envie de s'en aller, alors qu'il est là, à la maison, à attendre que les minutes s'écoulent, avant son rendez-vous mystérieux. La blonde s'avance d'un pas lent vers Alexior et s'arrête à quelques pas de lui. "J'ai quelques vivres à acheter au marché, je serai sans doute de retour avant toi." Le regard de l'homme se pose sur elle, il l'observe silencieusement, l'espace d'un instant. "Très bien. Dans ce cas, on se voit ce soir, ma chérie." À ces mots, il franchit les pas qui les séparent et s'emparent de ses lèvres. Elle ne bronche pas, Naïsse et échange ce baiser avec lui, car il le faut, car il est son mari, bien que l'envie n'y est pas. Il se sépare enfin de ses lèvres, mais laisse courir son regard sur elle, ce regard qu'elle connait bien, ce regard qui en dit long, très long. "À ce soir, Alexior." Sur ces paroles, elle se détourne de lui et franchit la porte d'entrée. Elle en a assez de cette lourde ambiance, elle en a assez de devoir partager ces baisers, de devoir partager son lit avec lui. Ça ne devrait pas, bien au contraire, Naisse, elle devrait avoir envie de tout partager avec son mari, seulement ce n'est plus le cas.

Plusieurs minutes s'écoulent, alors qu'elle trouve ce qu'elle cherche, bien qu'en réalité, elle ne recherchait rien de précis. C'était le mensonge a inventé, pour filer sans qu'il ne lui pose mille questions. Elle avait tout simplement besoin de s'échapper de son regard lourd et maintenant, elle ne doit pas revenir à la maison les mains vides. Elle se faufile finalement vers le dernier marcher et trouve rapidement ce qu'elle désire. Aussitôt, elle se dirige vers le marchand, échange quelques mots, quelques rires... Et il est maintenant temps de retourner à la maison, heureusement elle sait très bien qu'à cet heure, Alexior est enfin parti.

Au terme de nombreuses minutes de marche, elle arrive devant la façade de sa maison. Au moment de franchir le seuil, elle a le sentiment que quelqu'un se tient derrière elle et lorsqu'elle se retourne, ses yeux se posent sur lui, Erim. Son ancien amour se tient droit devant elle, un sourire accroché sur les lèvres. Sa présence ravive en elle l'erreur qu'elle à commis, mais également cette douleur qui pèse sur son âme. "Bonjour, Naïsse. Je t’ai vu sur le marché et j’ai eu envie de te saluer, savoir…si tu allais bien ?" L'espace de quelques secondes, elle reste muette, se rappelant à quel point il lui manque, à quel point elle a besoin de lui, en ce moment. Elle lui a brisé le coeur, elle l'a détruit et aujourd'hui, il se trouve fièrement devant elle, à la saluer, à lui demander comment elle va. Enfin, un léger sourire apparaît sur ses lèvres. "Erim... Je... je vais bien. Et toi, comment tu vas ?" Sa présence fait bouger les émotions en elle, mais au fond, elle est heureuse de poser à nouveau ses yeux sur lui. Il a été son premier amour, mais également un ami, il était d'une importance capitale pour elle et elle l'a perdu. Elle sait à quel point elle l'a fait souffrir, à quel point elle l'a blessé, mais Naïsse, elle ne pouvait pas demeurer avec lui, alors qu'elle en aimait un autre. Même si elle regrette aujourd'hui d'avoir choisi Alexior, elle sait qu'elle ne pouvait pas continuer avec Erim. Elle aurait fini par le blesser davantage.

Elle se souvient du jour où ils s’étaient rencontrés comme si ça s’était produit la veille. Elle, s’aventurant seule en plein cœur de la montagne, alors que la nuit était déjà tombée, un couteau de chasse comme seule protection. Naïsse, elle avait ce côté imprudent, ce côté aventurier, sous doute un héritage de ses racines indiennes cachées. Elle errait à travers les arbres, émerveillée par la splendeur de la nature sous les lueurs de la lune, des étoiles. Perdue dans ses pensées à observer le paysage magique, c’est là qu’elle était tombée nez à nez avec l’adolescent à la chevelure de blé. Prêt à se défendre, il tenait son couteau brandit devant lui. Un sourire était aussitôt apparut sur les lèvres de l’adolescente, Naïsse, elle sue dès le premier regard qu’il ne lui ferait aucun mal, mais bien qu’il brandissait sa lame dans le seul but de se défendre, au cas où il aurait à le faire. Son regard s’était attardé sur lui, l’air amusé, mais également intrigué. "Bonjour." Puis le sourire de l’adolescente s’était élargi. "Je dirais plutôt bonsoir." Un sourire espiègle maintenant apparu sur ses lèvres, elle n’avait pu laisser échapper un rire. Naïsse, elle pouvait ressentir sa solitude jusqu’au fond de cœur. Et il ne lui en fallait pas davantage pour ressentir le besoin de combler ce vide.
Revenir en haut Aller en bas
 

Moonlight Serenade - feat Naïsse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-