AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 What about all their wishes ?
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


What about all their wishes ? Empty
Message Sujet: What about all their wishes ? What about all their wishes ? EmptyMar 23 Mai 2017 - 23:05

What about all their wishes ?
Lou & Altaïr

I give it all away if you give me just one day



Ils étaient morts. Tous morts. Leurs cris d'agonie résonnaient encore dans ses oreilles, les éclaboussures de sang sur ses bottes refusaient de s'effacer même s'il frottait fort. Recroquevillé sur un rebord de roche, non loin de l'eau, Altaïr était prostré. Cette nuit, ils avaient été déracinés. Des ombres les avaient dévoré, sorties de nulle part. D'un coup, d'un seul, le campement de bandits dont il faisait partie avait été envahi. Des silhouettes armées étaient apparues de tous les côtés et Altaïr avait juste le temps d'attraper ses armes et de riposter face à l'individu qui chargeait sur lui, poignard vers l'avant. L'homme s'était débarrassé de son adversaire mais avait vite réalisé le carnage environnant. Une odeur puissante et lourde avait envahi l'atmosphère, le sang imbibait la terre et la mort se répandait sur le campement.

Tandis qu'il combattait, il avait vu des amis de longue date prendre des coups et tomber. Tomber sans jamais se relever. Et plus les secondes s'égrenaient et plus les siens disparaissaient. Bientôt, Altaïr eut l'impression qu'il n'en restait plus. Qu'il était seul face à ses adversaires. Plus aucun cri autour de lui, plus aucun appel à l'aide. Toute l'attention semblait portée sur lui. Alors tel un lâche, il avait couru. Il avait fui pour sa vie, parcourant la forêt du larcin et fonçant sans se retourner. Sa course l'avait mené jusque là où il était recroquevillé en cet instant, sur la côte près de Bartok, le village pêcheur. Ses mains étaient couvertes de sang, ses bras truffés d'égratignures et autres coupures. Son corps se balançait légèrement d'avant en arrière, son souffle ne parvenait à se réguler et agitait son torse violemment. Altaïr ne parvenait plus à y voir clair, à chaque fois qu'il ouvrait les yeux, il les entendait et quand il les fermait, il les voyait.

Tous ses amis étaient morts. Il était désormais officiellement seul. Son campement serait sûrement brûlé dans la nuit, afin de ne laisser aucune trace et de mettre un point final à ce massacre. Altaïr venait de perdre le peu de choses qu'il lui restait. Et si seulement la perte n'avait été que matérielle ! Mais non, il y avait tous les autres qu'il ne reverrait plus jamais. Le bandit posa la tête sur les genoux et écouta les vagues s'écraser contre les rochers. En cet instant, la rage n'était pas encore présente. Seule régnait la tristesse, la détresse. Le deuil l'envahissait déjà.

Altaïr redressa le nez et observa l'océan. Pendant une poignée de secondes, il hésita à s'y jeter. S'abandonner aux bras malveillants des sirènes qui le noieraient dans les tréfonds marins. Ou peut-être aux crocs acérés d'un prédateur aquatique passant par là. Brutalement, l'homme réalisa qu'il ne pouvait faire ça. Sa soeur aînée, bien que n'étant pas forcément très proche de lui, souffrirait beaucoup de ne plus jamais le revoir. Et même si la solitude l'écrasait, Altaïr savait qu'il lui restait au moins sa soeur. Désormais qu'il était sans foyer, le bandit se devrait de séjourner chez elle. Juste quelques jours, le temps de retomber sur ses pattes et de se reconstruire un semblant d'avenir, un plan pour les semaines suivantes.

Son existence était un cercle, un éternel recommencement. A nouveau, Altaïr se retrouvait à la rue, sans le sou et sans la moindre possession. Exactement comme quand il était jeune et qu'il avait fui le foyer familial où on le malmenait. Sauf qu'à l'époque, il avait trouvé refuge auprès des bandits de la forêt du larcin. Aujourd'hui, Altaïr se voyait mal rejoindre un autre camp de bandits et faire comme si ses anciens compagnons n'avaient été que des dommages collatéraux. Ils n'étaient pas remplaçables, ils n'étaient pas insignifiants au point que l'ancien galérien rejoigne aussi vite un autre groupe de malfrats. Altaïr devait trouver mieux comme plan. Il enfouit à nouveau la tête dans les mains et grogna, cherchant à évacuer cette douleur qui refusait de se taire. Ils étaient morts ... tous morts.
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Lou Loupiote
Beware, I'm starving
Lou Loupiote
ζ Inscris le : 08/09/2016
ζ Messages : 239
ζ Avatar : Sarah Gadon
ζ Localisation : Arbre du pendu, principalement ; mais aussi quelques séjours à Pixie Hollow.
ζ Occupations : Fée gardienne.
ζ Âge : Bientôt neuf siècles.
ζ Statut : Innocente de l'amour.
ζ Signes distinctifs : Lueur faible qui clignote.
What about all their wishes ? RJw6N90b



What about all their wishes ? Empty
Message Sujet: Re: What about all their wishes ? What about all their wishes ? EmptyVen 2 Juin 2017 - 13:32

what about all their wishes ?

Je suis certaine que Chipie ne raconte que des bêtises, qu’il n’y a pas un troupeau de Ghora volant près de Bartok, c’est impossible. Bon, je sais qu’ils peuplent de nombreuses forêts de Neverland, mais elle insiste en disant que ce sont des fées qui l’ont caché là, d’après les dires d’un autre perdu. Je ne porte pas toujours d’importance aux spéculations de ces enfants, mais avec les temps sombres que nous avons vécus, je préfère me méfier. C’est la raison pour laquelle, d’ailleurs, je me rends près de Bartok pour m’assurer que ce ne sont que fabulations. Mes ailes battent frénétiquement au rythme de mon avancée rapidement pour gagner la ville des pêcheurs dans l’espoir de ne pas me faire trop repérer. Je n’ai pas toujours confiance en ces humains trop grands, ils sont fourbes et cruels pour certains. Je traverse la ville rapidement, me rendant près de la forêt qui s’y trouve pour humer l’air. Cela ne ressemble en rien à un endroit où les Ghora y trouveraient refuge. Trop de passages d’hommes, ils ne s’y sentiraient pas en sécurité, ça non. Je soupire, prête à m’aventurer lorsqu’un bruit lointain attire mon attention et je détourne le regard un instant de la végétation pour le poser plus loin, sur l’immense manteau bleu à l’horizon. L’océan ! Voilà une chose que je n’ai encore jamais approchée… Mes lèvres s’étirent et j’oublie le pourquoi je suis venue jusqu’ici pour me rendre sur la plage. Je me pose sur le sable en retirant mes chaussures, mais la sensation que je ressens ne doit pas être la même que sous forme humaine. Une fée m’a dit que sentir le sable chaud sous ses pieds de grandes tailles, c’est exceptionnel. Et plus encore de marcher dans l’océan. Je sors une poudre de mon sac avant de remarquer une silhouette non loin sur un rocher. Je fronce des sourcils, me soulevant dans les airs pour m’en approcher, sa silhouette m’étant familière. Et lorsque j’arrive près de lui, je parviens à reconnaître l’homme malgré toutes les éclaboussures et tâches de sang qui le recouvrent. Son nom m’échappe, cependant, je lui tourne autour sans qu’il ne remarque ma présence. Sa détresse m’appelle… J’ai l’impression de faire face à Chipie lorsqu’elle est arrivée sur Neverland. Je me rapproche de lui, prête à me poser sur son épaule pour lui tenir compagnie. Il paraît que ça fait du bien et porte ses fruits, mais à peine j’arrive près de son oreille qu’il fait un grand geste pour me chasser de là. J’en chute dans le sable sous la surprise, est-ce qu’il m’a pris pour un insecte ?!

Je sors de nouveau la poudre d’humanité pour changer d’apparence, afin qu’il ne puisse pas me chasser d’un revers de main. Je pourrais l’ignorer et faire ce pour quoi je suis ici, après tout, ce n’est pas le plus agréable des humains. Mais… la mélancolie des autres m’appelle, comme si j’avais le devoir de les faire sourire. En quelques secondes, mon corps s’allonge et mes ailes disparaissent, tandis que je deviens une humaine près du rocher du voleur. « Je ne suis pas un insecte, » dis-je une fois à ma taille humaine tout en me redressant, évacuant le sable de mes vêtements. « Je voulais juste me poser sur votre épaule, il parait que la compagnie fait du bien aux Hommes. Mais vous semblez être toujours aussi bougon ! » Je me redresse, posant mes yeux sur l’océan avec envie avant de revenir sur le visage maculé de rouge du bonhomme. Je ne poserai pas la question, j’ignore ce qu’il s’est passé, mais la détresse qu’il dégage après ne peut que démontrer l’humanité qu’il possède. Et c’est cette humanité qui m’a déjà, par le passé, plu chez l’humain même s’il a été plutôt… agaçant.


mad world
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


What about all their wishes ? Empty
Message Sujet: Re: What about all their wishes ? What about all their wishes ? EmptyMer 7 Juin 2017 - 20:36

What about all their wishes ?
Lou & Altaïr

I give it all away if you give me just one day



Un bruit, un petit bruit agaçant. Un infime petit son vint le sortir de sa torpeur. C'était le genre de mélodie irritante qui ressemblerait presque aux battements d'ailes d'un moustique. Altaïr agita la main pour chasser l'insecte. Son mouvement avait été mécanique, la simple réponse naturelle d'un être humain envers un nuisible. Rien ne semblait plus pouvoir émaner de lui, Alto était en état de choc. Crispé, éteint, il errait dans sa propre tête. Les pensées affluaient et disparaissaient, les noms, les visages apparaissaient et s'estompaient. Tout était chancelant, indécis, incolore mais certainement pas indolore. Altaïr finit par être rappelé à la réalité, une voix venait de se matérialiser. Toute proche, extrêmement proche.

Sa tête pivota légèrement, juste assez pour discerner une silhouette pas tout à fait inconnue. Elle se tenait à ses côtés et lui signalait qu'elle n'était pas un insecte. Altaïr ne comprit pas mais ne chercha pas à comprendre. Ses yeux la voyaient mais son esprit ne la visualisait pas. Il voyait bien au-delà de là où se trouvait la demoiselle. La créature ailée lui proposait de la compagnie ... Le jeune homme resta stoïque, pétrifié et incapable de dire ou faire quoi que ce soit. Alors, sans répondre, il tourna à nouveau la tête vers l'océan et se recroquevilla encore un peu plus. Altaïr mit plusieurs minutes à parler, sa voix était plus lourde et caverneuse que jamais comme si elle avait menacé de s'éteindre et de disparaître à son tour.

- Tu peux t'asseoir. Si tu veux.

Elle avait peut-être raison. De la compagnie, ça l'aiderait sans doute à surmonter ce qu'il venait de vivre. Sentir une présence amicale, ne plus avoir cette impression dérangeante que le poids du monde l'écrasait et empêchait ses poumons d'aspirer l'air. Altaïr voulait juste sentir que quelqu'un était là et que Neverland n'était pas devenue un endroit immonde. Par contre, pour ce qui était de la discussion ... l'homme ne se sentait pas la force de faire la conversation joyeusement. Il se contenterait d'écouter pour le moment et quand ses forces l'auraient rejoint, alors peut-être serait-il plus loquace.

Altaïr tourna lentement la tête vers la jeune femme, observant son visage qui lui était familier. C'était la fée de l'autre jour, la fée qu'il avait sauvé un autre soir. Cela lui arracha un sourire. Comme quoi, tout n'était pas si mal à Neverland ! Elle au moins, elle était toujours en vie. Et en plus, elle n'était pas accompagnée du petit démon qu'elle protégeait ... quelle aubaine. Alto n'aurait pas supporté un seul instant des remontrances, des insultes ou des boutades d'enfant perdu. Il voulait juste s'enfermer dans sa bulle et apercevoir le monde de loin, très loin. Alors sans un mot, il resta là, planté au sol et attendant qu'elle dise ou fasse quoi que ce soit ...
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Lou Loupiote
Beware, I'm starving
Lou Loupiote
ζ Inscris le : 08/09/2016
ζ Messages : 239
ζ Avatar : Sarah Gadon
ζ Localisation : Arbre du pendu, principalement ; mais aussi quelques séjours à Pixie Hollow.
ζ Occupations : Fée gardienne.
ζ Âge : Bientôt neuf siècles.
ζ Statut : Innocente de l'amour.
ζ Signes distinctifs : Lueur faible qui clignote.
What about all their wishes ? RJw6N90b



What about all their wishes ? Empty
Message Sujet: Re: What about all their wishes ? What about all their wishes ? EmptyMar 11 Juil 2017 - 14:14

what about all their wishes ?

« Tu peux t'asseoir. Si tu veux. » Si je le veux. C’était là mon but premier, m’installer sur son épaule délicatement pour qu’il ressente la présence de quelqu’un, même si ce n’est pas complètement humain. Mais je doute de pouvoir le faire, avec cette taille. Si j’avais été avec Chipie, j’aurais pu le dire et cela l’aurait fait rire. Je pense même qu’elle aurait fait une remarque à cet homme et qu’il serait sorti de son état léthargique. Mais tout ce sang… Elle n’aurait pas apprécié. Je m’installe non loin, en silence, mirant l’étendue d’eau face à nous avec toujours l’envie de m’y baigner. Peut-être que… Je fronce des sourcils, tournant les yeux vers le voleur avant de me lever en venant près de lui. Ma main se pose sur la sienne, couverte de sang et mes doigts s’accrochent à sa chair. « Laissez-vous faire… » Et sans attendre, je l’entraîne avec moi vers la mer. Je délaisse mes chausses sur le chemin, ne prenant pas le temps de m’enchanter avec la sensation du sable fin sous mes pieds. L’eau entre en contact avec nous, je l’emmène toujours plus loin jusqu’à ce que l’eau m’arrive à la taille puis je me retourne dans sa direction. « Si quelqu’un vous trouve ainsi, vous allez vous faire accuser de tous les crimes possibles même si vous êtes innocent. » Je m’approche, mouillant mes paumes avant de venir les passer sur son visage. Je ne sais pas pourquoi je le fais, peut-être sa mélancolie qui me contrôle, ou sa détresse. Je l’ignore, mais je ne peux pas le laisser ainsi. Si quelqu’un est mort dans le coin, il sera accusé s’il est vu ainsi. Je doute qu’il y a forcément eu des morts, il ne peut pas avoir autant de sang sur le corps, mais cela peut-être des animaux ? Ma naïveté veut le croire.

Frotter avec mes mains n’est pas suffisant. Je tourne le regard autour de nous, remarquant la tache rougeâtre qui forme un cercle autour de lui. « Est-ce que vous pouvez plier les genoux ? » Il aura de l’eau jusqu’aux pectoraux, étant bien plus grand que moi. « Le mieux serait que vous alliez sous l’eau complètement… Mais faite vite, j’ai peur que vous n’attiriez… les requins. » Je tourne les yeux vers l’horizon, surveillant la surface à la recherche d’ailerons. Mais ils peuvent aussi bien se cacher sous la surface. L’avantage c’est que, vu où nous sommes, il n’y aura pas de gros requins. Il n’y a pas assez de profondeurs. Mais on ignore toutes les créatures qui se dissimulent dans l’océan.


mad world
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



What about all their wishes ? Empty
Message Sujet: Re: What about all their wishes ? What about all their wishes ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

What about all their wishes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-