AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Si je m'attendais à te voir (Alke)
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Si je m'attendais à te voir (Alke) Empty
Message Sujet: Si je m'attendais à te voir (Alke) Si je m'attendais à te voir (Alke) EmptyMer 3 Mai 2017 - 11:22


Si je m'attendais à te voir  
Mélusine &  Alkëstia
Travaillant d'arrache pied pour ne plus y penser, je regarde mes tissus et les assemble. Utilisant ma machine à coudre avec le pied, je me concentre pour ne plus être perturbé par cette peur qui me tiraille le ventre depuis des jours. Je mange peu et dors peu, je devrais peut être songer à le faire, mais j'ai peur d'être perdue et de m'enfermer à triple tour pour espérer qu'aucun malheur n'arrive. Etant sortie plus tôt, j'eu l'impression que ce sentiment qui m'habite serait propre à tous, tout le monde est craintif et l'atmosphère de la ville se fait de plus en plus froide. On est morose et parano, il y a moins de rire, peu de personne enclins à sortir. J'aimerais tellement être entourée de mes amis, mais je ne sais pas comment formuler ma demande et j'ai peur de les déranger.

Tandis que ma concentration est extrême, la clochette de ma boutique saute, me faisant sursauter. Je soupire. Owen avait cassé ma porte il y a peu et même s'il me l'avait réparé, j'ai toujours peur qu'elle tombe au sol. Je me lève avec discrétion et observe avec catimini qui pouvait arriver dans la boutique. J'aperçois dès lors une chevelure rousse et je reconnais de suite la silhouette de mon amie. Je sors alors subitement, en me cognant au passage, et me fis voir avec un sourire gêné « Alke ! Je suis désolée, je suis maladroite ... mais je suis heureuse de te revoir, vraiment très heureuse » le coeur rempli de joie, et cela fait vraiment longtemps (enfin, j'ail'impression), je m'approche de mon amie pour la serrer contre moi avant de la lâcher avec un large sourire

« Que me vaux ta venue ? » lui demande je avec curiosité tout en jouant avec mes mains, cachant ces tremblements qui ne me lâchent plus depuis des jours. Mes cheveux sont attachés en un chignon en vrac et mon visage exprime toute la fatigue et la quiétude qui me prennent depuis quelques temps. Mon sourire heureux illumine malgré tout ce visage fatigué

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Si je m'attendais à te voir (Alke) Empty
Message Sujet: Re: Si je m'attendais à te voir (Alke) Si je m'attendais à te voir (Alke) EmptyDim 14 Mai 2017 - 12:57

Si je m'attendais à te voir
Alkëstia quitta Pixie Hollow, direction Blindman's Bluff. Elle désirait prendre des nouvelles de sa protégée, Mélusine. N'ayant pas quitté l'atelier ni le domaine des fées durant l'hiver, elle ignorait comment se portait son amie. L'idée de la revoir remplit de bonheur tout son petit être. Sur le court chemin la menant à la demeure de Mélufée, le souvenir de leurs retrouvailles lui revint en mémoire. En y repensant, un sourire se dessina sur le doux visage de la fée.

C'était l'année dernière, au cours de la période automnale. Alkëstia avait voulu découvrir une ville humaine. Elle s'était rendue à Blindman's Bluff. Ayant entendu quelqu'un appeler une jeune femme à la chevelure dorée Mélusine, la rousse s'était retournée sur son passage. Les traits du visage de la jeune femme lui étaient familiers. Cet indice, combiné au prénom, ne pouvait que designer Mélufée, une enfant perdu qui était devenue une native. Néanmoins, ce n'était pas assez pour la rationnelle Tia. Pour confirmer, la fée de la Poussière était allée lui poser directement la question. Il s'était avéré que la jeune femme était belle et bien son ancienne protégée. Alkëstia, d'abord rancunière qu'elle ait quitté les enfants perdus, s'était très vite jetée dans les bras de son amie, soulagée de la retrouver, une fois la vérité révélée. Mélusine n'avait jamais voulu quitter les enfants perdus. Cela avait été un concours de circonstance. Les deux amies retrouvées avaient ensuite discuté des heures, évoquant leurs souvenirs en communs et les nouveautés de leur vie respective. La rousse avait rapidement expliqué ce qu'était l'alchimie. Mélusine, de son côté, lui avait évoqué sa nouvelle vie, lui parlant de sa nouvelle profession de couturière. Elle lui avait même proposé de lui faire des robes, lorsqu'Alkëstia souhaiterait se fondre dans la masse humaine de la ville. Flamboyante avait accepté avec joie la proposition de sa protégée, ravie de voir les talents de son amie et devant l'utilité de la chose. Ce jour-là, le lien de protégée s'était étendu à Alkëstia, qui était devenue la protégée de sa protégée. En effet, Mélusine s'était fait pour mission de protéger la fée sur son retour à Pixie Hollow, l'accompagnant jusqu'à la fin de la ville. Elle lui avait promis qu'elle la guiderait et la protégerait chaque fois qu'elle y mettrait les pieds. Heureuse de ses retrouvailles et émue par l'attention, Alkëstia était rentrait chez elle, le cœur léger.

La fée arriva à la lisière de la ville. Elle sortit sa poudre d'humanité et l'utilisa. Quelques secondes plus tard, la fée était humaine. Aussitôt la peur la saisit, masquant partiellement sa joie. Sous forme humaine, la peur se mêlait à ses états d'âmes, ne lui laissant pas de répits. Depuis quelques temps, la peur consumait les habitants de l'île. Heureusement pour la fée, elle ne l'accaparait pas autant qu'un humain. Il suffisait qu'une autre émotion prenne possession de son être pour que la peur ne la terrifie plus. Hélas, en devenant une humaine, son avantage de fée disparaissait.

Après avoir cherché quelques instants, Alkëstia trouva la maison de son amie, lui servant également de boutique. Elle toqua. Aucune réponse ne se fit entendre. La fée regarda aux alentours et vit les gens entraient sans toquer dans les échoppes. Peut-être que les humains ne toquaient pas aux habitations ? Ou alors cela venait peut-être du fait qu'elle était devant la partie de l'établissement faisant office de boutique. La nouvelle humaine entra. Une clochette tinta à son entrée. Alkëstia leva la tête et vit la clochette. « Ingénieux processus ! », songea la rousse. Tout à l'observation du mécanisme, elle ne vit pas une silhouette surgir derrière elle. Un bruit sourd se fit entendre. Alkëstia sursauta et se retourna immédiatement. C'était Mélusine, qui venait de se cogner. La rousse souffla de soulagement et sourit à son amie. « Mélufée ! Ce n'est rien, tu m'as surprise, c'est tout. » Elle lui sourit, essayant tant bien que mal de faire ressortir sa joie et d'enterrer sa peur. L'étreinte avec son amie aida. Ce simple contact affectueux calma la fée. « Je suis aussi heureuse de te revoir. »

L'étreinte passée, Alkëstia écouta son amie, tout en l'observant. « Je voulais voir comment tu allais et m'enquérir sur tes talents de couturière. » Elle lui sourit, mais tout comme son amie, la peur l'envahissait en même temps que la joie. Néanmoins, la rousse ne tremblait pas et semblait en meilleure forme. La peur n'avait pas l'air de l'avoir autant consumée que son amie. Alkëstia s'approcha de Mélusine. « Tu as l'air fatigué. Est-ce que tout va bien ? Tu trembles. » La fée marqua une pause, voyant l'état de son amie, avant de poursuivre. « Toi aussi, tu es attaquée par une peur irrationnelle ? » Puis, après avoir eu sa réponse, elle préféra orienter la conversation sur autre chose que la peur. « J'observais ta clochette. Ingénieux stratagème. Sais-tu comment cela fonctionne ? »

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Si je m'attendais à te voir (Alke) Empty
Message Sujet: Re: Si je m'attendais à te voir (Alke) Si je m'attendais à te voir (Alke) EmptyDim 21 Mai 2017 - 13:41


Si je m'attendais à te voir  
Mélusine &  Alkëstia
Cela me fait réellement plaisir de revoir mon amie, cette fée si majestueuse. Mon coeur bat comme un fou, je tremble de toute part, mais sa présence me rassure, j'ai terriblement envie de la prendre dans mes bras. D'ailleurs, c'est ce que je fis, tandis qu'elle m'avoua que je l'avais surprise. je la serre contre moi avec beaucoup de tendresse et me sens aussitôt rassurée puis, je la lâche et lui souris. Je voulais connaître la raison de la venue de mon amie et sourit lorsque j'en entendis la raison « Mais avec plaisir ! J'en serais honorée de t'aider et de te montrer ! Par contre, il faudra beaucoup utiliser tes doigts et tu t'y piquerais souvent, mais je m'amuse beaucoup à coudre » dis je en souriant et en espérant ne pas lui avoir fait peur. Les aiguille sont pointues et pour une fée comme Alke, les objets humains ne sont pas forcément évident au premier abord

Je décide de fermer boutique et emmène ma chère amie dans l'arrière boutique, donc mon atelier. Il y a des mannequins vides, certains avec des robes et d'autres des chemises. Des vêtes sont suspendus et bien rangés sur leur cintre et entreposés soigneusement. Alke finit par me poser des questions, je la regarde, le coeur au bord des yeux, j'hausse les épaules sans trop savoir quoi dire ni quoi faire. Oui je dors peu, non je ne vais pas bien et non je ne sais pas ce qu'il se passe. Malgré mon enfermement depuis ces quelques jours, je fais en sorte que cela ne sente pas le renfermé et d'aérer au maximum.

C'est alors qu'Alke semble deviner quelque chose. Mes yeux s'écarquillent comme illuminés par une soudaine révélation. Donc c'est cela qui me frappe autant ? Une peur irrationnelle ? Donc tout s'explique finalement. « C'est donc ça ! Je me disais bien que quelque chose n'allais pas, je n'ose plus dormir la nuit, je me suis même installée une veilleuse mais ... j'en suis presque soulagée » dis je, car le sentiment est toujours resté encré en moi

Alke passe dans un autre sujet, certainement pour me distraire et que je ne pense plus à cela. J'aime mon amie pour ce genre de chose, elle est si adorable. Je souris et prends une clochette posée sur ma table de travail « elle est comme celle de ma boutique, elle est faite en fer et une petite boule est suspendue pour frapper contre la paroi » je lui montre dès lors en agitant la clochette « celle contre ma porte est accrochée pour éviter justement qu'on l’utilise avec nos mains » je regarde Alke qui a l'air fasciné et lui tend ma clochette, de couleur blanche « tiens, je te l'offre » lui dis je

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Si je m'attendais à te voir (Alke) Empty
Message Sujet: Re: Si je m'attendais à te voir (Alke) Si je m'attendais à te voir (Alke) EmptyMar 30 Mai 2017 - 17:34

Si je m'attendais à te voir
Face à l'enthousiasme contagieux de son amie, Alkëstia fut comblée. Ensuite, elle se trouva honorée de sa déclaration. Mélusine ne voulait pas se contenter de lui expliquer rapidement ses talents. Non. Elle voulait lui montrer et même la faire participer ! La rousse adorait acquérir un nouveau savoir. C'était encore mieux lorsqu'elle pouvait l'obtenir en compagnie d'un être proche. Le programme de son amie ne put que la réjouir.

En entrant dans l'atelier, l'atmosphère de la couture la saisit. Elle était immédiatement immergée dans l'ambiance. Il y avait des mannequins ça et là. Certains étaient habillés et d'autres non. La fée s'en approcha pour regarder les détails et la finesse des pièces de tissus assemblés en de magnifiques vêtements. Alkëstia se tourna vers son amie pour la féliciter, mais elle n'en fit rien. N'étant plus une fée, elle pouvait ressentir différentes émotions. En plus de la joie et de la peur, l'inquiétude la prit. Alkëstia s'enquit de l'état de son amie. Cette dernière n'y répondit pas. La fée insista en émettant une hypothèse quant à sa condition. Cela libéra d'un poids sa Mélufée, qui se confia. Effectivement, elle avait peur et se sentait oppressée, mais elle n'était pas la seule et surtout, elle savait maintenant qu'elle n'avait pas peur sans raison. Elle savait qu'il y avait une explication, même si personne ne la connaissait pour l'instant. L'ignorant également et désirant passer un moment joyeux avec sa protégée, la rousse changea de sujet. La curiosité était toujours ce qui la guidait. Et aujourd'hui n'échappait pas à la règle. La fée de la Poussière interrogea son amie sur l'objet l'ayant intrigué tout à l'heure. Comment la clochette carillonnait au-dessus de la porte, lorsque quelqu'un entrait ? Les humains n'avaient pas de magie. Ils n'avaient pas poudre pour s'aider et faire bouger les objets à distance. Cela ne pouvait être que l’œuvre d'un ingénieux processus mécanique. Lequel ? Mélusine lui apporta la réponse. « Oh comme c'est astucieux et bien pensé ! » Alkëstia se saisit avec avidité et délicatesse de la clochette que lui tendit Mélusine. Elle l’ausculta et la fit tinter dans ses mains. N'était-ce pas une merveilleuse création ? Cet objet fit sourire Alkëstia, mais ce ne fut pas l'objet qui illumina son regard de bonheur. Ce fut le geste de Mélufée. Elle venait de lui offrir la clochette. La fée de la Poussière releva la tête et plongea son regard dans celui de son amie. « Oh merci, Mélufée ! » Elle prit la main de son amie dans la sienne et lui sourit, lui offrant son plus beau sourire. Bien qu'elle lui avait fait un câlin, la fée n'était pas vraiment un être très tactile.

Alkëstia rangea délicatement la clochette dans sa besace, puis regarda son amie, prête pour une leçon. « Par quoi commençons-nous ? Crois-tu qu'un jour je saurais faire une robe ? » Après la réponse de son amie, la fée passa aux travaux pratiques, guidée par la couturière en chef. Alkëstia imita les gestes de son professeur. Elle prit une aiguille et essaya de faire passer le fils dans le trou de sa tête. Après plusieurs essais infructueux, la fée y arriva enfin. L'apprentie se saisit ensuite de l'étoffe violette, dont la couleur se rapprochait de sa lueur féerique. Le premier exercice consistait à réaliser une besace toute simple. Voyant que la besace de la fée n'était pas faite pour sa forme humaine, l'idée d'en faire une pour sa taille humaine était venue. Et si la fée se débrouillait bien, il lui serait possible de la plier d'une certaine manière pour qu'elle soit à sa taille de fée. De cette façon, elle lui serait utile sous toute ses formes. De plus, la fée ayant souvent une besace sur ses hanches, elle aurait toujours une pensée pour sa Mélufée.

Tandis que l'atelier couture se déroulait, pendant lequel Alkëstia passait l'aiguille dans le tissu, se piquant plusieurs fois au passage jusqu'à ce que Mélusine lui préconise d'utiliser un dé à coudre, leur conversation se poursuivit. « Mélufée, comment es-tu devenue une couturière ? Comment as-tu eu l'envie de l'être une fois...devenue une native ? Et surtout comment fais-tu, pour savoir où planter l'aiguille ? » En effet, la fée faisait des espaces trop importants entre chaque trou ou trop serrés. Elle n'arrivait pas à piquer régulièrement le tissu. Les conseils de son amie allait lui être utiles.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Si je m'attendais à te voir (Alke) Empty
Message Sujet: Re: Si je m'attendais à te voir (Alke) Si je m'attendais à te voir (Alke) EmptyMer 31 Mai 2017 - 11:07


Si je m'attendais à te voir
Mélusine & Alkëstia
Alke est un ange tombée du ciel, une fée qui me remplit de courage et de bonne humeur. La voir, me fait un plaisir fou et je me sens de suite plus en sécurité. Alke voulait que je l’aide à réaliser des robes, je voulais même le lui montrer. Je souris devant son air ravis et excité. Je sens que nous allons nous amuser toutes les deux. Mon amie comprit cependant que quelque chose n’allait pas, j’essayais de le lui expliquant, sans réellement comprendre ce qu’il m’arrivait, mais elle eut les mots et j’ai alors compris pourquoi cette peur me prenait tellement au cœur.

Alke finit par changer de sujet, et ce n’était réellement pas pour me déplaire ! Elle se concentra sur cette clochette et je souris avant de lui répondre simplement. Nous n’avons pas besoin de magie par moment, puisque nous utilisons la physique avec tout ce qui va avec, même si parfois je n’y comprenais pas grand-chose, je sais que c’est relativement utile. Je lui montre alors un exemple avec une petite clochette toute mignonne, lui expliquant de quoi elle pouvait être faite et la fit scintiller. Les yeux émerveillés de mon amie me fait sourire et c’est pour cela que je voulais lui offrir ce cadeau. Alkëstia fut heureuse et m’offrit un sourire tellement radieux, tellement doux et adorable. Je lui prends aussi la main et la serre avec énormément d’amour « Mais de rien, je suis heureuse de te faire plaisir » lui répond je en souriant

Elle range alors avec énormément de soin ce cadeau et s’enquit de me poser d’autres questions. Je souris « bien sûr que oui, tu y arriveras, je le sais ». Nous nous installons dans mon atelier, se sera plus confortable pour nous deux. Nous commençons par quelque chose de simple : une besace pour humain. Je lui montre alors et lui explique comment nous devons procéder. Alke se piquait plusieurs fois, je souris amusée « C’est rien, ne t’inquiète pas, les humains disent que si nous nous faisons mal a début et que nous sommes maladroits, ça veut dire que c’est le métier qui rentre, prends ce dé à coudre tu y mettras ton aiguille et se sera plus facile. Et puis tu verras, ta peau d’humaine sera habituée et s’enveloppera d’une seconde peau regarde la mienne » je lui montre mes doigts, mes doigts de couturière avec des cornes « Bien sûr, il faut prendre soin de ses mains, ce sont nos outils de travail, mais ils finissent par se protéger des aiguilles à un moment donné » lui explique je en souriant

Alke s’en sortait bien, parfois avec de maladresse mais je l’aidais à se rectifier. Elle me posa alors plusieurs questions. Je souris amusée. « En tant qu’enfant perdue, j’ai déjà commencé rabibocher des vêtements et devenue adulte c’est devenue une passion. Si j’avais été une fée, je serais une bricoleuse et donc une qui ferait des vêtements pour les autres fées je pense » dis je en souriant « Et regarde … si je couds trop par ici, par exemple, l’ouverture se fera plus petite, mais il ne faut pas trop coudre sur les bords, sinon ça va se fragiliser et se casser. Et il ne faut pas trop espacer le fil, ça va aussi fragiliser la besace. Tu peux mettre de l’espace, mais pas trop, tout est dans l’équilibre » lui explique je en continuant de lui montrer et lui expliquer les choses « Et pour les coups d’aiguilles, c’est avec le temps, au début tu peux y aller doucement, moi je suis habituée, je te le fais même sans regarder, mais toi, il faut que tu prenne ton temps. La magie vient de là, ici, nous faisons tout avec nos doigts et avec beaucoup de patience » dis je en souriant « Voilà, c’est très bien, continue comme ça ! » l’encourage je

Emi Burton

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Si je m'attendais à te voir (Alke) Empty
Message Sujet: Re: Si je m'attendais à te voir (Alke) Si je m'attendais à te voir (Alke) EmptyLun 12 Juin 2017 - 17:07

Si je m'attendais à te voir

Attablée dans l'atelier de son amie, Alkëstia essayait de réussir l'exercice. Il fallait faire passer ce satané fils dans le trou de la tête d'aiguille. Comment Mélusine faisait-elle ? C'était si dur ! Enfin, la fée de la Poussière y parvint. Elle prit un morceau de tissu et commença son exercice de couture. La fée méticuleuse s'appliquait, mais la difficulté de la tâche lui fit perdre patience. Après s'être piquée à de multiples reprises le doigt, elle déposa les armes, à savoir l'aiguille et le tissu sur la table. La rousse questionna son amie. Elle voulait savoir comment elle faisait et ce qui lui avait donné envie d'embrasser cette profession.

Alkëstia sourit en retour, au sourire de son amie, lorsqu'elle eut fini de lui expliquer qu'il fallait passer par les piqûres d'aiguille pour que le métier rentre. « Je vois. Les humains n'ont rien sans souffrir ni sans effort. » Certes, les fées devaient également fournir des efforts pour maintenir à flot l'île. Néanmoins, elles n'avaient pas à souffrir autant qu'un humain. Sur cette pensée, la fée de la Poussière examina avec attention les mains de son amie. Effectivement, elles étaient particulières. Elles reflétaient la profession de leur propriétaire. La fée songea qu'en observant les mains des humains, avec l'expérience, elle serait capable de déterminer ce qui avait causé leur forme, leurs cicatrices et autres caractéristiques significatives, en plus de la profession du propriétaire des dites mains. Les mains étaient une mine d'information sur la personne.

Curieuse et intéressée de savoir ce qui avait conduit son amie à s'orienter vers cet art, Alkëstia l'interrogea sur le sujet. Elle l'écouta, tout en poursuivant sa besogne. La métier rentrait, puisqu'elle arrivait à suivre la conversation, tout en cousant. Elle rigola aux dires de Mélusine et commenta. « Oui, tu aurais fait une prodigieuse fée bricoleuse, Mélufée. »

Flamboyante écouta les conseils de son amie. « Ah oui, je vois, c'est comme l'Alchimie, tout est question de dosage et de trouver l'équilibre parfait entre les différents composants d'une poudre. » Comprenant mieux l'exercice, Alkëstia reprit l'ouvrage en essayant de suivre les dernières recommandations de son amie, qui l'encouragea.

Quelques conversations et coups d'aiguille plus tard, la besace était prête. Toute heureuse du travail accompli, la fée se leva, excitée. « Il faut que je l'essaye ! » Elle ajusta la besace à sa taille. Cette dernière lui allait comme un gant. Elle était parfaitement ajustée. La fée voulut la tester et y mit la clochette, qui tomba au sol. Une couture avait lâché. Si une simple clochette pouvait faire rompre un pan de la besace, la couture n'était vraiment pas solide. Mélusine l'aida à raccommoder la besace. Une fois celle-ci réparée, Alkëstia la testa à nouveau. Cette fois-ci le tissu tint. « Oh merci, Mélufée ! Elle est parfaite ! » Et surtout, elle avait la marque des deux amies, puisque la brune avait aidé la rousse.

La fée voulut ensuite en apprendre davantage sur le lieu où vivait son amie. Sa toute nouvelle besace à sa taille, déjà remplie de ses affaires, Alkëstia regarda Mélusine. Elle avait une idée en tête. « Me ferais-tu visiter ta ville ? Et m'expliquer certaines coutumes humaines, par la même occasion ? » Maintenant que la fée avait appris une technique humaine, elle voulait définitivement en apprendre davantage sur les humains, à commencer par la ville et comment elle fonctionnait.
Codage par Libella sur Graphiorum


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Si je m'attendais à te voir (Alke) Empty
Message Sujet: Re: Si je m'attendais à te voir (Alke) Si je m'attendais à te voir (Alke) EmptyMer 28 Juin 2017 - 23:26


Si je m'attendais à te voir  
Mélusine &  Alkëstia
L'arrivée d'Alke me fait tellement de bien, sa bonne humeur m'envahit et elle me distrait par des questions et son étonnement. Je lui explique alors comment est créée la clochette, que je dispose pour m'avertir quand un client entre dans la boutique et souris. j'adore voir sa frimousse heureuse lorsque je lui offre un cadeau, elle est si choute.

Nous finissons par nous attablée dans l'arrière boutique, aérée, au parfum doux. Nous nous asseyons ensemble et je commence par lui expliquer quelques bases de la couture. Alke se piquait de temps en temps, mais c'était normal. J'hoche la tête à sa remarque, c'est vrai que nous, les humains, utilisons beaucoup nos mains. Même quand j'étais une Enfant Perdue, je els utilisais pour recoudre les vêtements de mes camarades. « Le tout c'est de prédire quand l'aiguille va sortir, il faut juste y aller doucement et puis ça viendra tout seul » dis je en souriant. Nous travaillons ensemble, j'allais au rythme d'Alke et fut heureuse de la voir s'en sortir à merveille. Pour une fée, elle s'en sort extrêmement bien, je me dis même que je suis une bonne professeur

Je finis par lui avouer que si j'avais été une fée, je serais une bricoleuse et souris grandement à sa remarque. « Merci Alke » remercie je en souriant et en rougissant. Je venais peut être de m'avancer un peu trop vite, mais mon amie semblait avoir les mêmes pensées que moi. j'aurais bien voulu être une fée, au lieu de ça, je suis humaine, disons que je suis une sortie de "fée" parmi les humains. j'hoche une fois encore la tête, acquiesçant sur ce que venait de dire Alke « Tu comprends vite, j'en suis heureuse » dis je en souriant

Alke restait enthousiaste et flamboyante, comme l'est son surnom. Elle se lève d'un bond, tente de mettre sa besace ainsi que la clochette, qui, malheureusement, tombe au sol. Alke semblait déçue, mais je l'aidais à réparer son erreur, en lui expliquant que parfois, pour les objets plus lourd, il fallait les renforcer avec quelques fils supplémentaires. Une fois le fil noué, je lâche le tout « Normalement c'est bon » lui dis je en me levant et en l'admirant.

« Mais de rien, tu as le mérite de l'avoir faite toute seule ! Tu es une fée remplie de sagesse et qui peut tout réussir » lui dis je en lui prenant ses mains dans les miennes. Je les lâche doucement et fait un signe de tête à sa question « Allons y ! Je vais te montrer la ville » bras dessus et bras dessous, nous sortons de ma boutique, que je ferme à clé, et nous nous avançons vers le village



Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Si je m'attendais à te voir (Alke) Empty
Message Sujet: Re: Si je m'attendais à te voir (Alke) Si je m'attendais à te voir (Alke) EmptyLun 7 Aoû 2017 - 19:24

Si je m'attendais à te voir

Après un sourire à son amie quant à ses paroles sur la sagesse de la fée et sa nouvelle besace ajustée à sa taille, Alkëstia se sentait prête pour de nouvelles aventures. Elle se sentait également prête pour de nouveaux savoirs. Rien de mieux que la possibilité d’allier les deux ! Aujourd’hui, elle venait d’apprendre les rudiments de la couture. Ce jour n’était pas fini. Sa connaissance sur les natifs allaient s’accroître. Pour cela, la fée avait avec elle une chose bien mieux qu’un livre. Elle avait une amie native, qui était un véritable guide. Elle allait pouvoir lui expliquer tout ce que ne comprendrait pas la fée. Il y avait des similarités dans le mode de vie des natifs et des fées, mais il y avait également beaucoup de divergences. Toute excitée, Alkëstia sortit de l’antre de la couturière, ses cheveux bouclés virevoltant sur son passage.

Elles arpentèrent les rues de Blindman's Bluff. Tout en déambulant dans la ville, leur discussion ne s’étiola pas, bien au contraire. La rousse avait une multitude de questions à poser à son amie sur ce qu’elle voyait. Il y avait tellement de choses qui différaient du monde des fées. Pourquoi les personnes entraient comme ceci sans prendre la peine de toquer d’un établissement à l’autre ? Ne connaissaient-elles pas les règles élémentaires de courtoisie ? Il s’était avéré que c’était des échoppes. Nul besoin de toquer pour entrer. Mélusine le lui expliqua. Elle fit de même pour toutes les autres interrogations de la fée. Lorsqu’Alkëstia avait sa réponse, elle la notait immédiatement avec attention dans son carnet. Elle donnerait son nouveau savoir ensuite aux archivistes. De cette façon, elle contribuerait au savoir des fées sur l’île et ses habitants, en bonne érudite qu’elle était.

La blonde et la rousse arrivèrent devant une échoppe. Alkëstia questionna son amie sur la nature du bâtiment. Il s’agissait d’une échoppe qui proposait divers objets. « Que trouve-t-on dans cette échoppe ? » Ayant eu sa réponse, la fée décida d’y entrer, curieuse. Toute sorte d’objets hétéroclites était alignée sur des étagères en bois. C’était un vrai débarras. Il semblait y avoir des objets de différentes époques. Alkëstia prit un objet et le montra à son amie. « Mélusine, connais-tu cet objet ? Sais-tu à quoi il sert ? »
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Si je m'attendais à te voir (Alke) Empty
Message Sujet: Re: Si je m'attendais à te voir (Alke) Si je m'attendais à te voir (Alke) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Si je m'attendais à te voir (Alke)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» Quelle délicieuse prestation {Hentaï} [PV Siin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-