AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Et les nuages s'amoncelèrent. (pv Lou)
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Et les nuages s'amoncelèrent. (pv Lou) Empty
Message Sujet: Et les nuages s'amoncelèrent. (pv Lou) Et les nuages s'amoncelèrent. (pv Lou) EmptyLun 3 Avr 2017 - 18:45


Et les nuages s'amoncelèrent.

ft. Lou Loupiote

C'était donc fini, l'hiver avait mis les voiles. Quelques traces subsistaient cependant, parfois, un vent frais le matin, ou de la brume le soir, et quelques jours parfois, comme aujourd'hui, de la pluie. La météo de Neverland était pourtant plus clémente qu'ailleurs, à ce que l'on racontait, mais aujourd'hui les nuages s'étaient amoncelés. Mais cela ne changeait pas grand chose pour Círyon qui restait chez lui aujourd'hui, et chez lui, c'était en hiver, constamment. La magie de la vallée des fées lui procurait le plaisir de se réveiller chaque matin avec le plus beau des paysages, habillé de son manteau blanc, en tout temps, toute heure. Si la pluie tombait ailleurs, ici, les flocons paresseux prenaient leur temps avant d'aller rencontrer un sol froid. Mais Círyon veillait constamment à ce qu'il n'y ai pas trop de glace ni de verglas sur le sol, il ne faudrait pas que quelqu'un se casse une jambe.

La maison du ministre était grande, pour une maison de fée. Non pas qu'il se sentait supérieur ou qu'il avait besoin de le montrer pour compenser quelques complexe que ce soit, mais le méticuleux ministre avait besoin de beaucoup de place pour ranger chaque choses, et le nombre de ces choses s'était agrandi au fil des jours, des semaines, des années, des siècles, et de plus de mille an d'existence. Il gardait également en son cœur la volonté de pouvoir impressionner ses invités de marque, qu'ils soient collègues ou sa belle reine Titania. Lui qui la recevait le plus souvent parmi les fées, il ne pouvait se permettre de l'accueillir dans une pièce exiguë et dérangée! Non pas qu'il dérangeait souvent ses affaires...

Cette jolie maisonnette si elle était spacieuse restait simple et sans fioriture. La chambre et le garde-manger étaient d'une taille tout à fait normal, et seule la pièce à vivre était plus impressionnante: les murs étaient couverts de rangements en tout genre, excepté le côté opposé à l'entrée, qui lui était en partie fait d'une grande pièce de verre trouvé par terre il y a longtemps et retaillée par les fées bricoleuses afin de faire une jolie fenêtre. De là, il pouvait voir toute la vallée de l'hiver qu'il surplombait, et non loin le Saule Sacré. Une table et quelques chaises trônaient au milieu de la pièce, n'attendant que de reposer ailes et jambes, écoutant sagement toute conversation s'étant tenue en ces lieux.

Le mobilier n'avait entendu personne encore aujourd'hui, bien que le ministre au bout de quelques siècles d'errance ce fut surpris quelque fois à parler tout seul, il n'en avait pas le cœur aujourd'hui. Non, aujourd'hui, il pensait à ce que l'île leur réservait, contemplant d'un regard vide le Saule insondable veillant sur la vallée. Des rumeurs se répandaient, et depuis ces quelques mois de tranquillité une avait retenue son attention. On racontait dans les villes, on chuchotait dans les forêts que des enfants disparaissaient, sans que l'on sache exactement pourquoi... De tous les enfants qu'il avait vu disparaître, certains avaient été retrouvés et il ne leur été rien arrivé d'autre qu'une banale histoire. Ils s'étaient perdus, avaient suivi un chat, un papillon, avait oublié l'heure... Mais pour d'autres c'était un mystère. Círyon n'avait pas encore eu l'occasion d'en parler à sa reine mais cette histoire le travaillait et il se promit de ne pas tarder à lui en faire part.

Mais qu'il s'inquiète ou non, il restait Círyon: une fée qui ne se mêlait que peu de l'histoire du monde. Si on pouvait qualifier de peu le fait de veiller sur des enfants perdus ou d'organiser les saisons... C'était un travail à part entière, après tout. Mais aller plus en avant que ça restait rare. Círyon avait déjà par deux fois rencontré quelques humains, sortant ainsi de ses habitudes et des sentiers battus, et s'il avait pu apprécié quelques aspects de ces rencontres il préférait de loin rester chez lui ou ne voir que des enfants. Alors se mêler de leurs problèmes... Mais c'était des enfants... Alors que faire? En parler à Titania serait sûrement la meilleure solution, il ne prendrait de toute façon pas de décision concrète avant de savoir si ces rumeurs étaient vraies ou non. Il était connu que les fées aimaient colporter des ragots, et les humains n'étaient pas en reste là-dessus, alors comment savoir!

Soupirant, le ministre blanc se détourna de la fenêtre et alla chercher une groseille ramassée de l'autre côté de la vallée la veille. Il la pressa dans un récipient afin d'en extraire le jus puis fit revenir la peau et le reste de chaire dans une grande marmite remplie d'eau chaude, prenant soin de ne pas se tâcher. La décoction faite, il se servit dans une tasse et s'assit à sa table, tâchant de penser à autre chose. C'était difficile, mais il n'y avait rien d'autre à faire...

Et les nuages s'amoncelèrent. (pv Lou) 190655separ
© Moutarde

Revenir en haut Aller en bas
Lou Loupiote
Beware, I'm starving
Lou Loupiote
ζ Inscris le : 08/09/2016
ζ Messages : 239
ζ Avatar : Sarah Gadon
ζ Localisation : Arbre du pendu, principalement ; mais aussi quelques séjours à Pixie Hollow.
ζ Occupations : Fée gardienne.
ζ Âge : Bientôt neuf siècles.
ζ Statut : Innocente de l'amour.
ζ Signes distinctifs : Lueur faible qui clignote.
Et les nuages s'amoncelèrent. (pv Lou) RJw6N90b



Et les nuages s'amoncelèrent. (pv Lou) Empty
Message Sujet: Re: Et les nuages s'amoncelèrent. (pv Lou) Et les nuages s'amoncelèrent. (pv Lou) EmptyMar 11 Avr 2017 - 14:45

et les nuages s'amoncelèrent

Je soupire, assise sur l’épaule de Chipie tandis que l’un des perdus signale la disparition d’encore un des leurs. Quand est-ce que cela va s’arrêter ? Pourquoi est-ce que ce sont les Enfants qui disparaissent et non pas les Adultes ? Il y en a beaucoup plus et ils sont plus dangereux que les enfants, alors pourquoi ? Cette tension qui règne à l’Arbre, la peur qui s’entasse dans chaque cœur m’oppresse de plus en plus. Je ne supporte pas l’ambiance qui règne, parce que j’ai peur de perdre Chipie, que j’ai déjà affronté le chagrin et que je ne veux pas devoir l’affronter. C’est encore trop récent, trop fréquent surtout. Je me lève, battant des ailes pour m’envoler : « Où vas-tu Loupiote ? » Je me retourne vers Chipie, qui me regarde avec crainte. « Je reviens, je vais seulement à Pixie Hollow pour voir quelques amis. » Elle hoche de la tête, mais je sens bien qu’elle veut dire quelque chose qu’elle n’ose pas. Je m’approche d’elle, venant écarter mes bras sur sa joue comme si je l’étreignais. « Je vais revenir, Chipie, je te le promets. Ce sont des enfants qui disparaissent, pas des fées. » Elle hoche de la tête et je dépose un baiser avant de m’envoler rapidement, quittant Hangman’s Tree pour rejoindre Pixie Hollow. Je traverse la forêt des quatre saisons sans regarder autour de moi. À vrai dire, je ne suis plus vraiment là tandis que je vole, mon esprit s’évapore et s’évade loin vers des réminiscences douloureuses. C’est le froid qui me fait revenir à moi-même et j’observe où je suis. La Vallée de l’Hiver, le domaine des fées de l’Hiver et du Ministre Círyon. Pourquoi est-ce que mon instinct m’a conduit ici ? Peut-être parce que la panique qui s’installe en moi et la crainte de souffrir à nouveau, de pleurer une autre perte me tournent vers la seule fée capable de me comprendre et de compatir ? Il a été là quand j’ai perdu Lizzie…

Je traverse la vallée, interceptant une fée du givre pour lui demander si Monsieur le Ministre est ici où s’il est plutôt près du Grand Saule, vers notre Reine. Il n’en sait rien. Je soupire, le remerciant avant de continuer ma route jusqu’à la cabane de la fée. J’espère ne pas le déranger s’il est ici, sinon tant pis. Je toque deux coups, patientant quelques secondes avant que la porte s’ouvre sur le ministre. J’étire un sourire lorsque je croise son regard, grattant maladroitement mon bras. « Bonjour Monsieur le Ministre… Puis-je entrer pour vous parler un peu ? » Cette scène a dû se produire des dizaines de fois par le passé, lorsque je ressentais le besoin d’évacuer mon émotion. La porte se referme derrière moi et je vais m’installer – par habitude – sur une chaise devant la table. Un long silence s’installe entre nous, c’est à moi de le rompre puisque je suis ici de mon propre chef. L’odeur de la groseille vient me chatouiller les narines et j’accepte – avec un remerciement – la tasse qui est posée devant moi, buvant une gorgée. « Toutes ses disparitions m’inquiètent Círyon… J’ai peur que ce soit Chipie la suivante… » Je lève les yeux vers la fée aux longs cheveux lunaires. « Et si c’était elle, je doute de vouloir continuer à être une fée gardienne. Je perds tous les enfants sous ma protection, cela veut dire que je suis mauvaise ! » Quand on y regarde de plus prêt, on ne se rend pas compte de l’amplitude de l’émotion qui s’installe, mais comme on en ressent qu’une à la fois, forcément elle est intense quand elle est présente.


hs:
 


mad world
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
 

Et les nuages s'amoncelèrent. (pv Lou)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-