AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 l'élève a-t-il surpassé le maître ? ☽ (gsantini)
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


l'élève a-t-il surpassé le maître ? ☽ (gsantini) Empty
Message Sujet: l'élève a-t-il surpassé le maître ? ☽ (gsantini) l'élève a-t-il surpassé le maître ? ☽ (gsantini) EmptyJeu 30 Mar 2017 - 1:41



gabriel&félix ☞ l'élève a-t-il surpassé le maître ?

La vie de matelot faisait souvent oublier à Félix à quel point la terre était ferme. Souvent sous la tension et le flot des mers, la sensation de quelque chose de stable ne lui venait plus à l’esprit. Il s’endormait souvent au mouvement des vagues, cherchant un peu de réconfort et il se laissait bercer. Donc, chaque fois qu’il venait en ville pour se réapprovisionner pour les réserves, cette sensation d’être sur la terre ferme était toujours assez particulière. Le pirate sentait un désordre au niveau de son équilibre et il se dépêchait de terminer ses courses pour retourner sur la Terreur du Sud au plus vite. Évidemment, les choses n’allaient jamais comme il l’avait prévu parce qu’il devait parfois faire plus d’un voyage du marché jusqu’au navire. Voilà exactement ce qui était en train de se passer : plusieurs petits allés et retours. Il était assez en forme, le Félix ! Une chance parce qu’il n’aurait jamais eu l’endurance pour tout transporter dans les cuisines. Bref, il essayait de faire assez vite pour tout finir de manière rapide et efficace, mais toutes les circonstances faisaient en sorte que c’était long et pénible aujourd’hui. Quelle mouche avait bien pu piquer toute cette foule au marché et dans les rues ? Et puis, avec ce brouillard, c’était quasi insupportable. Félix ne souhaitait qu’une seule chose : terminer cette commande à tout prix et revenir sur le bateau. Le fait de ne pas avoir ses deux yeux lui jouait également des tours. Toujours, même sur le bateau, les autres s’en donnaient à cœur joie pour parfois lui faire des mauvais coups, auxquels il répondait souvent par d’autres malices et ainsi de suite... Bref, cela n’avait pas beaucoup de fin, mais il était attaché à ces matelots, quand même. Ils avaient toujours de bons commentaires pour sa cuisine et son comportement sur le navire. Et donc, le voilà qu’il profitait de cet arrêt à One-Eyed Willy pour refaire le plein de provisions pour ses prochains menus. Il avait déjà fait la liste de ce qu’il voulait et avait pris une partie de ce que le capitaine lui avait donné pour acheter le tout. Félix avait les mains pleines de grandes caisses de légumes frais et de fruits, mais c’est alors qu’il sentit que quelqu’un lui fouillait dans les poches. Arrivés près du navire, il déposa le tout. Mets ça dans la réserve ! On vient de me voler ! avait-il demandé à un de ses collègues, alors qu’il se mit à courir. Évidemment, il ne l’avait pas vu, comme c’était le côté où son œil ne voyait strictement rien. Cependant, ses autres sens étaient assez développés pour qu’il ait au moins sentit quelque chose dans sa poche arrière. Félix mit finalement sur la personne en question. Je peux savoir ce qui vous a pris ? Il plaqua son vis-à-vis en question sur un des murs d’un bâtiment environnant du port. Félix ne tenait pas énormément à cette bourse, mais elle appartenait à Ching, qui lui avait donné et il gardait le reste pour le lui rendre. Alors, ce voleur aurait peut-être une femme en colère sur les bras. Rien qu’en y pensant, la chose le fit sourire. Cette bourse ne m’appartient pas, mais elle est à mon capitaine. Alors, à moins que vous ne vouliez que je la fasse débarquer et à avoir à faire une femme en colère, je vous conseille de me la rendre. L’homme en question lui disait bien quelque chose, mais il ne savait pas d’où ce souvenir pouvait bien lui venir. En même temps, le pirate avait croisé tellement de gens dans sa vie qu’il pouvait complètement confondre tout le monde.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


l'élève a-t-il surpassé le maître ? ☽ (gsantini) Empty
Message Sujet: Re: l'élève a-t-il surpassé le maître ? ☽ (gsantini) l'élève a-t-il surpassé le maître ? ☽ (gsantini) EmptySam 1 Avr 2017 - 22:56

Elle avait dû partir. Le devoir l’appelait. Vous ne pouviez pas passer vos vies dans une bulle stérile dans cette chaumière au creux de la Forêt des Larcins et tu lui avais promis de ne pas la retenir. Gràinne n’était pas de celles qui se laissaient dicter leur conduite. C’était l’une des raisons pour lesquelles tu étais tombé tellement amoureux d’elle au départ. Gràinne… impulsive, aventurière, sauvage et indomptable. Elle ne laissait personne lui marcher sur les pieds et ne te laisserait pas l’attacher. Tu aurais voulu qu’elle reste. Parce que tu l’aimais. Mais tu l’avais laissée partir. Parce que tu l’aimais. Tu savais qu’elle reviendrait. L’attente serait peut-être longue, mais elle reviendrait. En attendant, tu devais seulement garder tes pensées occupées. Aussi, tu avais quitté ta chaumière pour flâner à One-Eyed Willy. La foule était dense. Les conditions étaient idéales. Certains faisaient du sport pour se détendre. Toi, tu faisais les poches des passants. Discrètement. Ça te donnait une certaine satisfaction. Un sentiment d’accomplissement qui surpassait cet ennui qui menaçait souvent de te terrasser. Parce que pour oublier qu’elle était partie et que l’inquiétude te tarauderait des jours, voire des semaines durant, tu n’avais que deux solutions : voler les passants ou boire jusqu’à ne plus y penser. Et la seconde option te rendait souvent stupide.

Depuis plusieurs heures, tu allais dans la foule. Dans les poches intérieures de ton manteau, qui ressemblait à s’y méprendre à celui d’un pirate, s’entassaient une bourse ou deux, un collier doré serti de pierres précieuses, une paire de boucles d’oreilles, une pomme et un morceau de pain. Tu ne volais pas les gens qui te semblaient être dans le besoin. Seulement les plus riches. Tu avais encore un cœur. Ta prochaine cible, c’était cet homme aux cheveux bruns et aux yeux sombres qui allait et venait avec des caisses bien remplies de vivres. Où il allait ne t’intéressait pas vraiment, mais ton instinct te chuchotait qu’il était moins vigilant d’un côté de son corps, que sa vision périphérique lui laissait un angle mort par lequel il te serait facile de lui voler cette bourse toujours bien remplie qui lui avait servi à acheter cette nourriture qu’il portait vers le port. Visiblement, c’était un pirate. Tu n’aimais pas les pirates. Tu avais beau être amoureux d’une femme qui portait ce titre, tu garderais toujours cette rancœur envers les hommes qui pratiquaient cette profession. Ton père vous avait laissés sans le sou pour être libre, pour naviguer sur la mer, pour devenir un hors la loi comme ces hommes. Près de vingt-cinq années étaient passées depuis qu’il avait quitté la maison dans la Forêt des Larcins et plus jamais tu ne l’avais revu. Il était peut-être mort. Ou peut-être qu’il vivait toujours. Tu n’en avais pas vraiment grand chose à cirer, mais tu n’étais jamais parvenu à te lier d’amitié à un pirate depuis ton enfance.

Tu le prends en filature jusqu’au port. Tu es bien trop absorbé dans ta chasse à la bourse pour te rendre compte qu’il s’est arrêté près de la Terreur du Sud, le navire sur lequel navigue Gràinne. Aussi discrètement que possible, tu attrapes la bourse bien enflée dans la poche du marin en passant près de lui, poursuivant ta route vers les rues qui mènent au cœur de la ville. Calmement, tu fais quelques pas avant de jeter un œil derrière. Il met quelques secondes avant de se rendre compte que quelque chose ne va pas, mais tu l’entends japper quelque chose à son collègue avant de déposer la caisse de fruits et légumes sur le sol. L’adrénaline monte tout de suite dans tes veines alors que tu prends tes jambes à ton cou, t’élançant vers les ruelles que tu connais comme le fond de ta poche. Peut-être qu’il connaissait les rues mieux que toi, parce qu’il te rattrape dans un détour et te plaque contre le mur d’un bâtiment en te demandant ce qui t’as pris. « Cette bourse ne m’appartient pas, mais elle est à mon capitaine. Alors, à moins que vous ne vouliez que je la fasse débarquer et à avoir à faire une femme en colère, je vous conseille de me la rendre » qu’il te dit d’une voix plutôt menaçante.

Pourtant, tu ne peux t’empêcher de rire. Tu sens bien la pierre du bâtiment rafler ta joue. « Une bourse ? que tu ricanes en tentant de jauger l’expression de ton interlocuteur. Quelle bourse ? Les femmes en colère, je connais, ne t’inquiète pas pour moi ! » Il ne semble pas vouloir te lâcher. Malgré ton plaisir à fouiller les poches des inconnus, tu n’es pas très prompt à la violence. Tu aimes mieux la fuite. Tu gigotes un peu. « Si tu me lâches, ce sera plus facile de t'aider à trouver ta bourse, l'ami… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


l'élève a-t-il surpassé le maître ? ☽ (gsantini) Empty
Message Sujet: Re: l'élève a-t-il surpassé le maître ? ☽ (gsantini) l'élève a-t-il surpassé le maître ? ☽ (gsantini) EmptyJeu 6 Avr 2017 - 2:53



gabriel&félix ☞ l'élève a-t-il surpassé le maître ?

Voilà exactement la raison du pourquoi il détestait les gens en général. Le simple fait de se retrouver parmi les gens « normaux » lui donnait la nausée. Toujours en train de se faire voler ou d’être malhonnête. Non, ce n’était pas la première fois que Bon, il n’avait pas été meilleur dans sa plus tendre enfance, mais le pirate ne se comptait pas dans le lot, bien évidemment ! Il lui manquait peut-être la vision d’un œil, mais Félix n’avait appris que des meilleurs. C’était un homme silencieux, mais très habile. Plus jeune, il faisait déjà ses preuves dans les rues de One-Eyed Willy quand le navire de Madame Wayne était sur la terre ferme. Il volait quelques trucs par-ci et par-là. C’était son truc. Pourtant, Félix trouvait que c’était plus facile de voler dans ces temps-là qu’aujourd’hui. Peut-être était-ce parce que c’était maintenant un adulte et qu’il voyait les choses d’un autre angle ? Bref, il ne saurait dire, mais le pirate n’était pas dupe. Il connaissait ce genre de manigances et justement, étrangement, cela lui rappelait sa propre méthode de faire. Et pourtant, des amis, le matelot en avait que très peu, pour ne pas dire qu’ils étaient presqu’inexistants. Enfin, il y avait Gràinne, mais c’était davantage une collègue. Pouvait-il réellement la considérer comme une amie ? Après tout, ils se parlaient souvent. Mais bon, Félix n’était simplement pas prêt à accepter de dire qu’il était proche de certaines personnes sur le navire et puis voilà, quoi. Bref, ce n’était pas le temps d’y penser, fallait rattraper ce fameux voleur. En faisant des détours, il finit par mettre la main dessus. Oui, il n’aimait peut-être pas la terre ferme, mais il se souvenait de chaque trajet qu’il avait l’habitude d’emprunter durant son enfance et étrangement, cela lui rappelait ses propres méthodes de gamins. Tous ces bâtiments le rendaient trop nostalgique et mieux valait qu’il en finisse, qu’il reprenne la bourse et qu’il retourne sur son bateau. Au plus profond de lui, Félix espérait ne jamais revoir cet homme de sa vie, mais il y avait quelque chose qui lui disait, bien intérieurement, que ce ne serait pas la dernière fois. Le paquet c’est que c’était un rigolo. Chose que le pirate détestait encore plus : quand on se moquait ouvertement de lui. Ça avait ce don de l’irriter davantage et son envie de sortir les griffes maintenant bouillonnait en lui. Mais il savait aussi que ce n’était pas réellement la peine de le faire maintenant. Peut-être que le matelot n’obtiendrait-il rien de ce pauvre voleur, après tout. Et qu’il avait mal vu. Félix lâcha son emprise sur l’autre homme. Je vous préviens : c’est pas parce que je vous lâche que j’en ai fini avec vous. Pourtant, il devait rendre ça à ce pauvre type, il était doué. Le laissant reprendre ses esprits, le pirate trouvait qu’il avait quelque chose de trop familier. Il le scruta quelques instants de son seul œil qui pouvait encore voir. En tout cas, bravo pour ce coup. Avec un œil qui me manque, je n’aurais probablement pas vu, mais j’ai les autres sens développés. Je vous ai quand même senti. Cependant, je dois admettre que vous êtes plutôt doué. Fallait pas lui dire que ça ressemblait étrangement à sa méthode. Franchement, gardons un peu de jus pour le reste de la conversation. Si Félix était un peu copain avec lui, peut-être qu’il saurait pourquoi il l’avait volé, justement. Vous faites ça depuis longtemps ?

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


l'élève a-t-il surpassé le maître ? ☽ (gsantini) Empty
Message Sujet: Re: l'élève a-t-il surpassé le maître ? ☽ (gsantini) l'élève a-t-il surpassé le maître ? ☽ (gsantini) EmptyDim 16 Avr 2017 - 6:02

Tu sens son emprise se relâcher légèrement. Ton sourire de canaille s’étire sur tes lèvres alors qu’il recule tranquillement. Il te prévient qu’il n’en a pas fini avec toi. Avec Gràinne qui s’en est allée, tu as envie de t’amuser un peu. Si ça doit être au détriment de cet homme, alors soit ! Tu passes une main dans ta chevelure en bataille en souriant, observant son visage avec curiosité. Il te semblait bien avoir perçu un angle mort d’un côté du corps du pirate. Ça n’est pas rare de trouver des pirates avec des membres en moins. Aussi, tu ne t’affoles pas à la mention de son œil aveugle, te contentant de l’observer de la tête aux pieds. Il te demande si tu voles depuis longtemps. « Faire quoi ? que tu rétorques sur un ton à la fois sarcastique et innocent. Il y a un petit moment que je me promène par ici, mais je n’ai pas l’impression d’y faire quoi que ce soit de particulier... » Tu hausses les épaules, te demandant si l’homme va s’énerver contre toi. Ça n’est pas ton genre de rechercher la bagarre, mais les événements des derniers jours ont eu le mérite de te bouleverser. Retrouver Gràinne après près de dix années de séparation, passer quelques jours à ses côtés avant de devoir la laisser partir comme ça... c’était le genre de chamboulement qui avait le don de secouer le plus solide des hommes.

Tu aurais aimé pouvoir la tenir dans tes bras plus longtemps... Tout d’elle te manquerait. Tu ne savais même pas quand tu aurais l’occasion de la revoir de nouveau. Il te faudrait lutter corps et âme pour ne pas sombrer dans le désespoir alors que l’impression que tu l’avais perdue encore une fois te submergeait un peu plus à chaque heure qu’elle passait loin de toi. Et tu ne voulais pas retomber dans tes vieilles habitudes... Retomber dans le fond de la bouteille n’était pas une option. Chercher du réconfort dans les bras d’une autre rouquine non plus. Les seules échappatoires qu’il te restait encore, c’était l’aventure, l’adrénaline et la bagarre.

Mais tu n’obtiens pas la réaction escomptée. Au fond de toi, tu sens que l’homme est pressé, qu’il ne cherche pas à se prendre le bec avec toi. Aussi, tu soupires avant de continuer : « Et toi ? Ça fait longtemps que t’es aveugle d’un œil ? Tu as les sens aiguisés pour quelqu’un qui aurait perdu un œil récemment... Je veux bien t’aider à retrouver ta bourse – je ne voudrais pas te mettre dans de sales draps avec ce capitaine dont tu me parles –, mais faudrait que tu m’aides en me disant laquelle est la tienne. » Tu poses un regard à la fois désolé et amusé sur l’étranger. Plongeant tes mains dans les poches intérieures de ton grand manteau, tu déniches quatre bourses qui pendent au bout de leurs lacets. Une est faite d’un velours rouge. Tu doutes grandement que ce soit la sienne... même une femme pirate ne traînerait pas ce genre de sac. Deux sont faites de cuir. Une de cuir noir ou l’autre brun. La dernière est faite d’un tissu un peu plus grossier, de la toile ou quelque chose du genre. Tu tâtes le fond des sacoches de ta main libre en adressant une œillade à ton interlocuteur. Toutes quatre sont bien remplies. Tu sens même des bijoux ou des perles dans la première. « Ton capitaine, elle porte une bourse toute féminine comme celle-là ? Mmh... je crois qu’on va l’éliminer tout de suite, que tu déclares en la refourrant dans ta veste. Alors, laquelle il te donne, le vieux Gabe ? Le cuir noir, le cuir brun ou la toile de jute ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



l'élève a-t-il surpassé le maître ? ☽ (gsantini) Empty
Message Sujet: Re: l'élève a-t-il surpassé le maître ? ☽ (gsantini) l'élève a-t-il surpassé le maître ? ☽ (gsantini) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

l'élève a-t-il surpassé le maître ? ☽ (gsantini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-