AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Promenons nous dans les bois... Ft. Daesty
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Daeron Dol'Béoran
Beware, I'm starving
Daeron Dol'Béoran
ζ Inscris le : 22/02/2016
ζ Messages : 290
ζ Avatar : Levi Miller
ζ Localisation : Là où mon père va
ζ Occupations : Petit voleur
ζ Âge : 12 ans
ζ Statut : C'est quoi un statut ?
Promenons nous dans les bois... Ft. Daesty 709692LeviM67



Promenons nous dans les bois... Ft. Daesty Empty
Message Sujet: Promenons nous dans les bois... Ft. Daesty Promenons nous dans les bois... Ft. Daesty EmptyMar 28 Mar 2017 - 20:46


☩ Promenons nous dans les bois... ☩

Il se passe des choses étranges depuis plusieurs semaines, j’ai entendu de nombreuses grandes personnes parler de disparitions d’enfants, pas seulement des perdus, non, tous les enfants semblent concernés. Mon père m’a demandé d’être prudent, il me fait confiance, mais il préfère que j’évite de m’éloigner du camp ou d’un adulte de notre groupe. En ce moment, je ne crains pas grand-chose, je suis à Blindman’s Man, là où nous avons fêté le mariage d’un ami de l’arbre de mon père. Cela m’a permis de parler avec d’anciens enfants perdus, d’en connaitre encore plus sur Dream. C’est bizarre, parce qu’à chaque fois qu’on me parle des perdus, je repense à Feisty. Nos jeux me manquent, depuis des années, nous nous amusions ensemble régulièrement et depuis la mort de Maman…rien n’est plus comme avant. Feisty est ma meilleure amie, je sais que je peux lui confier ma vie, je ne pensais pas qu’elle me manquerait à ce point si je ne la voyais plus. D’ailleurs, la dernière fois que nous nous sommes vus, c’était…à One, avant que je ne rencontre mon père. J’espère que la bagarreuse va bien ? Et si elle avait disparu elle aussi ? Rien que cette idée me glace le sang, je me retourne dans mon lit, grimaçant fortement à la seule pensée que mon amie puisse être parmi les enfants dont tout le monde parle. J’ai mal au ventre, je me fais des tas de scénarios, me tournant encore et encore dans ce lit, bien que plus douillet que ma couche dans les bois. Demain, c’est décidé ! Je fausserai compagnie à Dream et Miro et j’irai vers la forêt des 4 saisons en appelant mon amie, quelqu’un me trouvera forcément et me ramènera Feisty…ou pas…

Le matin, comme je l’ai mis au point, Dream descend prendre le petit déjeuner avec Erim et sa femme. Ni une, ni deux, j’attrape ma sacoche et je file par le toit pour quitter la maison, la ville et gagner les bois des montagnes. Je marche toute la journée, je ne suis même pas certain d’être dans la bonne forêt, la nuit va tombée sous peu et j’avoue que je commence à me demander si je n’ai pas fait une bêtise. Seulement, je ne suis pas une poule mouillée ! Je continue, jusqu’à attendre des bois où règne une ambiance printanière malgré le soleil couchant. Posant mes deux mains autour de ma bouche, je me mets à crier le prénom de mon amie. « Feisty !!!! Feissssttyyyyyy !!!! » Je continue de marcher lentement, passante entre les arbres aux épais feuillages. Soudain, j’entends comme un murmure doux à mes oreilles. « Comment te nommes-tu ? » demande la voix féminine. Je pense à une fée et je me mets à sourire naturellement. « Daeron, et toi ? » La voix bourdonne et j’entends comme des tintements de cloches. « Qui est Feisty ? » questionne de nouveau la voix qui semble passer le souffle du vent. « C’est mon amie…Tu l’as connais ? Elle vit à l’arbre du pendu ? » La voix se tait, murmure sourd et pesant me faisant arrêter mes pas. « Elle arrive, ne l’entends-tu pas ? Elle vient pour te voir, elle sait que tu es là…qu’attends-tu ? » Je tends l’oreille, je n’entends rien. « Il n’y a rien ! » Mes sourcils se froncent avant que je n’entends la voix de mon amie. « Feisty ?! Je suis ici ! » Je tente de me diriger vers le son de sa voix, la nuit tombe de plus en plus et je me retrouve dans une clairière sans personne autour de moi. Il n’y a pas un seul son, pas de chant d’oiseaux, pas de grillon dans les herbes, rien, pas même le vent, on dirait que le monde s’est arrêté à cette clairière. J’en ai des frissons, sentant mon épiderme réagir le long de mon échine. Soudain, un bruit qui me fait tressaillir et je me tourne en direction du son pour apercevoir mon amie. Je suis vraiment trop bête d’avoir eu peur pour rien. « Feisty ! » Je vais vers elle, tout sourire. « Tu m’as appelé, puis tu t’es cachée pour me faire une farce ! Tu as failli me faire peur, je dois le reconnaitre ! J’suis content de voir que tu es encore ici, j’avais peur que tu aies disparu ! » Elle semble perplexe, me disant que c’est moi qui l’ai appelé. « Euh…oui, il y a bien une moitié d'heure, mais…plus depuis… » Elle m’accuse de n’avoir pas le sens du temps, puisqu’elle a suivi mon appel depuis l’arbre. Goudron vole autour de nous, elle semble nerveuse. « J’te jure que ce n’était pas moi ! Pourquoi, j’te mentirais ! »

by beraberel



J'ai grandi avec la certitude que mon père était un homme bien, maintenant que je le connais, je crois que je l'ai sous-estimé.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Promenons nous dans les bois... Ft. Daesty Empty
Message Sujet: Re: Promenons nous dans les bois... Ft. Daesty Promenons nous dans les bois... Ft. Daesty EmptyMer 3 Mai 2017 - 21:19

Promenons nous dans les bois...
Daesty
This winter sky how can anyone sleep? There was never such a night before! I feel like putting my arms round my knees and squeezing tight as possible and flying away like this...

Feisty s'enfuit dans les bras du crépuscule, les paupières alourdies par les caprices de Morphée. Le sale traitre ! Il triche, il profite toujours du calme et de l'inattention de la gamine pour la saisir par surprise ! Alors, la môme riposte, elle s'enfuit, loin, loin du sommeil et de ses cruautés. Elle ne connaît que trop bien les fourberies de l'ennemi. À la minute où ses yeux se fermeront, seule avec ses pensées, elle le sait, elle va les revoir ; ces visages familiers baignés de ténèbres, marqués par la peur. Il y a ses frères et ses sœurs, des enfants perdus à qui on a arraché leur joie de vivre. Il y a Aponie, ses joues striées de larmes. Et puis, Daeron. Son Daeron. Ses prunelles ne savent plus quoi espérer. Un à un, ils disparaissent, enlevés par une mystérieuse présence qui ne se dévoile jamais au regard angoissé de la rêveuse. « Daeron ? » Dans son cri, elle chasse ses images terrifiantes et laisse la brise les emporter. Elle n'est plus très bavarde, la Feisty, elle préfère taire les angoisses qui marquent ses nuits d'insomnie et ses siestes de cauchemars. Parce que derrière cette mine boudeuse, ça travaille dans sa petite tête. Les disparitions et leurs menaces tournent comme une vieille complainte dans son esprit farouche. C'est tout son petit monde qui est de nouveau menacé. Mais elle n'est pas prête à le laisser se disloquer sous ses yeux sans agir. « Daeron ? » Une voix lui répond. Elle est si loin, elle qui semblait si proche il y a seulement quelques secondes ! Dans un geste rageur, la Bagarreuse envoie un caillou voler à travers les buissons. On l'a fait tourner en bourrique ! Mais elle ne l'a pas rêvée cette voix pourtant ! La gamine en est certaine ! Sa démarche colérique fait valser le sol. S'énerver, c'est plus facile que de pleurer. Bien sûr que ce malheureux chemin de terre n'est pas à l'origine de tous ces mystérieux évènements, ce n'est pas lui qui l'a brusquement fait décoller de l'arbre pour l'envoyer courir à l'aveugle dans la forêt à la recherche d'une voix, mais faute d'avoir un coupable concret sous la main, il fera l'affaire.

« Feisty ! Il fait bientôt nuit, où tu vas comme ça ! » Une lueur rouge jaillit dans son champ de vision. C'est une Goudron pas très contente qui la toise. Oups. Guidée par la voix de son ami, elle s'est éloignée plus que prévu. « À la chasse aux monstres ! » Rétorque l'enfant avec une grimace espiègle. « Je suis sérieuse Feisty, c'est dangereux, avec tout ce qu'il se passe… » Pas de réponse, l'impertinente se contente d'hausser les épaules et d'accoler le pas. « Chut… » Ces mises en garde, Feisty les entend, seulement ça passe par une oreille pour ressortir par l'autre. De toute manière, elle n'a pas peur. Enfin, ça, c'est ce que sa démarche assurée laisse sous-entendre. Seulement, la fille perdue n'a jamais été à l'aise face aux ténèbres de la nuit et elle ne sait pas vraiment jusqu'où cette voix va la guider. « Mais qu'est-ce qu'il y a enfin ? Viens, on rentre ! » Tout l'encourage à faire demi-tour, à rejoindre la sécurité de l'Arbre du Pendu. Pourtant, il y autre chose. Un étrange sentiment qui lui tord les entrailles, et cette voix qui lui murmure qu'on l'attend au bout du chemin… « … Nan. » Elle se tait, l'oreille aux aguets. « Attends, tu vas voir… Daerooooon ? » Et la voix lui répond, plus claire que jamais. « Ah ! Tu as entendu ! C'est Dada ! Il est tout proche, il est revenu jouer ! Je t'avais dit qu'il reviendrait ! » Cette certitude fait naitre un immense sourire sur le visage de la fillette. Et la voilà repartie. « Mais oui, tu vas me dire que tu suis sa voix depuis l'arbre ? Moi, j'entends surtout les ennuis qui vont nous tomber dessus… » Exaspérée par les lubies de sa protégée, Goudron lève les yeux au ciel. « Rentres si t'as peur, mais si Daeron est là, je vais le trouver ! » Elle ne l'a pas vu depuis si longtemps… Il y a des maux que les semaines effacent et d'autres sur lesquels elles n'ont aucun effet. Daeron lui manque. Une absence que ni le temps, ni la mémoire versatile de la fillette perdue n'avaient pu altérer. Au contraire.

Alors, elle reprend sa marche. Ses pas se font de plus en plus rapides, et bientôt, elle court pour ne pas perdre la voix familière de son ami, promesse de futures retrouvailles. La nuit sera bientôt sur elle, mais Feisty s'en fiche. Elle n'a plus qu'une idée en tête, retrouver Daeron. Son cœur la suit dans cette course frénétiquement et ses pensées commencent à s'emmêler tandis que son imagination s'emballe. Et s'il ne venait pas jouer ? Et s'il s'était perdu ? Et si quelque chose lui était arrivé ? Et si… Et si… Soudain, le ciel apparaît. La petite vient de déboucher dans une clairière. Ses yeux bruns balayent l'étendue qui s'offre à elle pour s'accrocher à une silhouette. Son sang ne fait qu'un tour. C'est lui ! Dans sa poitrine, son cœur bondit de bonheur. Elle le savait ! « Daeron ! » Un immense sourire sur les lèvres, elle se précipite vers lui, mais ce sourire se transforme très vite en grimace. Daeron déraille. « Mais qu'est-ce que tu dis ? C'est toi qui m'as appelé ! » Non, non, malgré son manque de sommeil évident et son imagination débordante, elle n'avait rien inventé… Soi-disant qu'il l'a appelé il y a une demi-heure déjà… « N'importe quoi, ça fait depuis l'arbre que je t'entends ! T'es tombé sur la tête et t'as oublié que les minutes c'est pas des heures ou quoi? » Qu'elle lance en croisant les bras sur sa poitrine. Bien qu'elle ne soit pas très ancrée dans la temporalité, Feisty est certaine de ce qu'elle avance, et cette histoire l'inquiète autant qu'elle l'agace.

Cependant, elle doit vite se rendre à l'évidence : Daeron ne se joue pas d'elle. Pourquoi lui mentir en effet ? « J'sais pas… » Et cette réponse ne présage rien de bon. « Mais c'est qui que j'ai entendu alors ? Car pour vrai, j'ai entendu quelque chose ! La preuve, sinon je serai pas là ! Croix de bois, croix de fer que je mens pas ! » Au-dessus de sa tête, Goudron s'agite, son regard se perd au-delà de la clairière, il valse entre la forêt et les deux inconscients. « De toute façon, on s'en fiche ! Si y a des monstres, ils vont goûter à ça ! » Pour illustrer ses propos, la Bagarreuse dégaine son poignard. Aha ! Les monstres n'ont qu'à bien se tenir ! L'arme retourne rapidement à sa ceinture. L'heure n'était pas à la bagarre. Enfin, presque… Car soudain, une ombre traverse la figure de Feisty. « Hé ! Mais t'étais où toi en fait hein ! Je t'ai cherché partout à la cité-qui-pue-le-pirate sauf que t'étais parti ! » s'écrit-elle en donnant une tape sur l'épaule du brun. « C'est que je m'inquiétais moi… » Elle grommelle, une moue boudeuse sur les lèvres, mais même son mauvais caractère ne parvient pas à gâcher sa joie, si bien que les idioties reprennent très vite le dessus. « J'croyais que je te retrouverai pas avant que tu deviennes un vieux papi plus ridé que les fesses d'un Groobatt ! Avec plus de cheveux et plus de dents ! » Un rire vient ponctuer sa phrase. « Tu m'as manqué. »
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Daeron Dol'Béoran
Beware, I'm starving
Daeron Dol'Béoran
ζ Inscris le : 22/02/2016
ζ Messages : 290
ζ Avatar : Levi Miller
ζ Localisation : Là où mon père va
ζ Occupations : Petit voleur
ζ Âge : 12 ans
ζ Statut : C'est quoi un statut ?
Promenons nous dans les bois... Ft. Daesty 709692LeviM67



Promenons nous dans les bois... Ft. Daesty Empty
Message Sujet: Re: Promenons nous dans les bois... Ft. Daesty Promenons nous dans les bois... Ft. Daesty EmptyMer 16 Aoû 2017 - 0:15


☩ Promenons nous dans les bois... ☩

Mes sourcils se froncent, sérieusement, je l’ai appelé, mais parce qu’elle m’avait nommé le premier ? Les minutes des heures…je sais que les marais Kisipère font tout oublier, mais, on est dans la forêt des quatre saisons là ! « Non, mais j’te crois… » Je souris en voyant mon amie toujours prête pour la bataille, quelle qu’elle soit. Mon rictus s’efface rapidement à ses paroles qui me font entrevoir le lien entre nous. Feisty est ma meilleure amie, elle l’a prouvé bien des fois et malgré nos chamailleries, nous sommes toujours heureux de nous retrouver. « Tu m’as manqué aussi, c’est une longue histoire… » Elle a le temps, une chose dont je ne me serais pas douté. Je l’invite à s’assoir au pied d’un arbre, ne faisant plus attention au pourquoi, on s’est retrouvé ici, les raisons et les voix, on s’en moque, nous ne sommes que nous deux. « Moi, je me suis inquiété deux fois plus, avec tous ces trucs qu’on raconte sur les enfants disparus ! » Bien entendu, Feisty est la fille qui a libéré l’île, enfin l’une d’elles. « Mais surtout, j’ai cru…que t’allais pas revenir de là où les fées voulaient t’emmener…J’ai entendu ton prénom et j’savais que tu s’rais la plus forte ! T’es pas ma copine pour rien, hein ? » Mais je ne réponds pas à ses questions sur où étais-je ? Et qu’encore une fois, j’avais laissé une place vide dans lui donner de nouvelles, mais c’était compliqué, plus qu’elle ne peut l’imaginer. « Bah…en fait, j’ai retrouvé mon père. C’est un…voleur…il invente des histoires de monstres et les gens le payent pour qu’il leur en débarrasse…C’est vraiment cool, tu verrais tous ces crétins, ils y croient dur comme fer ! » Je m’embarque dans mon récit, le rocher du crâne, les pirates de Crochet, mon sauvetage de mon père, avec tous ces pirates sur le navire, une vraie aventure, comme Feisty me raconte parfois avec les enfants perdus, une aventure que je ne pensais pas vivre, même si sur le coup, j’en riais beaucoup moins. Je mime mes exploits, mimant les combats, les hommes que j’ai bernés et probablement tués. On est là, assis, debout, riant, les yeux brillants de nos aventures, mais on ne sait pas rendu compte qu’on nous observait, que la forêt autour de nous, n’avait plus la même apparence, ne laissant qu’un seul chemin en dehors des ronces qui nous encerclent vicieusement. Elle est là, la peur, elle grimpe d’un coup dans mon cœur, j’ignore si Feisty la ressent, mais moi, je l’ai soudainement, elle me prend à la gorge et j’arrête de parler pour tenter de reprendre mon souffle, bien que mon cœur se mette à battre anormalement. « Tu ressens ça ? » Nul besoin de réponse, lorsqu’on mire nos alentours, tout est sombre, presque mort, pas un animal, pas une chouette et pourtant, c’est son heure de sortie, même Goudron ne fait plus de tintement, comme si la mort elle-même nous rendait visite. Je ne suis pas un couard, mais j’ai peur, une peur panique que je ne comprends pas, que je ne maîtrise pas, comme si, on me contrôlait de l’intérieur. « Je sais que ce n’est pas super viril, mais…j’ai peur… »

by beraberel



J'ai grandi avec la certitude que mon père était un homme bien, maintenant que je le connais, je crois que je l'ai sous-estimé.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Promenons nous dans les bois... Ft. Daesty Empty
Message Sujet: Re: Promenons nous dans les bois... Ft. Daesty Promenons nous dans les bois... Ft. Daesty Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Promenons nous dans les bois... Ft. Daesty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite virée nocturne dans les bois [Pv Angel ^.^] [HENTAÏ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-