AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan Empty
Message Sujet: Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan EmptyLun 27 Mar 2017 - 22:46


☩ Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux ☩

Il y a plus ou moins 3 mois :
J’avais retrouvé mon neveu, Maëa dans une taverne de la cité des pirates. Mais comme je l’avais annoncé à ma sœur, son fils aîné ne souhaitait pas se montrer de nouveau à sa famille. Trop différent de celui qu’il avait été, mon jeune neveu se cacha de nouveau. J’ai bien tenté de faire entendre raison à ma sœur, mais le cœur d’une mère n’est pas si aisément convertible. J’ai compris ce jour-là, qu’une mère était capable de tout pour son enfant, par amour et que même si sa progéniture se détournait du droit chemin, l’amour d’une mère est comme les falaises, elles ne bougent pas malgré les tempêtes qui s’abattent sur les rochers. Comment avais-je pu penser un seul instant abandonné l’Être qui grandissait dans mon ventre. Il était à moi, comme j’étais à lui et rien, pas même sa nature mortelle ne me détournerait plus de cet enfant qui naîtrait.

Les premières douleurs de la délivrance se firent sentir alors que j’étais encore sur la terre ferme avec ma sœur. Je ne pouvais pas accoucher parmi les humains, je les aimais au contraire de mon beau-frère, mais tous mes enfants avaient été bercés par l’océan à leur naissance et il n’en serait pas différent pour celui qui venait en ce jour. Avec l’aide de Zéa, je regagnais notre élément, nous laissant porter par les courants, jusqu’à ce que je donne la vie à mon fils. Ce petit être portait la nageoire d’un bleu nuit, plus foncée que la mienne, ressemblant à celle qu’arborait notre défunt père. Ma sœur fut la témoin de mon amour incommensurable pour ce fils qui me rappelait celui que jadis on m’avait arraché. Nos regards de sœurs se croisèrent et d’un simple sourire, nous nous sommes comprises.

Actuellement :
Durant presque trois mois, je ne regagnais pas la terre, ne voulant pas mettre en danger mon enfant. Seulement, le passé nous apprend nos erreurs et la plus grande, je devais l’admettre avait été de ne pas faire confiance en mon Emérya. Nous étions réconciliées depuis, mais ma promesse d’aller la revoir avait été voilée par les recherches de Maëa et je me demandais bien ce que pensait mon enfant de mon indifférence. Avant de me rendre chez ma fille, dans ce foyer qui jadis fut le mien, je devais faire quelque chose…je devais aller le revoir lui…Cahan n’avait pas quitté mon esprit, pas plus que mon cœur et bien qu’il m’avait été complexe de l’admettre, cet humain m’apaisait. Une étrangeté, si je prends en compte le fait que nous ne nous connaissons pas plus que ça. Nageant vers la plage où j’avais pour habitude de me rendre, je me laissais sécher sur la plage avant de prendre Brenan contre moi afin de gagner ma cachette pour me vêtir d’une robe. Enroulé dans un linge, je faisais découvrir les beautés inexplorées à mon fils. Il était encore bien trop jeune pour se rendre compte, mais déjà le ciel et les choses qui l’entouraient lui semblaient différents, mais pas effrayants. Après plusieurs minutes de marche, j’entrais dans la ville de Blind où une effervescence due à des festivités battait son plein. Je me frayais un chemin tant bien que mal, tentant de me retrouver pour me rendre à la maison de Cahan. Notre dernière entrevue ne s’était pas exactement passée correctement et j’imaginais qu’il m’en voudrait sans doute encore. Cependant, il fallait que je lui parle, que…Je frappais à sa porte, attendant qu’il vienne m’ouvrir, mais rien ne se passa. Je repasserai donc plus tard. J’allais vers l’ouest de la ville, sortant de Blind pour emprunter le chemin de mon ancienne demeure. En chemin, je m’arrêtais faire toucher à Brenan un cheval qui était visiblement en train d’attendre son propriétaire. Sa petite main posée sur le museau de l’animal, impressionné il se mit à pleurer lorsqu’il hennit et je reculais. Le propriétaire sortit du sous-bois à ma grande surprise et à la sienne. Cahan.

Nos visages figés l’un comme l’autre par la surprise. Je me mis à calmer Brenan en le berçant légèrement, le rassurant par la même occasion. Le bourreau ne dirait rien, stoïque comme à son habitude devant nous. Ce n’était peut-être pas le bon moment ? « Tu n’étais pas chez toi… » Je montre la ville d’un mouvement maladroit. « Je voulais te présenter mes excuses, pour tout ce que j’ai pu te dire…et te présenter notre fils…Brenan… » Je le tourne vers son père, m’avançant pour qu’il puisse le voir à loisir. « Il te ressemble, si on retire le fait qu’il possède une nageoire lorsqu’il touche l’eau salée, bien évidemment… » Je ne vais pas à moins d’un mètre de cet homme qui fait battre mon cœur anormalement, j’attends qu’il vienne s’il en a le désir. Je laisse le charme de Brenan opérer sur son géniteur, comme il a agit sur moi le jour de sa naissance.

by beraberel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan Empty
Message Sujet: Re: Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan EmptyMer 5 Avr 2017 - 21:00



Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux.
" rheïane & cahan "

À la mort de sa femme, il avait mis une croix sur le moindre sentiment positif, le colosse, trouvant du plaisir dans deux simples et uniques choses. La première étant ce besoin de faire régner une certaine justice, tout en donnant la mort à ceux qui le méritaient. Cahan, malgré ce visage froid et fermé, il avait du plaisir à accomplir sa funeste besogne, sur ce côté, il n'était pas loin du monstre que les villageois s'imaginaient. C'était devenu une pulsion, une démangeaison, alors que par le passé, il était voué à un avenir beaucoup plus glorieux, où il aurait dû protéger ces mêmes villageois. La deuxième était les plaisirs de la chair, le plaisir d'une belle femme dans ses bras, sans toutefois ressentir la moindre émotion envers cette dernière. Ainsi, il ne s'attacherait pas à l'une ou l'autre de ses conquêtes. Son coeur s'était fermé et il ne voulait plus laisser personne y entrer, par peur d'être blessé de nouveau. Il s'était même éloigné des siens, Cahan, finissant par ne plus parler à un seul membre de sa famille. Sa seule priorité était lui-même, sa vie tournait autour de sa propre personne et il pouvait compter sur une seule main les rares êtres qu'il appréciait sincèrement. Et ça lui convenait, bien que parfois, il ressentait le poids de la solitude et à ce moment, il se dirigeait vers la taverne, là où il allait dénicher une jolie donzelle. Il était devenu égocentrique, le bourreau, il portait ce masque de pierre, bien que le sort de certaines personnes ne l'indifféraient pas complètement. Il était touché par le sort des enfants, tout particulièrement, ceux qui étaient disparus, du jour au lendemain. Donc, lorsqu'il avait parlé à Ambrosia, ce jour-là, il avait eu envie de l'aider à retrouver sa jeune soeur, même si ce n'était pas de son ressort. Il n'avait aucune idée d'où la gamine pouvait se trouver, mais il avait une dette envers l'aînée des deux soeurs, alors il ferait son possible pour trouver la petite Leyla.

Il avait décidé d'aller explorer la péninsule du crâbe fantôme, le bourreau, là où Ambrosia n'avait pas encore mis les pieds. À dos de cheval, il s'était rendu dans ce coin de pays qu'il ne connaissait pas très bien, peut-être que la fillette s'y trouverait et les autres enfants disparus aussi, même s'il avait très peu d'espoir, Cahan. Il était reconnaissant envers la jeune femme qui l'avait beaucoup aidé, par le passé, le colosse et s'il pouvait lui ramener sa soeur, sa dette serait payée. Mais jusqu'à maintenant, sa quête ne ressemblait à rien du tout. Il n'avait vu ni la petite Leyla, ni un quelconque autre enfant. Il s'était donc arrêté après un certain temps, pour manger un morceau. Il avait attaché son cheval à un arbre, pour que ce dernier ne s'échappe pas, alors qu'il s'éloignait vers le sous-bois. Puis il avait mangé en vitesse, Cahan, assis sur un rocher, tentant d'oublier la vraie raison qui l'avait poussé à partir à la recherche de la gamine. Il retournait d'un pas non-chalant vers sa monture, lorsque les pleurs d'un poupon l'alarma. Un instant plus tard, il sortait du sous-bois, apercevant à sa grande surprise la belle naïade pour qui il se torturait l'esprit, depuis plusieurs mois déjà.

Lorsque ses yeux se posent sur son visage, il s'arrête, le colosse, son regard se posant ensuite sur le petit être qu'elle tient dans ses bras et qu'elle tente de calmer. Bien que surpris, son visage reste de marbre, devant cet étonnant spectacle. Il était venu ici dans l'espoir de retrouver la petite Leyla et plutôt que ça, il tombe nez à nez avec la belle brune et cet enfant... son enfant ? C'est sans doute un signe. « Tu n’étais pas chez toi… » D'un mouvement assez maladroit, elle lui désigne la ville, avant de poursuivre. « Je voulais te présenter mes excuses, pour tout ce que j’ai pu te dire… et te présenter notre fils… Brenan… » Elle tourne le poupon vers lui et aussitôt, ses yeux aperçoivent son petit visage. Cahan, il a l'impression que le sol veut se dérober sous ses pieds. Cette femme est entrée dans sa vie un court instant, avant de disparaître sans laisser de trace. Puis elle est revenue vers lui, la naïade, pour lui demander de prendre soin de leur enfant à naître, sans qu'elle soit présente dans sa vie. Il a refusé et elle est de nouveau disparue, la brune, le laissant dans une brume épaisse de questionnements. Aujourd'hui, la voilà de nouveau devant lui, son fils dans ses bras. Lui qui croyait qu'elle l'aurait abandonné, se disant incapable de le voir grandir pour le perdre en suite...

Immobile et silencieux, ses yeux ne quittent plus le visage de l'enfant... son enfant. Il est beau, oh ça, oui. Il est magnifique... son premier enfant aurait pu lui ressembler, si seulement il avait eu la chance de voir la lumière du jour. Cahan, c'est une immense boule d'émotion qui lui monte à la gorge, une immense vague d'émotions qui le submerge, mais il reste impassible ou du moins, autant qu'il le peut. « Il te ressemble, si on retire le fait qu’il possède une nageoire lorsqu'il touche l’eau salée, bien évidemment… » Alors, il ose s'avancer, il ose faire un pas ou deux vers la belle brune et le poupon. Honnêtement, il croyait qu'il ne verrait jamais cet enfant, qu'il ne reverrait jamais la sirène, mais ils sont là, tous les deux, juste devant lui. Il ne sait pas trop comment réagir sous les émotions contradictoires qui l'habitent désormais. Une part de lui est soulagé de voir qu'elle n'a pas abandonné son enfant. Leur enfant. Et l'autre part lui en veut d'être partie cette journée-là, d'avoir utilisée la magie contre lui. Il se racle la gorge, le bourreau, afin de prononcer quelques mots, sans craquer sous les émotions. « Tu as été incapable de t'en séparer... »

Il lève un instant son regard sur la belle naïade, le regard sans doute plus chargé d'émotions qu'il l'aurait souhaité. Il observe son visage, ses traits, son regard. Il est toujours tellement sûr de lui, toujours si impassible, comme si aucune émotion ne le percutait, jamais... mais cette fois, c'est une toute autre histoire. La vision de cet enfant le touche, la vision de cette femme qu'il n'arrive pas à oublier... le mur se fissure. « Est-ce que tu permets... » Il lui désigne le poupon, ne sachant pas trop quoi dire, ni comment s'y prendre. Il n'a jamais eu la chance de prendre son premier enfant dans ses bras, il aimerait voir ce qu'il peut ressentir, le colosse, lui qui ressent peu d'émotions réelles et positives depuis plus d'une quinzaine d'années

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan Empty
Message Sujet: Re: Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan EmptyDim 14 Mai 2017 - 15:38


☩ Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux ☩

Il n’y a pas si longtemps que cela, j’aurais conservé mon enfant pour moi seule, jalousement, et ne le cédant à personne, comme cela avait été le cas du temps de ma fille. Seulement, les choses ont changé, j’ai évolué. Réconciliée avec les miens, délaissant mon rôle de mère possessive et exclusive pour enfin reprendre ma vie de sirène, de femme. Mais, c’est lui surtout qui m’a permis de comprendre le changement, lui qui par ses blessures a fait reflets aux miennes, lui qui derrière son apparence froideur cache un Être à aimer, un cœur à réparer tout comme celui que je possède en mon sein. Il m’a donné ce fils que je tiens entre mes bras, un cadeau qui n’a aucun prix. Comment ai-je pu croire ou penser à me séparer de ce morceau de moi, cette part de lui. Il a su avec une incroyable facilité à percer la carapace dont je m’étais parée et il m’avait rendue plus humaine que je ne l’avais jamais été auparavant. Cahan s’avance, son regard tantôt sur moi, mais surtout sur son fils, est-ce de la fébrilité que je sens dans son regard azur ? Qu’a-t-il perdu de son côté pour ressentir autant de fragilité face à notre bébé ? Est-il comme moi ? Nous n’en avons jamais parlé, un jour, j’aimerai que cela soit le cas. Panser nos blessures ouvertes, l’un et l’autre, il est peut-être temps de le faire ensemble.

Cahan : Tu as été incapable de t'en séparer...

Nul besoin de répondre à sa phrase qui n’était pas une question. Lorsqu’il me désigne notre fils, mon corps entier vibre, une sensation inconnue me transperce de part en part, sans pourtant pouvoir mettre un mot sur celle-ci. Je souris à son attention, m’approchant de sa grande carrure pour me coller davantage à cet homme tout en lui déposant dans les bras ce petit semi-homme. Ses gestes sont maladroits, je replace sa paume au-dessous de la tête de Brenan. « Comme ça… » Une main sur le ventre de mon fils, je les mire l’un après l'autre, il faut maintenant qu’ils fassent connaissance. Je remarque une lueur dans le regard de Cahan, cela me trouble et me fait contracter le cœur. En tant que mère poule, on ne se refait pas, je reste en retrait, mais pourtant bien présente au cas où. « J’ai été stupide de croire que je pourrai vivre sans lui et si ta proposition tient toujours… » Je redresse ma tête vers lui, plus haut que moi, tout en plongeant mon regard dans le sien. « Nous avons…beaucoup de choses à apprendre l’un de l’autre, encore plus à nous dire…mais, peut-être qu’en essayant… » Ma main se pose sur son avant-bras, souriant lorsque je remarque que Brenan esquisse un rictus pour son père. Ce petit homme aux cheveux si blonds qu’on ne distingue pas encore sur sa tête sait déjà mener son monde, je ne doute pas qu’il saura prendre le cœur de son père, comme il a su prendre le mien. Mais pour le moment, j’attends que Cahan me donne ou non sa décision.

by beraberel


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan Empty
Message Sujet: Re: Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan EmptyJeu 18 Mai 2017 - 4:20



Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux.
" rheïane & cahan "

C'est étrange, ce sentiment qu'il ressent, cette boule d'émotions qui se forme dans sa gorge et qui lui noue les tripes. Il n'a plus tout à fait le contrôle de ses propres émotions, Cahan, chose plutôt inhabituelle chez lui. Lorsqu'il perd le contrôle, c'est pour un excès de colère, situation bien différente de celle-ci. Là, ce qu'il ressent, c'est une sensation longtemps enfouie, c'est comme si son corps se relâchait, après des années et des années de retenue. Il désigne le poupon d'un léger mouvement de tête, lui demandant si elle permet qu'il le tienne dans ses bras. C'est ce dont il a envie, ce dont il a besoin, le colosse. Il n'a pas souhaité avoir cet enfant, il n'a pas demandé à ce qu'il vienne au monde, Cahan, mais maintenant qu'il est là, maintenant que ses iris le voit, il veut connaître la sensation de tenir son propre fils dans ses bras. Elle lui sourit, la belle naïade et elle s'approche tout près de lui, déposant le petit Brenan dans ses bras. Il n'a pas l'habitude, le bourreau, de tenir un si petit être entre ses bras. Il lui semble minuscule, si fragile, un simple mouvement brusque et il pourrait le briser. Rheïane, elle replace doucement la paume de l'homme sous la tête de l'enfant. « Comme ça… » Il mire ce petit être, Cahan, il l'observe avec la plus grande attention, un léger sourire se dessinant au coin de ses lèvres. La vague d'émotion semble encore plus intense, elle le submerge et il cligne un instant des yeux, pour tenter de la chasser. Il ne saurait décrire la sensation qu'il ressent à l'instant, les émotions qui le traversent. Tout ce qu'il sait, c'est que désormais, il se sent protecteur de ce poupon et de la femme qui l'a mis au monde. C'est comme si sa vie prenait un tout autre sens, comme si maintenant il avait un but autre que survivre, seulement survivre.

« J’ai été stupide de croire que je pourrai vivre sans lui et si ta proposition tient toujours… » Il délaisse le petit être des yeux et posent ses iris dans ceux de la magnifique sirène. « Nous avons… beaucoup de choses à apprendre l’un de l’autre, encore plus à nous dire… mais, peut-être qu’en essayant… » Elle pose sa paume sur son avant-bras et il ressent une légère décharge électrique, Cahan. Pas de celles désagréables, bien au contraire. Un nouveau sourire se dessine sur ses lèvres, un vrai, un franc, alors qu'il observe la belle brune. « Si tu savais comment ça me comble de constater que cet enfant aura sa mère dans sa vie. » Il ne le mentionne pas, le bourreau, mais au cours des derniers mois, il a angoissé à l'idée qu'elle puisse abandonner ce petit être. Il a angoissé à l'idée de ne plus avoir aucune nouvelle d'elle et de cet enfant. Il a eu peur qu'elle s'en sépare et qu'il ne soit même pas au courant. Savoir ce poupon dans les bras de sa mère est un réel soulagement pour lui. « J'ai depuis longtemps mis une croix sur la l'idée d'élever un enfant, sur l'idée d'avoir même un semblant de famille. Toi, lui... c'est une bénédiction, même si je doute fortement de l'avoir mérité. » Il l'observe, le regard franc, le poupon toujours dans ses bras. « Ce jour-là, j'ai dis que notre enfant méritait de connaître ses deux parents et je le maintiens. » Un sourire se dessine au coin de ses lèvres, comme pour appuyer ses paroles. Il ne connaît pas beaucoup cette femme, il y a tant de choses qu'il ignore à son sujet, mais il ne peut ignorer ce qui les unit. Pas seulement cet enfant, mais un lien qui a commencé à se forger, dès l'instant où elle lui a adressé la parole, Rheïane. Il y a bien une raison pour laquelle elle lui apparaît en rêve, une raison pour laquelle il pense si souvent à elle, depuis le jour de leur rencontre... Sa présence a été éphémère dans sa vie, jusqu'à maintenant, mais malgré ça, il sait parfaitement qu'une partie de lui la réclame, aussi étrange que cela puisse paraître... Ça ne s'explique tout simplement pas...



HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan Empty
Message Sujet: Re: Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan EmptyVen 18 Aoû 2017 - 23:23


☩ Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux ☩

Après les paroles de cet homme, cet humain que je n’aurais jamais connu sans mon passage dans cette ville ce jour-là, je viens à lui, embrassant le front de notre fils. « Il n’est pas venu par hasard, Cahan… » Je sens son regard m’interroger et je poursuis, tout en sentant ce petit homme dans ses bras trouver sa place contre celui à qu’il doit la vie. « J’ai perdu un enfant autrefois, il y a si longtemps…arraché à la vie, alors qu’il débutait à peine la sienne…c’est ton regard qui m’a parlé cette nuit-là, ta détresse, ton passé que je ne connaissais pas faisaient écho au mien…pourtant…enfin…passons…oui, Brenan mérite d’avoir ses deux parents, seulement…j’avais peur. Je vis des siècles comme mon peuple et toi et comme lui…vous ne serez qu’un passage rapide, un battement d’ailes d’oiseau…Cependant… » Ma main vient sur le visage du bourreau au regard plus tendre qu’avant. « Je vais profitez de vous encore plus, parce que ce qui est fragile est plus précieux encore que tout le reste » Délicatement, je viens à sa bouche, embrassant ses lèvres tièdes portant le même goût de passion que la première fois. J’ignore où cette vie nous mènera et comment nous allons la construire et si cela marchera, mais…j’aime cet homme, aussi insensé que cela puisse paraitre, il a fait renaître une chose que je pensais perdue pour toujours et bien que j’ai lutté longtemps contre ce sentiment, je ne peux à présent le nier.

by beraberel
Revenir en haut Aller en bas
Daeron Dol'Béoran
Beware, I'm starving
Daeron Dol'Béoran
ζ Inscris le : 22/02/2016
ζ Messages : 290
ζ Avatar : Levi Miller
ζ Localisation : Là où mon père va
ζ Occupations : Petit voleur
ζ Âge : 12 ans
ζ Statut : C'est quoi un statut ?
Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan 709692LeviM67



Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan Empty
Message Sujet: Re: Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan EmptyVen 20 Oct 2017 - 19:00

SUJET CLOTURE



J'ai grandi avec la certitude que mon père était un homme bien, maintenant que je le connais, je crois que je l'ai sous-estimé.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan Empty
Message Sujet: Re: Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Qui n'a pas d'enfant, n'a pas de lumière dans les yeux Ft. Cahan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Avec Yoru [Hentaï] !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-