AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Help is always welcome [Janssen]
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Help is always welcome [Janssen] Empty
Message Sujet: Help is always welcome [Janssen] Help is always welcome [Janssen] EmptyJeu 9 Mar 2017 - 23:39

~ Help is always welcome
La montagne est un refuge, c’est ce que beaucoup disent. Et ils le pensent aussi, autant qu’Ace qui s’amuse à atteindre les sommets. Il n’est pas particulièrement friand de la vue, le vide ne lui fait pas peur mais ne le rassure pas non plus. Pourtant, il n’hésite pas à escalader les parois rocheuses. Atteindre un point, puis l’autre. Ça fatigue mais l’adrénaline continue à le faire grimper encore plus haut. Bien évidemment, il finit par abandonner, certaines parois sont bien trop dangereuses et il le sait. C’est haut sur la montagne qu’il observe donc l’horizon, dans le silence que l’altitude offre. Le paysage est magnifique, bien qu’il ait lui-même du mal à distinguer réellement les endroits pourtant bien connus. Il sait que plus bas, il peut apercevoir Blindman’s Bluff. Et que s’il escalade plus vers l’ouest il aura plus au moins vue sur la forêt des âmes et les camps des indiens. Mais c’est bien plus agréable d’avoir une vue dégagée sur le ciel. Les nuages noirs ont disparus depuis un certain temps maintenant, Ace sait qu’il finira par oublier que l’Ile Imaginaire s’est ainsi mal portée. Qu’il oubliera la pluie, le vent glacial et l’inquiétude qui les a tous habité. C’est rare qu’il s’en rende compte, généralement les jours défilent et sa mémoire l’abandonne et le laisse à son sort. Quant à lui, normalement il vit sa vie sans se rendre compte de toutes ces choses dont il ne se souvient pas après une semaine seulement.

Aujourd’hui c’est différent, une des rares occasions où il s’arrête d’être et pense à ce qu’il a pu être. Et c’est alors qu’il semble posséder ne page blanche à la place du cerveau, des souvenirs oubliées et effacés. Il tente alors, comme à chaque occasion qui se présente, de retrouver quelques fragments. Sans succès, même si très vite une migraine s’installe. Sa fée reste près de lui, quelque peu agitée comme à chaque fois qu’il lui parle pendant des heures et qu’elle reste immobile pendant trop de temps. C’est amusant, quand il y pense, qu’elle ne lui en dise pas plus. Qu’elle ne cherche pas à lui rappeler ces souvenirs qu’elle a moins de mal que lui à se remémorer. Pourtant, alors qu’il pose des questions et qu’il tente de recoller les pièces du puzzle, la petite lumière à ses côté ne bouge pas. Ce n’est que lorsqu’il se décide de descendre qu’elle part pour la vallée des fées. Comme ce n’est pas la première fois qu’il vient jusqu’ici, il connaît le chemin par cœur et elle n’a aucune raison de s’inquiéter. Et Ace descend rapidement, sa petite route bien tracée depuis les années qu’il l’empreinte pour arriver aussi haut. Il ne fait pas très attention, pour cause, il connaît cette roche depuis une dizaine d’années, voire plus. Bien évidemment, c’est l’erreur à ne pas commettre.

Il est à hauteur de la cascade du crocodile quand il glisse. C’est aussi bête que ça. Il descend bien trop vite mais encore une fois, il a l’habitude de venir ici et forcément, il ne se méfie plus des dangers que la montagne de l’imaginaire peut représenter. Le chemin est escarpé, alors quand il perd l’équilibre la chute est douloureuse. Mais la douleur n’est rien quand on finit presque pendu dans le vide en sachant qu’en bas, d’énormes bestioles  peuvent vous avaler en une bouchée. Seulement presque. Parce qu’il ne sait pas d’où il sort, mais un autre enfant perdu l’attrape au dernier moment pour lui éviter une chute qui lui aurait été mortelle. Ace n’a pas le temps de bien comprendre ce qui lui arrive, il n’arrive même pas à se rattraper, bon, en même temps il n’y a rien à quoi se rattraper. Il finit donc par terre, ce n’est pas bien grave, mieux vaut ça que la chute et les crocs des crocodiles. Son cœur bat la chamade et il n’arrive pas à immédiatement placer un nom sur un visage pourtant familier.

« C’était moins une ! Merci, j’aurais pas aimé finir en bas. »

avengedinchains
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Help is always welcome [Janssen] Empty
Message Sujet: Re: Help is always welcome [Janssen] Help is always welcome [Janssen] EmptyDim 12 Mar 2017 - 16:21

Help is always welcome

J’ai toujours préféré la forêt à la montagne. La forêt était un lieu de refuge pour une énorme partie de la faune de Neverland. Tout était beau et transpirait la vie. Il y avait des animaux majestueux comme les zaïres, des animaux drôles comme les ghoras, des animaux mignons comme les morphis… Un vrai bonheur pour moi ! Bien sûr, il y avait des animaux dangereux, mais ma petite taille me permettait de grimper dans les arbres avec facilité et mes connaissances m’indiquaient les adroits où je pouvais être en sécurité. Je pouvais passer des heures, des journées et même des semaines entières au sien de ces palais de nature vivante et sauvage. Dans les Montagnes de l’Imaginaire, c’était une autre affaire. Les animaux y étaient plus rares mais aussi plus dangereux et les arbres, pratiquement absents. Je connaissais moins le comportement de ces habitants et ne pouvais donc pas prévoir leurs réactions aussi bien qu’en forêt. Evidemment, je préférais éviter de m’y rendre… Pourtant la montagne regorgeait de plantes rares et très efficaces pour nombre de mes « mixtures » comme les appelait Diddel. Alors, évidemment, il m’arrivait d’y aller. Je ne peux pas non plus cacher que la promenade n’y était pas non plus totalement désagréable. L’air y était plus frais. Il vous caressait le visage comme une mère avec un petit. Les odeurs de la végétation caché entre les rochers venaient me chatouiller le nez et me rappelait presque le temps où je vivais avec ma mère. Lorsque je fermais les yeux, je pouvais presque la voir. Diddel elle, aimait la montagne encore moins que moi. Elle était obligée de s’accrocher à moi pour ne pas se faire emporter lorsque les bourrasques étaient trop fortes. Pourtant, têtue comme elle était, elle insistait pour m’accompagner à chaque fois que je montais (lorsque je ne montais pas trop haut bien sûr, sinon elle ne pouvait pas me suivre à cause du froid).
Ce jour-là, j’étais justement monté pour récupérer quelque chose pour une expérience. Non pas une plante, mais bel et bien une sorte de pierre que l’on trouvait au-dessus de Crocodile Creek. Diddel m’avait accompagnée comme toujours. Elle s’accrochait à mon col, assise sur mon épaule. J’ai passé une grande partie de la matinée à chercher une de ces pierres, elles avaient une forme bien précise, une couleur grise assez foncée et une matière granuleuse. Ces pierres étaient très petites, la taille de point d’un bébé, mais elles étaient creuses et on pouvait y trouver un liquide bien particulier dont je m’étais mis en tête de découvrir les propriétés.
Lorsque le soleil fut au plus haut, je m’assis sur un rocher, pas trop loin de l’un des seuls arbres que nous avons croisés, pour manger un morceau. Je donnais des miettes à Diddel entre chaque bouchée. A un moment, Diddel c’est levé précipitamment et m’a avertie de l’arrivée de quelqu’un. Je me suis alors caché derrière la roche, jusqu’à ce que je reconnaisse un autre enfant perdu. J’allais me lever et le saluer lorsque je le vis commencer à dégringoler. Sans vraiment réfléchir, j’ai foncé comme une flèche et ai juste eu le temps de lui prendre le poignet. Mon cœur battait très fort comme si c’était moi qui avais chuté. Quelques minutes avant, je m’étais penché pour voir le vide, mais Diddel avait paniqué et m’avait ordonné de m’éloigner. J’ai aidé le garçon à remonter. Pantelant, j’étais resté à genoux, essayant de reprendre mon souffle. Lorsqu’il m’adressa la parole, je lui souris.
_ De rien.
J’ai ensuite tourné la tête vers Diddel, toujours accroché fermement à mon col, comme si elle avait peur de chuter. Je la pris alors délicatement dans mes mains et lui murmurais.
_ Hey, tu sais voler, tu ne risquais rien.
Puis elle m’a regardé d’un air fâché. Elle s’est mise à crier que j’aurais pu tomber moi, qu’elle a eu très peur et que je ne devais jamais recommencer. Ella a fondu en larme et est venu contre ma poitrine pour me serrer aussi fort que sa force de petite fée le lui permettait. Puis, se rappelant de l’autre, elle s’est tourné vers lui et a commencé à lui cirer dessus aussi, lui disant qu’il n’était pas prudent, que lui aussi aurait pu se faire mal (voir mourir !) et que par-dessus tout il m’avait mis en dangers parce que, même si je n’en avais pas l’air, j’étais très gentil et je prenais soins des gens et… Là je l’ai coupé, elle commençait à en dire trop.
_ Désolé, elle a juste eu peur.
Elle allait me rectifier mais je me suis levé et me suis dirigé vers mes affaires. J’ai pris une pomme qui me restait et suis retourné vers le garçon pour la lui donner.


Dernière édition par Janssen Vakin le Ven 14 Avr 2017 - 17:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Help is always welcome [Janssen] Empty
Message Sujet: Re: Help is always welcome [Janssen] Help is always welcome [Janssen] EmptyMar 4 Avr 2017 - 0:46

~ Help is always welcome
C’est mauvais de se faire de telles frayeurs. Heureusement, les enfants perdus ne sont pas cardiaques. Ace lance un regard vers le bas, Crocodile Creek n’est pas l’endroit où mourir. Déchiqueté par de gros reptiles aux dents acérées, suffit d’y penser pour qu’il en ait des frisons. Il y a définitivement plus agréable comme mort, ça doit être horriblement douloureux et effrayant à la fois. Puis les crocodiles se tournent sur eux même pour arracher les membres de leurs proies, il le sait, l’a déjà vu, même encouragé lorsque c’étaient des pirates entre leurs mâchoires. Alors il a beau ne pas être cardiaque, son cœur semble vouloir sortir de son cœur et partir loin de là. L’image d’un cœur avec des petites jambes lui vient facilement, pourtant il n’en rit pas. Heureusement que l’autre garçon avait été là, sans lui, c’en était finit. Alors qu’il reprend son souffle et qu’il tente de se calmer, il voit le garçon parler à sa fée. La rassurer surtout, elle semble avoir eu la peur de sa vie. Évidemment elle n’a pas à s’inquiéter, elle a des ailes, mais les fées gardiennes s’inquiètent d’avantage pour l’enfant qu’elles protègent que pour elles-mêmes. Et la fée du garçon commence donc à l’engueuler avant de se serrer contre lui. Ça l’a toujours amusé, une fée a beau être minuscule quand elle se met en colère ce n’est pas drôle à voir, ni à entendre. C’est pourquoi Ace observe la petite du coin de l’œil, se préparant à la longue et houleuse lecture qu’elle va lui faire sur de bons nombres de points. Et comme attendu, elle finit par se retourner et à lui faire la morale. Tout ce qu’elle lui dit est vrai, et tel un enfant qui se fait engueuler par l’une ou l’autre figure d’autorité, Ace baisse les yeux et ne peut s’empêcher d’être mal à l’aise.

Il n’aime pas qu’on l’engueule, bien qu’il va encore avoir droit aux cris de sa gardienne car elle va le savoir. Ne fusse que pour les quelques petites blessures qu’il va devoir expliquer, mais s’il lui parle d’une chute qui aurait dû se finir dans Crocodile Creek, il va l’entendre pendant une semaine. Au moins. Et la petite créature à bien raison, il a aussi mis en danger l’autre garçon, qui aurait très bien pu se faire entraîner dans sa chute. Alors quand ce dernier coupe sa gardienne car elle semble en dire trop, Ace passa sa main dans ses cheveux et soupire.

« Non t’inquiète, elle a raison. C’est à moi d’être désolé, j’aurais pas dû dévaler la pente comme ça et on n’aurait pas risqué de finir tous les deux dans la flotte. »

Oublions de se rappeler des gros reptiles carnivores. Le garçon lui ramène une pomme et Ace le remercie en fouillant sa mémoire. Janssen, il s’appelle Janssen. Et s’il arrive à si vite se souvenir de lui, c’est qu’il est là depuis très longtemps. Ils se sont bien évidemment déjà adressé la parole, joués aux jeux avec les autres et tout ce qu’il va avec. Mais même après tant de temps, il arrive que tous ne se connaissent pas aussi bien qu’ils en connaissent d’autres.

« T’as de bon réflexes pour un ancêtre. » lui dit-il un sourire aux lèvres.

S’il se souvient bien, c’est ainsi que les autres surnomment parfois Janssen. Bon, ils sont plusieurs à parfois se faire surnommer ainsi, mais chez l’autre garçon c’est aussi par sa sagesse. Il paraît que Janssen a bonne mémoire, et pas en le comparant à lui-même, mais en général. Il ne sait plus qui le lui a dit, mais quelqu’un lui a jour fait remarquer sur le ton de la plaisanterie que Janssen était son opposé totale niveau souvenirs. Et comme c’est déjà un véritable miracle qu’il se souvienne de conversations de ce genre, il n’a pas de mal à le croire. Se relevant, Ace s’étire légèrement et grimace en remarquant une douleur à la jambe. Fantastique, Mythia va lui tirer les oreilles.

« Qu’est-ce que tu fais par ici ? »

avengedinchains


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Help is always welcome [Janssen] Empty
Message Sujet: Re: Help is always welcome [Janssen] Help is always welcome [Janssen] EmptyVen 14 Avr 2017 - 17:48


Help is always welcome

Se sentant complimenté, Diddel redressa les épaules en signe de fierté. Il m’arrivait souvent de me dire que son ego était surement plus gros qu’elle-même. Toujours est-il que ce qu’a dit ce garçon l’a calmé dans ces ardeurs, ce qui me soulagea. Elle était la meilleure fée gardienne que l’on puisse trouver et… Dès fois c’était justement ça le problème… Enfin, ce n’était plus la peine de redouter –pour l’instant – la colère de cette petite chose lumineuse. Redirigeant mes pensées vers mon camarade, j’ai commencé à l’observer. Je savais qu’il était arrivé parmi les enfants perdus pas très longtemps après moi, 10 ans, 20 ans peut-être… Le temps brouille souvent les chemins de la mémoire, si bonne soit-elle.
J’étais plongé dans mes réflexions lorsque son petit trait d’humour m’en a sorti. Je n’ai pas pour habitude de rire à ce genre de chose – je n’ai pas l’habitude de rire tout cours aurait dit Diddel, mais je dois avouer que ça remarque sur mon surnom m’a fait sourire. Diddel, c’est contenté de me chuchoter à l’oreille qu’elle aimait bien ce garçon. En réfléchissant un peu, son nom m’est revenu comme une évidence. Ace, il s’appelait Ace. Je sais que, l’une des rares fois où j’ai joué avec les autres, lui aussi avait été de la partie et nous avions discuté. Ça ne remonte pas à si loin que ça d’ailleurs… Peut-être une cinquantaine d’années. De toute façon il est très peu probable que je lui ai parlé avant puisque… Bref, je n’avais pas envie de penser à ça, préférant me concentrer sur autre chose, c’est-à-dire expliquer à mon camarade la raison de ma présence ici, sur un coin de terre que je connaissais si peu.
_ Je cherche une pierre… Pour une expérience… J’en cherche depuis ce matin et je n’en ai trouvé que 3, c’est pas énorme…
J’ai sorti de ma poche trois petits cailloux gris foncés qu’on aurait dit constituer de gravier. En rangeant les pierres, je me suis aperçu que quelque chose clochait dans la posture d’Ace. Lorsqu’on traine tout le temps avec des animaux blessés, on ne peut que remarquer ce genre de choses.
_ Attend, tu es blessé. J’ai quelque chose qui pourrait te soulager… Bouge pas.
Pendant que j’allais récupérer mon sac, Diddel observait la blessure. Elle me fit remarquer d’ailleurs quelque petits morceaux de peau que la pierre avait râpée. Tout en observant les blessures qui jalonnaient ces jambes et ces bras, je commençais à préparer ce que je pouvais avec ce que j'avais en ma possession. Même si Diddel aimait bien Ace, même si moi aussi je le trouvais sympas, ça n'empêchait en rien ma gêne face à un autre être humain...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Help is always welcome [Janssen] Empty
Message Sujet: Re: Help is always welcome [Janssen] Help is always welcome [Janssen] EmptyMer 3 Mai 2017 - 19:36

~ Help is always welcome
La gardienne semble se calmer à ses paroles, heureusement, il n’aime vraiment pas se faire gronder. Et comme il aura déjà à subir la sienne, pas besoin que la fée d’un autre s’y mettre aussi. Ace a toujours adoré les fées, sans doute depuis son arrivé, s’il pouvait seulement s’en souvenir. Mais elles ne sont pas compliquées, elle ne cherche pas à les mener en bateau où à les empêcher de s’amuser. Ce même quand ils prennent quelques risques. Soit. L’autre garçon lui dit chercher une pierre et Ace le regarde comme s’il parlait là d’une chose lui étant totalement inconnu. Oui, pour lui, une pierre est une pierre. Il y en a en toutes formes et tailles mais ça s’arrête là. C’est qu’ils ne s’intéressent pas forcément aux même choses. Avant qu’il n’ait le temps de demander quelles pierres Janssen recherchait, ce dernier lui en montre trois. Ace les observe avec attention, elles lui paraissent presque familière, il en a déjà vu, c’est sûr. Cependant il ne pourrait pas dire où, et cette fois-ci ce n’est pas une question de mémoire. C’est juste que c’est une de ces choses que l’on voit mais à laquelle on ne prête pas attention, alors forcément, se rappeler à quel endroit précis, impossible. À moins d’avoir la mémoire d’un éléphant.

Et puis pendant qu’il y pense, Janssen les remet dans sa poche et lui dit de ne pas bouger. « Oh ça, c’est pas grave tu sais.. » Mais l’autre garçon retourne déjà vers son sac alors que sa fée observe la blessure. Ace lui n’y voit qu’une égratignure, ce n’est pas confortable, certes, mais alors qu’il s’accroupit pour regarder de plus près à son tour, il sait aussi qu’il a connu pire. C’est vrai, il se souvient bien ne pas avoir su marcher convenablement pendant des semaines à cause d’une douleur à la cheville. Et comme il s’était fait ça bêtement, il avait été hors de question qu’il cherche à se soigner. Têtu comme une mule, c’est ce dont sa gardienne l’insulte. Oui oui, insulte, il n’y a pas moyen qu’elle le dise sans paraître exaspéré par son comportement. Maintenant si l’un des deux garçons avait de la poudre jaibobola, ce serait vite réglé mais… Aucun des deux n’en a. Et curiosité oblige, Ace se rapproche et tente de trouver un quelconque souvenir pour savoir exactement ce que Janssen fait. Raté.

« C’est pas un truc qui va faire plus mal que la blessure en elle-même quand même ? Sinon je préfère rester comme ça. »

C’est que la confiance règne. Non sérieusement, si vous n’avez jamais essayé de vous faire vous-même une sorte de pâte guérisseuse à vous mettre sur une plaie, vous ne savez pas de quoi on parle. Bien qu’il faille l’admettre, Janssen a l’air bien plus doué que lui à ce sujet.

« Ça fera pas disparaître tout par hasard ? Non parce que ma gardienne va me tomber dessus t’as pas idée. Et puis, je t’aiderais à trouver d’autres pierres, on en trouvera plus facilement à deux ! »

Déduction qui tombe de sens, il se demande pourquoi Janssen n’a pas demandé à d’autres enfants de l’aider, en en faisant une sorte de chasse à la pierre. Celui qui en ramène le plus gagne. Pourtant alors que les minutes passent ça lui semble évident, l’autre garçon ne semble pas à l’aise. Le blond penche la tête en le comprenant, même s’il ne voit pas ce qui met mal à l’aise Janssen. Il ne va pas le manger, aux dernières nouvelles, puis il ne se souvient pas non plus avoir un jour été désagréable avec lui.

« Enfin, si tu veux bien. »

C’est qu’il ne s’impose pas, ça ne se fait pas et même entre gamins il faut parfois s’en rendre compte et respecter ça.
avengedinchains
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Help is always welcome [Janssen] Empty
Message Sujet: Re: Help is always welcome [Janssen] Help is always welcome [Janssen] EmptyMar 23 Mai 2017 - 16:56

Help is always welcome

Par habitude, je gardais toujours précieusement dans mon sac toutes sortes d’ingrédients que d’autres auraient tout à fait pus trouver bizarres. Des objets, des plantes, des morceaux de choses non identifiables pour un œil non avertis… Il va sans dire que tout ça peut faire un peu peur, on peut trouver ça inquiétant et même suspect. Mais je dois avouer que je m’en fiche un peu, ce n’est pas de ça dont je me préoccupe.
Même si je reste toujours sur mes gardes en ce qui concerne certaines réactions dont je ne comprends pas toujours le sens, pour moi le principal c’est de soigner. Je garde le souvenir cuisant de certains enfants que j’ai essayé d’aider et qui ont fini par hurler ou me frapper. Dans ce moment-là, je ne peux m’empêcher de faire un petit rapprochement entre un enfant et un animal. C’est vrai ! Pour l’un comme pour l’autre, lorsqu’il s’agit de les soigner, ils sont méfiants, craintifs, et certaines fois bien plus violents que leurs natures premières. Ainsi, la question d’Ace sur la douleur me fit sourire.
La douleur. C’est l’une des plus grosses peurs de l’homme, la douleur.
J’ai réfléchi un peu pour lui donner une réponse convaincante. L’homme au moins, contrairement à l’animal, peux se laisser convaincre par des mots… Enfin… Peux être pas… Non tout compte fait, c’est plus facile avec les animaux qui se font berner par la nourriture…
_ Tu sais, même si ça pique sur le coup, tu auras mal moins longtemps que si tu faisais rien…
J’ai souri encore plus lorsqu’il m’a demandé s'il n’y aurait plus de traces de sa chute. Par contre, je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à sa proposition d’aide. Moi qui avais l’habitude de faire tout tous seul sans avoir besoin d’aide… Je sais que je m’éloigne de moi-même des autres, leurs réactions imprévisibles et violentes m’ont toujours fait peur… Quoique je m’ouvre de plus en plus, au grand bonheur de ma petite Diddel qui m’a toujours poussé vers mes congénères. Toujours est-il que sa proposition m’a tellement déconcerté, que je me suis arrêté un moment pour le regarder d’un air ahuri avant de luis répondre.
_ Je heu… Ou… Oui si tu veux m’aider, tu peux…
Me rendant compte que mon comportement était des plus bizarres, je me redresse, la mixture prêtre au bout d’un bâton.
_ Mais je ne te garantis pas que ça ne laisse plus aucune traces… C’est pas tout à fait magique c’est… heu… scientifique je crois qu’on dit… Enfin bref, tu veux essayer ou pas ?


hors rp:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Help is always welcome [Janssen] Empty
Message Sujet: Re: Help is always welcome [Janssen] Help is always welcome [Janssen] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Help is always welcome [Janssen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-