AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 L’Élue ft. Lyra Spencer
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


L’Élue ft. Lyra Spencer Empty
Message Sujet: L’Élue ft. Lyra Spencer L’Élue ft. Lyra Spencer EmptyDim 19 Fév 2017 - 22:42

L’Élue


Cela faisait longtemps que je n’étais pas allé du côté de Bartok. Bien sûr, avec le temps que j’ai passé sur cette île, j’ai eu le temps d’en faire le tour bien des fois, mais me retrouver entouré d’adultes ne me mettais jamais très à l’aise. Ces lieux sont des concentrés de violence et de haine. Pas partout bien sûr mais… j’ai toujours du mal à ne pas mettre tout le monde dans le même panier lorsqu’il s’agit de la violence.
Mais j’avais une raison bien précise de m’y rendre. Lyra. J’avais entendu Feisty l’appeler comme ça. J’avais fini par retrouver sa trace près de Bartok. Je voulais la voir, lui parler. Les derniers évènements m’inquiétaient et j’avais réellement peur que tout recommence comme cette fois-là… Je devais savoir. Pourquoi eux ? Qu’avaient ces gens en commun pour que Neverland les choisissent ?
J’ai préparé mon voyage. Je n’emportais jamais grand-chose avec moi, j’avais l’habitude de partir loin de l’arbre pendant un moment et je savais à peu près me débrouiller. Diddel viendrait avec moi, évidement.
Pour aller plus vite, nous avons traversés le territoire des bêtes sauvages. Cet endroit ne me faisait pas peur, je connaissais assez bien les animaux pour savoir comment réagir de manière approprié, je savais comment éviter les créatures les plus dangereuses et je ne me débrouillais pas trop mal quand à me cacher au sein d’une forêt. Nous avons donc traversé le territoire des bêtes sans trop de problèmes. Je m’étais bien entendu préalablement barbouillé de terre et de boue pour que mon odeur m’attire moins d’ennuis. C’est en arrivant vers le Marais Kisipère que Diddel m’a demandé si j’allais rester couvert de boue jusqu’en ville. Je ne m’attendais pas à cette question que j’ai presque trouvée bizarre. J’ai haussé les épaules et lui ai dit que je n’avais pas vraiment l’intention de me changer. Bien sûr, elle m’a crié dessus, me disant que ce n’était pas une tenue pour aller rencontrer une Elue. Elle aussi avait beaucoup de respect pour les Elus mais, en plus de moi, elle avait le sens de la vie en société. Je l’ai donc écouté et me suis lavé à un endroit du marais où l’eau était assez claire. Je n’aurais peut-être pas dû, puisque nous avons étés repérés par les bêtes qu’il ne fallait justement pas croiser dans se coins. Les crodoudou nous ont poursuivis loin. Diddel voulait aussi vite que ces ailes lui permettaient et je courrais à ces côtés, la protégeant contre les coups de pattes. Je m’en suis pris plusieurs à sa place. Je ne sais pas vraiment comment nous avons fait, mais les bêtes ont finis par nous laisser. Diddel et moi étions en sueur, essoufflés et un peu ridiculisé. Je détestais ça. Diddel, elle, a trouvé la situation particulièrement drôle, surtout quand je me suis rendu compte que j’avais oublié mon sac de provision. J’ai ri avec elle jusqu’à… jusqu’à ce que je commence à avoir faim, très faim. Elle aussi eu faim. Mais nous étions en plein milieux de pleines, le village n’étais même pas à portée de vue et pas un arbre fruitier non plus. Nous nous sommes donc résolus à marcher jusqu’au village.
Nous avons marchés longtemps, la nuit arrivait peu à peu et le village toujours aussi loin. Pourtant, en s’élevant dans le ciel, Diddel a repéré une bâtisse. Elle s’est posé sur mon épaule et j’ai couru vers la seule trace humaine du coin. Une fois arrivé, nous avons pu nous rendre compte qu’il s’agissait d’une ferme. En faisant le tour, j’ai repéré un gâteau qui refroidissait sur le bord d’une fenêtre. Il était exclu que je demande aux adultes qui y vivaient. J’étais venu pour une seule personne et je ne voulais pas avoir affaire à d’autres adultes. Je ne voulais pas non plus voler. Le vol amène bien trop souvent la violence et… Un bruit résonna de dessus ma chemise. Diddel c’était caché sous ma chemise mais son ventre criait famine. Je ne pouvais pas laisser Diddel mourir de faim…  C’est de sentir ma petite fée aussi mal qui m’a décidé. Les fées ont un petit estomac mais elles sont besoin de beaucoup de force pour voler. Et là… la course poursuite l’avait épuisée. Alors, je me suis approché de la fenêtre et ai tendu mes bras vers la chose fumante qui s’y trouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Lyra Spencer
Beware, I'm starving
Lyra Spencer
ζ Inscris le : 31/07/2015
ζ Messages : 487
ζ Avatar : Keira Knightley
ζ Localisation : Dans une ferme vers Bartok
ζ Occupations : Bergère et fileuse de laine
ζ Âge : 23 ans
ζ Statut : Eprise
L’Élue ft. Lyra Spencer 1483478975-giphy-l



L’Élue ft. Lyra Spencer Empty
Message Sujet: Re: L’Élue ft. Lyra Spencer L’Élue ft. Lyra Spencer EmptyLun 27 Mar 2017 - 20:35


☩ l'élue ☩

J’ignorais si Aodren serait de retour aujourd’hui ou demain, de sa visite. Cela ne me gênait pas d’être seule à la ferme, j’en avais eu l’habitude avant lui et je n’avais nullement peur sachant me défendre. Je ne me serais pas vantée d’une telle chose, il y a plus d’un an maintenant, moi, la jeune Anglaise tout droit débarquée de Londres avec mon éducation de Lady, mes robes qui m’empêchaient de bouger convenablement et ma pudeur de jeune femme. Les choses avaient changé en si grand nombre depuis mon arrivée sur Neverland. Je me souvenais de mon passé, plus ou moins avec précision. Les visages de mes proches et la douleur de ne plus les revoir avaient fini par quitter mon esprit et mon cœur. Il ne restait finalement qu’un songe flou et sans tristesse. J’avais survécu à la prophétie, j’avais donné de ma personne pour pouvoir vivre encore un temps sur cette île. Pourtant, j’aurais pu me détourner de cette tâche, après tout, qu’est ce que j’avais a y gagner à l’époque. Ô bien entendu, je ne dirais plus cela actuellement. J’avais une vie, quelqu’un dont j’étais amoureuse. Il fallait juste éviter de penser que dans quelques années, il serait toujours jeune contrairement à moi qui subissais les affres du temps. Pourtant, je ne voulais pas songer à tout ça. Vivre au jour le jour était bien plus plaisant. Après avoir accompli mes tâches de la journée, je décidais de préparer le repas si Aodren revenait, au mieux, cela serait encore bon demain. Sortant une tarte fumante du four au-dessus de la cheminée, je la déposais délicatement sur le rebord de ma fenêtre retournant m’occuper des légumes sous les yeux curieux de la petite chèvre qui logeait dans mon salon depuis sa blessure à la patte. Soudain, alors que j’étais prise dans mon ouvrage, j’entendis un bruit de casse. Je redressais le visage vers l’origine du son pour comprendre que ma tarte était tombée. « Oh non ! » M’écriais-je avant d’ouvrir la porte de chez moi pour contempler le désastre. Soupirant, j’allais ramasser les morceaux, les déposants dans un seau. Une lueur, ainsi qu’un son de tintement que je connaissais bien pour avoir passé des mois en compagnie des fées me fit me redresser. « Je sais qu’il y a quelqu’un ? Montrez-vous que vous soyez fée ou autres ! » C’est alors qu’un jeune garçon, une fée virevoltant autour de lui et visiblement très agacée sortirent du tas de bois près de ma réserve. Un petit garçon et une fée…il était l’un des perdus. « Bonsoir, petit garçon. Tu es bien loin de chez toi, si je ne me trompe pas… » La fée tourna encore et encore avant de venir dans ma direction, elle semblait très agitée. « Je ne vous ferais pas de mal…Est-ce que…vous voulez entrer ? La nuit est là et…j’imagine que rentrer bien au-delà des montagnes de l’imaginaire serait…dangereux avec tous ces enlèvements d’enfants…venez ! » Je rentre en première, laissant la porte de ma masure ouverte, s’ils souhaitent venir me tenir compagnie. Je me remets à ma table, œuvrant à mon épluchage de végétaux pour le ragout que je prépare.

by beraberel


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


L’Élue ft. Lyra Spencer Empty
Message Sujet: Re: L’Élue ft. Lyra Spencer L’Élue ft. Lyra Spencer EmptyVen 31 Mar 2017 - 15:34

Diddel était furieuse. Petit 1 : j’ai tenté de voler, et ça, elle n’aimait pas. Petit 2 : je n’ai pas été très adroit et j’ai fait tomber la nourriture que l’on ne pouvait même plus manger. Petit 3 : les habitants de la ferme ne pouvaient que m’avoir entendu.
Par réflexe, j’ai filé derrière le mur pour ne pas me faire voir. Mais c’était trop tard, quelqu’un venait déjà. Quand ce quelqu’un m’a appelé, j’ai pu me rendre compte par le son de sa voix qu’il s’agissait d’une femme. Ça m’a déjà un peu rassuré. J’ai échangé un regard avec Diddel qui me poussait à aller voir. Elle semblait connaitre les fées et c’est ce qui l’a rassuré elle. Je me suis donc avancé. Lorsque j’ai découvert à qui j’avais affaire, j’ai eu un blocage. Il y a eu un instant, pas longtemps, quelques secondes, une minute peut-être, où je n’ai plus bougé. C’était une dame, grande, avec les cheveux longs et les yeux tout doux. C’est peut-être parce que ça faisait quelques dizaines d’années que je ne m’étais pas approché d’une femme adulte, mais cette dame m’a rappelé furieusement quelqu’un, quelqu’un que je n’avais pas vu depuis… Longtemps…
Reprenant mes esprits, j’ai observé la dame rentrer chez elle après m’avoir invité. J’ai échangé un regard avec Diddel qui s’était assise sur mon épaule. Elle semblait méfiante. Mais de nouveau le son de la faim retenti, chez elle puis chez moi, alors je suis entré.
La chaumière était agréable et sentait bon. Dès que je suis entré, la douce odeur de nourriture m’est parvenue et l’estomac de Diddel c’est de nouveau manifesté.
Sans quitter des yeux la dame, je me suis assis à table le plus loin d’elle. Je me méfiais toujours, mais je ne pouvais plus ignorer mon ventre. Alors, j’ai pris un des aliments qu’elle n’avait pas encore abimé (je ne comprenais pas trop pourquoi elle enlevait une partie), j’en ai donné un morceau adapté à Diddel, puis j’ai dévoré ce qu’il me restait. J’avais toujours le regard vers cette dame qui nous avait invités chez nous.
Après avoir fini ce que j’avais dans la main, je l’ai de nouveau tendu pour attraper autre chose. Cependant, Diddel m’arrêta. Elle me fit remarquer que ce que je faisais n’était pas très convenable chez les adultes. Obéissant, j’ai retiré ma main et ai continué à observer la dame. Diddel, repue, s’était assise sur mon épaule, ça place préférée, et observait la scène d’un œil distrait. Moi, mon ventre gargouillait encore mais je n’osais pas me servir.
Ne sachant plus trop quoi faire, je me suis levé et ai fait le tour de la pièce. Regardant les objets inhabituels en alternance avec la dame. Ce n’est qu’après avoir fait le tour que je me suis décidé à ouvrir la bouche.
_ Je suis venu trouver Lyra.
Peut-être qu’elle pourrait m’aider… L’endroit été un peu perdu, mais les gens adultes ne savaient pas se débrouiller tout seul et se rendaient souvent en ville pour faire tout un tas de choses différentes que je ne comprenais pas toujours.
_ Tu… Tu sais peut-être où elle est ?
Revenir en haut Aller en bas
Lyra Spencer
Beware, I'm starving
Lyra Spencer
ζ Inscris le : 31/07/2015
ζ Messages : 487
ζ Avatar : Keira Knightley
ζ Localisation : Dans une ferme vers Bartok
ζ Occupations : Bergère et fileuse de laine
ζ Âge : 23 ans
ζ Statut : Eprise
L’Élue ft. Lyra Spencer 1483478975-giphy-l



L’Élue ft. Lyra Spencer Empty
Message Sujet: Re: L’Élue ft. Lyra Spencer L’Élue ft. Lyra Spencer EmptyJeu 6 Avr 2017 - 14:28


☩ l'élue ☩

Je ne redressais pas la tête lorsqu’il entreprit d’entrer dans mon humble habitation. Je ne voulais ni l’effrayer, ni prétendre que je savais déjà par avance qu’il accepterait mon invitation. Ma bouche pourtant marque une esquisse de sourire, très discret mais bien présent. L’enfant qui ressemblait à un petit épouvantail mal nourri attrapa un légume qui n’était même pas épluché, la perspective qu’il puisse ne pas manger à sa faim tous les jours me contracta le ventre. L’enfant perdu, Feisty que j’avais eu la chance de rencontrer lors de notre quête ne m’avait pas l’air aussi affamé que ce jeune garçon, enfin, il me semblait... Je finis d’éplucher une carotte cueillit le jour même dans mon potager et je la posais sur le centre de la table avec les autres légumes, lorsque le petit bonhomme, toujours silencieux, se leva. Je ne voulais pas le brusquer et entamer la conversation, cela devait venir de sa bouille d’ange, pas de moi. Ses doigts se tortillaient, son visage encore arrondi par les traits de l’enfance me mirait par saccade, comme s’il s’assurait que je ne fasse pas une geste vers lui. Je n’étais pourtant pas un pirate ?! Et je n’en avais plus les habits comme il y a plusieurs mois. Puis, soudainement, sans crier gare, il m’avoua qu’il souhaitait me trouver, moi ? Enfin, moi, Lyra…mais il ignorait juste que la personne qu’il recherchait était devant lui. Mon visage se marqua de l’étonnement, que pourrait-il me vouloir ce petit homme ? Mal à l’aise dans les paroles ou impressionné, peut-être, il me demanda où il pouvait me trouver. Je me levais, attrapant mes légumes et le jetant dans le chaudron, dont l’eau déjà garnie de mets qui embaumaient la pièce, accueillait les nouveaux arrivants. D’un geste habile et sans précipitation pour qu’il ne prenne pas cela pour une attaque, je saisis ma cuillère de bois pour tourner le repas tout en souriant en repensant à sa demande. « Je sais en effet de qui tu parles…» Mon regard darde dans sa direction, avant d’aller vers le buffet pour déposer deux assiettes et des couverts pour pouvoir manger. Posant en dernier la cruche d’eau sur la table et un morceau de gâteau qui se trouvait dans le garde-manger, je l’invitais à venir le prendre. « Mange ! C’est pour toi, le temps que le repas chaud arrive… » Je crois bien que mes mots n’eurent pas le temps de passer la barrière de ma bouche que l’enfant sauta littéralement sur la pâtisserie. Je n’étais pas de nature craintive, beaucoup de monde était venu voir qui était Lyra, celle qui avait sauvait l’île, sans doute était-il aussi curieux que les autres. «Tu veux voir cette personne, par rapport à ce qu’elle a fait au saule sacré des fées, c’est bien ça ? » Pas besoin de confirmation, que pourrait-il me vouloir en dehors de ça. « Elle est une personne ordinaire, tu sais…elle n’a fait que…marcher au côté d’autres dans une forêt pleine de ténèbres et…elle a juste…sacrifié une chose dont elle pensait ne jamais avoir besoin sur cette île…Elle n’est pas un héro…elle n’est pas plus grande, plus forte que les autres. Elle a été choisie par le destin, rien de plus…rien de moins…Tu risquerais d’être déçue, comment imagines-tu qu’elle soit ? » Pendant que je conte cette histoire, mes doigts jouent avec les pointes de la fourchette, mirant avec intensité les reflets de la cheminée sur le métal de l’objet. Je suis curieuse de savoir ce qu’il attend en venant chercher Mademoiselle Lyra.

by beraberel


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


L’Élue ft. Lyra Spencer Empty
Message Sujet: Re: L’Élue ft. Lyra Spencer L’Élue ft. Lyra Spencer EmptyVen 14 Avr 2017 - 19:27

Ma maman…
Les images chaleureuses et douces qui me restaient de ce temps heureux me revenaient en tête.
Elle me fait penser à ma maman…
C’est une sensation très étrange que je vivais à ce moment. J’étais comme enveloppé par la chaleur du feu et les douces odeurs du passé. Je revoyais le visage protecteur à chaque fois que je levais les yeux vers mon hôte. Elles se ressemblaient beaucoup à ma maman. Cela m’a presque rappelé l’histoire d’un enfant perdu que j’avais connu. Un enfant qui venait d’un pays où l’on croyait que, lorsque quelqu’un mourrait, il reprenait vie dans un autre corps… J’ai secoué la tête ; c’était un raisonnement idiot, une invention pour faire de la mort une banalité, hors ça n’a rien de banal, jamais.
Lorsque la dame s’est levée, je fus un peu surpris. Je m’étais, pour quelques secondes, déconnectées du monde réel. J’observais ces mouvements avec intérêt. Puis, sans crier gare, elle répondit à la question que j’avais posée. Son comportement a changé de manière imperceptible. On aurait dit qu’elle était… Gênée… Enfin, je ne savais pas trop quel mot mettre ce qu’elle dégageait, mais j’étais pratiquement sûre que tout ça ne la mettait pas à l’aise. Sans dire un mot, j’ai pris le gâteau qu’elle me proposait en partageant avec Diddel. J’attendais qu’elle m’en dise plus et je fus servi.
J’avais beau paraitre jeune, même très jeune, les nombreuses années que j’avais passé sur Neverland m’avaient beaucoup appris, notamment sur le comportement des gens. La manière dont elle parlait de Lyra me donna la conviction qu’elle était celle que je cherchais. Rare sont ceux qui parlent ainsi d’autres personnes qu’eux même. Lorsqu’elle eut fini sa tirade, je l’ai observé sans rien dire. Je ne voulais pas réagir d’une manière trop… Heu… Anormale. Mais n’ayant aucune envie de tourner autour du pot, je décidais de parler franchement. Je me suis approché d’elle. Je la regardais, d’en bas, petit enfant que j’étais. Je voulais faire comprendre que les raisons de ma venue étaient importantes pour moi.
_ Tu es Lyra, c’est pas la peine de te décrire comme si tu était nulle.
Diddel venait de me rejoindre près de la cheminée. Elle se posa délicatement sur mon épaule, la mine sérieuse. Elle savait à quel point j’étais sérieux.
_ Je suis venu parce que je m’inquiète pour Neverland. Il y a eu des disparitions mystérieuses d’enfants dans toute l’île et j’ai vraiment peur que ça recommence.
Je frissonnais rien qu’à cette idée.
_ Je pense que, si des choses vont arriver, elles seront inévitable mais…
J’échangeais en regard entendu avec Diddel.
_ Je pense qu’on peut s’y préparer, c’est pour ça que je parcours Neverland pour rencontrer les élus. Je veux savoir qu’est-ce que vous avez en commun, pourquoi Neverland vous a choisi.
Me rendant compte que mon projet était encore un peu sombre, j’ai haussé les épaules.
_ Il faut bien commencer par quelque chose…


Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lyra Spencer
Beware, I'm starving
Lyra Spencer
ζ Inscris le : 31/07/2015
ζ Messages : 487
ζ Avatar : Keira Knightley
ζ Localisation : Dans une ferme vers Bartok
ζ Occupations : Bergère et fileuse de laine
ζ Âge : 23 ans
ζ Statut : Eprise
L’Élue ft. Lyra Spencer 1483478975-giphy-l



L’Élue ft. Lyra Spencer Empty
Message Sujet: Re: L’Élue ft. Lyra Spencer L’Élue ft. Lyra Spencer EmptyDim 14 Mai 2017 - 15:59


☩ l'élue ☩

Janssen : Tu es Lyra, c’est pas la peine de te décrire comme si tu étais nulle.

Son ton et son assurance me firent sourire, il était perspicace pour un enfant et j’avais pourtant côtoyé de nombreux enfants de son âge lorsque…enfin, je crois que c’était dans mon autre vie, c’est si lointain à présent. « Mais, ce n’est peut-être que la vérité que je t’ai donnée, petit garçon… » Mon regard ne lâchait pas le sien, que pouvait-il bien me vouloir ? Il était jeune pour me demander comme certains l’avaient fait bien inutilement de bénir leur enfant, de leur dire comment était en réalité cette fumée noire qui nous avait envahis, qu’avais-je fait ou à quoi avais-je renoncé pour sauver leur monde…des questions, des demandes, mais lui, un enfant…que pouvait-il me vouloir ?

Janssen : Je suis venu parce que je m’inquiète pour Neverland. Il y a eu des disparitions mystérieuses d’enfants dans toute l’île et j’ai vraiment peur que ça recommence... Je pense que, si des choses vont arriver, elles seront inévitables, mais…Je pense qu’on peut s’y préparer, c’est pour ça que je parcours Neverland pour rencontrer les élus. Je veux savoir qu’est-ce que vous avez en commun, pourquoi Neverland vous a choisi.

Son résonnement était plus censé que celui de beaucoup d’adultes et sa quête plus noble que je ne l’aurais pensé. Ce petit homme avait des idées bien tranchées et bien que j’ignore vraiment à quoi pouvait bien lui servir cette recherche, je ne souhaitais pas le décevoir. Je savais ce qu’il se passait depuis peu, depuis que nous avions libéré Neverland de l’obscurité, je ne pouvais croire que la fumée et les enlèvements ne soient pas liés, mais je n’étais rien et ce jeune garçon pensait sans doute que nous étions des…héros. Ils se trompaient, nous n’avons offert qu’une part de nous, mais nous n’avons pas combattu, nous n’étions rien de plus que des clés pour chasser le mal au cœur de l’arbre sacré, ni plus ni moins et mon rôle était depuis lors terminé, du moins, je l’espérais.

Janssen : Il faut bien commencer par quelque chose…

« En effet…il faut bien débuter par quelque chose, mais je te le répète…Comment te nommes-tu ? » J’attendis qu’il me donne son prénom pour poursuivre tout en m’approchant de lui, un regard bienveillant au visage. « Janssen…Je ne sais pas ce qui était semblable avec les autres élus, mais je pense que nous avons juste été choisis parce qu’on représentait une part différente de l’île et de son monde. Une Indienne, un enfant-perdu, un pirate, un triton, un habitant né de cette île et moi, invitée inattendue de ce monde qui n’est pas le mien. Ce ne sont donc pas nos points communs qui ont fait que nous avons été choisis, mais bien nos dissemblances. » Je me levais, tournant sur moi-même pour qu’il m’observe. « Ai-je l’air d’un héros ? Non, parce que je ne le suis pas…tout ce que j’ai fait, c’est donné une chose à laquelle je tenais pour faire sortir cette fumée noire du Saule sacré des fées, je ne peux pas t’aider, ces enlèvements d’enfants, je ne peux rien faire ? Et cela même si c’est lié à la fumée…est ce que tu comprends, Janssen… ? Je suis humaine…je n’ai rien de magique et je subirai tout comme toi et les autres ce que ce jour-là l’arbre a libéré »

by beraberel


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



L’Élue ft. Lyra Spencer Empty
Message Sujet: Re: L’Élue ft. Lyra Spencer L’Élue ft. Lyra Spencer Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

L’Élue ft. Lyra Spencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-