AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 I walked up to her and said how ya do ~ feat. Anara
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


I walked up to her and said how ya do ~ feat. Anara Empty
Message Sujet: I walked up to her and said how ya do ~ feat. Anara I walked up to her and said how ya do ~ feat. Anara EmptyJeu 19 Jan 2017 - 23:30




I walked up to her and said how ya do


feat. Anara



   Il est une chose que je me dois de faire avant qu’il ne soit définitivement trop tard pour sauver cet aspect-là de la vie que je mène. J’ai promis de faire des efforts, beaucoup d’efforts. Je l’ai promis aux copains, je l’ai promis à Lou, je le lui ai promis à elle et je me le suis promis à moi. Réapprendre à vivre, ça passe par cette étape indispensable où je dois apprendre à me sociabiliser selon eux. Je veux bien l’admettre, j’ai fait pas mal de choses dans ce sens ces derniers temps, bien plus que je ne m’en serais cru capable tout du moins. Mais ça.. ça c’est quelque chose que je veux faire, pour moi, sans avoir besoin d’en parler à qui que ce soit ou sans qu’on me tienne la main. Il faudra bien que j’y arrive au moins une fois dans ma vie. Juste une fois une seule. Une seule fois, aborder une fille de la manière la plus naturelle possible. Sans trembler. Sans rougir. Sans dire de ces stupidités qui me vaudront de grands éclats de rires moqueurs me condamnant définitivement à fuir tout ce qui porte jupon de peur de subir cet affront une fois de plus. Et je parle même pas du reste. Ça, ça ne regarde que moi. Une fille disais-je. Ou est-ce qu’on trouve des filles à qui ont peu adresser la parole sans passer pour un fou… L’idée de payer pour une conversation étant totalement exclue, d’une parce que je me refuse à tomber si bas et d’autre part parce que la simple pensée que cette rencontre serait biaisée par le nombre de pièces que je pourrais poser sur la table fait perdre tout son intérêt à l’exercice.. il me reste l’option la plus banale qu’il soit. Et j’ai comme l’impression qu’une pinte de quoi que ce soit d’alcoolisé me délira la langue pour peu que je songe à ne pas en abuser pour ne pas perdre le peu de moyens que j’ai.

   Alors va pour l’Aigrefin après avoir compté les gains de ma dernière vente et va pour une pinte de cette bière que certains prétendent infecte mais à laquelle je n’ai aucune comparaison à opposer. Un instant j’hésite. Qu’est que qui me donnerait le plus de prestance… m’asseoir à cette table au fond ? A celle-ci au centre de la pièce ? Rester simplement debout, ici, accoudé au comptoir ? Qu’est ce qui serait le plus pratique, ou le plus sage… attendre qu’une demoiselle en jupons m’offre un sourire ? Faire cet effort le premier ? M’avancer vers la plus proche ? Échanger des regards ou la saluer d’un mot poli ? J’en ai aucune idée. Et dans ce genre de cas, s’il est bien quelque chose que j’ai appris dehors, seul, c’est qu’il faut suivre son instinct, lui il sait toujours où aller. Ainsi c’est au comptoir que je me contente de sourire timidement à la brunette qui semble s’ennuyer à quelques tables de moi. A ma grande surprise, elle me retourne mon sourire et je fais un effort surhumain pour ne pas tenter de disparaître dans ma chope en fuyant son regard. La voilà qui se lève et je sens déjà mes joues s’empourprer avant même qu’elle n’arrive à ma hauteur. Quoi c’est si simple ? Non. Bien sûr que non. Elle passe, sans même se donner la peine de poser les yeux sur le nabot qui se noie de honte dans sa bière et va rejoindre un homme qui se tenait dans mon dos. Evidemment.

   Allons, allons. C’est seulement que je ne suis pas fait pour ce genre de stratégie là, c’est tout. Pas de quoi baisser les bras tout de suite. Pourtant l’idée fait bien plus que m’effleurer et déjà je fixe la sortie en serrant les mâchoires. C’était une idée stupide. Je vide ma pinte, j’en commande une autre aussi sec, et je prends la direction de cette table dans le fond où je pourrais boire tout mon saoul et tous mes sous sans plus y penser. Il faut que j’apprenne à vivre comme les autres ? Et bien je vais faire comme tout le monde. Boire jusqu’à en rouler sous la table. Voilà tout. Sauf que je n’atteins jamais cette table. Pas plus que ma bière qui vient mourir sur le manteau du pauvre bougre qui se trouvait sur mon chemin plutôt qu’au fond de mon gosier dans un bang, un outch et un splash sonores. «
Et merde manquait plus que ça. Pardon je… » J’ai machinalement sortit de ma besace un des tissus que j’avais troqué plus tôt contre une peau mais mon geste, tout comme ma phrase, a pris fin au moment où je m’apprêtais à éponger les dégâts sur le vêtement du pauvre bougre en question. A défaut d’un marin, d’un marchand, d’un poivrot notoire, c’est une femme qui se tient devant moi. Une femme... avec de longs cheveux blonds, de grands yeux de biche, des formes et tout ce qu’il faut pour que le doute ne puisse être permis si on a les yeux en face des trous. Et quand j’arrive finalement à refermer le trou béant qui me sert de bouche et qui s’était figé devant cette constatation effrayante, c’est pour mieux le rouvrir et prononcer des mots que je n’ai pas même songé à formuler. « Je vous en offre une, histoire que vous puissiez vous venger ? » Mais bon sang, qu’est-ce qui tourne pas rond chez moi ?



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


I walked up to her and said how ya do ~ feat. Anara Empty
Message Sujet: Re: I walked up to her and said how ya do ~ feat. Anara I walked up to her and said how ya do ~ feat. Anara EmptyMer 8 Fév 2017 - 17:09


☩ I walked up to her and said how ya do ☩

« Non ! Non ! Levi ! » Je place mes bras devant mon visage pour ne pas recevoir l’oreiller de plume qu’il me jette. Il a bien grandi depuis que je suis arrivée ici, cela fait maintenant dix années. D’un petit garçon encore sous le choc d’une vie qui ne l’avait pas épargné, voici maintenant, presque un homme, je dis presque, parce qu’il n’a que 15 ans. Il a encore bien le temps pour découvrir la vie. Je rigole, me défendant tant bien que mal, grimpant même sur le lit pour contre-attaquer. Mais avec lui et sa petite sœur, je n’ai aucune chance. Je finis par chuter sur le matelas faisant semblant d’avoir trouvé la mort. Leya s’approche de moi, touchant mon visage, la crainte que je sois vraiment décédée. Je me redresse dans un « Boo » amusée et la petite hurle en sautant du lit sous nos rires à tous. Ils viennent me rejoindre, Levi à contre sens de moi, sa tête vers la mienne et Leya montant sur mon ventre. « Lorsque je serai adulte, tu seras toujours aussi jeune ? » Je tourne mon visage aux pommettes saillantes vers mon petit protégé. Nous n’avons pas la même vie, pas la même durée d’existence, il le sait depuis bien longtemps maintenant. « Oui, ce qui fait que je pourrais veiller sur vous encore et encore pendant toute votre vie » La main de Leya se pose à ma joue et je viens recouvrir celle-ci de ma paume. « Mais un jour, vous n’aurez plus besoin de moi, toi en premier Levi, tu es déjà grand…il faudra bien que je parte un jour » « Non ! Non ! Je veux pas ! » Crie Leya en se redressant. « Tu es ma sirène à moi ! » « Oui, tout à toi, ma jolie princesse »

Ma journée se passe, comme elle se passe toujours avant que je sois demandé par le gouverneur. Luis a toute confiance en moi et je lui suis très redevable, voilà pourquoi, il m’est difficile de devoir envisager de la quitter un jour. Il me demande d’aller à la taverne pour remettre une lettre au patron et d’en profiter pour…prendre ma soirée. Il pense que je ne sors pas assez que je devrais voir du monde. J’ai beau lui dire que ma vie n’est pas aussi courte que la sienne et que j’ai bien le temps pour ça, il insiste et je promets de m’amuser.

Avant la tombée de la nuit, j’enfile ma cape verte par-dessus ma robe de soie orange et je vais comme convenu à la Taverne. Après ma tâche accomplie, je demande à manger et m’installe à l’une des tables libres. Vers la moitié de mon repas où je cale déjà, je redresse le visage, mes yeux curieux parcourant l’assemblée, je remarque un homme roux accoudé au bar, son regard dans la direction d’une brunette qui semble répondre à ses avances. Je souris, tout en replongeant mon intérêt vers le reste de mon plat. Plongée dans mes songes, je me fais violemment réveiller lorsqu’un liquide fortement alcoolisé se renverse sur moi. Surprise, je vais pour m’emporter, mais…l’homme semble vraiment navré, son morceau de tissu à la main, sa bouche stupéfaite et…ses excuses qui me font rire. Je ne peux m’empêcher de sourire tout en me levant pour retirer ma cape qui fort heureusement a pris plus que le reste de ma tenue. Il semble presque rougissant lorsque j’ôte ma cape. « Avec plaisir… » Il est tellement touchant que je ne peux que lui accorder. Il semble ne pas avoir entendu. « J’ai dit avec plaisir, mais je vous promets, je laisserai le verre à moitié plein pour que vous puissiez en profiter » La serveuse arrive pour essuyer le reste de la bière du la table et je lui dis par la même occasion qu’elle peut retirer mon assiette. J’espère qu’il ne pensera pas qu’il m’a empêché de manger. Je me rassois et je l’invite d’un geste de main à faire de même. « Alors, cette bière ? »

   
by beraberel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


I walked up to her and said how ya do ~ feat. Anara Empty
Message Sujet: Re: I walked up to her and said how ya do ~ feat. Anara I walked up to her and said how ya do ~ feat. Anara EmptyMer 5 Avr 2017 - 1:54




I walked up to her and said how ya do


feat. Anara



    Je ne pense pas avoir jamais eu l'occasion d'être considéré comme quelqu'un de fondamentalement chanceux, et ce n'est certainement pas avec ce qu'il vient de se produire que les choses vont évoluer. Bien au contraire. Fallait-il sérieusement que je bouscule cette femme en lui offrant par la même une douche forcée à la bière? Et devais-je vraiment ajouter au ridicule de la situation en lui proposant ce verre ensuite ? Qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez moi... la bonne question que voila. Vaste débat sur lequel on pourrais, je n'en doute pas un instant, s'étaler durant de longues heures tant y a matière. Je ne saurais même pas par où commencer à dire vrai. Et pourtant, si je m'attends à recevoir sa main sur la joue, voir son genou dans les parties, on est jamais trop prudent quand on a à faire à une femme en colère même moi qui ne sais pas grand-chose sur la gent féminine je sais que c'est une chose admise, si je m'attends à subir son courroux disais-je, c'est d'un rire franc qu'elle répond à ma maladresse. Et ce rire, ce rire qui ne ressemble à aucun autre qu'une femme ait pu m'adresser jusqu'ici, ce rire qui n'a rien de moqueur à ma grande surprise me laisse pantois.

    Pantois, et honteux plus encore quand elle ôte la longue cape dont le tissu termine d'absorber la bière qu'elle a reçu. Tant et si bien que je n'entends pas sa réponse à ma proposition. Elle la répète et moi, m'efforçant d'ignorer le sang qui me chauffe les pommettes, je relève vers elle un regard agar. Il me faut un certain temps pour analyser ses mots et je me laisse guider comme un pantin par le geste qu'elle esquisse pour m'inviter à sa table. Un peu comme si une bonne moitié de mon esprit avait décidé de prendre le temps d'une sieste, me laissant fantomatique en face d'une demoiselle bien trop souriante pour qu'il me soit possible de retrouver mes moyens. Je bafouille, non... je mine vaguement à la serveuse de nous porter deux nouvelles bières comme elle était venue écoper mes dégâts et débarrasser l'inconnue et la part de moi qui reste encore consciente de la situation se maudit un peu plus. Bon sang Stuart...il t'es déjà arrivé d'être ridicule par le passé, tout comme il t'es déjà arrivé de parler à des femmes, alors pourquoi en faire tout un plat. Et au lieu de prendre la situation en main, me voila penaud à fixer mes mains que je tors entre elles sur la table en cherchant mes mots. Mince alors.

    Puis il me vient comme une évidence ce à quoi tout ceci doit ressembler et c'est après avoir laissé filer un ricanement nerveux et agacé que je brise le silence sans pour autant lever les yeux.
« Je sais ce que vous vous dites. Vous vous dites que c'est loin d'être original tout ça. Le coup de la bousculade pour pouvoir vous offrir un verre. » Parce que non, en effet, ça n'a probablement rien d'original du tout, elle doit l'avoir déjà subi ou tout du moins déjà vu plus d'une fois. « Mais comment aurais-je pu préparer mon coup à l'avance quand je ne vous avais sincèrement pas même aperçue ? C'est cette jeune femme là que j'aurais voulu séduire si je dois être honnête et... » Tout en pointant la brunette de tantôt je réalise à quel point mes propos sont grossiers et déplacés et je me retourne enfin vers mon interlocutrice en secouant frénétiquement les mains devant moi et en bafouillant quelques justifications. « Non, c'est pas ce que je voulais dire. Vous avez l'air d'être quelqu'un de très bien et je suppose que bien des hommes diraient qu'elle ne vous arrive pas à la cheville. Vous n'etes pas un choix par défaut, un lot de consolation ou je ne sais ce qu'il pourrait vous traverser l'esprit devant mon pitoyable discours. Je ne suis pas non plus ce genre d'homme à vouloir à tout prix rentrer accompagné, je... » je termine ma phrase en prenant ma tête à deux mains, coudes sur la table. « .. Pitié achevez moi! »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


I walked up to her and said how ya do ~ feat. Anara Empty
Message Sujet: Re: I walked up to her and said how ya do ~ feat. Anara I walked up to her and said how ya do ~ feat. Anara EmptyDim 14 Mai 2017 - 15:08


☩ I walked up to her and said how ya do ☩

Cet homme semble tellement nerveux, mais aussi si timide, comment ne pas trouver ce genre de personne touchante, il est rare en général de tomber sur ces hommes qui ne prennent pas les femmes pour un morceau de viande à allonger sur leur couche, ou avec des regards lubriques poser sur les formes généreuses que je possède. Il finit par prendre place près de moi, ne relevant pas la tête et ne souhaitant visiblement pas croiser mon regard qui pourtant est sur lui, cherchant à accrocher ce personnage curieux et touchant à la fois. On dirait presque une réaction de jeune homme face à une femme pour la première fois, mais il est déjà un homme, son visage, ses traits et sa barbe m’en atteste.

Stuart : Je sais ce que vous vous dites. Vous vous dites que c'est loin d'être original tout ça. Le coup de la bousculade pour pouvoir vous offrir un verre… Mais comment aurais-je pu préparer mon coup à l'avance quand je ne vous avais sincèrement pas même aperçue ? C'est cette jeune femme là que j'aurais voulu séduire si je dois être honnête et...

Ses lèvres remuent enfin pour m’avouer maladroitement, une voix légèrement tremblotante que je ne suis pas celle qu’il visait en réalité. C’est d’autant plus touchant, je pourrais me sentir vexée et une autre l’aurait sans doute été, mais sa franchise me parle plus qu’un mensonge éhonté lancé pour paraitre plus crédible. Son regard change, croisant enfin mes iris céladon dans une maladresse palpable. Je ne peux que sourire, l’envie de rire est présente, mais je me retiens pour éviter qu’il ne se referme comme une huitre qu’on aurait dérangée en passant trop près d’elle.

Stuart : Non, c'est pas ce que je voulais dire. Vous avez l'air d'être quelqu'un de très bien et je suppose que bien des hommes diraient qu'elle ne vous arrive pas à la cheville. Vous n'êtes pas un choix par défaut, un lot de consolation ou je ne sais ce qu'il pourrait vous traverser l'esprit devant mon pitoyable discours. Je ne suis pas non plus ce genre d'homme à vouloir à tout prix rentrer accompagné, je...

Mon sourcil s’arque, je me mets à rire, car oui, il me fait rire, mais pas dans le mauvais sens du terme, bien au contraire, il est plaisant de croiser un tel personnage, et même si c’est par erreur et maladresse. Au contraire, c’est encore le mieux.

Stuart : Pitié achevez moi!

« Si vous le désirez, mais j’imagine que vous m’en voudriez si je vous prenais au mot » je l’entends soupirer, sa tête de nouveau baissée pour éviter mon regard. « Je ne vous en veux pas, et sachez que c’est la première fois qu’on m’arrose d’un verre avant de m’avouer que par simple maladresse, on se trombe de cible… » Je remercie la serveuse qui nous sert de nouveau deux bières. « Merci, Ondine » J’attends qu’elle soit repartie avec son argent tendu par l’homme aux cheveux roux avant de poursuivre. « Je ne m’imagine pas comme un choix par défaut, pour tout dire, je sors tellement rarement de l’endroit où je vis que j’ai peu l’occasion d’être accrochée par des hommes, mais je suis forcée d’admettre que pour une occasion si peu renouvelée, j’ai eu beaucoup de chance de tomber sur un homme qui veut séduire la femme d’un vendeur d’armes… » Je lui indique la femme qu’il voulait séduire et qui n’est autre que l’épouse de Grunvald. Il se trouble et je tends mon verre dans sa direction. « J’imagine que cela doit se fêter ? À vous ! À votre touchante maladresse et à vos regards fuyants, qui pourtant je vous l’assure ne devraient pas l’être, vous avez tout ce qu’une femme pourrait apprécier, il ne vous manque plus que le courage de me demander mon prénom »

   
by beraberel
Revenir en haut Aller en bas
Daeron Dol'Béoran
Beware, I'm starving
Daeron Dol'Béoran
ζ Inscris le : 22/02/2016
ζ Messages : 290
ζ Avatar : Levi Miller
ζ Localisation : Là où mon père va
ζ Occupations : Petit voleur
ζ Âge : 12 ans
ζ Statut : C'est quoi un statut ?
I walked up to her and said how ya do ~ feat. Anara 709692LeviM67



I walked up to her and said how ya do ~ feat. Anara Empty
Message Sujet: Re: I walked up to her and said how ya do ~ feat. Anara I walked up to her and said how ya do ~ feat. Anara EmptyVen 20 Oct 2017 - 18:58

SUJET CLOTURE



J'ai grandi avec la certitude que mon père était un homme bien, maintenant que je le connais, je crois que je l'ai sous-estimé.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



I walked up to her and said how ya do ~ feat. Anara Empty
Message Sujet: Re: I walked up to her and said how ya do ~ feat. Anara I walked up to her and said how ya do ~ feat. Anara Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

I walked up to her and said how ya do ~ feat. Anara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-