AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Souvenirs du passé
★ second star to the right and straight on till morning ★

Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Souvenirs du passé  - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Souvenirs du passé Souvenirs du passé  - Page 2 EmptyMar 11 Avr 2017 - 15:05

Souvenirs du passé
Eyah + Long John Silver


Il me suffit de lire dans ses yeux pour savoir que mon silence l’a blessé. Mon cœur souffre de ce que j’y vois et je me rends alors compte combien John compte pour moi. Combien il m’a manqué ces dernières années. Je n’ai alors qu’une idée en tête, me retrouver à nouveau dans ses bras et m’unir a lui. Je veux effacer cette terrible absence entre nous. Je veux pouvoir retrouver cette passion qui m’animait autrefois. Redevenir celle que j’étais et qui le comblait lorsqu’il venait me visiter. C’est ce dont j’ai besoin et je sais qu’il pourra me procurer mille et un plaisirs. À cet instant, plus rien ne compte. Notre baiser se veut plus intense et je sens son désir pour moi par la fougue qu’il y met. Cet homme s’est embrassé et donné des sensations à une femme comme nul autre. Malgré tout, je sens que sa flamme vacille et puis voilà qu’il me repousse gentiment comme s’il touchait un fruit défendu. Je touche doucement sa main lorsqu’il prononce mon prénom. Il a beau avoir mis un terme à notre étreinte, je sais reconnaître le désir dans les yeux d’un homme.

« Ne fais pas ça. Tu es à un autre homme, je ne veux pas te détourner du droit chemin. T'es plus au bordel, j'ai pas le droit de te laisser faire ça. Je pourrais le faire en me foutant bien de ton mari, crois-moi. Mais là il s'agit de toi. »

Je lui souris amusée par ses paroles. Il a tout faux sur ma condition et je me dois de lui dire. Je lui caresse doucement le visage et lui dit :

- Je ne suis pas mariée John… je suis libre… la relation que j’ai avec le Gouverneur ne ressemble rien à un mariage. Il a déjà une épouse qu’il vénère, je ne suis que… enfin je suis une, femme de plus dans sa vie.

Voyant la surprise de son regard, je lui souris à nouveau avant de l’embrasser encore. J’ai une telle soif de ses baisers que je pourrais rester accrocher à ses lèvres pour l’éternité. Cette fois, c’est moi qui me sépare de lui en me levant pour aller près de lui. Je lui tends la main et je lui dis : « Viens, je connais un endroit où nous serons tranquilles… »

Un peu plus bas sur la plage se trouve la vieille maison de mon père. Je l’ai gardée en souvenir. C’est le seul que j’ai de lui. Le seul bien qu’il m’est laissé en mourant. J’y viens parfois quand l’ennui me ronge le cœur. C’est ici que je viens pleurer et rêver, mais jamais je n’aurais imaginé y amener un amant un jour. Une fois la porte refermée derrière nous, je me jette sur John pour lui retirer ses vêtements. Je suis affamée de ses caresses et de ses baisers. Il me soulève dans ses bras et je le laisse m’emporter dans la chambre ou il me retire ma robe. Une fois nue, je l’aide à retirer le reste de ses vêtements et je l’invite à venir près de moi. Nos lèvres se soudent à nouveau alors que je sens ses mains partout sur mon corps. Je fais de même pour me réapproprier ce corps que je connaissais par cœur jadis. Alors qu’il se pose sur moi, je peux sentir toute sa puissance et sa force et je l’invite à me prendre. J’ai besoin de sa force, de sa passion et de son amour.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Souvenirs du passé  - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Souvenirs du passé Souvenirs du passé  - Page 2 EmptyVen 19 Mai 2017 - 14:23

Souvenirs du passé
Eyah & John


Troublé par le goût amer que laissait ce baiser volé sur ses lèvres, l'homme ne savait réellement comment se comporter face à celle qui était pour lui comme un fruit défendu. Il y avait en son cœur cette passion puissante qui l'avait animé dès lors qu'il avait croisé son regard, et ce désir de retrouver la chaleur de sa peau sous ses lèvres et sous ses mains. Le parfum capiteux de sa chevelure, qu'il effleura en se détachant d'elle, ne lui rappelait que trop bien ces heures qu'il avait passé dans les bras d'Eyah. John étouffa un soupir, pour la première fois depuis longtemps, il faisait face au peu d'honneur qu'il pouvait lui rester, à refuser le présent de celle qui pourtant ne le laissait pas indifférent. D'ordinaire, c'était lui qui faisait céder les femmes, il se fichait bien qu'elles soient mariées ou non, cela n'avait pas d'importance : il ne s'entichait pas d'elles de toute manière. Mais Eyah, sa belle Eyah, il était bien incapable de lui ravir une nuit de plus alors qu'elle n'était plus à lui. L'avait-elle seulement été..? Non, bien sûr que non..

L'homme se réajusta dans son fauteuil, passant machinalement sa main sur son front comme pour chasser ce qu'il venait de se passer de son esprit. Pourtant, la jeune femme ne semblait pas gênée, et il trouva dans ses mots bien trop de raisons de lui céder, alors qu'elle avouait n'être à personne, libre de tout homme si ce n'était du gouverneur, dont elle faisait vraisemblablement abstraction. Elle n'était pas mariée, et l'idée de savoir qu'elle n'était qu'une femme parmi d'autres pour cet homme serra la gorge du capitaine. Eyah, c'était pour lui la seule qui avait réussi à percer ses sentiments, la seule aussi qui connaissait le cœur de l'homme alors qu'il ne le montrait à personne. Il avait toujours eu pour elle des attentions parfois peu discrètes, la couvrant de présents lorsqu'il revenait la voir après avoir fait fortune en mer. Et là, face à ces paroles, il se sentait prêt à céder, mais il n'eut pas le temps de réfléchir plus que la jeune femme captura ses lèvres dans un second baiser. La main du pirate ne tarda pas à redessiner le contour des épaules de la jeune femme, et avant qu'il n'ait eu le temps de briser leur étreinte, c'était elle qui le tira hors de la taverne.

S'il avait été surpris par les avances de la demoiselle, John n'était pas en position de refuser ses baisers, ni même de lui dire non. Comment le pouvait-il ? Elle lui avait tellement manqué, dans ces années loin d'une passion qu'elle avait pourtant nourrie avec curiosité pendant longtemps. Et aujourd'hui, il  se retrouvait face à cette femme qu'il ne voulait plus toucher, mais qui l'invitait un peu trop prestement dans les tourments qu'elle réveillait. Sa main dans la sienne, le capitaine du Walrus se laissa guider par la jeune femme jusqu'à une maison qu'il ne connaissait pas, mais à l'abri de ces murs, il n'hésita plus lorsqu'il vint voler les lèvres d'Eyah. Peut-être que c'était le renouveau, la tentation qui le faisait céder, peut-être que c'était l'alcool, mais il s'en foutait bien, et rien n'aurait pu le convaincre de lâcher sa belle à ce moment-là. Glissant des baisers passionnés dans le cou de la demoiselle, John ne tarda pas à faire glisser sa robe le long de ses épaules diaphanes, avant de desserrer les liens de son corset de ses mains relativement habituées. Oh, il l'avait fait tant de fois, et pourtant, cela n'avait ici rien à voir : c'était à la fois passionné et doux, et d'une certaine innocence qu'il n'aurait pas imaginée. Portant la jeune femme jusqu'au lit qu'abritait la chambre, l'homme la déposa sur les draps de soie avant de s'approcher d'elle, délesté de ses apparats. Les gestes se firent dans la douceur et dans la fougue aussi, parfois ; car de toute cette attente qu'il y avait eu, John n'avait plus envie de retenir l'avidité qu'il avait pour elle. Un homme dans le plus beau de ses péchés, et pourtant.

Il laissa ses mains redessiner les courbes de la jeune femme avec une tendresse nouvelle, dévorant sa peau sous l'effet qu'elle infusait dans ses veines ; le temps semblait passer trop vite, comme toujours à voler les instants les plus précieux de ses victimes. Et les murs de cette chambre protégèrent pendant un temps le plaisir charnel de ces deux âmes, perdues dans une quête aux mille facettes que l'homme n'était plus capable d'identifier. Un regard parfois partagé qui en disait long sur ce qu'il pensait, mais des secrets, il en aurait toujours. Alors il se laissa aller dans les bras de cette beauté qu'il n'aurait jamais voulu perdre, et lorsqu'il se retrouva finalement dans un certain calme, allongé au milieu du lit avec la demoiselle, son souffle était encore saccadé. Il n'aurait pas voulu y penser, mais bien des choses étreignaient son cœur, à commencer par la jeune femme dont il allait devoir se séparer. Non, il n'en avait aucune envie. Et il était bien incapable de lui parler après tout cela, pourtant, sa main se laissa à de doucereuses caresses sur sa belle chevelure blonde, alors que ses yeux à lui portaient déjà la fatigue.

« Tu m'as tellement manqué.. » finit-il par lui avouer, dans un demi-murmure. « Tu sais que je dois repartir bientôt » trancha-t-il pourtant, dans l'espoir de placer une petite distance entre lui et la jeune femme, même s'il était loin de l'y vouloir.








made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Souvenirs du passé  - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Souvenirs du passé Souvenirs du passé  - Page 2 EmptyDim 18 Juin 2017 - 17:27

Souvenirs du passé
Eyah + Long John Silver


J’avais presque oublié combien c’était bon de se sentir désirée à ce point. Presque oubliée également le plaisir que j’éprouvais de sentir sa peau frôler la mienne. Sentir son regard lascif sur mes formes. Le goût salé de sa langue sur la mienne. Son odeur qui me rappelait la mer. Une partie de moi qui appartenait au passé lui appartenait. Le revoir m’avait chamboulée. Mon cœur s’était remis à battre à une vitesse folle. Dès lors, cette part de moi le réclamait. J’avais désespérément besoin de lui pour revivre. Besoin de ses caresses pour me sentir de nouveau vivante. Ce fut donc sans aucune gêne que je le guidai jusqu’à mon ancienne maison. À cet instant, je me moquais bien que les espions du Gouverneur me suivent. Je n’avais rien à cacher. Ma situation était des plus claires avec mon bienfaiteur. Je ne commentais aucun crime sinon celui de reprendre possession de ma vraie nature.

Une fois la porte refermée derrière nous plus rien d’autre n’existait. Que lui et moi. Je tenais à lui montrer que rien n’était mort. Que je n’avais rien oublié de nos nuits passionnées. J’étais toujours sa tigresse et j’allais lui prouver. Pour Luis, je n’étais qu’une parmi tant d’autres. Jamais je n’aurais son cœur. Jamais il ne m’appartiendrait. Je me sentais désœuvrée. J’avais besoin d’appartenir à un homme. De l’aimer et de me sentir aimer passionnément de lui. Et si cet homme était John. Par le passé, il m’avait comblée de présents et d’attention. Était-ce un signe de son affection pour moi? Le doute subsistait dans mon esprit. Les années avaient peut-être effacé ses sentiments pour moi. Je me devais de vérifier s’il m’avait remplacée dans son cœur.  

Une fois à l’abri des regards indiscrets, je lui donnai mon corps et mon âme. J’usai de tout ce que je savais de lui pour lui faire plaisir. Au contact de sa peau, tout m’était revenu. Je me rappelais de tout. De ce qu’il aimait. Des caresses qui lui faisait perdre la tête et je le surpris avec quelques petites trouvailles. C’était par moment très doux et à d’autres moments totalement déchaîné tant nos corps s’était manqué. Je voulais imprégner mon odeur dans sa chair. Lui devenir essentiel. J’étais consciente du genre de vie qu’il menait. Peu m’importait qu’il se détendre avec des femmes de passages. Ce que je voulais de lui était beaucoup plus profond. Je voulais capturer son âme et son cœur. Je voulais lui appartenir et qu’il soit mien. Pas de contrat sinon celui de la fidélité du cœur. Mon désir n’était pas non plus de l’attacher au port. C’était à coup sûr le perdre pour toujours. C’était un pirate. Il le serait toujours. J’avais toujours aimé ce côté aventurier chez lui. J’aimais l’entendre me raconter ses folles aventures et péripéties. Je ne voulais pas lui couper les ailes. Je le voulais libre. Libre de me revenir.

Le souffle court et le corps couvert de sueur, je me colle à lui en tentant de reprendre mes esprits. Cet homme a un véritable don. Le don de faire vibrer mon corps comme aucun autre. Nos regards se croisent. Inutile de dire quoi que ce soit. Nos corps ont parlé pour nous. Je sens sa main dans mes cheveux et je ferme les yeux pour profiter de cette ultime caresse. Je sais dès lors que le temps nous est compté. Je l’entends ensuite me dire que je lui ai manqué ce à quoi je réponds par un passionné baisers.

- Toi aussi tu m’as affreusement manqué… comment j’ai fait pour me passer de toi si longtemps. J’ai l’impression d’avoir dormi durant de longues années et que je viens de me réveiller!

Il me dit également qu’il va devoir reprendre la mer. Je lui souris. J’y suis habituée et cela ne m’attriste pas seulement je tiens à savoir quelque chose et je lui demande : "Je sais… mais promets-moi que tu reviendras… promets que tu me reviendras toujours… "

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Souvenirs du passé  - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Souvenirs du passé Souvenirs du passé  - Page 2 EmptyVen 23 Juin 2017 - 16:05

Souvenirs du passé
Eyah & John


Dans cette grande maison aux murs silencieux, ils n'étaient que deux : deux contre le monde, défiant les lois et se foutant bien de ce que les autres pouvaient penser. John songeait déjà que peut-être, il se prendrait une ou deux réflexions de la part de son second, pour avoir disparu ainsi sans laisser de mot pour dire où il était, mais après tout, c'était loin, bien loin d'être d'une quelconque importance. Il avait disparu pour goûter au plus délicieux de péchés, et il était bien loin d’éprouver le moindre regret de cette petite escapade. C'était sans contredit une découverte des plus inattendues qu'il avait fait en croisant le chemin d'Eyah après tant d'années, mais il avait su, au moment où leurs regards opales s'étaient croisés, que quelque chose les avait raccrochés l'un à l'autre.

Il ne l'avait pourtant pas oubliée, après toutes ces années. Elle était restée gravée dans sa peau comme une marque au fer rouge, comme la seule femme à jamais capable d'obtenir de lui bien plus que des faveurs charnelles. Il avait succombé, l'homme, et il avait plongé dans le plus improbable des tourments : chaque fois qu'il fermait les yeux, c'était elle qu'il voyait. Chaque fois qu'il songeait à rentrer à bon port, c'était sur son chemin qu'il avait voulu se trouver. Et chaque fois qu'il avait déshabillé une femme, c'était son prénom qu'il avait prononcé. Alors il avait laissé de côté cette flamme sempiternelle qui l'avait rongé quand il était incapable de songer à autre chose, et puis il avait fait sa vie, jusqu'à ce jour où le brasier s'était ravivé de plus belle, brûlant sur son passage le moindre doute qu'il aurait pu avoir. Était-ce à cela, que ressemblait l'amour.. ?

Oh, il n'avait rien pour le dire, mais il savait qu'en cet instant, alors qu'il posait son regard azuré sur la jeune femme dont il partageait la couche, son cœur menaçait de rater un battement. Il n'était pas du genre à s'épancher sur les sentiments, mais quand bien même, il ne pouvait ignorer ce qui lui perçait le cœur alors qu'Eyah lui demandait de revenir à elle. Pas qu'il ne soit pas un homme de promesses, ça c'était d'une évidence trop pure : mais était-il capable d'assurer à Eyah qu'il reviendrait vers elle ? Après tout, c'était elle-même qui était partie, qui n'avait pas donné de ses nouvelles ni même de quoi savoir qu'elle se portait bien, qu'elle n'était pas morte. Et John, de son côté, se prêtait à croire qu'il n'avait nul autre amour que celui qu'il portait à l'océan : cependant, par ce baiser qu'elle venait tout juste de lui donner, elle ne lui rappelait que trop bien à quel point c'était faux.

Peut-être qu'il lui faudrait encore du temps pour s'en rendre compte, peut-être simplement qu'au premier pas qu'il ferait hors de cette maison, il l'admettrait : ce n'était pas simplement un attachement fugace, qu'il avait pour cette femme. Ce n'était pas non plus un hasard s'il l'avait couverte de cadeaux quand il l'avait connue au bordel. Cela l'était encore moins qu'il se laisse entrainer par la douceur de sa peau et la chaleur de ses lippes. Ce n'était ni une amitié, ni rien qu'il aurait connu autrement : il l'aimait, du plus profond de ses entrailles, il l'aimait.

Alors, dans son regard, elle pouvait sans doute lire ce qu'il ne formulerait pas à haute voix, quand il plongea ses iris bleutés dans ceux d'Eyah. Parce qu'elle était sa boussole, elle était la femme qui le guiderait dans ses quêtes et celle qu'il voulait auprès de lui à chaque fois qu'il reviendrait ici. Parce qu'il ne pouvait décemment pas l'éloigner, parce qu'il l'avait dans la peau. « Je reviendrais toujours vers toi » glissa-t-il finalement au creux de son oreille, avant de sceller cette promesse dans un dernier baiser.








made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Souvenirs du passé  - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Souvenirs du passé Souvenirs du passé  - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Souvenirs du passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Puff, Puff, Pass [DVDRiP]
» Village Hentaï
» [UploadHero] On a retrouvé la 7ème compagnie [DVDRiP]
» [UploadHero] Marius [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-