AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 It's a new dawn it's a new day [flashback]
★ second star to the right and straight on till morning ★

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: It's a new dawn it's a new day [flashback] It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 EmptyDim 4 Déc 2016 - 22:51



it's a new dawn, it's a new day

Long John Silver & Anne Bonny


Observant la scène, droite comme un i, Anne ne doutait pas des capacités de Silver à effrayer les autres. Elle avait beau s’être imposée sur son territoire en bravant son regard de glace, elle n’en était pas moins impressionnée. Silver était clairement le genre d’homme que l’on ne souhaitait pas avoir comme ennemi et son aura suscitant la crainte véhiculait de ces années d’expérience. Anne en avait vu de ces morceaux au cours de sa vie, mais Silver était sans contredit l’un des plus troublants. Désormais qu’elle n’était plus centre de l‘attention, la pirate pensait avec recul qu’elle n’avait pas perdu la main en lui tenant tête de cette manière. Elle souffla doucement, presque de soulagement d’avoir pu franchir cette première étape de prise de contact. Anne se demandait ce qu’il avait pensé d’elle et s’il avait entendu parler de Bonny Blood. Elle pensait de manière optimiste pour la suite puisqu’il ne s’était gêné pour avancer qu’elle avait du cran et qu’il appréciait cela. Un bon point pour elle donc, et si d’entrée il n’avait pas abusé d’elle, elle devait également bénéficier d’un délai de doute pour lui prouver ses dires. Quelques mois et éventuellement elle pourrait prétendre au post de second a moins qu’elle lui fasse bonne impression plus vite que prévu – qui vivra verra.

En attendant, le problème demeurait ce gamin là qui avait été attrapé en train d’espionner le Walrus et que Silver comptait visiblement punir. Les menaces qu’il lui proliféra arrachèrent un discret frisson à Anne qui n’aurait pas voulu être à la place du marmot. Alors Silver réserva cette première mission pour son nouveau matelot, remettant une dague entre les mains de la pirate sans doute pour voir de quoi elle était capable en matière de torture et de persuasion. Oh cela n’était point un problème, Anne bien que peu bavarde était habile négociatrice. Néanmoins pour le coup, il serait sans doute déçu de ne pas découvrir tout de suite les facettes d’ombre qui se cachaient derrière ce minois.

Anne leva les yeux vers Silver et pendant quelques secondes elle semblait interroger son regard. Était-il sérieux en lui demandant ça ? Le craquement de la coque fut seul son que l’on pouvait entendre à ce moment là et finalement, la pirate prit la dague entre ses mains et invita Silver à venir avec elle quelques mètres plus loin pour lui souffler le fond de ses pensées.

« J’connais c’gamin, il a pas peur de souffrir il a peur de pas être payé. Il s’en fou de qui t’es, il doit même pas connaitre le nom de l’autre cap’taine. »

Anne prenait de grands risques en allant contre la volonté du capitaine mais elle savait qu’à la fin, Silver aurait de quoi amasser l’or qu’il cherchait, le tout était de bien placer ses pions sur l’échiquier. A commencer par ce jeune garçon qui visiblement n’était rien de plus qu’un cafard à écraser pour lui. Anne espérait alors attirer l’attention de Silver pour lui faire entendre raison et qu’il puisse user l’arme de l’autre capitaine contre lui. Il était clair que l’on ne faisait que rarement usage d’un membre de son équipage  pour la besogne d’espionnage, d’une part parce que les pirates redoutent surtout de perdre des hommes, d’autre part parce qu’ils ne sont pas suffisamment discrets et enfin parce que leurs têtes sont connues de tous. Un enfant ramassé dans la rue en revanche était bien moins suspect à condition qu’il ne se fasse pas chopper. Après réflexion, Anne avait balayé l’idée d’un revers de main que ce garçon là soit un nouveau mousse de ce fameux capitaine, ou bien il n’aurait pas de boue sur ses vêtements ni de suie sur ses joues qui trahissaient qu’il arpentait les rues et non le pont d’un navire.

« Donne lui deux pièces d’or et une tranche de pain, il pourra s’infiltrer chez lui et récupérer les informations dont t’as besoin et il aura même pas b’soin d’être discret pour ça s’il prétend t’avoir espionné pour lui. »

Sa voix était assurée, elle ne le quittait pas des yeux comme pour lui jurer qu’elle n’était pas en train de se payer sa tête ou de mener quelque chose à son encontre. Elle avait espoir qu’il soit suffisamment intelligent pour comprendre où elle voulait en venir avec cela. Et alors, même dans une quasi pénombre, Anne rassemblait tout ce qu’il y avait de plus convaincant et l’honnêteté, étrangement, était l’une de ses plus belles qualités. Quand bien même c’était quelque chose qui tournait en sa faveur Silver ne connaissait pas Anne, Anne ne connaissait pas Silver, ainsi elle lui demandait de lui faire confiance et elle savait qu’il pouvait tout à fait refuser et la prendre pour une tarée. Mais Anne prenait le risque ; tôt ou tard il apprendrait à la connaitre et elle saurait s’adapter en ayant connaissance des facettes de sa personnalité au fil de leur collaboration. Et afin d’appuyer ses dires, rien de tel qu’une mise en jeu, et là-dessus elle était prête à lui donner raison que les femmes étaient inutiles en mettant en jeu sa fierté et son honneur en tant que pirate.

« J’en mets ma main au feu Silver, si j’ai tort tu f’ras c’que tu veux de moi. » Termina t-elle, sûre d’elle.

Si tout fonctionnait bien, d’ici le coucher du soleil, juste avant de mettre les voiles pour sortir de la crique, Silver aurait ses informations et donc un cap pour sa prochaine destination. Anne n’était pas certaine à 100% de son plan à dire vrai, mais tous les indices rassemblés lui laissaient penser que cela pouvait fonctionner. Soit tout se passait bien et elle avait gagné sa place à bord de ce navire, soit elle finissait en appât à requin.










Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: It's a new dawn it's a new day [flashback] It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 EmptyLun 5 Déc 2016 - 22:14

It's a new dawn it's a new day
Anne & John


John déposa la dague au creux de la paume de la jeune femme. Il attendit un bref instant avant de l'y lâcher, comme s'il était en train de sous-peser le poids de son action. Il savait que ce n'était pas forcément les meilleurs méthodes pour venir à bout d'un marmot pareil, que ce n'était pas ce genre de menaces qui risquaient de porter les meilleurs fruits à sa bouche. John s'écarta pour laisser le libre choix à Anne de ce qu'elle allait faire, et il fut étonnement surpris qu'elle ne prenne pas ses initiatives comme tout un chacun l'aurait fait, en fonçant tête baissée dans le mur, dans le piège. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres abîmées, et son regard froid et distant quitta finalement les mains de la jeune femme pour gagner son visage. John ne cilla pas, il était comme toujours bien droit, imposant et fier ; une attitude qui s'était profondément ancrée dans ses veines avec les années de piraterie derrière lui. Il était grand et massif, dans la pénombre des cales, cela rendait sa silhouette d'autant plus impressionnante, appuyée par le cliquetis régulier de sa jambe de bois lorsqu'il se déplaçait. Elle l'emmena à l'écart, et à vrai dire, dès lors qu'elle ouvrit la bouche pour y laisser passer sa voix fluette, il savait qu'elle était juste là où il l'attendait.

Le silence avait pris l'endroit, et ici, seule la voix de la jeune femme se propageait dans l'air, accompagnée par le craquement de la coque, la douce mélodie habituelle de ce joli navire. John écouta les dires de la demoiselle, concentré sur la moindre des paroles qu'elles prononçait, car il l'attendait au tournant. Et bien, fort aise était qu'elle avait eu les bons réflexes, qu'il y en avait bien plus dans sa caboche qu'il ne semblait y en avoir à première vue ; elle était bien différente des autres femmes, et en de nombreux points. John ne manqua pas de se remémorer les quelques mots qu'elle lui avait glissés au départ, en avançant qu'elle n'était pas une femme, mais un pirate. Et bien, plus les minutes passaient, plus elle semblait avoir eu raison de l’intriguer avec ce genre d'accroche. John garda sur lui cet air froid et impartial, laissant le libre choix à Anne d'appuyer ou non sa proposition, mais au fond, il était fier de voir qu'elle ne lui avait pas vendu viande pourrie. Lorsque finalement elle eut finit, il conserva encore son silence quelques secondes, en la détaillant de son regard inquisiteur. Ces petites perles bleues qui avaient si souvent troublé continuaient d'épier la jeune femme, comme s'il pouvait trouver sur les traits de son visage cette chose particulière qu'elle semblait avoir. Il le saurait, mais peut-être pas tout de suite. Finalement, il haussa lui aussi le ton, rassurant son poulain sur la décision qu'elle avait prise.

« Donne moi ta bourse » ordonna-t-il, en tendant une main vers la jeune femme. Elle s'exécuta, et il attrapa la petite pochette d'un geste loin d'être doux ou tendre. Il l'ouvrit, récupérant à l'intérieur deux petites pièces d'or bien brillantes, qu'il glissa dans la main de Anne avant de reprendre la parole. « T'as fait l'bon choix, matelot. Mais les pièces s'ront les tiennes, et si c'marmot revient pas et vend la mèche, c'est toi qu'en pâtira. Maintenant finis ton travail, tu m'ramènes les informations avant la tombée d'la nuit » Il s'abstint de l'appeler « mignonne » comme il le faisait souvent avec ses hommes, comme si elle avait dépassé ce stade où il avait besoin de la brimer pour tirer quelque chose d'elle. C'était souvent le cas avec les mousses de bas étage, mais ici, Anne semblait déjà avoir dépassé ses espérances – il faut bien dire que pour une femme, elle avait largement dépassé ses espérances, en effet. John esquissa un sourire, toujours en la fixant droit dans les yeux. Une perle rare, songea-t-il, mais il s'abstint de placer toute sa confiance en elle dès le premier jour. L'avenir lui dirait bien assez tôt si elle en était digne, et pour quelles raisons. Il s'apprêta à faire demi-tour, ne s'arrêtant qu'à mi-chemin dans l'escalier.

« Eh, matelot » fit-il, sur son ton habituel. « Quand t'as fini, tu nettoieras la dague et tu viendras m'la rendre. Tarde pas trop, on a de quoi faire ce soir » Et il disparut de sa vue.








made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: It's a new dawn it's a new day [flashback] It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 EmptyLun 5 Déc 2016 - 23:24



it's a new dawn, it's a new day

Long John Silver & Anne Bonny


Silver semblait être satisfait du choix d’Anne, alors la pirate aurait dû se douter qu’il s’agissait d’un test. La jeune femme étouffa un rire qu’elle aurait sans doute voulu cacher pour conserver son sérieux face à lui mais pour le coup, il l’avait bien eue. Elle lui avait donné sa bourse sans broncher, sachant que c’était un investissement à long terme et acquiesça sur ses premières demandes concernant la suite et ces informations dont il avait besoin pour quitter le port. Mais, ce n’était pas tout : lui ayant laissé sa dague, il lui ordonna de la lui nettoyer avant de la rendre.

Anne grimaça quelque peu, c’était quoi ça ? Nettoyer sa dague et puis quoi encore ? Anne la lui mettrait au cul s’il avait le malheur de la traiter comme une chienne de nouveau. La jeune femme glissa la dague dans sa ceinture gardant cette dernière avec elle et rangée en attendant de voir ce qu’elle allait en faire. Quoi qu’il en soit elle n’eut pas le temps de lui dire d’aller se faire foutre qu’il était déjà parti, la laissant seule avec ce gamin qui se demandait ce qu’il venait de se passer. Alors, la pirate s’approcha de lui, tira un tabouret et vint s’installer face au gamin, se mettant à même hauteur que lui afin d’être certaine de capter son regard, elle soupira en le détaillant d’un peu plus près. La jeune femme n’aimait pas maltraiter les gamins, du moins elle en avait déjà rossé certains qui avaient eu un comportement de petit con mais jamais elle n’était jusqu’à aller en torturer un. Ce qui marchait le mieux sur eux, c’était la psychologie, véhiculer des idées désagréables dans leurs pensées pour les pousser à croire que les conseils qu’on leur donne sont les sels choix possibles. Anne savait faire cela, retourner le cerveau de quelqu’un n’avait jamais été un problème même si elle avait une préférence pour le travail radical. Sa réputation de sanguinaire d’ailleurs faisait que l’on était étonné de la voir parfois prendre le temps de négocier certaines choses. Ce qui en revanche était certain, c’était que dans sa bouche, les menaces étaient acides.

« On dirait que c’est ton jour de chance gamin, les déchets comme toi d’habitude ça fini au fond d’l’océan, t’sais qu’on a b’soin d’appâts pour éloigner les requins et généralement on balance des prisonniers par-dessus bord, c’est bien plus efficace qu’les carcasses de poulets. T’as que dalle sur les os mais t’aurais fait une distraction idéale, tu vois c’que j’veux dire ? »

Le gamin leva ses yeux brillants vers elle, fronçant les sourcils, il se demandait sans doute si elle était capable de faire cela, en tant que femme – puisqu’elles avaient réputation d’être plus clémentes, encore fallait il qu’elles soient toutes pourvues d’un instinct maternel profond. Anne n’avait pas connu ça, et pourtant elle avait connu la douleur de la grossesse amenant à une fausse couche de l’époque où elle voguait aux côtés de James. Elle s’était vue déprimée pendant une courte période mais non pas à cause de ce bambin de la taille d’une crotte de chat mais bien parce que cela lui avait rappelé que son corps était une véritable cage qui l’empêchait d’aller plus loin. Anne chassa ces pensées en quelques secondes, ne sachant plus si cela relatait d’un mauvais rêve ou de la réalité, quand bien même elle se souvenait de la douleur. Elle revint au moment présent, le regard accrochant celui du marmot qui lui faisait face. Sur le visage d’Anne, rien n’aurait pu trahir qu’il s’agissait de bluff et le gamin sembla soudainement se méfier de leurs intentions réelles.

« Mais j’sais qu’t’es pas un idiot, t’as pas cillé et pourtant t’as pris un sacré coup dans la tronche. T’as du cran gamin et t’es bien placé pour savoir qu’les efforts sont toujours récompensés. »
« Tu vas faire quoi d’moi ? » Demanda t-il sans perdre la face.
« Ah….Ca va dépendre de beaucoup de choses. C’est quoi ton prénom ? »
« Andrew... »Marmonna t-il, coupable.
« Et bien Andrew, je t’offre un dernier essai de t’en sortir sans emmerdes. Tu vas r’tourner sur c’bateau tu vas dire au capitaine que Silver prévoit pas de quitter le port avant trois jours et qu’il a chargé deux nouveaux canons. Tu vas te cacher dans la cale et quand ils seront tous en train de bouffer tu iras dans la cabine du capitaine et tu me ramène son journal de bord. »

La pirate glissa une pièce d’or dans sa main, il écarquilla les yeux, sans doute choqué d’avoir été payé en avance mais il ne fut pas au bout de ses surprises parce que Anne vint lui présenter la seconde juste sous son nez.

« Elle pourra être à toi, tu pourras manger ce soir à ta faim, tu as juste à faire ce que je te demande. » Fit-elle tout en libérant le gamin en dénouant les cordages qui l’avaient gardé prisonnier.
« D’accord ma Dame. » Fit-il en se levant

Anne attrapa  soudainement le gamin avant qu’il ne déguerpisse, lui promettant qu’elle le retrouverait si par malheur il la dénonçait. Elle le vit déglutir et le laissa filer. Anne souffla un instant, elle n’avait pas pour habitude de placer sa confiance en quelqu’un et surtout pas dans ce contexte mais l’argent achetait absolument tout et elle venait de ne prouver encore une fois. Après cela, la pirate remonta sur le pont, observant le gamin quitter le navire et s’engouffrer dans les rues de One-Eyed-Willy en priant les dieux pour qu’il ne se foute pas de sa tronche ou bien elle n’aurait d’autre choix de le retrouver pour lui foutre une raclée monumentale. Le vent souffla dans les cordages, venant soulever ses mèches rousses, emportant ses dernières pensées. Elle croisa le regard de Silver, lui fit un signe de tête comme pour lui confirmer que tout était arrangé. Il n’y avait plus qu’à attendre.

Alors que la nuit commençait à s’installer sur Neverland, Anne attendait sur le quai, tapant du pied d’impatience. Comme prévu le gamin montra son minois, visiblement essoufflé, il dévoila que quelqu’un l’avait vu. Anne soupira, prenant le journal de bord entre ses mains et lui donna trois pièces d’or, lui demandant de quitter la cité pirate pour Blind’s man Bluff où il aurait sans doute plus de chance de trouver du travail. Anne observa les alentours, si on avait vu ce gamin, on ne saurait toutefois pas pour quel compte il avait été trouvé en train de fouiller la cabine du capitaine, ce qui leur donnerait une belle marge.

Anne retourna sur le Walrus, se dirigeant vers la cabine du capitaine. Elle toqua a la porte, entra au moment où elle y fut autorisée et referma derrière elle. Déposant le journal de bord sur le bureau de John, Anne prit place en face de lui et se permit de prendre la bouteille de rhum trainant dans le coin pour la porter à ses lèvres.

« Tout est là mon capitaine. »











Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: It's a new dawn it's a new day [flashback] It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 EmptyMar 6 Déc 2016 - 22:51

It's a new dawn it's a new day
Anne & John


Laissant derrière lui le marmot et sa nouvelle recrue, le capitaine du Walrus remonta les escaliers en bois qui craquaient sous le moindre de ses pas ; il grimaça en arrivant sur le pont, alors que le vent s'engouffrait comme à son habitude dans ses longs cheveux abîmés par l'air marin. La température commençait déjà à retomber, et il aurait aimé pouvoir quitter le port avant que le soleil ne disparaisse derrière les montagnes, mais cela lui semblait fortement compromis car le gamin aurait besoin de temps, d'une part pour se faire embobiner par Anne, et d'autre part pour filer sur son navire et lui rapporter les précieuses informations dont il avait besoin. Ceci étant, il était prêt à attendre quelques heures après le crépuscule pour obtenir ce Graal qu'il avait cherché, et ainsi mettre de jolies pièces bien dorées dans les poches de ses hommes, qui n'en seraient que plus efficaces à bord. John remonta dans sa cabine, où il alla seulement se poser dans son fauteuil à la manière dont il le faisait toujours, une bouteille de rhum non loin de lui pour épancher sa soif et amoindrir jusqu'au cadet de ses soucis. Portant le goulot à ses lèvres, il en avala une bonne gorgée avant de se pencher de nouveau sur ses cartes, les sourcils légèrement froncés et la main caressant la pointe de sa barbe. Malgré tout ce qu'il avait déjà pu faire, c'était là peut-être le mystère le plus difficile qu'il aurait eu à résoudre ; ce trésor enfoui au fin fond des océans pouvait lui faire de belles promesses, et de tout ce dont il aurait pu rêver, il avait entendu dire qu'il renfermait certaines choses d'une valeur inimaginable, et son avidité lui sommait de trouver ces biens si précieux pour les faire siens avant qu'il n'ait à croiser le fer pour ça.

John étudia les cartes encore un moment, essayant de délimiter certaines zones où il serait plus probable de le trouver au vu des quelques informations qu'il avait déjà. Si son corps ne lâchait que rarement prise, il avait pourtant de belles cernes sous les yeux ; le sommeil n'était pas une chose de pirate, encore moins une chose de capitaine, et il pensait pouvoir largement s'en passer. Bien sûr, il prévoyait de prendre quelques heures de repos lorsqu'il aurait donné son cap et que la barre serait entre les mains d'un de ses hommes de « confiance ». C'était un bien grand mot car il ne leur aurait pas confié d'autres tâches que ce qui était purement manuel à bord du Walrus, mais ils savaient pourquoi ils étaient là, et surtout ils étaient d'une efficacité redoutable dans leurs efforts. John soupira lorsque finalement l'on toqua à sa porte, et qu'il découvrit derrière le battant en bois épais, le visage de sa toute nouvelle recrue.

« Avance, tu peux t'asseoir » lui dit-il, alors qu'il voyait déjà dans ses mains l'objet de ses désirs. Elle s'approcha de son bureau, prenant place dans un fauteuil avant de lui tendre le carnet qu'elle tenait entre ses mains. John l'attrapa avec une délicatesse rare et qu'il ne manifestait pour rien d'autre que des objets de valeur qui étaient à lui. Il n'avait peut-être jamais été aussi doux que ça avec une femme. Il caressa doucement la couverture en cuir rouge qui renfermait les précieux parchemins, avant de finalement le tomber ouvert sur le bureau. Les pages se découvrirent sous la lueur des lampes à huile qui illuminaient la pièce, révélant finalement leurs secrets au plus curieux des pirates. John laissa ses mains tourner les pages avec précaution, le carnet était usé, il devait avoir bravé le joug de bien des capitaines avant d'atterrir entre ses pattes, et il renfermait sans aucun doute les mystères de bien des générations. Le parchemin avait pris l'eau par endroits, mais l'encre n'en avait pas souffert. John laissa ses dents se découvrir sous un habile sourire alors qu'il levait les yeux vers la jeune femme, qui avait la bouteille de rhum entre les mains.

« Dis donc, t'as fait du bon boulot. Ce soir tu manges pas avec les gars de l'équipage, t'as l'droit à la table du capitaine. Mais n'y prend pas goût, ce s'ra certainement une des rares fois d'ta vie qu'ça s'produit ! » Il échappa un rire avant de refermer le carnet dans un bruit sec, et de le mettre en sécurité dans un coffre. « Suis moi, on va donner l'cap aux hommes et après tu vas faire le tour pour aider un peu »








made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: It's a new dawn it's a new day [flashback] It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 EmptyMar 6 Déc 2016 - 23:51



it's a new dawn, it's a new day

Long John Silver & Anne Bonny


Anne appréciait que le capitaine reconnaisse ses qualités et qu’il ne remette pas ça sur une simple chance. Bien des hommes dont l’orgueil était plus gros que leur ventre à bière n’acceptaient pas que des femmes puissent travailler bien plus efficacement qu’eux. Silver avait d’emblée avancé qu’il n’avait pas de considération particulière pour les femmes, il venait bien de la féliciter et c’était une première belle victoire pour elle. La pirate étira un fin sourire sans en faire trop non plus, car au fond elle était complètement terrorisée. Elle avait passé plusieurs mois sur terre, l’envie de prendre la mer l’avait démangée comme une violente piqure d’insecte et maintenant qu’elle y était, au moindre faux pas elle pouvait dire adieu à sa belle carrière. Anne lui laissa loisir de feuilleter le journal jusqu’à ce qu’il trouve ce qu’il cherche et peut être même plus. La pirate l’ignorait, il n’était pas encore de son ressort de savoir quels secrets cela renfermait, mais peut être bientôt. En tout cas maintenant qu’elle était bien lancée, son objectif était de gravir les échelons au plus vite et pour cela elle allait devoir bosser dur.

Anne acquiesça au premier ordre qu’il lui donna, elle se leva donc de son fauteuil et rejoignit le pont. La fraicheur du soir déjà vint lui arracher un frisson, il fallait quitter la crique pour qu’au lendemain ils soient déjà dans les grands fonds pour mettre voile vers le coffre. Ce n’était donc pas compliqué, Anne procéda par ordre de manœuvre pour quitter le port, détachant les amarres, aidant pour remonter l’angle et grimpa dans les mats pour libérer les quelques voiles dont ils avaient besoin pour avancer tranquillement en leur donnant un bon angle. La petite brise qu’il y avait s’engouffra dans la toile, faisant gonfler les voiles. Et depuis le haut du mat, la vue fut fantastique. One-Eyed-Willy s’éloignait, les maisons éclairées se firent de plus en plus petites et alors elle retrouvait sa liberté. La pirate quitta des yeux ce trous à rats pour poser son regard clair sur le crépuscule à l’horizon qui déchirait le ciel d’une multitude de couleurs contrastées. Plissant les yeux sous les derniers rayons du soleil, Anne avait un fin sourire sur le visage. Enfin, pensait-elle, enfin…Cette sensation perdue qu’était celle de voguer sur l’eau lui avait tant manquée, Bonny Blood reprenait du service, elle était de retour et cette fois-ci elle n’épargnerait personne. James n’était plus là pour la freiner, désormais elle n’était plus la chienne de qui que ce soit.

La pirate ne se reposa pas sur ses lauriers, aidant dans les mats, attentive aux ordres du capitaine et bien que les matelots semblaient réticents de la voir aider, lorsqu’ils remarquèrent ses gestes méticuleux et loin d’être hésitants trahissant l’expérience ils se montrèrent plus coopératifs. De toute façon, si elle était là, c’était que le capitaine l’avait bien voulu et ils n’étaient pas sans le savoir. Anne n’eut pas de réelle remarque, il y avait seulement des regards jusque là. Ce n’était pourtant qu’une question d’heure avant que l’un d’entre eux aille voir le capitaine en lui demandant s’il n’avait pas perdu l’esprit en l’embarquant. Là, Anne allait pouvoir constater de la loyauté de l’équipage, en attendant elle prenait la température, elle patientait, s’interrogeant, analysant. Son séjour ici dépendrait aussi d’eux, voir s’ils seraient capables de lui obéir sans broncher si elle prenait le post de second du navire. Anne le saurait bien assez tôt.

Quelques minutes plus tard, on fit jeter l’ancre par-dessus bord, le navire était dans le bon angle pour faire voile dès l’aurore. En attendant il leur fallait passer la soirée et la nuit. Le coq s’était activé et une fois le navire immobilisé on pouvait percevoir les odeurs du potage qu’il préparait. Anne descendit de son perchoir, rejoignant la cabine du capitaine puisqu’elle avait été conviée à partager sa table pour ce soir là. La pirate y pénétra après avoir été autorisée de rentrer et vit que le capitaine ici aussi avait droit à une belle table bien dressée quand une multitude de bonnes choses se présentaient dans des plats. De l’argenterie, sans doute provenant d’un bon butin, le Walrus était un navire riche et il avait raison de le mettre en avant. James disait souvent qu’un pirate a besoin d’un moment plus civilisé quand il mange, que la qualité de sa nourriture et sa manière de la déguster lui permet de ne pas devenir complètement fou et se rappeler que l’on vit toujours en communauté malgré tout. Anne retira son chapeaux ses longs cheveux roux encadraient toutefois toujours son visage et elle prit place à table en attendant que Silver et les autres officiers se joignent au repas. Elle entendait des murmures de l’autre côté d’une porte, persuadée que l’on tentait déjà de comprendre quelle folie avait pris Silver de la ramener à bord. Anne serra les dents et s’empressa de prendre un couteau pour le cacher dans sa veste dans le cas où l’un d’entre eux cherche à la planter pendant qu’elle mange.











Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: It's a new dawn it's a new day [flashback] It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 EmptyVen 9 Déc 2016 - 18:52

It's a new dawn it's a new day
Anne & John


Sur le pont, ce fut le plus agréable des spectacles qui s'offrit au capitaine du Walrus. Il appréciait tout à coup beaucoup plus la fraîcheur crépusculaire, les vents qui venaient soulever les pans de son manteau et ses cheveux dans son visage ; cela prenait une toute autre dimension alors que le voyage se profilait devant ses yeux, et qu'il laissa ses mirettes se perdre sur les flots à l'horizon. La couleur azurée de la mer avait laissé place à un bleu profond, presque noir, qui rappelait sans aucun doute à John les abyssales profondeurs dans lesquelles il avait déjà maintes fois plongé. Souvent, il se prenait à songer à ce que ces terreurs profondes pouvaient abriter comme monstres, ou comme trésors. Il ne doutait point qu'il pourrait devenir le maître des océans s'il mettait la main sur ce qui se trouvait dans les profondeurs. Un jour, peut-être. Mais présentement, il arborait déjà ce grand sourire prometteur, alors que ses petites prunelles bleues se baladaient sur le moindre détail du navire. Tout était en place, tout était parfait. Et alors, il donna l'ordre de sa voix grave et puissante, comme l'avènement d'une ère nouvelle, et le départ vers ce trésor dont il pouvait seulement imaginer les contours.

Les marins commencèrent à s'activer dès ses premières paroles, et ils y avaient plutôt grand intérêt, sans quoi ils seraient largement dispensés d'un ou deux repas. John resta sur le pont un moment, à donner ses ordres lorsqu'il le jugeait nécessaire, mais surtout pour observer ses hommes et les efforts qu'ils étaient chacun prêts à fournir. Il ne fut pas étonné que l'un d'eux se démarque dès le départ, et il ne fut pas non plus surpris par l'identité de celui-ci. La jeune demoiselle à la chevelure flamboyante était déjà dans les mâts, à sortir les quelques voiles dont ils auraient besoin, à faire les cordages et à vérifier que tout était en place. Elle avait sans doute une très bonne expérience d'avoir été second d'un capitaine pendant quelques années, songea John. Mais il ne se gêna pas pour l'épier de son regard inquisiteur, et surveiller la qualité de son travail avec un peu de distance. Il ignorait si cela allait la vexer, ou simplement ne pas lui plaire, mais il s'en fichait bien. Premièrement parce que c'était lui le capitaine ici, et que personne n'avait à redire à ce qu'il faisait, non plus qu'à ses manières. Et secondement, parce que s'il voulait faire de Anne quelqu'un de bien positionné ici, il fallait aussi qu'il évalue ses capacités et qu'il assure ses arrières, si par malheur elle n'était qu'un piège tendu pour lui. Cela ne semblait pas être le cas, mais il est toujours bon de se méfier quand l'on a pas encore goûté au pire.

Le capitaine regagna sa cabine où déjà, les fumets agréables de la nourriture vinrent chatouiller son nez ; il attendit encore quelques minutes à l'intérieur, quand finalement, l'on vint toquer à la porte pour réclamer son attention. Il entendait quelques murmures derrière, mais il s'empressa d'ouvrir pour voir qui venait l'importuner.

« Capitaine » salua le premier. « On a.. Euh, on a un truc à d'mander » John le regarda sans ciller, le pauvre petit jeune était une recrue de l'an passé, il n'était pas nécessairement très rapide, mais il faisait ses gestes avec une précision infinie, ce qui lui valait d'avoir toujours sa place ici. John le fixa un moment, avant de l'écarter pour refermer la porte et les prendre à part. Il guida les trois marins qui étaient avec lui pour les amener sur le pont, s'adressant à l'un d'eux pour qu'il lâche l'ancre. « En fait, on s'pose quelques questions.. A cause de la.. De la.. »

« A cause d'Anne, oui. Pas étonnant, y en a pas un d'vous qui l'a pas reluquée. Mais elle est pas là pour mon pieux, ni pour l'vôtre. Maintenant tu dégages et tu vas bouffer, et que j'te r'prenne plus à poser des questions pareilles, sinon la prochaine fois c'est toi qui finit dans l'pieux des autres, compris l'ami ? » le marin, quelque peu choqué, fit mine d'accepter sa réponse et se carapata rapidement. John esquissa un sourire, puis il s'en retourna à sa cabine de capitaine où Anne l'attendait déjà. Sur la large table en bois étaient disposés de nombreux plats, nourriture trop abondante pour seulement deux personnes, mais c'était ça aussi le goût des luxures et de la richesse. Il arriva, donnant un signe de tête à Anne avant de venir se glisser dans son habituel fauteuil. Il inspira longuement, soufflant avec un fin sourire sur les lèvres.

« Ah, voilà ce que je préfère sur ce foutu navire après la vue de l'océan ! » Et il s'empressa de se lever pour remplir son assiette, piochant dans le porc laqué, dans les petits pois, dans la terrine et dans les pommes de terre. Il ne servit pas Anne, jugeant qu'elle était largement assez grande pour le faire d'elle même et puis aussi parce qu'il avait clairement autre chose à foutre. Il commença à manger, de façon certes plus propre que ses hommes, mais ce n'était pas encore tout à fait ça. Il porta à ses lèvres un calice de vin qu'il vida rapidement, et qui laissa quelques gouttes couler le long de sa barbe. John leva finalement les yeux vers la jeune femme, non sans laisser aller ses habiles pupilles là où on ne les voulait certainement pas.

« Alors, tu trouves tes marques ? Ça te plait, l'océan, pas vrai ? »









made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: It's a new dawn it's a new day [flashback] It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 EmptyVen 9 Déc 2016 - 20:17



it's a new dawn, it's a new day

Long John Silver & Anne Bonny


Anne observa d’un air curieux les hommes qui sortaient de la cabine du capitaine après avoir à peine entendu les messes basses qu’ils lui faisaient. Bien sûr y’en a pas un seul qui n’avait pas laissé son regard dédaigneux trainer sur elle comme si elle puait la charogne. Alors il n’y avait pas besoin d’être malin pour comprendre : Elle avait dû faire objet de conflit entre eux et les décisions du capitaine mais ils apprendraient vite à la connaitre et à voir qu’ils gagneraient à l’avoir sur le navire. D’ailleurs il lui fallait vite rapporter de l’argent, mettre ses talents à leur profit et avait déjà quelques idées sur comment y parvenir. C’était la seule façon pour gagner leur respect et de les satisfaire de sa présence. En attendant elle devait supporter les regards noirs et déplacés et surtout se la fermer bien que plusieurs d’entre eux  risquaient déjà beaucoup. Elle avait souvenir de certains hommes de son défunt mari qui avaient cru pouvoir faire quelques blagues avec elle et qu’elle avait fini par castrer sous le coup de l’énervement. Anne n’était pas certaine de savoir se retenir à l’avenir si elle finissait par gagner la confiance de Silver. Quoi qu’il en soit ils ne perdaient rien pour attendre.

Anne les observa du coin de l’œil tandis qu’ils refermaient la porte derrière eux. Puis le pas particulier de Silver tapant contre le plancher l’interpella. La pirate l’observa simplement, ignorant si cela annonçait de mauvaises nouvelles pour elle ou non. Puisqu’il n’évoqua pas directement le sujet en venant prendre place, Anne en déduisit qu’il était plutôt satisfait de son travail et c’était une bonne chose. La jeune femme l’écouta soupirer tout en remplissant son assiette, si elle n’était pas très épaisse elle n’en avait pas moins un appétit d’ogre et ne se fit pas prier pour bien la remplir. Ça l’arrangeait que Silver engage la conversation, parce qu’elle n’aurait pas su par où commencer. Levant les yeux vers lui tandis qu’elle portait son verre à ses lèvres, elle remarquait qu’il n’était pas du genre à garder ses yeux dans sa poche. Tôt ou tard il la verrait comme une alliée et non plus comme une potentielle proie et ces regards là n’existeraient plus – du moins c’est ce qu’elle espérait.

« Aye, c’est un beau bâtiment le Walrus, j’ai hâte de voir c’qu’il a dans l’ventre. » Affirma t-elle en toute honnêteté.

Il n’était pas aussi imposant que d’autres navires mais elle savait d’hors et déjà que c’était un puissant navire de guerre. Elle avait vu les pièces de bordée, et ces navires là étaient plutôt rapides sur les hautes mers. Ca changeait de celui de James qu’elle avait eu du mal à faire retaper. Là on pouvait voir que tout était bien entretenu, et alors la navigation n’en serait que plus agréable.

« Chui pas née pour être lady, j’crois qu’pour tout l’monde c’est pareil, on d’vient pas pirate par hasard, l’océan a de nombreux arguments en sa faveur quitte à mener une vie complèt’ment différente. Et une fois qu’t’y as gouté tu peux difficilement t’en passer. »

Anne mordait dans sa cuisse de poulet sans la moindre élégance mais ayant toutefois la décence de s’essuyer la bouche pour ne pas laisser de film huileux sur le pourtour de sa bouche. C’était bon, ça aussi c’était important, on ne fait pas de bons marins sans avoir de bonnes réserves et surtout un bon cuisinier. Etant grande amatrice de boustifaille, elle était complètement séduite. Anne lui adressa un sourire en coin, mâchant ce qu’elle avait dans la bouche avant de pouvoir continuer ce qu’elle disait.

« Y’a un problème avec les gars ? »

Il allait vite le découvrir, mais Anne était du genre à poser beaucoup de questions quand elle se sentait concernée par quelque chose. D’une part parce qu’elle n’aimait pas que l’on casse du sucre sur son dos et d’autre part parce que s’il avait des solutions à lui proposer il fallait absolument qu’ils en parlent. La confiance passait d’abord par le dialogue, et si Anne n’était pas du genre bavarde, lorsqu’il s’agissait de la bonne ambiance du navire, elle était prête à repousser ses limites. D’entrée déjà, avec Silver elle n’avait jamais autant parlé à quelqu’un qu’elle ne connait qu’à peine.

« S’il faut que j’aille leur expliquer moi-même j’peux l’faire. »

Après tout, Silver avait été clair : si elle avait le moindre souci avec l’équipage, elle allait devoir se débrouiller. Anne entreprit d'écraser ses patates, elle s'en donnait à cœur joie et pour peu après ce qu'elle venait de dire elle donnait l'impression qu'elle leur réservait le même sort.












Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: It's a new dawn it's a new day [flashback] It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 EmptyMer 14 Déc 2016 - 17:17

It's a new dawn it's a new day
Anne & John


Pour en avoir dans le ventre, ça, il en avait ce beau bateau. C'était dire le nombre de fois où il avait glissé sur les flots comme porté par le vent, et que rien ne semblait pouvoir l'arrêter. Il allait, impitoyable, prêt à détruire la moindre des choses qui se mettrait entre le capitaine et son butin. Par maintes fois il s'était montré digne dans sa tâche, il avait écumé les mers en mettant la peur au ventre de ceux qui le croisaient. Un navire de guerre, c'en était un, et il n'était qu'au tout début du règne que John lui prévoyait. Il écouta la pirate lui parler d'elle, attentif un peu plus que ce qu'il n'aurait pensé l'être alors que son estomac criait famine. La nourriture trouvait toujours ses grâces auprès du capitaine, lui qui avait été cuistot il en savait quelque chose. Mais pour le coup, elle tirait ses épingles du jeu en s'accaparant ses pensées, et alors, John délaissa son assiette pour la regarder non sans une certaine curiosité.

« Toi, tu sais de quoi tu parles. C'est bien, t'as l'air de pas avoir trop froid aux yeux non plus. On verra bien c'que ça donne mais si tu peux être là pour autre chose que les donzelles d'habitude, tant mieux pour toi. T'auras ta part du butin comme tout le monde » répondit-il, pour finalement se détacher d'elle et mordre dans un morceau de pain. Il se concentra à nouveau sur son assiette, débordante de moult choses auxquelles il voulait goûter, alors que sur la table se trouvaient encore de nombreux plats qu'il n'avait pas touchés. Effectivement, il n'attendait certainement pas d'elle d'être une lady, il n'y avait largement pas la place pour une telle créature à bord. De ce qu'il en avait vu jusque là, la jeune femme lui apportait bien la preuve qu'elle n'avait pas menti sur ses capacités. Elle avait le pied marin, assurément, et elle savait ce qu'elle était en train de faire. Et si elle ne le savait pas, et bien, au moins, elle en donnait l'illusion. Le capitaine soupira, quelque peu fatigué mais il avait bien envie de lui faire la discussion, parce qu'il pourrait voir à quel chardon il se piquerait avec celle-là, et ça l'intéressait aussi de voir ce qu'elle avait dans le ventre. Il l'entendit lui demander s'il y avait un problème avec les hommes de l'équipage, ce à quoi il répondit avec un grognement, avant de rentrer un peu plus dans les détails.

« Si t'as des soucis avec eux, tu régleras tes affaires » commença-t-il, remettant tout de suite les choses au clair pour son compte. « C'est aussi ça, le pacte. » Il aimait que sur son navire, tout le monde sache toujours à quoi s'attendre. Au moins, avec Anne et ce qu'elle avait pu lui dire d'elle, il ne se faisait pas trop de souci quand à savoir si elle allait se débrouiller. Elle avait déjà envoyé son mari par le fond, alors ce n'était certainement pas une bande de petits écervelés qui allait lui faire peur. Tout du moins il l'espérait. « Tu sais, la plupart de ces mecs ont pas vu beaucoup de nanas dans leur vie. Surtout pas ici, su le Walrus. Y a des vieilles légendes qui disent qu'une femme à bord, ça porte malheur. Moi j'm'en fous, tant que tu fais bien ton travail on devrait pas avoir de problèmes toi et moi. Mais ici y en a la moitié qui voudraient bien que tu dégages pour pas que le navire soit maudit, et l'autre moitié qui voudrait bien savoir c'que y a sous tes fringues. Alors ma foi, j'en ai déjà envoyé une paire se faire mettre, tu devrais plus avoir de quoi te déranger avec ceux là. » Il marqua une pause, apportant une fourchette bien remplie jusqu'à sa bouche pour l'enfourner sans aucun délicatesse. Lui non plus ne serait pas très clément s'il y avait des problèmes à bord. « Pour les autres, j'te laisse leur montrer de quoi t'es capable, après tout tu t'embarques ici, tu gères tes miches. »

Portant une coupe de vin à ses lèvres, le capitaine se redressa, délaissant son assiette pour reposer son dos dans le fauteuil, gardant son regard perçant sur la jeune femme. Il avait beau avoir une sacrée vision des femmes, elle n'était pas sans bouleverser cela, et ça lui plaisait bien.

« Fais gaffe quand même. J't'aime bien et t'as l'air de savoir c'que tu fous ici. Mais salit pas trop l'navire » dit-il en esquissant un large sourire. « Parce que gratter du sang c'est pas le plus plaisant, et ce s'ra à toi d'le faire si t'en fais couler »








made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: It's a new dawn it's a new day [flashback] It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 EmptyMer 14 Déc 2016 - 21:10



it's a new dawn, it's a new day

Long John Silver & Anne Bonny


Le repas était agréable, la discussion était assez tranquille jusque là et Anne se plaisait à penser qu’il en était de même pour elle de son point de vue. En tout cas pour le moment, ne sait-on jamais s’il finit par lui faire des avances et que tout cela ne soit qu’à cette finalité. Pour le moment il semblait sincère et elle appréciait qu’on la prenne au sérieux aussi rapidement.  Ce n’était pas le cas du reste de l’équipage bien sûr et le sujet arriva bien vite sur le tas. Du temps où elle voguait avec son mari, il y avait toujours un gars pour essayer de faire son malin avec elle et il l’avait vite regretté. James au départ s’était souvent interposé entre elle et les hommes mais s’était aussi vite rendu compte que ce n’était pas nécessaire et que justement, tout se passait mieux si ils se rendaient compte qu’il n’y avait pas de faveurs de la part du capitaine, jute une confiance, elle était traitée comme n’importe quel pirate à bord. Anne avait l’espoir que ça se passe de la même façon avec Silver, à un détail près qu’elle n’était pas son épouse. La jeune femme écouta les remarques de son nouveau capitaine avec attention concernant les matelots et ne fut pas surprise de ses déclarations. Étouffant un rire, la pirate continua de manger calmement, ne faisant pas de commentaire pour le laisser finir de parler. Ces hommes…Au final c’était toujours les mêmes raisons qui les poussaient à ne pas apprécier les femmes sur un navire mais ils finiraient par s’y faire car de toute façon ils n’avaient pas le choix.

« Aye, c’pas un problème ça, j’ai l’habitude. »

Anne entama également le vin, il était bon et se mariait bien avec le reste du repas qui était de bonne qualité. Depuis que James ne vivait plus avec elle, elle ne cuisinait pas tant que ça parce qu’elle n’avait ni patience ni motivation. Assurément, ça changeait de ce qu’elle mangeait tous les jours et alors elle ne se faisait pas prier pour se remplir la panse et l’arroser de vin.

Anne fut prise au dépourvu lorsqu’il annonça qu’il l’aimait bien, il lui arracha un sourire en coin, surprise qu’il l’apprécie aussi vite. Néanmoins elle ne prenait pas la grosse tête pour autant, se disant qu’il était particulièrement de bonne humeur à cause du trésor qu’il allait ramener avec le travail qu’elle avait fourni. La jeune femme savait qu’en mer l’ambiance n’était pas toujours à son beau fixe et qu’elle écoperait tôt ou tard de sa colère. Ça ne l’effrayait pas mai pour le coup elle devait avouer qu’elle l’appréciait bien aussi. Quand à l’éventualité qu’elle salisse, elle se promettait de faire attention à ne pas trop s’emporter comme elle avait l’habitude de le faire, car il fallait avouer qu’elle dégainait on sabre plus rapidement que la normale.

« J’frai attention ! » Répondit-elle simplement en trempant un morceau de pain dans la sauce pour ne pas en perdre une miette.

Anne s’attaqua au dessert, attrapant une pomme dans un saladier, elle la prit bien rouge et croqua dedans tout en laissant son dos aller contre sa chaise, visiblement à l’aise en sa compagnie. Elle avait hâte qu’ils mettent la main sur ce trésor, car cela signerait leur aventure de manière officielle.

« J’dormirai sur le pont cette nuit, j’veux pas m’faire tuer dès l’premier soir. » Déclara t-elle avec un large sourire amusé

Sur les nuits suivantes en revanche elle serait obligée d’aller dormir sur un hamac dans la calle, car cela ferait parti de son processus d’intégration. Ils s’habitueraient à sa présence, elle devait pour cela s’imposer et montrer qu’elle ne les craignait pas. Sur le pont elle serait bien, Anne apprécie dormir à la belle étoile et une simple couverture l’empêcherait d’attraper un rhume.

« J’sais bien nager aussi si t’as b’soin que j’plonge pour aller chercher des trucs. Le épaves ici c’est pas c’qui doit manquer vu l’nombre de pirates qu’y’a sur cette île…. Doit y avoir un sacré potentiel là-d’ssous non ?»













Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: It's a new dawn it's a new day [flashback] It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 EmptyJeu 15 Déc 2016 - 17:42

It's a new dawn it's a new day
Anne & John


Oui, elle devait bien savoir à quoi s'attendre. Après tout, ce n'était pas sa première fois à bord d'un navire. John esquissa un sourire, il savait que ses hommes avaient l'esprit un peu ailleurs avec une femme à bord, mais il attendait le premier qui ferait un mauvais pas et qui se ferait corriger, ce qui dissuaderait certainement tous les autres de lever les yeux à son passage et qui promettait d'être bien drôle. Il soupira, à vrai dire, il attendait ce moment comme un gamin qui fait une bêtise, à la fois pour voir lequel d'entre eux serait assez culotté pour aller chercher les noises à la nouvelle recrue pour se prendre une belle dératée, mais tout autant pour voir la patience de Anne mise à l'épreuve. Il n'avait rien entendu de spécial à son sujet, son nom n'évoquait pas le moindre souvenir ; peut-être qu'il l'avait déjà entendu au détour d'une discussion arrosée dans une taverne, mais si c'était le cas il ne s'en souvenait pas. Son mari en revanche, il l'avait connu. Alors l'envie de savoir quelle drôle de petite créature pouvait se cacher sous cette chevelure flamboyante le tenait toujours. Bientôt, songea-t-il. Bientôt, il saurait, au même titre que tous les autres ici.

Il finit son assiette, se sentant enfin rassasié mais il attrapa bien vite du pain pour éponger la porcelaine, par pure gourmandise. Il aimait ça, la bonne nourriture, et surtout quand il en avait plus que de raison comme c'était le cas lors de ses grands repas. Anne devrait en profiter, car c'était la seule fois pour le moment où il comptait la laisser manger ici. Pour les jours suivants, elle irait certainement avec les autres, à manger quelque chose de beaucoup moins raffiné. Et pour le coup, il ne soupait avec eux qu'en de rares occasions, souvent pour se tenir au jus des nouvelles et pour boire un bon coup. Il entendit la jeune femme parler du fait qu'elle allait dormir sur le pont, ce qui lui fit hausser un sourcil. Les températures marines étaient relativement basses durant la nuit, surtout en ces temps-ci. Mais il ne s'opposa pas à ses plans, de toute façon elle faisait bien ce qu'elle avait envie de faire. Elle aurait certainement besoin d'une couverture, mais il s'abstint de la lui proposer, pour qu'elle la demande d'elle-même si elle en souhaitait une. Elle enchaîna la discussion, alors que le capitaine du Walrus s'était assis confortablement dans son fauteuil.

« Oh, tu n'peux pas t'imaginer tout c'qu'il y a sous les flots. » confirma-t-il, un sourire en coin sur les lèvres alors qu'il se perdait à imaginer tout ce qui regorgeait au fond de l'océan. « Cela dépasse bien l'entendement de l'esprit d'un homme, crois-moi. Y a de quoi devenir fou, là dessous. Devenir fou à la fois à cause de la quantité d'or, mais aussi des tas de trucs sinistres qu'on peut y croiser. J'plonge aussi, mais pas n'importe où. Y a des endroits qu'il vaut mieux pas fréquenter, et à vrai dire, avec le butin qu'j'leur fait déjà, y a pas besoin de se presser dans ces régions-là. » John se souvenait du nombre incalculable de pièces qu'il avait pu apercevoir sur les fonds marins, mais aussi de tout ce qui avait sagement guetté ses moindres faux-pas pour lui sauter à la gorge. Il y avait de ces choses, tout au fond, dans les profondeurs abyssales où nul se serait jamais allé, qui avaient le rare privilège de glacer le sang du capitaine du Walrus. Alors bien vite, il chassa ces monstres de ses pensées, et il reprit la conversation là où il l'avait laissée.

« C'est bien, r'marque. Y en a peu qui savent nager ici. Au moins on s'ra deux à s'mouiller pour aller chercher l'or. T'auras de quoi m'montrer c'que tu sais faire, t'en auras l'occasion bien assez tôt quand on s'ra arrivés »








made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: It's a new dawn it's a new day [flashback] It's a new dawn it's a new day [flashback] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

It's a new dawn it's a new day [flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-