AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr Empty
Message Sujet: Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr EmptyMer 5 Oct 2016 - 12:39


Mains en l'air! Ceci est un hold up!!
Altaïr & Eden'El


La forêt était étonnamment silencieuse. Elle avait l'impression d'être seule au monde, entourée seulement par le doux balancement des branches, le gazouillis discret d'un oiseau de temps en temps. Elle aimait ces moments de calme. Ils étaient tellement rares depuis qu'elle avait emménagé en ville et qu'elle avait ouvert son cabinet. Elle aimait son travail, passait ses journées à venir en aide aux autres. Elle se sentait bien quand elle travaillait ainsi, s'oubliant complètement pour les aider. Mais c'est quand elle retrouvait ces moments de paix, enfin seule au milieu de la nature, qu'elle se rendait compte à quel point tout cela lui manquait. Il l'avait bien compris, c'était pour ça en partie qu'il voulait acheter pour eux une maison en dehors de la ville. Il comprenait son besoin de s'isoler par moment, de retrouver la solitude de la forêt qu'elle avait connue pendant une partie de sa vie. L'autre raison elle le savait, était qu'il voulait élever leurs enfants en dehors de l'agitation de la ville. Son coeur se serra à cette pensée. Leurs enfants... elle n'osait toujours pas lui dire la vérité, lui avouer que peut être ce désir ne se concrétisera jamais, les sirènes étant moins fertiles que les êtres humains, elle n'osait pas lui dire ce qu'elle était de peur de le voir fuir, lui... le seul homme qu'elle ait jamais aimé à ce point.

Elle soupira et reprit sa cueillette. C'était trop souvent la même chose en ce moment. Elle sortait pour ramasser des herbes et se changer les idées et elle se retrouvait inlassablement à se prendre la tête. Elle ne cessait de penser à lui, à leur futur mariage, à son secret... Et c'était un fardeau qui se faisait chaque jour un peu plus lourd.

La forêt était tellement calme qu'elle ne remarqua pas quand elle le devint davantage. Ou peut être était-elle trop plongé dans ses pensées, à les tourner et retourner dans tous les sens pour remarquer autre chose? Elle était déjà passée devant deux plantes qui l'intéressait sans s'arrêter pour les ramasser.

Elle s'aperçut de ce qu'elle faisait, ou plutôt de ce qu'elle ne faisait pas, que quelques minutes plus tard. Elle se laissa tomber en soupirant une fois de plus sur un vieux tronc d'arbre. Le soleil commençait déjà à se coucher sur l'horizon. Il allait falloir qu'elle se dépêche de rentrer si elle ne voulait pas être surprise par la nuit. Ce n'était pas une si bonne idée en fin de compte que d'être venue ici. Il l'avait sévèrement réprimandée quand elle lui avait dit qu'elle partait dans la forêt du larcin chercher des plantes. Il avait reçu des plaintes, des personnes qui s'étaient faites attaquées par des voleurs en se promenant dans cette forêt. Il ne tenait pas à rajouter son nom à la liste des personnes agressées. Elle avait balayé ses inquiétudes d'un vague geste de la main. Il s'inquiétait pour rien. La plupart des agressions n'avaient eu lieu que la nuit. Elle serait rentrée bien avant le soir. Et de toute façon certaines des plantes qu'elle voulait ne poussaient que dans cette forêt, elle n'avait donc pas le choix. Il avait continué à insister mais elle était partie sans écouter ses recommandations.

Au final, il allait être plus inquiet que jamais. Le soleil commençait à se coucher et elle n'était toujours pas rentrée alors qu'elle le lui avait promis. Et tout ça pour quoi? Pour ne même pas trouver les herbes dont elle avait besoin.

Elle soupira une nouvelle et se leva, se décidant à rentrer chez elle. Elle avait quand même récupéré un bon stock de plantes même s'il n'y avait pas toutes celles dont elle avait besoin. Elle aurait tout le temps de revenir une autre fois. Il protesterait encore, mais elle pourrait lui prouver qu'il avait tord, que sa précédente excursion s'était bien passée et qu'il n'avait donc aucune raison de s'en faire.

Elle commença à reprendre sa marche puis se figea au détour d'un chemin. Un groupe d'hommes lui barrait la route, à la vue des armes qu'ils portaient et des sourires qu'ils arboraient, elle avait du tomber sur le groupe de voleurs dont il lui avait parlé. Cette sortie ne se passait pas si bien que ça en fin de compte...


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr Empty
Message Sujet: Re: Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr EmptyLun 5 Déc 2016 - 20:12





Mains en l'air ! Ceci est un hol up !
Tell me, is this freedom baby ? Chasing after danger, making my heart beat ?

La forêt respirait le calme, on n'entendait rien si ce n'était le crépitement des flammes dans l'obscurité naissante. Altaïr, assis dans un coin du campement, aiguisé silencieusement ses lames. Il sentait les regards de ses compagnons, ils l'avaient réintégrés mais pas encore acceptés au même titre que n'importe lequel des leurs. Après tout, il les avait trahi de par le passé. Il avait préféré sauver la vie d'une gamine et de sa fée plutôt que de soutenir les décisions loufoques de leur chef de l'époque. Pire, Altaïr avait dépassé les limites. Pourtant, aujourd'hui, l'homme était de retour parmi ceux qui l'avaient rejetés après sa trahison. Ils étaient trop peu nombreux, trop en mauvais état pour refuser la force physique et morale qu'était cet homme. Si certains semblaient heureux de le voir parmi eux, ils restaient une minorité. Beaucoup ne voyaient en lui que le traître, le paria. Aussi, lui faudrait-il faire ses preuves.

L'ancien galérien se leva en même temps que ses amis. Les premières lueurs de la nuit tombaient sur Neverland, plongeant la forêt du larcin dans une atmosphère nouvelle. Les bandits sortirent leurs armes, les glissèrent à leurs côtés et prirent la route. Gare aux marchands ou aux imprudents qui osaient passer par leur territoire. Ceux-là seraient contraints de leur donner tout ce qu'ils possédaient de valeur. Altaïr aimait cette vie, cette existence furtive, éphémère et teintée de danger. On aurait pu lui proposer une tout autre vie bien respectable qu'il aurait sans doute refusé. L'homme n'aspirait pas au calme et à l'ennui comme le commun des mortels.

La bande de joyeux lurons traversa une partie de la forêt, toujours aussi calme et endormie. Altaïr repéra quelques jeunes femmes, réduites à vendre leurs charmes au détour des arbres de la forêt du larcin. Cet endroit était définitivement un lieu de perdition. Un endroit où le vice et le danger rôdait de jour comme de nuit. Le bandit continua sa route sans s'arrêter, ne prenant attention ni aux demoiselles aux moeurs légères qui lui faisaient des propositions ni à ses compagnons qui hésitaient à céder. Altaïr finit par s'arrêter sur la route principale, un simple sentier de terre battue. Quelques-uns de ses amis le rejoignirent tandis que d'autres allaient s'amuser auprès des belles de la forêt.

Une silhouette se dessina un peu plus loin, son allure n'avait rien d'assurée. Elle n'était pas d'ici. Elle n'appartenait pas à la forêt. Altaïr, comme tous les autres, sortit ses armes en un instant. Une série de lames d'acier brillèrent alors sous les reflets lunaires. Le voyou pencha la tête pour discerner au mieux la victime. C'était une femme approchant la trentaine sans doute, vêtue de façon plutôt élégante. On était bien loin des guenilles et des cheveux en bataille. Cette femme-là ne vendait pas ses charmes, Alto en était plus que sûr ! Au contraire, son port de tête et son dos plutôt droit laissaient supposer qu'elle vivait dans un certain luxe. Eux, dormant à même le sol, avaient le dos en compote et cela se ressentait dans leur démarche.

- On se balade au clair de lune ?

Altaïr esquissa un sourire et s'alluma une cigarette, faisant danser la lame entre ses doigts tandis que la jeune femme était plus loin sur le chemin. Il ne comptait pas lui faire de mal, ils n'étaient qu'une bande de voyous et non pas des tueurs sanguinaires. Cependant, l'intimidation jouait un grand rôle dans leur existence ! Mieux valait que l'inconnue soit fébrile. Si elle avait peur pour sa vie, elle se montrerait plus coopérative. Et puis, une seule personne face à une bonne demi-douzaine d'ennemis ... le compte était vite fait.

- On va te décharger de tous tes bijoux et aussi du contenu de ton panier. Si Madame le veut bien ,évidemment.

Le bandit esquissa une petite courbette faussement polie qui fit éclater de rire ses compagnons. Ici dans la forêt, on vivait dans les bas fonds. La plupart des gens vivant entre ces arbres étaient des fils de catins, des orphelins ou encore des jeunes chassés de chez leurs parents beaucoup trop tôt pour s'offrir un bel avenir. La plupart auraient pu devenir pirate mais la majorité n'était pas assez mauvaise pour se lancer dans un tel dessein. Altaïr, lui-même, n'aurait pu supporter l'idée de tuer sans vergogne. La piraterie était un monde trop cruel à leur goût. Eux, préférait la fourberie. D'ailleurs, ils ne se privaient pas de se moquer ouvertement des gens plus aisés, de ceux qui, partout ailleurs que dans la forêt du larcin, avaient tellement plus de pouvoirs qu'eux.

- Que fait une lady seule à cette heure dans la forêt du larcin ? A croire que certains aiment se faire dépouiller ...

Altaïr haussa les épaules. Après tout, même son nom en disait long sur cet endroit ...
code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr Empty
Message Sujet: Re: Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr EmptySam 31 Déc 2016 - 15:42


Mains en l'air! Ceci est un hold up!!
Altaïr & Eden'El


Elle se figea, la bande de truands lui faisant face. Elle avait été stupide, non prétentieuse. Elle savait très bien ce qu'elle risquait en venant dans cette forêt. La forêt du larcin, ce n'était pas pour rien qu'elle s'appelait ainsi. Mais elle s'était cru plus forte. Elle s'était dit qu'elle pourrait passer au travers, venir récupérer ses plantes et repartir comme si de rien n'était. Elle s'était imaginée qu'elle pourrait entrer et sortir de la forêt en toute tranquillité sans tomber sur une de ces bandes de voleurs qui sévissait régulièrement. Quelle prétention! Elle s'était faite avoir. Elle était restée trop longtemps à se balader, il était normal qu'elle se fasse repérer à un moment ou à un autre.

- On se balade au clair de lune ?

C'était de toute évidence le chef qui venait de parler. Il s'était avancé par rapport aux autres membres du groupe. A voir la façon dont ils riaient comme des abrutis à sa blague il était évident qu'il était le chef. Ils voulaient se faire bien voir de lui. Ils tenaient à leur tête. Et ils savaient qu'elle risquait de tomber s'ils ne se montraient pas loyal.

Elle resta droite, ne répondant pas à sa remarque. Elle fixait la cigarette qu'il venait d'allumer et la lame avec laquelle il jouait. Elle était tendue, essayant de réfléchir calmement à la situation et de voir comment elle pourrait s'en sortir en un seul morceau.

- On va te décharger de tous tes bijoux et aussi du contenu de ton panier. Si Madame le veut bien ,évidemment.

Nouveaux éclats de rire tandis qu'il faisait une petite courbette devant elle. Les imbéciles... ça les amusait de ridiculiser ceux qui étaient plus respectables qu'eux. Comme si en agissant ainsi ils allaient pouvoir inverser le cours de la vie qui faisait d'elle une dame et d'eux des rebuts de la pire espèce.

Elle réfléchissait aussi vite que possible, essayant de trouver une façon de marchander avec eux. Elle se rendit rapidement à l'évidence qu'elle n'avait rien à offrir et qu'elle était vraiment dans une mauvaise situation. Elle n'avait aucun bijoux sur elle, elle n'en portait jamais. Seule pendait à son cou la petite chaîne avec sa bague de fiançailles à son cou. Ca serait bien peu pour les satisfaire. Elle essaya d'ignorer la petite voix qui lui disait qu'il allait certainement la tuer s'il voyait qu'elle avait cédé sa bague à une bande de voleurs. L'important pour le moment était qu'elle s'en sorte en un seul morceau. Car pour le moment elle craignait qu'à défaut de trouver des marchandises intéressantes sur elle ils ne cherchent à se divertir ailleurs... entre ses cuisses par exemple.

- Que fait une lady seule à cette heure dans la forêt du larcin ? A croire que certains aiment se faire dépouiller ...

Elle ne releva pas la question, se contentant de défaire le sac qui pendait à sa hanche. Lui répondre ne ferait que lui procurer davantage de plaisir. Ca l'amuserait de la voir se débattre pour essayer d'échapper à son sort. Elle ne lui donnerait pas satisfaction. Elle resterait digne quoi qu'il arrive et forte. C'était la meilleure chose qu'elle pouvait faire.

Elle lança le sac à ses pieds. S'il pensait qu'elle allait venir le lui apporter comme une petite biche affolée, il se trompait lourdement.

- Voilà mon sac... mais je doute que vous y trouviez des choses à votre goût. Il ne contient que des plantes médicinales.

Elle hésita un instant à détacher la petite chaine qui pendait à son cou. Ils l'avaient certainement déjà repérée. Elle sentait leurs regards passer sur elle, la détaillant des pieds à la tête avec un plaisir pervers non feint. Elle soupira et arracha le collier de son cou. Sa vie valait plus que ce bijoux autour de son cou.

Comme pour le sac elle jeta le collier au pied de celui qui semblait être le chef.

- Et c'est le seul bijoux que j'ai. Il faudra vous en contenter. Mais si vous ne me croyez pas, vous pouvez toujours venir vérifier...

Elle savait qu'ils le feraient de toute façon alors autant les provoquer un peu. Elle écarta les bras et fixa le chef avec une lueur de défi dans le regard. Qu'il approche pour voir, qu'il tente de lui faire le moindre mal, elle ne se laisserait pas faire.

Elle resta ainsi à le défier du regard, espérant que quelqu'un ou quelque chose vienne la sauver de cette situation. Elle tourna légèrement la tête en entendant un bruit non loin. Elle ne savait pas ce que c'était. Peut être l'aide qu'elle espérait. Ou juste une mauvaise nouvelle qui allait faire empirer encore son cas.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr Empty
Message Sujet: Re: Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr EmptyDim 8 Jan 2017 - 19:28





Mains en l'air ! Ceci est un hol up !
Tell me, is this freedom baby ? Chasing after danger, making my heart beat ?

Jackpot. Ils avaient croisé la route d'une bourgeoise, de celles qui se baladaient probablement avec toute sa boîte à bijou sur le corps. Altaïr ne pouvait s'empêcher de jubiler, jouant avec son arme et fumant sa cigarette tranquillement. Le reste de la bande patientait à l'arrière, laissant l'imposant hors-la-loi prendre les choses en main. Il prit un malin plaisir à la tourner en ridicule car les gens comme elle, il les détestait. Des snobs, des fils et des filles à papa qui étaient nés avec de l'argent aux creux des paumes. Son visage était beau, ni marqué par le temps ni par l'usure. Ses mains étaient lisses, pâles. Des doigts qui n'avaient jamais de lutte acharnée, qui n'avaient pas du creuser la terre pour survivre. Altaïr la haïssait pour ce qu'elle représentait. Et en même temps, il ne faisait que la jalouser. S'il avait été à sa place ? S'il était né avec de l'argent, son jugement aurait été tout autre. Cependant, le bandit ne voyait pas les choses sous cet angle. Elle était riche, ils étaient pauvres. L'un devait céder ses biens à l'autre.

Elle lui balança négligemment son sac, le jetant à ses pieds comme on lancerait du pain à une chèvre. Quelques ricanements s'élevèrent dans le dos d'Altaïr. Ils étaient tombé sur une entêtée, une petite rebelle. Cela le fit sourire mais intérieurement, l'homme souriait moins. S'il laissait passer, s'il ne réagissait pas à son insolence, cela passerait pour de la faiblesse. Son attitude la desservait grandement, le hors-la-loi allait devoir se montrer moins sympathique puisqu'elle le prenait pour un rigolo. D'ailleurs, elle retira le collier qu'elle avait autour du cou et le jeta aux pieds de l'homme avec le même dédain qu'elle l'avait fait pour son sac. Des herbes médicinales et un petit pendentif. Ce n'était rien. Altaïr haussa les sourcils en l'entendant le narguer. La logique de cette femme lui échappait totalement. Dans son dos, quelques-uns des gars étaient plus que volontaires pour accéder à la demande de la belle mais le bandit leva une main pour les stopper.

- En voilà des manières milady.

Il désigna du doigt le sac et le collier à ses pieds et esquissa un sourire fourbe.

- Maintenant tu viens ramasser ça et me les donner gentiment où ... je risque de me fâcher.

Sa dague cessa de danser dans sa paume et il l'agrippa férocement. Son regard était posé sur la blonde, la menaçant silencieusement. Altaïr ne lui aurait pas fait de mal, ils n'étaient que des bandits à la recherche d'un peu d'argent mais ça, elle ne le savait pas et ne le saurait sûrement jamais. L'homme serra les dents, prêt à la menacer à nouveau quand un bruit attira son attention. Ses yeux se tournèrent vers l'origine du son et son visage changea d'expression.

Tout à coup, une horde de chevaux sauvage jaillit de nulle part. Les animaux avaient dû croiser un prédateur car ils fuyaient à toutes jambes. Leurs sabots fouettaient le sol, dégageant de larges nuages de poussières autour d'eux. Leurs crinières volaient au vent tandis que dans leurs yeux pouvaient se lire l'angoisse de la proie fuyant son funeste destin. Les bandits coururent pour s'écarter de la trajectoire des chevaux, ceux-ci fonçant droit vers eux. Altaïr plongea, sautant littéralement sur la bourgeoise et l'entraînant avec lui dans une roulade. L'un des chevaux passa à quelques centimètres de leurs corps étalés dans l'herbe, le bandit resta au-dessus de la blonde quelques instants, attendant que la terre ait cessé de trembler et que les chevaux se soient éloignés. Il roula ensuite sur le côté et poussa un lourd soupir.

- Rien de cassé ?

Il se redressa sur les coudes et jeta un regard à sa bande. La plupart avait fui, certains étaient peut-être blessés et étaient peut-être en ce moment même en route pour le campement et des soins. Ne restait plus qu'Altaïr et l'inconnue, seuls au milieu de la forêt. Les chevaux s'en étaient allés, on ne les entendait plus désormais. Le voleur fit pourtant signe à la jeune femme de se taire et lui tendit la main pour l'aider à se relever dès qu'il le fut lui-même. Il chuchota à son égard :

- Les chevaux fuyaient quelque chose. Il ne faut pas rester ici.

Sans lui demander son avis, le bandit l'attrapa par le poignet et la tira avec lui vers le sentier. Pourquoi ne cherchait-il plus à la dépouiller de ses biens ? Pourquoi l'avoir aidée ? Tout simplement car Altaïr n'était pas un hors-la-loi sans coeur. Et sa bande n'était pas une troupe de mécréants prêts à tout pour survivre. Ils étaient des petites frappes, des voyous de bas étages. Du genre à faire peur, à menacer et à blesser tout au plus. Jamais ils n'auraient été jusqu'à des actes réellement graves. Leur truc à eux, c'était plutôt l'effet de surprise et la crainte.

- Maintenant, il faut courir ...

Altaïr sentait l'ambiance s'alourdir autour de lui. Vivre en forêt lui donnait une sorte de compréhension des signes. Le silence s'était fait, plus aucune bestiole ne bronchait. Le prédateur devait être proche et mieux valait ne pas être les premières proies sur son chemin.
code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr Empty
Message Sujet: Re: Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr EmptyDim 15 Jan 2017 - 10:22


Mains en l'air! Ceci est un hold up!!
Altaïr & Eden'El


- En voilà des manières milady. Maintenant tu viens ramasser ça et me les donner gentiment ou ... je risque de me fâcher.

Elle ne lui ferait pas le plaisir de céder. Il les voulait, il les avait. Elle ne s'abaisserait pas à venir les ramasser pour les lui donner. C'était ridicule peut être, un reste de fierté mal placé qui pouvait peut être lui couter cher mais elle n'avait pas envie de céder à ses menaces. Elle fixait sa dague, ne faisant pas mine de bouger quand tout d'un coup une horde de chevaux surgie. C'était donc ça le bruit qu'elle avait entendu. C'était sa chance. Elle allait pouvoir profiter de la cohue qu'ils allaient créer et s'enfuir.

Elle avait commencé à faire demi tour quand elle fut plaquée au sol par le chef de la bande. L'enfoiré! Il l'avait fait exprès. Il avait certainement compris qu'elle allait s'enfuir et il l'avait plaqué pour qu'elle ne parte pas. Elle resta immobile, attendant que les chevaux aient fini de fuir, passant à quelques centimètres d'eux.

Elle se recula précipitamment quand il se dégagea. Il l'avait peut être aidé en l'éloignant des chevaux en furie mais elle restait quand même sur ses gardes. Une part d'elle même pensait quand même qu'il avait surtout fait ça pour éviter qu'elle ne s'échappe.

- Rien de cassé ?

Elle grogna mais lui répondit que ça allait. Il pouvait toujours courir pour qu'elle le remercie. Elle se retint de protester quand il lui dit de se taire. Elle n'était pas stupide, elle avait compris elle aussi qu'il se passait quelque chose. Des chevaux ne fuyaient pas comme ça sans raison. Car c'était bien ça, leur course effrénée ne pouvait être qu'une fuite.

- Les chevaux fuyaient quelque chose. Il ne faut pas rester ici. Maintenant, il faut courir ...

- Non! Attendez...

Elle dégagea d'un geste vif sa main de sa poignée et se précipita vers ses affaires. Elle poussa un soupir de soulagement en trouvant son collier intact. Son sac avait été piétiné mais il semblait en assez bon état. Rapidement elle passa le collier autour de son cou et le sac sur son épaule. Elle rejoignit ensuite le bandit et commença à courir.

Elle ne savait pas à quoi il jouait au juste. Un instant il la dépouillait, la menaçant de son arme si elle n'obéissait pas et voilà que maintenant il la protégeait et voulait l'aider à fuir. C'était à n'y rien comprendre.

Elle courut un moment, se moquant de savoir si l'homme la suivait ou pas. Il s'immobilisa finalement au milieu du chemin, l'oreille tendue. La chose qui avait fait fuir les chevaux s'approchaient. Elle pouvait l'entendre. Quoi que ce soit ils ne seraient jamais assez rapides pour la fuir. Elle parcourut les environs du regard, le coeur battant la chamade dans sa poitrine. Quel que soit la chose qui les poursuivaient, ils n'étaient pas de taille à se battre. Elle n'avait pas d'armes sur elle et elle doutait fort que le bandit avec uniquement sa petite dague puisse faire grand chose seul.

Elle reprit sa main et l'attira derrière elle. Elle sauta hors du chemin et alla se cacher à l'abri sous les racines d'un arbre. Elle se blottit dans un coin et attira le bandit contre elle. Ce n'était pas le moment de penser à la position dans laquelle ils étaient, ni de la proximité de leur corps. Elle en était sur, proche comme il l'était d'elle, il pouvait sentir les battements frénétiques de son coeur.

- Ne faites pas de bruit... je crois qu'il approche..

Elle essaya de calmer sa respiration pour faire le moins de bruit possible. Il était tout proche désormais. De là où elle était elle n'arrivait pas à le voir mais il était là, il le sentait. Il l'entendait ralentir son pas et s'arrêter à peu près là où ils étaient sur la route. Elle avait eu raison de se cacher. Vu la vitesse à laquelle il était arrivé, ils n'auraient jamais pu fuir assez vite. Il ne lui restait plus qu'à espérer que quel que soit la chose qui les avait poursuivit, qu'elle passe sans les voir.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr Empty
Message Sujet: Re: Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr EmptyJeu 26 Jan 2017 - 19:58





Mains en l'air ! Ceci est un hol up !
Tell me, is this freedom baby ? Chasing after danger, making my heart beat ?

Ils s'étaient mal comporté avec elle, pas étonnant qu'elle soit si froide avec lui. A quelle autre réaction aurait-il pu prétendre ? Lui qui avait tenté de la dépouiller de tous ses biens ? Qu'importe, Altaïr ne cherchait ni sa reconnaissance ni son amitié. Ce qu'il ne voulait pas, en revanche, c'était avoir une mort de plus sur la conscience. Surtout celle d'une innocente. La jeune femme maugréa que ça allait, de mauvaise grâce. Puis le hors-la-loi voulut l'emmener en sécurité mais elle dégagea d'un coup sec sa main de la paume d'Alto et courut droit vers le danger. Les yeux de l'homme s'écarquillèrent quelques instants. Que faisait-elle ? Etait-il sérieusement tombé sur la seule suicidaire de Neverland ? Mais brusquement, la demoiselle ramassa ses affaires et repartit en courant. Altaïr lui emboita le pas, comprenant mieux pourquoi elle avait agi de cette manière.

Cela le fit réfléchir un instant. Elle était prête à risquer de se retrouver nez-à-nez avec un prédateur, tout ça pour récupérer ses biens. Cela devait avoir plus qu'une valeur monétaire. Il y avait quelque chose d'affectif de ce genre d'action stupide et impulsive. Le bandit s'en sentait presque coupable. Presque, parce que voler restait tout de même son lot quotidien.

Ils coururent quelques minutes mais leurs faibles jambes d'humains ne pouvaient les mener assez loin pour les tirer d'affaire. La femme s'empara alors de la main d'Altaïr et l'emmena vers les buissons. Ils se cachèrent derrière un imposant tronc d'arbre. Le torse du bandit contre la poitrine de l'inconnue. Il sentait la chaleur émaner du corps de la jeune femme tandis que leurs coeurs battaient la chamade. Quelque chose rôdait dans ces bois et s'il leur tombait dessus, ils seraient peut-être amenés à devoir combattre. Altaïr n'était pas sûr de pouvoir lutter à mains nues contre un prédateur de la forêt. Il avait heureusement sa dague mais est-ce que cela suffirait ? Elle lui ordonna le calme et le silence, le bandit ne chercha pas à protester. Ils se savaient en danger.

De faibles bruits leur parvinrent jusqu'aux oreilles, trahissant la présence d'une créature non loin. Avec un peu de chance, elle passerait son chemin ... mais Altaïr n'était pas le genre d'homme à miser sur le hasard ou la chance. Il posa un doigt sur les lèvres pour faire signe à la jeune femme ne pas bouger et de ne faire aucun bruit. Lentement, il se baissa. Sa tête effleura la poitrine de l'inconnue, son ventre, ses jupons tandis que sa main s'étirait vers le sol. Enfin, une petite pierre lui griffa l'intérieur de la paume et Altaïr se redressa puis jeta l'objet le plus loin possible pour provoquer un bruit assez significatif pour lancer la chose sur une mauvaise piste. Il posa une main sur le bras de la jeune femme, elle semblait ne pas être trop impulsive mais mieux valait prévenir que guérir, bouger tout de suite aurait été signer leur arrêt de mort.

- Maintenant !

De brusques mouvements de pas les avaient alerté que la créature s'en était allée, leurrée par le caillou. Combien de temps avaient-ils ? Peu, trop peu. Altaïr reprit la main de l'inconnue et l'emmena à nouveau dans la direction précédente, repartant de là où ils venaient et donc à l'opposé du danger. Le bandit emmena la blonde à travers la forêt, tâchant d'accélérer le pas et de se mettre en sécurité loin du prédateur. Quand enfin, ils se furent assez éloignés pour pouvoir respirer un peu, Altaïr lâcha la paume de la femme et poussa un lourd soupire de soulagement.

- Je crois qu'on s'en est tirés.

Se penchant vers l'avant, il posa les mains sur les genoux et prit le temps de respirer un peu. Leur course effrénée lui avait vidé les poumons. Altaïr se redressa ensuite et observa l'inconnue en souriant. Elle n'était pas la lady qu'il croyait qu'elle était. Elle avait de l'instinct, des réflexes. Son appartenance à une classe sociale plus élevée n'avait pas fait d'elle une bonne-à-rien, tout juste capable de se choisir une robe assortie à ses bijoux. Non, quand elle avait pressenti le danger, elle avait su les mettre à l'abri et avait eu des réflexes pas si mauvais. Alto était impressionné.

- Je savais pas qu'on apprenait aux femmes de la haute à courir comme ça et à se cacher des monstres de la forêt ...

Il esquissa un sourire. A tort, Altaïr l'avait rangée dans un panier. Celui des incapables tout juste bons à acheter tout et n'importe quoi avec leur précieux argent. Malgré tout, elle n'était pas non plus devenue son héroïne ! Elle avait simplement de la ressource et ça avait le don de l'intriguer et de lui plaire. Le bandit réfléchit un instant puis suggéra :

- Tu veux venir boire quelque chose au campement ? T'en fais pas, on n'est pas de si mauvais bougres. C'est vrai que, quand on voit des choses qui brillent, on a tendance à vouloir s'en emparer. Mais comme tu semblais le penser, on ne te touchera pas ...

Altaïr pouffa de rire. Il l'avait mise dans le même panier que tous les autres bourgeois et elle, elle l'avait mis dans la même case que tous les autres bandits. Au final, tous les deux s'était trompé sur le compte de l'autre. Pas sûr qu'elle souhaite pour autant se rendre au campement mais après tout, si elle n'était pas déshydratée, c'est qu'elle avait de bonnes réserves d'eau dans le corps.

- En tous cas, moi je rentre. Je retournerai pas dans la direction que tu prenais tout à l'heure, si j'étais toi. Cette chose rôde. Mieux vaut laisser passer la nuit. Dès que le soleil se sera levé, ce genre de créature retournera se terrer dans son trou.

C'était un peu les bases de survie à Neverland. L'obscurité renferme toujours les pires des monstres.
code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr Empty
Message Sujet: Re: Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr EmptyMar 31 Jan 2017 - 12:43


Mains en l'air! Ceci est un hold up!!
Altaïr & Eden'El



Elle ne bougea pas. Elle sentait son coeur battre la chamade, anxieuse à l'idée que la chose puisse les découvrir. Elle se contenta d'hocher légèrement la tête quand il posa son doigt sur ses lèvres. Elle ne savait pas quelle idée il avait en tête mais elle allait le laisser faire. Au point où ils étaient, n'importe quelle idée serait la bienvenue. Elle ne savait plus quoi faire pour se sortir de cette situation à part prier pour que le monstre passe devant leur cachette sans les remarquer.

Elle se tendit un peu mais ne bougea pas tandis qu'elle sentait sa tête venir l'effleurer. Elle sentait plus qu'elle ne voyait son bras se tendre pour atteindre quelque chose. Finalement il se redressa avec... une pierre! Mais il était complètement stupide! Il pensait faire quoi avec ce misérable cailloux? L'assommer peut être?

Elle eut à peine le temps de réagir qu'elle le vit lancer la pierre d'un côté et l'entrainer en courant de l'autre côté. Bon d'accord, une diversion ce n'était peut être pas une si mauvaise idée que ça. Elle ne retira pas sa main de la sienne. Elle se contenta de le suivre, courant aussi vite que ses jupes le lui permettaient.

Ils s'arrêtèrent finalement et elle put récupérer sa main. Elle se laissa aller, prenant une grande inspiration et fermant les yeux de soulagement.

- Je crois qu'on s'en est tirés

Elle hocha la tête à nouveau, tentant de reprendre son souffle. La bête était loin pour le moment. Ils devraient aller se cacher maintenant pour passer la nuit en sécurité mais le plus gros du danger était passé. Ils pouvaient souffler désormais. Mais un problème s'offrait à elle désormais. Elle était seule, perdue en pleine nuit dans une forêt avec un monstre qui rodait non loin. Elle était obligée de traverser la dite forêt pour retourner chez elle, autant dire du suicide.

- Je savais pas qu'on apprenait aux femmes de la haute à courir comme ça et à se cacher des monstres de la forêt ...

Elle secoua la tête, un peu énervée d'entendre ça. Une femme de la haute, elle n'avait tellement pas l'impression d'en être une. Elle avait grandi à l'écart de la ville, vivant dans des cabanes ou des petites maisonnettes, bien loin de l'image d'une grande et belle demeure comme il se la faisait certainement. Ses vêtements soignés elle ne les devait qu'à elle même. Elle avait travaillé dur et elle avait désormais un métier qui lui permettait de gagner plus que correctement sa vie. Alors oui, elle était tout à fait capable de se débrouiller seule, de courir dans le forêt et même de grimper aux arbres. Elle n'était pas le cliché qu'il pensait qu'elle était.

- Tu veux venir boire quelque chose au campement ? T'en fais pas, on n'est pas de si mauvais bougres. C'est vrai que, quand on voit des choses qui brillent, on a tendance à vouloir s'en emparer. Mais comme tu semblais le penser, on ne te touchera pas ...

Elle le regarda, surprise par ce brusque revirement. Bon il était vrai qu'il l'avait protégé des chevaux puis qu'ils étaient partis se mettre à l'abri ensemble mais de là à l'inviter à son campement... Finalement, il n'était peut être pas le seul à l'avoir mal jugé. Il était peut être un rustre et un bandit mais il avait su être là pour la protéger. Et maintenant, il lui proposait même un abri pour la nuit. Elle savait que, malgré sa peur, elle était obligée d'accepter sa proposition.

- En tous cas, moi je rentre. Je retournerai pas dans la direction que tu prenais tout à l'heure, si j'étais toi. Cette chose rôde. Mieux vaut laisser passer la nuit. Dès que le soleil se sera levé, ce genre de créature retournera se terrer dans son trou.

Elle soupira avant de lui répondre.

- J'accepte votre invitation merci... Vu la chose qui est en train de roder par ici, ce serait dangereux pour moi de rester seule.

Elle lui fit signe qu'ils pouvaient y aller et elle le suivit, marchant d'un bon pas sans pour autant courir comme ils l'avaient fait plus tôt. Ils marchèrent un moment avant qu'elle ne se décide à briser le silence à nouveau.

- Au fait, je ne me suis pas présentée. Je m'appelle Eden. Et vous? A qui ai je l'honneur?

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr Empty
Message Sujet: Re: Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr EmptyLun 27 Fév 2017 - 21:53





Mains en l'air ! Ceci est un hol up !
Tell me, is this freedom baby ? Chasing after danger, making my heart beat ?

Son coeur battait dans sa trachée, prêt à jaillir hors de sa bouche à tout moment. Altaïr n'avait rien d'un surhomme, s'il s'était retrouvé face à un monstre comme celui qui rôdait, il n'aurait été qu'un vulgaire tas de chair prêt à être dévoré. Heureusement, sa diversion leur offrit le laps de temps nécessaire à fuir à toutes jambes et à s'arrêter, plus loin, en potentielle sécurité. Le bandit reprit son souffle et tenta de relancer la discussion avec la femme. Il l'avait mal jugée et il l'avait sans doute sous-estimée mais Altaïr ne tenait pas à la voir mourir. Elle ne méritait clairement pas de finir entre les crocs d'une créature féroce. C'est pour cette raison qu'il tenta de lui expliquer qu'ils n'étaient pas des vaux-rien prêts à l'attaquer et à la détrousser de sa vertu sans hésitation. Non, eux, ils n'en voulaient qu'à son or et puisqu'Altaïr se porterait garant d'elle, personne ne lui ferait du mal.

Le voyou l'invita alors au campement, sachant qu'ils n'avaient pas beaucoup d'autres choix. La femme réalisa probablement qu'elle avait là une chance de s'en sortir et que refuser aurait été stupide. Elle n'avait rien d'une idiote alors, elle accepta. Ils reprirent la marche tandis que la blonde se présentait enfin. Elle s'appelait Eden. Prénom intéressant, Altaïr ne l'avait jamais entendu auparavant. Cela lui arracha un sourire puis il se présenta à son tour, répondant à son interlocutrice qui le questionnait :

- Altaïr. Enchanté ...

Il ne put s'empêcher d'en rire, être enchanté ... n'était-ce pas le comble après les circonstances de leur rencontre ? Le voyou emmena la blonde au travers des arbres, tâchant de lui indiquer lorsqu'un trou se présentait sur leur chemin ou qu'une plante venimeuse sinuait au sol. Bientôt, ils atteignirent cette partie de la forêt du larcin qu'Altaïr considérait comme sa maison. Son comportement changea alors. Il se sentait chez lui et agissait tel un gamin perdu rentré à l'Arbre du pendu. Tout stress semblait avoir quitté son organisme et il avançait sans regarder autour de lui comme si aucun danger ne pouvait surgir de la faune et la flore locale.

Enfin, des éclats de voix leur parvinrent et Altaïr fit signe à Eden de le suivre. Ils dépassèrent une sorte de mini-montagne créée artificiellement grâce à des branchages, de la terre et des feuilles. De l'extérieur, on aurait vraiment cru à un élément du décor mais en en faisant le tour, on découvrait un campement. Alto étendit les mains des deux côtés en arborant un large sourire et en soufflant :

- TADAM ! Bienvenue au campement !

Ce n'était pas un palace, simplement quelques tentes faites d'un tissu fin et léger balloté par le vent. Un feu de camp crépitait au centre du camp, ses flammes dansant joyeusement tandis que des voyous se réchauffaient auprès de celles-ci. Tous les regards se tournèrent vers eux et certains dévisagèrent Eden sans gêne. Altaïr leur signala qu'elle était son invitée pour la nuit et personne ne broncha. Au campement, chacun avait sa vie et personne ne cherchait à imposer ses lois aux autres. Autrefois, ils avaient eu un leader mais aujourd'hui, ils fonctionnaient plutôt aux décisions de groupe. Evidemment, si les autres avaient jugé qu'Eden était une menace, ils seraient intervenus. Mais une fois de plus, la blonde était jugée sur son apparence et personne ne la prenait pour un danger latent.

Altaïr l'emmena vers une tente disposée au milieu des autres et en étira un pan pour découvrir l'intérieur. C'était une installation somme toute sommaire. Une unique couche disposée dans un coin, quelques objets personnels, des vêtements, des chaussures et c'était à peu près tout. Altaïr n'avait jamais été très matérialiste et ne le serait jamais ...

- ça ne casse pas trois pattes à un canard mais c'est chez moi et je peux te laisser la couche si tu veux.

Il n'avait pas peur de dormir par terre, ça ne serait pas la première fois et puis le confort était une choe bien superficielle. Altaïr fit signe à Eden de le suivre et il revint vers le feu de camp.

- T'as soif ? Faim ?

D'un geste de la main, il lui tendit une gourde remplie d'eau fraîche.
code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr Empty
Message Sujet: Re: Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Mains en l'air! Ceci est un hold up!! ○ Altaïr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-