AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Jour de paye {ft. Anne B.}
★ second star to the right and straight on till morning ★

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Jour de paye {ft. Anne B.} Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 EmptyJeu 8 Déc 2016 - 20:23


   
Jour de paye.
Anne & Jeremiah
« C'est toujours comme ça : une personne fait une mauvaise action et elle ne veut pas en subir les conséquences. Elle croit que tant que les autres n'en savent rien ça n'est pas un déshonneur.» M. Twain
Un sourire chafouin était venu se dessiner sur son visage et le pirate ne put réprimer un ricanement à sa réponse. Elle tenterait probablement de lui coller son poing en pleine figure pour ce qu'il était sur le point de répondre mais à en juger par ses propres réactions, il y avait de fortes de chance pour qu'elle arrive à viser à peu près aussi bien que lui à ce moment là. Comme s'ils n'en avaient pas eut assez à ce stade, Jeremiah se saisit du pichet et les resservit tous les deux tant bien que mal. Autant soigner le mal par le mal.

« On m'a reproché des tas de choses, répliqua-t-il en souriant de toutes ses dents, mais pas mon manque de délicatesse. Le Queen Anne était une grande dame, fallait y mettre les formes. »

La rouquine était occupée à fouiller sa besace à la recherche d'un objet qui ne s'y trouvait visiblement pas. Avec un peu de chance elle ne relèverait pas la boutade, au pire, il allait devoir se préparer à esquiver un nouveau coup. Probablement pas une bonne idée vue son état.
La situation qui était déjà suffisamment grotesque comme ça empira de plus belle à l'arrivée d'une bonhomme dans la taverne. Jeremiah ne le reconnu pas aussitôt avec ses joues aussi écarlates qu'une lanterne mais ses yeux ne tardèrent pas à s'agrandir de surprise. Ce capitaine là était l'un des rares à ne rien avoir à lui reprocher mais vu l'éclat de rire aussi bruyant que moqueur qui échappa à la pirate, ça n'allait pas tarder à changer. Pour une fois qu'il n'était pas à l'origine d'une quelconque catastrophe, il fallait qu'elle s'y mette pour lui créer de nouveaux ennuis. Et aux vues de l'air renfrogné qui ne tarda pas à éclairer le regard du capitaine, il avait bien compris qu'on était en train de se payer sa tête.

« Rassure moi, t'as rien à te reprocher ? Je crois pas qu'on soit vraiment en état de détaler en courant. »

Mais il n'eut pas vraiment le choix lorsqu'il vit le bonhomme s'avancer vers eux à grand pas, vociférant un chapelet d'insultes qui aurait fait rougir bien des matins pourtant aguerris. Plus le temps de tergiverser, il allait falloir sauver sa misérable peau s'il ne voulait pas se retrouver au centre d'un énième ragot. Cookson se leva tant bien que mal, masquant au mieux le fait que la taverne se mettait à tanguer avec autant de force qu'une barque en mer un jour de grand vent. Ironique pour un pirate. Sa main agrippa la manche de sa comparse et il la tira à lui pour l'inviter à se mettre debout et se tenir prête à décamper.

« C'pas que je veuille pas boire un coup à ta santé capitaine mais je dois ramener celle-là à son navire. La fête est fini si tu vois ce que je veux dire ! »


Et il ne resta même pas pour voir le reste, entraînant la pirate à sa suite. Une fuite qui se révéla plus difficile que prévu. On aurait dit que tous les obstacle possibles et imaginables se dressaient sur leur route et le forban bouscula allègrement clients, choppes et tabourets pour se frayer un chemin vers la sortie. La petite serveuse qui leurs avaient apporté leurs verres eut le malheur de se trouver sur leur trajectoire et il l'envoya valser elle se son plateau bien rempli dans un fracas fort peu discret, le contenu des choppes se répandant au sol dans un grognement mécontent de sa part. Trop tard pour une fuite, Jeremiah se senti empoigné par le col alors qu'un poing l'atteignait à la mâchoire avec brutalité.

Tu parles d'une soirée tranquille.



   
fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Jour de paye {ft. Anne B.} Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 EmptyJeu 8 Déc 2016 - 23:23


Jour de paye

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Jeremiah & Anne



Anne faisait son possible pour ne pas ébruiter d’avantage le fou-rire qui l’avait soudainement prise en découvrant l’allure peu avantageuse du capitaine qui était autrefois si charmant. Voilà bien longtemps qu’elle n’avait pas ri de la sorte et à vrai dire cela n’allait pas lui apporter de bonnes choses cette fois-ci, dommage. Quand le capitaine s’approcha, Jeremiah fit preuve de sang froid mais le mensonge dont il usa la fit rire de plus belle, d’autant plus qu’elle peinait à tenir debout lorsqu’il avait fallu soudainement se lever. L’homme lança un regard noir à Jeremiah puis à Anne et n’eut pas le temps de les insulter davantage que O’Leary avait déjà entreprit de leur frayer un chemin en direction de la sortie. Se faufilant tant bien que mal entre les silhouettes, leur échappée fort peu délicate se stoppa avant même qu’ils ne puissent atteindre la sortie. Un homme avait tiré Jeremiah, et dans un geste violent et vengeur pour avoir reçu une chope remplie en plein visage lui porta un coin qui résonna dans l’établissement même entre les conversations assourdissantes.

« Eeeeeeh !!! Mais laisse le tranquille !!» Avait fait Anne qui pour une fois n’était pas d’accord avec ça.

Remarquant que l’agresseur de son comparse souhaitait retourner à la charge dans le but de passer ses nerfs sur lui, Anne ne prit pas le temps de réfléchir, à vrai dire l’alcool coulant dans son sang rendait les gestes bien plus faciles et plus rapidement exécutés. A ce moment là, elle avait eu envie de casser la gueule à ce type et c’est exactement ce qu’elle tenta de faire. Telle une louve enragée, maugréant des insultes entre les dents en l’empêchant de se saisir de Jeremiah, la pirate se jeta sur l’homme qui venait de frapper Jeremiah. Elle avait encore suffisamment de raison pour ne pas choisir la facilité et ne porta pas la main sur sa garde, souhaitant ne pas faire couler le sang. En revanche, elle lui avait agrippé les cheveux violemment  après un coup de pied placé entre les cuisses pour l’envoyer valdinguer contre une table qui sous son poids céda. Dans l’élan et n’ayant pas d’appui sûrs au sol, Anne avait légèrement vacillé jusqu’à devoir se rattraper à un baril pour se redresser finalement. La pirate chercha ensuite son camarade du regard, ils devaient sortir au plus vite avant d’être cible de tous les écumeurs du coin et apporter des problèmes à leurs équipages respectifs.

Anne aida Jeremiah à se relever, manquant de tomber une nouvelle fois. Plus les instants défilaient plus elle avait l’impression de sombrer dans une ivresse. Si elle s’était écoutée elle aurait probablement finit la soirée en dormant sous une table mais avec ce qu’il venait de se passer, c’était mal parti. Sa vue était totalement floutée et malgré cela elle parvint à trouver la sortie. Entrainant Jeremiah avec elle, ayant conscience qu’on allait les poursuivre, Anne s’empressa de l’emmener sur un côté de la taverne qui débouchait sur une petite ruelle. La pirate se plaqua  dos au mur, d’une part pour ne pas attirer l’attention, d’autre part parce qu’elle avait eu besoin de trouver un appui pour ne pas se rétamer une nouvelle fois. En définitive il y avait clairement quelque chose qui ne tournait pas rond, sans faire de mauvais jeux de mots, la boisson qu’ils avaient ingurgitée pour les mettre dans de tels états n’aurait pu être à ce point là alcoolisée. Leurs poursuivants criant avoir vu leurs ombres s’engouffrer trois rues plus loin passèrent tout près sans les remarquer.

La pirate reprit son souffle, puis reporta son regard sur Jeremiah qui avait pris une sacrée droite dans la mâchoire. Il aurait probablement un bleu sur lequel elle aurait grand plaisir d’appuyer. Elle n’eut pas le temps d’ouvrir la bouche pour leur dire quoi que ce soit qu’une voix provenant de l’entrée de la taverne l’interpella.

« C’est bon ils ont tout bu, t’aurais vu leurs têtes ! A peine une gorgée ils étaient déjà torchés ! J’crois qu’ils sont pas près d’oublier,  ça va durer au moins jusqu’au matin avec la dose que j’y ai mis !! »

Par logique bien qu’elle aurait préféré ne pas y croire, Anne déduisit qu’elle et Jeremiah étaient ces pauvres cibles dont parlait cet homme. Ecarquillant les yeux, Anne passa la tête au coin du mur pour voir un homme payer le tavernier d’une belle bourse remplie d’or. Elle souhaita s’avancer mais l’homme qui avait donné un coup à Jeremiah venait de sortir de la taverne sans doute pour aller rejoindre le groupe parti à leur recherche dans le but de les tabasser tous les deux. Une fois passé, Anne s’aperçu que le coursier qui avait grassement payé le tavernier s’était volatilisé.

N’ayant objet sur lequel passer sa frustration, la pirate se décolla du mur pour tenter de faire face à Jeremiah, menaçante.

« T’as entendu c’qu’il vient d’dire ?!  On a été drogués et toi t’as fait le fier comme un coq en me disant que t’as pas assez bu pour qu’on boive encore de leur merde !! Ooh ben on peut dire qu’on se sera fait farcir jusqu’à la moelle O’Leary !! Tu vas me dire que t’avais rien remarqué ?»

Anne avait beau chercher un responsable, elle était tout aussi fautive que lui dans l’histoire, d’une part parce qu’elle avait accepté d’être resservie mais aussi parce qu’elle était responsable de la bagarre qui venait de se tenir dans la taverne. L’alcool ne lui permettait pas d’avoir un discours constructif et en temps normal elle aurait se serait sans doute contenté de se taire. Grognant quelques injures en gaélique entre ses dents tout en réalisant que ce n’était pas cohérent de s’énerver contre lui et qu'elle disait n'importe quoi, Anne tentait de remettre de l’ordre dans ses pensées et par où commencer pour réparer tout ça. L’alcool l’empêchait d’avoir quelque chose de concret, c’était vraiment la poisse de faire ça en étant complètement torché.

« On fait quoi alors ? On fait quoi là ? Tu peux m’le dire ?! »

Dans tous les cas il fallait retrouver cet homme, découvrir pourquoi ils avaient subi ça et faire en sorte que ça ne soit pas nid de rumeurs qui puissent altérer aux plans de leurs capitaines. La question était surtout de savoir s’ils continuaient de coopérer, si c’était une bonne idée d’y aller maintenant et bien d’autres.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Jour de paye {ft. Anne B.} Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 EmptyJeu 5 Jan 2017 - 11:08


   
Jour de paye.
Anne & Jeremiah
« C'est toujours comme ça : une personne fait une mauvaise action et elle ne veut pas en subir les conséquences. Elle croit que tant que les autres n'en savent rien ça n'est pas un déshonneur.» M. Twain
Le duo s'enfuit tant bien que mal de la taverne et Jeremiah eut l'impression de se trouver dans une drôle de vision, réalisant que tout ceci était pourtant bien réel une fois qu'il se fut adosser à un mur dans une ruelle. Le froid de la pierre contre son dos le ramena quelque peu à lui et il se permis un grognement de douleur en se massant légèrement la joue. Ce type l'avait vraiment pas raté. Il n'y avait heureusement rien de cassé mais sa fierté en avait pris un coup. Sans compter les railleries qu'il allait devoir supporter après une historie pareille. L'idée que la rouquine devrait subir la même chose de son côté lui arracha un ricanement amusé qui se transforma bien vite en grimace. Pas cassé certes, mais ça faisait mal tout de même.

Un grognement scandalisé lui échappa en entendant la voix qui monta de l'entrée de la taverne. Ainsi on les avait drogués ? Une petite voix en lui souffla que l'honneur était au moins sauf, qu'il n'était pas une fillette pour se laisser ainsi enivrer pour deux pauvres verres de bière. Mais qu'il se soit fait avoir aussi facilement était plutôt inquiétant. Le marin avait relâché  sa garde et ça ne lui avait pas rendu service. Il faudrait faire beaucoup plus attention à l'avenir.

« On s'est fait avoir comme deux beaux crétins, viens pas rejeter toute la faute sur moi. Je t'ai pas forcé la main pour que tu me suives ! » Protesta-t-il indigné

Mais l'heure n'était pas aux règlements de compte. S'ils voulaient vraiment trouver les coupables, ils allaient devoir regarder ailleurs. Si tant est qu'ils puissent s'amuser à une chasse à l'homme dans l'état où ils étaient. Ils pouvaient déjà remercier le chaos ambiant qui régnait à One-eyed Willy, car niveau discrétion, ils auraient eut du mal à se fondre dans la masse. S'il ne s'était pas trouvé adossé à un mur, il était bien probable que Jeremiah n'aurait pas été capable de tenir debout bien longtemps. Malgré les vapeur d'alcool qui embrumaient ses sens, le pirate se sentait vaguement inquiet. Pourquoi s'était-on donné la peine de leur faire un coup pareil ? Ca ne ressemblait pas à une banale vengeance de taverne. Quelqu'un avait une idée en tête et il était bien décidé à découvrir qui. Remplit d'une détermination nouvelle, il se pencha vers sa compagne d'infortune, vacillant légèrement au passage.

« On retrouve ces abrutis et on leur rend la monnaie d'leur pièce. Y s'ra pas dit qu'on pourra se payer la tête de Cookson aussi facilement. Si on se venge pas on va se foutre de nous pendant des semaines. Et j'te parle même pas de ce qu'ils pourraient avoir en tête. Si ça se trouve ils vont rev'nir à la charge pour finir le travail !»

Il avait quitté sa position, main sur la garde de son sabre, prêt à partir en chasse et à se venger. Prêt à partir, il lui dédia son regard le plus déterminé, renversant au passage une pile de cageots entassés dans un fracas d'enfer. Oups. Pour la discrétion on repasserait.

« Je vais pas attendre de savoir si on va revenir pour me zigouiller quand j'aurais l'dos tourné, protesta-t-il, autant chercher le coupable maintenant et lui faire passer l'envie d'nous chercher des noises ! »

Il s'éloignait déjà, prêt à en découdre quand il réalisa qu'il ne savait même pas où chercher. Sans compter que les gars de la taverne était à leur recherche, déterminés à finir le travail. S'ils se faisaient attraper dans leur état, il ne donnait pas cher de leur peau. Le boucan d'enfer qu'il venait de déclencher avait dû les attirer, il allait falloir disparaître de là en vitesse.

« Heu...Tu l'as vu partir où déjà ? » Demanda-t-il penaud


   
fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Jour de paye {ft. Anne B.} Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 EmptyJeu 5 Jan 2017 - 13:15


Jour de paye

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Jeremiah & Anne



C’était une situation grotesque, mais il y avait beaucoup en jeu et Jeremiah l’avait très vite compris. Ils allaient devoir mettre de côté leurs désaccords et leurs chamailleries de côté le temps de régler cette histoire et cela avec une ivresse monstrueuse. La jeune femme se demandait comment elle faisait pour tenir encore sur ses pieds, bien que ses mouvements soient très approximatifs. Quand elle lui demanda ce qu’ils pouvaient faire pour arranger les choses, Jeremiah évoqua vite la nécessité de poursuivre ce type et tant pis pour leur état physique. Il se décolla du mur dans la volonté de s’y mettre sur le champ, prenant aussi sur lui sans doute pour ne pas vaciller de gauche à droite mais fit tomber une pile de cageots dans son entreprise et provoqua un boucan pas possible !

Malgré elle, Anne étouffa un rire idiot en essayant de rattraper ces cageots là pour ne pas trop attirer l’attention. Toutefois elle empira le boucan en tentant de les remettre en place, dans une image pour le moins comique alors qu’elle n’avait de cesse de dire « chuuuut ».  La pirate se redressa finalement, un choux entre les mains qu’elle essayait de replacer dans un cageot déjà plein et qui n’avait de cesse de rouler quand elle le remettait dessus. Elle écoutait les dernières paroles de son comparse, avec toute l’attention qu’elle pouvait lui offrir ; c'est-à-dire partiellement partielle…Mais elle en avait déjà saisi les contours, parce qu’elle n’aurait pas pu non plus laisser cela courir et attendre sagement qu’on vienne les achever.

Anne était donc d’accord avec Cookson pour poursuivre le forban et lui fit comprendre d’un mouvement de tête entendu, n’arrivant toujours pas à remettre ce foutu chou sur sa satanée pile. Ainsi dans la perspective de travailler ensemble – pour une fois – Anne emboita le pas derrière Jeremiah avec le légume entre les mains, s’imaginant déjà arracher les yeux à cet individu qui avait cru bon de les prendre pour des imbéciles ; même si évidemment ils s’étaient fait avoir en beauté. Le visage consterné par la colère, en même temps elle se concentrait pour ne pas trop vaciller alors que l’alcool faisait tourner le monde autour d’elle et c’était pire qu’être sur un point en pleine tempête. Heureusement qu’elle n’avait pas le mal de mer où bien elle aurait vidé ses tripes dans le caniveau. Elle n’était pas en pleine forme non plus, c’était comme si elle avait ingurgité trop de choses en même temps et son foie ne semblait pas d’accord. Mais trêves d’explications médicales, Anne et Jeremiah avaient pris une ruelle dans un élan de rage commune, le pas lourd, déterminé et finalement ils s’arrêtèrent lorsque Jeremiah lui demanda si elle l’avait vu par où était parti leur cible.

Anne cligna des yeux, dans un moment d’absence, elle n’avait même pas pensé à cela et ils s’étaient tous les deux laissés emporter.

« Heeeeeeeeeeeeu…. » Fit-elle longuement hésitante, se sentant assez idiote pour le coup.

Tournant la tête à droite et à gauche, puisant dans ses souvenirs déjà embrumés, elle tenta de se repasser la scène dans l’esprit pour se rappeler par où elle l’avait vu détourner le pas.

« Par là !! » Déclara t-elle finalement en pointant du doigt….dans la direction opposée à laquelle ils étaient déjà partis.

Anne s’empressa de corriger le tir en se précipitant vers cette direction là, manqua de trébucher et finalement entama leur chemin dans la rue d’un pas assez pressé pour tenter de retrouver la trace de l’homme. La rue déboucha sur une large place sur laquelle moult pirates festoyaient ou décuvaient sur les pavés, la nuit était assez avancée, seules les quelques torches éclairaient désormais les environs, ce qui ne leur facilitait pas la tâche. Anne se stoppa à l’entrée de la place, plissant des yeux en essayant de repérer l’homme qu’ils cherchaient. Autant dire que c’était comme chercher une aiguille dans une botte de foin parce que la plupart des pirates étaient sensiblement vêtus de la même manière

« Hmm…Est-ce que tu vois un type avec un tricorne et une veste? »

La description était très approximative, mais elle arrivait à visualiser cet homme avec cet aspect là général, a cause de l’alcool elle ne trouvait pas utile de décrire plutôt sa corpulence ou des signes bien plus distinctifs.

« LA !!!! » Fit elle soudainement en ayant repéré ce qui s’apparentait être le type de la taverne.

La pirate se précipita vers leur cible, poussant les silhouettes ivres sur son passage jusqu’à attraper le type qui lui faisait dos et le retourna vers elle en empoignant sa veste. Mais elle tomba des nues, en remarquant s’être trompé en beauté…

« Qu’est c’tu m’veux salope ?! » Grogna l’homme en donnant un coup de poing dans le visage d’Anne pour se défaire de son emprise.

La jeune femme n’eut pas le temps de répliquer qu’il était retourné dans la taverne quand elle se sentit plier sous la douleur. Il ne l’avait pas loupée mais il ne semblait pas avoir tapé suffisamment fort pour lui casser le nez. Les picotements lui paralysèrent cependant le visage un laps de temps et elle avait même laissé tomber le chou par terre pour porter ses mains au niveau de son nez, maugréant diverses insultes en gaélique irlandais. C’est alors en se redressant, quand les sensations s’estompèrent un peu, qu’elle vit l’homme qu’ils cherchaient au loin en train de donner une bourse pleine de pièces à un homme avec un fusil de chasse dans son dos. Anne attira alors Jeremiah avec elle pour qu’ils se cachent derrière des barils d’alcool et lui montrer la scène sans se faire repérer, se rétamant par terre alors qu’elle aurait seulement eu envie de s’accroupir.

« Regarde !! Il est là-bas avec un type qui a un fusil ! » Glissa t-elle à son compagnon en essayant de se redresser.

Si le mec au fusil se faisait payer pour les achever, ils avaient alors deux personnes à devoir surveiller…

« Faut qu'on tue ce gars et qu'on continue de poursuivre l'autre! » Déclara t-elle en serrant les dents.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Jour de paye {ft. Anne B.} Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 EmptyLun 16 Jan 2017 - 10:11


   
Jour de paye.
Anne & Jeremiah
« C'est toujours comme ça : une personne fait une mauvaise action et elle ne veut pas en subir les conséquences. Elle croit que tant que les autres n'en savent rien ça n'est pas un déshonneur.» M. Twain
Des types avec des tricornes et des vestes il y en avait un paquet sur cette place. On était pas sur une île de pirates pour rien. Mais Jeremiah se retint de lui faire la réflexion, sentant confusément que ça n'était pas le moment pour ce genre de remarque. Ils allaient encore perdre du temps et ils n'en avait pas beaucoup. Mais la rouquine était déjà partie bille en tête, se jetant sur celui qu'elle croyait être leur agresseur. Elle ne récolta pour sa peine qu'un méchant coup de poing en pleine figure qui arracha à Jeremiah une grimace compatissante. Ca allait se voir ça. Il n'essaya pas de l'aider, sachant que la pirate en prendrait ombrage, c'était le genre à pouvoir se débrouiller. Mais son regard s'anima de nouveau et elle indiqua leur ennemi d'un geste. Cette fois-ci c'était la bonne. Et apparemment il était en train d'envoyer un type après eux, voilà qui n'arrangeait pas la situation.

« Minute Bonny Blood, il est pas question de zigouiller ce type on sait même pas pourquoi il est là. Si on fait ça l'aut' saura qu'on est au courant. J'ai mieux mais pour ça faut arriver à l'maîtriser tu t'sens prête à ça ? J'le distrait et tu lui tombe dessus. »

Avec leur état ça serait difficile mais le forban espérait qu'à deux la tâche serait toujours possible. Encore plus si l'autre sous estimait ce dont ils étaient capables. Jetant un coup d'oeil à sa bourse, il en extirpa une fiole qu'il mis dans sa poche. Le gars s'était engagé dans une ruelle, s'éloignant de la place, sans doute à leur recherche. Le canonnier fit signe à la rouquine de faire le tour tandis qu'il se lançait à sa poursuite. Il n'essaya même pas de paraître discret, le rattrapant à grand renfort de grognement, prenant bien soin de bousculer tout ce qui se trouvait sur son passage. Vu son état c'était même pas du chiqué.

«  Et l'ami ! Lança-t-il d'une voix égrillarde, tu cherches quelqu'un ? Paraîtrait que oui ! »

Sa main dans sa poche tenait toujours le petit flacon acheté aux fées. Ces petites créatures ne le portaient pas dans leur cœur mais fallait reconnaître que leurs mixtures marchaient très bien. Celle-là ferait tout oublier à l'autre, de quoi éliminer une des deux menaces sans que l'autre s'en aperçoive. Ils n'auraient plus qu'à l'assommer et l'enfermer quelque part, on ne le retrouverait qu'au petit matin et eux seraient déjà loin.

« Si c'est moi qu'tu cherches t'avais qu'à demander, lança-t-il avec un sourire qui dévoila ses dents, j'aime pas des masses qu'on cause dans mon dos. Dis moi qui t'envoie ? »

Il tentait de distinguer la silhouette d'Anne dans la pénombre, espérant qu'elle saurait se faire la plus discrète possible. S'il l'entendait se serait foutu. Quoi qu'il pourrait toujours profiter de la cohue pour agir. Un petit coup de poudre magique et il n'aurait qu'à profiter de la surprise pour lui faire voir trente-six chandelles. Elle était là, quelque part dans l'ombre, encore quelques secondes et il pourrait lui tomber dessus.

« Un gars qu'a pas envie de te voir continuer à fouiner Cookson, ricana le type, moi j'men fous mais paraît que l'boucher en a après toi. C'jamais bon de mettre en colère le capitaine s'tu veux pas finir six pied sous terre l'ami. J'ai rien contre toi mais on m'a bien payé tu vois. »


   
fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Jour de paye {ft. Anne B.} Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 EmptyLun 16 Jan 2017 - 12:49


Jour de paye

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Jeremiah & Anne



Anne fronça les sourcils, ne sachant pas du tout où Jeremiah voulait en venir même s’il avait raison sur le fait que l’autre allait deviner qu’ils étaient au courant. Pourtant elle ne voyait pas d’autre issue. Elle n’avait même pas eu le temps de lui demander à quoi il pensait qu'il était déjà parti. Lui faire confiance après ce qu’il lui avait fait c’était beaucoup demander mais avait elle vraiment le choix ? L’Irlandaise se mit alors en quête d’approcher le type sans qu’on ne la voie et si elle était spécialiste en attaques sanguinaires, elle était tout aussi douée dans la surprise – mais en étant alcoolisé ce serait sans doute moins facile. En plus de maitriser sa colère elle devrait maitriser son taux d’alcoolémie ? Cette histoire ne lui disait rien qui vaille mais elle acceptait de faire preuve de bonne volonté et commença par s’enfoncer dans une ruelle en suivant un groupe de près sans qu’ils ne l’aperçoivent, prétextant être avec eux. Une fois hors du champ de vision du type qu’elle devait attraper, elle fit le tour, quelque peu vacillante parfois mais se concentrait de toutes ses forces pour ne pas faire de bêtises et se rétamer. Elle entreprit soudainement de plaquer son dos contre un mur le temps d’un instant, sentant les effets de l’espèce de poison lui troubler la vue et lui arracher des sueurs froides. Le cœur cognant dans sa poitrine, elle tenta de se ressaisir en passant sa main sur son front.

Elle ne pouvait pas perdre plus de temps ou l’type au fusil n’allait pas hésiter à descendre Jeremiah. Cette dernière pensée la motiva à reprendre son chemin, continuant son tour et petit à petit se força à se faire moins empressée. Elle aperçu Jeremiah et le dos du type qu’ils devaient attraper. Elle espérait vraiment qu’il savait quoi faire, ou bien elle n’était pas certaine qu’ils s’en sortiraient tous les deux s’il attaquait. Anne s’était accroupie derrière des cageots, afin de calculer son coup. Elle attendit, l’oreille tendue à la conversation afin d’avoir le bon moment pour agir. Respirant doucement, elle ne fut pas surprise d’entendre le type dire que Crochet en avait après lui, cela confirmait tout ce qu’il lui avait raconté plus tôt. L’adrénaline montant dans ses veines, prête à lui bondir dessus tel un fauve en chasse, c’est lorsqu’elle le vit discrètement glisser sa main sur l’une de ses armes qu’elle se leva de nouveau. Redressant le dos, Anne sorti un couteau et sans prévenir elle empoigna le gars par les cheveux et logea sa lame à son cou afin de le tirer en arrière pour l’emmener dans la ruelle et que Jeremiah puisse faire son affaire sans qu’ils soient vus. Anne trébucha, son dos rencontra les cageots qui tremblèrent soudainement. Elle s’était retrouvée assise mais n’avait pas lâché l’homme, menaçant toujours de le tuer et luttant contre ses pulsions pour ne pas le faire.

« J’aurais du me douter que ta chienne était pas loin ! » Déclara l’homme à moitié en train de rire.
« La chienne elle te découpe la gorge si tu bouges » Fit Anne en serrant les dents.

Malgré l’alcool qui annihilait ses capacités, elle tentait de le maintenir le plus solidement possible afin qu’il ne se rende pas compte qu’elle était affaiblie et que d’un simple geste sec il pouvait se débarrasser de son emprise. La pirate leva les yeux vers son comparse, impatiente de voir quelle idée il avait en tête pour venir à bout de ce type sans le tuer. Pour Anne, ce n’était pas possible de ne pas le tuer, il irait tout raconter et ils se feraient pourchasser.

« Et maintenant ? » Demanda t-elle avec une pointe de panique.
« Vous êtes dans un beau merdier les gars, comment vous allez trainer mon cadavre jusqu’au port sans avoir l’air suspect hein ? T’façon vous allez crever ce soir et j’m’en réjouis ! » Déclara le type en coupant Anne.

La jeune femme vit Jeremiah sortir une fiole de sa poche, et alors elle comprit qu’il allait faire usage de sorcellerie ou on ne sait quoi – elle avait déjà vu Silver utiliser ces trucs là et alors, elle secoua le type pour qu’il la ferme et continua de le maintenir fermement alors qu’elle était dans un salle état. Elle se demandait quels effets auraient sa… potion magique ? A moins que ce soit de ces trucs qui font halluciner ? Il aurait intérêt à pas la toucher avec !!!




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Jour de paye {ft. Anne B.} Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 EmptyVen 3 Fév 2017 - 9:29


   
Jour de paye.
Anne & Jeremiah
« C'est toujours comme ça : une personne fait une mauvaise action et elle ne veut pas en subir les conséquences. Elle croit que tant que les autres n'en savent rien ça n'est pas un déshonneur.» M. Twain
Le type n'avait pas tardé à se vanter de sa fin prochaine. S'il avait pu Jeremiah aurait éclaté de rire à cette idée. S'il avait reçu une pièce à chaque fois que quelqu'un avait prophétisé sa mort il serait riche. La liste de ses ennemis était fort longue mais aucun d'entre eux n'était encore parvenu à lui faire passer l'arme à gauche pour de bon. Quoi que ce n'était vraiment pas passé loin ce soir là. C'était bien la première fois qu'on envoyait quelqu'un pour se débarrasser de lui. On l'avait affronté en duel, il s'était battu, mais des tentatives d'assassinat c'était une nouveauté. Le gars avait parlé vaguement de quelqu'un qui était envoyé de la part de Crochet, sans trop en dire. C'était flou et il n'était pas beaucoup plus avancé aussi se pencha-t-il vers lui, un rien plus menaçant.

« Le nom de celui qui t'envoie, gronda-t-il, et p'têtre que je dirais à la dame de pas t'égorger ici. T'en dis quoi ? »

Le type maugréa, pas décidé à l'ouvrir mais une lueur inquiète passa dans son regard et n'échappa pas au forban qui se fendit d'un sourire goguenard. Il avait encore une dernière carte à abattre. Ses idées n'étaient peut-être plus aussi claires qu'à son habitude mais il n'avait rien perdu de sa gouaille et entendait bien soutirer la vérité quoi qu'il en coûte. Et s'il ne se montrait pas coopérant il serait toujours temps de passer à des méthodes beaucoup plus radicales.

« Qui a parlé de traîner ton cadavre au port ? Mon pauvre gars, j'te refilerais à bouffer aux crocodiles. Quand ils en auront fini avec toi, il restera même plus de dépouille pour te pleurer. »

Il n'aimait pas beaucoup ces bestioles mais il fallait avouer qu'elles pouvaient avoir leur utilité. Mais c'était du bluff évidemment. Ils n'auraient jamais réussi, même à deux, à se débarrasser de son cadavre sans être repérés. Mais à quoi bon ? On était à One-eyed Willy ici, des cadavres on en trouvait à tous les coins de rue, si bien que ça ne préoccupait personne. Le type cessa ses airs bravaches sentant bien que ça commençait à tourner au roussi pour lui. La lame sur sa gorge appuya encore un peu plus, entamant la chair. Il émit un couinement du plus bel effet et s'agita de plus belle. Encore un froussard à la langue trop bien pendue.

« Craches le morceau, insista-t-il, ça sert à rien de te taire, on finira bien par savoir qui t'a engagé, y a bien quelqu'un qui vous a vu ce soir. C'est rien qu'une question de temps. 
- C'est bon, grogna le type, c'est Dwight. Aux dernières nouvelle l'était matelot sur le Jolly Roger, mais s'est fait jeter y a une semaine de ça. Mais j'crois pas que ça soit le vrai chef de l'histoire, l'est pas assez malin pour penser à ça, on l'a envoyé. Paraît qu'y crèche sur le port ce soir. »


Jeremiah fronça les sourcils. Le gars en question avait du débarquer dans l'équipage après son départ, il ne se rappelait pas de lui. Mais à tous les coups il n'était pas le vrai chef de l'histoire et ils allaient encore devoir aller à la pêche aux informations. Dans leur état ça risquait d'être difficile. Dans un énième haussement d'épaule, le forban sortie la poudre des fées. Agrippant le type par le bras, il l'éloigna d'Anne d'une bourrade brutale et la lui souffla à la figure. La fête était finie.


   
fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Jour de paye {ft. Anne B.} Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 EmptyDim 5 Fév 2017 - 14:14


Jour de paye

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Jeremiah & Anne



Jeremiah parvint à faire cracher le morceau au molosse qu’Anne tenait fermement et qu’elle sentait se défaire de son emprise. La lame contre sa gorge restait un point à ne pas négliger puisque avec force ou sans, il était en très mauvaise posture pour prétendre se débattre et visiblement ce bougre n’était pas assez stupide pour le faire. Ils eurent ainsi de belles informations qui pouvaient les aider pour la suite de leur chasse à l’homme, et notamment sur les possibles motivations mais surtout l’endroit où se trouvait désormais le type qui les cherchait. Le Jolly Roger on associait déjà cela avec Crochet, s’il s’était fait virer du navire, peut être qu’il avait voulu prouver de sa valeur à Crochet en attrapant deux poissons de navires « ennemis » à ce dernier.  Mais s’il pensait ne pas être le chef de cette mise en scène alors il y avait bien des pièces du puzzle qu’il manquait et Jeremiah et Anne se devaient de découvrir quoi. La pirate observa Jeremiah, quelque peu surprise par ce qu’il venait d’avouer et se demandait réellement s’ils allaient avoir le fin mot de l’histoire à ce moment là où si cela allait demander des recherches d’autant plus poussées. C’était dérangeant de savoir que certaines personnes essayaient de les éliminer, déjà que l’ambiance ici n’était pas ce qu’il y avait de plus tranquille, si ils devaient commencer à se méfier de chaque personne qu’ils croisaient ils étaient ainsi plutôt mal lotis.

Finalement, Jeremiah coupa court à leur petite rencontre, attrapant l’homme pour le redresser et lui souffler la poussière au visage, qu’il oublie tout ce qu’il venait de se passer. Anne se redressa, encore méfiante et attendit avec impatience de constater l’ampleur de l’efficacité de cette poussière de fée dont il avait eu usage

« Bonsoir…. »Fit l’homme quelque peu perturbé de se retrouver là sans le moindre souvenir en observant Anne et Jeremiah successivement.

La jeune femme observa leur cible reprendre ses marques, les yeux écarquillés, impressionnée par les effets spontanés. C’en était effrayant, au point où elle se demandait si on n’avait pas eu usage de ces merdes sur elle à un moment de sa vie. Peut être que même lui en avait utilisé pour la berner ??  La jeune femme fronça les sourcils et observa son comparse avec de nombreuses interrogations.

Mais Anne préférait ne pas épiloguer sur le sujet et entraina Jeremiah avec elle. S’il avait oublié ce qu’il venait de se passer, mieux valait pour eux qu’ils ne soient pas des visages qui le marquent et qu’il ait le temps d’associer à ce soudain trou noir. En tout cas c’était bien jouer et même si la jeune femme craignait ce genre de magie en étant trop peu habituée à voir leurs effets, elle songeait à s’en procurer un jour parce qu’il fallait tout de même avouer que c’était drôlement pratique. Anne jeta un regard par-dessus son épaule, vérifiant leurs arrières dans un réflexe tout en essayant de marcher plus ou moins droit. Si les effets du poison étaient encore bel et bien là, elle trouvait qu’ils s’en sortaient admirablement bien jusque là.  Ils se dirigeaient ainsi vers le port, comme l’homme venait de vendre la mèche sous la pression que lui avait infligée Jeremiah et qui s’était montré très convaincant sans user de la violence qu’elle aurait voulue. Elle reconnaissait là l’homme aux habiles paroles et aux multiples tours de passe-passe qui faisaient son personnage. C’était bien pour cela qu’elle avait toujours tendance à se méfier de lui car maintes fois il avait réussi à la manipuler.

« C’était bien joué j’dois dire…Si j’me méfiais pas autant de toi je dirais sans doute que bosser avec toi n’est pas déplaisant. »

La jeune femme lui adressa un large sourire amusé et détourna le regard, elle n’avait pas l’habitude de dire de telles choses mais l’effet euphorisant de ce qu’ils avaient ingurgité semblait lui dénouer un peu la langue et atténuer la colère qu’elle avait pu ressentir pour lui auparavant. Si elle n’avait pas eu sa vengeance déjà en cours, Anne aurait sans doute été moins d’avis à faire équipe avec lui, avec toute la fierté qu’elle était capable d’avoir, elle se serait contenté de foncer dans le tas et répandre le sang partout où elle passait.

Et puis à bien y repenser, en fait la scène était plutôt comique, elle se souviendrait longtemps de la tronche ahurie du type alors que deux minutes plus tôt il vociférait des insultes à leur égard.

« Non mais t’as vu la tête qu’il a tiré ?! T’as transformé un gros chien de garde en insecte juste comme ça !! » Fit elle en pouffant de rire, encore impressionnée par ce qu’elle venait de voir et essayant d’imiter la mimique idiote sur le visage de cet homme après s’être reçu la poussière dans la figure.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Jour de paye {ft. Anne B.} Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 EmptyMar 28 Fév 2017 - 19:02


   
Jour de paye.
Anne & Jeremiah
« C'est toujours comme ça : une personne fait une mauvaise action et elle ne veut pas en subir les conséquences. Elle croit que tant que les autres n'en savent rien ça n'est pas un déshonneur.» M. Twain
Il fallait avouer que la mine ahurie du type était franchement comique. Alors qu'il s'éloignait avec sa comparse, Jeremiah partie dans un ricanement grave, amusé de son petit tour de passe-passe. Il s'était surpris à user de plus en plus souvent de ces poudres fabriquées par les fées, reconnaissant qu'elles pouvaient s'avérer diablement efficace lorsqu'il s'agissait de se sortir du pétrin. A sa tête sceptique, la rouquine se méfiait également des mixtures de ces petites créatures ailées qui n'étaient pas connues pour faire ami-ami avec les pirates.

« Je suis pas bien copain avec les fées mais il faut avouer que c'est fichtrement efficace hein ? On aura même pas eut besoin de trop se fatiguer, il a tout oublié ! »

Il savait bien que les effets du poison les rendaient bien plus expansifs que ce qu'ils auraient été en temps normal. Il y avait encore de la rancoeur et de la rivalité entre eux qui était gommé ce soir par leur état d'euphorie. Bien qu'on sente parfois dans les intonations de la pirate qu'elle était loin d'avoir oublié qu'ils avaient un compte à régler tous les deux. Mais d'abord se sortir de ce foutu traquenard. Pour la vengeance ils verraient ça après.

Ils étaient parvenus, on ne sait trop comment à rejoindre le port en contournant la grande place. Il y avait trop de monde là-bas. En temps normal, il aurait été utile de se fondre dans la foule. Mais avec leurs réflexes diminués et leur désinhibition, Jeremiah craignait d'attirer l'attention sur eux où de faire l'objet d'une attaque surprise. Un poignard trop vite sorti de l'ombre et l'affaire eut été réglée en un clin d'oeil. Il y avait du monde mais chacun ferait semblant de regarder ailleurs. On aimait le grabuge à One-eyed Willy mais pas à ce point.  Il y avait encore du monde malgré l'heure tardive, le port ne s'endormait jamais véritablement, même aux petites heures du jour.

Agrippant un matelot qui passait par là, l'oeil encore cerné et visiblement en quête d'un coin sombre où finir la nuit, Jeremiah passa un bras autour de son épaule, mimant l'air guilleret de celui qui a un coup de trop dans le nez. Ce qui aux vues des circonstance n'était pas tellement loin de la vérité. A sa question, le jeune l'observa, les yeux écarquillés d'être ainsi surpris à une heure pareille. D'une main incertaine, il désigna un recoin sombre prêt des rampes qui servaient à mettre les canots à la mer. Puis il s'enfuit sans demander son reste, sentant sans trop savoir comment que l'orage venait. Dans un coin de mur, des silhouettes étaient rassemblées à la lueur d'une lampe et le murmure des rires et des conversations montait. On devait jouer au cartes ou au dés par là bas. Le forban se garda bien d'aller confronter sa cible de but en blanc, bien que l'envie soit grande d'en finir. Prenant sa compagne d'infortune par le bras, il l'attira pour trouver refuge derrière une pile de cageots et de matériels en tout genre.

« On a retrouvé notre lascar et maintenant on fait quoi ? Jveux bien qu'on essaie d'entendre un peu ce qui s'dit mais on ferait mieux de pas s'faire prendre. On risque pas de faire long feu dans cet état. »

C'était le cas de le dire. Neutraliser un homme c'était une chose, affronter tout un groupe en était une autre. Il avait beau être téméraire, Jeremiah savait que prendre un risque pareil ne serait pas du tout payant ce soir. On lui prêtait une réputation d'inconscient mais il était suffisamment lucide pour ne pas tenter une folie pareille.


   
fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Jour de paye {ft. Anne B.} Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 EmptyMar 28 Fév 2017 - 21:21


Jour de paye

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Jeremiah & Anne



La route fut difficile mais rapide, du moins son esprit était tellement concentré sur l’objectif qu’il avait annihilé tout ce qu’elle avait pu croiser sur la route et n’avait plus eu la moindre notion du temps. Ce n’était peut être pas plus mal, ou alors c’était signe qu’elle n’était plus tellement en capacité de se concentrer. Heureusement, elle n’était pas seule et en vérité elle était bien contente que Jeremiah ne soit pas qu’un crétin parce qu’elle pouvait compter sur lui. Si cette idée lui était étrange, la jeune femme songeait à revoir son jugement le concernant après cette histoire, parce qu’ils prouvaient qu’ils étaient capables de bien plus de choses en s’alliant plutôt qu’en étant ennemis. Alors elle l’avait suivit, aveuglément, et elle l’avait laissé faire pour retrouver la trace de leur cible, usant de ses talents pour finalement avoir l’endroit précis de là où il se trouvait. Alors ils se cachèrent et il n’y avait plus qu’à décider de ce qu’ils devaient faire désormais.

Anne s’était retenue de répondre « on l’attrape et on lui fait un deuxième trou du cul » à sa question, comprenant la nécessité d’entendre ce qu’il se disait là-dedans pour comprendre ce qu’il s’était passé depuis qu’ils étaient entrés dans la taverne. La boisson faisait toujours effet, lui tournant la tête comme un mal de mer qui à la fin était plus agaçant qu’autre chose. Il fallait se montrer malins et surtout ne pas oublier qu’ils avaient un gros handicap parce qu’ils risquaient beaucoup s’ils se faisaient repérer. Anne détourna son regard de celui de Jeremiah, observant les silhouettes que l’on voyait depuis ici. Si en plus ils avaient plusieurs personnes à réduire au silence, ce ne serait pas une mince affaire. La jeune femme peinait à réfléchir correctement, toute cette mésaventure l’avait épuisée et il devenait alors urgent d’en finir. Avec toutes ces choses à prendre en compte, Anne se redressa, observant les lieux éclairés par les rayons sélènes de la pleine Lune.

La jeune femme sorti son épée, remarquant que les cageots derrière lesquels ils s’étaient planqués étaient les munitions du navire à port quelques mètres plus loin qui avaient sans doute été livrées trop tard pour que l’équipage les monte à bord et au vu des festivités qu’il y avait ce soir, ils avaient préféré aller se torcher dans une taverne plutôt qu’attendre la livraison ; une erreur assez courante en fin de compte quand la majorité de l’équipage est composée d’alcooliques incapables de contrôler leur manque. Elle logea sa lame dans l’ouverture et fit céder d’un coup sec l’une des planches avant d’y plonger sa main à l’intérieur pour en fouiller le contenu. Et avec un peu de chance… Anne s’arrêta soudainement de fouiller, ayant mis la main sur quelque chose de très, très intéressant et adressa un regard empli de malice à son comparse. La pirate cessa l’effet de surprise, extirpant sa main du cageot pour en sortir des explosifs qui faisait une fumée si épaisse qu’elle en était aveuglante avant que la détonation ne fasse de gros dégâts.  Le regard pétillant, satisfaite de sa trouvaille, la pirate reprit place en face de Jeremiah pour qu’il puisse constater par lui-même que la fin de cette histoire serait bien plus facile qu’ils ne s’y étaient attendus mais surtout plus amusante.

« Ça te dit un feu d’artifice ? »

Anne étira un large sourire amusé, elle savait qu’il était particulièrement friand de bombes et autres explosifs en tout genre de part son poste sur le Poséidon mais aussi par sa réputation de pyromane.  Alors des deux, il serait peut être le plus content de voir ces jolis joujoux avec lesquels ils allaient pouvoir envoyer chier toute la frustration accumulée ce soir et si cela ne les tuerait pas, ils s’en sortiraient avec de sacrées brûlures dont ils se souviendraient et qui allait probablement les empêcher de poursuivre une carrière de pirate.

« Le baril derrière toi doit contenir de la poudre, on n’aura pas besoin de se fatiguer pour allumer le bordel et les faire sauter. »

Si l’idée de faire sauter leur abri avec eux dedans sans se fatiguer plaisait à son compagnon, ils n’auraient qu’à discrètement se rapprocher pour entendre les conversations tout en mettant en place les explosifs, faire une ligne de poudre jusqu’à leur cachette pour ne pas être dans le champ de l'explosion et ces derniers n’auraient même pas idée de ce qu’il se passerait.

« Viens, on va aller écouter d’abord, on mettra en place tout ça une fois là bas ! »

Anne éventra le baril de poudre à coups de sabre et retira sa veste pour en faire un baluchon afin de transporter la substance noire et pouvoir faire leur petite ligne sur la plage jusqu’au coin sombre où était retranché l’homme qu’ils avaient cherché en compagnie d’autres camarades. Une fois qu’ils furent assez équipés, la pirate entama discrètement le chemin jusqu’à la planque, se baissant pour ne pas être repérée et veillant à surveiller les alentours, qu’ils ne se fassent pas prendre la main dans le sac. La pirate vint s’asseoir contre un mur, invitant Jeremiah à la rejoindre d’un geste de la main pour lui dire que la voie était libre.

« T’es nul, tu sais pas parier Dwight, allez donne moi ton fric !! »
« C’est clair j’ai jamais vu un type perdre autant d’argent à c’jeu là !!! »
« J’aurais dû parier sur la tronche de ces crétins de la taverne, à l’heure qu’il est ils doivent être morts et moi je pourrais retrouver ma place auprès de Crochet en lui amenant leurs têtes !! »
« t’es nul, t’as rien dans l’chou mon pauv’ gars, Crochet y va pas te r’prendre parce que t’as fait zigouiller deux pirates, c’est pas ça qui manque ici !! »
« Mais c’tait un pirate du Poséidon et l’autre bosse à bord du Walrus ! C’était une occasion trop belle pour pas la saisir ! Et puis j’lui ai dit à Crochet, j’l’ai prév’nu que j’allais viser ces deux navires là il m’a dit qu’il aimerait bien voir ça, il m’a encouragé ! Ça veut tout dire ça !! »

Anne étouffa un rire moqueur à l’entente de ces déclarations, alors ils avaient été victimes d’un imbécile qui cherchait juste à faire ses preuves ? Il allait être déçu du voyage. En revanche même si savoir le Poséidon et le Walrus ciblé par Crochet n’était pas quelque chose de nouveau, l’histoire commençait à prendre bien plus de sérieux et Anne allait devoir en toucher deux mots à Silver. Anne tourna la tête vers Jeremiah, soupirant.

« Si je m’étais attendue à ça… »






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: Jour de paye {ft. Anne B.} Jour de paye {ft. Anne B.} - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Jour de paye {ft. Anne B.}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] 48 heures par jour [DVDRiP]
» [UploadHero] Le jour de gloire [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-