AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon)
★ second star to the right and straight on till morning ★

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) EmptyDim 25 Sep 2016 - 19:47

WE ARE BOUND
BY THE SECRETS WE SHARE
C'est ici qu'elle lui a donné rendez-vous, Emérya. Elle ignore pourquoi elle a choisi ce lieu, d'ailleurs, mais il a accepté de l'y rejoindre, son cousin et ami. Autour d'elle, il y a de nombreuses pierres tombales et elle les parcours de son regard délavé, la jeune naïade. Elle se demande ce qu'elle pourrait bien ressentir si un de ses proches y était enterré. Emérya, elle n'a jamais perdu un être cher, contrairement à tout le monde. C'est la normale de perdre des gens qu'on aime, car la vie est éphémère, mais avant tout, il faut d'abord ressentir de l'amour pour qui que ce soit. Emérya, elle a si peu de gens à aimer et à chérir, malgré tout l'amour qu'elle a à offrir. C'est triste, mais c'est la strict vérité. Cependant, elle y voit un avantage, un seul : elle a si peu à perdre. Elle a donc moins de chance de souffrir de la perte d'un proche, la brune. Elle se perd dans ses pensées, tentant d'imaginer le visage de ce Nathanael Bloodsworth, nom inscrit sur la pierre tombale devant laquelle elle s'est arrêtée. Voilà vingt-trois ans qu'il a perdu la vie, alors qu'il en avait seulement dix-neuf, tout comme elle. Elle ne l'a jamais connu, Emérya, mais elle a une pensée pour les gens qui l'ont perdu.

La naïade, elle fini par s'asseoir à même le sol, le visage tourné face à cette même pierre. Égéon devrait arriver d'ici quelques minutes, mais en attendant c'est ce défunt Nathanael qui lui tient compagnie. Son regard se perd sur les lettres qui y sont écrites, alors que sa main est posée sur son ventre. Récemment, elle a constatée plusieurs changements chez elle. Et ces changements, ils commencent sincèrement à lui faire peur. Elle connait encore si peu de choses à la vie, mais elle est loin d'être idiote, Emérya. Cette fatigue, ces nausées, cette irritabilité et cette douleur à la poitrine... Elle ne doit pas les prendre à la légère. Au cours des derniers mois, elle s'est montrée trop insouciante. Elle s'est montrée volage et elle a bien pu se retrouver enceinte, la naïade. Et si tel est le cas... qui sera le père ? C'est la question qui l'effraie le plus. Porter un enfant est déjà bien effrayant et ne pas savoir qui est le père l'est encore plus. Il y a plus d'un candidat, alors comment savoir le distinguer ? Elle soupire, la sirène, tout en se passant une main sur le visage. « Qu'aies-je fais, Nathanael ? » Elle secoue légèrement la tête, avant de laisser échapper un second soupire. Elle aurait dû être plus prudente que ça, la brune. Elle n'aurait pas dû céder à ses pulsions, son désir... Sa mère risque d'être déçue d'elle et elle n'est pas la seule. Tayron, il le sera, lui aussi, c'est évident. Elle n'est pas assez naïve pour croire qu'il ne ressent que de l'amitié à son égard, surtout après cette fois où il lui a fait des avances. Il risque d'être déçu, il risque de se sentir trahi, elle le sait... Mais elle ne peut plus reculer. Et si elle porte bel et bien un enfant, elle devra lui dire la vérité, un jour ou l'autre. Mais pour l'instant, c'est à son cousin qu'elle a besoin de parler. Il saura l'écouter, sans trop la juger. Du moins, moins que le fera Tayron ou Rheïane.

Égéon, il apparaît soudainement derrière la pierre tombale et elle lui accorde un sourire, la brune. « Enfin, te voilà ! » Elle lui fait signe d'approcher et de venir s'asseoir à ses côtés, ce qu'il fait sans la faire attendre. Emérya, elle vient le serrer affectueusement dans ses bras, avant de reprendre sa position initiale. « Je faisais la discussion à Nathanael en attendant que tu daignes arriver. » Elle lui désigne la pierre tombale d'un mouvement de tête, avant de laisser échapper un léger rire. « Oui, c'est morbide, je sais... mais j'avais besoin de m'occuper l'esprit. » Elle hausse légèrement les épaules avant d'observer à nouveau la pierre. Maintenant qu'il est là, elle n'est plus certaine d'avoir envie de lui confier ses craintes. Et s'il la jugeait trop sévèrement ? Et s'il allait dire son secret à sa mère ? Ça l'effraie, Emérya.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: Re: we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) EmptyLun 26 Sep 2016 - 13:05

We are bound by the secrets we share

ft. Emérya Firadrëll


« Peut importe ce qui arrivera, je serais toujours là pour toi, parce que pour moi, la famille passe avant tout »
Choisir le cimetière des naufragés comme point de rendez-vous révélait l'importance de ce qu'Emérya avait à me dire. Elle ne me l'a pas avoué, mais je sais bien qu'elle veut me parler de quelque chose en particulier, sinon elle ne m'aurait pas fait venir dans un endroit aussi mélancolique, aussi chargé de tristesse. J'ai beaucoup réfléchis pendant le trajet, pourquoi m'envoyer un message comme ça, pourquoi ne pas venir me voir au palais, elle sait qu'elle est toujours la bienvenue. Je sais qu'elle est beaucoup plus à l'aise sur terre que dans les eaux salées de notre royaume, mais je sens également qu'il y a autre chose derrière tout cela, elle ne voulait peut-être pas que l'on soit dérangé, que l'on sache qu'elle est venue me parler, peut-être que ce qu'elle a à me dire est trop important pour être avoué chez moi, je dois avouer que je la comprend, là bas les murs ont des oreilles, mis à par dans ma serre, où je suis tranquille.

Au final je dois admettre que je ne suis pas mécontent de venir à la surface, de plus en plus souvent je m'aventure chez les hommes. Leur culture m'intéresse presque autant que la notre, j'aime leur façon d'être toujours aussi positifs, de croquer la vie à pleine dents. Ma relation avec Aaliyah me manque parfois, j'aimais son enthousiasme, elle était une vraie bouffée d'air frais. Mais je dois me faire une raison, j'ai mis moi-même un terme à cette relation, je dois passer à autre chose. J'y pense, j'espère que ce n'est pas de ça que souhaite me parler ma cousine, je sais que sa mère a dû lui en parler ne serais-ce qu'un peu, je lui ai confié mon ressentis et mes doutes, mais tout de même ... A vrai dire je n'ai plus trop envie d'évoquer toute cette histoire, plus on en parle et plus j'ai l'impression qu'elle est toujours là et que je ne peux pas m'en défaire.

J'arrive en vue de la terre ferme, c'est quand même très pratique d'avoir une queue, on nage beaucoup plus vite que ces humains avec leurs jambes. Le voyage fut calme et tranquille, j'ai quand même prit soin de laisser un message à ma mère, qui pensait sûrement me trouver à mes cours avec mon précepteur, je sais que je peux lui faire confiance, la famille c'est le plus important alors je lui ai simplement dit qu'Emérya voulait qu'on passe un moment ensemble et que du coups j'étais partit pour une bonne partie de l'après midi. Depuis le retour du soleil, j'ai de plus en plus envie de m'évader, de retrouver mes petites habitudes de prince fugueur. J'ai envie de voir de mes yeux ces endroits que j'aime tant reprendre vie aux premiers rayons du soleil. Pour l'instant je me rends dans un lieu où je n'étais encore jamais allé. Ce cimetière fait un peu froid dans le dos, il est chargé de toutes ces âmes en peine, de toutes les larmes de ces proches qui sont venus pleurer ces morts. En sortant de l'eau j'essore ma tunique, pleine d'eau, il ne faudrait pas que j'attrape froid, enfin je dis ça mais le soleil est bien haut dans le ciel et ne tardera pas à me sécher entièrement. Ça fait du bien de retrouver le contact de ses rayons sur ma peu.

Je retrouve ma cousine assise près d'une pierre tombale. Il ne me semble pas qu'elle ai perdu quelqu'un récemment, je me demande qui peut bien être enterré là. En m'asseyant je regarde le nom inscrit sur la pierre, il est mort il y a plus de vingt ans, elle ne peut pas le connaitre, elle s'est surement assise ici par hasard, enfin, peut-être pas, après tout ils ont le même age, lui aussi avait dix-neuf ans avant de mourir. Je trouve ça un peu étrange, ce n'est certainement pas un hasard, le destin ou ce que vous voulez l'a mené à s'asseoir aux côtés de ce jeune homme qui avait son âge et surement les mêmes préoccupations qu'elle. Je ne me rappelle même plus ce que je faisais à dix-neuf ans, je n'étais pas encore prince alors quelles pouvaient bien être mes préoccupations ? Je ne sais plus, c'est tellement loin.

En tout cas ça fait plaisir de la voir, cela faisait quelque temps, même si je vois bien que quelque chose la tracasse, je suis heureux de pouvoir passer un peu de temps avec elle. Elle discutais avec lui ? Avec le mort, le jeune enterré depuis plus de vingt ans ? Ah oui en effet, c'est assez morbide, mais bon, si ça peut l'aider. " Et de quoi parliez vous ? " Je lui souris parce que je ne veux pas qu'elle se braque, si je peux l'aider, alors je veux pouvoir le faire. C'est ma cousine, la famille c'est sacré. Même si nous n'en avons que rarement parlé, elle m'a aidé lors de ma rupture et plus que tout, elle ne m'a jamais jugé, elle n'a jamais envisagé ma relation comme celle d'un prince triton et d'une simple humaine, pour elle nous étions juste un homme et une femme et ça je lui en serait toujours reconnaissant. Même lorsque j'ai prit cette terrible décision elle m'a soutenu, elle m'a épaulé. C'est ma cousine, si je peux faire quoi que ce soit, je le ferais sans hésiter. " Ça va toi ? Tu m'as pas l'air en super forme ... "

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: Re: we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) EmptyVen 30 Sep 2016 - 13:33

WE ARE BOUND
BY THE SECRETS WE SHARE
La jolie brune, elle est mitigée entre son besoin de parler à quelqu'un de ses doutes et cette peur d'être jugée. Que dira-t-il de la savoir peut-être enceinte d'elle ne sait quel triton ? Il la prendra pour une trainée, non ? Après, c'est peut-être ce qu'elle mérite, la naïade. Ce besoin viscéral de liberté l'a poussée à commettre quelques erreurs et à céder trop facilement à ses pulsions. Autrement, elle est persuadée qu'elle n'aurait pas agit de la sorte, Emérya. Elle qui croit avec ferveur au prince charmant et à l'amour, même si elle ne l'a pas encore trouvé et qui se laisse aller avec des hommes pour qui elle ne ressent que de l'attirance physique. Qu'à-t-elle fait, la naïade ? À présent, elle ne peut plus retourner en arrière et si elle attend belle et bien un enfant, elle devra faire face à la musique. Autant commencer par l'avouer à quelqu'un et ce parfait quelqu'un n'est nulle autre que son cousin chéri. Il est sans doute le seul qui pourra la comprendre, à l'heure actuelle.

« Et de quoi parliez vous ? »
Elle étire un faible sourire, avant de poser son regard dans celui de son cousin. « De certaines choses qu'on ne peut contrôler. » De cette possibilité d'avoir fait une belle grosse connerie et de ne plus en contrôler les répercussions, oui. Il lui sourit, le triton, pourtant elle sait qu'il a vu une faille, le blond. Il est loin d'être idiot, il sait que quelque chose ne va pas et il souligne qu'elle n'a pas l'air en forme. Elle lui répond d'un second faible sourire, la brunette. Elle va bien pourtant, physiquement, du moins. Mais elle est extrêmement anxieuse et ça empiète sans aucun doute sur sa forme physique. Elle a acquit sa liberté il y a encore si peu de temps et cette liberté risque d'être ruinée par cette peut-être grossesse, non ? Une partie de cette liberté, du moins. Parce qu'une fois qu'elle aura mis un enfant au monde, elle ne pourra plus la traiter comme un bébé. Mais ce bébé, elle devra s'en occuper nuit et jour et ça, ça nous enlève notre liberté. Du moins, c'est ainsi qu'elle voit la possibilité d'avoir un enfant, pour l'instant. Bon... elle doit arrêter de tourner autour de pot, la naïade, plus rapidement elle parlera, plus vite elle sera soulagée. Elle se retourne vers le triton et pose ses deux mains sur ses épaules, afin de capter son attention. Son regard se rive sur lui avec intensité.

« J'ai besoin de te parler de quelque chose, mais tu dois me donner ta parole que tu n'en parlera à personne. » Il lui donne sa parole, son cousin et elle en attendait pas moins de sa part. Elle peut lui faire confiance, elle le sait ça, mais si ça l'effraie de lui révéler tous ses doutes et de mettre son âme à nu. Mais maintenant, elle est lancée et elle ne peut plus reculer. Doucement, elle retire ses mains de ses épaules, avant de se rassoir sur le sol. Elle se mordille légèrement la lèvre, avant de se lancer. « Égé... je pense que j'attends un enfant. » Avant de lui dire qu'elle ignore qui pourrait bien être le père, elle veut d'abord voir sa réaction. S'il ne réagit pas de la bonne façon, elle ne lui fera tout simplement pas part de ce "léger" détail. Pour le moment, ce qu'elle lui a dit est déjà une grosse bombe de lancée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: Re: we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) EmptyMar 4 Oct 2016 - 16:33

We are bound by the secrets we share

ft. Emérya Firadrëll


« Peut importe ce qui arrivera, je serais toujours là pour toi, parce que pour moi, la famille passe avant tout »
Lorsqu'elle parle de ces choses que l'ont ne peut contrôler, je revois le visage de ma douce Aaliyah. J'ai beaucoup souffert de cette rupture que j'ai moi-même provoqué. J'essaye de me convaincre que c'était mieux pour nous deux, pour notre bien respectif, mais parfois mon cœur refuse d'y croire. C'est dans ces moments là que ma famille, son amour et son aide, est primordiale. J'appréhende un peu cette conversation, je commence à m'imaginer tout et n'importe quoi, et si elle voulait me voir pour me parler de mes histoires d'amour brisé, si elle voulait me dire quelque chose d'important sur Aaliyah qu'elle aurait entendu en ville, si elle voulait m'apprendre une nouvelle difficile à digérer. Non, je ne dois pas penser à tout ça, cela n'a surement rien avoir avec mes petites histoires d'adolescent crédule.

" J'ai besoin de te parler de quelque chose, mais tu dois me donner ta parole que tu n'en parlera à personne. Ah, un secret, cela ne me concerne donc pas, j'avais raison. J'ai rarement vu ma cousine aussi préoccupée, elle est encore jeune, je pourrais penser qu'elle se fait du soucis pour rien, mais ce n'est pas son genre, elle est plutôt sûre d'elle d'ordinaire, elle sait ce qu'elle veut, elle tient à sa liberté, je l'admire d'ailleurs beaucoup pour ça. " Bien sur que tu as ma parole Emé, tu sais que tu peux me faire confiance. Je serais muet comme une carpe arc-en-ciel. " Je sais que l'humour n'est pas ma plus grande qualité, je suis même plutôt nul, mais j'aimerais la voir sourire comme avant, je n'aime pas voir cet air grave sur son visage. Elle a ce tic, elle se mordille les lèvres, comme quand elle veut avouer quelque chose, une bêtise peut-être. Si c'est le cas, je suis sur que ce n'est pas si catastrophique, elle doit se faire des montagnes d'un rien. Elle sait pertinemment que quoi qu'il arrive elle aura mon soutient, et celui de notre famille. J'attends quelque peu perplexe qu'elle se jette à l'eau. Je lui souris de nouveau pour lui donner du courage, quoi qu'elle me dise, je l'accepterais parce qu'elle a accepté ma propre bêtise et elle était clairement conséquente.

" Égé... je pense que j'attends un enfant. " Je met quelques secondes à réaliser, je suis là devant elle et je la regarde comme si je voyais à travers. Surement le choc de la nouvelle, toujours est-il que l'information met un certain temps à atteindre la totalité de mon cerveau et à déclencher une réaction. En effet, j'avais faux sur toute la ligne, c'est une grosse nouvelle, je vois pourquoi elle avait l'air si inquiète. Mais ce n'est pas une mauvais nouvelle, enfin moi je considère que ce n'est pas le cas, je trouve ça plutôt chouette, je vais être grand-oncle, un peu comme un tonton pour cet enfant, parce que oui je l'ai déjà accepté, un petit enfant qui entre dans le cycle de la vie, c'est la plus belle chose qui soit au monde. Mon visage fini enfin par être atteint par la réaction qui s'était déclenchée dans ma salle caboche. Un grand sourire étonné vient se mettre en travers de ma face. " Emé ! C'est super ! Je comprend que tu ais peur parce que tu es jeune et tu ne sais pas comment la famille va réagir, mais sache que moi je suis de tout cœur avec toi. C'est trop cool je vais être tonton, enfin presque. " Je sais pas si ma réaction est pas un peu excessive, je suis bien trop emballé par la venue de ce petit être. Il faut dire que cela faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu de naissance dans la famille alors je suis limite aussi heureux que si j'étais le père (bien entendu ce n'est pas le cas hein, j'aime bien ma cousine mais pas comme ça).

Cela ne doit pas être facile pour elle, je ne peux qu'imaginer un tout petit peu son désarroi. Elle doit être heureuse, sûrement, de porter un petit être en elle, en général les femmes le sont. Mais elle doit être partagée parce que je ne sais pas qu'elle réaction pourrait avoir ma tante, il est vrai qu'elle est quelque peu protectrice envers Emérya et je redoute le moment où elle va vouloir savoir qui est le père pour aller lui casser la figure. D'ailleurs, je me demande bien qui est le père, elle ne m'a vraiment jamais parlé de ses histoires de cœur, quand on en parlait, c'était toujours des miennes, du coup je ne sais même pas si elle est en couple avec quelqu'un ou pas. " Et qui est l'heureux papa ? " J'espère juste que je ne fais pas une gaffe, imaginons un instant qu'elle soit en froid avec lui, qu'ils se soient quittés avant qu'elle sache qu'elle attendait un enfant de lui. Ce serait terriblement embarrassant comme situation, et comme question aussi. Pour éviter de dramatiser, je garde mon sourire ébahis, je ne sais pas trop comment réagir autrement de toute façon. Un nouveau membre dans la famille, c'est tellement cool, je vais pouvoir lui apprendre plein de choses à ce petit bonhomme, peut-être qu'il aimera les coquillages lui aussi et peut-être que je pourrais lui apprendre à se faufiler en douce pour partir à l'aventure, je le fais de mieux en mieux ces derniers temps. Quoi, un tonton, c'est pas là que pour apprendre des choses bien, c'est là aussi pour aider à faire des bêtises non ?

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: Re: we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) EmptyJeu 13 Oct 2016 - 19:58

WE ARE BOUND
BY THE SECRETS WE SHARE
En ce moment, il n'est pas aisé pour la naïade de révéler son secret à son cher cousin, sa réaction lui fait trop peur, mais elle prend son courage à deux mains et lui dit qu'elle pense attendre un enfant. Durant d'interminables secondes, il reste de marbre, Égéon, regardant la jeune brune sans réellement l'observer. Il doit être sous le choc et sa réaction est tellement... normale. Emérya, elle se mordille légèrement la lèvre, attendant une quelconque réaction et enfin, elle vient cette réaction, maintenant qu'il a assimilé la nouvelle. Un grand sourire étonné vient fendre son visage. Quoi... un sourire ? Oh ça, elle ne s'y attendait pas, Emérya et encore moins à ses paroles. « Emé ! C'est super ! Je comprend que tu ais peur parce que tu es jeune et tu ne sais pas comment la famille va réagir, mais sache que moi je suis de tout cœur avec toi. C'est trop cool je vais être tonton, enfin presque. » La famille... c'est vrai qu'elle a peur de leur réaction, Emérya, surtout de celle de sa mère. Il n'y a pas encore si longtemps, elle la traitait comme une gamine et les choses se sont enfin réglés, il y a plusieurs semaines de ça. Lorsqu'elle apprendra la nouvelle, elle risque de trouver qu'elle a agit comme une gamine, sans penser aux conséquences de ses actes... Et en réalité, c'est sans doute ainsi qu'elle a agit, Emérya. Parfois, trop de liberté ne vaut guère mieux que pas assez. Toutefois, même si elle appréhende grandement la réaction du reste de la famille, elle est soulagée de voir qu'elle aura le soutient tant attendu de son cousin adoré.

Emérya, elle tente un léger sourire, afin de le remercier d'avoir une réaction aussi positive. « J'aurai au moins une personne pour m'appuyer. Merci de le prendre aussi bien, Égéon ! » Elle reprend sa position initiale, la sirène, son regard ne délaissant cependant pas celui de son cousin. Soudainement, elle voit cette lueur dans son regard et elle comprend exactement la question qui s'en vient. « Et qui est l'heureux papa ? » Oh... là, son sourire ébahis risque vite de disparaître et il risque de tomber de son nuage, le triton. Emérya, elle couvre son propre visage de ses deux mains et laisse échapper un long soupire, avant de reposer son regard dans celui de son cousin. « Si je suis bien enceinte... et que je ne m'en fais pas pour absolument rien... le père serait... » Je baisse le regard sur mes deux mains qui s'entrelacent et se détachent nerveusement. « Je ne sais pas, Égé... j'ai deux choix en tête, peut-être même trois... » Elle n'ose pas lever le regard vers lui, cette fois. Tous les membres de la famille la croit comme une jeune femme sage et posée. C'est ce qu'elle était, mais cette jeune femme s'est envolée, au cours des derniers mois. Elle est plus tête en l'air qu'elle ne l'était, elle est moins sage, moins réfléchie et elle laisse trop souvent ses désirs la guider. Voilà pourquoi aujourd'hui elle se retrouve peut-être enceinte et qu'elle ne connait pas l'identité du possible père... Quelle idiote elle a été, la naïade ! « Ça y est... tu peux me lapider, si tu le souhaite. » Une fois de plus, elle n'ose même pas regarder son cousin. Elle appréhende tellement sa réaction qu'elle ne veut rien voir. Et si ça ne faisait pas si enfantin, elle oserait même se boucher les oreilles par peur de l'entendre parler et lui dire à quel point elle a été naïve et idiote. Cependant, elle ne le fait pas. Elle se contente tout simplement d'observer ses mains avec lesquelles elle continue de jouer nerveusement, la brune.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: Re: we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) EmptyMar 8 Nov 2016 - 23:54

We are bound by the secrets we share

ft. Emérya Firadrëll


« Peut importe ce qui arrivera, je serais toujours là pour toi, parce que pour moi, la famille passe avant tout »
Elle sembla être surprise par ma réaction. Cela ne me surprend pas plus que ça, je sais que la famille ne va pas être forcément aussi enthousiaste que moi à l'annonce de cette nouvelle, surtout ma tante. Mais tout de même, j'aurais pensé qu'elle aurait moins craint ce genre de réaction de ma part, je suis son cousin et j'en suis pas à ma première bêtise moi-même, alors bien-sûr que je suis compréhensif. Enfin, j'imagine que si je suis le premier à qui elle en parle c'est qu'elle me fait quand même un peu confiance et qu'elle espérait que j'allais la soutenir, donc je ne lui en veux pas trop. " Je serais toujours de ton côté Emé, tu m'as soutenue et conseillée quand j'ai eu mon histoire avec Aaliyah, je te suis redevable. Et puis tu es ma famille, je ferais toujours passer ma famille avant tout. " Mais je vois à sa manière de se prendre le visage dans les mains que ce n'est pas tout, qu'elle a encore à me parler, que quelque chose d'autre l'accable.

" Je ne sais pas, Égé... j'ai deux choix en tête, peut-être même trois... " Je dois avouer que là je suis un peu sur les fesses, je ne m'y attendais pas du tout. Je comprends maintenant pourquoi elle s'en fait autant, il est vrai que même si l'annonce de la grossesse peut passer auprès de sa mère, le fait qu'elle ne sache pas qui est le père par contre ça risque de coincer et pas qu'un peu. Dans la famille on s'imagine tous que c'est une jeune fille sage et douce qui, il faut l'avouer, ne côtoie pas d'hommes, ou alors un seul et sans ... Rapports qui pourraient amener à la conception d'un enfant. Je reste un peu figé du coup, j'ai un presque sourire sur le visage, j'ai l'air carrément débile, je ne sais pas trop comment réagir, je vois son malaise, mais mon cerveau refuse de me donner le contrôle de mon corps, il lui faut bien vingt secondes avant de pouvoir assimiler l'information et analyser ses conséquences dans leurs globalités. " Ça y est... tu peux me lapider, si tu le souhaite. " Ces mots suffisent à finalement me réveiller. En un petit sursaut je m'anime pour lui répondre. " Hein quoi ? Te lapider ? Non mais ça va pas ! Je ferais jamais ça, tu es ma cousine et je t'adore, je serais jamais capable d'une telle horreur ! Je pousse un petit soupir en essayant d'organiser les idées qui se bousculent dans ma tête. Je lui attrape doucement une de ses petites mains pour la garder au creux des miennes. Bon, on va pas se voiler la face, oui c'est pas la meilleure situation dans laquelle tu pouvais te mettre. Mais il faut relativiser, ce n'est pas la fin du monde, on va s'en sortir, il y a pire. Quoi qu'il arrive, sache que, comme je l'ai dit tout à l'heure, je suis avec toi, je ne te laisserais pas tomber. Je m'engage même à tout faire pour que cet enfant ne manque de rien si tu as besoin d'aide. La famille avant tout pas vrai ? "

Je sais que cette nouvelle sera dure à dire, dure à faire passer dans les esprits de tous, mais pour son bien et pour le bien de ce petit être qui est en route, je dois me montrer fort. Si elle doit voir son monde s'écrouler, il faut qu'elle puisse tout de même compter sur quelqu'un, et si il le faut, ce quelqu'un ce sera moi. Je lui souris tendrement, histoire d'essayer de la rassurer. Je sais pas si ça marche tant que ça, je sais que quand j'ai fait ma bêtise, savoir que je pouvais compter sur quelqu'un m'a beaucoup aidé, alors j'espère que je pourrais en faire au moins autant pour elle. " Bon ok, c'est sûrement pas la nouvelle du siècle, enfin si en un sens, pour ta mère ça va être la plus mauvaise nouvelle du siècle, mais ça va, y a pire ... En tout cas tu m'as battue, t'étais pas obligée d'en faire autant tu sais, je commençais à m'y faire à cette place de boulet de la famille. " J'essaye de mettre un peu d'humour dans cette conversation parce que le rire n'est pas forcément à l'honneur alors que pourtant il serait le bienvenue pour décrisper tout ça. Je sais pas si j'ai fait un top ou un flop, mais au moins l'intention est là, et mon sourire aussi.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: Re: we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) EmptyMer 9 Nov 2016 - 18:43

WE ARE BOUND
BY THE SECRETS WE SHARE
Elle n'ose même pas regarder son cousin, la brunette, elle a bien trop peur de sa réaction. Pourtant, elle sait qu'il ne la jugera pas et qu'il la supportera, quoi qu'il arrive, mais elle à honte, Emérya, elle est gênée de la situation. Aujourd'hui, il fait face à une toute nouvelle naïade, Égéon et elle ne sait pas si elle a vraiment envie d'être celle qu'elle est devenue, l'artiste. Pendant quelques instants, le silence règne en maître. Il ne dit pas un mot, le blond, ça y est... il est deçu d'elle et tout le reste de la famille le sera aussi. Ses yeux continuent de fixer ses mains qui jouent nerveusement l'une avec l'autre. « Hein quoi ? Te lapider ? Non mais ça va pas ! Je ferais jamais ça, tu es ma cousine et je t'adore, je serais jamais capable d'une telle horreur ! » Elle le sait, Emérya, il serait incapable de faire quelque chose de pareil, mais honnêtement, elle a parfois envie de se lapider elle-même, la naïade. Un petit soupire franchit la barrière des lèvres du blond, mais elle n'ose toujours pas le regarder, Emérya. Il attrape une de ses mains avec douceur et la capture entre les siennes. En posant ce simple geste, il l'apaise, son cousin et ça, il doit le sentir, car elle se détend légèrement. « Bon, on va pas se voiler la face, oui c'est pas la meilleure situation dans laquelle tu pouvais te mettre. Mais il faut relativiser, ce n'est pas la fin du monde, on va s'en sortir, il y a pire. Quoi qu'il arrive, sache que, comme je l'ai dit tout à l'heure, je suis avec toi, je ne te laisserais pas tomber. Je m'engage même à tout faire pour que cet enfant ne manque de rien si tu as besoin d'aide. La famille avant tout pas vrai ? » À mesure qu'il prononce ces mots, son regard glisse doucement vers le sien. Il a raison, Égéon, ce n'est pas la fin du monde...

Il lui sourit avec tendresse, son cousin, elle sait qu'il veut se montrer rassurant et il l'est, en quelque sorte. Elle sait qu'elle peut compter sur lui, Emérya et si elle avait peur de sa réaction, elle sait maintenant qu'il ne la juge pas, même s'il est étonné par cette nouvelle. « Bon ok, c'est sûrement pas la nouvelle du siècle, enfin si en un sens, pour ta mère ça va être la plus mauvaise nouvelle du siècle, mais ça va, y a pire ... En tout cas tu m'as battue, t'étais pas obligée d'en faire autant tu sais, je commençais à m'y faire à cette place de boulet de la famille. » Elle échappe un rire sur cette dernière phrase, la brunette. Il essaie de dédramatiser la conversation, Égéon et décidément, il y parvient. Elle sourit, Emérya, avant de poser sa tête contre l'épaule du blond. « Merci, Égé, pour tes paroles et ton soutient... La réaction de ma mère me fait peur, je t'avoue, surtout si je mentionne que je ne sais pas qui sera le père... Mais elle n'y pourra pas grand chose, je ne suis plus une gamine... » Un léger soupire franchit la barrière de ses lèvres. Elle appréhende tellement la réaction de sa mère et du reste de la famille. Elle n'a pas envie qu'on la prenne pour une traînée, Emérya, parce que ce n'est pas ce qu'elle est. Elle n'a pas envie de décevoir sa mère, mais elle sait qu'elle le fera, en lui annonçant cette nouvelle. Mais peut-être qu'elle comprendra, Rheïane, peut-être qu'elle pourra se mettre à sa place. Elle est protectrice, la maman sirène, mais elle aime profondément son enfant. Alors peut-être qu'elle comprendra et qu'elle l'acceptera, peut-être...

« Et si ça se trouve, je m'en fait peut-être pour rien. Peut-être qu'il n'y a rien du tout dans ce ventre là. » Elle pose doucement sa main sur son ventre et lève les yeux vers ceux de son cousin, Emérya, avec un semblant de sourire. Après tout, peut-être qu'elle n'est pas enceinte, la naïade, du moins, c'est ce qu'elle pense souhaiter, Emérya... Pourtant, au fond d'elle, elle sait très bien qu'elle est condamnée et que maintenant, elle n'y peut rien du tout. Et voilà, la vérité est dévoilée, il connait désormais son secret, Égéon. Il est peut-être temps de parler d'autre chose, d'oublier les faits réels, l'espace de quelques instants. « Et toi, mon cher cousin ? Du nouveau au niveau de ce petit coeur ? » Elle étire un sourire, la brune, posant sa paume contre la poitrine du triton, l'endroit même où se trouve son coeur. Ils ont assez parlés d'elle, elle veut maintenant savoir s'il y a du nouveau dans sa vie à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: Re: we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) EmptyMer 23 Nov 2016 - 21:39

We are bound by the secrets we share

ft. Emérya Firadrëll


« Peut importe ce qui arrivera, je serais toujours là pour toi, parce que pour moi, la famille passe avant tout »
Je crois que j'ai fini par parvenir à mes fins, elle semble plus détendue, plus sereine. En tout cas, si je peux l'aider en quoi que ce soit, si mes mots peuvent lui donner du courage pour affronter cette situation, alors je continuerais d'être à ses côtés et de lui dire que je suis là. Lorsqu'elle pose sa tête sur mon épaule, je la sens comme soulagée pendant un instant. Je sais que l'annoncer à ma tante ne sera pas une partie de plaisir, je redoute un peu ce moment moi aussi parce que je sais que je me suis engagé à la soutenir et à être présent quoi qu'il arrive pour elle. " C'est vrai, tu n'es plus la petite Emérya que j'ai connu, tu es une femme à présent, et une femme qui assume ses bêtises. Je suis fier de toi. " Je dépose un petit baiser sur son front pour accompagner mes paroles, il est vrai que je suis fier, parce que, même si elle ne l'a avoué qu'à moi pour l'instant, au moins elle a eu le courage de le faire, et je suis bien placé pour savoir à quel point c'est difficile de faire le premier pas, de dire les choses alors qu'on sait que cela va être mal reçu. J'ai confiance en l'avenir, je sais que si elle a eu le courage de faire ce premier pas, elle aura le courage de faire le reste.

" Et si ça se trouve, je m'en fait peut-être pour rien. Peut-être qu'il n'y a rien du tout dans ce ventre là. " Ah, voilà le déni, après l'émotion voilà qu'elle commence à se dire que peut-être elle s'est fourvoyé. Peut-être en effet, il y a toujours des doutes aussi tôt dans une grossesse, mais en même temps je me dis que si elle a eu un doute, c'est qu'elle avait des raisons et je suis du genre à penser qu'une femme sent ce genre de choses. " Tu sais Emé, si tu as pensé que tu étais enceinte jusque là, c'est sûrement que c'est le cas ... Je veux pas te déprimer, mais je pense que les femmes sentent ce genre de choses et que si tu t'es autant trituré la cervelle, c'est qu'il y a un fond de vrai dans tout ça. " J'espère ne pas la déprimer avec cette réponse franche, un peu brute de décoffrage. Je sais qu'elle a fait face jusque là, alors je ne veux pas qu'elle commence à se laisser aller à croire des choses qui sont peu probables. Il faut qu'elle continue, qu'elle avance, qu'elle finisse par savourer cet événement parce qu'après tout, c'est quelque chose de relativement joyeux la venue au monde d'un petit être. Je sais qu'au fond d'elle elle sera contente de le porter et de l'accueillir, peut-être qu'elle se sentira enfin femme, qu'elle se sentira entière et qu'après elle arrêtera de se torturer l'esprit avec des bêtises. Je ne lui souhaite que du bonheur, à elle et à ce petit être qui grandit en elle. Je n'espère qu'une chose, que je pourrais être à ses côtés à chaque fois que cela lui sera nécessaire.

" Et toi, mon cher cousin ? Du nouveau au niveau de ce petit cœur ? " Arf, et voilà, je l'aide et elle me fait un sacré coup bas, la saleté. " Arf, c'est un coup bas ça. Je ris un peu jaune, mais je ris, parce que je sais que cela peut détendre l’atmosphère, le fait de parler de mes petits malheurs, ces trucs absurdes, ces choses que j'ai faites et qui devraient être derrière moi maintenant, enfin du moins j'essaye. Eh ben, je l'oublie comme je peux, tu sais ... Aaliyah. Je crois que je suis en bonne voie, je commence à passer à autre chose. J'espère qu'un jour je serais capable d'aimer à nouveau, et de créer ma petite famille, comme toi. " Je met ma main sur son petit ventre, pour lui faire passer le message. Oui plus tard, j'aimerais pouvoir avoir des enfants, une famille, une femme. Je sais qu'elle ne sait pas qui est le père et que cela sera difficile, mais je pense que malgré tout elle s'en sortira, elle aura quand même une famille, notre famille mais aussi la sienne, celle qu'elle formera avec son enfant. " Alors, tu seras toujours là pour écouter mes romans à l'eau de rose sur mes amours illusoires ? Même quand tu auras eu ton bébé ? Non parce que nos séances de thérapie où je lâche tout ce que j'ai sur le cœur, c'est quand même super important ! " Je dis ça sur le ton de l'ironie, mais je suis quand même sérieux, non c'est vrai quoi, si elle et ma tante n'avaient pas été là, j'ose pas imaginer où j'en serais maintenant.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: Re: we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) EmptyMer 30 Nov 2016 - 22:56

WE ARE BOUND
BY THE SECRETS WE SHARE
La présence et le soutient de son cousin lui font grand bien, elle en avait besoin, Emérya. L'entendre prononcer des paroles réconfortantes et savoir qu'il ne la juge pas, c'est un réel soulagement pour elle. Parce qu'elle a peur, la brune. Son avenir l'effraie, alors que quelques mois plus tôt, elle fonçait tête baissée, afin de le forger cet avenir. Elle n'a pas prévue cette grossesse, la naïade, bien au contraire, jamais elle n'aurait cru tomber enceinte avant des années. Et même si elle dit être incertaine d'attendre un enfant, elle sait parfaitement que d'ici quelques mois, elle mettra un petit être au monde, Emérya. Elle se voile la face, à cause de cette peur, pourtant, elle n'est pas idiote. Elle ressent les symptômes, la jeune artiste et même si elle n'a jamais mis un bébé au monde, elle sait pertinemment qu'elle est enceinte. Ça ne l'empêche pourtant pas d'espérer le contraire et d'en faire part à Égéon. « Tu sais Emé, si tu as pensé que tu étais enceinte jusque là, c'est sûrement que c'est le cas ... Je veux pas te déprimer, mais je pense que les femmes sentent ce genre de choses et que si tu t'es autant trituré la cervelle, c'est qu'il y a un fond de vrai dans tout ça. ? » Il a raison, le blond, elle le sait, Emérya, plus que quiconque. Ça n'est plus la peine de faire semblant, plus la peine de faire face au déni, mais bien à la vérité. Un léger soupire franchit la barrière de ses lèvres et elle baisse les yeux vers ce ventre qu'elle imagine déjà bien arrondie, vision qui la fait frissonner. « Hélas, je le sais trop bien. » Après les paroles de son cousin, elle ne peut plus faire semblant, Emérya... Elle attend un enfant et il faudra le dire à sa mère et à Tayron, aussi... Et à un tas d'autres gens, tel qu'au père du bébé, peu importe qui il est.

Et puis voilà qu'elle change de sujet, assez parler d'elle, maintenant, c'est son cousin qui l'intéresse.  À l'air sur son visage, lorsqu'elle lui demande s'il y a du nouveau, au niveau de son coeur, elle se doute déjà que non. Il rit, mais Emérya, elle sait bien que ce n'est pas vraiment un rire, pas un vrai, du moins.  « Eh ben, je l'oublie comme je peux, tu sais ... Aaliyah. Je crois que je suis en bonne voie, je commence à passer à autre chose. J'espère qu'un jour je serais capable d'aimer à nouveau, et de créer ma petite famille, comme toi. » Sur ces mots, il vient poser sa main sur le ventre de la naïade et la brune, elle vient poser doucement sa paume au-dessus de la sienne, dans un geste qui se veut réconfortant. Emérya, elle lui offre un doux sourire, posant son regard dans le sien. « Bien sûr que tu seras capable d'aimer de nouveau. Et tu auras ta petite famille à toi, ça ne m'inquiète pas du tout ! » Elle connait son cousin, la naïade et elle sait parfaitement qu'il fera le bonheur d'une femme et qu'il sera un père fantastique. À ce sujet, elle ne s'inquiète pas du tout. Tout ce qu'il lui faut, c'est trouver la perle rare et là, il pourra avoir ce dont il rêve, le triton.

« Alors, tu seras toujours là pour écouter mes romans à l'eau de rose sur mes amours illusoires ? Même quand tu auras eu ton bébé ? Non parce que nos séances de thérapie où je lâche tout ce que j'ai sur le cœur, c'est quand même super important ! » Elle étire un sourire, Emérya. Mais bien sûr qu'elle sera toujours là, la naïade, elle n'abandonnera pas sa famille, au profit de son enfant à naître. Jamais ! « Ne t'inquiète pas, je serai toujours là, bébé ou non. J'aime bien écouter tes paroles sur tes amours illusoires, ça m'inspire de bonnes chansons, tu sais ! On dit que les tristes chansons d'amour sont les plus touchantes. » Elle étire un nouveau sourire, la brune, cette fois l'air moqueur.  Elle ne veut en rien le froisser, Emérya, tout ce qu'elle veut, c'est le faire sourire un peu, parce qu'ils en ont besoin, tous les deux. Puis le sourire moqueur, il se transforme en doux sourire, alors qu'elle prend la main de son cousin entre les siennes. « Tu sais, Égéon, d'ici là, tu auras sans doute de plus belles choses à me raconter. Ta rencontre avec une belle sirène à qui tu auras dérobé le coeur ou quelque chose de ce genre. Il faut que tu sois optimiste, un peu ! »  Égéon, il ne l'a pas eu facile, niveau sentimental, mais un jour, il trouvera la bonne. Il ne doit pas se décourager, voilà le message qu'elle essaie de faire passer, la brune. Il finira pas vivre de belles choses, elle en est convaincue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: Re: we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) EmptyLun 5 Déc 2016 - 22:06

We are bound by the secrets we share

ft. Emérya Firadrëll


« Peut importe ce qui arrivera, je serais toujours là pour toi, parce que pour moi, la famille passe avant tout »
Je suis content qu'elle finisse par se résigner, parce que se triturer le cerveau comme elle le fait depuis le début de notre rendez-vous, c'est pas sain. Maintenant il faut qu'elle profite de cette grossesse, qu'elle prenne soin d'elle et de ce petit être qui grandit dans son ventre, qu'elle tisse un lien avec lui, qu'elle puisse passer neuf mois parfaits pour qu'au final cela se finisse sur le plus beaux des cadeaux avec la naissance du petit. Je suis presque surexcité à la perspective de voir ce nouveau membre de la famille arriver pour pouvoir le chouchouter, lui apporter toute mon affection et lui apprendre tout plein de bêtises pour faire gentiment criser sa mère. Je me demande si cela sera une fille ou un garçon, quoi qui'l en soit, je serais heureux pour les deux. Si cela se trouve, elle finira par savoir qui est le père et l'enfant aura le droit à sa figue maternelle, mais si cela ne se produit pas, je ferais mon possible pour occuper cette place. J'espère que la nouvelle passera bien auprès du reste de la famille parce que ma cousine est une bonne personne, une sirène intelligente et censée, quelqu'un de généreux et fort à la fois. Nous ne devons pas nous arrêter et être jugés sur nos bêtises, oui c'est une bêtise que de tomber enceinte, de ne pas savoir qui est le père également, mais cela ne doit pas effacer toutes les belles choses qu'elle a faite dans le passé, tout ce qu'elle a accompli pour la famille et les autres.

Quand on passe à ma situation, je me dis que j'ai pas fini d'en baver, parce que c'est un sentiment que j'ai au plus profond de moi. J'ai l'impression que même si cet amour impossible que j'ai du écourter est fini, même si je commence à oublier mes sentiments pour une humaine, même si je commence à profiter de nouveau de la vie, elle n'est largement pas finie. Et je sens que ma vie commence tout juste à me tendre des embûches. " Je l'espère, vraiment, parce que j'ai l'impression d'avoir tellement d'amour à donner, je me sentirais tellement pauvre et perdu de ne pas pouvoir avoir quelqu'un à mes côtés de nouveaux. " C'est triste à dire, mais c'est ce que je ressens. Je ne rêve que d'une chose, pouvoir à nouveau ressentir ce que j'ai ressentis pour une autre, pouvoir de nouveau avoir le cœur serré de la voir, ne cesser d'avoir envie de la voir et de vouloir lui faire des bisous. J'aimerais avoir la chance de construire une famille, ma famille, pouvoir avoir la possibilité de connaître ce que mes parents vivent au quotidien. Je veux pouvoir voir dans les yeux d'une femme que son monde réponse sur mes épaules, pouvoir vivre toute une vie rien qu'en échangeant un regard.

" Ne t'inquiète pas, je serai toujours là, bébé ou non. J'aime bien écouter tes paroles sur tes amours illusoires, ça m'inspire de bonnes chansons, tu sais ! On dit que les tristes chansons d'amour sont les plus touchantes. " Je lui fais un grand sourire à entendre le début de ses paroles, je suis content de savoir qu'elle restera à mes côtés. Vu que je n'ai pas l'amour pour l'instant, ma famille, c'est tout ce qui importe, tout ce qui me faut. La petite pique qu'elle me lance ensuite sur ses chansons d'amour me fait rire, cela détend un peu l'atmosphère et j'en avais drôlement besoin. Mais elle n'a pas tord, il faut l'avouer, les chansons écrites sur les histoires d'amour manqué ou perdu sont de loin les plus touchantes, et elles peuvent l'être parce qu'on a tous déjà expérimenté ce sentiment, on a tous perdu quelqu'un, une petite partie de notre cœur avec cette personne, et c'est autant d'émotions qui remontent quand on entend ces chants. Elle prend délicatement ma main dans les siennes, je la sens plus calme, plus posée, elle semble plus en phase avec ce qui lui arrive et je me plait à espérer que ce soit un peu grâce à moi. " Tu sais, Égéon, d'ici là, tu auras sans doute de plus belles choses à me raconter. Ta rencontre avec une belle sirène à qui tu auras dérobé le cœur ou quelque chose de ce genre. Il faut que tu sois optimiste, un peu ! Ah ça, je l'espère moi aussi chère cousine ! On verra bien, ça se trouve la prochaine fois qu'on aura une discussion en privé comme celle là, on aura tous les deux l'amour qui aura frappé à notre porte. " Je me surprend à imaginer cette conversation, elle avec son bidon qui aura grossi et moi avec des étoiles plein les yeux à cause de cette fille que j'aurais rencontré et qui ne voudra plus quitter mes pensées. " L'espoir fait vivre ! " Un petit rire pour faire passer le tout. Je commence à me dire que cette conversation a été bénéfique pour nous deux, au final je pensais venir l'aider et elle a fini par m'aider elle aussi.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) Empty
Message Sujet: Re: we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

we are bound by the secrets we share ⊹ (égéon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-