AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 You're so very special, I wish I was special | Azalea
★ second star to the right and straight on till morning ★

Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


You're so very special, I wish I was special | Azalea - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: You're so very special, I wish I was special | Azalea You're so very special, I wish I was special | Azalea - Page 2 EmptyJeu 5 Jan 2017 - 20:27



You're so very special, I wish I was special



La Lune l'éclairait, veillant sur elle comme une mère bordant son enfant. Azalea s'était installée sur un rocher et avait arrangé sa robe pour qu'elle soit plus intéressante à retransmettre sur le papier. Seth fut frappé par le naturel de la scène. Ce ne fut pas du tout comme demander à une belle demoiselle passant dans la rue de s'installer sur une pierre et de poser. Non, il n'y avait ni geste exagéré ni posture artificielle et trop pensée. Le corps de la demoiselle restait souple, naturel, léger. Elle paraissait dans son élément. Une véritable naïade sortie de l'eau pour se pavaner sous la lumière lunaire. L'artiste sentait l'inspiration dans chaque parcelle de son corps, faisant légèrement trembler ses doigts dans la hâte. Et son crayon, véritable furie, arpentant le papier et le léchant avec force. La mine craqua plusieurs fois sous la pression du poignet de Seth, menaçant de céder s'il y mettait plus de vigueur. L'homme fronça enfin les sourcils, coincé dans la traduction de la belle à même le papier.

Une forme de tristesse perça dans la voix de la jeune femme quand elle comprit qu'il peinait à la dessiner. Cela sembla la toucher plus encore que s'il l'avait injuriée. Seth perdit pied quelques instants et secoua négativement la tête pour toute réponse. Pourtant, ses doigts cessèrent de courir tel le lapin blanc et son regard se redressa. Il croisa celui bienveillant de la jeune femme et finit par acquiescer d'un mouvement de tête. Quelque chose lui échappait, un élément s'évaporait à chaque fois qu'il l'effleurait du bout des doigts. C'était une frustration insoutenable. Seth se pinça les lèvres, cherchant à étudier les traits si juvéniles, si innocents de la belle. Azalea lui lança alors une phrase qui le troubla. Elle n'était pas une jeune femme ? Qu'entendait-elle par là ? Seth chercha une réponse en toute hâte. Rien de plausible ne lui vint à l'esprit.

Après avoir lutté avec ses démons intérieurs, Seth obtint sa réponse. De surprise, il laissa tomber son crayon. Celui-ci alla se planter dans le sable, aux pieds de l'artiste. Le joaillier secoua la tête et tenta de balbutier quelque chose mais tout à coup, tout s'éclairait. C'était pour cette raison qu'il ne parvenait pas à traduire trait pour trait cette essence qu'il recherchait. Seth se baissa et récupéra son crayon, le coinçant entre deux doigts et l'agitant, pensif. Azalea, fée des arts.

- Pour une surprise ...

Seth resta pensif encore longtemps. Il avait déjà pu dessiner une fée auparavant mais jamais sous cette apparence, jamais à taille humaine sans ailes ni halo de lumière. Azalea était donc différente pour une bonne raison, elle ne venait pas du même monde. L'homme se passa une main sur le visage et pencha ensuite la tête en arrière. Un grand rire s'échappa de sa gorge puis il baissa la tête et fixa Azalea en lui déclarant ce qu'il avait à l'esprit :

- Si seulement on m'avait dit, quand j'habitais encore en Espagne, qu'un jour je dessinerai une fée. Dios, je n'y aurai jamais cru.

Son crayon alla de nouveau toucher le papier, Seth ne cherchait plus à comprendre car désormais, il savait. En tant que simple humain, jamais il ne pourrait effleurer cette magie qui entourait les fées et qui leur était propre. Tenter de dépeindre ce mystère aurait été stupide, Seth n'atteindrait jamais leur degré de surréalisme. Ce regard qu'Azalea posait sur lui, l'homme devrait se contenter de le traduire à sa façon, en y ajoutant tout ce qu'il pouvait mais tout en sachant que la vérité ne se trouverait jamais sur son dessin. Seth finit par retirer son crayon et le coincer dans sa bouche, écartant sa feuille pour prendre du recul sur son oeuvre et mieux pouvoir en déceler les erreurs, les manquements.

- Et donc ... t'es un fée des arts ? ça consiste en quoi ?

Il avait articulé difficilement ça entre ses dents et le crayon, Seth n'avait pas porté assez d'intérêt aux fées pour savoir qu'elles avaient un domaine pour chaque chose. Pour lui, une fée était une fée. Il ignorait royalement qu'elles faisaient des spectacles ou bien qu'elles s'occupaient d'un tas de chose pour aider la nature à suivre son cours. La culture Neverlandienne lui manquait cruellement, Seth était encore trop récemment arrivé pour maîtriser sur le bout des doigts ce genre de subtilités. Il finit par reprendre sa mine en main et fixer intensément Azalea.

- Ce n'est pas dangereux pour toi de te balader comme tu le fais au milieu de la population humaine ?

La dernière fée qu'il avait croisé avait peur d'approcher Blindman's Bluff et Azalea, elle partait y danser. Comme quoi, chez les fées comme chez les humains, un individu reste totalement différent d'un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


You're so very special, I wish I was special | Azalea - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: You're so very special, I wish I was special | Azalea You're so very special, I wish I was special | Azalea - Page 2 EmptyJeu 5 Jan 2017 - 22:39



You're so very special, I wish I was special

Bluer than velvet was the night, softer than satin was the light from the stars
Seth & Azalea


C’était dit, enfin, Azalea s’était un peu plus dévoilée et en avait même profité pour lui dire son prénom alors qu’à la réception cela semblait interdit. La fée leva les yeux vers l’homme assis en face d’elle, guettant ses mouvements et l’expression de son visage qui passait par bien des facettes. Azalea trouva la réaction de l’artiste assez amusante, elle n’avait pas la prétention d’être une déesse ou une créature divine, mais puisque les fées pouvaient prendre taille humaine depuis peu, c’était intéressant d’expérimenter les premières réactions. Etirant un large sourire, Azalea était rassurée d’avoir pu lui dire, peut être qu’avec ceci il aurait moins de mal à la dessiner, en prenant en compte le fait qu’il ne devait pas la regarder comme une humaine. Un coup de crayon plus léger, moins réfléchi et il arriverait sans aucun doute à saisir son image. En tout cas ça avait l’air de le soulager d’avoir le fin mot de l’histoire et de comprendre pourquoi il avait un peu de mal à redessiner les contours de sa personne. Elle lui laissa le temps de s’exprimer, lui parlant d’une terre qu’elle ne connaissait pas mais qui ne devait sans doute pas ressembler à Neverland, elle ne lui posa pas la question, parce qu’elle fut très vite retenue par une interrogation qu’il eu à propos des fées des arts. En quoi cela consistait ? Oh et bien, elle allait le lui dire.

« Chaque fée des arts a une spécialité, nous perpétuons la culture ! La mienne est la danse et je fais beaucoup de représentations pour les fées ! »

Il comprendrait alors sans aucun doute pourquoi elle avait risqué pour venir danser au beau milieu d’une réception d’étrangers. Elle espérait du moins que cette vague explication lui permettrait de comprendre un peu ce qu’elle était et ce qu’elle faisait. Dans tous les cas cela ne semblait pas être son souci premier puisqu’il lui posa une autre question fort intéressante.

« Bien sûr, ça l’est, mais avec tout ce que je découvre je trouve que ça en vaut la peine ! Ce serait triste de se contenter que d’un point de vue !»

Azalea avait toujours cette soif d’apprendre, et elle avait l’impression d’être beaucoup ouverte d’esprit, plus curieuse et plus à même de réfléchir sur certaines choses sous forme humaine. Tant de choses se bousculaient dan son esprit quand elle n’était pas une fée, des petites choses infimes et qui n’auraient pas lieues dans l’esprit d’une fée. Au départ c’en avait été troublant et en fin de compte, elle s’était faite à tous ces détails et appréciait les toutes nouvelles sensations qu’elle découvrait. Ce serait une chose trop complexe à lui expliquer, mais il y avait bien des choses qu’elle-même ne parvenait pas encore à expliquer. D’ailleurs, les seuls points négatifs qu’elle y trouvait jusque là, c’était de perdre à chaque fois sa capacité de voler et ses sublimes ailes. Mais comme elle venait tout juste de le dire : ça en valait la peine.

« Et puis je rencontre de gentilles personnes, comme vous ! Je n’avais jamais croisé d’artiste qui n’étaient pas fée avant vous alors ça tombe plutôt bien ! J’aimerais beaucoup voir ce que vous savez faire !»

Azalea adressa un large sourire amical à son comparse artiste, quelque peu intimidée de lui demander cela alors qu’elle ne le connaissait qu’à peine. Les rayons sélènes de la Lune éclairant son visage, il devait sans doute pouvoir mieux interpréter chaque mimique émanant d’elle, alors elle n’aurait pas l’air d’une simple jeune femme naïve et innocente, mais bien d’une petite créature qui cherchait à apprendre à connaitre un tout autre monde. Il semblait être plus serein dans ses esquisses, ainsi qu’elle avait pu le prévoir, cela avait fait toute la différence de savoir quel est réellement l’objet que l’on dessine. Azalea avait tout de même un physique particulier, une aura unique mais ce n’était pas impossible à reproduire sur papier, pas quand on avait réellement envie de capturer cela. Azalea posa son visage entre ses mains après avoir posé ses coudes sur ses genoux pour observer cet homme.

« Quel est votre nom ? » demanda t-elle avec un petit sourire.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


You're so very special, I wish I was special | Azalea - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: You're so very special, I wish I was special | Azalea You're so very special, I wish I was special | Azalea - Page 2 EmptySam 7 Jan 2017 - 20:59



You're so very special, I wish I was special



L'énigme Azalea ne faisait que s'intensifier à chaque instant. Désormais qu'il la savait issue du peuple ailé, Seth avait une perspective nouvelle à son égard. L'artiste l'interrogea sur sa fonction de fée des arts, il ignorait en quoi cela consistait concrètement. La demoiselle se chargea de le lui résumer en deux mots, elle se produisait donc devant ses semblables. Tout s'éclairait. Pas étonnant qu'elle l'inspire, son rôle était d'être la muse de son peuple ! Et plus tôt dans la soirée, sur la piste, ses mouvements, son allure, sa candeur. Tout prenait son sens. Seth parvenait mieux à déchiffrer la réalité désormais que toutes les cartes lui avaient été distribuées. Une question subsistait, Blindman's Bluff n'était pas un endroit tranquille et l'intrépide fée risquait gros en venant dans le coin.

Azalea le lui confirma mais sa curiosité et son ivresse de liberté la poussait à outrepasser les dangers. Seth admirait cette force de caractère, la jeune femme ne faisait que le surprendre à chaque seconde. Jamais il n'aurait pu soupçonner tant de passion et de mystère en une seule et même personne. Quelques mots franchirent alors les lèvres de la belle. Des syllabes qui firent beaucoup rire Seth intérieurement bien que l'homme se contenta d'un sourire en extérieur. Lui, une personne gentille ? Azalea devait être la première à le gratifier d'un tel qualificatif. En général, les gens le trouvaient hautain, snob ou colérique. Ce soir, cependant, Seth avait su montrer une facette différente de sa personnalité. Facette qu'il n'offrait qu'à ceux qu'il en jugeait digne.

- C'est un fait dont peu de gens sont au courant mais il peut m'arriver d'être gentil.

Il adressa un petit sourire ironique à la jeune femme. Elle n'avait pas connu le Seth de tous les jours, celui qui méprisait, celui qui regrettait sa douce Espagne, celui qui faisait payer à Neverland de l'avoir avalé et de vouloir égoïstement le préserver dans les tréfonds de son estomac putride. Non, la muse n'avait connu que l'artiste passionné par les effluves de mystère que transportait la jeune fée des arts. C'était clairement un privilège dont peu pouvaient se vanter.

Tandis que la lune lui créait un halo naturel et que la mine de carbone continuait à courir sur le papier, Azalea rompit le silence pour le questionner. Tenter de lui dérober ce bel anonymat dans lequel il s'était drapé. Seth hésita longuement, devait-il mettre fin à cette douce part de leur rencontre ? S'il lui livrait son nom, il ne serait plus l'inconnu du bal. Celui qui l'avait emmenée au port pour la dessiner sous les reflets lunaires et qui l'avait quitté avec un simple sourire pour souvenir. Non, il ne serait plus que Seth. Pourtant, l'artiste se résolut. Ce que la muse demandait, la muse obtenait.

- Je m'appelle Seth.

Il lui fit un légère courbette puis pouffa de rire en reposant sur sa tête, un chapeau invisible. Enfin, ses doigts cessèrent de virevolter en tous sens et l'artiste s'avança de quelques pas pour rejoindre la fée. Arrivé jusqu'à elle, il lui tendit le carnet où elle pourrait observer son portrait du point de vue d'un humain. Ses longues boucles y étaient parfaitement retransmises, son corps fluet et d'apparence si fragile s'y retrouvait bien. Seul son visage, aux grands yeux clairs et aux lèvres pleines, peinait à se fondre dans le dessin. Seth se passa une main sur le visage, insatisfait de son oeuvre.

- Tu es dix fois plus belle que ça mais mes doigts, ne peuvent dessiner que des humaines. Je continuerai à m'entêter à vouloir vous dessiner, vous les fées et les sirènes. Mais je n'appartiens pas à ce monde, je viens d'ailleurs. Je crains que je n'en sois jamais capable.

Son corps, son esprit, son talent, tout était né ailleurs. Tout appartenait à un autre monde. Seth ne pouvait insuffler la magie de ses oeuvres. Il n'était qu'un bête humain, né dans un monde où la magie se trouve sous des formes différentes qu'ici, à Neverland. L'homme esquissa un petit sourire et déposa le crayon sur le dessin. Jamais il ne se lasserait de peindre des créatures surnaturelles car la magnifique utopie de pouvoir un jour les traduire à la perfection, miroitait dans ses songes comme un Graal inaccessible. L'artiste ne pouvait résister à un tel appel.

- Je ne serais pas un gentleman si je te laissais repartir seule dans la nuit en sachant ce que je sais à ton sujet. Acceptes-tu que je te raccompagne ?

Seth posa alors sur elle un regard heureux mais fatigué. L'exercice du portrait de la belle l'avait anéanti, en un sens. Car pour la deuxième fois, il ne parvenait à capturer l'essence même des fées. Elles lui filaient entre les doigts et ça le rendait dingue. D'une folie douce, pure, qu'il adorait plus que tout. Sans attendre l'accord d'Azalea, Seth commença à se mettre en route. Repartant parmi les ruelles sombres d'une cité troublée en cette nuit étoilée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


You're so very special, I wish I was special | Azalea - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: You're so very special, I wish I was special | Azalea You're so very special, I wish I was special | Azalea - Page 2 EmptyDim 8 Jan 2017 - 0:47



You're so very special, I wish I was special

Bluer than velvet was the night, softer than satin was the light from the stars
Seth & Azalea


Suite à sa remarque, elle fut intriguée de savoir pourquoi il disait « il peut m’arriver d’être gentil » ? Comment cela était-ce possible ? Pourquoi être méchant si l’on pouvait se montrer gentil ? Encore des choses qu’elle ne comprenait pas ! Décidément ces humains ils étaient vraiment trop compliqués ! Azalea s’était contentée de froncer le nez, essayant de comprendre par mille et une hypothèses le sens de cette phrase là. Puis Seth ayant terminé son dessin après avoir longuement crayonné, Azalea avait hâte de voir ce qu’il en était !!

« C’est génial !! » Fit elle, impressionnée par la légèreté de ses tracés et son sens du détail.

L’artiste n’était pas du même avis, et fit part d’un jugement assez sévère de l’avis d’Azalea qui trouvait cela assez ressemblant ! Ce qu’il manquait ? Peut être un peu plus de conviction, il n’avait pas l’air de réellement croire à ce qu’il voyait et ce qu’il déclara vint confirmer ces faits en déclarant ne pas appartenir à ce monde, et ne pas être capable de capturer l’image des sirènes et des fées à cause de cela.

C’était plutôt négatif comme façon de penser et cela interpella Azalea. Elle qui chérissait Neverland se sentait triste de remarquer que certaines personnes ne parvenaient pas à l’aimer autant qu’elle alors qu’ici il y avait de belles capacités. Certes tout le monde ne s’est pas toujours entendu, mais il semblerait que cela vienne à se travailler au fil des années. Azalea avait espoir qu’un jour tout le monde puisse s’entendre et surtout ces humains pirates qui avaient l’air de faire beaucoup d’histoires pour pas grand-chose. Seth lui avait apparu différent des autres, mais il devait aussi y avoir plein de choses qu’elle ne savait pas de sa personne. Elle trouvait cependant dommage pour lui d’avoir un talent si fou et de se sentir si restreint juste parce qu’il ne se sent pas chez lui.
Alors qu’ils marchaient dans la nuit quand Seth proposa de la raccompagner, Azalea avait la mine un peu baissée, elle réfléchissait à plein de choses en même temps et tentait aussi de trouver un moyen de corriger cela, de lui retirer toutes ces ondes négatives qu’elle avait soudainement perçues en lui. Après ces quelques minutes, Azalea stoppa la marche quand ils furent arrivés près d’une auberge puisque la fée avait encore jusqu’au lendemain soir pour profiter de sa forme humaine et ne pouvait donc pas « rentrer » a proprement parler. Le moment des au-revoir était il arrivé ? Peut être bien, alors il lui fallait jouer ses dernières cartes !

« Ce que tu as dit tout à l’heure… » Commença Azalea, quelque peu troublée.

Elle hésitait à engager la conversation sur cette voie là, de peur de se montrer trop excessive dans ses arguments. Mais elle avait vu sur les traits de son visage, l’ironie, le regret, comme des nuages noirs le surplombant, quelque chose n’allait vraiment pas.

« Je suis mal placée pour comprendre ce que tu vis quand tu dis que tu n’appartiens pas à ce monde, puisque je suis née et je vis au même endroit depuis plus de mille ans… Mais ne vois pas Neverland comme une île étrangère, tu fais parti de ce pays tout autant que nous autres fées et sirènes, c’est ce qui fait que cet endroit est fantastique ! »  

Et pour dire, il y avait tellement de choses à faire et à découvrir, il était normal que cela puisse paraitre vertigineux mais il suffisait que le vent tourne, de s’accrocher à un but et tout devient plus facile. Azalea avait tout au long de son existence acquiert une certaine sagesse sur sa façon d’accueillir les événements autour d’elle et ce soir là, elle voulait la retransmettre à Seth pour qu’il puisse avoir une piste de réflexion et ainsi ne plus jamais dire « je n’appartiens pas a ce monde », ou encore  « je crains de ne jamais en être capable » qui sonnaient faux à son oreille en ayant vu la gentillesse dont il était doté et son talent naturel.

« Ici nous avons tous un rôle à jouer, trouve le tien, crois en cela de toutes tes forces, et tu seras capable de dessiner les sirènes et les fées mieux que personne ! »

Azalea prit la main de Seth et déposa au creux de celle-ci la toute petite fiole vide de poussière d’humanité, elle la lui donnait comme un petit souvenir de leur rencontre, de cette discussion tout particulièrement et aussi parce qu’elle avait envie de l’aider en retour de ce qu’il avait fait pour elle. Azalea pouvait concevoir qu’il soit difficile pour lui de faire parti de Neverland alors que tout devait être nouveau et étrange pour lui ! Ne venait elle pas de tenter de passer pour une humaine ? Devait on rappeler l’échec cuisant que cela avait été, jusqu’à ce qu’il n’arrive ? Il y a cependant toujours des leçons à tirer de ses aventures et celle-ci était parfaite pour l’un et pour l’autre à ce moment précis de leur rencontre.

« Connais-tu la morale de l’histoire Seth ? On ne peut oublier ni changer qui on est ni d’où l’on vient, mais l’on peut s’adapter et accepter d’être une personne a part qui vit des choses à part! Tu n’auras qu’à te rappeler de la fée qui avait souhaité danser parmi les humains ! Quelle blague n’est ce pas ?! » Termina t-elle dans un petit rire.

Azalea étira un fin sourire à son compagnon qui était sans aucun doute une belle rencontre dont elle se souviendrait longtemps. Elle avait espoir que lui aussi croise sur son chemin, ces personnes qui feraient la différence et qui l’aideraient à comprendre Neverland et à aimer y vivre.

« Merci pour ce soir, sincèrement ! Je reviendrais te voir, je voudrais voir tes autres dessins, si ça ne te dérange pas! »







Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



You're so very special, I wish I was special | Azalea - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: You're so very special, I wish I was special | Azalea You're so very special, I wish I was special | Azalea - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

You're so very special, I wish I was special | Azalea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-