AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Talk some sense to me || Ambrosia
★ second star to the right and straight on till morning ★

AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Talk some sense to me || Ambrosia Empty
Message Sujet: Talk some sense to me || Ambrosia Talk some sense to me || Ambrosia EmptyDim 25 Oct 2015 - 13:09

If you talk enough sense then you'll lose your mind
Ambrosia & Cheyenne



Bébé dormait. Ses petits yeux clos et ses petits poings refermés machinalement sur sa couverture. Cheyenne s’éloigna sur la pointe des pieds, évitant de faire trop de bruit dans le tipi afin de ne pas déranger le bambin endormit. Au-dehors, le soleil brillait déjà bien haut dans le ciel. Quelques enfants de la tribu couraient en tous sens, pourchassés par des enfants perdus venus jouer avec eux. De la fumée d’un blanc assez opaque s’échappait de quelques tipis, signe que certains de ses compagnons indiens avaient décidé de s’octroyer une pause. Cheyenne esquissa un sourire, attrapa son harpon, son filet qu’il jeta sur l’épaule et s’éloigna à grands pas.

Pêcher était sa fonction, c’était grâce à cela qu’il nourrissait cette famille qui comptait tout particulièrement sur lui pour subsister. Au-delà de ça, pêcher était aussi son moyen bien à lui d’évasion. Quand il plongeait, armé de son harpon, qu’il fouillait les fonds marins pour dénicher de beaux spécimens, c’était sa technique pour oublier. Oublier la disparition de son jeune frère, que Cheyenne préférait désormais considérer comme mort. Oublier le trépas de ses parents, un couple d’indien formidable parti trop tôt que sa fille ne connaîtrait jamais. Oublier aussi que ces maudits pirates, ces infâmes et affreux bougres des mers, seraient toujours là pour attenter à son bonheur. Le camp Piccaninny étant en bordure de l’une des plus belles mers, c’était le prix à payer pour vivre dans ce havre de paix.

L’homme dépassa la barrière de pics de bois ,dressée entre les eaux et le camp indien pour éviter de rendre la tâche trop facile à ces odieux monstres armés de canons et de navires immenses. Cheyenne s’arrêta lorsqu’il fut arrivé au bord de l’eau. Il se déchaussa et ôta la chemise que sa femme lui avait confectionnée quelques jours plus tôt. Déposant le tout avec soin sur la rive, il serra fermement son harpon au creux de la paume et sauta d’un bond agile. Ses bras furent les premiers à entrer dans l’eau mais très vite, son crâne rasé et puis tout son corps suivirent le mouvement. Cheyenne s’enfonça dans les profondeurs. Tout était d’un calme olympien, sous l’eau. C’était comme si tout le bruit de la nature se taisait pour écouter le silence aquatique. Pour certains, cette absence totale de musique naturelle rendait l’atmosphère oppressante. Pour Cheyenne, c’était tout l’inverse. Il se sentait en sécurité et reposé.

Son regard fut attiré par un gros poisson lourd et raplapla qui nageait assez lentement. L’indien serra fermement son arme dans la main et prit de l’élan, s’apprêtant à lancer sa pointe quand brusquement ... quelque chose au loin bougea. Dans un premier temps, Cheyenne crut à un danger imminent. Préférant garder son harpon à ses côtés, se disant qu’il pourrait toujours s’en servir comme d’une arme, l’homme inspecta les eaux. Rien ne bougeait plus. Ses poumons se vidaient de l’oxygène précieux, dans quelques secondes, il devrait remonter. Et puis, presque imperceptible, quelque chose bougea là-bas, derrière le gros rocher. Cheyenne donna une puissante impulsion des deux pieds et remonta en flèche, il se précipita sur la rive et se traîna hors de l’eau, tout essoufflé. Son torse se soulevant violemment au rythme démesuré de son pouls décadent. Son regard perça les eaux et il put enfin apercevoir une chevelure, assez sombre.

- Qui êtes-vous ? Montrez-vous !

Cheyenne savait que les sons peinaient à franchir cette barrière qu’était la surface de l’eau. Aussi, haussa-t-il le ton pour que la sirène puisse l’entendre. L’homme connaissait plusieurs jeunes femmes de cette espèce. L’une d’entre elle, tout particulièrement était une amie proche. Mais celle-ci ne pouvait être son amie car elle ne possédait pas la peau halée. Cheyenne restait tout de même curieux et en signe de paix, il déposa son harpon sur le sol herbeux et vint s’asseoir sur le rebord, trempant les pieds dans l’eau.  Certains adultes craignaient les sirènes, prétendant qu’elles pouvaient se montrer agressives voire mortellement dangereuses. Pour Cheyenne, elles étaient plutôt une bénédiction. Il les avait toujours fortement appréciée et ne voyait en elles aucun danger. Peut-être avait-il tort ... peut-être pas ...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Talk some sense to me || Ambrosia Empty
Message Sujet: Re: Talk some sense to me || Ambrosia Talk some sense to me || Ambrosia EmptyLun 26 Oct 2015 - 0:07

Talk some sense to me... × ft. Cheyenne & Ambrosia
Tu t'ennuie. Vraiment. Ici, sous l'eau, tout est pareil. Tout est toujours pareil. Les jours se ressemblent: Longs, interminables, creux. Et tu es fatiguée de cette vie là, à la longue. Tu aimerai vivre des aventures, partir loin de chez toi. Oui, plus le temps passe et plus tu as envie de liberté, de couper les chaines invisibles qui te lient à ta famille: Juste pour un moment. Juste le temps de mûrir, de découvrir le monde, de devenir adulte. Toi, qui est si jeune comparé aux autres sirènes, tu aspires à une vie meilleure. Mais bon. Pour l'instant, tu te contentes d'aller à la surface. De voir les gens de là bas, d'apprendre à les connaitre: Voilà comment tu assouvies ta soif d'aventure depuis quelques mois. Comme tous les matins, tu te réveilles, perdue dans un monde qui ne te corresponds plus qu'à moitié et tu n'as qu'une envie: Retourner la haut. Sentir la chaleur des rayons du soleil effleurer ta peau, sécher tes cheveux. Tu veux voir jouer les enfants perdus, les entendre rire. Tu veux parler, communiquer avec des gens qui ne sont pas affublés d'une immense queue de poisson.

Et, comme tous les jours, tu pars vaquer à tes occupations: Tu salue ton père, ton frère. Tes amis. Tu traînes dans le coin pendant un moment, en attendant le moment propice: Celui où tu pourras enfin t'échapper quelques heures. Tes heures de liberté, ou tout le monde pense que tu es à un endroit bien spécifique...Loin de la surface. Si seulement ils savaient! Le coeur déjà plus léger, tu montes de plus en plus vite et enfin, tes mains touchent la surface de l'eau les premières, suivies de près par ton visage. Tu fermes les yeux, éblouie par la lumière vive et te met ensuite sur le dos, laissant les légères vagues te faire dériver. Il n'y a personne sur le rivage pour l'instant, alors tu es en sécurité. Tu te laisses aller, sans te soucier de rien, pour une fois. Ton frère et ton père sont loin, eux et leurs regards insistants. Eux et leurs mises en gardes. Eux et leurs côtés trop protecteurs. Soudain, un bruit survient. Quelqu'un entre dans l'eau sans t'avoir remarquée. Surprise, tu te redresses et fait disparaitre la quasi totalité de ton corps sous le l'eau. De loin, tu vois cet homme, muni d'une arme. Un harpon. Un tueur de poissons. Un peau rouge. Sur la défensive, tu recules doucement, guettant. Mais l'eau, ton élément, te trahis. Et il te vis. Vite, tu allas te cacher derrière un rocher, mais tu savais pertinemment que c'était trop tard. On t'avait vu et maintenant, tu devrait te préparer à fuir, ou à faire du mal, chose que tu n'aurais jamais cru un jour possible.

L'homme cria. Assez fort pour que sa voix puissante n'arrive jusqu'à toi, te faisant sursauter. Tes doigts se serrèrent sur la paroi rêche du rocher tandis que tu inspirais profondément. Apeurée tu risques un coup d'oeil, pour voir l'indien déposer son harpon sur le rivage, avant de s'assoir. Tiens, curieux. Définitivement intriguée, tu fais le tour de ta cachette, ne le lâchant pas du regard et t'approches. Doucement et lentement, comme si tu allais avoir besoin de faire demi tour une seconde plus tard. Et, avant que tu ne t'en aperçoive, tu étais toi aussi, toute proche du rivage.
"Je suis désolée", dis-tu de ta voix douce et mélodieuse. De ta voix de sirène. "Je ne voulais pas vous déranger. Je n'ai pas l'habitude de croiser du monde par ici, surtout pas à cette heure-ci."
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


Talk some sense to me || Ambrosia Empty
Message Sujet: Re: Talk some sense to me || Ambrosia Talk some sense to me || Ambrosia EmptyVen 30 Oct 2015 - 12:06

If you talk enough sense then you'll lose your mind
Ambrosia & Cheyenne



Aucun danger. Finalement, pas besoin de se méfier et de se tenir prêt à une attaque éventuelle. Il ne s’agit pas d’un prédateur aquatique mais d’une sirène. Beaucoup diraient que ces créatures étaient sans doute pire que tous les requins ou autres crocodiles du coin ! Mais Cheyenne savait qu’elles ne s’en prendraient pas à lui. Leurs peuples n’étaient pas en guerre. Il exécrait les pirates, elles aussi. De plus, indiens Piccaninny et sirènes étaient des amis des enfants perdus. Autrement dit, leurs camps n’avaient aucune raison de s’attaquer l’un à l’autre. L’homme s’était donc assis, posant son arme en signe de paix. Ses pieds se balançaient dans l’eau fraîche.

Une silhouette apparut alors. Particulièrement féminine et charmante, typiquement sirène. Cheyenne l’entendit s’excuser et il lui adressa un large sourire bienveillant. Aucune raison de se confondre en excuses, aucun mal n’avait été fait. Elle ajouta qu’en général, à cette heure, peu de gens se baladaient dans les eaux du coin. Cheyenne acquiesça d’un mouvement de tête.

- J’ai eu une envie soudaine de pêcher !

Il était toutefois vrai que d’ordinaire, Cheyenne venait un peu plus tard. Heureusement, aujourd’hui il avait décidé de venir un peu plus tôt et il pouvait faire la connaissance de la demoiselle. Cela l’intéressait toujours de croiser des êtres aquatiques. Ils avaient une vision de la vie tellement différente de celle des gens de la surface. L’indien observa la demoiselle un instant. Dans son attitude et même dans ses paroles, il ne la sentait pas très à l’aise. Probablement n’était-elle habituée au contact des êtres humains car elle paraissait prête à prendre la fuite au premier mouvement d’alerte. Cheyenne tenta donc de la mettre plus à son aise :

- Tout se passe bien dans le royaume sous-marin ? Pas de catastrophe à l’horizon ? Parce qu’ici, les choses commencent à se gâter ...

Il haussa les épaules, l’air de ne pas savoir pourquoi. L’île semblait agitée ces derniers temps. L’autre jour, Cheyenne avait été attaqué par un sanglier. Rien à avoir cependant avec une attaque standard ! Non, cette fois, la bête l’avait littéralement pourchassé. Traqué même. Et si l’indien ne l’avait pas achevée d’un coup sec de trident entre les deux yeux, le sanglier aurait été capable de le suivre jusque dans son tipi, il en aurait mis sa main à couper ! Mais les Piccaninny n’étaient pas réputés pour se laisser faire, les indiens savaient comment se défendre. Respectant cependant la nature au plus haut point, ils souffraient de la voir dans un tel état.

- Je m’appelle Cheyenne.

L’indien pencha la tête en guise de salut et lui adressa un nouveau sourire. Il avait l’impression d’avoir en face de lui une sirène plutôt jeune, plutôt inexpérimentée avec qui il se devait d’être sympathique. En effet, si l’homme venait à lui faire mauvaise impression, sans doute se créerait-elle un faux jugement des indiens ! Et Cheyenne s’en serait voulu de lui causer cela.

- Est-ce que cela vous gêne si je viens me baigner moi aussi ?

Le lui demander était la moindre des choses après tout, c’était son élément à elle ! Cheyenne ne voulait empiéter sur le territoire de personne ...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



Talk some sense to me || Ambrosia Empty
Message Sujet: Re: Talk some sense to me || Ambrosia Talk some sense to me || Ambrosia Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Talk some sense to me || Ambrosia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-