AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 ♦ La voleuse de trésors | Grace
★ second star to the right and straight on till morning ★

Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


♦ La voleuse de trésors | Grace - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: ♦ La voleuse de trésors | Grace ♦ La voleuse de trésors | Grace - Page 2 EmptyMar 22 Nov 2016 - 3:52



La voleuse de trésors
Grace & Isis
Je hochai la tête lorsqu’elle mentionna que mon demi-frère devait partager son temps entre la terre ferme et l’océan. C’est ce que j’avais pensé également après avoir fouillé les fonds marins de fond en comble et après avoir interrogé la totalité du peuple de la mer au moins trois fois. La pensée qu’il vive seulement à la surface, sur l’île, m’avait également effleuré l’esprit. J’avais aussi songé que je me trompais peut-être, et qu’il était mort d’une façon ou d’une autre, après avoir pris la décision de quitter l’océan. Tout était possible. Plus d’une centaine d’années était passée. Je ne pouvais que songer à moi-même. En cent ans, j’étais devenue une toute autre personne. J’étais devenue beaucoup plus féroce, capricieuse et gâtée. Depuis les aveux de ma mère, depuis que cette illumination avait frappé mon esprit un soir, après avoir pleuré toutes les larmes de mon corps, me sentant bafouée et délaissée, je me sentais coupable. Coupable d’avoir oublié ce Triton que je considérais comme mon ami le plus proche aussi rapidement. Coupable d’avoir accepté ce que tous les autres me disaient. On n’avait pas trouvé de corps. On avait ouvert le ventre de la bête, mais on n’avait trouvé que deux corps. J’aurais pu protester. J’aurais pu dire quelque chose. Mais après quelques jours de recherche seulement, les adultes avaient dit qu’il devait être mort. Et moi, j’avais accepté cette affirmation sans même chercher à la réfuter.

Quel genre d’amie étais-je pour avoir accepté la mort de la personne que j’aimais le plus au monde aussi facilement? Quelle genre de personne étais-je pour avoir oublié même jusqu’au prénom de cette personne qui avait été si chère à mon cœur? Je me trouvais sincèrement horrible. J’étais une personne horrible. Non seulement avais-je accepté la mort de mon meilleur ami sans faire de vagues, sans tenter de le rechercher, mais en plus, j’avais laissé ma mère prendre possession des terres de sa famille sans protester. Oui, j’en avais longtemps voulu à ma mère pour s’être permis d’étendre notre ferme d’élevage d’hippocampes sur leurs terres, mais je n’avais pas hurlé quand elle avait fait détruire leur maison. Au bout de quelques mois, j’avais oublié ma rancune pour ma mère, j’avais oublié mon ami et j’étais passée à autre chose. Une partie de moi chuchotait que je n’étais qu’une petite fille au moment des événements, que des enfants sont futiles et passent d’une passion à une autre en un battement de cil. L’autre partie de moi me criait que mon âge n’était pas important, que j’étais tout simplement une petite peste gâtée qui était plus concentrée sur sa petite personne que sur les gens qui m’entouraient.

La jolie blonde mentionna travailler dans un endroit assez achalandé et avoir beaucoup de contact parmi les habitants de l’île. Sans que je ne puisse me retenir, tout mon corps se raidit et mon visage s’illumina pendant un bref moment, mais je me rembrunis au bous de quelques secondes. Je ne savais rien sur les activités de mon demi-frère sur la terre ferme. Je n’avais même pas de prénom à lui donner. Seulement un surnom. Que valait un surnom sur la terre ferme? Je n’avais rien à lui donner. Je n’avais aucune information à lui donner pour qu’elle puisse me venir en aide dans cette quête folle que je m’étais fixé. « Je ne vois pas comment des inconnus pourraient m’aider. On ne crie pas qu’on est un triton sur tous les toits quand on est à la surface, non? Il n’y a que moi pour dire clairement que je ne suis pas humaine, et c’est parce que je suis un peu folle, » ricanai-je, tentant de ne pas laisser transparaître mon désarroi. « Avec toutes ces années qui sont passées, il pourrait être mort et on ne le saurait même pas… »

Je ne pouvais pas nier que sa proposition m’intéressait. Le fait qu’elle dise que les bijoux que je fabriquais avec autant d’attention et de minutie ne valaient pas grand-chose à mes yeux me fit tiquer, mais je me gardai bien de passer quelque commentaire que ce soit. « Mais toi… qu’est-ce que valent des bijoux comme ceux-là à tes yeux? À quoi pourraient bien te servir ce genre d’argent? » Vu son expression sérieuse, j’avais vraiment l’impression qu’elle refuserait de s’ouvrir à moi, donc j’ajoutai : « Je n’ai pas l’habitude de passer des ententes avec des gens que je ne connais pas. J’aimerais m’assurer qu’on peut se faire confiance… »

Les jolies filles comme elle ne devaient pas manquer de rêves et d’envies. Quel genre de choses est-ce qu’une fille comme elle pouvait bien vouloir. Vu son sérieux, cet argent semblait signifier quelque chose d’important à ses yeux.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


♦ La voleuse de trésors | Grace - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: ♦ La voleuse de trésors | Grace ♦ La voleuse de trésors | Grace - Page 2 EmptyJeu 8 Déc 2016 - 16:59

La quête de la jeune femme devant moi semblait compliquée, voir même impossible. D'après ce qu'elle disait, c'était comme de chercher une aiguille dans une botte de foin. Certes, l'île n'était pas si vaste, mais sachant que cet être quel avait tant aimé pouvait se trouver autant à la surface que dans les profondeurs de la mer, la chasse se compliquait légèrement et si on ajoutait à tout ça le fait qu'elle ne détenait aucune information pertinente à son sujet, le tout se compliquait énormément. À ce stade, valait peut-être même mieux abandonner. Certains l'auraient fait à sa place, mais j'avais le pressentiment que baisser les bras n'était pas une option pour la jolie blonde. Elle devait tenir énormément à ce type et d'une certaine façon, je la comprenais. Moi-même j'avais passé quelques semaines à chercher en vain des survivants lorsque notre bateau s'était échoué au moment de notre arrivée à Neverland. Il s'agissait donc d'une tâche ardue, mais je lui proposai tout de même mon aide, car j'aurais aimé que quelqu'un fasse autant d'efforts pour moi deux ans plus tôt.

« Je ne vois pas comment des inconnus pourraient m’aider. On ne crie pas qu’on est un triton sur tous les toits quand on est à la surface, non? Il n’y a que moi pour dire clairement que je ne suis pas humaine, et c’est parce que je suis un peu folle, » Là-dessus, elle n'avait pas tort. Généralement, le peuple marin restait plutôt discret lorsqu'il s'aventurait à la surface, car contrairement à elle, ils étaient au courant des dangers que pouvaient représenter l'être humain, alors ils faisaient leur possible pour garder leur identité secrète. « Ce n'est pas vraiment de la folie, considérant que je suis seule et probablement bien moins dangereuse que tu pourrais l'être. Par contre, si tu t'étais révélée ainsi à un équipage de pirates, j'aurais sûrement pensé autre chose... » Répondis-je juste avant que la naïade n'enchaîne, confirmant ainsi mes craintes. Si elle n'écartait pas la probabilité de sa mort, ça voulait dire qu'elle ne possédait aucune piste, aucun semblant d'indice. Je poussai donc un petit soupire, réfléchissant rapidement à la façon dont je pourrais l'aider.

« Mais toi… qu’est-ce que valent des bijoux comme ceux-là à tes yeux? À quoi pourraient bien te servir ce genre d’argent? Je n’ai pas l’habitude de passer des ententes avec des gens que je ne connais pas. J’aimerais m’assurer qu’on peut se faire confiance… » Tirée de ma courte réflexion, je plongeai à nouveau mon regard dans les yeux de la sirène. Normalement, j'aurais évité de lui parler de moi, mais l'attrait des trésors qu'elle avait à offrir était considérable. Je décidai donc de me montrer franche avec elle. Après tout, elle l'avait été avec moi, alors qu'elle n'avait aucune raison de le faire. « À mes yeux, ils valent bien plus qu'un millier de pièces d'or, car je vois en eux la possibilité de réaliser l'un de mes plus grands rêves. Je... » Commençai-je, hésitant à continuer sur ma lancée. Étais-je réellement prête à confier une aussi grosse partie de ma vie à une pure inconnue? Pourquoi pas.

En silence, je retirai la cape qui couvrait mes épaules. J'aurais un peu froid sans elle, mais je me doutais bien que l'inconfort de mon interlocutrice devait être bien pire. Je lui tendis donc le morceau de tissus pour qu'elle s'enveloppe à l'intérieur avant de m'asseoir doucement sur un rocher qui ne me paraissait pas trop inconfortable. « Avant de me retrouver sur cette île, j'habitais dans une contrée lointaine. Je vivais avec mon époux et nous possédions une pâtisserie qui avait la réputation de faire les meilleurs gâteaux du quartier! » Expliquai-je sans pouvoir m'empêcher de sourire en repensant à cette belle époque. « Aujourd'hui, celui que j'aimais est mort et je suis coincée seule à Blindman's Bluff. Je ne peux pas revivre le passé et encore moins ramener mon époux, mais au moins, je pourrais ouvrir un nouveau commerce. Mais pour ça, il me faut de l'argent. J'ai besoin de toi et malgré ce que tu peux croire, tu as aussi besoin de moi. Je suis peut-être une étrangère, mais j'en connais bien plus que toi sur la surface et crois moi, les gens sont faciles à faire parler après quelques bouteilles de rhum. Et il doit bien y avoir un pirate ici qui connaisse cet être que tu recherches! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


♦ La voleuse de trésors | Grace - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: ♦ La voleuse de trésors | Grace ♦ La voleuse de trésors | Grace - Page 2 EmptyDim 8 Jan 2017 - 23:48



La voleuse de trésors
Grace & Isis
Et j’avais raison. La jolie blonde me déclara qu’à ses yeux, mes bijoux valaient plus qu’un millier de pièces d’or et qu’ils pourraient lui permettre de réaliser un de ses plus grands rêves. Elle me tendit alors la cape qui couvrait ses épaules. Je ne ressentais que rarement l’influence du froid. Comme toutes les sirènes, j’avais une sorte d’immunité, l’eau au fond de l’océan étant très froide, je ne ressentais pas la température comme elle pouvait la ressentir, mais je m’abstins de le lui mentionner. Prenant le grossier tissus entre mes mains, je m’enveloppai dedans sans quitter la jeune femme du regard. Elle s’assit sur un rocher qui ne semblait pas trop inconfortable alors que je prenais place non-loin d’elle, sur le sol froid de la caverne.

Elle me raconta qu’avant de se retrouver sur l’île, elle habitait une contrée lointaine. Je fronçai les sourcils en songeant que j’avais exploré les îles sur les mers à de nombreuses reprises au cours de mes deux siècles d’existence et que Neverland était de loin la plus grande île que j’aie vue. Elle m’expliqua que son époux et elle avaient une pâtisserie qui avait la réputation de faire les meilleurs gâteaux. Je ne savais pas ce qu’étais une pâtisserie, encore moins ce qu’était un gâteau, mais je me doutais que ce devait être de la nourriture, parce qu’il m’arrivait souvent de me sentir démunie face aux mets que les humains mangeaient, je l’écoutai donc sans l’interrompre. Un sourire s’était dessiné sur les lèvres de la petite blonde et je voyais des étoiles briller dans ses iris, un peu de joie et d’innocence qu’elle ne laissait pas transparaître quelques minutes auparavant.

Mon cœur se serra lorsqu’elle me dit que son époux était mort et qu’elle était coincée seule à Blindman’s Bluff. Je n’avais jamais été seule. J’avais toujours eu ma famille pour m’entourer lors de tous les moments difficiles. Tu te serais sentie bien démunie en arrivant sur une terre qui n’est pas la tienne, où tu ne connais personne… que je songeais alors qu’elle poursuivais. Elle me dit qu’elle rêvait d’ouvrir un commerce, mais qu’elle manquait d’argent. Évidemment. Tous les humains que j’avais croisé, tous ceux qui avaient un cœur bon en tout cas, semblaient ne pas avoir d’argent. Encore une fois, je me sentis privilégiée d’avoir des nageoires et de pouvoir découler des jours tranquilles sous les flots de la mer où les pièces d’or n’étaient pas d’actualité. « J’ai besoin de toi, me dit-elle, et malgré ce que tu peux croire, tu as aussi besoin de moi. » Elle n’avait pas besoin d’affirmer que j’avais besoin d’elle, je le savais parfaitement. J’aurais besoin de toute l’aide que je pourrais trouver si je voulais mettre le grappin sur mon demi-frère. Avec aussi peu de pistes sur l’endroit où il pouvait se trouver, je ne refuserais certainement pas son aide. « Je suis peut-être une étrangère, mais j’en connais bien plus que toi sur la surface et, crois-moi, les gens sont faciles à faire parler après quelques bouteilles de rhum. Et il doit bien y avoir un pirate ici qui connaisse cet être que tu recherches! »

Je ne pus m’empêcher de sourire lorsqu’elle affirma qu’elle en connaissait plus que moi sur la surface. En ricanant, j’avouai : « Je n’oserais pas réfuter que tu en sais moins que moi sur les humains… Sous ses yeux, j’éclatai de rire. Honnêtement, je ne sais même pas ce qu’est un gâteau ! »

Je pris la bourse dans ma main, songeuse. Tous les bijoux qui s’y trouvaient, je les avais fabriqués pour la princesse Valone, mais il n’y avait pas vraiment d’occasion spéciale et elle ne savait pas que j’allais lui en donner. Dans un élan de compassion impulsive, je refermai le sac et je le glissai dans la main de l’inconnue. « Au fait, je m’appelle Isis. Isis Stonehems. On dira peut-être que je suis naïve et fantasque, mais quelque chose me dit que je peux te faire confiance. Prends mes bijoux. Vends-les, et garde l’argent pour toi. Pour construire cette… pâtisserie qui te fait rêver. »

Mon cœur me chuchotait qu’elle disait la vérité, qu’elle utiliserait vraiment cet argent pour accomplir son rêve et qu’elle m’aiderait à retrouver mon frère. Une toute petite partie de moi me soufflait que, peut-être, je devrais faire attention à elle… que je ne pouvais pas accorder ma confiance aussi facilement à une personne rencontrée dans un endroit aussi sombre et peu recommandable, mais ma bonté semblait prête à surmonter cette petite partie qui se méfiait. Dans le pire des cas, je ne la reverrais plus jamais, et j’aurais perdu ces quelques bijoux qui ne m’avaient rien coûte d’autre qu’un peu de mon temps libre et un peu de mon amour. Et je saurais que je ne devais plus faire confiance aux humains que je croisais.

« Je suis à la recherche de mon demi-frère. Il y a plus de 170 ans que je ne l’ai pas vu… Ses parents ont été dévoré par un prédateur des océans. J’ai longtemps cru que lui également, mais je crois qu’il a survécu et que c’est lui qui aurait tué la bête. On le surnommait l’Anguille Électrique. » Je lui donnais ces informations avec peu d’espoir. Comme je le lui avais dit, aucun représentant du peuple marin n’émergeait de l’océan en criant qu’il était un triton ou une sirène. Les pirates nous chassaient et nous tuaient sans la moindre pitié. « Tu dois croire que je suis une bien mauvaise personne pour avoir oublié le prénom de mon frère… Je ne savais même pas que j’avais un frère jusqu’à tout récemment… C’était mon ami, il y a tant d’année, mais j’étais si jeune que j’ai cru ce qu’on me disait. J’ai cru qu’il était mort… Ton aide me sera précieuse. Bien plus précieuse que tout l’or du monde. »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


♦ La voleuse de trésors | Grace - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: ♦ La voleuse de trésors | Grace ♦ La voleuse de trésors | Grace - Page 2 EmptyMer 18 Jan 2017 - 0:09

Ces bijoux, je ne pouvais m'empêcher de les observer avec envie. Ça ne faisait peut-être pas grand sens pour la naïade, mais à mes yeux, ils avaient bien plus qu'une simple valeur sentimentale. Ces créations, elles représentaient l'espoir de réaliser un rêve auquel je m'accrochais depuis bien trop longtemps. L'espoir de me sortir enfin de cette vie merdique dans laquelle je m'étais moi-même plongée et ce, même si je m'y étais attachée. Cette taverne sombre et mal fréquentée, elle finirait par me manquer. Mais ce ne sera rien comparé au vide qu'a laissé l'Angleterre et tout ce que j'y possédais dans mon coeur. Alors, si l'occasion se présente d'ouvrir enfin ma propre pâtisserie, de réaliser à nouveau mon rêve d'enfance, je devais la saisir et faire tout ce qui était en mon pouvoir pour atteindre mon but ultime. Ainsi, j'étais prête à proposer n'importe quoi à la jolie blonde qui me faisait face. J'étais même prête à l'aider dans sa quête, malgré que cette dernière me semblait pratiquement impossible. Retrouver un frère perdu il y a des années et dont elle ignorait même le nom? C'était utopique. La pauvre n'y arriverait peut-être jamais. Néanmoins, je souhaitais faire tout ce qui était en mon possible pour l'aider dans ses recherches et ce, même si je n'y croyais pas vraiment.

« Je n’oserais pas réfuter que tu en sais moins que moi sur les humains… Honnêtement, je ne sais même pas ce qu’est un gâteau ! » Répondit-elle à ma proposition. Puis, contre toute attente, la sirène éclata de rire en me révélant qu'elle ignorait ce qu'était un gâteau, ce qui me parut d'abord impossible. Tout le monde savait ce qu'était un gateau et tout le monde adorait ça! Quoi que... Si ses connaissances en matière terrestre étaient si limitées, peut-être qu'elle n'avait jamais eu la chance d'y goûter. Je me promis donc de lui faire découvrir mes petites créations un de ces jours. En signe de remerciement, parce qu'elle ne m'avait pas tout de suite trucidée avec son arme de fortune. J'allais même l'en informer, mais je fus prise de cours lorsqu'elle prononça quelques paroles supplémentaires. Isis, comme je venais de l'apprendre, acceptait ma proposition. Elle me laisserait ses créations si j'acceptais de l'aider. Cette nouvelle plus qu'excellente m'arracha un immense sourire et, comme une enfant, je me surpris même à taper brièvement dans mes mains, comme si j'applaudissais la tournure que prenait cette rencontre. Réaction étrange, certes, mais je n'avais pu m'empêcher de laisser déborder ma joie.

Toutefois, je ne me permis pas de célébrer longtemps, puisque la jolie Isis reprenait à nouveau la parole, cette fois pour me parler d'une chose bien plus sérieuse. J'eus ainsi droit à un récit plus complet qui me permit aussi de mieux comprendre la situation dans laquelle la naïade se retrouvait. Et, maintenant que j'en savais plus, je ne pouvais lui reprocher quoi que ce soit. Après tout, de nombreuses années s'étaient écoulées depuis cet événement. Bien plus que je ne pouvais espérer en vivre et si l'humain était capable d'oublier une personne en moins d'un siècle, je n'imaginais même pas ce que ça pouvait être pour une sirène immortelle. Je lui adressai donc un regard compatissant avant de répondre enfin : « Je suis sincèrement désolée pour ton frère. Je sais ce que c'est que de perdre une personne qui nous est chère. Et si ça peut te rassurer, les jeunes orphelins finissent toujours par oublier leurs parents après quelques années, alors il est normal que ton frère ait quitté tes pensées après plus d'un siècle. Après tout, tu ne pouvais pas t'empêcher de vivre suite à son départ. Tu avais d'autres préoccupations qui ont fini par prendre sa place dans son esprit et c'est parfaitement normal. Triste, mais... Ça ne fait pas de toi une mauvaise personne pour autant. À vrai dire, d'après le peu que je sais de toi, je dirais même que tu es une bonne personne! Je ferai donc bon usage de ces informations et si j'ai le moindre signe quant à l'emplacement de ton frère, je viendrai t'en faire part ici, à l'aide d'un indice que je dissimulerai sous ce même rocher. » Dis-je en pointant l'endroit où j'avais trouvé les bijoux quelques minutes plus tôt. « Et au fait, je m'appelle Grace! Grace Dawson. » Terminai-je avec un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Beware, I'm starving
avatar
Invité


♦ La voleuse de trésors | Grace - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: ♦ La voleuse de trésors | Grace ♦ La voleuse de trésors | Grace - Page 2 EmptyMer 25 Jan 2017 - 3:34

Voir un grand sourire illuminer le visage de la jolie blonde apaisa cette incertitude qui persistait en moi. Le fait que j’aie accepté de lui donner les bijoux sembla être une grande joie pour elle et j’espérais que mon cœur ne me trahirait pas en me laissant croire qu’elle était sincère, mais je me dis qu’on apprenait de ses erreurs. Et des erreurs, j’en avais faites au fil de ma longue existence. Ma mère avait toujours dit que l’important, c’était de ne pas les répéter. Je lui expliquai alors la situation qui nous entourait, mon demi-frère et moi, lui indiquant que son aide me serait très précieuse dans cette quête. Et je le pensais. Après toutes les rencontres que j’avais faites, j’étais presque sûre qu’il ne soit pas devenu un enfant perdu, un pirate ou un indien. J’avais l’impression que c’était une personne comme elle qui me permettrait d’élucider le mystère qui entourait la disparition de mon demi-frère. C’était dans une de ces grandes villes côtières que je le voyais aboutir. Même si l’image était toujours floue dans ma mémoire, je me souvenais de sa vivacité et de son goût pour l’aventure. Ces villes dans lesquelles j’avais mis les pieds me semblaient être un endroit qui lui plairait.

Ses paroles vinrent mettre un paume sur mon cœur tourmenté. Au fond, la blondinette avait raison… C’était triste de penser que j’aie pu oublier quelqu’un d’aussi important dans ma vie, mais c’était le cours normal de la vie. La mémoire avait ses tares, elle n’était pas infaillible. Des personnes qui vivaient aussi longtemps que nous, les sirènes et les tritons, était forcément destinée à oublier des gens, perdre des souvenirs dans les mailles du temps. Je n’étais peut-être pas une personne si horrible après tout. Peut-être que j’étais simplement… un peu humaine.

Elle m’indiqua qu’elle s’appelait Grace Dawson, souriant largement. Finalement, cette rencontre qui avait failli se terminer en bain de sang se terminait en une amitié naissante. Je me plaisais même à croire que j’avais trouvé ma plus grande alliée dans ma quête pour retrouver mon demi-frère, mon meilleur ami que j’avais perdu depuis tellement d’années.

Je jetai un coup d’œil vers l’ouverture de la grotte où les flots de la mer étaient pas mal agités. J’entendais des rires gras au loin, signe que les hommes qui avaient aidé la jeune femme à traverser jusqu’à Skull Rock s’approchaient. « Je crois qu’il vaut mieux que je te quittes, Grace. Il se fait tard et on se demandera où je suis passée. Et puis… je crois que j’entends quelqu’un approcher. J’espère qu’on se reverra bientôt. » Je lui redonnai le vêtement qu’elle m’avait prêté et, abandonnant la voile que j’avais passé sur ma nudité, je lui adressai un sourire avant de plonger dans les flots de la mer. Par chance, les marins ne semblaient pas m’avoir aperçue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beware, I'm starving



♦ La voleuse de trésors | Grace - Page 2 Empty
Message Sujet: Re: ♦ La voleuse de trésors | Grace ♦ La voleuse de trésors | Grace - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

♦ La voleuse de trésors | Grace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
τακε мε тσ иενεяℓαи∂ ✩ :: fermeture de tmtn :: Fermeture TMTN :: Sujets terminés-